Sahih At Targhib – 09 – Livre du jeûne

D’après Sahl Ibn Sa’d (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Il y a certes dans le paradis une porte que l’on appelle Ar Rayan (1). C’est par elle que les jeûneurs vont entrer le jour de la résurrection (2) et personne d’autre qu’eux n’y rentrera par elle. Lorsque le dernier des jeûneurs sera rentré, cette porte sera fermée. Celui qui y entre boira et celui qui boira n’aura plus jamais soif ».
(Rapporté par Ibn Khouzeima dans son Sahih n°1902 et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Targhib n°979, Hadith Hasan Sahîh)

(1) En arabe le mot Al Rayan / الرَّيَّان signifie le contraire d’une personne qui est assoiffée.
(2) C’est à dire par laquelle ils vont entrer dans le paradis.

عن سهل بن سعد رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إن في الجنة بابا يقال له الريان يدخل منه الصائمون يوم القيامة لا يدخل منه أحد غيرهم فإذا دخل آخرهم أغلق من دخل شرب ومن شرب لم يظمأ أبدا
(رواه ابن خزيمة و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٩٧٩)

حكم : حسن صحيح

.
D’après Jabir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Le jeûne est une protection et une citadelle dans laquelle on se réfugie contre le feu ».
(Rapporté par l’imam Ahmed dans son Mousnad n°9225 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Targhib n°980, Hadith Hasan li Ghayrihi)
عن جابر رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : الصيام جنة يستجن بها العبد من النار
(رواه أحمد و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٩٨٠)

حكم:حسن لغيره

.
D’après Othman Ibn Abi Al Ass (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le jeûne est une protection contre le feu comme la protection de l’un d’entre vous dans le combat et trois jours de jeûne par mois est un bon jeûne ».
(Rapporté par Ibn Khouzeima et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°982, Hadith Sahîh)
عن عثمان بن أبي العاص رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : الصيام جنة من النار كجنة أحدكم من القتال وصيام حسن ثلاثة أيام من كل شهر
(رواه ابن خزيمة و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٩٨٢)

حكم : صحيح

.
D’après Houdheyfa (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Ô Houdheyfa, celui dont la dernière oeuvre est une journée de jeûne par laquelle il recherche le visage d’Allah, Allah le fait rentrer dans le paradis ».
(Rapporté par Al Asbahani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°985, Hadith Sahîh)
عن حذيفة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : يا حذيفة من ختم له بصيام يوم يريد به وجه الله عز وجل أدخله الله الجنة
(رواه الأصبهاني و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٩٨٥)

حكم : صحيح

.
D’après Abou Oumama ,(qu’Allah l’agrée) j’ai dit: Ô Messager d’Allah! Montre moi un acte par lequel je vais rentrer au paradis. Le Prophète m’a dit: « Je te conseille le jeûne car certes il n’a pas d’équivalent ». On ne voyais jamais de feu dans la maison de Abou Oumama (qu’Allah l’agrée) durant la journée sauf si il avait des invités.
(Rapporté par Ibn Hibban et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°986, Hadith Sahîh)
عن أبي أمامة رضي الله عنه قال : أتيت رسول الله صلى الله عليه وسلم فقلت : يا رسول الله دلني على عمل أدخل به الجنة . قال النبي صلى الله عليه وسلم : عليك بالصوم فإنه لا مثل له
قال فكان أبو أمامة لا يرى في بيته الدخان نهارا إلا إذا نزل بهم ضيف
(رواه ابن حبان و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٩٨٦)

حكم : صحيح

.
D’après ‘Amr Ibn Abasa (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui jeûne un jour dans le sentier d’Allah, le feu est éloigné de lui d’une distance de cent ans ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°988, Hadith Sahîh li Ghayrihi)
عن عمرو بن عبسة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه وسلم : من صام يوما في سبيل الله بعدت منه النار مسيرة مائة عام
(رواه الطبراني و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٩٨٨)

حكم : صحيح لغيره

.
D’après Abou Darda (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit:
« Celui qui jeûne un jour dans le sentier d’Allah, Allah met entre lui et le feu un fossé équivalent à ce qu’il y a entre les cieux et la terre ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°990, Hadith Hasan li Ghayrihi)
عن أبي الدرداء رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من صام يوما في سبيل الله جعل الله بينه وبين النار خندقا كما بين السماء والأرض
(رواه الطبراني و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٩٩٠)

