Sahih Al Jami – 18 – Livre de la Lettre ‘Ayne (ع)

D’après ‘Abder Rahman Ibn ‘Awf (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui visite un malade est dans une cueillette de fruit du paradis et lorsqu’il s’assoit auprès de lui (*) la miséricorde le couvre ».
(Rapporté par Al Bazar et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°3963)

(*) C’est à dire lorsque le visiteur s’assoit auprès du malade.

عن عبدالرحمن بن عوف رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : عائد المريض في مخرفة الجنة فإذا جلس عنده غمرته الرحمة
(رواه البزار و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٣٩٦٣)
.
D’après Oum Hakim (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Empressez vous de rompre le jeûne et retardez le sahour (*) ».
(Rapporté par Abou Nouaym et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°3989, Hadith Sahîh)

(*) C’est à dire le repas que prend le jeûneur à la fin de la nuit avant de commencer son jeûne.

عن أم حكيم رضي الله عنها قال النبي صلى الله عليه و سلم : عجِّلُوا الإفطارَ وأخِّرُوا السُّحورَ
(رواه أبو نعيم و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٣٩٨٩)

حكم : صحيح

.
D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Empressez vous de sortir vers Mekka (1) car certes l’un d’entre vous ne sait pas ce qui pourrait le toucher comme maladie ou comme besoin (2) ».
(Rapporté par Al Bayhaqi et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°3990, Hadith Hasan)

(1) C’est à dire pour accomplir le hajj et la ‘omra.

(2) Ou pauvreté ou autre parmi les causes d’empêchement…
(Fayd Al Qadir, hadith n°5398)

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : عجلوا الخروج إلى مكة فإن أحدكم لا يدري ما يعرض له من مرض أو حاجة
(رواها البيهقي و حسنها الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٣٩٩٠)

حكم:حسن

.
D’après Abdallah Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Enseignez, facilitez et ne rendez pas les choses difficiles, annoncez de bonnes nouvelles et ne faites pas fuir et lorsque l’un d’entre vous s’énerve qu’il se taise ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°4027, Hadith Sahîh)
عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال النبي صلي الله عليه و سلم : علموا و يسروا و لا تعسروا و بشروا و لا تنفروا و إذا غضب أحدكم فليسكت
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٤٠٢٧)

حكم : صحيح

.
D’après ‘Abdallah Ibn ‘Omar (Qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui ressemble à un peuple fait partie d’eux ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4031 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°6149, Hadith Sahîh)

Ce hadith a été authentifié entre autres par :
– L’imam Ibn Taymiya dans Majmou Al Fatawa 25/331
– L’imam Dhahabi dans Siyar A’lam Noubala 15/509
– L’imam Ibn Hajar dans Fath Al Bari 10/282

D’après Abou Al Moughira, ‘Abdallah Ibn ‘Amr (qu’Allah les agrée lui et son père) a dit : « Celui qui réside dans les pays des non-arabes, pratique leur nayrouz et leur mahrajan (*) et leur ressemble jusqu’à ce qu’il meurt alors qu’il est dans cette situation sera rassemblé avec eux le jour de la résurrection ».
(Rapporté par Al Bayhaqi dans Al Sounan Al Koubra n°18863 et authentifié par Cheikh Al Islam Ibn Taymiya dans Iqtida Siratal Moustaqim p 457 ainsi que par l’imam Ibn Qayim dans hkam Ahl Dhimma p 1248)

(*) Ce sont les noms de deux de leurs fêtes.

عن أبي المغيرة قال عبدالله بن عمرو رضي الله عنهما : من بنَى ببلادِ الأعاجمِ فصنع نَيروزَهم ومهرجانَهم وتشبَّهَ بهم حتَّى يموتَ وهو كذلك حُشِرَ معهم يومَ القيامةِ
(رواه البيهقي في السنن الكبرى رقم ١٨٨٦٣ و صححه شيخ الإسلام ابن تيمية في اقتضاء الصراط المستقيم ص ٤٥٧ و صححه أيضاً الإمام ابن القيم في أحكام أهل الذمة ص ١٢٤٨)


L’imam Ibn Qayim Al Djawziya (mort en 751 du calendrier hégirien) a dit dans Ahkam Ahl Dhimma p 1245
: « Il n’est pas permis au musulman d’assister aux fêtes des mécréants par consensus des gens de science. Les juristes des quatre écoles juridiques ont explicitement mentionné cela dans leurs ouvrages ».

Et il a dit à la page 441 du même ouvrage: « En ce qui concerne les félicitations pour les rites spécifiques à la mécréance alors ceci est interdit par consensus des savants.
Comme par exemple le fait de les féliciter pour leurs fêtes et leurs jeûnes en disant: – bonne fête à toi – ou – félicitation pour cette fête – ou ce genre de paroles.
Ces paroles, si la personne qui les a prononcé est sauvée de la mécréance, sont certes interdites.
Le fait de dire ces choses est comme le fait de féliciter celui qui s’est prosterné devant une croix et ceci est plus grave auprès d’Allah et le met plus en colère que de féliciter celui qui a bu de l’alcool, celui qui a tué une âme ou a pratiqué la fornication ».

L’imam Ibn Hajar Al Haytami (mort en 973 du calendrier hégirien) a dit dans Al Fatawa Al Fiqhiya Al Koubra vol 4 p 238: « Et parmi les plus mauvaises innovations le fait que les musulmans se conforment aux chrétiens dans leurs fêtes, ceci en imitant leur nourriture, en leur faisant des cadeaux ou en acceptant leurs cadeaux ».

عن عبدالله بن عمر رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم: من تشبه بقوم فهو منهم
(رواه أبو داود في سننه رقم ٤٠٣١ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ۶۱۴۹ )

حكم : صحيح

.