۞ Sahih At-Tirmidhî ۞

Sahih At Tirmidhi du Muhaddith de ce siècle, cheikh al-Albani est l’authentique du livre Sunnan at Tirmidhi de L’Imâm Tirmidhi (824-892). Il s’appelle Abū ‘Īsā Muḥammad ibn ‘Īsā ibn Sawra ibn Mūsā ibn al-Daḥḥāk al-Sulamī al-Tirmidhī… son livre Sunnan Tirmidhi , comporte des hadiths authentiques et faux, cheikh al-Albani nous a classifié les hadiths…


D’après Aicha (qu’Allah l’agrée), lorsque le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) sortait des toilettes il disait: Ô Allah pardonne moi.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°7 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahih)

En phonétique : Ghoufranak
En arabe :غفرانك

عن عائشة رضي الله عنها كان النبي صلى الله عليه وسلم إذا خرج من الخلاء قال : غفرانك
(رواه الترمذي في سننه رقم ٧ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abdur-Rahman Ibn Yazid, on (Les mécréants) disaient à Salman al Farissi : « Votre Prophète (bénédiction et salut soient sur lui ) vous a tout enseigné, même la manière de vous débarrasser ? ». Salman a répondu : « Certes, on nous a interdit de nous orienter vers le Qibla (direction de La Mecque) en faisant les besoins naturels ou en urinant ou de nous laver nos partie intimes avec la main droite ou de nous nettoyer avec moins que trois pierres ou d’utiliser le crottin ou les os (après l’accomplissement des selles). »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°16 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

عن عبدالرحمن بن يزيد رضي الله عنه قال : قيلَ لَسلْمانَ : قد علَّمَكُم نبيُّكم صلَّى اللَّهُ عليهِ وسلَّمَ كلَّ شيءٍ ، حتَّى الخِراءةَ ؟ فقالَ سَلْمانُ : أجَل نَهانا أن نستَقبِلَ القِبلةَ بغائطٍ أو بَولٍ ، أو أن نستَنجِيَ باليمينِ ، أو أن يستَنجِيَ أحدُنا بأقلَّ مِن ثَلاثةِ أحجارٍ ، أو نستَنجيَ برَجيعٍ أو بعظمٍ
(رواه الترمذي في سننه رقم ۱۶ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

‘Aicha (qu’Allah l’agrée) a dit : « Ordonnez à vos époux (1) de se nettoyer avec de l’eau (2) car j’ai honte de le leur dire.
En effet le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) faisait cela ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°19 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(1) C’est à dire que ‘Aicha (qu’Allah l’agrée) s’adressait aux femmes.

(2) C’est à dire après avoir fait leurs besoins.
(Touhfatoul Ahwadhi)

عن عائشة رضي الله عنها قالت : مرن أزواجكن أن يستطيبوا بالماء فإني أستحييهم فإن رسول الله صلى الله عليه وسلم كان يفعله 
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٩ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Si je ne craignais pas de mettre ma communauté dans la gêne, je leur aurais ordonné le siwak (*) à chaque prière ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°22 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(*) C’est à dire d’utiliser le siwak avant chaque prière.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لولا أن أشق على أمتي لأمرتهم بالسواك عند كل صلاة
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٢ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a fait les ablutions deux fois deux fois.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°43 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan Sahîh)

Le sens de «deux fois deux fois» est qu’il lavait chaque membre une fois.

Remarque: Il a aussi été rapporté qu’il est permis de varier le nombre de lavage d’un membre à l’autre.

عن أبي هريرة رضي الله عنه أن النبي صلى الله عليه وسلم توضأ مرتين مرتين
(رواه الترمذي في سننه رقم ٤٣ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن صحيح

.

D’après Omar Ibn Al Khattab (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Il n’y a aucun d’entre vous qui accomplie les ablutions parfaitement puis dit: ‘j’atteste qu’il n’y a aucune divinité qui mérite d’être adorée sauf Allah seul sans associé et j’atteste que Mohamed est son serviteur et son envoyé. Ô Allah compte moi parmi les repentants et parmi ceux qui se purifient’ sans que les huit portes du paradis ne s’ouvrent pour lui et il rentre par celle qu’il désire ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°55 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

En phonétique: Ach hadou an la ilaha illa Allah wahdahou la charika lah wa ach hadou anna mohamedan ‘abdouhou wa rasoulouh allahoumma j’alni mina tawabin waj’alni min al moutatahirin

En arabe:
أَشْهَدُ أَنْ لاَ إِلَهَ إِلاَّ الله وَحْدَهُ لاَ شَرِيكَ لَهُ وَأَشْهَدُ أَنَّ مُحَمَّدًا عَبْدُهُ وَ رَسُولُهُ . اللَّهُمَّ اجْعَلْنِي مِنَ التَّوَّابِينَ وَاجْعَلْنِي مِنَ المُتَطَهِرِين

عن عمر ابن الخطاب رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من توضأ فأحسن الوضوء ثم قال : أشهد أن لا إله الا الله وحده لا شريك له وأشهد أن محمدا عبده ورسوله اللهم اجعلني من التوابين واجعلني من المتطهرين . فتحت له ثمانية أبواب الجنة يدخل من أيها شاء
(رواه الترمذي في سننه رقم ٥٥ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Ali (رضي الله عنه), J’ai interrogé le Prophète (ﷺ) à propos du Madhi,
Le Prophète (ﷺ) répondit alors : « Pour le Madhi Qu’il fasse ses ablutions (Wudu) et pour le Mani qu’il fasse ses grandes ablutions (Ghusl) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°114 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

عَنْ عَلِيٍّ، قَالَ سَأَلْتُ النَّبِيَّ صلى الله عليه وسلم عَنِ الْمَذْىِ فَقَالَ ‏ »‏ مِنَ الْمَذْىِ الْوُضُوءُ وَمِنَ الْمَنِيِّ الْغُسْلُ ‏ »‏ ‏.‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۱۱۴ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Anas ibn Malik:
« Le Messager d’Allah (ﷺ) a prié Zuhr quand le soleil a passé le zénith .»
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°156 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
، عن أَنَس بْن مَالِكٍ، أَنَّ رَسُولَ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم صَلَّى الظُّهْرَ حِينَ زَالَتِ الشَّمْسُ
(رواه الترمذي في سننه رقم ۱۵۶ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Si je ne craignais pas de mettre ma communauté dans la gêne, je leur aurais ordonné de retarder le ‘icha jusqu’au tiers de la nuit ou jusqu’au milieu de la nuit ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°167 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*) Il est préférable de retarder la prière du ‘icha vers la fin de son temps

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : لولا أن أشق على أمتي لأمرتهم أن يؤخروا العشاء إلى ثلث الليل أو نصفه
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٦٧ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Omar Ibn Al Khatab (qu’Allah l’agrée) : Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) veillait avec Abou Bakr (qu’Allah l’agrée) concernant une affaire parmi les affaires des musulmans et j’étais avec eux.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°169 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)
عن عمر بن الخطاب رضي الله عنه قال : كان رسول الله صلى الله عليه وسلم يسمر مع أبي بكر في الأمر من أمر المسلمين وأنا معهما
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٦٩ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Oum Farwa (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a été interrogé: Quel est le meilleur acte ? Il a répondu: « La prière au début de son temps ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°170 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*)La généralité de ce hadith montre qu’il est préférable de prier les prières dès le début de leurs temps mais il y a deux exceptions à cela:
– Il est préférable de retarder la prière du dohr du début de son temps lorsqu’il fait très chaud et d’attendre qu’il fasse plus frais.
– Il est préférable de retarder la prière du ‘icha vers la fin de son temps
(Par contre il n’est pas permis de retarder la prière du ‘icha après le milieu de la nuit car c’est la fin de son temps)

عن أم فروة رضي الله عنها قالت : سئل رسول الله صلى الله عليه وسلم : أي الأعمال أفضل ؟ فقال : الصلاة لأول وقتها
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٧٠ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée) a dit: « Cinquante prières ont été imposées au Messager d’Allah (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) la nuit de l’ascension. Puis elles ont été réduites jusqu’à arriver à 5 prières puis il a été appelé: Ô Muhammad ! Certes la parole ne change pas auprès de moi. Tu auras pour ces cinq l’équivalent de cinquante ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°213 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال : فرضت على النبي صلى الله عليه وسلم ليلة أسري به الصلوات خمسين ثم نقصت حتى جعلت خمسا ثم نودي : يا محمد ! إنه لا يبدل القول لدي وإن لك بهذه الخمس خمسين
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢١٣ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Bourayda (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Annonce la bonne nouvelle, à ceux qui marchent vers la mosquée dans l’obscurité, d’une lumière complète le jour du jugement ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses sounnans n°223 et authentifié par cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن بريدة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : بشر المشائين في الظلم إلى المساجد بالنور التام يوم القيامة
(رواه الترمذي في سننه رقم ۲۲۳ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui prie en groupe pour Allah durant 40 jours en attrapant le premier tekbir (*), il lui est inscrit deux protections: une protection contre le feu et une protection contre l’hypocrisie ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°241 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)

