Abou Moûsa[30 / 360 Hadiths ]


D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il va certes venir pour les gens une époque durant laquelle un homme va circuler avec de l’or qu’il veut donner en aumône mais il ne trouvera personne qui voudra le prendre et on verra un seul homme suivi par quarante femmes qui chercheront refuge auprès de lui (1) à cause du peu d’hommes et du grands nombre de femmes (2) ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1414)

(1) Dans la version de ce hadith rapportée par Ishaq Ibn Rahawayh dans son Mousnad, le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Chacune d’entre elle dira : Marie toi avec moi, marie toi avec moi ».

(2) C’est à cause des nombreuses guerres qui auront lieu à l’approche de l’Heure que les hommes seront si peu nombreux par rapport aux femmes.

Ces commentaires sont tirés de Minnatoul Moun’im Charh Sahih Mouslim vol 2 p 102

عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : لَيَأْتِيَنَّ عَلَى النَّاسِ زَمَانٌ يَطُوفُ الرَّجُلُ فِيهِ بِالصَّدَقَةِ مِنَ الذَّهَبِ ثُمَّ لاَ يَجِدُ أَحَدًا يَأْخُذُهَا مِنْهُ، وَيُرَى الرَّجُلُ الْوَاحِدُ يَتْبَعُهُ أَرْبَعُونَ امْرَأَةً، يَلُذْنَ بِهِ مِنْ قِلَّةِ الرِّجَالِ وَكَثْرَةِ النِّسَاءِ 
(رواه البخاري في صحيحه رقم ١٤١٤)
.

D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée) : Alors que nous étions avec le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) dans une campagne militaire, nous ne montions pas sur un endroit élevé et nous ne descendions pas dans une vallée sans lever nos voix pour le tekbir (1).
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) s’est approché de nous et a dit : « Ô vous les gens ! Soyez doux avec vos propres personnes car certes vous n’invoquez pas un sourd ou un absent. Vous invoquez plutôt Celui qui entend et qui voit ».
Puis il a dit : Ô ‘Abdallah Ibn Qays ! Ne vais-je pas t’apprendre une parole qui fait partie des trésors du paradis : -Il n’y a de force et de puissance que par Allah- (2) ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6610)

(1) Le tekbir est le fait de dire -Allahou Akbar-.

(2) En phonétique : La Hawla Wa La Qouwwata Illa Billah

En arabe

لاَ حَولَ وَلاَ قُوَّةَ إِلاَّ بِاللهِ
عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال : كنّا مع رسولِ اللهِ صلّى الله عليه وسلّم في غَزاةٍ فجعلْنا لا نصعدُ شرفًا ولا نهبطُ في وادٍ إلا رفعنا أصواتَنا بالتكبيرِ
فدنا منّا رسولُ اللهِ صلّى الله عليه وسلّم فقال : يا أيها الناسُ ! ارْبَعوا على أنفسِكم فإنّكم لا تدعون أصمَّ ولا غائبًا إنّما تدعون سميعًا بصيرًا ثمّ قال : يا عبدَ اللهِ بنَ قيسٍ ! ألا أعلمُك كلمةً هي من كنوزِ الجنةِ : لا حولَ ولا قوةَ إلا باللهِ
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٦١٠)

 

.

D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui jeûne tout le temps l’enfer se serre sur lui comme cela » et il a serré sa main.
(Rapporté par Ibn Khouzeima dans son Sahih n°2154 et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°3202, Hadith Isnad Jayyid)

Le sens du hadith est celui qui jeûne tous les jours sans jamais rompre le jeûne certains jours.

عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال رسول الله صلى عليه و سلم : من صام الدَّهرَ ؛ ضُيِّقت عليه جهنَّمُ هكذا – وعقد تسعين
(رواه ابن خزيمة في صحيحه رقم ٢١٥٤ و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٣٢٠٢)

حكم : إسناده جيد

.

