۞ Sahih Mouslim – 06 – Livre de la Prière du voyageur et son abréviation ۞

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée lui et son père) a dit : L’Envoyé d’Allah (paix et bénédiction d’Allah sur lui) avait l’habitude, dans les nuits froides et pluvieuses, d’ordonner au muezzin de dire en faisant l’appel à la prière : « Faites la prière chez vous! ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°697)

Rapporté également par Boukhari dans son Sahih n°666

عَنْ نَافِعٍ، أَنَّ ابْنَ عُمَرَ، أَذَّنَ بِالصَّلاَةِ فِي لَيْلَةٍ ذَاتِ بَرْدٍ وَرِيحٍ فَقَالَ أَلاَ صَلُّوا فِي الرِّحَالِ ‏.‏ ثُمَّ قَالَ كَانَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم يَأْمُرُ الْمُؤَذِّنَ إِذَا كَانَتْ لَيْلَةٌ بَارِدَةٌ ذَاتُ مَطَرٍ يَقُولُ ‏ « ‏ أَلاَ صَلُّوا فِي الرِّحَالِ ‏ »‏ ‏.‏
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٦٩٧)
.
D’après Ibn ‘Abbas a rapporté que le Messager d’Allah (ﷺ) a réuni les deux prières du Dhur et du asr et celles du Maghreb et de l’Ichaa à Médine sachant qu’il n’y avait aucun danger ni pluie.

Et dans le hadith transmis par Waki ​​'(d’après ses mots):

Je demandais a Ibn Abbas: Pourquoi a-t-il fait cela ? » Il me répondit: « Afin de ne plus réduire ma communauté a la gêne. »

Et dans le Hadith transmis par Mu’awiya (d’après ses mots): « Il a été dit à Ibn ‘Abbas: Je demandais a Ibn Abbas: Pourquoi a-t-il fait cela ? » Il me répondit: « Afin de ne plus réduire ma communauté a la gêne. »
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°705d)

Annotation

Les savants ont dit : Ce Hadith démontre qu’il est permis au musulman ayant une difficulté l’empêchant d’accomplir la prière en son temps, de regrouper la prière du Dhor avec celle de l’assr et celle du Maghreb avec celle de l’Icha, mais à condition qu’il ne fasse pas de cela une Habitude [c’est à dire que cela soit exceptionnel].

Donc il est permis au musulman faisant face une [réel] difficulté l’empêchant d’accomplir la prière en son temps de procéder au regroupement mais à condition qu’il ne fasse pas de cela une habitude.[..].

Cet avis aussi celui d’Ibn Sirine, de certains compagnons de Malik et Chafi’i, c’est également l’avis adopté par Ibn Mundhiri et d’un groupe parmi les gens du Hadith, ces savants fixent deux conditions pour que la personne puisse regrouper la prière du Dhor avec celle l’Asr, et celle du Maghreb avec celle de l’Icha :

1-Qu’il y est une raison valable empêchant la personne d’accomplir la prière en son temps approprié.

2-Que cela soit à titre exceptionnel, cela signifie que la personne ne devra pas faire de cette pratique une Habitude.
[ Charh Mouslim de l’Imam An-nawawi vol 3 ].

Fawaîd :

-Il est permis de procéder au Djam’ en cas de Maladie ( Métrorragie, difficulté à se purifier pour chaque prière…), de voyage, de pluie et d’un [réel] besoin.
[ Charh Siffate Salat Nabiy De Cheikh Bazmoul]

-La permission de regrouper les prières ne s’applique que pour la prière de Dhor avec celle l’assr et celle du Maghreb avec celle de l’Icha.
[Charh ‘Umdatoul Ahkam Vol 1 d’Ibn Salih Al-Bassam]

-La personne peut accomplir le regroupement des prières dans l’heure d’une des deux prières. Si elle accomplit le regroupement dans l’heure de la première prière cela est appelé Djam’ Taqdim, si elle accomplit le regroupement dans l’heure de la seconde prière cela est appelé Djam’ Ta’Khir.
[Charh Zad Al-Mustaqana vol 1 De Cheikh Otheimine]

عَنِ ابْنِ عَبَّاسٍ، قَالَ جَمَعَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم بَيْنَ الظُّهْرِ وَالْعَصْرِ وَالْمَغْرِبِ وَالْعِشَاءِ بِالْمَدِينَةِ فِي غَيْرِ خَوْفٍ وَلاَ مَطَرٍ ‏.‏ فِي حَدِيثِ وَكِيعٍ قَالَ قُلْتُ لاِبْنِ عَبَّاسٍ لِمَ فَعَلَ ذَلِكَ قَالَ كَىْ لاَ يُحْرِجَ أُمَّتَهُ ‏.‏ وَفِي حَدِيثِ أَبِي مُعَاوِيَةَ قِيلَ لاِبْنِ عَبَّاسٍ مَا أَرَادَ إِلَى ذَلِكَ قَالَ أَرَادَ أَنْ لاَ يُحْرِجَ أُمَّتَهُ ‏.‏
(رواه مسلم في صحيحه رقم ۷۰۵)
.
D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père) : Je suis sorti avec le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) lors d’une bataille. Mon chameau a ralenti et s’est fatigué et ainsi le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est arrivé avant moi et je suis arrivé au matin.
Je suis allé à la mosquée et je l’ai trouvé devant la porte.
Il m’a dit: « C’est maintenant que tu arrives ? ».
J’ai dit : Oui.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Alors laisse ton chameau, rentre et prie deux unités de prière ».
Je suis donc rentré, j’ai prié puis je suis revenu.
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°715c)

L’imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a classé ce hadith dans Charh Sahih Mouslim sous le chapitre : -Le caractère recommandé de faire deux unités de prière à la mosquée pour celui qui vient juste de revenir de voyage-.

