۞ Sahih Mouslim – 48 – Livre de l’Invocation évocations repentir ۞

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Lorsque l’un de vous invoque (Son Seigneur), « Ne dites pas : Ô Allah, pardonne-moi si Tu veux ! », Il faut s’exprimer résolument, qu’il ait une grande espérance car rien n’est trop grand pour Allah qu’il ne peut pas accorder. ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2679)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّي الله عليه و سلّم : إِذَا دَعَا أَحَدُكُمْ فَلاَ يَقُلِ اللَّهُمَّ اغْفِرْ لِي إِنْ شِئْتَ وَلَكِنْ لِيَعْزِمِ الْمَسْأَلَةَ وَلْيُعَظِّمِ الرَّغْبَةَ فَإِنَّ اللَّهَ لاَ يَتَعَاظَمُهُ شَىْءٌ أَعْطَاهُ
(رواه مسلم في صحيحه رقم ۲۶۷۹ )
.
D’après Aicha (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit:
« Celui qui aime la rencontre d’Allah, Allah aime sa rencontre et celui qui déteste la rencontre d’Allah, Allah déteste sa rencontre ».
J’ai dit: Ô Messager d’Allah ! S’agit-il du fait de détester la mort ? Car chacun de nous déteste la mort.
Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Ce n’est pas cela. C’est plutôt lorsqu’on annonce au croyant la bonne nouvelle de la miséricorde d’Allah, de sa satisfaction et de son paradis alors il aime la rencontre d’Allah et Allah aime sa rencontre. Et certes le mécréant lorsqu’on lui annonce la nouvelle du châtiment d’Allah et de sa colère alors il déteste la rencontre d’Allah et Allah déteste sa rencontre ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2684)

Rapporté également par Boukhari dans son Sahih n°6507

عن عائشة رضي الله عنها قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من أحب لقاء الله أحب الله لقاءه ومن كره لقاء الله كره الله لقاءه
فقلت : يا نبي الله ! أكراهية الموت ؟ فكلنا نكره الموت
فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ليس كذلك ولكن المؤمن إذا بشر برحمة الله ورضوانه وجنته أحب لقاء الله فأحب الله لقاءه . وإن الكافر إذا بشر بعذاب الله وسخطه كره لقاء الله وكره الله لقاءه
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٦٨٤)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit : « Allah, Glorifié et Exalté, a de nombreux Anges qui parcourent à la recherche d’assemblées où le nom d’Allah est invoqué ; ils se joignent alors à eux et rassemblent leurs ailes les uns autour des autres, remplissant ainsi l’espace entre eux et le premier ciel. Quand [les gens de l’assemblée] finissent, [les Anges] montent et s’élèvent jusqu’au Paradis. Il (le Prophète ﷺ) dit : Alors Allah, Puissant et Sublime, leur demande – [même si] Il sait mieux qu’eux : ‘’D’où venez-vous ?’’ Et ils disent : ‘’Nous revenons de certains de Tes serviteurs sur Terre : ils Te glorifiaient (Soubhâna Allah), T’exaltaient (Allahou Akbar), témoignaient qu’il n’y a de dieu que Toi (Lâ Ilaha Illa Allah), Te louant (Al-Hamdu Lillah), et Te demandant [des faveurs]’’. Il dit : ‘’Et que demandaient-ils de Moi ?’’ Ils disent : ‘’Ils Te demandent Ton Paradis’’. Il dit : ‘’Et ont-ils vu Mon Paradis?’’ Ils disent : ‘’Non, Ô Seigneur’’. Il dit : ‘’Et comment cela serait s’ils avaient vu Mon Paradis ?’’ Ils disent : ‘’Et ils cherchent protection auprès de Toi’’. Il dit : ‘’De quoi cherchent-ils Ma protection ?’’ Ils disent : ‘’De Ton Enfer, Ô Seigneur’’. Il dit : ‘’Et ont-ils vu Mon Enfer ?’’ Ils disent : ‘’Non’’. Il dit : ‘’Et qu’en serait-il s’ils avaient vu Mon Enfer ?’’ Ils disent : ‘’Et ils demandent Ton pardon’’ ». Il (le Prophète ﷺ) dit : « Alors Il dit : ’’ Je leur ai pardonné et je leur ai accordé ce qu’ils ont demandé, et je leur ai donné un sanctuaire contre ce qu’ils ont demandé protection ». Il (le Prophète ﷺ) dit : « Ils disent : Ô Seigneur, parmi eux est untel et untel, un serviteur pécheur, qui passait juste par ce chemin et s’assit avec eux ». Il (le Prophète ﷺ) dit : « Et Il dit : ‘’Et à lui [aussi], J’ai donné mon pardon : celui qui s’assoit avec de tels gens ne souffrira pas ».

