Sahih At Targhib – 25 – Livre des rites funéraires et les préparatifs

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Allah n’a pas accordé à un serviteur une chose qui est meilleure pour lui et plus large que la patience ».
(Rapporté par Al Hakim et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3396, Hadith Sahîh)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ما رزق الله عبدا خيرا له ولا أوسع من الصبر
(رواه الحاكم و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٣٩٦)

حكم : صحيح

.
D’après ‘Alqama Ibn Qays, ‘Abdallah Ibn Mas’oud (qu’Allah l’agrée) a dit : « La patience est la moitié de la foi et la certitude est la foi en entier ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié également par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3397, Hadith Mawqouf)
عن علقمة بن قيس قال عبدالله بن مسعود رضي الله عنه : الصَّبْرُ نِصْفُ الإيمانِ واليَقِينُ الإِيمانُ كلُّهُ
(رواه الطبراني و صححه الحافظ بن حجر في فتح الباري ٦٣/١ و الشيخ الألباني في صحيح الترغيب رقم ٣٣٩٧)

حكم : صحيح موقوف

.
D’après Muhammad Ibn Khalid, d’après son père, d’après son grand père (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes lorsqu’Allah a décrété au préalable un degré au serviteur qu’il n’atteint pas par les actes, Allah l’éprouve dans son corps, son argent ou son enfant puis il patiente à cela jusqu’à ce qu’il atteigne le degré qu’Allah lui a décrété ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3409, Hadith Sahîh li Ghayrihi)
عن محمد بن خالد عن أبيه عن جده رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : إن العبد إذا سبقت له من الله منزلة فلم يبلغها بعمل ابتلاه الله في جسده أو ماله أو في ولده ثم صبر على ذلك حتى يبلغه المنزلة التي سبقت له من الله
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٤٠٩)

حكم : صحيح لغيره

.
D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « La maladie du croyant est une expiation de ses péchés (*) ».
(Rapporté par Ibn Abi Dounia et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3416, Hadith Sahîh)

(*) Ceci s’il patiente et recherche par cela la récompense.
(Fayd Al Qadir, hadith n°9621)

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : وصب المؤمن كفارة لخطاياه
(رواه ابن أبي دنيا و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٤١٦)

حكم : صحيح

.
D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Aucun croyant ou croyante et aucun musulman ou musulmane ne tombe malade sans qu’Allah ne fasse tomber par cela ses péchés comme les feuilles tombent de l’arbre ».
(Rapporté par Ibn Hibban et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3425, Hadith Sahîh li Ghayrihi)
عن جابر بن عبد الله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : لا يمرض مؤمن ولا مؤمنة ولا مسلم ولا مسلمة إلا حط الله بذلك خطاياه كما تنحط الورقة عن الشجرة
(رواه ابن حبان و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٤٢٥)

حكم : صحيح لغيره

.
D’après Ata Ibn Yasar (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes lorsque le serviteur tombe malade, Allah lui envoie deux anges et dit: Regardez ce qu’il dit à ceux qui lui rendent visite.
Si lorsqu’ils viennent à lui il loue Allah et lui fait des éloges alors les deux anges remontent cela vers Allah, bien qu’il soit plus savant.
Alors Allah dit: Certes mon serviteur-ci a le droit sur moi: si je le fais mourir je le fais entrer au paradis et que si je le guéris je lui change sa chaire par une chaire meilleure, son sang par un sang (*) meilleur et je lui efface ses péchés ».
(Rapporté par Ibn Abi Dounia et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3431, Hadith Hasan li Ghayrihi)

(*) C’est à dire que sa santé sera meilleure.

