۞ Jami’ at-Tirmidhi – 02 – Livre de la Salat (La Prière) ۞

D’après Anas ibn Malik:
« Le Messager d’Allah (ﷺ) a prié Zuhr quand le soleil a passé le zénith .»
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°156 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
، عن أَنَس بْن مَالِكٍ، أَنَّ رَسُولَ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم صَلَّى الظُّهْرَ حِينَ زَالَتِ الشَّمْسُ
(رواه الترمذي في سننه رقم ۱۵۶ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.
D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Si je ne craignais pas de mettre ma communauté dans la gêne, je leur aurais ordonné de retarder le ‘icha jusqu’au tiers de la nuit ou jusqu’au milieu de la nuit ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°167 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*) Il est préférable de retarder la prière du ‘icha vers la fin de son temps

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : لولا أن أشق على أمتي لأمرتهم أن يؤخروا العشاء إلى ثلث الليل أو نصفه
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٦٧ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.
D’après Oum Farwa (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a été interrogé: Quel est le meilleur acte ? Il a répondu: « La prière au début de son temps ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°170 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*)La généralité de ce hadith montre qu’il est préférable de prier les prières dès le début de leurs temps mais il y a deux exceptions à cela:
– Il est préférable de retarder la prière du dohr du début de son temps lorsqu’il fait très chaud et d’attendre qu’il fasse plus frais.
– Il est préférable de retarder la prière du ‘icha vers la fin de son temps
(Par contre il n’est pas permis de retarder la prière du ‘icha après le milieu de la nuit car c’est la fin de son temps)

عن أم فروة رضي الله عنها قالت : سئل رسول الله صلى الله عليه وسلم : أي الأعمال أفضل ؟ فقال : الصلاة لأول وقتها
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٧٠ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.
D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée) a dit: « Cinquante prières ont été imposées au Messager d’Allah (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) la nuit de l’ascension. Puis elles ont été réduites jusqu’à arriver à 5 prières puis il a été appelé: Ô Muhammad ! Certes la parole ne change pas auprès de moi. Tu auras pour ces cinq l’équivalent de cinquante ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°213 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال : فرضت على النبي صلى الله عليه وسلم ليلة أسري به الصلوات خمسين ثم نقصت حتى جعلت خمسا ثم نودي : يا محمد ! إنه لا يبدل القول لدي وإن لك بهذه الخمس خمسين
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢١٣ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.
D’après Bourayda (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Annonce la bonne nouvelle, à ceux qui marchent vers la mosquée dans l’obscurité, d’une lumière complète le jour du jugement ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses sounnans n°223 et authentifié par cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن بريدة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : بشر المشائين في الظلم إلى المساجد بالنور التام يوم القيامة
(رواه الترمذي في سننه رقم ۲۲۳ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.
D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui prie en groupe pour Allah durant 40 jours en attrapant le premier tekbir (*), il lui est inscrit deux protections: une protection contre le feu et une protection contre l’hypocrisie ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°241 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)

(*) C’est à dire qu’il est présent dans le rang des prieurs lorsque l’imam dit -Allahou Akbar- pour débuter la prière.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من صلى لله أربعين يوما في جماعة يدرك التكبيرة الأولى كتب له براءتان براءة من النار وبراءة من النفاق
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٤١ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.
D’après Abou Sa’id Al-Khudri, le Messager d’Allah (ﷺ) a dit : « La terre entière est un lieu de prière, hormis le cimetière et le Hammam [salle de bain]. »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°317 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

═ EXPLICATION DU HADITH ‎════════

« hormis les cimetières » : Les savants ont dit que la cause de l’interdiction de prier dans un cimetière est que notre religion nous ferme les portes qui pourraient nous amener vers un mal. Car le fait de prier dans un cimetière peut amener la personne à faire du shirk, peut amener la personne à invoquer les morts qui sont enterrés dans ce cimetière, on peut être amené petit à petit, à mesure du temps, à invoquer ces morts et à adorer ces morts en dehors d’Allah ‎(سبحانه وتعالى).

