۞ Sunan Abou Daoud – 08 – Livre de la Prière du Witr ۞

D’après Abou Sa’id al-Khudri:
Le Prophète (ﷺ) a dit: « S’il arrive à quelqu’un de manquer la prière du Witr à cause d’un sommeil ou d’un oubli, qu’il l’accomplisse alors quand il s’en souviendra »
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°1431 et authentifié par Cheikh Al Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Sahih)

(*) Ce texte est une preuve qu’il est permis de rattraper la prière quand on a une excuse, mais la manière de rattraper le Witr pendant la journée est différente de celle de la nuit, c’est-à-dire, on l’accomplit avec un nombre pair, pas impair,

عَنْ أَبِي سَعِيدٍ، قَالَ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏ «‏ مَنْ نَامَ عَنْ وِتْرِهِ أَوْ نَسِيَهُ فَلْيُصَلِّهِ إِذَا ذَكَرَهُ ‏»‏ ‏.‏
(رواه أبو داود في سننه رقم ۱۴۳۱ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

.
D’après Aicha (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui récite le coran parfaitement est avec les généreux anges et celui qui le lit avec difficulté a deux récompenses ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°1454 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abou Daoud, Hadith Sahîh)
عن عائشة رضي الله عنها قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : الذي يقرأ القرآن وهو ماهر به مع السفرة الكرام البررة والذي يقرؤه وهو يشتد عليه فله أجران
(رواه أبو داود في سننه رقم ۱۴۵۴ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم :صحيح

.
D’après ‘Abdallah Ibn ‘Amr (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Il sera dit au lecteur du Coran (*): Récite et monte et psalmodie comme tu le faisais dans la vie d’ici-bas car certes ta demeure sera au dernier verset que tu réciteras ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°1464 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Abi Daoud, Hadith Hasan Sahih)

(*) C’est à dire dans le paradis.

عن عبدالله بن عمرو رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : يقال لصاحب القرآن اقرأ وارق ورتل كما كنت ترتل في الدنيا فإن منزلك عند آخر آية تقرؤها
(رواه أبو داود في سننه رقم ١٤٦٤ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : حسن صحيح

.
D’après Malik Ibn Yasar (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque vous demandez à Allah demandez lui avec la paume de vos mains et ne lui demandez pas par le dos de vos mains ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°1486 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Hasan Sahih)
عن مالك بن يسار رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إذا سألتُم اللَّهَ فاسألوهُ بِبُطونِ أكفِّكُم ولا تَسألوهُ بظُهورِها
(رواه أبو داود في سننه رقم ١٤٨٦ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : حسن صحيح

.
D’après Salmane Al Farisi (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes votre Seigneur est pudique et généreux, il éprouve de la pudeur envers son serviteur lorsqu’il lève ses mains vers lui de les lui rendre vides ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°1488 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Abou Daoud)

Nous pouvons tirer de nombreux bénéfices de ce hadith, parmi eux:
– Le fait que Allah est pudique et généreux
– Le fait que Allah est miséricordieux
– Le fait que Allah éprouve de la pudeur envers son serviteur lorsqu’il l’invoque en levant ses mains
– Le fait que Allah est élevé au dessus de ses créatures car le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « lorsqu’il lève ses mains vers lui ». Les preuves du Coran et de la Sounna sur cela sont très nombreuses et les musulmans sont en consensus sur cela.

L’imam Ibn Qayim Al Djawziya (mort en 751) a dit dans sa poésie sur la croyance An Nouniya:

« ألفًا تدل عليه بل ألفان »

ce qui signifie il y a mille preuves textuelles sur ceci voir même deux milles.

L’imam Othman Ibn Said Al Darimi (mort en 280) a dit dans son ouvrage Al Naqd Ala Bichr Al Marisi p 154: « Les musulmans sont en consensus sur le fait que Allah est au dessus de son trône, au dessus des cieux ».

L’imam Ibn Batta Al Oukbari (mort en 387) a dit dans son ouvrage Al Ibana Al Koubra: « Les musulmans parmi les compagnons du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui), les tabi’ins et l’ensemble des savants parmi les croyants sont en consensus sur le fait que Allah est au dessus de son trône, au dessus des cieux, il n’est pas à l’intérieur de sa création et sa science englobe toutes ses créatures ».