(*) C’est à dire qu’il est présent dans le rang des prieurs lorsque l’imam dit -Allahou Akbar- pour débuter la prière.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من صلى لله أربعين يوما في جماعة يدرك التكبيرة الأولى كتب له براءتان براءة من النار وبراءة من النفاق
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٤١ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Abou Sa’id Al-Khudri, le Messager d’Allah (ﷺ) a dit : « La terre entière est un lieu de prière, hormis le cimetière et le Hammam [salle de bain]. »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°317 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

═ EXPLICATION DU HADITH ‎════════

« hormis les cimetières » : Les savants ont dit que la cause de l’interdiction de prier dans un cimetière est que notre religion nous ferme les portes qui pourraient nous amener vers un mal. Car le fait de prier dans un cimetière peut amener la personne à faire du shirk, peut amener la personne à invoquer les morts qui sont enterrés dans ce cimetière, on peut être amené petit à petit, à mesure du temps, à invoquer ces morts et à adorer ces morts en dehors d’Allah ‎(سبحانه وتعالى).

Il est donc interdit de prier dans l’enceinte d’un cimetière, et les savants ont dit que cela est interdit même si l’on prie dans un endroit isolé du cimetière qui ne contient pas de tombe. A partir du moment où l’on rentre dans l’enceinte du cimetière, il est interdit d’y prier. Les savants ont même dit que la prière de celui qui prie dans un cimetière est considérée comme nulle (باطِلة).

La seule prière qui y est autorisée est salat ul janâza (صلاة الجنازة – la prière funéraire). La preuve est le hadith du prophète (صلى الله عليه وسلم) qui, lorsqu’il fut informé que la femme qui nettoyait la mosquée était morte de nuit, s’est empressé d’aller au pied de sa tombe et de prier sur elle. Les compagnons l’avaient enterrée sans prévenir le prophète (صلى الله عليه وسلم). Les savants en ont donc déduit qu’il est autorisé de faire la prière funéraire dans l’enceinte d’un cimetière.

« et les hammâm » : El hammâm (الحمّام), en arabe, c’est l’endroit où l’on se lave (la salle de bain), qui vient du mot el hamim (الحميم) qui est l’eau chaude. Il ne faut pas comprendre de ce hadith que c’est les hammâm connus à notre époque, mot qui est utilisé pour définir les toilettes.

Les savants ont donné plusieurs explications concernant l’interdiction d’y prier :

Certains ont dit qu’il est interdit de prier dans la salle de bain car c’est un endroit qui est sale et qui comporte des impuretés, et qu’à partir du moment où cet endroit est propre, la cause de l’interdiction n’existe plus, donc l’interdiction est levée. Car il y a une règle dans ussul ul fiqh (أصول الفقه) qui dit : La cause suit toujours le jugement, qu’il soit existant ou inexistant. Lorsque la cause est existante, le jugement est existant et lorsque la cause est inexistante, le jugement est inexistant.

Comme ici, certains savants ont dit qu’il était interdit de prier dans la salle de bain car c’est un endroit qui comporte des saletés (impuretés). Donc tant qu’il y a la saleté, il est interdit d’y prier. On a ici la cause qui est l’impureté et le jugement qui est l’interdiction de prier. Lorsque la cause disparaît, lorsqu’il n’y a plus d’impureté, le jugement disparaît aussi, c’est-à-dire qu’il n’est plus interdit de prier dans la salle de bain.

D’autres savants disent que la cause qui interdit la prière dans la salle de bain est autre que l’impureté. La cause est que c’est un endroit qui contient des diables. Et tout endroit où des diables sont présents, il est interdit d’y prier. Ils ont cité comme preuve le hadith du prophète (صلى الله عليه وسلم) lorsqu’il était en voyage avec ses compagnons et qu’ils se sont levés pour salat as-sobh bien après que le soleil se soit levé. Le prophète (صلى الله عليه وسلم) ainsi que ses compagnons dormaient tous, et le prophète (صلى الله عليه وسلم) fut le premier à se réveiller à cause de la chaleur et de la lumière du soleil. Il a alors ordonné à ses compagnons de se lever et de faire leurs ablutions. Ensuite, le prophète (صلى الله عليه وسلم) leur a dit de prendre leurs montures et de les déplacer, car l’endroit où ils avaient dormi la nuit était un endroit où était présent le diable. Les savants en ont déduit qu’il était interdit de prier dans un endroit qui est connu pour contenir des diables, comme les endroits de turpitude, les églises,… Tout endroit qui est susceptible de contenir des diables, il est interdit d’y prier.

Sheikh ‘Outhaymine ‎(رحمه الله) a rassemblé les deux avis. Il dit que lorsque la salle de bain est sale, il est interdit d’y prier car il y a de la saleté. Et lorsque la salle de bain est propre, il est interdit d’y prier car c’est un endroit qui contient des diables. Donc dans les deux cas, il est interdit de prier dans la salle de bain.

S’il est interdit de prier dans la salle de bain, il est encore plus interdit de prier dans les toilettes. Les savants l’interdisent par analogie. […]
(EL-WADJÎZ FI FIQHI AS-SOUNNATI WA AL-KITÂBI EL ‘AZÎZ DU CHEIKH ‘ABDEL-‘ADHDIM EL-BADAWI – Le livre de la prière -)

عَنْ أَبِي سَعِيدٍ الْخُدْرِيِّ، قَالَ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏«‏ الأَرْضُ كُلُّهَا مَسْجِدٌ إِلاَّ الْمَقْبُرَةَ وَالْحَمَّامَ »‏ ‏.‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۳۱۷ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Ouseid Ibn Thahir Al Ansari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Une prière dans la mosquée de Qouba (*) équivaut à une ‘omra ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°324 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*) Qouba est un quartier de la ville de Médine.

عن أسيد بن ظهير الأنصاري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم: صلاة في مسجد قباء كعمرة
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٢٤ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque l’on fait l’iqama (*) pour la prière alors ne vous-y rendez pas en courant mais allez-y plutôt en marchant.
Vous devez vous y rendre sereinement et ce que vous attrapez de la prière alors priez-le et ce que vous avez manqué complétez-le ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°327 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi)

(*) C’est à dire le second appel juste avant le début de la prière.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : إذا أقيمَتِ الصَّلاةُ ، فلا تَأتوها وأنتُمْ تَسعونَ ، ولَكِن ائتوها وأنتُمْ تمشونَ ، وعليكُمُ السَّكينةَ فما أدرَكْتُمْ فصلُّوا ، وما فاتَكُم فأتمُّوا
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٢٧ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)
.

D’après Abou Oumama Al Bahili (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y a trois personnes dont la prière ne dépasse les oreilles: le serviteur qui s’est enfuit jusqu’à ce qu’il revienne, une femme dont le mari s’est couché en étant fâché contre elle et un homme qui a fait l’imam pour un peuple alors qu’ils le détestent ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°360 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)
عن أبي أمامة الباهلي رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ثلاثة لا تجاوز صلاتهم آذانهم : العبد الآبق حتى يرجع وامرأة باتت و زوجها عليها ساخط و إمام قوم وهم له كارهون
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٦٠ و حسنه و حسنه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Le bâillement dans la prière vient de Chaytan ainsi si l’un d’entre vous baille qu’il repousse le bâillement autant qu’il peut ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°370 qui l’a authentifié ainsi Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh li Ghayrihi)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : التثاؤب في الصلاة من الشيطان فإذا تثائب أحدكم فليكظم ما استطاع
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٧٠ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح لغيره

.

D’après Abou Bakr (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Il n’y a pas un homme qui commet un péché puis se lève, se purifie et prie puis il demande pardon à Allah sans qu’Allah ne lui pardonne » puis il a récité ce verset: { Ceux qui lorsqu’ils commettent une turpitude ou ont été injustes envers leurs propres personne se rappellent d’Allah… }
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°406 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)

(*) Il s’agit du verset 135 de la sourate Ali ‘Imran n°3

L’imam Ibn Kathir (mort en 774 du calendrier hégirien) a dit : « Il est très recommandé de faire les ablutions et de prier deux unités de prière lors du repentir ».
(Omdatou Tefsir vol 1 p 417)

عن أبي بكر رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : ما من رجل يذنب ذنبا ثم يقوم فيتطهر ثم يصلي ثم يستغفر الله إلا غفر الله له ثم قرأ هذه الآية : { والذين إذا فعلوا فاحشة أو ظلموا أنفسهم ذكروا الله } إلى آخر الآية
(رواه الترمذي في سننه رقم ٤٠٦ و حسنه و حسنه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Sabra Ibn Ma’bad Al Jouhani (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Enseignez la prière à vos enfants à l’âge de sept ans et frappez-les pour elle à dix ans ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°407 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Hasan Sahih)
عن سبرة بن معبد الجهني رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : علِّمُوا الصبيَّ الصلاةَ ابنَ سبعِ سنينَ واضرِبوهُ عليها ابنَ عشْرةٍ 
(رواه الترمذي في سننه رقم ٤٠٧ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن صحيح

.