Il est donc interdit de prier dans l’enceinte d’un cimetière, et les savants ont dit que cela est interdit même si l’on prie dans un endroit isolé du cimetière qui ne contient pas de tombe. A partir du moment où l’on rentre dans l’enceinte du cimetière, il est interdit d’y prier. Les savants ont même dit que la prière de celui qui prie dans un cimetière est considérée comme nulle (باطِلة).

La seule prière qui y est autorisée est salat ul janâza (صلاة الجنازة – la prière funéraire). La preuve est le hadith du prophète (صلى الله عليه وسلم) qui, lorsqu’il fut informé que la femme qui nettoyait la mosquée était morte de nuit, s’est empressé d’aller au pied de sa tombe et de prier sur elle. Les compagnons l’avaient enterrée sans prévenir le prophète (صلى الله عليه وسلم). Les savants en ont donc déduit qu’il est autorisé de faire la prière funéraire dans l’enceinte d’un cimetière.

« et les hammâm » : El hammâm (الحمّام), en arabe, c’est l’endroit où l’on se lave (la salle de bain), qui vient du mot el hamim (الحميم) qui est l’eau chaude. Il ne faut pas comprendre de ce hadith que c’est les hammâm connus à notre époque, mot qui est utilisé pour définir les toilettes.

Les savants ont donné plusieurs explications concernant l’interdiction d’y prier :

Certains ont dit qu’il est interdit de prier dans la salle de bain car c’est un endroit qui est sale et qui comporte des impuretés, et qu’à partir du moment où cet endroit est propre, la cause de l’interdiction n’existe plus, donc l’interdiction est levée. Car il y a une règle dans ussul ul fiqh (أصول الفقه) qui dit : La cause suit toujours le jugement, qu’il soit existant ou inexistant. Lorsque la cause est existante, le jugement est existant et lorsque la cause est inexistante, le jugement est inexistant.

Comme ici, certains savants ont dit qu’il était interdit de prier dans la salle de bain car c’est un endroit qui comporte des saletés (impuretés). Donc tant qu’il y a la saleté, il est interdit d’y prier. On a ici la cause qui est l’impureté et le jugement qui est l’interdiction de prier. Lorsque la cause disparaît, lorsqu’il n’y a plus d’impureté, le jugement disparaît aussi, c’est-à-dire qu’il n’est plus interdit de prier dans la salle de bain.

D’autres savants disent que la cause qui interdit la prière dans la salle de bain est autre que l’impureté. La cause est que c’est un endroit qui contient des diables. Et tout endroit où des diables sont présents, il est interdit d’y prier. Ils ont cité comme preuve le hadith du prophète (صلى الله عليه وسلم) lorsqu’il était en voyage avec ses compagnons et qu’ils se sont levés pour salat as-sobh bien après que le soleil se soit levé. Le prophète (صلى الله عليه وسلم) ainsi que ses compagnons dormaient tous, et le prophète (صلى الله عليه وسلم) fut le premier à se réveiller à cause de la chaleur et de la lumière du soleil. Il a alors ordonné à ses compagnons de se lever et de faire leurs ablutions. Ensuite, le prophète (صلى الله عليه وسلم) leur a dit de prendre leurs montures et de les déplacer, car l’endroit où ils avaient dormi la nuit était un endroit où était présent le diable. Les savants en ont déduit qu’il était interdit de prier dans un endroit qui est connu pour contenir des diables, comme les endroits de turpitude, les églises,… Tout endroit qui est susceptible de contenir des diables, il est interdit d’y prier.

Sheikh ‘Outhaymine ‎(رحمه الله) a rassemblé les deux avis. Il dit que lorsque la salle de bain est sale, il est interdit d’y prier car il y a de la saleté. Et lorsque la salle de bain est propre, il est interdit d’y prier car c’est un endroit qui contient des diables. Donc dans les deux cas, il est interdit de prier dans la salle de bain.