D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes mon exemple et celui de ce avec quoi Allah m’a envoyé est comme celui d’un homme qui est allé vers son peuple et lui a dit : -Ô le peuple ! J’ai certes vu l’armée (1) de mes propres yeux et je suis certes un avertisseur véridique d’un danger imminent. Fuyez !-
Une partie de son peuple lui a obéit et a fui et une autre partie d’entre eux l’a démenti et est resté à sa place jusqu’au matin et alors l’armée l’a attaqué et les a fait périr.
Ceci est l’exemple de celui qui m’a obéit et a suivi ce avec quoi je suis venu (C’est à dire le Qur’an et la Sounnah), et l’exemple de celui qui m’a désobéit et a démenti la vérité avec laquelle je suis venu (2) ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6482)

(1) C’est à dire une armée prête à attaquer ce peuple.

(2) C’est à dire que celui qui obéit au Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) sera sauvé du châtiment d’Allah et fera partie des gens rapprochés d’Allah tandis que celui qui le dément sera du nombre de ceux qui sont en perdition.
(Charh Sahih Al Boukhari de Cheikh Rajihi vol 11 p 443)

عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : إنَّ مثَلي ومثلُ ما بعثَني اللهُ به كمثَلِ رجلٍ أتَى قومَهُ فقال : يا قَوْم ! إنِّي رأيتُ الجيشَ بعينيَّ وإنِّي أنا النَّذيرُ العُريانُ فالنَّجاءَ
فأطاعَهُ طائفةٌ من قومِهِ فأدْلَجوا وكذَّبتْ طائفةٌ منهم فأصبَحوا مكانَهم فصبَّحَهم الجيشُ فأهلكَهُم
فذلك مثلُ من أطاعَني واتَّبعَ ما جئتُ به ومثلُ من عصاني وكذَّب ما جئتُ به من الحقِّ
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٤٨٢ و مسلم في صحيحه رقم ٢٢٨٣)
.

D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Chaque oeil commet la fornication (*) et la femme si elle se parfume puis passe près d’un groupe de gens, alors elle est comme ceci et cela c’est à dire une fornicatrice ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2786 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Hasan)

(*) L’imam ‘Abder Raouf Al Mounawi a dit dans Fayd Al Qadir que ceci signifie: – Chaque oeil que ce soit celui d’un homme ou une femme qui regarde vers une personne qui lui est interdite a commis sa part de fornication -.

Allah a dit dans la sourate An Nour n°24 versets 30 et 31 : « Dis aux croyants de baisser leurs regards et de préserver leur chasteté. Ceci est plus pur pour eux. Certes Allah est Parfaitement Connaisseur de ce qu’ils font. Et dis aux croyantes de baisser leurs regards et de préserver leur chasteté ».

قال الله تعالى : قُل لِّلْمُؤْمِنِينَ يَغُضُّوا مِنْ أَبْصَارِهِمْ وَيَحْفَظُوا فُرُوجَهُمْ ذَلِكَ أَزْكَى لَهُمْ إِنَّ اللَّهَ خَبِيرٌ بِمَا يَصْنَعُونَ / وَقُل لِّلْمُؤْمِنَاتِ يَغْضُضْنَ مِنْ أَبْصَارِهِنَّ وَيَحْفَظْنَ فُرُوجَهُنَّ
(سورة النور ٣٠ و ٣١)

عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : كلُّ عينٍ زانيةٌ ، والمرأةُ إذا استعطَرَت فمرَّت بالمَجلسِ ، فَهيَ كذا وَكذا. يعني زانيةً
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٧٨٦ و صححه و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي )

حكم : حسن

.

D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui aime sa vie d’ici-bas alors cela va nuire à sa vie de l’au-delà et celui qui aime sa vie de l’au-delà alors cela va nuire à sa vie d’ici-bas (*). Ainsi préférez ce qui dure à ce qui va disparaître ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3247, Hadith Sahih li Ghayrihi)

