Jami’ at-Tirmidhi – 37 – Livre de la Description du Jour du Jugement

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Qu’Allah fasse miséricorde à un serviteur qui avait commis une injustice envers son frère au niveau de l’honneur ou de l’argent et lui demande pardon avant qu’il ne meurt car alors il n’y aura plus de dinar ou de dirham (1).
S’il possède des bonnes actions alors il sera pris de ses bonnes actions (2) et s’il n’en possède pas ils mettront une partie de leurs péchés sur lui ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2419 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(1) C’est à dire que le jour du jugement il se sera plus possible de régler les conflits avec une compensation financière.

(2) C’est à dire qu’il sera pris de ses bonnes actions qui seront données aux gens envers qui il avait été injuste.

Remarque importante :

Si le péché est en relation avec les droits d’une autre personne alors pour que le repentir soit valable : il faut forcément apporter réparation à l’injustice qui a été commise

L’imam Ibn Kathir (mort en 774 du calendrier hégirien) a dit : « Les droits des autres personnes ne sont pas annulés par le repentir et sur cela il n’y a aucune différence entre la personne qui a été tuée, celle qui a été volée, celle de qui on s’est accaparé les biens, celle que l’on a accusé injustement et autre parmi les droits des gens.
Il y a un consensus sur le fait que ces droits ne sont pas annulés par le repentir et qu’il faut forcément rendre le droit à celui à qui il appartient pour que le repentir soit valable ».
(Omdatou Tefsir vol 1 p 554/555)

Ainsi il y a deux types de péchés : les péchés concrets (le vol, frapper une personne injustement…) pour lesquels il faut forcément rendre le droit à celui à qui il appartient et les péchés abstraits (la médisance, la calomnie…) pour lesquels il faut demander pardon à la personne qui a subit l’injustice.
(Charh Al Wasiya Soughra de Cheikh Souleyman Ruheili p 10)

1. En ce qui concerne les péchés concrets, il faut forcément rendre le droit à celui à qui il appartient

L’imam Al Qortobi (mort en 671 du calendrier hégirien) a dit : « Si le péché est une injustice qui a été faite sur une autre personne alors le repentir n’est pas valable sans rendre cette chose à son propriétaire et sans sortir de cette injustice et ceci qu’il s’agisse d’une chose concrète ou abstraite.
Et si celui qui a commis le péché n’est pas capable de faire cela tout de suite il doit alors avoir la ferme intention de le faire dans le plus bref délai ».
(Al Jami’ Li Ahkam Al Quran vol 21 p 100)

2. En ce qui concerne les péchés abstraits, il faut forcément demander pardon à la personne qui a subit l’injustice si elle en a eu connaissance ou invoquer pour elle et la mentionner en bien si elle n’en n’a pas eu connaissance

L’imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a dit : « En ce qui concerne la médisance, si la personne sur qui la médisance a été faite n’est pas au courant du péché alors le regret et la demande de pardon en sa faveur suffira.
Par contre si elle est au courant alors il faudra aller la voir et lui demander pardon ».
(Rawdatou Talibin vol 11 p 247)

Ceci est également l’avis de Cheikh Al Islam Ibn Taymiya et de l’imam Ibn Qayim.
(Voir Madarij As Salikin de l’imam Ibn Qayim p 211)

Remarque :

Il est recommandé à celui auprès de qui on vient s’excuser d’accepter les excuses de la personne qui a commis le péché.

L’imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a dit : « Il est très fortement recommandé d’accepter les excuses de celui qui vient s’excuser afin de préserver son frère musulman des mauvais effets du péché qui a été commis et alors celui qui accepte les excuses obtient l’immense récompense d’Allah. Allah a dit : -Ceux qui dominent leur colère, ceux qui pardonnent aux gens et Allah aime les bienfaisants- (*) ».
(Al Adhkar p 297)