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال : خرجتُ مع رسولِ اللهِ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ في غزاةٍ فأبطأَ بي جملي وأعيى ثم قدم رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ قبلي وقدمتُ بالغداةِ . فجئتُ المسجدَ فوجدتُه على بابِ المسجدِ قال : الآن حين قدمتَ ؟
قلتُ : نعم
قال رسول اللهِ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ : فدع جملك وادخل فصلِّ ركعتين .
فدخلتُ فصليتُ ثم رجعتُ 
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٧١٥)
.
D’après Abou Dhar (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Chacun d’entre vous doit donner une aumône pour chacune de ses articulations, chaque tesbih est une aumône, chaque tehmid est une aumône, chaque tehlil est une aumône, chaque tekbir est une aumône (*), ordonner le bien est une aumône, interdire le mal est une aumône et il suffit pour tout cela 2 unités de prière qui sont accomplies au moment du doha (*) ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°720)

(*) Le Tesbih est le fait de dire Sobhannallah / سبحان الله
le Tehmid est le fait de dire El Hamdoulilah / الحمد لله
Le Tekbir est le fait de dire Allahou Akbar / الله أكبر
Le Tehlil est le fait de dire La Ilaha Illa Allah / لا إله إلا الله

(*) C’est à dire dans la matinée, du moment où le soleil s’est levé jusqu’au zénith .

عن أبي ذر رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : يصبح على كل سلامي من أحدكم صدقة فكل تسبيحة صدقة وكل تحميدة صدقة وكل تهليلة صدقة وكل تكبيرة صدقة وأمر بالمعروف صدقة ونهي عن المنكر صدقة ويجزئ من ذلك ركعتان يركعهما من الضحى
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٧٢٠
.
D’après Hafsa (qu’Allah l’agrée) : Lorsque l’aube se levait, le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) ne priait que deux légères unités de prières. (*)
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°723c)

(*) C’est à dire que après le lever de l’aube, qui est le début du temps de la prière du sobh, le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) ne priait comme prière surérogatoire que les deux unités de prière avant la prière obligatoire.
De plus ce hadith montre que la sounna est que ces deux unités de prière doivent être légères et ne doivent pas être allongées.

عن حفصة رضي الله عنها قالت : كان رسول الله صلّى الله عليه و سلّم إذا طلع الفجر لا يصلّي إلا ركعتين خفيفتين 
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٧٢٣)
.
D’après Oum Habiba (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Il n’y a aucun musulman qui prie pour Allah chaque jour douze unités de prière en dehors des prières obligatoires sans que Allah ne lui construise une maison au paradis ».
Oum Habiba (qu’Allah l’agrée) a dit : Je ne les ai pas délaissé depuis que j’ai entendu cela du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).
Anbasa (*) a dit : Je ne les ai pas délaissé depuis que j’ai entendu cela de Oum Habiba (qu’Allah l’agrée).
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°728)

(*) Anbasa est le nom de celui qui rapporte ce hadith de Oum Habiba (qu’Allah l’agrée).

D’autres textes montrent que ces 12 raka’as journalières sont réparties comme cela:
– 2 raka’as avant le fajr
– 4 raka’as avant le dohr
– 2 raka’as après le dohr
– 2 raka’as après le maghreb
– 2 raka’as après le ‘icha

عن أم حبيبة رضي الله عنها قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : ما من عبد مسلم يصلي لله كل يوم ثنتي عشرة ركعة تطوعا غير فريضة إلا بني الله له بيتا في الجنة
قالت أم حبيبة رضي الله عنها : فما تركتهنّ منذ سمعتهنّ من رسول الله صلى الله عليه و سلم
قال عنبسة : فما تركتهنّ منذ سمعتهنّ من أم حبيبة رضي الله عنها
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٧٢٨)
.
D’après Abdullah ibn ‘Amr a dit:
« On m’a raconté, que le Messager d’Allah (ﷺ) a dit que la prière effectuée en posture assise a la moitié de la récompense de celle effectuée en posture debout. Je me suis donc rendu auprès de lui (ﷺ) et je l’ai trouvé en train de prier assis.
J’ai placé ma main sur sa tête.
Il (ﷺ) a dit: « Ô ‘Abdullah ibn Amr, Qu’est-ce qui t’arrive? »
J’ai dit: Ô Messager d’Allah (ﷺ), il m’a été rapporté que tu as dis que la prière effectuée en posture assise a la moitié de la récompense de celle effectuée en posture debout, alors que toi même tu pries assis ! Il (ﷺ) a dit: Oui, c’est vrai, mais je ne suis pas comme vous. »
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°735)

En commentaire du hadith,

An-Nawawi dit : ce hadith doit concerner la prière surérogatoire accomplie en posture assise avec la capacité de la faire debout. Celui qui se trouve dans une telle situation ne gagne que la moitié de la récompense de celui qui prie debout. Quant à celui qui effectue une prière surérogatoire en posture assise parce qu’incapable de faire autrement, sa récompense reste entière. Quant aux prières obligatoires, celui qui les accomplit en posture assise tout en étant capable de les effectuer debout aura ses prières nulles et ne gagne aucune récompense. Pire, il commet un péché ».
[Voir Commentaire de Mouslim, 6/258.]