(*) C’est à dire comme les deux plateaux d’une balance, quand l’un d’eux monte l’autre est abaissé.
Ceci car celui qui aime sa vie d’ici-bas va oeuvrer pour y assouvir ses passions et va tomber dans ses péchés et il ne prendra pas le temps d’oeuvrer pour l’au-delà.
Ainsi il va se léser vis-à-vis de l’au delà.
Par contre celui qui regarde le caractère éphémère de la vie d’ici-bas, qui regarde le fait que ce qui s’y trouve comme choses permises sera la cause de jugement, qui regarde le fait que ce qui s’y trouve comme choses interdites sera la cause du châtiment va alors léser sa propre personne dans la vie d’ici-bas et va supporter la difficulté de l’adoration et de s’écarter des passions.
Il aura donc patienter un petit peu et va profiter longtemps.
(Fayd Al Qadir, hadith n°8313)

عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : مَنْ أحبَّ دُنْياهُ ؛ أَضَرَّ بِآخِرَتِه ، ومَنْ أحبَّ آخِرَتَهُ ؛ أَضَرَّ بِدُنْياهُ ، فَآثِرُوا ما يَبْقَى على ما يَفْنَى .
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٢٤٧)

حكم : صحيح لغيره

.

D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il n’y a pas un seul matin dans lequel je n’ai pas demandé pardon à Allah cent fois ».
(Rapporté par Abou Nouaym et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1600, Hadith Sahîh)
عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : ما أصبحتُ غداةً قط إلا استغفرتُ اللهَ فيها مائةَ مرةٍ
(رواه أبو نعيم و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٦٠٠)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ma communauté est une communauté à laquelle il est fait miséricorde, elle n’aura pas de châtiment dans l’au-delà (*).
Son châtiment est dans l’ici-bas: les troubles, les tremblements de terre et le meurtre ».
(Rapporté par Abou Daoud et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°959, Hadith Sahîh)

(*) C’est à dire la majorité de la communauté et pas l’ensemble de la communauté comme l’a dit l’imam ‘Abder Raouf Al Mounawi.
(Voir la Silsila Sahiha de Cheikh Albani vol 2 p 649)

عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال النّبي صلّي الله عليه و سلّم : أمّتي أمّة مرحومة ليس عليها عذاب في الآخرة عذابها في الدنيا : الفتن و الزلازل و القتل
(رواه أبو داود و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٩٥٩)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « L’exemple du compagnon pieux et du mauvais compagnon est comme celui du vendeur de parfum et du forgeron. Pour le vendeur de parfum, soit il va t’en donner, soit tu vas lui en acheter soit tu vas sentir de lui une odeur agréable. Et pour le forgeron, soit il va brûler ton habit soit tu vas sentir de lui une mauvaise odeur ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5534)
عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : مَثَلُ الجليسِ الصَّالحِ والسَّوءِ كحاملِ المسكِ ونافخِ الكيرِ . فحاملُ المسكِ : إمَّا أن يُحذِيَكَ وإمَّا أن تبتاعَ منهُ وإمَّا أن تجدَ منهُ ريحًا طيِّبةً . ونافخُ الكيرِ : إمَّا أن يحرِقَ ثيابَكَ وإمَّا أن تجدَ ريحًا خبيثةً
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٥٥٣٤)
.

D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah a créé Adam (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) d’une poignée qu’Il a pris de l’ensemble de la Terre.
Ainsi les enfants de Adam (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) sont venus à l’image de la Terre. Il y a parmi eux le rouge, le blanc, le noir et entre ce qu’il y a entre cela et le doux, le dur, le mauvais et le bon ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1630, Hadith Sahîh)
عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال رسول الله صلّى الله عليه و سلّم : إنّ الله خلق آدم من قبضة قبضها من جميع الأرض فجاء بنو آدم على قدر الأرض : جاء منهم الأحمر و الأبيض و الأسود و بين ذلك و السهل و الحَزْن و الخبيث و الطيب
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٦٣٠)

حكم : صحيح رجاله ثقات

.

D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ne rentre pas dans le paradis l’alcoolique, celui qui croit en la sorcellerie et celui qui coupe les liens de parenté ».
(Rapporté par Ibn Hibban et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°678, Hadith Hasan)
عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : لا يدخل الجنة مدمن خمر ولا مؤمن بسحر ولا قاطع رحم
(رواه ابن حبان و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٦٧٨)

حكم : حسن بجموع الطرق

.

