Al-Moughîra Ibn Chou’ba [6 / 136 Hadiths ]


D’après Al Moughira Ibn Chou’ba (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
« Celui qui est sur une monture doit se mettre derrière la Janaza (Cortège), et ceux à pied doivent marcher derrière, devant lui, à sa droite et à sa gauche en restant près de lui. (1)
On prie sur le saqt (2) et on invoque le pardon et la miséricorde en faveur de ses parents ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami’ n°3525, Hadith Sahih)

(1) Dans une autre version: « Celui qui marche, qu’il se positionne où il veut par rapport au cortège. » (rapporté par At-Tirmidhi et An-Nassa-i)

(2) C’est à dire que l’on accomplit la prière funéraire pour les bébés qui sont morts dans le ventre de la mère durant la grossesse à partir du moment où la grossesse dépasse quatre mois car c’est le moment où l’âme est insufflée à l’enfant.
(Voir Masail Al Imam Ahmed Bi Riwayatil ‘Abdillah vol 2 p 482)

عن المغيرة بن شعبة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : الراكبُ يسيرُ خلف الجنازَةِ ، والماشي يمشي خلفَها وأمامَها وعن يَمِينِها وعَنْ يسارِها قريبًا منها ، و السِّقْطُ يصلَّى عليْهِ ويُدْعَى لِوالِدَيْهِ بالمغفرَةِ والرَّحْمَةِ
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٣٥٢٥)

حكم : صحيح

.

D’après Al Moughira Ibn Chou’ba (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui pratique la cautérisation (1) ou demande qu’on lui fasse la rouqiya (2) s’est certes désavoué du tawakoul (3) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2055 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(1) C’est le fait de fermer une plaie par le feu.

(2) C’est le fait de se soigner par la récitation du Coran et les invocations rapportées du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).
Le hadith ici concerne le fait de demander à autrui de nous faire rouqiya et pas celui qui se fait rouqiya à lui même ou celui qui accepte si on lui propose la rouqiya sans demande de sa part.

(3) Le tawakoul, qui est généralement traduit par la confiance en Allah, consiste à faire les causes qui permettent d’obtenir ce que l’on veut sans pour autant se reposer dessus. Il faut avoir la croyance que c’est Allah Seul qui donne les bienfaits, protège des méfaits et permet aux causes mises en oeuvre d’être bénéfiques.

Ainsi le sens de ce hadith est que la personne qui pratique la cautérisation ou demande la rouqiya, son coeur présente un attachement à la cause de la guérison et ne se repose pas totalement sur Allah pour obtenir cette guérison et ceci est un manque au niveau du tawakoul.

(Voir Charh Sounan Ibn Maja de Cheikh Al ‘Abad cours n°249 ainsi que les ouvrage d’explication de Kitab Tawhid dans le chapitre -La personne qui complète le tawhid rentre dans le paradis sans jugement ni châtiment-)

عن المغيرة بن شعبة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : مَنِ اكْتَوَى أَو اسْتَرْقَى فقد برىء من التوكّل
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٠٥٥ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Al Moughira ibn Chou’ba (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui transmet de ma part un hadith alors qu’il voit qu’il s’agit d’un mensonge est lui même un des menteurs ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2662 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن المغيرة بن شعبة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : من حدَّثَ عني حديثًا وهو يَرَى أنه كذِبٌ فهو أحدُ الكاذبيْن
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٦٦٢ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Al Moughira Ibn Chou’ba (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Moussa a demandé à son Seigneur: Quel est celui qui a le plus bas degré des gens du paradis ? Allah lui a répondu : C’est un homme qui va venir après que les gens du paradis soient rentrés dedans et à qui on va dire: Rentre dans le paradis.

Il va dire: Seigneur ! Comment alors que les gens sont dans leurs demeures et ont pris ce qu’ils devaient prendre ?
Il lui sera dit: Serais-tu satisfait de posséder ce que possède un roi dans la vie d’ici-bas ?
Il va dire: Je suis satisfait de cela Ô Seigneur !
Il lui sera dit: Tu as cela, son équivalent, son équivalent, son équivalent et encore une fois son équivalent et à la cinquième fois il va dire: Je suis satisfait de cela Ô Seigneur.
Allah va dire: Ceci est à toi et dix fois son équivalent. Tu as tout ce que tu désire et réjouis ton oeil.
Il va dire: Je suis satisfait Ô Seigneur!