عَنْ عَبْدِ اللَّهِ بْنِ عَمْرٍو، قَالَ حُدِّثْتُ أَنَّ رَسُولَ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم قَالَ ‏«‏ صَلاَةُ الرَّجُلِ قَاعِدًا نِصْفُ الصَّلاَةِ ‏»‏ ‏.‏ قَالَ فَأَتَيْتُهُ فَوَجَدْتُهُ يُصَلِّي جَالِسًا فَوَضَعْتُ يَدِي عَلَى رَأْسِهِ فَقَالَ مَا لَكَ يَا عَبْدَ اللَّهِ بْنَ عَمْرٍو قُلْتُ حُدِّثْتُ يَا رَسُولَ اللَّهِ أَنَّكَ قُلْتَ «‏ صَلاَةُ الرَّجُلِ قَاعِدًا عَلَى نِصْفِ الصَّلاَةِ ‏»‏ ‏.‏ وَأَنْتَ تُصَلِّي قَاعِدًا قَالَ ‏«‏ أَجَلْ وَلَكِنِّي لَسْتُ كَأَحَدٍ مِنْكُمْ ‏»‏ ‏.‏
(رواه مسلم في صحيحه رقم ۷۳۵)

قال النووي معلقاً على هذا الحديث : وهذا الحديث محمول على صلاة النفل قاعداً مع القدرة على القيام فهذا له نصف ثواب القائم وأما إذا صلى النفل قاعداً لعجزه عن القيام فلا ينقص ثوابه بل يكون كثوابه قائماً وأما الفرض فإن الصلاة قاعداً مع قدرته على القيام لم يصح فلا يكون فيه ثواب بل يأثم به . ‏« شرح مسلم» ۶/۲۵۸ .

.

.
Abou Salama Ibn ‘Abder Rahman (qu’Allah l’agrée) a interrogé ‘Aicha (qu’Allah l’agrée) sur la prière du Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) durant le Ramadan, elle a répondu: « Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) ne priait pas plus de 11 unités de prières que ce soit durant le Ramadan ou hors du Ramadan. Il priait 4 unités de prière, ne demande pas sur leurs perfections et leurs longueurs. Puis il priait 4 unités de prière, ne demande pas sur leurs perfections et leurs longueurs. Puis il priait 3 unités de prière ».
(Rapporté par Mouslim n°738)

Rapporté également par Boukhari n°1147

عَنْ أَبِي سَلَمَةَ بْنِ عَبْدِ الرَّحْمَنِ أَنَّهُ سَأَلَ عَائِشَةَ رَضِيَ اللَّهُ عَنْهَا : كَيْفَ كَانَتْ صَلَاةُ رَسُولِ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ فِي رَمَضَانَ ؟
فَقَالَتْ : مَا كَانَ يَزِيدُ فِي رَمَضَانَ وَلَا فِي غَيْرِهِ عَلَى إِحْدَى عَشْرَةَ رَكْعَةً يُصَلِّي أَرْبَعًا فَلَا تسأل عَنْ حُسْنِهِنَّ وَطُولِهِنَّ ثُمَّ يُصَلِّي أَرْبَعًا فَلَا تسأل عَنْ حُسْنِهِنَّ وَطُولِهِنَّ ثُمَّ يُصَلِّي ثَلَاثًا
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٧٣٨)
.
D’après ‘Aicha (qu’Allah l’agrée) : Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) priait la nuit alors que j’étais couchée devant lui. Puis lorsqu’il restait le witr il me réveillait et je faisais le witr.
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°744)
عن عائشة رضي الله عنها نَّ رَسُولَ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم كَانَ يُصَلِّي صَلاَتَهُ بِاللَّيْلِ وَهِيَ مُعْتَرِضَةٌ بَيْنَ يَدَيْهِ فَإِذَا بَقِيَ الْوِتْرُ أَيْقَظَهَا فَأَوْتَرَتْ 
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٧٤٤)
.
D’après Aïcha (رضي الله عنها) a rapporté:
« Quand le Messager d’Allah (ﷺ) manquait la Salat de la nuit (Tahajjud) en raison d’une douleur ou pour toute autre raison, il accomplissait douze Rak`as pendant la journée »
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°746)

عائشةَ رضي اللهُ عنها: « أَنَّ رَسُولَ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ كَانَ إِذَا فَاتَتْهُ الصَّلَاةُ مِنَ اللَّيْلِ مِنْ وَجَعٍ أَوْ غَيْرِهِ صَلَّى مِنَ النَّهَارِ ثِنْتَيْ عَشْرَةَ رَكْعَةً ‏»‏
(رواه مسلم في صحيحه رقم ۷۴۶)

.

.
« Zayd ibn al-Arqam dit : le Messager d’Allah (ﷺ) se rendit auprès des habitants de Quba à un moment où ils étaient en train de prier et il leur dit :« Salat l-Awabine ( un des noms de Salat Ad-douha) se fait quand les chamelles souffrent de la chaleur du sol. »
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°748)

En guise de commentaire du Hadith,

An-Nawawi (رحمه الله) dit : « Les propos du Prophète ( صلى الله عليه وسلم) : « la prière des Repentants se fait quand les chamelles souffrent de la chaleur du sol . » le verbe tarmadhou (ترمض) vient de ramdha (رَمْضاء) qui signifie sol surchauffé par le soleil.
Cette expression veut dire : quand les pieds des chamelles sont brulés par la chaleur du sol et qu’elles les soulèvent de temps à autre pour atténuer leur souffrance.
Le terme al-awwab (الأواب) signifie obéissant ; celui qui retourne à l’obéissance. Du reste, ce hadith indique le mérite de la prière effectuée à cette heure-là qui est le meilleur moment pour la prière de Doha. Pourtant, il est permis de l’effectuer entre le lever du soleil et midi. »
[Commentaire de Nawawi sur Mouslim.]

Allah le Très haut le sait mieux.