حكم : حسن لغيره

.
D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le mois de ramadan vous est venu, c’est un mois béni qu’Allah vous a imposé de jeûner. Durant ce mois les portes des cieux sont ouvertes, les portes de la géhenne sont fermées et les diables sont enchainés. Allah a dans ce mois une nuit qui est meilleure que mille mois, celui qui est privé de son bien est vraiment privé de tout bien ».
(Rapporté par Nasai dans ses Sounans n°2106 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°999, Hadith Sahîh li Ghayrihi)

L’imam Souyouti (mort en 911) a cité ce hadith dans son ouvrage Wousoul Al Amani Bi Ousoul Al Tahani p 54 et il a dit ensuite: « Ibn Rajab a dit: Ce hadith est une base en ce qui concerne la félicitation pour la venue du mois de Ramadan ».

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : أتاكم شهر رمضان شهر مبارك فرض الله عليكم صيامه تفتح فيه أبواب السماء وتغلق فيه أبواب الجحيم وتغل فيه مردة الشياطين لله فيه ليلة خير من ألف شهر من حرم خيرها فقد حرم
(رواه النسائي و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٩٩٩)

حكم :صحيح لغيره

.
D’après Abou Said Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah a des affranchis (1) chaque jour et nuit (2), et certes chaque musulman a chaque jour et nuit une invocation exaucée ».
(Rapporté par Al Bazar et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1002, Hadith Sahîh li Ghayrihi)

(1) C’est à dire des affranchis du feu.

(2) C’est à dire du mois de Ramadan.

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إن لله تبارك وتعالى عتقاء في كل يوم وليلة ، يعني في رمضان ، وإن لكل مسلم في كل يوم وليلة دعوة مستجابة
(رواه البزار و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠٠٢)

حكم المحدث:صحيح لغيره

.
D’après Thawban (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Le jeûne du mois de ramadan équivaut à dix mois et le jeûne de 6 jours équivaut à deux mois ainsi cela équivaut au jeûne de l’année ».
(Rapporté par Ibn Khouzeima et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1007, Hadith Sahîh)
عن ثوبان رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : صيام شهر رمضان بعشرة أشهر وصيام ستة أيام بشهرين فذلك صيام السنة
(رواه ابن خزيمة و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠٠٧)

حكم :صحيح

.
D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui jeûne ramadan et le fait suivre par 6 jours de Chawal c’est comme si il avait jeûné tout le temps ».
(Rapporté par Al Bazar et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1009, Hadith Sahîh)

Remarques :

– Il convient de jeûner les jours manqués de Ramadan avant de jeûner les 6 jours de Chawal.

Cheikh Otheimine a dit dans Fath Dhil Jalal Wal Ikram Bi Charh Boulough Al Maram vol 7 p 373: « Celui qui jeûne les 6 jours avant d’avoir rattrapé les jours qu’il devait éventuellement faire n’obtient pas cette récompense car le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit – Celui qui jeûne ramadan puis le fait suivre de 6 jours de Chawal – (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1164), c’est à dire qu’il a préalablement jeûné le Ramadan en entier ».

– Il n’est pas obligatoire de faire les 6 jours à la suite ou de les faire à un moment particulier du mois de Chawal.

L’imam Chawkani (mort en 1250) dans dit dans Wabal Al Ghamam vol 1 p 520: « Ce qui est apparent du hadith est qu’il suffit de jeûner 6 jours de Chawal, peu importe que ce soit au début du mois, au milieu ou à la fin et ceci n’est pas conditionné par le fait que ces jours soient fait tout de suite en ne laissant entre le ramadan et ces jours que le jour du ‘id même si cela est meilleur… »

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من صام رمضان وأتبعه بست من شوال فكأنما صام الدهر
(رواه البزار و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠٠٩)

حكم : صحيح

.
D’après Sahl Ibn Sa’d (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui jeûne le jour de ‘arafat, il lui est pardonné le péché de deux années de suite ».
(Rapporté par Abou Ya’la et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1012, Hadith Sahîh)