(*) Il s’agit de la traduction rapprochée du sens du verset 134 de la sourate Ali ‘Imran n°3.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : رَحِمَ اللهُ عبدًا كانت لأخيهِ عندَهُ مَظلِمَةٌ في عِرضٍ أو مالٍ فجاءَهُ فاسْتَحَلَّهُ قبل أنْ يُؤخَذَ وليسَ ثَمَّ دينارٌ ولا دِرْهَمٌ فإنْ كانت لَه حَسَناتٌ أُخِذَ مِن حَسَناتِهِ وإنْ لم تَكُن لَه حَسَناتٌ حَمَّلُوهُ عليه مِن سَيِّئاتِهِم
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٤١٩ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.
D’après Abou Said (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le serviteur va être ammené le jour du jugement et Allah va lui dire: Ne t’ais-je pas donné l’ouie, la vue, de l’argent et des enfants ? Ne t’ais-je pas soumis les animaux et le labourage et je t’ai laissé cultiver cela ? Ainsi pensais-tu que tu allais me rencontrer ce jour ?
Il dira: Non.
Allah lui dira: Aujourd’hui je t’oublie comme tu m’as oublié ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2428 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

Annotation: Ce Hadith vient expliqué les versets suivants

Allah a dit dans la sourate Al A’raf n°7 verset 51: « Ceux qui prenaient leur religion comme distraction et jeu et qui ont été trompés par la vie d’ici-bas. Aujourd’hui nous les oublions comme ils ont oublié la rencontre de leur jour que voici ».

قال الله تعالى : الذين اتخذوا دينهم لهوا ولعبا وغرتهم الحياة الدنيا فاليوم ننساهم كما نسوا لقاء يومهم هذا
(سورة الأعراف ٥١)

Allah a dit dans la sourate Sajda n°32 verset 14: « Goûtez donc pour avoir oublié la rencontre de votre jour que voici, nous vous avons aussi oublié. Et gôutez au châtiment éternel pour ce que vous faisiez ».

قال الله تعالى : فذوقوا بما نسيتم لقاء يومكم هذا إنا نسيناكم وذوقوا عذاب الخلد بما كنتم تعملون
(سورة السجدة ١٤)

Allah a dit dans la sourate Al Hachr n°59 verset 19: « Et ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Allah alors il leur a fait oublier leurs propres personnes, ceux-là sont les pervers ».

قال الله تعالى : ولا تكونوا كالذين نسوا الله فأنساهم أنفسهم أولئك هم الفاسقون
(سورة الحشر ١٩)

Allah a dit dans la sourate Tawba n°9 verset 67: « Les hypocrites hommes et femmes, les uns avec les autres. Ils ordonnent le mal, interdisent le bien et ferment leurs mains. Ils ont oublié Allah alors Allah les a oublié. Certes les hypocrites sont les pervers ».

قال الله تعالى : المنافقون والمنافقات بعضهم من بعض يأمرون بالمنكر وينهون عن المعروف ويقبضون أيديهم نسوا الله فنسيهم إن المنافقين هم الفاسقون
(سورة التوبة ٦٧)
عن أبي سعيد رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : يؤتى بالعبدِ يومَ القيامةِ فيقولُ اللَّهُ لَهُ ألَم أجعل لَكَ سمعًا وبصرًا ومالًا وولدًا وسخَّرتُ لَكَ الأنعامَ والحرثَ وترَكتُكَ ترأسُ وتربعُ فَكنتَ تظنُّ أنَّكَ ملاقي يومَكَ هذا فيقولُ لا فيقولُ لَهُ اليومَ أنساكَ كما نسيتَني
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٤٢٨ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.
D’après Anas (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Mon intercession est pour les gens de ma communauté qui ont commis des grands péchés (*) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2435 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*) L’imam Al Adhim Abadi a dit dans Awn Al Ma’boud que le sens du hadith est: « pour que ceux qui ont commis des grands péchés qui méritent l’entrée en enfer n’y entrent pas et pour que ceux qui y sont entrés à cause des grands péchés en sortent ».

Ce hadith, comme de nombreux textes du Coran et de la Sounna, montre que les grands péchés malgré leurs gravité ne font pas sortir celui qui les a commis de l’Islam et ne le rendent pas mécréant.