عن عطاء بن يسار رضي الله عنه أن رسول الله صلى الله عليه وسلم قال: إ إذا مرض العبدُ بعث اللهُ إليه ملَكينِ فقال : انظُروا ما يقول لعُوَّادِه ؟ فإن هو إذا جاؤوه حمد اللهَ وأثنى عليه ، رَفعا ذلك إلى اللهِ ، وهو أعلمُ ، فيقول : لعبدي عليَّ إن توفَّيتُه أن أُدخِلَه الجنَّةَ وإن أنا شَفيتُه أن أُبدِلَه لحمًا خيرًا من لحمِه ، ودمًا خيرًا من دمِه ، وأن أُكفِّرَ عنه سيِّئاتِه .
(رواه ابن أبي دنيا و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٤٣١)

حكم : حسن لغيره

.
D’après ‘Abder Rahman Ibn Abi Bakr (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes l’exemple du serviteur croyant qui est touché par la température et la fièvre est celui du fer que l’on rentre dans le feu, ceci fait partir ses impuretés et ce qu’il y a de bon en lui reste (*) ».
(Rapporté par Al Hakim et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3439, Hadith Hasan Sahîh)

(*) C’est à dire que ces choses font partir les péchés du croyant et laissent ses bonnes actions.

عن عبدالرحمن بن أبي بكر رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إنما مثل العبد المؤمن حين يصيبه الوعك والحمى كحديدة تدخل النار فيذهب خبثها ويبقى طيبها
(رواه الحاكم و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٤٣٩)

حكم : حسن صحيح

.
D’après Abou Rayhana (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « La fièvre provient de l’émanation de l’enfer et elle est la part de feu du croyant ».
(Rapporté par Ibn Abi Dounia et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3445, Hadith Sahîh li Ghayrihi)
عن أبي ريحانة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : الحمى من فيح جهنم وهي نصيب المؤمن من النار
(رواه ابن أبي الدنيا و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٤٤٥)

حكم : صحيح لغيره

.
D’après ‘Aicha (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « La fièvre est la part du feu (*) de chaque croyant ».
(Rapporté par Al Bazar et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3447, Hadith Sahîh Li Ghayrihi)

(*) C’est à dire que la fièvre permet d’expier les péchés qui entraînent l’entrée dans le feu.
(Fayd Al Qadir, hadith n°3846)

عن عائشة رضي الله عنها قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : الحمّى حظ كل مؤمن من النار
(رواه البزار و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٤٤٧)

صحيح لغيره

.
D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
« Allah a dit: Si je prend les deux nobles (*) de mon serviteur et qu’il patiente et en espère la récompense alors je ne suis pas satisfait pour lui d’une récompense autre que le paradis »
(Rapporté par Abou Ya’ala et il a été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Targhib n°3452, Hadith Sahîh)

(*) C’est à dire qu’Allah prend ses deux yeux et le rend aveugle.

وعن ابن عباسٍ رضي الله عنهما قال: قال رسول الله – صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ
« يقول الله: إذا أخذتُ كريمتَيْ عبدي فصبَر واحْتَسب؛ لَمْ أرْضَ له ثواباً دونَ الجنَّةِ ».
(رواه رواه أبو يعلى و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي رقم ۳۴۵۲)

حكم : صحيح

.
D’après ‘Oqba Ibn ‘Amir (qu’Allah l’agrée) : Je suis venu voir le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) avec un groupe de dix cavaliers.
Il a reçu le serment d’allégeance de neuf d’entre nous et s’est abstenu concernant le dixième.
Ils ont dit: Qu’y a t-il le concernant?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y a certes sur son poignet un talisman (1) ».
L’homme coupa le talisman et alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a reçu son serment d’allégeance puis il a dit: « Celui qui accroche (2) a certes commis de l’association (3) ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3455)

(1) Un talisman est une chose que la personne va accrocher ou porter sur elle afin d’obtenir un bien ou d’être protégée ou guérie d’un mal.

(2) C’est à dire celui qui accroche un talisman.

(3) Le fait d’accrocher un talisman se divise en trois cas:

– si la personne l’accroche ou le porte sur elle uniquement pour faire joli alors ceci est interdit car ceci constitue une ressemblance aux gens qui accrochent le talisman pour l’association à Allah.
* Voir Hadith rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4031 et authentifié par Cheikh Albani.