D’après Oum Habiba (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Il n’y a aucun serviteur musulman qui prie chaque jour pour Allah 12 unités de prière surérogatoires autres que les prières obligatoires sans qu’Allah ne lui construise une maison au paradis. Quatre avant le dohr, deux après le dohr, deux après le maghreb, deux après le ‘icha et deux avant la prière du matin ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°415 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن أم حبيبة رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم: ما من عبد مسلم يصلي لله تعالى في كل يوم ثنتي عشرة ركعة تطوعا غير فريضة إلا بنى الله تعالى له بيتا في الجنة : أربعا قبل الظهر وركعتين بعدها وركعتين بعد المغرب وركعتين بعد العشاء وركعتين قبل صلاة الغداة
(رواه الترمذي في سننه رقم ٤١٥ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Ali Ibn Abi Talib (qu’Allah l’agrée) : Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) priait quatre unités de prière (*) avant le dohr et deux après.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°424 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(*) Il est possible de prier ces quatre unités de prière soit en faisant deux unités de prière en les terminant par le salam puis en priant ensuite deux autres unités de prière soit en priant quatre unités de prière d’un seul coup en faisant le tachahoud après la seconde unité de prière.
(Voir par exemple Tamam Al Minna p 239/240)

Remarque: Dans les prières surérogatoires de la journée, la récitation doit être effectuée à voix basse.

D’après Sa’id Ibn Joubayr : ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée lui et son père) a vu un homme réciter à voix haute durant la journée.
Alors il l’a appelé et a dit : « Certes on ne récite pas à voix haute durant la prière. Récite à voix basse ».
(Rapporté par Ibn Abi Chayba dans son Mousannaf n°3681 et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Daifa vol 11 p 533)

عن علي بن أبي طالب رضي الله عنه قال : كان النبيُّ صلّى الله عليه وسلّم يصلِّي قبلَ الظهرِ أربعًا وبعدَها ركعتيْن 
(رواه الترمذي في سننه رقم ٤٢٤ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Aicha (qu’Allah l’agrée) : Lorsque le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) ne priait pas quatre unités de prière avant le dohr il les priait après (*).
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°426 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(*) C’est à dire qu’il priait les quatre unités de prière surérogatoires qui doivent normalement être faites avant le dohr après les deux unités de prières surérogatoires qui se font après la prière obligatoire du dohr.
(Touhfatoul Ahwadhi)

عن عائشة رضي الله عنها قالت : كان النّبي صلّى الله عليه و سلّم كَانَ إِذَا لَمْ يُصَلِّ أَرْبَعًا قَبْلَ الظُّهْرِ صَلاَّهُنَّ بَعْدَهُ ‏.‏ 
(رواه الترمذي في سننه رقم ٤٢٦ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Oum Habiba (رضي الله عنها) l’épouse du Prophète (ﷺ) qui a dit: J’ai entendu l’Envoyé d’Allah (ﷺ) dire: « Celui qui est assidus à quatre unités de prière avant le dohr et quatre après, Allah le rend interdit au feu ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°428 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(*) Dans les 4 rak’at après le dhohr il y a 2 rak’at qui font partie des rawâtib et 2 autres qui n’en font pas partie.

Les « rawâtib » Ce sont des prières surérogatoires, en plus des prières obligatoires : elles sont aux nombres de douze rak’at voir hadith (Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°415) :

• 4 rak’ah avant le dhohr c-a-d entre al adhâne et al iqâmah
• 2 rak’at après le dhohr : et leur temps s’étend jusqu’à l’entrée du ‘asr
• 2 rak’at après le maghreb : et leur temps s’étend jusqu’à l’entrée du ‘ichâ
• 2 rak’at après le ‘ichâ : et leur temps s’étend jusqu’à la moitié de la nuit, qui est la fin du temps du ‘ichâ
• 2 rak’at avant la prière du fadjr c-a-d entre al adhâne et al iqâmah

عن أم حبيبة رضي الله عنها زوج النبي صلى الله عليه وسلم تقول سمعت رسول الله صلى الله عليه وسلم يقول ‏: من حافظ على أربع ركعات قبل الظهر وأربع بعدها حرمه الله على النار ‏‏ ‏.‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ٤٢٨ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي )

حكم : صحيح

.

D’après ‘Asim Ibn Damra, ‘Ali Ibn Abi Talib (qu’Allah l’agrée) a dit: « Le witr n’est pas une obligation comme le sont les prières prescrites mais c’est une sounna instaurée par le Messager d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°454 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن عاصم بن ضمرة قال علي بن أبي طالب : الوِترُ ليسَ بِحَتمٍ كَهيئةِ الصَّلاةِ المَكتوبةِ ولَكن سنَّةٌ سنَّها رسولُ اللَّهِ صلَّى اللَّهُ عليهِ وسلَّمَ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٤٥٤ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Qais ibn Talq ibn Ali:
Son père a dit: J’ai entendu le Messager d’Allah (صلى الله عليه وسلم) dire : « Il ne peut pas y avoir deux witr au cours de la même nuit »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°470 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

عَنْ قَيْسِ بْنِ طَلْقِ بْنِ عَلِيٍّ، عَنْ أَبِيهِ، قَالَ سَمِعْتُ رَسُولَ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم يَقُولُ ‏«‏ لاَ وِتْرَانِ فِي لَيْلَةٍ ‏»‏ ‏.‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۴۷۰ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Sa’id Ibn Al Mousayib, ‘Omar Ibn Al Khatab (qu’Allah l’agrée) a dit: « Certes l’invocation est arrêtée entre le ciel et la terre, rien d’elle ne monte, jusqu’à ce que tu pries sur ton Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°486 et par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Hasan)

L’imam Chawkani (mort en 1250 du calendrier hégirien) a dit que cette parole de ‘Omar (qu’Allah l’agrée) a le même jugement qu’une parole prophétique car il s’agit d’une chose de l’invisible que ce compagnon ne peut pas dire de lui-même.
(Touhfatou Ad Dhakirin p 58)

عن سعيد بن المسيب قال عمر بن الخطاب رضي الله عنه : إنّ الدّعاءَ موقوفٌ بينَ السّماءِ والأرضِ لا يَصْعَدُ منه شيءٌ حتّى تُصَلِّيَ على نبيِّك صلّى الله عليه وسلّم 
(رواه الترمذي في سننه رقم ٤٨٦ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Abdallah Ibn Mas’oud (qu’Allah l’agrée), lorsque le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) montait sur le minbar (1) nous mettions nos visages en face de lui (2).
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°509 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi)

(1) C’est à dire pour faire le sermon du vendredi.

(2) C’est à dire que les prieurs doivent se mettre en face de l’imam durant le sermon et ne doivent pas lui tourner le dos ou le mettre sur la gauche ou la droite par exemple pour s’appuyer sur un mur.
En effet l’imam, durant le sermon, s’adresse aux prieurs et il ne convient pas que la personne à qui on s’adresse détourne son visage de la personne qui lui parle.

عن عبدالله بن مسعود رضي الله عنه قال : كان رسول الله صلى الله عليه وسلم إذا استوى على المنبر استقبلناه بوجوهنا
(رواه الترمذي في سننه رقم ٥٠٩ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)
.

D’après Mou’adh Ibn Anas Al Jouhani (qu’Allah l’agrée) : Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a interdit la hibwa (*) le jour du vendredi lorsque l’imam fait son sermon.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°514 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Hasan)

(*) La hibwa est le fait que la personne assise mette ses genoux contre son torse et les tienne avec un vêtement ou avec ses bras.

Ceci est interdit car c’est une position propice à l’endormissement et à l’annulation des ablutions.
(Touhfatoul Ahwadhi)

عن معاذ بن أنس الجهني رضي الله عنه أن النّبي صلّى الله عليه وسلّم نهى عن الحبوة يوم الجمعة والإمام يخطب 
(رواه الترمذي في سننه رقم ٥١٤ و حسنه و حسنه أيضاً الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Tariq Ibn ‘Abdillah Al Mouharibi (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque tu es en prière alors ne crache pas sur ta droite mais plutôt derrière toi, sur ta gauche (1) ou sous ton pied gauche (2) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°571 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(1) Si quelqu’un prie derrière la personne ou sur la gauche il est alors interdit de cracher dans ces directions, il faudra dans ce cas cracher sous le pied gauche.