Précision: Cheikh ‘Otheimine a dit: « Celui qui jeûne le jour de ‘arafat ou de ‘achoura alors qu’il lui reste des jours de ramadan à rattraper son jeûne est valable mais si il avait eu l’intention de jeûner ce jour comme rattrapage de ramadan alors il obtient deux récompenses: la récompense du jour de ‘arafat ou du jour de ‘achoura avec la récompense du rattrapage ».
(Fatawa Zakat Wa Siyam p 796)

عن سهل بن سعد رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من صام يوم عرفة غفر له ذنب سنتين متتابعتين
(رواه أبو يعلى و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠١٢)

حكم:صحيح

.
D’après Abou Said Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui jeûne ‘arafat, il lui est pardonné une année devant lui et une année derrière lui et celui qui jeûne ‘achoura il lui est pardonné une année ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1013, Sahîh li Ghayrihi)

L’imam Ibn Hajar (mort en 852) a dit : « L’imam Ibn ‘Abdel Bar a mentionné le consensus sur le fait que le jeûne de ‘achoura n’est pas une obligation et sur le fait qu’il est recommandé ».
(Fath Al Bari vol 2 p 1769)

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من صام يوم عرفة غفر له سنة أمامه وسنة خلفه ومن صام عاشوراء غفر له سنة
(رواه الطبراني و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠١٣)

حكم : صحيح لغيره

.
D’après Sa’id Ibn Joubayr, un homme a interrogé ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah l’agrée) concernant le jeûne du jour de ‘arafat. Il a dit: « Lorsque nous étions avec le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui), nous lui donnions l’équivalent du jeûne de deux années ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1014, Hasan Li Ghayrihi)

Remarque n°1 :

Les savants des quatre écoles juridiques ont mentionné le caractère recommandé de jeûner le jour de ‘arafat pour celui qui ne fait pas le hajj.
(Voir Badai As Sanai vol 2 p 567 ; Al Kafi Fi Fiqh Ahl Al Medina p 129 ; Al Majmou’ Charh Al Mouhadhab vol 6 p 428 ; Al Moughni vol 4 p 440)

Remarque n°2 :

Pour la personne à qui il reste des jours de Ramadan à rattraper, il est possible de jeûner le jour de ‘arafat comme un jour de rattrapage et alors la personne obtient également la récompense du jeûne de ‘arafat.

Cheikh ‘Otheimine a dit: « Celui qui jeûne le jour de ‘arafat ou de ‘achoura alors qu’il lui reste des jours de ramadan à rattraper, son jeûne est valable, mais s’il avait eu l’intention de jeûner ce jour comme rattrapage de ramadan alors il obtient deux récompenses: la récompense du jour de ‘arafat ou du jour de ‘achoura avec la récompense du rattrapage ».
(Fatawa Zakat Wa Siyam p 796)

Remarque n°3 :

Il est également rapporté du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) que le jeûne du jour de ‘arafat permet d’effacer les petits péchés de deux années.
(Voir Hadith Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1162)

Remarque n°4 :

Le pèlerin qui effectue le hajj ne doit, quant à lui, pas jeûner le jour de ‘arafat.
(Voir Hadith Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°773 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi)

عن سعيد بن جبير قال : سأل رجل عبدالله بن عمر رضي الله عنهما عن صوم يوم عرفة فقال : كنا ونحن مع رسول الله صلى الله عليه وسلم نعدله بصوم سنتين
(رواه الطبراني و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠١٤)

حكم:حسن لغيره

.
D’après Joundoub Ibn Sofiane (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Certes la meilleure prière après les prières obligatoires est la prière au coeur de la nuit et le meilleur jeûne après le ramadan est le mois d’Allah que vous appelez mouharam ».
(Rapporté par Nasai et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1016, Hadith Sahîh li Ghayrihi)

Remarque :

Pourquoi dans ces textes le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a t-il dit « le mois d’Allah » en parlant du mois de Mouharam alors qu’il y a d’autres mois qui sont équivalent à Mouhram dans le mérite ou qui sont meilleurs comme Ramadan ?

