۞ Moukhtasar Al Oulou ۞

De Cheikh Al Albani


D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui va souffler dans la trompe (*) n’a pas baissé son attention depuis que cette tâche lui a été confiée. Il est prêt et regarde vers le trône par crainte qu’on lui donne l’ordre alors qu’il cligne de l’oeil comme si ses deux yeux étaient des étoiles filantes ».
(Rapporté par Al Hakim et authentifié par Cheikh Albani dans Moukhtasar Al Oulou n°23, Hadith selon les conditions de Mouslim)

(*) C’est à dire que au moment de l’Heure un ange à qui Allah a confié cette tâche va souffler dans la trompe ce qui va marquer la fin de la vie d’ici-bas

L’imam Qortobi (mort en 671) a dit : « Les communautés sont en consensus sur le fait que celui qui va souffler dans la trompe est Israfil ».
(Al Jami’ Li Ahkam Al Quran vol 8 p 430)

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : ما طرَفَ صاحبُ الصورِ مُذْ وُكِّلَ بِهِ مُسْتَعِدًّا ينظُرُ نحْوَ العرشِ مخافَةَ أنْ يَؤْمَرَ قبْلَ أنْ يَرْتَدَّ إليْهِ طَرْفُهُ كَأَنَّ عَيْنَيْهِ كَوْكَبَانِ دُرِّيَّانِ
(رواه الحاكم و صححه الشيخ الألباني في مختصر العلو رقم ٢٣)
حكم : على شرط مسلم
.

D’après Abdallah Ibn Abbas (qu’Allah les agrée) a dit: « Le koursi est l’emplacement des deux pieds et personne ne connait la grandeur du trône ».
(Rapporté par l’imam Dhahabi dans Al Oulou n°76, qui l’a approuvé et l’a également authentifié et également Cheikh Albani dans Moukhtasar Al Oulou n°45 page 102, Hadith Sahîh Mawqouf)

Ceci est rapporté par Ibn Khouzeima, Ibn Abi Chayba et authentifié par:
– L’imam Al Hakim dans son Moustadrak n°3175
– Cheikh Moqbil dans sa correction du Moustadrak
– Cheikh Ahmed Chakir dans Omdatou Tefsir Ibn Kathir vol 2 p 163

عنِ ابنِ عباسٍ قال : الكُرْسِيُّ موضعُ القدمينِ ، والعرشُ لا يقدرُ أحدٌ قدْرَهُ
(رواه الذهبي في االعلو رقم ۷۶ و صححه شيخ الإسلام بن تيمية في مجموع الفتاوى ١٣٩/٣ و الشيخ الألباني في مختصر العلو رقم ۴۵)

حكم : صحيح موقوف

.

D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée) qu’il a dit: « Le koursi est l’emplacement des deux pieds (d’Allah), et émet un bruit comme celui qu’émet la selle [d’une monture] ».
(Rapporté par l’imam Dhahabi et authentifié par Cheikh Albani dans Moukhtasar Al Oulou n°85 p 123, Hadith Sahîh Mawqouf)

Ceci est rapporté par Ibn Khouzeima, Ibn Abi Chayba et authentifié aussi par:
– L’imam Ibn Hajar dans Fath Al Bari 8/47

Remarque

Ce Hadith prouve qu’Allah Très-haut possède deux pieds. Voilà comment procèdent les partisans de la Sunna (en matière d’affirmation des attributs divins).

Par contre il faut savoir que ce sont deux pieds qui conviennent à la grandeur et à la majesté d’Allah et ne ressemblent en rien à ceux d’une créature quelle qu’elle soit car Allah a dit dans la sourate Choura n°42 verset 11: « Il n’y a rien qui lui ressemble et c’est lui l’Audient, le Clairvoyant ».

قال الله تعالى : لَيْسَ كَمِثْلِهِ شَيْءٌ وَهُوَ السَّمِيعُ الْبَصِيرُ
(سورة الشورى ١١)
عن أبي موسَى، قالَ : الكُرسيُّ موضعُ القدَمينِولَهُ أطيطٌ كأطيطِ الرَّحلِ
(رواه ابن جرير الطبري و ابن أبي شيبة و الشيخ الألباني في مختصر العلو رقم ۸۵)

حكم : صحيح موقوف

.