(Hadîth rapporté par Mouslim n°2689)

عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُ، عَنْ النَّبِيِّ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ قَالَ :  » إِنَّ لِلَّهِ تَبَارَكَ وَتَعَالَى مَلَائِكَةً سَيَّارَةً فُضُلًا، يَتَتَبَّعُونَ مَجَالِسَ الذِّكْرِ، فَإِذَا وَجَدُوا مَجْلِسًا فِيهِ ذِكْرٌ، قَعَدُوا مَعَهُمْ، وَحَفَّ بَعْضُهُمْ بَعْضًا بِأَجْنِحَتِهِمْ، حَتَّى يَمْلَئُوا مَا بَيْنَهُمْ وَبَيْنَ السَّمَاءِ الدُّنْيَا، فَإِذَا تَفَرَّقُوا عَرَجُوا وَصَعِدُوا إِلَى السَّمَاءِ، قَالَ : فَيَسْأَلُهُمْ اللَّهُ عَزَّ وَجَلَّ وَهُوَ أَعْلَمُ بِهِمْ: مِنْ أَيْنَ جِئْتُمْ؟ فَيَقُولُونَ: جِئْنَا مِنْ عِنْدِ عِبَادٍ لَكَ فِي الْأَرْضِ، يُسَبِّحُونَكَ وَيُكَبِّرُونَكَ وَيُهَلِّلُونَكَ وَيَحْمَدُونَكَ وَيَسْأَلُونَكَ، قَالَ: وَمَا يَسْأَلُونِي؟ قَالُوا يَسْأَلُونَكَ جَنَّتَكَ، قَالَ : وَهَلْ رَأَوْا جَنَّتِي؟ قَالُوا: لَا أَيْ رَبِّ، قَالَ: فَكَيْفَ لَوْ رَأَوْا جَنَّتِي! قَالُوا : وَيَسْتَجِيرُونَكَ، قَالَ: وَمِمَّ يَسْتَجِيرُونَنِي؟ قَالُوا: مِنْ نَارِكَ يَا رَبِّ، قَالَ: وَهَلْ رَأَوْا نَارِي؟ قَالُوا : لَا، قَالَ: فَكَيْفَ لَوْ رَأَوْا نَارِي! قَالُوا : وَيَسْتَغْفِرُونَكَ، قَالَ فَيَقُولُ: قَدْ غَفَرْتُ لَهُمْ، فَأَعْطَيْتُهُمْ مَا سَأَلُوا، وَأَجَرْتُهُمْ مِمَّا اسْتَجَارُوا، قَالَ يَقُولُونَ : رَبِّ فِيهِمْ فُلَانٌ، عَبْدٌ خَطَّاءٌ إِنَّمَا مَرَّ فَجَلَسَ مَعَهُمْ، قَالَ : فَيَقُولُ : وَلَهُ غَفَرْتُ؛ هُمْ الْقَوْمُ، لَا يَشْقَى بِهِمْ جَلِيسُهُمْ ».
( رواه مسلم في صحيحه رقم ۲۶۸۹ )
.
D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Celui qui dit -Gloire et Louange à Allah- (1) 100 fois le matin et 100 fois l’après-midi (2), personne ne viendra le jour de la résurrection avec une oeuvre meilleure que lui sauf quelqu’un qui aura fait l’équivalent ou plus que cela ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2692)

(1) En phonétique: Sobhanalah Wa Bihamdih

En arabe:

سُبْحَانَ الله وَ بِحَمْدِه

(2) La plupart des savants sont d’avis que les invocations du matin doivent se faire entre le lever de l’aube et le lever du soleil et les invocations de l’après-midi doivent se faire entre le ‘asr et le coucher du soleil.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من قال حين يصبح وحين يمسي : سبحان الله وبحمده مائة مرة لم يأت أحد يوم القيامة بأفضل مما جاء به إلا أحد قال مثل ما قال أو زاد عليه
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٦٩٢)
.
D’après ‘Amr Ibn Maymoun (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit « Celui qui dit 10 fois: -Il n’y a pas d’autre divinité méritant d’être adorée si ce n’est Allah, à lui la royauté, à lui la louange et Il est puissant sur toute chose- aura la récompense d’avoir affranchie 4 personnes parmi les enfants d’Ismail ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2693)

Rapporté également par Boukhari dans son Sahih n°6404

(*) En phonétique: La Ilaha Illa Allah Wahdahou La Charika Lah Lahoul Moulk Wa Lahoul Hamd Wa Houwa ‘Ala Kouli Chayin Qadir

En arabe:
لاَ إِلَهَ إِلاَّ الله وَحْدَهُ لاَ شَرِيكَ لَه لَهُ المُلْكُ وَلهُ الحَمْدُ وَهُوَ عَلَى كُلِّ شَيءٍ قَدِير

عن عمرو بن ميمون رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من قال : لا إله إلا الله وحده لا شريك له له الملك وله الحمد وهو على كل شيء قدير ، عشر مرات كان كمن أعتق أربعة أنفس من ولد إسماعيل
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٦٩٣)
.
D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Celui qui soulage un croyant d’un soucis parmi les soucis de l’ici-bas Allah le soulage d’un soucis parmi les soucis du jour du jugement. Celui qui accorde une facilité à son débiteur (1), Allah lui facilite dans l’ici-bas et dans l’au-delà. Celui qui couvre un croyant (2), Allah le couvre dans l’ici-bas et dans l’au-delà. Allah aide le serviteur tant que le serviteur aide son frère. Celui qui emprunte un chemin par lequel il recherche une science, Allah lui facilite par cela un chemin vers le paradis. Et aucun groupe ne se rassemble dans une maison parmi les maisons d’Allah (3) afin de lire le Coran et de l’enseigner entre eux sans que la quiétude ne descende sur eux, sans que la miséricorde ne les englobe, sans que les anges ne les entourent et sans qu’Allah ne les mentionne auprès de ceux qui sont auprès de lui. Et celui dont ses oeuvres ont l’ont retardé ne sera pas avancé par sa lignée ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2699)

(1) C’est à dire une personne qui à une dette envers lui.
(2) C’est à dire qu’il cache son péché.
(3) C’est à dire les mosquées.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلي الله عليه و سلم : من نفَّسَ عن مؤمنٍ كُربةً من كُرَبِ الدنيا ، نفَّسَ اللهُ عنه كُربةً من كُرَبِ يومِ القيامةِ . ومن يسّرَ على معسرٍ ، يسّرَ اللهُ عليه في الدنيا والآخرةِ . ومن سترَ مسلمًا ، ستره اللهُ في الدنيا والآخرةِ . واللهُ في عونِ العبدِ ما كان العبدُ في عونِ أخيه . ومن سلكَ طريقًا يلتمسُ فيه علمًا ، سهَّل اللهُ له به طريقًا إلى الجنةِ . وما اجتمعَ قومٌ في بيتِ من بيوتِ اللهِ ، يتلون كتابَ اللهِ ، ويتدارسونه بينهم ، إلا نزلتْ عليهم السكينةُ ، وغشيتْهم الرحمةُ وحفّتهم الملائكةُ ، وذكرَهم اللهُ فيمن عنده . ومن بطّأ به عملُه ، لم يسرعْ به نسبُه
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٦٩٩)
.
D’après Mouawiya (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est sorti vers ses compagnons qui étaient rassemblés et leur a dit: « Pourquoi vous êtes vous assis ? ».
Ils ont dit: Nous nous sommes assis pour invoquer Allah et lui faire des louanges pour nous avoir guidé vers l’Islam et pour les bienfaits qu’Il nous a accordé à travers cette religion.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Vous jurez par Allah que ce n’est que cela qui vous à fait vous asseoir ? ».
Ils ont dit: Par Allah nous nous sommes assis que pour cela.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Je ne vous ai pas fait jurer par Allah parce que je ne vous croyais pas mais parce que Djibril est venu à moi et m’a informé qu’Allah s’enorgueillit de vous auprès des anges ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2701)
عن معاوية رضي الله عنه أن رسول الله صلى الله عليه وسلم خرج على حلقة من أصحابه فقال : ما أجلسكم ؟
قالوا : جلسنا نذكر الله ونحمده على ما هدانا للإسلام ومن به علينا .
قال : آلله ما أجلسكم إلا ذلك
قالوا : آلله ما أجلسنا إلا ذلك .
قال : أما إني لم أستحلفكم تهمة لكم ولكنه أتاني جبرائيل فأخبرني أن الله عز وجل يباهي بكم الملائكة‏
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٧٠١)
.
D’après Abou Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ô vous les gens ! Repentez-vous à Allah ! Car certes je me repens à Lui cent fois dans la journée ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2702)