Moussa a dit: Seigneur! Et quels sont ceux qui ont le plus haut degré?
Allah a dit: Ceux-là sont ceux que j’ai voulu, j’ai planté leur récompense de ma propre main et j’ai mis sur elle un cachet. Ils auront ce qu’aucun oeil n’a vu, ce qu’aucune oreille n’a entendu et ce qu’aucun être humain a imaginé.
Il y a la confirmation de cela dans le livre d’Allah: -Aucune âme ne sait ce qui leur a été réservé comme réjouissance pour les yeux en récompense de ce qu’ils oeuvraient – Sourate Sajda n°32 verset 17 ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°189)

عن المغيرة بن شعبة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم: سأل موسى ربه : ما أدنى أهل الجنة منزلة ؟ قال : هو رجل يجيء بعد ما أدخل أهل الجنة الجنة فيقال له : ادخل الجنة . فيقول أي رب ! كيف ؟ وقد نزل الناس منازلهم وأخذوا أخذاتهم ؟ فيقال له : أترضى أن يكون لك مثل ملك ملك من ملوك الدنيا ؟ فيقول : رضيت ، رب ! فيقول : لك ذلك ومثله ومثله ومثله ومثله . فقال في الخامسة : رضيت ، رب ! فيقول : هذا لك وعشرة أمثاله . ولك ما اشتهت نفسك ولذت عينك . فيقول : رضيت ، رب ! قال : رب ! فأعلاهم منزلة ؟ قال : أولئك الذين أردت غرست كرامتهم بيدي . وختمت عليها . فلم تر عين ولم تسمع أذن ولم يخطر على قلب بشر . قال ومصداقه في كتاب الله عز وجل : { فَلَا تَعْلَمُ نَفْسٌ مَا أُخْفِيَ لَهُمْ مِنْ قُرَّةِ أَعْيُنٍ } [ سورة السجدة 17 ]
(رواه مسلم في صحيحه رقم ١٨٩)
.

D’après Mughirah ibn Shu’bah (qu’Allah l’agrée) a dit: Le Messager d’Allah (ﷺ) a dit, « Moussa (Moïse) (ﷺ) demanda à son Seigneur: «Comment sera celui qui occupera le plus bas degré du Paradis?»
Il dit: «C’est un homme qui viendra après que tous les gens du Paradis y auront été introduits.
Allah lui dit: «Entre au Paradis».
Il dit: «Seigneur! Comment est-ce que j’y entre alors que les gens ont déjà occupé leurs places et reçu les biens qu’on leur y avait préparés?»
On lui dit: «Serais-tu satisfait d’avoir un royaume égal à celui de l’un des rois du bas-monde?» Il dit: «Seigneur! J’accepte».
Il dit: «Tu as cela ainsi qu’un autre pareil et un troisième et un quatrième…»
Il dit au cinquième: «Seigneur! J’accepte».
Il dit: «Tu as tout cela et dix fois plus encore.
Tu as aussi tout ce que ton âme désire et tout ce qui fait le délice de tes yeux».
Il dit: «Seigneur! J’accepte».
Moïse dit: «Seigneur! Comment sera alors celui qui aura la plus haute position ?»
Il dit: «Ceux-là sont ceux que J’ai voulus pour Moi-même.
J’ai planté de Ma propre Main l’arbre des honneurs qu’ils recevront et J’ai placé sur lui un cachet.
Ainsi nul ? il ne le voit, nulle oreille n’en entend parler et nul coeur d’humain ne se l’imagine ».
(Ryad As Salihine Hadith n°1883, Rapporté Par Mouslim)
وعن المغيرة بن شعبة رضي الله عنه عن رسول الله صلى الله عليه وسلم قال: « سأل موسى صلى الله عليه وسلم ربه، ما أدنى أهل الجنة منزلة ؟ قال: هو رجل يجيء بعد ما أدخل أهل الجنة-الجنة، فيقال له : ادخل الجنة، فيقول: أي رب كيف وقد نزل الناس منازلهم، وأخذوا أخذاتهم؟ فيقول له: أترضى أن يكون لك مثل ملك ملك من ملوك الدنيا؟ فيقول: رضيت رب فيقول: لك ذلك ومثله ومثله ومثله ومثله، فيقول في الخامسة: رضيت يا رب فيقول: هذا لك وعشرة أمثاله، ولك ما اشتهيت نفسك، ولذت عينك، فيقول: رضيت رب، قال رب فأعلاهم منزلة؟ قال: أولئك الذين أردت؛ غرست كرامتهم بيدي، وختمت عليها، فلم تر عين، ولم تسمع أذن، ولم يخطر على قلب بشر »
((رواه مسلم)).
.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Omar (Qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui ressemble à un peuple fait partie d’eux ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4031 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°6149, Hadith Sahîh)