Celui qui commet un grand péché est un croyant désobéissant, si il meurt sans s’être repentit il est sous la volonté d’Allah. C’est à dire que si Allah le veut il le châtie par sa justice soit si Allah le veut il le pardonne et le fait entrer dans le paradis par sa miséricorde. Par contre si il est châtié et rentre en enfer pour ses péchés il n’y restera pas éternellement et en sortira pour ensuite rentrer au paradis.

Allah a dit dans la sourate Nissa n°4 verset 48 : « Certes Allah ne pardonne pas qu’on lui donne un associé mais il pardonne ce qui est en dessous de cela à qui il veut. Et certes celui qui pratique l’association à Allah a commis un immense péché ».

قال الله تعالى : إن الله لا يغفر أن يشرك به ويغفر ما دون ذلك لمن يشاء ومن يشرك بالله فقد افترى إثما عظيما
(سورة النساء ٤٨)
عن أنس رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم: شفاعتي لأهل الكبائر من أمتي
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٤٣٥ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.
D’après Samoura Ibn Joundoub (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Certes chaque prophète a un bassin (*), certes ils se vantent concernant celui qui a le plus de personnes s’y rendant et certes j’espère en Allah que je serais celui des prophètes qui aura le plus de personnes s’y rendant ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2443 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*) C’est à dire le jour du jugement.

عن سمرة بن جندب رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إن لكل نبي حوضا وإنهم يتباهون أيهم أكثر واردة وإني أرجو أن أكون أكثرهم واردة
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٤٤٣ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.
D’après Abdalah Ibn Mass’oud (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Vous devez éprouver la vrai pudeur envers Allah ». Nous avons dit: Ô Messager d’Allah nous éprouvons de la pudeur et la louange est à Allah. Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ce n’est pas cela, éprouver la vrai pudeur vis-à-vis d’Allah est de préserver la tête et ce qui se trouve dessus, le ventre et ce qui se trouve autour, de se rappeler la mort et la décomposition et celui qui veut l’au-delà délaisse la beauté de la vie d’ici-bas. Celui qui fait cela aura éprouvé la vrai pudeur vis-à-vis d’Allah ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2458 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Hasan)

L’imam Moubarakafouri a dit dans son explication de ce hadith dans son ouvrage Touhafatoul Ahwadhi que :
– Le sens de « préserver la tête » est que tu ne l’utilise pas dans autre chose que l’obéissance à Allah, en ne te prosternant pas pour un autre que lui, que tu ne prie pas par ostentation, que tu n’humilie pas ton visage pour un autre qu’Allah et que tu ne le lève pas par orgueil.
– Le sens de « et ce qui se trouve dessus » est l’ensemble du visage, les yeux, la langue, les oreilles.
– Le sens de « le ventre » est de le préserver de manger des choses illicites.
– Le sens de « et ce qui se trouve autour » c’est à dire le sexe, les pieds, les mains et le coeur.

عن عبد الله بن مسعود رضي الله عنه ، قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : استَحيوا منَ اللَّهِ حقَّ الحياءِ ، قُلنا : يا رسولَ اللَّهِ إنَّا لنَستحيي والحمد لله ، قالَ : ليسَ ذاكَ ، ولَكِنَّ الاستحياءَ منَ اللَّهِ حقَّ الحياءِ أن تحفَظ الرَّأسَ ، وما وَعى ، وتحفَظَ البَطنَ ، وما حوَى ، ولتَذكرِ الموتَ والبِلى ، ومَن أرادَ الآخرةَ ترَكَ زينةَ الدُّنيا ، فمَن فَعلَ ذلِكَ فقدَ استحيا يعني : منَ اللَّهِ حقَّ الحياءِ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٤٥٨ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.
D’après ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée), Un homme a éructé (roté) en présence du Messager d’Allah (ﷺ) qui lui a dit :« Epargne-nous tes rots car ceux qui en ce monde sont les plus repus, seront le jour du jugement les plus longuement tiraillés par la faim ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2478 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Hasan)

L’imam Ibn Mouflih Al Hanbali a dit :
« Nous ne connaissons aucun hadith dans la Sunna concernant ce qu’on doit dire quand on fait un rot ou ce qu’on doit lui dire.
Tout ce qui existe dans ce sujet n’est autre qu’une habitude étrangère à notre religion. »