– si la personne l’accroche ou le porte sur elle en croyant que ce talisman est une cause pour qu’Allah lui accorde un bien ou le protège d’un mal sans qu’il ne soit confirmé ni dans les textes du Coran ou de la Sounna, ni par expérience qu’il est une cause pour cela, alors la personne a commis de l’association mineure (chirk asghar) qui est un grand péché mais ne fait pas sortir la personne de l’Islam

– si la personne l’accroche ou le porte sur elle en croyant que c’est le talisman lui-même qui lui accorde un bien ou le protège d’un mal alors ceci est de l’association majeure (chirk akbar) qui fait sortir la personne de l’Islam.
En effet l’auteur de cet acte aura mis ce talisman comme un égal à Allah qui est Le seul a pouvoir procurer un bien et qui Le seul qui peut protéger d’un mal.
(Voir par exemple Al Tamhid Li Charh Kitab Tawhid de Cheikh Saleh Al Cheikh à partir de la page 97)

عن عقبة بن عامر رضي الله عنه أنه جاء في ركب عشرة إلى رسول الله صلى الله عليه وسلم فبايع تسعة وأمسك عن رجل منهم
فقالوا : ما شأنه ؟
فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إن في عضده تميمة
فقطع الرجل التميمة فبايعه رسول الله صلى الله عليه وسلم ثم قال : من علق فقد أشرك  
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٤٥٥)

حكم : صحيح

.
D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui visite un malade ne cesse de marcher dans la miséricorde jusqu’à ce qu’il s’assoit et lorsqu’il s’assoit il plonge dedans ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3477, Hadith Sahih)
عن جابر بن عبد الله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : مَن عاد مريضًا لَم يزَلْ يَخوضُ في الرَّحمةِ حتَّى يجلِسَ ؛ فإذا جلَس اغتمَسَ فيها .
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٤٧٧)

حكم : صحيح

.
D’apres Abou Rafi’ (qu’Allah l’agrée), Le Messager d’Allah ( صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّم) a dit:

Celui qui lave un mort et ne dévoile rien son sujet, il lui
sera pardonné 40 fois, Celui qui met le linceul un mort, Allah l’habillera de soie et de brocart au Paradis, Celui qui creuse la tombe pour un mort; et le met dedans, Allah lui accordera une récompense équivalente au fait de lui avoir donné un logement
dans lequel il l’aurait abrité jusqu’au jour du jugement.
(Rapporté par Al Hakim et authentifié par Cheikh Albâni dans Sahih Targhib n°3492, Hadith Sahîh)

عَنْ أَبِي رَافِعٍ ، قَالَ  رَسُولُ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ :   » مَنْ غَسَّلَ مَيِّتًا فَكَتَمَ عَلَيْهِ غُفِرَ لَهُ  أَرْبَعِينَ مَرَّةً ، وَمَنْ كَفَّنَ مَيِّتًا كَسَاهُ اللَّهُ مِنْ سُنْدُسِ وإسْتَبْرَقِ الْجَنَّةِ ، وَمَنْ حَفَرَ لِمَيِّتٍ قَبْرًا فَأَجَنَّهُ فِيهِ ، أُجْرِيَ لَهُ مِنَ الْأَجْرِ كَأَجْرِ مَسْكَنٍ أَسْكَنَهُ إِلَى يَوْمِ الْقِيَامَةِ « 
(رواه الحاكم و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ۳۴۹۲)

حكم : صحيح

.
D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il n’y a aucun musulman qui meurt et en faveur de qui les gens de quatre maisons voisines témoignent qu’ils ne connaissent que du bien de lui sans qu’Allah ne dise: J’ai certes accepté ce que vous savez sur lui et Je lui ai pardonné ce que vous ne savez pas ».
(Rapporté par Abou Ya’la et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3515)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلّى الله عليه وسلم : ما من مسلم يموت فيشهد له أربعة أهل أبيات من جيرانه إنهم لا يعلمون إلا خيرًا إلاّ قال الله : قد قبلت علمكم فيه وغفرت له ما لا تعلمون
(رواه أبو يعلى و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٥١٥)
.
D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes le croyant dans sa tombe est dans un jardin verdoyant, sa tombe lui est élargie de soixante-dix coudées et elle est illuminée comme la lune durant une nuit où elle est pleine.
Savez-vous pourquoi est descendu ce verset: -Il aura certes une existence de gêne et nous le ressusciterons le jour du jugement aveugle- ? (1); Savez-vous ce qu’est l’existence de gêne ? ».
Ils ont dit: Allah et son messager sont plus savants.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « C’est le châtiment du mécréant dans sa tombe.
Je jure par Celui qui détient mon âme dans Sa main ! Il sera certes attaqué par quatre-vingt dix neuf -tanin-.
Savez-vous ce qu’est un tanin ? Il s’agit de soixante-dix serpents, chaque serpent a sept têtes qui le mordent (2) et déchirent sa peau jusqu’au jour de la résurrection ».
(Rapporté par Abou Ya’la et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3552, Hadith Hasan)