Ce hadith a été authentifié entre autres par :
– L’imam Ibn Taymiya dans Majmou Al Fatawa 25/331
– L’imam Dhahabi dans Siyar A’lam Noubala 15/509
– L’imam Ibn Hajar dans Fath Al Bari 10/282

D’après Abou Al Moughira, ‘Abdallah Ibn ‘Amr (qu’Allah les agrée lui et son père) a dit : « Celui qui réside dans les pays des non-arabes, pratique leur nayrouz et leur mahrajan (*) et leur ressemble jusqu’à ce qu’il meurt alors qu’il est dans cette situation sera rassemblé avec eux le jour de la résurrection ».
(Rapporté par Al Bayhaqi dans Al Sounan Al Koubra n°18863 et authentifié par Cheikh Al Islam Ibn Taymiya dans Iqtida Siratal Moustaqim p 457 ainsi que par l’imam Ibn Qayim dans hkam Ahl Dhimma p 1248)

(*) Ce sont les noms de deux de leurs fêtes.

عن أبي المغيرة قال عبدالله بن عمرو رضي الله عنهما : من بنَى ببلادِ الأعاجمِ فصنع نَيروزَهم ومهرجانَهم وتشبَّهَ بهم حتَّى يموتَ وهو كذلك حُشِرَ معهم يومَ القيامةِ
(رواه البيهقي في السنن الكبرى رقم ١٨٨٦٣ و صححه شيخ الإسلام ابن تيمية في اقتضاء الصراط المستقيم ص ٤٥٧ و صححه أيضاً الإمام ابن القيم في أحكام أهل الذمة ص ١٢٤٨)


L’imam Ibn Qayim Al Djawziya (mort en 751 du calendrier hégirien) a dit dans Ahkam Ahl Dhimma p 1245
: « Il n’est pas permis au musulman d’assister aux fêtes des mécréants par consensus des gens de science. Les juristes des quatre écoles juridiques ont explicitement mentionné cela dans leurs ouvrages ».

Et il a dit à la page 441 du même ouvrage: « En ce qui concerne les félicitations pour les rites spécifiques à la mécréance alors ceci est interdit par consensus des savants.
Comme par exemple le fait de les féliciter pour leurs fêtes et leurs jeûnes en disant: – bonne fête à toi – ou – félicitation pour cette fête – ou ce genre de paroles.
Ces paroles, si la personne qui les a prononcé est sauvée de la mécréance, sont certes interdites.
Le fait de dire ces choses est comme le fait de féliciter celui qui s’est prosterné devant une croix et ceci est plus grave auprès d’Allah et le met plus en colère que de féliciter celui qui a bu de l’alcool, celui qui a tué une âme ou a pratiqué la fornication ».

L’imam Ibn Hajar Al Haytami (mort en 973 du calendrier hégirien) a dit dans Al Fatawa Al Fiqhiya Al Koubra vol 4 p 238: « Et parmi les plus mauvaises innovations le fait que les musulmans se conforment aux chrétiens dans leurs fêtes, ceci en imitant leur nourriture, en leur faisant des cadeaux ou en acceptant leurs cadeaux ».

عن عبدالله بن عمر رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم: من تشبه بقوم فهو منهم
(رواه أبو داود في سننه رقم ٤٠٣١ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ۶۱۴۹ )

حكم : صحيح

.