S’il est interdit de prier dans la salle de bain, il est encore plus interdit de prier dans les toilettes. Les savants l’interdisent par analogie. […]
(EL-WADJÎZ FI FIQHI AS-SOUNNATI WA AL-KITÂBI EL ‘AZÎZ DU CHEIKH ‘ABDEL-‘ADHDIM EL-BADAWI – Le livre de la prière -)

عَنْ أَبِي سَعِيدٍ الْخُدْرِيِّ، قَالَ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏«‏ الأَرْضُ كُلُّهَا مَسْجِدٌ إِلاَّ الْمَقْبُرَةَ وَالْحَمَّامَ »‏ ‏.‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۳۱۷ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.
D’après Ouseid Ibn Thahir Al Ansari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Une prière dans la mosquée de Qouba (*) équivaut à une ‘omra ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°324 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*) Qouba est un quartier de la ville de Médine.

عن أسيد بن ظهير الأنصاري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم: صلاة في مسجد قباء كعمرة
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٢٤ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.
D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque l’on fait l’iqama (*) pour la prière alors ne vous-y rendez pas en courant mais allez-y plutôt en marchant.
Vous devez vous y rendre sereinement et ce que vous attrapez de la prière alors priez-le et ce que vous avez manqué complétez-le ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°327 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi)

(*) C’est à dire le second appel juste avant le début de la prière.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : إذا أقيمَتِ الصَّلاةُ ، فلا تَأتوها وأنتُمْ تَسعونَ ، ولَكِن ائتوها وأنتُمْ تمشونَ ، وعليكُمُ السَّكينةَ فما أدرَكْتُمْ فصلُّوا ، وما فاتَكُم فأتمُّوا
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٢٧ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)
.
D’après Ibni ‘Omar – رضي اللّه تعالى عنهما – qu’il a dit : « Le prophète (ﷺ) a défendu de prier dans 7 endroits : le dépôt d’ordures, l’abattoir, le cimetière, le chemin emprunté par les gens, la salle de bain, l’enclos des chameaux, au dessus de la maison d’Allah (la ka’ba) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°346 et affaiblit par Cheikh Albani dans Daïf Tirmidhi, Hadith Daïf)

عَنِ ابْنِ عُمَرَ، أَنَّ رَسُولَ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم« نَهَى أَنْ يُصَلَّى فِي سَبْعَةِ مَوَاطِنَ فِي الْمَزْبَلَةِ وَالْمَجْزَرَةِ وَالْمَقْبُرَةِ وَقَارِعَةِ الطَّرِيقِ وَفِي الْحَمَّامِ وَفِي مَعَاطِنِ الإِبِلِ وَفَوْقَ ظَهْرِ بَيْتِ اللَّهِ » ‏.‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۳۴۶ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : ضعيف

.
D’après Abou Oumama Al Bahili (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y a trois personnes dont la prière ne dépasse les oreilles: le serviteur qui s’est enfuit jusqu’à ce qu’il revienne, une femme dont le mari s’est couché en étant fâché contre elle et un homme qui a fait l’imam pour un peuple alors qu’ils le détestent ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°360 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)
عن أبي أمامة الباهلي رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ثلاثة لا تجاوز صلاتهم آذانهم : العبد الآبق حتى يرجع وامرأة باتت و زوجها عليها ساخط و إمام قوم وهم له كارهون
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٦٠ و حسنه و حسنه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.
D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Le bâillement dans la prière vient de Chaytan ainsi si l’un d’entre vous baille qu’il repousse le bâillement autant qu’il peut ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°370 qui l’a authentifié ainsi Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh li Ghayrihi)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : التثاؤب في الصلاة من الشيطان فإذا تثائب أحدكم فليكظم ما استطاع
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٧٠ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح لغيره

.
D’après Abou Bakr (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Il n’y a pas un homme qui commet un péché puis se lève, se purifie et prie puis il demande pardon à Allah sans qu’Allah ne lui pardonne » puis il a récité ce verset: { Ceux qui lorsqu’ils commettent une turpitude ou ont été injustes envers leurs propres personne se rappellent d’Allah… }
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°406 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)