عَنْ زَيْدِ بْنِ أَرْقَمَ، قَالَ خَرَجَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم عَلَى أَهْلِ قُبَاءٍ وَهُمْ يُصَلُّونَ فَقَالَ ‏ «‏ صَلاَةُ الأَوَّابِينَ إِذَا رَمِضَتِ الْفِصَالُ ‏» ‏.‏
(رواه مسلم في صحيحه رقم ۷۴۸)

قال النووي رحمه الله : قوله صلى الله عليه وسلم : ( صلاة الأوابين حين ترمض الفصال ) هو بفتح التاء والميم , والرمضاء : الرمل الذي اشتدت حرارته بالشمس , أي حين تحترق أخفاف الفصال وهي الصغار من أولاد الإبل – جمع فصيل – من شدة حر الرمل ( فترفع أخفافها وتضعها من حرارة الأرض ) . والأواب : المطيع , وقيل : الراجع إلى الطاعة . وفي ( الحديث ) : فضيلة الصلاة هذا الوقت .. ( و) هو أفضل وقت صلاة الضحى , وإن كانت تجوز من طلوع الشمس إلى الزوال . شرح مسلم للنووي ، والله تعالى أعلم .

.

.
D’après Nafi’, ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée) a dit : « Celui qui prie durant la nuit, qu’il fasse la fin de sa prière impaire (*) car certes le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) ordonnait cela ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°751)

(*) C’est à dire qu’il fasse le witr en priant une unité de prières, ou trois unités de prière…

عن نافع، أن ابن عمر، قال من صلى من الليل فليجعل آخر صلاته وترا فإن رسول الله صلى الله عليه وسلم كان يأمر بذلك ‏.‏
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٧٥١)
.
D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit:
« Notre Seigneur descend chaque nuit vers le ciel de l’ici-bas lorsqu’il ne reste que le dernier tiers de la nuit et il dit: Qui m’invoque que je l’exauce, qui me demande que je lui donne et qui me demande pardon que je le pardonne ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°758)

Rapporté également par Boukhari dans son Sahih n°1145

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : ينزل ربنا تبارك وتعالى كل ليلة إلى السماء الدنيا حين يبقى ثلث الليل الآخر ، يقول : من يدعوني فأستجيب له من يسألني فأعطيه من يستغفرني فأغفر له
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٧٥٨)
.
D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) : Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) exhortait les gens à propos de la prière de nuit durant le mois de Ramadan sans qu’il ne la leur impose.
Il disait : « Celui qui prie les nuits du mois de Ramadan avec foi et en recherchant par cela la récompense, il lui est pardonné ses péchés précédents ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°759)

Remarque n°1 : Il convient de prier la prière surérogatoire « ratiba » du ‘icha (voir le lien suivant : Prière surérogatoire) avant de commencer la prière du tarawih.

Cheikh ‘Otheimine a dit : « Lorsque l’imam termine la prière obligatoire, les gens doivent faire le rappel de leur Seigneur (dikhr) comme il leur a ordonné -Et lorsque vous avez terminé la prière mentionnez le nom d’Allah debout, assis ou couchés sur vos côtés- (*).
Puis deuxièmement les gens prient la prière ratiba du ‘icha et ensuite après cela ils accomplissent la prière du tarawih. Ceci est l’ordre qu’il convient de respecter ».
(Fatawa Nour ‘Ala Darb, k7 n°735)

(*) Sourate Nissa verset 103.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : كان رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلَّمَ يُرغِّبُ في قيامِ رمضانَ من غيرِ أن يأمرَهم فيه بعزيمةٍ فيقول : من قام رمضانَ إيمانًا واحتسابًا غُفِرَ له ما تقدَّم من ذنبِه
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٧٥٩)
.
D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit:
« Celui qui prie la nuit du destin avec foi et en espérant la récompense, ses péchés précédents sont pardonnés et celui qui jeûne le ramadan avec foi et en espérant la récompense, ses péchés précédents sont pardonnés ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°760)

Rapporté également par Boukhari dans son Sahih n°1901

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من قام ليلة القدر إيمانا واحتسابا غفر له ما تقدم من ذنبه ومن صام رمضان إيمانا واحتسابا غفر له ما تقدم من ذنبه
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٧٦٠)
.
D’après Zir Ibn Houbaych : J’ai questionné Oubay Ibn Ka’b (qu’Allah l’agrée) en lui disant : Certes ton frère ‘Abdallah Ibn Mas’oud (qu’Allah l’agrée) dit : Celui qui pratique l’adoration toutes les nuits de l’année l’aura avec certitude pratiqué durant la nuit du destin.
Il a dit : « Qu’Allah lui fasse miséricorde ! Il a voulu que les gens ne se reposent pas que sur cela (1). Il sait certes que la nuit du destin est dans le mois de Ramadan, qu’elle est durant les dix dernières nuits et qu’elle est la vingt septième nuit ».
Puis il a juré sans émettre de réserve que la nuit du destin est la vingt septième nuit.
Je lui ai dit : Pour quelle raison est-ce que tu dis cela ô Abou Al Moundhir (2) ?
Oubay Ibn Ka’b (qu’Allah l’agrée) a dit : « Par rapport au signe que le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) nous a informé : le soleil se lève se matin-là sans rayon (3) ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°762)

(1) C’est à dire qu’il n’a pas voulu que les gens pratiquent l’adoration uniquement durant quelques nuits en espérant que cette nuit soit la nuit du destin puis le reste de l’année ils ne font rien.

(2) C’est le surnom de Oubay Ibn Ka’b (qu’Allah l’agrée).