(2) Ceci est dans le cas où il est possible d’enfouir le crachat sous la terre ou sous le sable de la mosquée
Si ce n’est pas possible il faudra alors cracher dans un mouchoir ou autre…
(Voir Touhfatoul Ahwadhi)

عن طارق بن عبدالله المحاربي رضي الله عنه قال رسول الله صلّى الله عليه وسلّم : إذا كنتَ في الصلاةِ فلا تبزقْ عن يمينِكَ، ولكنْ خلْفَكَ، أو تلقاءَ شمالِكَ، أو تحتَ قدمِكَ اليُسرى
( رواه الترمذي في سننه رقم ٥٧١ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Oqba Ibn ‘Amir (qu’Allah l’agrée), j’ai dit : Ô Messager d’Allah ! La sourate Al Hajj a t-elle été favorisée car elle contient deux prosternations (1) ?
Il a répondu: « Oui, et celui qui ne fait pas ces deux prosternations qu’il ne les lise pas (2) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°578 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)

(1) C’est à dire qu’il y a dans la sourate Al Hajj (n°22) deux versets pour lesquels il est demandé à celui qui les lit de se prosterner.

(2) Ceci vient appuyer l’importance de la prosternation pour ces deux versets qui sont le verset n°18 et le verset n°77.

عن عقبة بن عامر رضي الله عنه قال : قلت : يا رسول الله فضلت سورة الحج بأن فيها سجدتين ؟
قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : نعم ومن لم يسجدهما فلا يقرأهما
(رواه الترمذي في سننه رقم ٥٧٨ و حسنه الشيخ الألباني فيصحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) : Dans la prière, le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) regardait avec ses yeux à droite et à gauche mais il ne faisait pas dévier sa nuque derrière son dos (*).
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°587 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(*) C’est à dire que, durant la prière, lorsque le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut) avait besoin de regarder quelque chose autour de lui, il ne tournait pas la tête mais dirigeait simplement ses yeux vers la chose qu’il avait besoin de regarder.
Ainsi faire cela est permis en cas de besoin mais à la base, durant la prière, la personne doit regarder vers l’endroit de sa prosternation comme ceci est mentionné dans les textes authentiques.

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما أن رسول الله صلّى الله عليه وسلّم كان يلحظ في الصّلاة يمينًا وشمالاً ولا يلوي عنقه خلف ظهره 
(رواه الترمذي في سننه رقم ٥٨٧ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Aicha (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) nous a ordonné de construire des mosquées dans les quartiers, de les nettoyer et de les parfumer.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°594 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن عائشة رضي الله عنها قالت : أمَرَ رسولُ اللهِ صلى الله عليه وسلم ببناءِ المساجدِ في الدورِ، وأن تُنَظَّفَ وتُطَيَّبَ.
(رواه الترمذي في سننه رقم ۵۹۴ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père); Un homme a dit : Ô Messager d’Allah ! Certes ma mère est morte. Est-ce que si je fais une aumône pour elle ceci lui profiterai ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Oui ».
L’homme a dit : Je possède un jardin, je te prends comme témoin que je le donne certes en aumône pour elle.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°669 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما أن رجلاً قال : يا رسول الله ! إن أمي توفيت أفينفعها إن تصدقت عنها ؟
قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : نعم
قال الرجل : فإن لي مخرفًا فأشهدك أني قد تصدقت به عنها
(رواه الترمذي في سننه رقم ٦٦٩ و حسنه و صححه الشيخ الألباني فيصحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Oumama (qu’Allah l’agrée), j’ai entendu le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) dire lors de son sermon l’année du pèlerinage d’adieu: « La femme ne dépense rien de la maison de son mari sans son autorisation ».
Quelqu’un a dit: Ô Messager d’Allah! Pas même de la nourriture ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Ceci est le meilleur de nos biens ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°670 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)

Le sens du hadith est qu’il n’est pas permis à l’épouse de faire des aumônes avec l’argent de son époux ou avec les choses qui se trouvent dans la maison et qui appartiennent au mari, même la nourriture, sans sa permission.
Sachant que la permission du mari peut avoir été donnée pour qu’elle dépense une chose particulière ou pour qu’elle dépense ce qu’elle veut de manière générale sans qu’elle n’ai a demander la permission à chaque fois.
(Charh Sounan Abi Daoud de Cheikh Abdel Mouhsin Al Abad cours n°404)

عن أبي أمامة رضي الله عنه قال : سمعت رسول الله صلى الله عليه وسلم يقول في خطبته عام حجة الوداع : لا تنفق امرأة شيئا من بيت زوجها إلا بإذن زوجها
قيل: يا رسول الله ! ولا الطعام ؟
قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ذلك أفضل أموالنا
(رواه الترمذي في سننه رقم ٦٧٠ و حسنه و حسنه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après ‘Aicha (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Si une femme fait l’aumône d’une chose de la maison de son mari, elle a une récompense et son mari a une récompense équivalente sans que l’un d’eux ne réduise la récompense de l’autre. Le mari pour ce qu’il a gagné et la femme pour ce qu’elle a dépensé ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°671 et authentifié par Cheikh Albani dans SahîhTirmidhi, Hadith Sahîh)
عن عائشة رضي الله عنها قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إذا تصدقت المرأة من بيت زوجها كان لها أجرها ولزوجها مثل ذلك لا ينقص كل واحد منهما من أجر صاحبه شيئا له بما كسب ولها بما أنفقت
(رواه الترمذي في سننه رقم ٦٧١ و صححه الشيخ الألباني في إذا تصدقت المرأة من بيت زوجها كان لها أجرها ولزوجها مثل ذلك لا ينقص كل واحد منهما من أجر صاحبه شيئا له بما كسب ولها بما أنفقت)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Que l’un de vous parte ramasser du bois qu’il porterait ensuite sur son dos et qu’il l’utilise pour faire l’aumône et pour se passer de l’aide des gens est meilleur pour lui que le fait de demander l’aumône à une personne peu importe qu’elle lui donne ou pas.
En effet la main du dessus (1) est certes meilleure que la main du dessous (2) et commence par ceux que tu as sous ta responsabilité (3) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°680 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(1) C’est à dire la main qui donne l’aumône.

(2) C’est à dire la main qui reçoit l’aumône.

(3) C’est à dire que dans tes dépenses et tes aumônes, tu dois en premier lieu t’occuper des gens qui sont sous ta responsabilité comme ton épouse et tes enfants.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : لأَن يَغدوَ أحدُكُم فيحتَطِبَ علَى ظَهْرِهِ فيتَصدَّقَ منهُ فيَستغنيَ بِهِ عن النَّاسِ خيرٌ لَهُ من أن يَسألَ رجلًا أَعطاهُ أو منعُهُ ذلِكَ
فإنَّ اليدَ العُليا خَيرٌ منَ اليَدِ السُّفلَى وابدَأ بِمَن تعولُ 
(رواه الترمذي في سننه رقم ٦٨٠ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم :صحيح

.

D’après Sila Ibn Zoufar, nous étions auprès de Amar Ibn Yasir (qu’Allah l’agrée) lorsque quelqu’un a apporté une chèvre, Ammar (qu’Allah l’agrée) a dit: Mangez ! Alors quelqu’un de l’assemblée s’est écarté et a dit: Je jeûne. Alors Ammar (qu’Allah l’agrée) a dit: « Celui qui jeûne le jour sur lequel les gens doutent (1) a certes désobéi à Abou Al Qasim (2) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°686 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi)

(1) Le jour du doute est le 30e jour du mois de Cha’ban, il est nommé ainsi car le mois de cha’ban peut ne faire que 29 jours donc il y a un doute sur le fait que ce jour soit un jour du mois de Ramadan ou pas.

(2) Abou Al Qasim est la kounia (surnom) du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).