D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), je suis allé voir le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et il y avait avec moi un groupe de mon peuple, il a dit: « Je vous annonce la bonne nouvelle et annoncez la à ceux que vous avez laissé derrière vous, celui qui atteste de -La Ilaha Illa Allah- de manière véridique entre au paradis ».
Nous sommes ensuite sortis de chez le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et avons annoncé la bonne nouvelle aux gens et alors nous avons fait face à ‘Omar Ibn Al Khattab (qu’Allah l’agrée) qui nous a fait retourner vers le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) nous a dit: « Qui vous a fait revenir ? ».
Nous avons dit: ‘Omar (qu’Allah l’agrée).
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) lui demanda: « Pourquoi les as-tu fait revenir ? ».
‘Omar (qu’Allah l’agrée) a dit: Ainsi les gens vont s’accrocher uniquement à cela.
Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) s’est tu.
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°712, Hadith Sahîh)

Ce hadith nous montre le grand mérite de la parole -La Ilaha Illa Allah- mais il nous montre également que le fait de la prononcer uniquement avec la langue sans comprendre son sens et sans avoir complété ses conditions ne va pas profiter à celui qui l’a prononcé de cette manière dans l’au-delà.

L’imam ‘Abder Rahman Ibn Hassan Al Cheikh (mort en 1285) a dit dans Fath Al Majid p 44 « Celui qui atteste de -La Ilaha Illa Allah- est celui qui prononce cette parole en connaissant son sens et en agissant par ce qu’elle induit que se soit dans son for intérieur comme dans ses actes extérieurs. Ainsi il faut forcément pour les deux attestations de foi la science, la certitude et agir par ce qu’elles induisent,

comme Allah a dit:

-Sache qu’il n’y a pas d’autre divinité qui mérite d’être adorée par justice si ce n’est Allah-
[Sourate Muhammad verset 19]

et il a dit également: -Sauf ceux qui attestent de la vérité alors qu’ils savent- [Sourate Zoukhrouf n°43 verset 86].

Par contre le fait de prononcer cette parole sans comprendre son sens, sans en avoir la certitude et sans mettre en pratique ce qu’elle induit comme désaveux de l’association, comme sincérité dans les paroles et les actes (la parole du coeur et de la langue et les actes du coeur et des membres) alors ceci ne profite en rien par consensus ».

عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال : أتيت النبي صلى الله عليه وسلم و معي نفر من قومي فقال : أبشروا و بشروا من وراءكم أنه من شهد أن لا إله إلا الله صادقا دخل الجنة
فخرجنا من عند النبي صلى الله عليه وسلم نبشر الناس فاستقبلنا عمر بن الخطاب رضي الله عنه . فرجع بنا إلى رسول الله صلى الله
عليه وسلم فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من ردكم ؟
قالوا : عمر رضي الله عنه
قال النبي صلى الله عليه وسلم : لم رددتهم يا عمر؟
فقال عمر رضي الله عنه : إذا يتكل الناس
فسكت رسول الله صلى الله عليه وسلم
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٧١٢)

حكم : إسناده صحيح على شرط مسلم

.

D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui demande par le visage d’Allah est maudit (1), celui à qui ont demande par le visage d’Allah et prive celui qui demande est maudit tant qu’il ne demande pas une chose mauvaise (2) ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°5890, Hadith Hasan)

(1) C’est à dire celui qui adresse une demande à une autre personne en lui disant : -Je te demande par le visage d’Allah-.
(Fayd Al Qadir, hadith n°8205)

La personne qui fait cela est maudite car le fait de prendre Allah comme intermédiaire dans une demande adressée à une créature va à l’encontre de la glorification obligatoire que mérite Allah le Seigneur des mondes.
(Voir les différents ouvrages d’explication de Kitab Tawhid dans les chapitres : -On ne repousse pas celui qui demande par Allah- et -On ne demande par le visage d’Allah que le paradis-)

(2) Si une personne demande quelque chose par le visage d’Allah alors il y a trois cas possibles :
– Si la personne s’adresse à une personne précise pour une chose précise alors il est interdit de repousser cette demande.
Comme par exemple si cette personne te demande par le visage d’Allah de l’aider et que tu es capable de lui donner ce qu’il demande