(3) Certains savants ont dit que le fait que le soleil se lève sans rayon le matin qui suit la nuit du destin est un signe qu’Allah a donné à cette nuit.
D’autres savants ont dit que la cause de cela est le très grand nombre d’ange présents sur la terre qui couvrent les rayons du soleil.
(Charh Sahih Mouslim de l’imam Nawawi)

عن زر بن حبيش قال : سألتُ أُبيَّ بنَ كعبٍ رضيَ اللهُ عنه فقلتُ : إنَّ أخاك عبدالله بن مسعود رضيَ اللهُ عنه يقول : من يَقُمِ الحولَ يُصِبْ ليلةَ القدرِ
فقال : رحمه اللهُ ! أراد أن لا يتَّكِلَ الناسُ أما إنه قد علم أنّها في رمضانَ وأنّها في العشرِ الأواخرِ وأنّها ليلةُ سبعٍ وعشرين
ثم حلف لا يَستثنى أنّها ليلةُ سبعٍ وعشرين
فقلتُ : بأيِّ شيءٍ تقول ذلك يا أبا المُنذرِ ؟
قال أُبيّ بنَ كعبٍ رضيَ اللهُ عنه : بالعلامةِ التي أخبرنا رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلَّمَ أنها تطلع يومئذٍ لا شعاعَ لها
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٧٦٢)
.
D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) : J’ai passé la nuit chez ma tante Maymouna Bint Al Harith (qu’Allah l’agrée) (1) et je lui ai dit : Lorsque le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) se lève alors réveille-moi.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) s’est levé (2) et je me suis mis à sa gauche, il a pris ma main et m’a mis à sa droite (3) et lorsque je somnolais il tirait le lobe de mon oreille.
Il a prié onze unités de prière. Alors il s’est assis avec les genoux contre sa poitrine puis s’est couché au point où je l’entendais ronfler.
Ensuite quand l’aube lui est apparu il a prié deux légères unités de prière.
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°763)

(1) Maymouna (qu’Allah l’agrée) était une des épouses du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).

(2) C’est à dire pour prier durant la nuit.

(3) C’est à dire que ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) a commencé sa prière en se mettant à la gauche du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) alors il l’a pris par la main et l’a mis à sa droite.
C’est comme cela que doit se placer celui qui prie seul avec l’imam.

عن ابن عباس، قال بت ليلة عند خالتي ميمونة بنت الحارث فقلت لها إذا قام رسول الله صلى الله عليه وسلم فأيقظيني ‏.‏ فقام رسول الله صلى الله عليه وسلم فقمت إلى جنبه الأيسر فأخذ بيدي فجعلني من شقه الأيمن فجعلت إذا أغفيت يأخذ بشحمة أذني – قال – فصلى إحدى عشرة ركعة ثم احتبى حتى إني لأسمع نفسه راقدا فلما تبين له الفجر صلى ركعتين خفيفتين ‏.‏
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٧٦٣)
.
D’après Abou Salama Ibn Abd Rahman Ibn Awf -qu’Allâh l’agrée-a dit : « J’ai interrogé Aïcha, la mère des croyants (en ces termes) : comment le Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallâm- ouvrait sa prière quand il se levait au cours de la nuit ? ».
Elle dit : quand il s’était levé, il débutait sa prière (ainsi) :« Mon Seigneur, maître de Gabriel et de d’Israfil, créateur des cieux et de la terre, connaisseur de l’invisible et du visible; Tu jugeras les différends opposant Tes serviteurs. Guide-moi vers la vérité dans les différends grâce à Ta permission. Tu guides qui Tu veux dans le droit chemin. »
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°770)

عن عَبْدِ الرَّحْمَنِ بْنِ عَوْفٍ قَالَ سَأَلْتُ عَائِشَةَ أُمَّ الْمُؤْمِنِينَ بِأَىِّ شَىْءٍ كَانَ نَبِيُّ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم يَفْتَتِحُ صَلاَتَهُ إِذَا قَامَ مِنَ اللَّيْلِ قَالَتْ كَانَ إِذَا قَامَ مِنَ اللَّيْلِ افْتَتَحَ صَلاَتَهُ ‏ « ‏ اللَّهُمَّ رَبَّ جِبْرَائِيلَ وَمِيكَائِيلَ وَإِسْرَافِيلَ فَاطِرَ السَّمَوَاتِ وَالأَرْضِ عَالِمَ الْغَيْبِ وَالشَّهَادَةِ أَنْتَ تَحْكُمُ بَيْنَ عِبَادِكَ فِيمَا كَانُوا فِيهِ يَخْتَلِفُونَ اهْدِنِي لِمَا اخْتُلِفَ فِيهِ مِنَ الْحَقِّ بِإِذْنِكَ إِنَّكَ تَهْدِي مَنْ تَشَاءُ إِلَى صِرَاطٍ مُسْتَقِيمٍ ‏ »‏ ‏.‏
(رواه مسلم في صحيحه رقم ۷۷۰)

.

.
D’après ‘Abdallah Ibn Mas’oud (qu’Allah l’agrée) : Un homme a été mentionné auprès du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) en disant : Il n’a cessé de dormir jusqu’au matin, il ne s’est pas levé pour la prière (*).
Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Chaytan a uriné dans son oreille ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°774)

(*) Il est possible que le sens voulu par la prière ici est la prière surérogatoire de nuit ou bien la prière obligatoire.
(Voir Fath Al Bari)

Rapporté également par Boukhari dans son Sahih n°1144

عن عبدالله بن مسعود رضي الله عنه قال : ذُكِرَ عندَ النبيِّ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ رجلٌ فقيلَ : ما زال نائمًا حتى أصبحَ ما قام إلى الصلاةِ
فقال النبيّ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ : بالَ الشيطانُ في أُذُنِهِ
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٧٧٤)
.
D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque l’un d’entre vous termine sa prière dans sa mosquée qu’il fasse une partie de ses prières (*) dans sa maison car certes Allah met du bien dans sa maison grâce à sa prière ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°778)

(*) C’est à dire les prières surérogatoires qu’il veut effectuer.