عن صلة بن زفر كنا عند عمار بن ياسر رضي الله عنه فأتى بشاة فقال : كلوا ! فتنحى بعض القوم فقال : إني صائم . فقال عمار رضي الله عنه : من صام اليوم الذي شك فيه فقد عصى أبا القاسم
(رواه الترمذي في سننه رقم ٦٨٦ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée) « Le prophète (صلى الله عليه وسلم) rompait le jeûne avant de prier (le maghrib) avec des rutabs (Dattes fraîches). S’il n’y en avait pas, alors avec des petites dattes et s’il n’y en avait pas, il buvait quelques gorgées d’eau. »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°696 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عَنْ أَنَسِ بْنِ مَالِكٍ، قَالَ ‏ « ‏ كَانَ النَّبِيُّ صلى الله عليه وسلم يُفْطِرُ قَبْلَ أَنْ يُصَلِّيَ عَلَى رُطَبَاتٍ فَإِنْ لَمْ تَكُنْ رُطَبَاتٌ فَتُمَيْرَاتٍ فَإِنْ لَمْ تَكُنْ تُمَيْرَاتٌ حَسَا حَسَوَاتٍ مِنْ مَاءٍ ‏ »‏ ‏.‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۶۹۶ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
« Celui qui vomi non volontairement alors qu’il jeûne n’a pas a rattraper mais celui qui se fait vomir volontairement qu’il rattrape ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°720 et authentifié par cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من ذرعه القيء فليس عليه قضاء ومن استقاء عمدا فليقض
(رواه الترمذي في سننه رقم ٧٢٠ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Oum Hani (qu’Allah l’agrée): J’étais assise auprès du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) lorsqu’on lui a apporté une boisson dont il a bu. Ensuite il me l’a passé et j’ai bu.
Alors j’ai dit: j’ai fait un péché, demande pardon pour moi !
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Qu’y a t-il ? ».
J’ai dit: j’étais en train de jeûner et j’ai rompu mon jeûne.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Est-ce que c’était un jour que tu rattrapais ? ».
J’ai dit: Non.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Cela ne te nuira pas ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°731 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

Et dans la version rapportée par Abou Daoud n°2456, le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Cela ne te nuira pas si c’est un jeûne surérogatoire ».

عن أم هانئ رضي الله عنها : كنت قاعدة عند النبي صلى الله عليه وسلم ، فأتي بشراب شرب منه ، ثم ناولني فشربت منه ، فقلت إني أذنبت ، فاستغفر لي ، فقال : وما ذاك ؟ قالت : كنت صائمة فأفطرت ، فقال : أمن قضاء كنت تقضينه ؟ قالت : لا ، قال : فلا يضرك
(رواه الترمذي في سننه رقم ٧٣١ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

و في رواية : فلا يضرك إن كان تطوعاً
(رواه أبو داود في سننه رقم ٢٤٥٦ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

.

D’après `A’îcha, la Mère des Croyants, a dit:
«Le Messager d’Allah m’a rendu visite un jour et dit: As-tu quelque chose (à manger)' » Non », Je répondis. Il répliqua alors: « Donc, je jeûne »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°733 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan Sahîh)
َ عَنْ عَائِشَةَ أُمِّ الْمُؤْمِنِينَ، قَالَتْ دَخَلَ عَلَىَّ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم يَوْمًا فَقَالَ ‏ »‏ هَلْ عِنْدَكُمْ شَيْءٌ ‏ »‏ ‏.‏ قَالَتْ قُلْتُ لاَ ‏.‏ قَالَ ‏ »‏ فَإِنِّي صَائِمٌ ‏ »‏ ‏.‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۷۳۳ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn Mass’oud (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) jeûnait dans la clarté chaque mois trois jours (*) et il était rare qu’il ne jeûne pas le vendredi.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°742 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)

(*) L’imam Al Adhim Abadi a expliqué cette phrase dans Awn Al Ma’boud (hadith n°2450) en disant : c’est à dire les jours blancs

عن عبدالله بن مسعود رضي الله عنه قال : كان رسول الله صلى الله عليه وسلم يصوم من غرة كل شهر ثلاثة أيام وقلما كان يفطر يوم الجمعة
(رواه الترمذي في سننه رقم ٧٤٢ و حسنه و حسنه أيضا الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم:حسن

.

D’après Abdullah ibn Bousr, d’après sa soeur (Samma Bint Bousr (qu’Allah l’agrée)), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Ne jeûnez pas le jour du samedi sauf pour ce qui vous a été rendu obligatoire même si l’un d’entre vous n’a que de l’écorce ou un morceau de bois à mâcher ».
(Rapporté par Tirmidhi n°744 qui l’a authentifié, et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahih)

Ce hadith a été authentifié également par:
– L’imam Ibn Qoudama Al Maqdisi dans Al Kafi vol 2 p 265
– Cheikh Al Islam Ibn Taymiya dans Charh Al Omda vol 4 p 653
– L’imam Dhahabi dans son Moukhtasar de Sunan Al Bayhaqi n°7309
– Cheikh Albani dans Irwa Al Ghalil n°960

Quel est le sens du hadith précédent ?

Il faut, en premier lieu, savoir que les savants sont en consensus sur le fait qu’il est permis de jeûner le samedi en dehors du jeûne obligatoire.
(Charh Al ‘Omda de Cheikh Al Islam Ibn Taymiya vol 5 p 113)

Les savants des quatre écoles juridiques sont d’avis que ce hadith concerne le fait de jeûner de manière surérogatoire le samedi seul (c’est à dire sans jeûner un autre jour avant ou après) et sans que ce soit un jeûne habituel de la personne (comme le jeûne des jours blancs, le jeûne d’un jour sur deux, le jour de ‘arafat ou de ‘achoura…).

Ainsi, si on jeûne le samedi en jeûnant avec lui soit le vendredi soit le dimanche ou s’il s’agit d’un jeûne habituel de la personne qui alors n’a pas comme intention de jeûner le samedi mais a comme intention le jeûne en question ne pose aucun problème

– Voir pour l’école Hanafite : Badai’ As Sanai’ vol 2 p 568
– Pour l’école Malikite : Al Qawanin Al Fiqhiya p 220
– Pour l’école Chafi’ite : Al Majmou’ vol 6 p 481
– Pour l’école Hanbalite : Al Moughni vol 4 p 428

عن عبد الله بن بسر، عن أخته، أن رسول الله صلى الله عليه وسلم قال ‏:‏ لا تصوموا يوم السبت إلا فيما افترض الله عليكم فإن لم يجد أحدكم إلا لحاء عنبة أو عود شجرة فليمضغه ‏‏ ‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ٧٤٤ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Qatada (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le jeûne du jour de ‘arafat, j’espère d’Allah qu’il expie l’année qui suit et l’année qui précède ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°749 qui l’a authentifié et authentifié également par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)
عن أبي قتادة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : صيام يوم عرفة إني أحتسب على الله أن يكفر السنة التي بعده والسنة التي قبله
(رواه الترمذي في سننه رقم ٧٤٩ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صححه الترمذي)

حكم:حسن

.

D’après Abou Najih As Soulami, ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée lui et son père) a été questionné à propos du jeûne de ‘arafat. Il a dit : J’ai fais le hajj avec le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et il ne l’a pas jeûné, avec Abou Bakr (qu’Allah l’agrée) et il ne l’a pas jeûné, avec ‘Omar (qu’Allah l’agrée) et il ne l’a pas jeûné, avec ‘Othman (qu’Allah l’agrée) et il ne l’a pas jeûné. Et moi je ne le jeûne pas, je ne l’ordonne pas et je ne l’interdis pas.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°751 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

L’imam Tirmidhi (mort en 279 du calendrier hégirien) a classé ce hadith dans le chapitre : – Le caractère détestable de jeûner le jour de ‘Arafat à ‘Arafat- et il a dit ensuite : « Ceci est l’avis de la plupart des savants : il disent qu’il est préférable de rompre le jeûne à ‘Arafat afin que la personne prenne des forces pour faire des invocations ».

عن أبي نجيح السلمي قال : سُئِلَ عبد الله ابن عمرَ رضي الله عنهما عن صومِ عرفةَ ؟ قال : حججتُ مع النبي صلى الله عليه وسلم فلم يصمهُ ومع أبي بكر فلم يصمهُ ومع عمرَ فلم يصمهُ ، ومع عثمانَ فلم يصمهُ وأنا لا أصومُهُ ولا آمرُ بِه ولا أنهَى عنهُ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٧٥١ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صححه الترمذي)

حكم:إسناده صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) : Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a ordonné de jeûner ‘Achoura, le dixième jour.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°755 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

Remarque : Certains savants sont d’avis que ce jeûne était obligatoire au départ et d’autres qu’il n’était que surérogatoire. Par contre, même si ce jeûne était obligatoire, il ne l’a été que durant une année et aujourd’hui il y a un consensus sur le fait que le jeûne de ‘Achoura n’est pas obligatoire.
(Fath Al Bari de l’imam Ibn Hajar 4/246)

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال : أمر رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ بصومِ عاشوراءَ يومَ العاشرِ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٧٥٥ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Dhar (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: «Ô Abou Dhar Si tu jeûnes 3 jours dans le mois, alors jeûne le 13e, le 14e et le 15e ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°761 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan Sahîh)
عن أبي ذر رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : يا أبا ذر إذا صمت من الشهر ثلاثة أيام ، فصم ثلاث عشر ، وأربع عشر ، وخمس عشر
(رواه الترمذي في سننه رقم ٧٦١ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن صحيح

.