Le fait que lever les mains fait partie du comportement à adopter durant l’invocation et que cela fait partie des causes d’exaucement des invocations.

Cheikh Otheimine a dit dans Fatawa Fi Salat vol 1 p 806: « Le fait de lever les mains durant l’invocation se divise en quatre catégories:

La première: lorsque le fait de lever les mains est authentifié comme par exemple lorsque le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a levé ses mains dans le sermon du vendredi quand il a dit: « Ô Allah! Donne nous la pluie » et lorsqu’il a dit: « Ô Allah! Autour de nous pas sur nous ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1014 et Mouslim dans son Sahih n°897)

La seconde: lorsque le fait de ne pas lever les mains est authentifié comme par exemple l’invocation dans le sermon du vendredi dans ce qui est autre que la demande de pluie comme cela est montré dans le hadith qu’a rapporté Mouslim dans son Sahih (n°874) d’après Oumara Ibn Rou’ayba qu’il a vu Bichr Ibn Marwan sur le minbar lever ses mains alors il a dit: « Qu’Allah enlaidisse ses deux mains! J’ai vu le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) qui ne faisait pas plus que cela » et il leva son index.

La troisième: ce qui est apparent dans la sounna est qu’il ne faut pas lever les mains comme par exemple l’invocation dans la prière entre les deux prosternations ou dans le dernier tachahoud, l’invocation d’ouverture de la prière, la demande de pardon après la prière.

Dans ces trois catégories, le jugement est évident car les preuves sont précises sur ces moments.

La quatrième: les autres moments qui ne rentrent pas dans ce qui a été mentionné alors la base est qu’il est préférable de lever les mains car ceci fait partie du comportement durant l’invocation et des causes pour qu’elle soit exaucée ».

عن سلمان الفارسي رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إنَّ ربَّكم تبارَكَ وتعالى حيِيٌّ كريمٌ، يستحيي من عبدِهِ إذا رفعَ يديهِ إليهِ، أن يردَّهُما صِفرًا
(رواه أبو داود في سننه رقم ١٤٨٨ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

.
D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée): « La demande est que tu lèves tes mains à hauteur de tes épaules ou à peu près, la demande de pardon est que tu lèves un seul doigt et la supplication est de tendre tes deux mains ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°1489 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abou Daoud)
عَنِ ابْنِ عَبَّاسٍ، قَالَ الْمَسْأَلَةُ أَنْ تَرْفَعَ، يَدَيْكَ حَذْوَ مَنْكِبَيْكَ أَوْ نَحْوَهُمَا وَالاِسْتِغْفَارُ أَنْ تُشِيرَ بِأُصْبُعٍ وَاحِدَةٍ وَالاِبْتِهَالُ أَنْ تَمُدَّ يَدَيْكَ جَمِيعًا ‏.‏
(رواه أبو داود في سننه رقم ١٤٩١ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

.
D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « La demande est que tu lèves tes mains à hauteur de tes épaules ou à peu près, la demande de pardon est que tu lèves un seul doigt et la supplication est de tendre tes deux mains ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°1491 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Sahih)

(*) Ce hadith nous montre que en fonction de l’invocation que l’on veut faire il y a trois manières de lever les mains

عن بن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : المسألَةُ أن ترفعَ يديْكَ حذوَ منْكبيْك، أو نحوَهُما، والاستغفارُ أن تشيرَ بأصبعٍ واحدةٍ، والابتِهالُ أن تمدَّ يديْكَ جميعًا
(رواه أبو داود في سننه رقم ١٤٩١ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

.
D’après Abdallah ibn Abbas:

Le Prophète (ﷺ) invoquait (Allah en ces termes):