L’imam Souyouti (mort en 911 du calendrier hégirien) a dit : « La réponse est que ceci est un mois islamique à la différence des autres mois de l’année, dont les noms n’ont pas changés depuis la période pré-islamique.
En effet, le nom de Mouharam durant la période pré-islamique était -Safar Al Awal- et celui qui le suivait -Safar Al Thani-. Puis lorsque l’Islam est venu ce mois a été appelé Mouharam et c’est pour cela qu’il a été attribué à Allah ».
(Al Dibaj Charh Sahih Mouslim Ibn Hajjaj vol 3 p 251)

عن جندب بن سفيان رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه وسلم : إن أفضل الصلاة بعد المفروضة الصلاة في جوف الليل ، و أفضل الصيام بعد رمضان شهر الله الذي تدعونه المحرم
(رواه النسائي و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠١٦)

حكم : صحيح لغيره

.
D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) ne recherchait pas le mérite d’un jour sur un autre jour après le ramadan sauf ‘achoura.
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1020, Hadith Hasan li Ghayrihi)
عن ابن عباس رضي الله عنهما أن النبي صلى الله عليه وسلم لم يكن يتوخى فضل يوم على يوم بعد رمضان إلا عاشوراء
(رواه الطبراني و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠٢٠)

حكم : حسن لغيره

.
D’après Qoura Ibn Iyas (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Jeûner trois jours chaque mois équivaut à jeûner continuellement et à rompre le jeûne continuellement ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1031, Hadith Sahîh)
عن قرة بن إياس رضي الله عنه ، قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : صيام ثلاثة أيام من كل شهر صيام الدهر وإفطاره
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠٣١)

حكم : صحيح

.
D’après Abou Dhar (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui jeûne trois jours de chaque mois aura certes complété le jeûne du mois ».
(Rapporté par Nasai et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1035, Hadith Sahih li Ghayrihi)
عن أبي ذر رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من صام ثلاثة أيام من كل شهر فقد تم صوم الشهر
(رواه النسائي و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠٣٥)

حكم : صحيح لغيره

.
D’après ‘Abdel Malik Ibn Qudama Ibn Malhan, d’après son père (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) nous ordonnait de jeûner les jours blancs, le 13, le 14 et le 15 et il disait: « Ceci est comme le jeûne du mois entier ».
(Rapporté par Nasai et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Taghrib n°1039, Hadith Sahîh li Ghayrihi)

D’après Moussa Ibn Salama : J’ai questionné Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) à propos du jeûne des jours blancs.
Il a dit : ‘Omar (qu’Allah l’agrée) les jeûnait.
(Rapporté par Al Harith et authentifié selon les conditions de Mouslim par Cheikh Zakariya Ibn Ghoulam Al Bakistani dans son ouvrage Ma Saha Min Athar AS Sahaba Fil Fiqh p 671)

عن عبد الملك بن قدامة بن ملحان عن أبيه رضي الله عنه قال كان رسول الله صلى الله عليه وسل يأمرنا بصيام أيام البيض ثلاث عشرة وأربع عشرة وخمس عشرة ويقول: هن صيام الشهر
(رواه النسائي و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠٣٩)

حكم : صحيح لغيره


عن موسى بن سلمة قال : سألت بن عباس رضي الله عنهما عن صوم الأيام البيض ؟
فقال : كان عمر رضي الله عنه يصومهن
(رواه الحارث و صححه على شرط مسلم الشيخ زكريا بن غلام الباكستاني في كتابه ما صح من آثر الصحابة في الفقه ص ٦٧١)

.
D’après Ousama Ibn Zayd (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) jeûnait le lundi et le jeudi et il disait: « Certes ce sont deux jours durant lesquels les oeuvres sont présentées (*) ».
(Rapporté par Ibn Khouzeima et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1043, Hadith Hasan Sahîh)

(*) C’est à dire que ce sont deux jours durant lesquels les oeuvres sont présentées à Allah.