D’après Abou Dhar (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui jeûne chaque mois trois jours alors ceci est le jeûne continu et Allah a envoyé pour confirmer cela dans son livre: – Celui qui vient avec une bonne action aura dix fois son équivalent – [Sourate Al An’am n°6 verset 160], un jour équivaut à dix jours ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°762 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن أبي ذر رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من صام من كل شهر ثلاثة أيام فذلك صيام الدهر فأنزل الله تصديق ذلك في كتابه : ‘ من جاء بالحسنة فله عشر أمثالها ‘ اليوم بعشرة أيام
(رواه الترمذي في سننه رقم ٧٦٢ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) a rapporté que Le Messager d’Allah (ﷺ) a dit: « En effet, votre Seigneur a dit: ».. Chaque bonne action en vaut dix (en récompense) et peut être multiplié jusqu’à sept cents fois et Le jeûne est pour Moi, et c’est moi qui en accorde la récompense. Le jeûne est un bouclier contre le feu. L’odeur venant de la bouche du jeûneur est plus agréable à Allah que l’odeur du musc. Si l’un de vous est importunée par une personne ignorante pendant le jeûne, alors dite lui:.. « Je jeûne »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°764  et il a été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahîh)
، عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ، قَالَ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم‏ :‏ إِنَّ رَبَّكُمْ يَقُولُ كُلُّ حَسَنَةٍ بِعَشْرِ أَمْثَالِهَا إِلَى سَبْعِمِائَةِ ضِعْفٍ وَالصَّوْمُ لِي وَأَنَا أَجْزِي بِهِ الصَّوْمُ جُنَّةٌ مِنَ النَّارِ وَلَخُلُوفُ فَمِ الصَّائِمِ أَطْيَبُ عِنْدَ اللَّهِ مِنْ رِيحِ الْمِسْكِ وَإِنْ جَهِلَ عَلَى أَحَدِكُمْ جَاهِلٌ وَهُوَ صَائِمٌ فَلْيَقُلْ إِنِّي صَائِمٌ .
(رواه الترمذي في سننه رقم ۷۶۴ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Amr (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Le meilleur jeûne est le jeûne de mon frère Daoud (1).
Il jeûnait un jour et rompait un jour (2) et il ne fuyait pas lors de la rencontre de l’ennemi ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°770 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(1) Il s’agit évidemment du Prophète d’Allah Daoud (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).

(2) C’est à dire qu’il jeûnait un jour sur deux.

عن عبدالله بن عمرو رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : أفضلُ الصَّومِ صومُ أخي داودَ كانَ يصومُ يومًا ويُفطِرُ يومًا ولا يَفرُّ إذا لاقَى
(رواه الترمذي في سننه رقم ٧٧٠ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Oqba Ibn ‘Amir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le jour de ‘arafat, le jour du sacrifice, les jours du tachriq (1) sont nos ‘id à nous les gens de l’Islam et ce sont des jours de nourriture et de boisson (2) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°773 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(1) Le jour de ‘arafat est le neuvième jour du mois de Dhoul Hijja.
Le jour du sacrifice est le jour du ‘id qui est le dixième jour du mois de Dhoul Hijja.
Et les jours du tachriq sont les trois jours qui suivent le ‘id et sont donc le onzième, le douzième et le treizième jour du mois de Dhoul Hijja.

(2) Le jour de ‘arafat est un jour de ‘id uniquement pour les pèlerins qui sont rassemblés ce jour-là à ‘arafat durant le hajj.
(Voir Zad Al Ma’ad de l’imam Ibn Qayim Al Djawziya vol 2 p 77/78)

عن عقبة بن عامر رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : يومُ عرفةَ ويومُ النحرِ وأيامُ التشريقِ عيدنا أهلَ الإسلامِ وهيّ أيامُ أكلٍ وشربٍ 
(رواه الترمذي في سننه رقم ٧٧٣ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي )

حكم : صحيح

.

On rapporte d’Aïcha – رضي اللّه تعالى عنها – qui disait : Quand l’une de nous qui avait les menstrues, au temps du Prophète – صلى الله عليه و سلم – puis était purifiée (de ses menstrues), « On nous ordonnait de rattraper le jeûne mais pas la prière. »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°787 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

عَنْ عَائِشَةَ، قَالَتْ كُنَّا نَحِيضُ عَلَى عَهْدِ رَسُولِ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ثُمَّ نَطْهُرُ فَيَأْمُرُنَا بِقَضَاءِ الصِّيَامِ وَلاَ يَأْمُرُنَا بِقَضَاءِ الصَّلاَةِ ‏.‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۷۸۷ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

`Oyaynah ibn `Abdir-Rahmaan, qu’Allah lui fasse miséricorde a dit : « Mon père m’a dit : ‘Lorsqu’on a évoqué la nuit d’Al-Qadr en présence d’Abou Bakra, qu’Allah soit satisfait de lui, il a dit : « Je ne la rechercherai qu’à partir des dix derniers jours de Ramadan car j’ai entendu le Messager d’Allah (ﷺ) dire : ‘Cherchez-la lorsqu’il ne reste plus que neuf nuits, ou sept, ou cinq, ou trois, ou durant la dernière nuit du mois’ »
`Oyaynah a ajouté : « En effet, Abou Bakra priait pendant les vingt premières nuits de Ramadan tel qu’il le faisait durant les autres mois de l’année. C’est seulement lorsque les dix derniers jours commençaient qu’il priait avec plus de ferveur »»
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°794 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

حَدَّثَنَا عُيَيْنَةُ بْنُ عَبْدِ الرَّحْمَنِ، قَالَ حَدَّثَنِي أَبِي قَالَ، ذُكِرَتْ لَيْلَةُ الْقَدْرِ عِنْدَ أَبِي بَكْرَةَ فَقَالَ مَا أَنَا بِمُلْتَمِسِهَا، لِشَيْءٍ سَمِعْتُهُ مِنْ، رَسُولِ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم إِلاَّ فِي الْعَشْرِ الأَوَاخِرِ فَإِنِّي سَمِعْتُهُ يَقُولُ ‏ « ‏ الْتَمِسُوهَا فِي تِسْعٍ يَبْقَيْنَ أَوْ فِي سَبْعٍ يَبْقَيْنَ أَوْ فِي خَمْسٍ يَبْقَيْنَ أَوْ فِي ثَلاَثٍ أَوْ آخِرِ لَيْلَةٍ ‏ »‏ ‏.‏ قَالَ وَكَانَ أَبُو بَكْرَةَ يُصَلِّي فِي الْعِشْرِينَ مِنْ رَمَضَانَ كَصَلاَتِهِ فِي سَائِرِ السَّنَةِ فَإِذَا دَخَلَ الْعَشْرُ اجْتَهَدَ ‏.
(رواه الترمذي في سننه رقم ۷۹۴ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Ali Ibn Abi Talib (qu’Allah l’agrée), durant les dix derniers jours de Ramadan, le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) réveillait sa famille, durant les dix dernières (nuits) du Ramadan (*).
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°795 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*) C’est à dire afin que durant la nuit ils adorent Allah et prient…

عن علي بن أبي طالب رضي الله عنه أنَّ النبيَّ صلَّى اللهُ عليه وسلَّم : كان يُوقِظُ أهلَه في الْعَشْرِ الْأَواخِرِ من رمضانَ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٧٩٥ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Mohamed Ibn Ka’b (qu’Allah l’agrée), je me suis rendu auprès d’Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée) pendant le Ramadan alors qu’il voulait voyager. Sa monture avait été préparée, il avait mis ses habits de voyage, alors il demanda qu’on lui apporte à manger et il a mangé. Je lui ai dit: Est-ce que c’est une sounna? Il a dit: C’est une sounna puis il monta sur sa monture.
(Rapporté par Tirmidhi qui l’a authentifié dans ses Sunan n°799 et également authentifié par cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن محمد بن كعب قال : أتيتُ أنسَ بنِ مالِكٍ في رمضانَ وَهوَ يريدُ سفرًا وقد رُحِلت لَه راحلتُهُ ، ولبسَ ثيابَ السَّفرِ فدعا بطعامٍ فأكَلَ فقلتُ لَه سُنَّةٌ فقالَ سُنَّةٌ ثمَّ رَكِبَ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٧٩٩ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Muhammed Ibn Ka’b (qu’Allah l’agrée) : Je me suis rendu auprès de Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée) pendant le Ramadan alors qu’il voulait voyager.
Sa monture avait été préparée, il avait mis ses habits de voyage et alors il demanda qu’on lui apporte à manger et il a mangé.
Je lui ai dit: Est-ce que c’est une sounna ?
Il a dit: C’est une sounna (*).
Puis il monta sur sa monture.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°800 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(*) C’est à dire une sounna, une tradition du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).

– Ce Hadith nous montre que Le voyageur peut rompre le jeûne, si il le souhaite, n’importe quand à partir du moment où il va quitter son domicile lors de son départ.