Définition du repentir :

Dans la langue arabe, le mot At Tawba / التوبة , en français le repentir, signifie le fait de revenir.
(Mou’jam Maqayis Al Lougha de Ibn Faris vol 1 p 357)

Ainsi certains savants ont défini le repentir comme étant le fait de revenir de la désobéissance à Allah vers Son obéissance.
(Charh Al Arbain Nawawiya de Cheikh Otheimine p 274)

Et d’autres l’ont défini comme étant le fait de revenir vers Allah en pratiquant ce qu’Il aime et en délaissant ce qu’Il déteste.
(Madarij As Salikin de l’imam Ibn Qayim p 221)

Le jugement du repentir :

Les textes du Coran, de la Sounna authentique ainsi que le consensus des savants montrent que le repentir est une obligation pour chacun.

Allah a dit dans la sourate An Nour n°24 verset 31 (traduction rapprochée du sens du verset) : « Et repentez-vous tous à Allah ô vous les croyants ainsi vous atteindrez la réussite ».

قال الله تعالى : ‏‏وَتُوبُوا إِلَى اللَّهِ جَمِيعًا أَيُّهَا الْمُؤْمِنُونَ لَعَلَّكُمْ تُفْلِحُونَ
(سورة النور ٣١)

Allah a dit dans la sourate Al Houjourat n°49 verset 11 (traduction rapprochée du sens du verset) : « Et ceux qui ne se repentent pas alors ce sont eux les injustes ».

قال الله تعالى : ‏‏ومن لم يتب فأولئك هم الظالمون
(سورة الحجرات ١١)

L’imam Ibn Qoudama Al Maqdisi (mort en 620 du calendrier hégirien) a dit : « Il y a un consensus à propos de l’obligation du repentir ».
(Moukhtasar Manhaj Al Qasidin p 251)

L’imam Al Qortobi (mort en 671 du calendrier hégirien) a dit : « La communauté est en consensus sur le fait que le repentir est une obligation pour les croyants ».
(Al Jami’ Li Ahkam Al Quran vol 6 p 149)

Remarque :

Le repentir est une obligation immédiate, ainsi si une personne a délaissé un acte obligatoire ou commis un acte interdit, il lui est obligatoire de se repentir tout de suite.

Si cette personne ne se repent pas tout de suite alors il lui est inscrit, en plus du péché de base, un autre péché pour avoir retardé le repentir.
Il faudra alors qu’il se repente du péché de base et du fait d’avoir retardé le repentir.

L’imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a dit : « Les savants sont en consensus sur le fait que le repentir de tous les péchés est obligatoire et qu’il est obligatoire tout de suite.
Il n’est pas permis de retarder le repentir et ceci que le péché fasse partie des petits péchés ou des grands ».
(Charh Sahih Mouslim vol 17 p 59)

L’imam Ibn Qayim (mort en 751 du calendrier hégirien) a dit: « Lorsque la personne retarde le repentir, elle a commis un péché en le retardant.
Ainsi si elle se repent du péché, elle devra effectuer un autre repentir qui est celui d’avoir retardé le repentir.
Et il est rare que celui qui se repent pense à ceci. Les gens pensent plutôt que lorsqu’ils se repentent du péché il ne leur reste plus rien à faire alors qu’il leur reste à se repentir du fait d’avoir retarder le repentir.
Et ne permet de se sortir de cette situation que le repentir général de tous les péchés que la personne connait et ceux qu’elle ne connait pas car certes les péchés du serviteur qu’il ne connait pas sont plus nombreux que ceux qu’il connait ».
(Madarij As Salikin p 198)