(*) Il s’agit du verset 135 de la sourate Ali ‘Imran n°3

L’imam Ibn Kathir (mort en 774 du calendrier hégirien) a dit : « Il est très recommandé de faire les ablutions et de prier deux unités de prière lors du repentir ».
(Omdatou Tefsir vol 1 p 417)

عن أبي بكر رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : ما من رجل يذنب ذنبا ثم يقوم فيتطهر ثم يصلي ثم يستغفر الله إلا غفر الله له ثم قرأ هذه الآية : { والذين إذا فعلوا فاحشة أو ظلموا أنفسهم ذكروا الله } إلى آخر الآية
(رواه الترمذي في سننه رقم ٤٠٦ و حسنه و حسنه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.
D’après Sabra Ibn Ma’bad Al Jouhani (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Enseignez la prière à vos enfants à l’âge de sept ans et frappez-les pour elle à dix ans ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°407 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Hasan Sahih)
عن سبرة بن معبد الجهني رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : علِّمُوا الصبيَّ الصلاةَ ابنَ سبعِ سنينَ واضرِبوهُ عليها ابنَ عشْرةٍ 
(رواه الترمذي في سننه رقم ٤٠٧ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن صحيح

.
D’après Oum Habiba (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Il n’y a aucun serviteur musulman qui prie chaque jour pour Allah 12 unités de prière surérogatoires autres que les prières obligatoires sans qu’Allah ne lui construise une maison au paradis. Quatre avant le dohr, deux après le dohr, deux après le maghreb, deux après le ‘icha et deux avant la prière du matin ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°415 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن أم حبيبة رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم: ما من عبد مسلم يصلي لله تعالى في كل يوم ثنتي عشرة ركعة تطوعا غير فريضة إلا بنى الله تعالى له بيتا في الجنة : أربعا قبل الظهر وركعتين بعدها وركعتين بعد المغرب وركعتين بعد العشاء وركعتين قبل صلاة الغداة
(رواه الترمذي في سننه رقم ٤١٥ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.
D’après ‘Ali Ibn Abi Talib (qu’Allah l’agrée) : Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) priait quatre unités de prière (*) avant le dohr et deux après.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°424 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(*) Il est possible de prier ces quatre unités de prière soit en faisant deux unités de prière en les terminant par le salam puis en priant ensuite deux autres unités de prière soit en priant quatre unités de prière d’un seul coup en faisant le tachahoud après la seconde unité de prière.
(Voir par exemple Tamam Al Minna p 239/240)

Remarque: Dans les prières surérogatoires de la journée, la récitation doit être effectuée à voix basse.

D’après Sa’id Ibn Joubayr : ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée lui et son père) a vu un homme réciter à voix haute durant la journée.
Alors il l’a appelé et a dit : « Certes on ne récite pas à voix haute durant la prière. Récite à voix basse ».
(Rapporté par Ibn Abi Chayba dans son Mousannaf n°3681 et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Daifa vol 11 p 533)

عن علي بن أبي طالب رضي الله عنه قال : كان النبيُّ صلّى الله عليه وسلّم يصلِّي قبلَ الظهرِ أربعًا وبعدَها ركعتيْن 
(رواه الترمذي في سننه رقم ٤٢٤ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.
D’après ‘Aicha (qu’Allah l’agrée) : Lorsque le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) ne priait pas quatre unités de prière avant le dohr il les priait après (*).
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°426 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(*) C’est à dire qu’il priait les quatre unités de prière surérogatoires qui doivent normalement être faites avant le dohr après les deux unités de prières surérogatoires qui se font après la prière obligatoire du dohr.
(Touhfatoul Ahwadhi)

عن عائشة رضي الله عنها قالت : كان النّبي صلّى الله عليه و سلّم كَانَ إِذَا لَمْ يُصَلِّ أَرْبَعًا قَبْلَ الظُّهْرِ صَلاَّهُنَّ بَعْدَهُ ‏.‏ 
(رواه الترمذي في سننه رقم ٤٢٦ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

حكم : صحيح

.