عن محمد بن كعب قال : أتيتُ أنسَ بنِ مالِكٍ في رمضانَ وَهوَ يريدُ سفرًا وقد رُحِلت لَه راحلتُهُ ، ولبسَ ثيابَ السَّفرِ فدعا بطعامٍ فأكَلَ فقلتُ لَه سُنَّةٌ فقالَ سُنَّةٌ ثمَّ رَكِبَ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٨٠٠ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Joubeyr Ibn Noufeyr, Abou Dhar (qu’Allah l’agrée) a dit: Nous avons jeûné avec le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) et il n’a pas prié pour nous jusqu’à ce qu’il reste 7 nuits du mois. Alors il a prié pour nous jusqu’à ce qu’un tiers de la nuit soit passé.
Puis il n’a pas prié pour nous alors qu’il restait 6 nuits du mois.
Puis alors qu’il restait 5 nuits du mois il a prié pour nous jusqu’à ce que le milieu de la nuit soit passé.
Nous lui avons alors dit: Ô Messager d’Allah! Si tu nous faisais une prière surérogatoire pour le reste de cette-nuit ci ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Certes celui qui prie avec l’imam jusqu’à ce qu’il termine, il lui est écrit la nuit de prière complète ».
Puis il n’a pas prié pour nous jusqu’à ce qu’il reste 3 nuits du mois alors il a prié pour nous et a appelé sa famille et ses épouses. Alors il a prié pour nous jusqu’à ce que nous avons craint le falah. J’ai dit: qu’est-ce que le falah ? Il répondit: Le sahour.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°806 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن جبير بن نفير عن أبي ذر قال صمنا مع رسول الله صلى الله عليه وسلم فلم يصل بنا حتى بقي سبع من الشهر فقام بنا حتى ذهب ثلث الليل ثم لم يقم بنا في السادسة وقام بنا في الخامسة حتى ذهب شطر الليل فقلنا له يا رسول الله لو نفلتنا بقية ليلتنا هذه فقال إنه من قام مع الإمام حتى ينصرف كتب له قيام ليلة ثم لم يصل بنا حتى بقي ثلاث من الشهر وصلى بنا في الثالثة ودعا أهله ونساءه فقام بنا حتى تخوفنا الفلاح قلت له وما الفلاح قال السحور
(رواه الترمذي في سننه رقم ٨٠٦ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Zayd ibn Khalid Al Jouhni (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui nourrit un jeûneur pour la rupture du jeûne aura la même récompense que lui sans que cela n’enlève rien à la récompense du jeûneur ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°807 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

Il faut noter que certains savants sont d’avis que pour obtenir la récompense mentionnée, il faut offrir au jeûneur un repas qui va le rassasier.
(Al Ikhtiyarat Al Fiqhiya de Cheikh Al Islam Ibn Taymiya p 64)

Tandis que d’autres savants sont d’avis que cette récompense est obtenue par le fait de donner à manger au jeûneur de quoi rompre son jeûne même une petite quantité.
(Fatawa Siyam de cheikh Otheimine p 837)

Ainsi celui qui en a la capacité qu’il s’efforce de nourrir les jeûneurs en leur offrant un repas complet et celui qui n’en a pas les moyens qu’il fasse ce qu’il peut, ne serait-ce que d’offrir quelques dattes.

عن زيد بن خالد الجهني قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من فطر صائما كان له مثل أجره غير أنه لا ينقص من أجر الصائم شيء
(رواه الترمذي في سننه رقم ٨٠٧ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم:صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn Mass’oud (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Faites suivre entre le hajj et la ‘omra (*) car ils éliminent la pauvreté et le péché comme le soufflet élimine les impuretés du fer, de l’or et de l’argent et le hajj mabrour n’a pas d’autre récompense que le paradis ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°810 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan Sahîh)

(*) C’est à dire multipliez les.

عن عبدالله ابن مسعود رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : تابعوا بين الحج والعمرة فإنهما ينفيان الفقر والذنوب كما ينفي الكير خبث الحديد والذهب والفضة وليس للحجة المبرورة ثواب إلا الجنة
(رواه الترمذي في سننه رقم ٨١٠ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « La pierre noire est descendue du paradis alors qu’elle était plus blanche que le lait, ce sont les péchés des fils d’Adam qui l’ont rendu noire ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°877 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

Certains savants ont dit: méditez sur l’effet que les péchés ont eu sur une pierre et voyez quels peuvent être les effets des péchés sur les coeurs.

عن عبد الله ابن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : نزل الحجر الأسود من الجنة وهو أشد بياضا من اللبن فسودته خطايا بني آدم
(رواه الترمذي في سننه رقم ٨٧٧ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Amr Ibn Al ‘As (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes le coin et le maqam (*) sont deux rubis parmi les rubis du paradis. Allah a estompé leurs lumières. Si il ne l’avait pas fait, ils auraient éclairé ce qu’il y a entre l’est et l’ouest ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°878 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*) C’est à dire la pierre noire et le maqam Ibrahim qui se trouvent dans la mosquée Al Haram à La Mecque
(Touhfatoul Ahwadhi Charh Sounan Tirmidhi).

عن عبدالله بن عمرو بن العاص رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إن الركن والمقام ياقوتتان من ياقوت الجنة طمس الله نورهما ولو لم يطمس نورهما لأضاءتا ما بين المشرق والمغرب
(رواه الترمذي في سننه رقم ٨٧٨ و صححه الشيخ الألباني فيصحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Bourayda Ibn Al Housayb Al Aslami (qu’Allah l’agrée) : Une femme est venue voir le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et a dit: Certes ma mère est morte et n’a pas fait le hajj. Dois-je faire le hajj pour elle ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Oui, fais le hajj pour elle ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°929 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن بريدة بن الحصيب الأسلمي رضي الله عنه قال : جاءَتِ امرَأةٌ إلى النَّبيِّ صلَّى اللَّهُ عليهِ وسلَّمَ فقَالَت : إنَّ أمِّي ماتَت ولَم تَحُجَّ أفأحُجُّ عَنها ؟
قالَ النَّبيّ صلَّى اللَّهُ عليهِ وسلَّمَ : نعَم حُجِّي عَنها
(رواه الترمذي في سننه رقم ٩٢٩ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Oum Ma’qal Al Asadiya (qu’Allah l’agrée),
le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Une ‘omra durant le ramadan équivaut à un hajj ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°939 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن أم معقل الأسدية رضي الله عنها قال النبي صلى الله عليه و سلم : عُمرةٌ في رَمضانَ تعدِلُ حجَّةً
(رواه الترمذي في سننه رقم ٩٣٩ و حسنه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح سنن الترمذي)

حكم:صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le tawaf autour de la Ka’ba est comme la prière sauf que vous pouvez parler pendant que vous le faite. Ainsi celui qui parle, qu’il ne parle que pour dire du bien ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°960 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)
عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال النبي صلّى الله عليه و سلّم : الطَّوافُ حولَ البيتِ مثلَ الصَّلاةِ إلا أنَّكم تتكلَّمونَ فيهِ فمَنْ تكلَّم فيه فلا يتكلمَنَّ إلَّا بخيرٍ 
(رواه الترمذي في سننه رقم ٩٦٠ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Ali (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il n’y a pas un musulman qui rend visite le matin à un autre musulman malade, sans que soixante-dix mille anges ne prient pour lui (*) jusqu’au soir. Et s’il lui rend visite le soir, soixante-dix mille anges prient pour lui jusqu’au matin et il aura une cueillette de fruits au paradis ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°969 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(*) C’est à dire qu’ils invoquent en sa faveur.

عن علي رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : ما مِن مسلِمٍ يعودُ مُسلِمًا غدوةً ، إلَّا صلَّى عليهِ سبعونَ ألفَ ملَكٍ حتَّى يُمسيَ ، وإن عادَهُ عشيَّةً ، إلَّا صلَّى عليهِ سبعونَ ألفَ ملَكٍ حتَّى يُصبِحَ ، وَكانَ لَه خريفٌ في الجنَّةِ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٩٦٩ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

حكم : صحيح إلا قوله زائرا والصواب شامتا

.