عن أسامة بن زيد رضي الله عنه قال : كان رسول الله صلى الله عليه وسلم يصوم الاثنين والخميس ويقول : إن هذين اليومين تعرض فيهما الأعمال
(رواه ابن خزيمة و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠٤٣)

حكم : حسن صحيح

.
D’après ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah aime que l’on profite de ses facilités comme Il déteste que l’on pratique ce qu’Il a interdit ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1059)

Et dans une autre version : « Certes Allah aime que l’on profite de ses facilités comme Il aime que l’on délaisse ce qu’Il a interdit ».
(Rapportée par Ibn Khouzeima et authentifiée par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1059)

عن عبد الله ابن عمر رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه وسلم : إن الله تبارك وتعالى يحب أن تؤتى رخصه كما يكره أن تؤتى معصيته
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠٥٩)


و في رواية أخرى : إن الله يحب أن تؤتى رخصه كما يحب أن تترك معصيته
(رواها بن خزيمة صححها الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠٥٩)

.
D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah aime que l’on profite de Ses facilités comme il aime que l’on pratique ce qu’Il a imposé ».
(Rapporté par Al Bazar et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1060, Hadith Sahîh)
عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال النبي صلّى الله عليه و سلّم : إن الله يحب أن تُؤتى رخصه كما يُحبُّ أن تُؤتى عزائمه
(رواه البزار و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠٦٠)

حكم : صحيح

.
D’après Al Irbad Ibn Sariya (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) m’a invité pour le sahour (*) durant le ramadan en disant: « Viens vers le repas béni ».
(Rapporté par Abou Daoud et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1067, Hadith Sahîh li Ghayrihi)

(*) Le sahour est le repas que le jeûneur prend le matin avant le début du jeûne.

عن العرباض بن سارية رضي الله عنه قال : دعاني رسول الله صلى الله عليه وسلم إلى السحور في رمضان فقال: هلم إلى الغذاء المبارك
(رواه أبو داود و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠٦٧)

حكم : صحيح لغيره

.
D’après Abdallah Ibn Omar (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Prenez le sahour, ne serait-ce qu’avec une gorgée d’eau ».
(Rapporté par Ibn Hibban dans son Sahih n°3476 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1071, Hadith Hasan Sahîh)

Les bénéfices du sahour :

L’imam Ibn Moulaqin (mort en 804) a dit dans son ouvrage Al I’lam Bi Fawaid Omdatoul Ahkam vol 5 p 187 :
« La bénédiction présente dans le sahour comprend plusieurs choses:
– La première est qu’il est le suivi de la sounna
– La seconde est qu’il est une différenciation des Gens du Livre
– La troisième est qu’il permet de prendre des forces et d’être en forme pour le jeûne surtout pour les enfants
– La quatrième est qu’il est une cause pour faire du rappel, des invocations et d’obtenir la miséricorde car il est pris dans un moment d’exaucement
– La cinquième est qu’il peut être la cause pour faire une aumône à celui qui mendie à ce moment
– La sixième est qu’il permet de renouveler l’intention du jeûne et ainsi sortir de la divergence des savants qui imposent qu’elle soit renouvelée
– La septième est qu’il est une cause pour avoir un bon comportement car peut-être que si la personne a faim son comportement va se dégrader ».

عن عبدالله بن عمر رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : تسحروا و لو بجرعة من ماء
(رواه ابن حبان في صحيحه رقم ٣٤٧٦ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠٧١)

حكم : حسن صحيح

.
D’après Sahl Ibn Sa’d (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ma communauté sera toujours sur ma sounna tant qu’ils n’attendront pas les étoiles pour rompre le jeûne ».
(Rapporté par Ibn Hibban dans son Sahih n°3510 et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1074, Hadith Sahîh)
عن سهل بن سعد رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لا تزال أمتي على سنتي ما لم تنتظر بفطرها النجوم
(رواه ابن حبان في صحيحه رقم ٣٥١٠ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠٧٤)

حكم : صحيح

.
D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit:
« La religion ne cessera d’être apparente tant que les gens hâteront la rupture du jeûne car certes les juifs et les chrétiens la retardent ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounans n°2353 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1075, Hadith Hasan)
عن أبي هريرة رضي الله عنه أن النبي صلى الله عليه وسلم قال : لا يزال الدين ظاهرا ما عجل الناس الفطر لان اليهود والنصارى يؤخرون
(رواه أبو داود و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠٧٥)