(1) Il s’agit du verset 124 de la sourate Taha n°20.

(2) Le mot arabe qui a été utilisé dans le hadith sous-entend que le serpent transmet son poison avec sa morsure.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه وسلم : إن المؤمن في قبره لفي روضة خضراء فيرحب له قبره سبعون ذراعا وينور له كالقمر ليلة البدر . أتدرون فيما أنزلت هذه الآية فإن له معيشة ضنكا ونحشره يوم القيامة أعمى ؟ أتدرون ما المعيشة الضنك ؟
قالوا : الله ورسوله أعلم
قال النبي صلى الله عليه وسلم : عذاب الكافر في قبره والذي نفسي بيده إنه يسلط عليه تسعة وتسعون تنينا أتدرون ما التنين سبعون حية لكل حية سبع رؤوس يلسعونه ويخدشونه إلى يوم القيامة
(رواه أبو يعلى و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٥٥٢)

حكم : حسن

.
D’après ‘Abdallah Ibn ‘Amr (qu’Allah les agrée lui et son père) : Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a mentionné ceux qui éprouvent dans les tombes (*).
Alors ‘Omar (qu’Allah l’agrée) a dit: Est-ce que nos raisons nous serons rendues ô Messager d’Allah?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Oui, vous serez comme vous êtes aujourd’hui ».
(Rapporté par Ahmed dans son Mousnad n°6603 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3553, hadith Hasan)

(*) C’est à dire les anges qui posent les questions aux morts dans leurs tombes.
(voir le Mousnad de l’imam Ahmed vol 11 p 176)

عن عبدالله بن عمرو رضي الله عنهما أن رسول الله صلّى الله عليه وسلّم ذكر فتان القبور
فقال عمر رضي الله عنه : أتُرد علينا عقولنا يا رسول الله ؟
فقال رسول الله صلّى الله عليه وسلّم : نعم كهيئتك اليوم
(فقال عمرُ بفيه الحجَرُ)
(رواه الإمام أحمد في مسنده رقم ٦٦٠٣ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٥٥٣)

حكم : حسن

.
D’après ‘Aicha (qu’Allah l’agrée) : J’ai dit au Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui): Ô Messager d’Allah ! Les membres de cette communauté sont éprouvés dans leurs tombes (1), comment cela va-t’il se passer pour moi alors que je suis une femme faible?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Allah affermit ceux qui ont cru par la parole ferme dans la vie d’ici-bas et dans l’au-delà (2) ».
(Rapporté par Al Bazar et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3554, Hadith Sahîh li Ghayrihi)

(1) C’est à dire qu’ils sont questionnés par deux anges concernant leur Seigneur, leur religion et leur Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) comme cela est explicité dans beaucoup d’autres textes.

(2) Il s’agit du verset 27 de la sourate Ibrahim n°14.

عن عائشة رضي الله عنها قالت : قلت : يا رسول الله ! تبتلى هذ الأمة في قبورها فكيف بي وأنا امرأة ضعيفة ؟
قال رسول الله صلّى الله عليه و سلّم : {يُثَبِّتُ اللَّهُ الَّذِينَ آمَنُوا بِالْقَوْلِ الثَّابِتِ فِي الْحَيَاةِ الدُّنْيَا وَفِي الْآخِرَةِ}
(رواه البزار و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٥٥٤)

حكم : صحيح لغيره

.