« Ô Allah ! Aide-moi et n’aide personne contre moi ».
« Accorde-moi la victoire et n’accorde à personne la victoire sur moi ».
« Use de stratagèmes pour moi et non contre moi ».
« Guide-moi et facilite-moi le chemin de la droiture ».
« Accorde-moi le dessus sur quiconque transgresse mes droits ».
« Ô Allah! Fait que je Te sois reconnaissant, que je Te mentionne et Te craigne, que je Te sois obéissant et plein d’humilité pour Toi, que je Te sois déférent et revienne à Toi ».
« Ô Allah! Accepte mon repentir, pardonne mes péchés, exauce mes invocations, affermis mes arguments, guide mon cœur, corrige ma langue, et extirpe la malveillance de mon coeur »
(Rapporté par Abou Daoud et authentifié par Cheikh Al Albani dans son Sahih Abi Daoud n°1510, Hadith Sahih)

عَنِ ابْنِ عَبَّاسٍ، قَالَ كَانَ النَّبِيُّ صلى الله عليه وسلم يَدْعُو ‏ «‏ رَبِّ أَعِنِّي وَلاَ تُعِنْ عَلَىَّ وَانْصُرْنِي وَلاَ تَنْصُرْ عَلَىَّ وَامْكُرْ لِي وَلاَ تَمْكُرْ عَلَىَّ وَاهْدِنِي وَيَسِّرْ هُدَاىَ إِلَىَّ وَانْصُرْنِي عَلَى مَنْ بَغَى عَلَىَّ اللَّهُمَّ اجْعَلْنِي لَكَ شَاكِرًا لَكَ ذَاكِرًا لَكَ رَاهِبًا لَكَ مِطْوَاعًا إِلَيْكَ مُخْبِتًا أَوْ مُنِيبًا رَبِّ تَقَبَّلْ تَوْبَتِي وَاغْسِلْ حَوْبَتِي وَأَجِبْ دَعْوَتِي وَثَبِّتْ حُجَّتِي وَاهْدِ قَلْبِي وَسَدِّدْ لِسَانِي وَاسْلُلْ سَخِيمَةَ قَلْبِي ‏».‏‏
(رواه أبو داود في سننه رقم ۱۵۱۰ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

.
D’après Mou’âdh (رضي الله عنه) que le Messager d’Allah (ﷺ) lui saisit une fois la main et lui dit: « Ô Mou’âdh! Par Allah, Je t’aime vraiment, Par Allah! Je t’aime vraiment.
Puis je te recommande, Ô Mou’adh, de ne jamais manquer de dire à la fin de chaque prière,
« Ô Allah! Aide-moi à T’évoquer, à Te remercier et à T’adorer comme il se doit »
(Rapporté par Abou Daoud et authentifié par Cheikh Al Albani dans son Sahih Abi Daoud n°1522, Hadith Sahîh)

، عَنْ مُعَاذِ بْنِ جَبَلٍ، أَنَّ رَسُولَ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم أَخَذَ بِيَدِهِ وَقَالَ ‏ »‏ يَا مُعَاذُ وَاللَّهِ إِنِّي لأُحِبُّكَ وَاللَّهِ إِنِّي لأُحِبُّكَ ‏ »‏ ‏.‏ فَقَالَ ‏ »‏ أُوصِيكَ يَا مُعَاذُ لاَ تَدَعَنَّ فِي دُبُرِ كُلِّ صَلاَةٍ تَقُولُ اللَّهُمَّ أَعِنِّي عَلَى ذِكْرِكَ وَشُكْرِكَ وَحُسْنِ عِبَادَتِكَ ‏ ».‏
(رواه أبو داود في سننه رقم ۱۵۲۲ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

.
D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « N’invoquez pas contre vous-même, n’invoquez pas contre vos enfants, n’invoquez pas contre votre servant, n’invoquez pas contre vos biens car vous risquez d’invoquer dans un moment durant lequel Allah exauce les invocations et alors il va vous exaucer ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°1532 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Sahîh)
عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لا تدعوا على أنفسكم ولا تدعوا على أولادكم ولا تدعوا على خدمكم ولا تدعوا على أموالكم لا توافقوا من الله ساعة نيل فيها عطاء فيستجيب لكم
(رواه أبو داود في سننه رقم ١٥٣٢ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

.