عن ابن عمر، قَالَ تَجَشَّأَ رَجُلٌ عِنْدَ النَّبِيِّ صلى الله عليه وسلم فَقَالَ ‏ « ‏ كُفَّ عَنَّا جُشَاءَكَ فَإِنَّ أَكْثَرَهُمْ شِبَعًا فِي الدُّنْيَا أَطْوَلُهُمْ جُوعًا يَوْمَ الْقِيَامَةِ ‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۲۴۷۸ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

حكم : حسن

.
D’après ‘Abdallah Ibn Salam (qu’Allah l’agrée), lorsque le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) venait d’arriver à Médine, les gens se sont précipités vers lui et j’étais parmi ceux qui sont allés vers lui.
Lorsque j’ai médité sur son visage j’ai vu qu’il ne s’agissait pas du visage d’un menteur.
La première chose que j’ai entendu de ses paroles est : « Ô les gens ! Propagez le salam, offrez à manger, liez les liens de parenté et priez la nuit alors que les gens dorment, vous rentrerez dans le paradis en paix ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2485 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن عبد الله بن سلام رضي الله عنه قال : أول ما قدم رسول الله صلى الله عليه وسلم المدينة انجفل الناس إليه فكنت فيمن جاءه . فلما تأملت وجهه واستبنته عرفت أن وجهه ليس بوجه كذاب .
فكان أول ما سمعت من كلامه أن قال : أيها الناس ! أفشوا السلام وأطعموا الطعام وصلوا الأرحام وصلوا بالليل والناس نيام تدخلوا الجنة بسلام
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٤٨٥ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.
D’après ‘Abdallah Ibn Mass’oud (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ne vais-je pas vous informer de celui qui est interdit pour le feu et pour qui le feu est interdit ? Toute personne proche des gens, douce et facile ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2488 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن عبدالله بن مسعود رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ألا أخبرُكم بمَن يُحرَّمُ على النَّارِ ، وبمَن تُحرَّمُ علَيهِ النَّارُ ؟ علَى كلِّ قَريبٍ هيِّنٍ سَهلٍ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٤٨٨ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.
D’après ‘Amr Ibn Chou’ayb, d’après son père, d’après son grand père (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Les orgueilleux (*) seront rassemblés le jour de la résurrection comme des atomes sous formes humaines. L’humiliation va leur venir de chaque endroit. Ils seront emmenés vers une prison dans le feu que l’on appelle -Boulas- et seront submergés par le feu ardent. Ils seront abreuvés de ce qui coule des gens de l’enfer: la boue de Khabal ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2492 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)

(*) Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a expliqué que l’orgueil est de mépriser les gens et de refuser la vérité.

عن عمرو بن شعيب عن أبيه عن جده رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : يحشر المتكبرون يوم القيامة أمثال الذر في صور الرجال يغشاهم الذل من كل مكان يساقون إلى سجن في جهنم يقال له بولس تعلوهم نار الأنيار يسقون من عصارة أهل النار طينة الخبال
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٤٩٢ و صححه و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.
D’après Anas ibn Malik, le Messager d’Allah (ﷺ) a dit :
« Tous les enfants d’Adam sont exposés aux péchés, et les meilleurs de ceux qui commettent les péchés, sont ceux qui se repentent. »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2499 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)
عن أنس أن النبي صلى الله عليه وسلم قال كلُّ ابنِ آدمَ خطَّاءٌ ، وخيرُ الخطًّائينَ : التَّوَّابونَ
(رواه الترمذي في سننه رقم ۲۴۹۹ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.
D’après ‘Abdullah ibn ‘Amr, Messager d’Allah (ﷺ) a dit: « Celui qui se tait est sauvé ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2501 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahih)
عَنْ عَبْدِ اللَّهِ بْنِ عَمْرٍو، قَالَ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏ «‏ مَنْ صَمَتَ نَجَا ‏»‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۲۵۰۱ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.
D’après Abou Bakra (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit « Il n’y a aucun péché dont Allah est plus proche d’avancer le châtiment à son auteur dans l’ici-bas, avec ce qu’il lui prépare dans l’au-delà, que le baghi (*) et le fait de couper les liens de parenté ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2511 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*) Les savants ont plusieurs avis sur l’explication de ce terme. Certains disent qu’il signifie l’injustice et le fait de faire du mal aux créatures.
(Hachia Ala Sounan Ibn Maja de l’imam Sindi)
D’autres disent qu’il désigne la révolte contre les gouverneurs.
(Touhfatoul Ahwadhi de l’imam Moubarakafouri).