– Si la personne ne s’adresse pas à une personne précise mais à plusieurs personnes alors dans ce cas il est recommandé de ne pas repousser sa demande

– Si nous savons que la personne qui demande par Allah est une personne qui ment alors il est simplement permis de lui donner ce qu’il demande
(Charh Kitab Tawhid de Cheikh Saleh Al Cheikh p 401)

Par contre si la personne qui demande une chose qui est interdite (ou de l’argent qui sera utilisé pour une chose interdite) ou qu’il y a dans le fait d’accepter sa demande un préjudice pour la personne à qui on demande alors répondre à sa demande n’est pas obligatoire.
(Charh Kitab Tawhid de Cheikh Otheimine p 591)

عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال النبي صلّى الله عليه وسلّم : ملعون من سأل بوجه الله وملعون من سُئل بوجه الله ثم منع سائله ما لم يسأل هجرًا
(رواه الطبراني و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٥٨٩٠)

حكم : حسن

.

D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée):« Abou Moussa, atteint d’un certain mal, perdit connaissance alors qu’il avait la tête dans le giron de l’une des ses proches, laquelle femme se mit à pleurer sans qu’il n’ait pu lui dire quoi que ce soit. Cependant, après qu’il eut repris ses esprits, il dit: Je dis ceux que le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit « Je me désavoue de celle qui élève sa voix, qui rase sa tête et de celle qui déchire ses vêtements lors des malheurs ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1296)
عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : وَجَعَ أبو موسى وجعًا ، فغُشِيَ عليهِ ، ورأسُهُ في حِجْرِ امرأةٍ من أهلِهِ ، فلم يستطع أن يَرُدَّ عليها شيئًا ، فلمَّا أفاقَ قال : أنا بريءٌ ممَّن بَرِىءَ منهُ رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ ، إنَّ رسولَ اللهِ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ بَرِيءَ من الصالقَةِ ، والحالقَةِ ، والشَّاقَّةِ .
(رواه البخاري في صحيحه رقم ١٢٩٦)
.

D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah Exalté soit-il laisse un délai à l’injuste puis lorsqu’Il l’attrape Il ne le lâche pas ».
Puis il récita: -Telle est la prise de ton Seigneur lorsqu’Il attrape les cités. Certes Sa prise est douloureuse et dure- (*).
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°4686)

(*) Rapporté aussi par Mouslim dans son Sahih n°2583

(*) Il s’agit du verset 102 de la sourate Houd n°11.

عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إن اللهَ ليُملي للظالمِ ، حتى إذا أخذه لم يفلتْهُ . قال : ثم قرأ : { وَكَذَلِكَ أَخْذُ رَبِّكَ إِذَا أَخَذَ الْقُرَى وَهِيَ ظَالِمَةٌ إِنَّ أَخْذَهُ أَلِيمٌ شَدِيدٌ}
.(رواه البخاري في صحيحه رقم ٤٦٨٦ و مسلم في صحيحه رقم ٢٥٨٣)
.

D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah laisse un délai à l’injuste puis lorsqu’Il l’attrape Il ne le lâche pas ».
Puis il récita: -Telle est la prise de ton Seigneur lorsqu’Il attrape les cités. Certes Sa prise est douloureuse et dure- (*).
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2583)

(*) Rapporté aussi parBoukhari dans son Sahih n°4686

(*) Il s’agit du verset 102 de la sourate Houd n°11.

عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إن الله يملي للظالم فإذا أخذه لم يفلته . ثم قرأ : وكذلك أخذ ربك إذا أخذ القرى وهي ظالمة إن أخذه أليم شديد
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٥٨٣)
.