حكم : حسن

.
D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), je n’ai jamais vu le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) prier le maghreb avant d’avoir rompu son jeûne ne serait-ce qu’en buvant une gorgée d’eau ».
(Rapporté par Ibn Hibban dans son Sahih n°3504 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1076, Hadith Sahîh)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه : ما رأيت رسول الله صلى الله عليه وسلم قط صلى صلاة المغرب حتى يفطر ولو على شربة من ماء
(رواه ابن حبان في صحيحه رقم ٣٥٠٤ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠٧٦)

حكم :صحيح

.
D’après Zayd Ibn Khalid Al Jouhni (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui donne à un combattant ce dont il a besoin pour combattre (*), qui donne à un pèlerin ce dont il a besoin pour faire le pèlerinage ou prend sa succession au sein de sa famille ou nourrit un jeûneur lors de la rupture du jeûne a la même récompense qu’eux sans que cela ne réduise en rien leurs récompenses ».
(Rapporté par Nasai dans Al Sounan Al Koubra n°3316 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1078, Hadith Sahîh)

(*) Le combat dont il s’agit ici est le combat contre les mécréants dans le cadre du djihad dans le sentier d’Allah.

Le djihad signifie le fait de faire des efforts à la fois par la parole, la main, les biens et la plume afin de combattre le nafs (la partie de la personne qui la pousse vers le mal), les pécheurs, les innovateurs, les hypocrites et les mécréants dans le but que la parole d’Allah soit la plus haute.
(voir Zad Al Ma’ad de l’imam Ibn Qayim Am Djawziya vol 3 à partir de la page 9)

Ceci est le sens général du mot djihad. Dans le hadith ce qui est voulu est le combat contre les mécréants.
(voir Al Mouqadimat Al Moumahidat de l’imam Ibn Rouchd Al Maliki vol 1 p 342)

Je précise et j’insiste sur le fait que le djihad, comme les autres adorations, ont des conditions à respecter et des règles qui lui sont précises afin qu’il soit agrée et pas détesté par Allah.
(voir Ar Rad Ala Al Akhnai de cheikh Al Islam Ibn Taymiya p 607)

Je précise également que le fait de tuer des mécréants dans des attentats comme cela se passe à notre époque ne fait ni partie de l’Islam ni partie du djihad
(Voir Bi Ayi Aqlin Wa Din Yakoun Al Tadmir Jihadan de cheikh Abdel Mouhsin Al Abad)

Il faut noter que certains savants sont d’avis que pour obtenir la récompense mentionnée, il faut offrir au jeûneur un repas qui va le rassasier.
(Al Ikhtiyarat Al Fiqhiya de Cheikh Al Islam Ibn Taymiya p 64)/span>

Tandis que d’autres savants sont d’avis que cette récompense est obtenue par le fait de donner à manger au jeûneur de quoi rompre son jeûne même une petite quantité.
(Fatawa Siyam de cheikh Otheimine p 837)/span>

Ainsi celui qui en a la capacité qu’il s’efforce de nourrir les jeûneurs en leur offrant un repas complet et celui qui n’en a pas les moyens qu’il fasse ce qu’il peut, ne serait-ce que d’offrir quelques dattes.

عن زيد بن خالد الجهني رضي الله عنه أن النبي صلى الله عليه وسلم قال : من جهز غازيا أو جهز حاجا أو خلفه في أهله أو فطر صائما كان له مثل أجورهم من غير أن ينقص من أجورهم شيء
(رواه النسائي في السنن الكبرى رقم ٣٣١٦ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠٧٨)

حكم :صحيح

.
D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui ne délaisse pas la tromperie et le mensonge, Allah n’a pas besoin qu’il délaisse sa nourriture et sa boisson ».
(Rapporté par Tabarani dans Al Mou’jam Al Saghir vol 1 p 170 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1080, Hadith Sahîh)

