۞ Sahih Mouslim – 36 – Livre de la Boissons ۞

D’après Wail Ibn Houjr (qu’Allah l’agrée) : Tariq Ibn Souwaid Al Jou’fi (qu’Allah l’agrée) a questionné le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a propos du vin (*).
Il le lui a interdit ou a détesté qu’il le fabrique.
Tariq (qu’Allah l’agrée) a dit : Je ne le fabrique que pour l’utiliser comme guérison.
Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Certes ce n’est pas une guérison, c’est plutôt une maladie ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1984)

(*) C’est à dire des boissons alcoolisées dans leur ensemble.

عن وائل بن حجر رضي الله عنه أنَّ طارقَ ابنَ سويدٍ الجُعَفيَّ رضي الله عنه سأل النّبيَّ صلَّى اللهُ عليه وسلَّمَ عن الخمرِ فنهاه أو كره أن يصنعَها
فقال : إنّما أصنعها للدواءِ
فقال النّبيّ صلَّى اللهُ عليه وسلَّمَ : إنه ليس بدواءٍ ولكنه داءٌ
(رواه مسلم في صحيحه رقم ١٩٨٤)
.
D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père) : Un homme de Jaychan (1) est venu et a questionné le Prophète (ﷺ) a propos d’une boisson qu’ils boivent dans leur terre.
Une boisson qui est fabriquée à partir du maïs et dont le nom est -Al Mizr-.
Le Prophète (ﷺ) a dit : « Est-ce que cette boisson est enivrante ? ».
Il a dit : Oui.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Tout ce qui enivre est interdit. Certes Allah s’est fait un devoir concernant celui qui boit une boisson enivrante de le faire boire de la boue de Khabal ».
Ils ont dit : Ô Messager d’Allah ! Qu’est-ce que la boue de Khabal ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « C’est ce qui coule des corps des gens du feu (2) ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2002)

(1) C’est le nom d’une ville au Yémen.

(2) C’est à dire le pus qui coule de leurs corps.
(Minnatoul Moun’im Charh Sahih Mouslim vol 3 p 347)

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما نَّ رَجُلاً، قَدِمَ مِنْ جَيْشَانَ – وَجَيْشَانُ مِنَ الْيَمَنِ – فَسَأَلَ النَّبِيَّ صلى الله عليه وسلم عَنْ شَرَابٍ يَشْرَبُونَهُ بِأَرْضِهِمْ مِنَ الذُّرَةِ يُقَالُ لَهُ الْمِزْرُ فَقَالَ النَّبِيُّ صلى الله عليه وسلم ‏«‏ أَوَمُسْكِرٌ هُوَ ‏»‏ ‏.‏ قَالَ نَعَمْ ‏.‏ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏«‏ كُلُّ مُسْكِرٍ حَرَامٌ إِنَّ عَلَى اللَّهِ عَزَّ وَجَلَّ عَهْدًا لِمَنْ يَشْرَبُ الْمُسْكِرَ أَنْ يَسْقِيَهُ مِنْ طِينَةِ الْخَبَالِ ‏»‏ ‏.‏ قَالُوا يَا رَسُولَ اللَّهِ وَمَا طِينَةُ الْخَبَالِ قَالَ ‏« عَرَقُ أَهْلِ النَّارِ أَوْ عُصَارَةُ أَهْلِ النَّارِ »‏ ‏.‏
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٠٠٢)
.
D’après Jabir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Couvrez les récipients et fermez les gourdes car il y a certes durant l’année une nuit durant laquelle descend une maladie qui ne passe pas par un récipient qui n’est pas couvert, ni une gourde qui n’est pas fermée sans qu’elle ne rentre dedans ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2014)
عن جابر رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : غطوا الإناء وأوكوا السقاء فإن في السنة ليلة ينزل فيها وباء لا يمر بإناء ليس عليه غطاء أو سقاء ليس عليه وكاء إلا نزل فيه من ذلك الوباء
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٠١٤)
.
D’après Houdheyfa Ibn Al Yaman (qu’Allah l’agrée), lorsque nous assistions à un repas avec le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui), personne ne posait sa main sur le repas avant que le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) n’ai commencé à poser sa main.
J’ai assisté une fois à un repas avec lui lorsqu’une petite fille est venue avec empressement et a voulu mettre sa main dans le repas. Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a attrapé sa main
Puis bédouin est arrivé avec empressement et a voulu mettre sa main dans le repas. Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a attrapé sa main et il a dit: « Certes Chaytan mange librement du repas sur lequel le nom d’Allah n’a pas été mentionné (1).
Certes il est venu avec cette petite fille pour l’utiliser alors j’ai attrapé sa main et il est venu avec ce bédouin pour l’utiliser alors j’ai attrapé sa main. (2).
Je jure par Celui qui détient mon âme dans Sa main, certes la main de Chaytan était dans ma main avec leurs deux mains ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2017)

(1) C’est à dire que l’on a pas dit -Bismillah- au début du repas.

(2) C’est à dire que Chaytan a voulu se servir du bédouin et de la petite fille pour manger de ce repas car ils n’avaient pas prononcé le nom d’Allah au début du repas.