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إذا قضى أحدكم الصلاة في مسجده فليجعل لبيته نصيبًا من صلاته فإن الله جاعل في بيته من صلاته خيرًا
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٧٧٨)
.
D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit « Ne faites pas de vos maisons des tombes, certes Shaytan fuit de la maison dans laquelle est lue sourate Al Baqara (n°2) »
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°780)

Parmi les choses que nous pouvons tirer de ce hadith :

– Le mérite de lire le Coran dans les maisons et en particulier la sourate baqara.
– Le fait que les cimetières ne soient pas des endroits dans lesquels on lit le Coran.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : لا تجعلوا بيوتكم مقابر إن الشيطان يفر من البيت الذي تقرأ فيه سورة البقرة
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٧٨٠)
.
D’après ‘Aicha (qu’Allah l’agrée) : J’ai dit au Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) : Cette femme est Al Hawla Bint Touwayt. Les gens disent qu’elle ne dort pas la nuit (*).
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Elle ne dort pas la nuit ! Faites comme actes ce que vous pouvez car certes Allah ne se lasse pas tant que vous ne vous lassez pas ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°785)

(*) C’est à dire qu’elle ne dort pas car elle passe toute la nuit dans l’adoration d’Allah.

عن عائشة رضي الله عنها قالت : قلت لرسول الله صلّى الله عليه و سلّم : هذه الحَولاءُ بنتُ تويتٍ وزعموا أنّها لا تنامُ الليلَ
فقال رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلَّمَ : لا تنام الليلَ ! خذوا من العمل ما تُطيقون فواللهِ لا يسأمُ اللهُ حتى تَسْأَموا
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٧٨٥)
.
D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit « Révisez le Coran car je jure par celui qui détient mon âme dans sa main il part certes plus vite que le chameau qui s’échappe de son enclos ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°791)

Rapporté également par Boukhari dans son Sahih n°5033

عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : تعاهَدوا هذا القرآنَ . فوالذي نفسُ محمدٍ بيدِه ! لهو أشَدُّ تفَلُّتًا من الإبِل في عُقُلِها
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٧٩١)
.
D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Allah n’a rien écouté avec autant d’attention qu’Il a écouté un prophète ayant une belle voix qui a psalmodié le Coran à voix haute (*) ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°792)

Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°7544

(*) Ce hadith montre que le terme Coran, au sens large du terme, comprend l’ensemble des livres qu’Allah a révélé aux différents prophètes.

Cheikh Saleh Al Cheikh a dit : « Le Coran est le nom de chaque livre qu’Allah a révélé à un prophète parmi ses prophètes. Montre ceci la parole authentique du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) : -Allah n’a rien écouté avec autant d’attention…- ».
(Charh Al Aqida Tahawiya vol 1 p 173)

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : ما أذن الله لشيء ما أذن لنبي حسن الصوت يتغنى بالقرآن يجهر به
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٧٩٢)
.
D’après Abou Said Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), Un homme récitait la sourate Al-Kahf alors qu’il avait attaché son cheval par deux licols. Un nuage l’enveloppa et se mit à tourner et à se rapprocher de lui. Son cheval ne cessa de s’en écarter. Le lendemain matin, l’homme vint trouver le Prophète (ﷺ) et lui raconta ce qui s’était
passé. Celui-ci lui répondit: « C’est la sakîna (sérénité envoyée par Allah sous forme de nuage)
qui est descendue grâce à la récitation du Coran ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°795)

Rapporté également par Boukhari dans son Sahih n°5011

عن البراء بن عازب رضي الله عنه كان رجلٌ يقرأُ سورةَ الكهفِ . وعندَه فرسٌ مربوطٌ بشَطَنَيْنِ . فتغشَّتْه سحابةٌ . فجعلت تدورُ وتدنو . وجعل فرسُه ينفُرُ منها . فلما أصبحَ أتي النبيَّ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ . فذكر ذلك لهُ . فقال  » تلك السكينةُ . تنزلت للقرآنِ
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٧٩٥)
.
D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « L’exemple du croyant qui lit le coran est celui du cédrat: son odeur est bonne et son goût est bon. L’exemple du croyant qui ne lit pas le coran est celui de la datte: elle n’a pas d’odeur et son goût est sucré. L’exemple de l’hypocrite qui lit le coran est celui du myrte: son odeur est bonne mais son goût est amer. Et l’exemple de de l’hypocrite qui ne lit pas le coran est celui de la coloquinte: elle n’a pas d’odeur et son goût est amer ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°797)

Rapporté également par Boukhari dans son Sahih n°5427

عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : مثل المؤمن الذي يقرأ القرآن كمثل الأترجة ريحها طيب وطعمها طيب . ومثل المؤمن الذي لا يقرأ القرآن كمثل التمرة لا ريح لها وطعمها حلو . ومثل المنافق الذي يقرأ القرآن مثل الريحانة ريحها طيب وطعهما مر . ومثل المنافق الذي لا يقرأ القرآن كمثل الحنظلة ليس لها ريح وطعمها مر
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٧٩٧)
.
D’après Aicha (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: «Celui qui récite habilement le Coran sera avec les Anges nobles et obéissants; tandis que celui qui le récite péniblement en bégayant, aura une double récompense»
(Rapporté également par Mouslim dans son Sahih n°798)