عن أبي بكرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : ما من ذنب أجدر أن يعجل الله لصاحبه العقوبة في الدنيا مع ما يدخر له في الآخرة من البغي وقطيعة الرحم
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٥١١ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.
D’après Abdallah Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), j’étais un jour derrière le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) lorsqu’il m’a dit: « Ô mon petit ! Je vais t’apprendre quelques paroles. Préserve Allah et il te préservera. Préserve Allah et tu le trouveras devant toi. Si tu demandes, alors demande à Allah, si tu cherches secours, alors cherche secours auprès d’Allah.
Et sache que si toute la communauté se rassemblait pour te faire profiter d’une chose, ils ne pourraient te faire profiter que d’une chose qu’Allah t’a écrite.
Et si ils se rassemblaient pour te nuire sur une chose, ils ne pourraient te nuire que sur une chose qu’Allah t’a écrite. Les plumes ont été levées et les feuillets ont séché.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2516 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال : كنتُ خلفَ رسولِ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلَّمَ يومًا قال : يا غلامُ ! إني أعلِّمُك كلماتٍ : احفَظِ اللهَ يحفَظْك ، احفَظِ اللهَ تجِدْه تُجاهَك . إذا سألتَ فاسألِ اللهَ وإذا استعنْتَ فاستعِنْ باللهِ . واعلمْ أنَّ الأمةَ لو اجتمعتْ على أن ينفعوك بشيءٍ لم ينفعوك إلا بشيءٍ قد كتبه اللهُ لك وإنِ اجتمعوا على أن يضُرُّوك بشيءٍ لم يضُروك إلا بشيءٍ قد كتبه اللهُ عليك . رُفِعَتِ الأقلامُ وجَفَّتِ الصُّحُفَ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٥١٦ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.
D’après Mouadh Ibn Anas (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui donne pour Allah, interdit pour Allah, aime pour Allah, déteste pour Allah et marie pour Allah a certes complété sa foi ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2521 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)
عن معاذ بن أنس رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : مَن أعطَى للهِ ، ومنع للهِ ، وأحبَّ للهِ ، وأبغضَ للهِ ، وأنكحَ للهِ ، فقد استَكمل إيمانَه
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٥٢١ و حسنه و حسنه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.
D’après Abou Said (qu’Allah l’agrée),
Le Messager d’Allah ﷺ a dit: « Comment pourrais-je prendre du plaisir, alors que l’ange qui est chargé de souffler dans la Trompe (Israfil) a déjà posé sa bouche sur l’embouchure et qu’il n’attend plus que l’ordre de souffler ? Ainsi, lorsqu’on lui ordonnera de souffler, il s’exécutera ! » Il semblait alors que ces propos furent lourds à entendre de la part des Compagnons, aussi leur dit-il : « Dites : « Allah nous suffit, et quel excellent Garant ! » »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2618 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

عَنْ أَبِي سَعِيدٍ، قَالَ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏«‏ كَيْفَ أَنْعَمُ وَصَاحِبُ الْقَرْنِ قَدِ الْتَقَمَ الْقَرْنَ وَاسْتَمَعَ الإِذْنَ مَتَى يُؤْمَرُ بِالنَّفْخِ فَيَنْفُخُ ‏‏»‏ ‏.‏ فَكَأَنَّ ذَلِكَ ثَقُلَ عَلَى أَصْحَابِ النَّبِيِّ صلى الله عليه وسلم فَقَالَ لَهُمْ « قُولُوا حَسْبُنَا اللَّهُ وَنِعْمَ الْوَكِيلُ عَلَى اللَّهِ تَوَكَّلْنَا ‏»‏ ‏.‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۲۶۱۸ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.