عن حذيفة هو ابن اليمان رضي الله عنه قال كُنَّا إِذَا حَضَرْنَا مَعَ النَّبِيِّ صلى الله عليه وسلم طَعَامًا لَمْ نَضَعْ أَيْدِيَنَا حَتَّى يَبْدَأَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم فَيَضَعَ يَدَهُ وَإِنَّا حَضَرْنَا مَعَهُ مَرَّةً طَعَامًا فَجَاءَتْ جَارِيَةٌ كَأَنَّهَا تُدْفَعُ فَذَهَبَتْ لِتَضَعَ يَدَهَا فِي الطَّعَامِ فَأَخَذَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم بِيَدِهَا ثُمَّ جَاءَ أَعْرَابِيٌّ كَأَنَّمَا يُدْفَعُ فَأَخَذَ بِيَدِهِ فَقَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏ «‏ إِنَّ الشَّيْطَانَ يَسْتَحِلُّ الطَّعَامَ أَنْ لاَ يُذْكَرَ اسْمُ اللَّهِ عَلَيْهِ وَإِنَّهُ جَاءَ بِهَذِهِ الْجَارِيَةِ لِيَسْتَحِلَّ بِهَا فَأَخَذْتُ بِيَدِهَا فَجَاءَ بِهَذَا الأَعْرَابِيِّ لِيَسْتَحِلَّ بِهِ فَأَخَذْتُ بِيَدِهِ وَالَّذِي نَفْسِي بِيَدِهِ إِنَّ يَدَهُ فِي يَدِي مَعَ يَدِهَا ‏»‏ ‏.‏

(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٠١٧)
.
D’après Jabir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Lorsqu’un homme rentre dans sa maison et mentionne le nom d’Allah lors de son entrée et de son repas alors Chaytan dit: Il n’y a pour vous ni gîte ni repas. Et si il rentre mais ne mentionne pas Allah lors de son entrée Chaytan dit: vous avez trouvé le gîte; et si il ne mentionne pas Allah lors de son repas Chaytan dit: vous avez trouvé le gîte et le repas ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2018)
عن جابر رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : إذا دخل الرجل بيته ، فذكر الله عند دخوله وعند طعامه ، قال الشيطان : لا مبيت لكم ولا عشاء . وإذا دخل فلم يذكر الله عند دخوله ، قال الشيطان : أدركتم المبيت . وإذا لم يذكر الله عند طعامه ، قال : أدركتم المبيت والعشاء
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٠١٨)
.
D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée) : Le Prophète (ﷺ) a interdit qu’un homme boive debout.
Qatada (1) a dit : Et le fait de manger ?
Anas (qu’Allah l’agrée) a dit : C’est pire (2).
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2024b)

(1) Qatada est le rapporteur qui a entendu le hadith de Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée).

(2) Les savants divergent sur le jugement du fait de boire ou de manger debout.
Certains savants l’interdisent et d’autres l’autorisent en se basant sur d’autres textes.
Quoi qu’il en soit il convient d’éviter, autant que possible, de faire cela afin de sortir de la divergence.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه عن النّبيِّ صلَّى اللهُ عليه وسلَّمَ أنّه نهى أن يشربَ الرجلُ قائمًا
قال قتادةُ : فالأكلُ ؟
فقال أنس رضي الله عنه : ذاك أشَرُّ
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٠٢٤)
.
D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a ordonné de se lécher les doigts et le plat et il a dit: « Certes vous ne savez pas dans quelle partie de votre nourriture se trouve la bénédiction ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2033)
عن جابر بن عبدالله رضي الله عنه أن رسول الله صلى الله عليه وسلم أمر بلعق الأصابع و الصحفة و قال : إنكم لا تدرون في أي طعامكم البركة
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٠٣٣)
.
D’après ‘Aicha (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y a certes dans la ‘ajwa de Al ‘Aliya (1) une guérison ou un antidote si elle est mangée au début de la matinée (2) ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2048)

(1) La ‘ajwa est un type de datte. Al ‘Aliya est un endroit au sud-est de Médine.

Certains savants ont dit que les bienfaits liés au fait de manger des dattes le matin ne sont pas spécifiques au type de datte qui est cité dans le hadith mais est plutôt général à tous les types de dattes.
Il convient donc que la personne applique ces ahadiths même si elle ne mange pas ce type de dattes précis car ainsi si le hadith était général elle profitera du bienfait mentionné et si le hadith ne désignait que les dattes mentionnées alors ce qu’elle a mangé ne lui causera pas de mal.
(Fatawa Nour ‘Ala Darb de cheikh Otheimine 2/6)

(2) Il est précisé dans la version de ce hadith rapportée par l’imam Ahmed dans son Mousnad n°24735 (authentifiée par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami’ n°4262) que ceci concerne le fait de manger ces dattes le matin à jeun.
(Voir Hachiya As Sindi ‘Ala Mousnad Ahmed, hadith n°10555 vol 14 p 268)

عن عائشة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : إنَّ في العَجْوَةِ العاليةِ شفاءً أو إنّها تِرْياقٌ أوّلَ البَكْرَةِ 
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٠٤٨)
.
D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le repas d’une personne suffit pour deux, le repas de deux personnes suffit pour quatre et le repas de quatre suffit pour huit ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2059)
عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : طعام الواحد يكفي الاثنين وطعام الاثنين يكفي الأربعة وطعام الأربعة يكفي الثمانية
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٠٥٩)
.