عن عائشة رضي الله عنها قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : الماهرُ بالقرآن مع السفرةِ الكرامِ البرَرَةِ . والذي يقرأ القرآنَ ويتَتَعْتَعُ فيه ، وهو عليه شاقٌّ ، له أجرانِ.
(رواه مسلم في صحيحه رقم ۷۹۸)
.
D’après ‘Oqba Ibn ‘Amir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) est sorti alors que nous étions à Souffa (1) et il a dit: « Lequel d’entre vous aimerait partir chaque matin à Bathan ou à Al ‘Aqiq (2) et revenir avec deux chamelles pleines, sans commettre aucun péché ni rompre de lien de parenté ? ».
Nous avons dit: Ô Messager d’Allah ! Nous aimerions cela.
Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Que l’un de vous vienne le matin à la mosquée pour apprendre ou lire deux versets du livre d’Allah est meilleur pour lui que deux chamelles (3), trois versets sont meilleurs pour lui que trois chamelles et quatre versets sont meilleurs pour lui que quatre chamelles ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°803)

(1) Les gens de Souffa étaient des gens très pauvres qui vivaient dans la cour de la mosquée du Prophète à Médine car ils n’avaient aucun logement.

(2) Ce sont les noms de deux vallées qui sont situées à l’extérieur de Médine.

(3) C’est à dire que le Messager d’Allah (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a donc dit à ces gens très pauvres que le fait de se rendre à la mosquée, qui était juste à côté d’eux, pour y lire ou y apprendre deux versets du Coran était meilleur que de se rendre à l’une de ces deux vallées, qui étaient plus éloignées d’eux que la mosquée, et d’y trouver deux chamelles enceintes sachant que les chameaux était à l’époque parmi les biens les plus précieux.

عن عقبة بن عامر رضي الله عنه : خرج رسول الله صلى الله عليه وسلم ونحن في الصفة . فقال : أيكم يحب أن يغدو كل يوم إلى بطحان أو إلى العقيق فيأتي منه بناقتين كوماوين في غير إثم ولا قطع رحم ؟
فقلنا : يا رسول الله ! نحب ذلك .
قال : أفلا يغدو أحدكم إلى المسجد فيعلم أو يقرأ آيتين من كتاب الله عز وجل خير له من ناقتين وثلاث خير له من ثلاث وأربع خير له من أربع
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٨٠٣)
.
D’après Abou Oumama (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Lisez le Coran car il viendra le Jour de la résurrection en intercesseur pour les siens ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°804)
عن أبي أمامة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : اقرؤوا القرآن . فإنه يأتي يوم القيامة شفيعا لأصحابه
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٨٠٤)
.
D’après Nawas Ibn Sam’an (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Le Coran sera amené le jour de la résurrection ainsi que ses gens, ceux qui le mettaient en pratique dans la vie d’ici-bas. Les sourates Al Baqara et Al Imran seront alors à sa tête ». Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) les a comparé à 3 choses que je n’ai pas oublié: « Elles sont comme deux nuages, ou comme deux ombres noires entre lesquelles il y a un éclat ou comme deux bandes d’oiseaux en rang qui défendent ceux qui les lisaient ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°805)
عن النواس بن سمعان رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : يؤتى بالقرآن يوم القيامة وأهله الذين كانوا يعملون به في الدنيا تقدمه سورة البقرة وآل عمران وضرب لهما رسول الله صلى الله عليه وسلم ثلاثة أمثال ما نسيتهن بعد قال صلى الله عليه وسلم : كأنهما غمامتان أو ظلتان سودوان بينهما شرق أو كأنهما فرقان من طير صواف يحاجان عن صاحبهما
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٨٠٥)
.
D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée) : Jibril était assis auprès du Prophète (ﷺ) lorsqu’il a entendu un bruit au dessus de lui, il a levé sa tête et a dit: « Ceci est une porte des cieux qui a été ouverte aujourd’hui et elle n’a jamais été ouverte avant aujourd’hui.
Un ange en est descendu, il a passé le salam et a dit: Reçois la bonne nouvelle de deux lumières qui te sont données et n’ont été données à aucun prophète avant toi -Fatihatoul Kitab- (1) et la fin de sourate Baqara (2), tu ne liras aucune lettre d’entre elles sans qu’il te soit donné (3) ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°806)

(1) C’est à dire la sourate Al Fatiha n°1

(2) C’est la sourate n°2

(3) Le Cheikh Safi Rahman Al Moubarakafouri a dit dans Minnatoul Moun’im Charh Sahih Mouslim vol 1 p 506: « C’est à dire qu’il t’es donné ce que contiennent ces versets comme demandes telle que : -Guide nous sur le droit chemin-, -Pardonne nous-, -Ô Seigneur ne nous prend pas- et les autres phrases comme celles-ci. Et quant aux phrases dans lesquelles il n’y a pas de demande comme la louange -El Hamdoulilah Rabbil ‘Alamin- et les éloges alors il t’es donné leurs récompenses ».

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال : بينما جبرائيل قاعد عند النبي صلى الله عليه وسلم سمع نقيضا من فوقه فرفع رأسه فقال : هذا باب من السماء فتح لم يفتح قط إلا اليوم فنزل منه ملك
فقال : هذا ملك نزل إلى الأرض لم ينزل قط إلا اليوم فسلم وقال : أبشر بنورين أوتيتهما لم يؤتهما نبي قبلك فاتحة الكتاب وخواتيم سورة البقرة لن تقرأ بحرف منهما إلا أعطيته
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٨٠٦)
.
D’après Abou Darda (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui apprend dix versets du début de la sourate Al Kahf (1) est protégé du Dajjal (2) ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°809)

(1) Il s’agit de la sourate n°18.