D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), les juifs de Khaybar jeûnaient à l’occasion de `Achoûra qu’ils considéraient comme un jour de fête au cours duquel ils faisaient habiller à leurs femmes leurs plus belles parures et leurs plus beaux vêtement, ainsi le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Jeûnez-le vous ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1131)

Rapporté également par Boukhari dans son Sahih n°2005

عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه كان أهلُ خيبرَ يصومون يومَ عاشوراءَ . يتَّخِذونَه عيدًا . ويُلبسُون نساءَهم فيه حُلِيَّهُم وشارَتَهم . فقال رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ فصوموه أنتُم
(رواه مسلم في صحيحه رقم ١١٣١)
.

D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le jour de ‘achoura était un jour de fête chez les juifs ainsi le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Jeûnez-le vous ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°2005)

Rapporté également par Mouslim dans son Sahih n°1131

عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه كان يوم عاشوراء تعده اليهود عيدا ، قال النبي صلى الله عليه وسلم : فصوموه أنتم
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٢٠٠٥)
.

D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Trois personnes invoquent mais ils ne sont pas exaucés: un homme qui a sous sa responsabilité une femme qui a un mauvais comportement et ne la divorce pas, un homme qui a prêté de l’argent à quelqu’un sans prendre de témoin et un homme qui a confié son argent à un incapable alors qu’Allah a dit: -Ne confiez pas vos biens aux incapables- (1)(2) ».
(Rapporté par Al Hakim et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1805)

(1) Sourate n°4 Nissa, verset 5

(2) C’est à dire les gens qui ne savent pas gérer l’argent soit à cause de leur jeune âge soit par leur manque de raison.
(Tefsir Sourate An Nissa de cheikh Otheimine vol 1 p 38)

عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : ثلاثة يدعون فلا يستجاب لهم : رجل كانت تحته امرأة سيئة الخلق فلم يطلقها و رجل كان له على رجل مال فلم يشهد عليه و رجل آتى سفيها ماله و قد قال الله عز وجل : و لا تؤتوا السفهاء أموالكم
(رواه الحاكم و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٨٠٥)

حكم : إسناده ظاهره الصحة

.

D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes fait partie de la vénération d’Allah d’honorer la personne âgée musulmane, d’honorer celui qui connait le Coran avec lequel il n’exagère pas et n’est pas négligeant, et d’honorer le dirigeant juste ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4843 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Hasan)
عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إن من إجلال الله إكرام ذي الشيبة المسلم وحامل القرآن غير الغالي فيه والجافي عنه وإكرام ذي السلطان المقسط
(رواه أبو داود في سننه رقم ٤٨٤٣ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : حسن

.

D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit « Révisez le Coran car je jure par celui qui détient mon âme dans sa main il part certes plus vite que le chameau qui s’échappe de son enclos ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°791)

Rapporté également par Boukhari dans son Sahih n°5033

عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : تعاهَدوا هذا القرآنَ . فوالذي نفسُ محمدٍ بيدِه ! لهو أشَدُّ تفَلُّتًا من الإبِل في عُقُلِها
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٧٩١)
.

D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit « Révisez le Coran car je jure par celui qui détient mon âme dans sa main il part certes plus vite que le chameau qui s’échappe de son enclos ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5033)

Rapporté également par Mouslim dans son Sahih n°791

عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : تعاهدوا القرآن ، فوالذي نفسي بيده لهو أشد تفصيا من الإبل من عقلها
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٥٠٣٣)
.

D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « L’exemple du croyant qui lit le coran est celui du cédrat: son odeur est bonne et son goût est bon. L’exemple du croyant qui ne lit pas le coran est celui de la datte: elle n’a pas d’odeur et son goût est sucré. L’exemple de l’hypocrite qui lit le coran est celui du myrte: son odeur est bonne mais son goût est amer. Et l’exemple de de l’hypocrite qui ne lit pas le coran est celui de la coloquinte: elle n’a pas d’odeur et son goût est amer ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°797)

Rapporté également par Boukhari dans son Sahih n°5427

عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : مثل المؤمن الذي يقرأ القرآن كمثل الأترجة ريحها طيب وطعمها طيب . ومثل المؤمن الذي لا يقرأ القرآن كمثل التمرة لا ريح لها وطعمها حلو . ومثل المنافق الذي يقرأ القرآن مثل الريحانة ريحها طيب وطعهما مر . ومثل المنافق الذي لا يقرأ القرآن كمثل الحنظلة ليس لها ريح وطعمها مر
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٧٩٧)
.