Cheikh Al Islam Ibn Taymiya (mort en 728 du calendrier hégirien) a dit : « Si la personne se repent par un repentir général alors ce repentir permet d’effacer l’ensemble des péchés même si la personne n’a pas à l’esprit chacun des péchés commis. (…)
Et les gens, pour la majorité d’entre eux, ne se repentent pas d’un repentir général alors qu’ils en ont vraiment besoin ».
(Majmou’ Al Fatawa 10/328-330)

عن أبي مالك رضي الله عنه قال النبي صلّى الله عليه و سلم : يا أيها الناسُ ! توبوا إلى اللهِ ! فإني أتوبُ في اليومِ إليه مائةَ مرةٍ
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٧٠٢)
.
D’après Djouweyriya (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) sortit de chez elle le matin lorsqu’il pria le sobh alors qu’elle était assise à l’endroit où elle accomplissait la prière. Puis il est revenu au moment du doha alors qu’elle était assise. Il lui a dit: « Tu es restée comme tu étais lorsque je t’ai quitté? »
Elle a dit: Oui
Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: J’ai certes dit après toi 4 paroles à 3 reprises qui si elles étaient pesées avec tout ce que tu as dit comme rappel aujourd’hui elles seraient plus lourdes: Gloire et louange à Allah du nombre de ses créatures, de sa propre satisfaction, de la lourdeur de son trône et du nombre de ses paroles »
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2726)

En phonétique : sobhanalah wa bihamdih ‘adada khalqih wa rida nafsih wa zinata ‘archih wa midada kalimatih

En arabe :

سبحان الله وبحمده ، عدد خلقه ورضا نفسه وزنة عرشه ومداد كلماته
عن جويرية بنت الحارث رضي الله عنها أن النبي صلى الله عليه وسلم خرج من عندها بكرة حين صلى الصبح ، وهي في مسجدها . ثم رجع بعد أن أضحى ، وهي جالسة . فقال ما زلت على الحال التي فارقتك عليها ؟ قالت : نعم . قال النبي صلى الله عليه وسلم لقد قلت بعدك أربع كلمات ، ثلاث مرات . لو وزنت بما قلت منذ اليوم لوزنتهن : سبحان الله وبحمده ، عدد خلقه ورضا نفسه وزنة عرشه ومداد كلماته
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٧٢٦)
.
D’après Abou Darda (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il n’y a aucun serviteur musulman qui invoque dans le dos de son frère en son absence sans que l’ange (près de sa tête) dise: -et à toi la même chose- ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2732)

L’imam An-Nawawi (رحمه الله) dit :

« Il y a en cela le mérite de l’invocation pour son frère sans qu’il ne le sache, et s’il invoque pour un groupe de musulman, ce mérite lui parviendra, et s’il invoque pour l’ensemble des musulmans aussi ce mérite lui parviendra,

Et certains prédécesseurs, lorsqu’ils voulaient invoquer pour eux-mêmes, ils invoquaient pour leurs frères musulmans cette même invocation, car elle est exaucée, et elle parvient à eux aussi ».
(Explication de l’authentique de Mouslim 9/51)

Ibn Outhaymine (رحمه الله) a dit :

« Le fait d’invoquer dans le dos de son frère prouve de manière claire la véracité de la foi, car le Prophète ﷺ a dit : « Nul d’entre vous ne sera véritablement croyant tant qu’il n’aime pas pour son frère ce qu’il aime pour lui même »,

Si tu invoques donc dans le dos de ton frère sans demande de sa part, alors cela est une preuve de ton amour envers lui, et tu veuilles pour lui comme bien ce que tu veux pour toi même ».
(Explication du livre Riyad As-Salihin 4/20)

عن أبي الدرداء رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : ما من عبد مسلم يدعو لأخيه بظهر الغيب إلا قال الملك : و لك بمثل
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٧٣٢)
.
D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Certes Allah est vraiment satisfait de son serviteur qui, lorsqu’il mange ou boit quelque chose, le loue (*) pour cela ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2734)

(*) C’est à dire qu’il dit -El Hamdoulilah-.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إن اللهَ ليرضى عن العبدِ أن يأكلَ الأكلةَ فيحمدَه عليها . أو يشربَ الشربةَ فيحمدَه عليها
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٧٣٤)
.