(2) Le dajjal est un imposteur qui va apparaître à la fin des temps et qui va égarer beaucoup de gens.
Il va mentir aux gens et prétendre être un prophète puis va prétendre qu’il est le Seigneur.
Il y a de nombreux ahadiths authentiques le concernant.

عن أبي الدرداء رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من حفظ عشر آيات من أول سورة الكهف عصم من الدجال
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٨٠٩)
.
Oubay ibn Ka’b, qu’Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Messager d’Allah (صلى الله عليه وسلم) a dit:

« O ‘Abou Al-Moundhir, sais-tu quel est le verset du Livre d’Allah (le Coran) que tu as retenu et qui est le plus sublime ?  »
Je lui répondis : « Allah lâ ilaha illa houwa al-hay al-qayyoum » (Allah ! Point de divinité à part Lui, le Vivant Celui qui subsiste par lui-même), [Sourate : « Al Baqara » (La vache) ; Ayat Kursy : 255]. Il me frappa alors la poitrine et me dit :  » La science (qui t’a été octroyée) te singularise, Abou Al-Moundhir  »
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°810)

عَنْ أُبَىِّ بْنِ كَعْبٍ، قَالَ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏ »‏ يَا أَبَا الْمُنْذِرِ أَتَدْرِي أَىُّ آيَةٍ مِنْ كِتَابِ اللَّهِ مَعَكَ أَعْظَمُ ‏ »‏ ‏.‏ قَالَ قُلْتُ اللَّهُ وَرَسُولُهُ أَعْلَمُ ‏.‏ قَالَ ‏ »‏ يَا أَبَا الْمُنْذِرِ أَتَدْرِي أَىُّ آيَةٍ مِنْ كِتَابِ اللَّهِ مَعَكَ أَعْظَمُ ‏ »‏ ‏.‏ قَالَ قُلْتُ اللَّهُ لاَ إِلَهَ إِلاَّ هُوَ الْحَىُّ الْقَيُّومُ ‏.‏ قَالَ فَضَرَبَ فِي صَدْرِي وَقَالَ ‏ »‏ وَاللَّهِ لِيَهْنِكَ الْعِلْمُ أَبَا الْمُنْذِرِ ‏ »‏ ‏.‏
(رواه مسلم في صحيحه رقم ۸۱۰)

.

.
D’après Abou Darda (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « L’un de vous n’est-il pas capable de lire le tiers du Coran dans une nuit? ».
Ils ont dit : Et comment peut-il lire le tiers du Coran ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « -Qoul Houwa Allahou Ahad- (*) équivaut au tiers du Coran ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°811)

(*) Il s’agit de la sourate Al Ikhlas n°112

عن أبي الدرداء رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : أيعجز أحدكم أن يقرأ في ليلة ثلث القرآن ؟
قالوا : وكيف يقرأ ثُلُثَ القرآنِ ؟
قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : قُلْ هُوَ اللهُ أَحَدٌ يعدِلُ ثُلُثَ القرآنِ
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٨١١ و اللفظ لمسلم)
.
Nafi’ Ibn Abdel Harith a rencontré Omar (qu’Allah l’agrée) à Asfan et Omar l’avait nommé comme préfet de La Mecque. Il lui a dit: Qui as-tu laissé pour gérer les gens de la vallée ? Il a dit: Ibn Abza. Omar (qu’Allah l’agrée) a dit: Qui est Ibn Abza ? Il a dit: C’est un esclave parmi nos esclaves. Omar (qu’Allah l’agrée) a dit: Tu as laissé un esclave pour les gérer ?! Il a dit: Certes c’est un lecteur du livre d’Allah et un savant dans les héritages. Omar (qu’Allah l’agrée) a dit: Certes votre Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah élève des gens par ce livre et en rabaisse d’autres ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°817)
نافع ابن عبدالحارث لقي عمر بعسفان . وكان عمر يستعمله على مكة . فقال : من استعملت على أهل الوادي ؟ فقال : ابن أبزى . قال : ومن ابن أبزى ؟ قال : مولى من موالينا . قال : فاستخلفت عليهم مولى ؟ قال : إنه قارئ لكتاب الله عز وجل . وإنه عالم بالفرائض . قال عمر : أما إن نبيكم صلى الله عليه وسلم قد قال إن الله يرفع بهذا الكتاب أقواما ويضع به آخرين
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٨١٧)
.
D’après Abou Said Al Khoudri (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Le jeûne ne convient pas durant deux jours: le jour du sacrifice et le jour de la rupture du ramadan ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°827)
عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : لا يصلح الصيام في يومين : يوم الأضحى ويوم الفطر من رمضان
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٨٢٧)
.
D’après Abou Basra Al Ghifari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a prié pour nous (1) la prière du ‘asr à makhmas (2) puis il a dit : « Certes cette prière a été présentée à ceux qui sont venus avant vous mais ils l’ont délaissé. Celui qui y est assidue a sa récompense deux fois et il n’y a pas de prière après elle jusqu’à ce que se lève le témoin (3) ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°830)

(1) C’est à dire comme imam.
(2) C’est le nom d’un endroit.
(3) Le cheikh Safi Rahman Al Moubarakafouri a expliqué cette phrase dans Minatoul Moun’im charh Sahih Mouslim vol 1 p 520 en disant qu’il s’agit d’une métaphore pour dire -le coucher du soleil-.

عن أبي بصرة الغفاري رضي الله عنه قال : صلى بنا رسول الله صلى الله عليه وسلم العصر بالمخمص فقال : إن هذه الصلاة عرضت على من كان قبلكم فضيعوها فمن حافظ عليها كان له أجره مرتين ولا صلاة بعدها حتى يطلع الشاهد
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٨٣٠)
.