D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « L’exemple du croyant qui lit le coran est celui du cédrat: son odeur est bonne et son goût est bon. L’exemple du croyant qui ne lit pas le coran est celui de la datte: elle n’a pas d’odeur et son goût est sucré. L’exemple de l’hypocrite qui lit le coran est celui du myrte: son odeur est bonne mais son goût est amer. Et l’exemple de de l’hypocrite qui ne lit pas le coran est celui de la coloquinte: elle n’a pas d’odeur et son goût est amer ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5427)

Rapporté également par Mouslim dans son Sahih n°797

عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : مثل المؤمن الذي يقرأ القرآن كمثل الأترجة ريحها طيب وطعمها طيب . ومثل المؤمن الذي لا يقرأ القرآن كمثل التمرة لا ريح لها وطعمها حلو . ومثل المنافق الذي يقرأ القرآن مثل الريحانة ريحها طيب وطعهما مر . ومثل المنافق الذي لا يقرأ القرآن كمثل الحنظلة ليس لها ريح وطعمها مر
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٥٤٢٧)
.

D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Certes soixante-dix prophètes sont passés par Rawha (*) et parmi eux Moussa. Ils étaient pieds nus et portaient des tuniques en se dirigeant vers l’antique Maison d’Allah ».
(Rapporté par Abou Ya’la et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1128)

(*) C’est un lieu sur la route de La Mecque après Médine.

عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : لقد مر بالروحاء سبعون نبيا فيهم نبي الله موسى عليه السلام حفاة عليهم العباء يؤمون بيت الله العتيق
(رواه أبو يعلى و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١١٢٨)
.

D’après Abou Moussa (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Chaque musulman doit faire l’aumône »
Ils ont dit: Oh messager d’Allah! Et celui qui ne trouve pas ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Il travaille de ses mains ainsi celui-ci lui profitera et il pourra faire l’aumône ».
Ils ont dit: Si il ne trouve pas ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Tu aides celui qui a besoin et demande de l’aide ».
Ils ont dit: Si il ne trouve pas ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Alors il agit dans le bien et s’abstient du mal, ceci sera pour lui une aumône ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1445)

Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1008

عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : على كل مسلم صدقة
فقالوا : يا نبي الله ! فمن لم يجد ؟
قال : يعمل بيده فينفع نفسه ويتصدق
قالوا : فإن لم يجد ؟
قال : يعين ذا الحاجة الملهوف
قالوا : فإن لم يجد ؟
قال : فليعمل بالمعروف وليمسك عن الشر فإنها له صدقة
(رواه البخاري في صحيحه رقم ١٤٤٥)
.

D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Si une pierre était lancée dans l’enfer, elle tomberait durant 70 ans avant s’en toucher le fond ».
(Rapporté par Al Bazar et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3672, Hadith Sahîh li Ghayrihi)
عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : لو أن حجرا قذف به في جهنم لهوى سبعين خريفا قبل أن يبلغ قعرها
(رواه البزار و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٦٧٢)

حكم : صحيح لغيره

.

D’après Abi Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui prie les deux fraîcheurs (*) rentre dans le paradis ».
(Ryad As Salihine Hadith n°1047, Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°574 et par Mouslim dans son Sahih n°635).

(*) C’est à dire la prière du sobh et celle du asr.

عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من صلى البردين دخل الجنة
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٥٧٤ و مسلم في صحيحه رقم ٦٣٥)
.

D’après Abi Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui prie les deux fraîcheurs (*) rentre dans le paradis ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°635).

(*) C’est à dire la prière du sobh et celle du asr.

عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من صلى البردين دخل الجنة
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٥٧٤ و مسلم في صحيحه رقم ٦٣٥)
.

D’après Abi Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui prie les deux fraîcheurs (*) rentre dans le paradis ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°574)
(*) C’est à dire la prière du sobh et celle du asr.

عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من صلى البردين دخل الجنة
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٥٧٤ و مسلم في صحيحه رقم ٦٣٥)
.