L’imam Ibn Qayim Al Jawziya (mort en 751) a dit : « Le jeûneur est celui dont les membres se sont abstenus des péchés, dont la langue s’est abstenue du mensonge, de la grossièreté et du faux témoignage, dont le ventre s’est abstenu de nourriture et de boisson et dont le sexe s’est abstenu de rapport.
S’il parle il ne dit pas une chose qui va nuire à son jeûne, s’il agit il ne fait pas une chose qui va annuler son jeûne. Il va prononcer des paroles bénéfiques et pieuses et ainsi seront également ses actes.
Ses actes sont comme l’odeur que sent celui qui s’est assis avec un vendeur de parfum, celui qui s’assoit avec lui profite de lui et est à l’abri du mal, du mensonge, de la perversité et de l’injustice.
Ceci est le jeûne qui est légiféré, pas uniquement le fait de s’abstenir de nourriture et de boisson.
Il est rapporté sur cela un hadith authentique : -Il est possible qu’un jeûneur n’est comme part de son jeûne que la faim et la soif-.
Ainsi le jeûne est, le jeûne des membres vis-à-vis des péchés, le jeûne du ventre vis-à-vis de la boisson et de la nourriture.
Et de la même manière que la nourriture et la boisson coupent et annulent le jeûne, les péchés coupent sa récompense et annulent ses bienfaits… ».
(Al Wabil As Sayyib p 40/41)

عن بو هريرة رضي الله عنه أن النبي صلى الله عليه وسلم قال : من لم يدع الخنا والكذب فلا حاجة لله أن يدع طعامه وشرابه
(رواه الطبراني في المعجم الصغير ج ١ ص ١٧٠ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠٨٠)

حكم:صحيح

.
D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le jeûne n’est pas de s’abstenir de manger et de boire, certes le jeûne est de s’abstenir des futilités et des obscénités ainsi si quelqu’un t’insulte ou agit avec toi avec ignorance alors dit: Certes je jeûne, certes je jeûne ».
(Rapporté par Al Hakim dans son Moustadrak n°1571 qui a dit qu’il est authentique selon les conditions de Boukhari et Mouslim et Dhahabi l’a approuvé. Il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1082, Hadith Sahîh)
عن أبي هريرة رضي الله عنه أن النبي صلى الله عليه وسلم قال: ليس الصيام من الأكل والشرب إنما الصيام من اللغو والرفث فإن سابك أحد أو جهل عليك فقل إني صائم إني صائم
(رواه ا لحاكم في المستدرك رقم ١٥٧١ و صححه على شرط البخاري و مسلم و وافقه الذهبي و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٥٨٢)

حكم : صحيح

.
D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Il est possible qu’un jeûneur n’ait comme part de son jeûne que la faim et la soif (1) et il est possible que quelqu’un qui prie la nuit n’ait comme part de sa prière que la fatigue ».
(Rapporté par Ibn Khouzeima et al Hakim et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Taghrib n°1083, Hadith Hasan Sahîh)

Les savants mentionnent généralement ce hadith dans le chapitre sur l’avertissement du mensonge, de la médisance et des mauvaises paroles durant le jeûne comme l’a fait l’imam Al Mundhiri dans son ouvrage «Al Taghrib wa al Tarhib».

(1) C’est à dire que leur jeûne n’est pas accepté auprès d’Allah et qu’ils n’en obtiennent aucune récompense.
(Hachiya As Sindi ‘Ala Sounan Ibn Maja, hadith n°1690)

Le sens est que la personne qui jeûne sans le faire uniquement pour plaire à Allah ou celle qui ne s’écarte pas des choses interdites durant le jeûne comme la personne qui ment, calomnie, fait de la médisance ou autre parmi les choses interdites alors elle n’obtient de son jeûne que la faim et la soif.
(Mirqatoul Mafath Charh Mishkat Al Masabih, hadith n°2014)

L’imam Al Mundhiri (mort en 656 du calendrier hégirien) a mentionné ce hadith dans son ouvrage At Taghrib Wa Tarhib en le classant dans le chapitre intitulé : ‘L’avertissement du mensonge, de la médisance et des mauvaises paroles durant le jeûne’

(2) C’est à dire qu’elles n’obtiennent aucune récompense que leur prière car les conditions pour obtenir la récompense, comme la sincérité envers Allah et la concentration durant la prière, ne sont pas réunies.
(Fayd Al Qadir, hadith n°4405)

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : رب صائم ليس له من صيامه إلا الجوع ورب قائم ليس له من قيامه إلا السهر
(رواه ابن خزيمة و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠٨٣)

حكم : حسن صحيح

.