D’après Zir Ibn Houbaych, ‘Abdallah Ibn Mas’oud (qu’Allah l’agrée) a dit : « Le trône est au dessus de l’eau et Allah est au dessus du trône. Il n’y a aucun de vos actes qui ne lui échappe ».
(Rapporté par Tabarani dans Al Mou’jam Al Kabir n°8987 et authentifié par Cheikh Al Islam Ibn Taymiya dans Majmou’ Al Fatawa 3/139 et par Cheikh Albani dans Moukhtasar Al Oulou n°48, Hadith Sahîh)
عن زر بن حبيش أن عبدالله بن مسعود رضي الله عنه قال : العرشُ فوقَ الماءِ واللهُ فوقَ العرشِ لا يَخفي عليْهِ شيءٌ من أعمالِكُم
(رواه الطبراني في المعجم الكبير رقم ٨٩٨٧ و صححه شيخ الإسلام بن تيمية في مجموع الفتاوى ١٣٩/٣ و الشيخ الألباني في مختصر العلو رقم ٤٨)

حكم :  صحيح

.

D’après Nafi’, ‘Aicha (qu’Allah l’agrée) a dit à propos du meurtre de ‘Othman (qu’Allah l’agrée) : « Allah du dessus de Son trône a su que je ne souhaitais pas qu’il soit tué ».
(Rapporté par Darimi dans Ar Rad ‘Ala Al Jahmiya n°83 et authentifié par Cheikh Albani dans Moukhtasar Al ‘Oulou n°52, Hadith Sahîh)
عن نافع أن عائشة رضي الله عنها قالت عن قتل عثمان رضي الله عنه : علم الله من فوق عرشه أني لم أحب قتله
(رواه الدارمي في الرد على الجهمية رقم ٨٣ و صححه الشيخ الألباني في مختصر العلو رقم ٥٢)

حكم : صحيح

.

D’après Abd Allah ibn ‘Omar ( رضي الله عنه) :
« Allah a créé quatre choses de Ses propres Mains (1) : Adam, le Trône, la Plume, le Paradis éternel. Le reste de la création, Il la crée en disant « sois », puis elle devient. ( كُن فَكانَ) »(2)
(Rapporté par el Ajûrrî dans e-sharî’a (3/1182), e-Dârimî dans e-radd ‘alâ el Mirrîsî (p. 98), et -Lalakâî dans Sharh usûl el i’tiqâd (3/477) et authentifié par Cheikh Albani dans Moukhtasar Al ‘Oulou n°53, Hadith Isnad Sahîh selon les Condition de Mouslim)

(1) Les gens de la Sounna affirment ainsi que les deux Mains sont parmi les attributs d’Allah comme cela est mentionné dans le Coran et dans les ahadiths authentiques du Messager d’Allah (voir par exemple la sourate Sad n°38 verset 75, la sourate Maida n°5 verset 64, le hadith n°6614 de Sahih Al Boukhari et le hadith n°2652 de Sahih Mouslim).
Par contre il faut savoir que ce sont deux Mains qui conviennent à la grandeur et à la majesté d’Allah et ne ressemblent en rien à celles d’une créature quelle qu’elle soit car Allah a dit dans la sourate Choura n°42 verset 11: -Il n’y a rien qui Lui ressemble et c’est Lui l’Audient, le Clairvoyant-.

(2) Nous voyons ici qu’il s’agit de la parole du compagnon ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée lui et son père).
Les savants du hadith expliquent que ce type de parole de la part d’un compagnon a la même valeur qu’une parole du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) car le compagnon n’a reçu aucune révélation.
Ainsi s’il informe de choses invisibles alors il les a forcément entendu du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).
Les savants du hadith appellent ceci le hadith : -Mawqouf Marfou’ Houkman-.

قالَ عبدُ اللَّهِ بنُ عمرَ خلقَ اللَّهُ أربعةَ أشياءٍ بيدِهِ :العَرشَ والقلَمَ وآدمَ، وجنَّةَ عَدنٍ ثم قالَ
لسائرِالخلقِ: كُن فَكانَ
(رواه الدارمي في الرد و صححه الشيخ الألباني في مختصر العلو رقم ٥٢)

حكم : إسناده صحيح على شرط مسلم

.