D’après Anas (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est entré auprès d’un jeune qui était en train de mourir, il lui dit alors: « Comment te sens-tu? ».
Le jeune a dit: Par Allah ô Messager d’Allah, certes j’ai espoir en Allah et j’ai certes peur de mes péchés.
Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ces deux choses ne se rassemblent pas dans le coeur d’un serviteur au moment de l’agonie sans qu’Allah ne lui donne ce qu’il espère et lui accorde la sécurité contre ce qu’il craint ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°983 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)
عن أنس رضي الله عنه : دخل النبي صلى الله عليه وسلم على شاب وهو في الموت فقال : كيف تجدك ؟
قال : والله أرجو الله يا رسول الله ! وإني أخاف ذنوبي
فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم : لا يجتمعان في قلب عبد في مثل هذا الموطن إلا أعطاه الله ما يرجو وآمنه مما يخاف
(رواه الترمذي في سننه رقم ٩٨٣ و حسنه و حسنه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le jour de Ouhoud (1), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est passé près du corps de Hamza Ibn ‘Abdel Moutalib (qu’Allah l’agrée) qui avait été mutilé. Il a dit: « Si je ne craignais pas de faire de la peine à Safiya (2) je l’aurai laissé pour que les fauves et les charognes le mangent et il aurait été ressuscité dans leurs ventres ».
Puis il a demandé qu’on lui apporte un morceau de tissu qu’il a utilisé comme linceul, s’il couvrait sa tête ses pieds se découvraient et s’il couvrait ses pieds, sa tête se découvrait.
Les morts étaient nombreux et le tissu manquait. Alors un homme, deux hommes ou trois étaient mis dans un seul habit puis étaient enterrés dans une seule tombe.
Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) demandait lequel d’entre eux connaissait le plus le Coran (3) et il le mettait en premier en direction de la qibla.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) les a enterrés et n’a pas prié sur eux.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1016 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(1) Ouhoud est le nom d’une montagne proche de Médine et auprès de laquelle il y a eu une grande bataille entre les musulmans et les associateurs durant la troisième année après la hijra du Messager d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) de La Mecque vers Médine.

(2) Il s’agit de Safiya Bint ‘Abdel Moutalib (qu’Allah l’agrée) la tante paternelle du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) qui était donc la soeur de Hamza (qu’Allah l’agrée).
(Touhfatoul Ahwadhi)

(3) Il y a de nombreux bénéfices dans ce hadith concernant les règles funéraires mais ce hadith montre surtout le grand mérite de la personne qui connait le Coran car il est le premier qu’il soit mort ou vivant.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال : أتى رسول الله صلى الله عليه وسلم على حمزة يوم أحد فرآه قد مثل به فقال : لولا أن تجد صفية في نفسها لتركته حتى تأكله العافية حتى يحشر يوم القيامة من بطونها .
ثم دعا بنمرة فكفنه فيها فكانت إذا مدت على رأسه بدت رجلاه وإذا مدت على رجليه بدا رأسه .
فكثر القتلى وقلت الثياب فكفن الرجل والرجلان والثلاثة في الثوب الواحد ثم يدفنون في قبر واحد .
فجعل رسول الله صلى الله عليه وسلم يسأل عنهم أيهم أكثر قرآنا فيقدمه إلى القبلة . فدفنهم رسول الله صلى الله عليه وسلم ولم يصل عليهم
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٠١٦ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Aicha (qu’Allah l’agrée), lorsque le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) est mort, ils ont divergé concernant son enterrement. Alors Abou Bakr (qu’Allah l’agrée) a dit: J’ai entendu du Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) une chose que je n’ai pas oublié. Il a dit: « Allah n’a pas fait mourir un prophète si ce n’est à l’endroit où il aimerait être enterré ». Alors ils l’ont enterré à l’emplacement de son lit.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1018 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahîh)

Il convient de préciser que le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) est mort dans la maison de Aicha (qu’Allah l’agrée).

عن عائشة رضي الله عنها قالت : لما قبض رسول الله صلى الله عليه وسلم اختلفوا في دفنه فقال أبو بكر سمعت من رسول الله صلى الله عليه وسلم شيئا ما نسيته قال ما قبض الله نبيا إلا في الموضع الذي يحب أن يدفن فيه . فدفنوه في موضع فراشه
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٠١٨ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’aprés Sulaiman ibn Surad qui a dit à Khalid ibn Ourfoutah – ou (bien) à Khalid Sulaiman « Avez-vous entendu le Messager d’Allah dire: Celui qui est tué (*) par son ventre ne sera point châtié dans sa tombe? » L’un d’eux dit à l’autre: « Oui. »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1064 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*) le sens voulu est celui qui meurt à la suite d’un mal de ventre ne sera point châtié dans sa tombe »

حَدَّثَنَا عُبَيْدُ بْنُ أَسْبَاطِ بْنِ مُحَمَّدٍ الْقُرَشِيُّ الْكُوفِيُّ، حَدَّثَنَا أَبِي، حَدَّثَنَا أَبُو سِنَانٍ الشَّيْبَانِيُّ، عَنْ أَبِي إِسْحَاقَ السَّبِيعِيِّ، قَالَ قَالَ سُلَيْمَانُ بْنُ صُرَدٍ لِخَالِدِ بْنِ عُرْفُطَةَ أَوْ خَالِدٌ لِسُلَيْمَانَ أَمَا سَمِعْتَ رَسُولَ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم يَقُولُ ‏ « ‏ مَنْ قَتَلَهُ بَطْنُهُ لَمْ يُعَذَّبْ فِي قَبْرِهِ ‏ »‏ ‏.‏ فَقَالَ أَحَدُهُمَا لِصَاحِبِهِ نَعَمْ ‏.‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۱۰۶۴ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque le mort est enterré, deux anges noirs avec les yeux bleus viennent à lui. L’un d’eux est appelé Al Mounkar et l’autre Al Nakir. Ils disent: Que disais-tu sur cet homme ?
Alors il dit ce qu’il disait auparavant: C’est le serviteur d’Allah et son messager. J’atteste qu’il n’y a pas d’autre divinité qui mérite d’être adorée si ce n’est Allah et que Muhammad est son serviteur et son messager.
Les deux anges disent: Certes nous savions que tu allais dire cela.
Puis sa tombe va lui être élargie de 70 coudées sur 70 et elle lui sera éclairée.
Alors il lui est dit: Dors.
Il dit: Je retourne vers ma famille pour les informer ?
Les anges disent: Dors comme la personne qui vient de se marier et qui n’est réveillée que par la personne de sa famille qu’il aime le plus. Ceci jusqu’à ce qu’Allah le ressuscite de ce sommeil.
S’il s’agit d’un hypocrite il dit: J’ai entendu les gens dire quelque chose et j’ai dit comme eux, je ne sais pas.
Les anges disent: Certes nous savions que tu allais dire cela.
Puis il est dit à la terre: Serre toi sur lui. Alors elle se serre sur lui jusqu’à ce que ses côtes se croisent entre elles. Ensuite il ne cesse d’être châtié dedans jusqu’à ce qu’Allah le ressuscite de ce sommeil ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1071 qui l’a authentifié et il a été authentifié également par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إذا قبر الميت أتاه ملكان أسودان أزرقان . يقال لأحدهما : المنكر والآخر النكير . فيقولان : ما كنت تقول في هذا الرجل ؟
فيقول ما كان يقول : هو عبد الله ورسوله . أشهد أن لا إله إلا الله وأن محمدا عبده ورسوله .
فيقولان : قد كنا نعلم أنك تقول هذا . ثم يفسح له في قبره سبعون ذراعا في سبعين ثم ينور له فيه . ثم يقال له : نم .
فيقول : أرجع إلى أهلي فأخبرهم ؟
فيقولان : نم كنومة العروس الذي لا يوقظه إلا أحب أهله إليه حتى يبعثه الله من مضجعه ذلك .
وإن كان منافقا قال : سمعت الناس يقولون فقلت مثله ، لا أدري .
فيقولان : قد كنا نعلم أنك تقول ذلك .
فيقال للأرض : التئمي عليه . فتلتئم عليه فتختلف أضلاعه فلا يزال فيها معذبا حتى يبعثه الله من مضجعه ذلك
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٠٧١ و حسنه و حسنه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Abdallah Ibn ‘Amr (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il n’y a pas un musulman qui meurt le jour du vendredi ou la nuit du vendredi sans qu’Allah ne le protège de l’épreuve de la tombe ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1074 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)
عن عبدالله بن عمرو رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : مَا مِنْ مُسْلِمٍ يَمُوتُ يَوْمَ الْجُمُعَةِ أَوْ لَيْلَةَ الْجُمُعَةِ إِلاَّ وَقَاهُ اللَّهُ فِتْنَةَ الْقَبْرِ
(رواه الترمذي في سننه رقم ۱۰۷۴ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a fait le tekbir pour une janaza, il a levé ses mains lors du premier tekbir et a posé sa main droite sur sa main gauche.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1077 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*) On rentre dans la prière en disant -Allahou Akbar- , on lève ses mains quand on le dit puis on pose la main droite sur la main gauche sur le torse

عن أبي هريرة رضي الله عنه أنَّ رسولَ اللَّهِ صلَّى اللَّهُ عليهِ وسلَّمَ كبَّرَ على جِنازَةٍ فرفعَ يديهِ في أوَّلِ تَكبيرةٍ ووضعَ اليُمنى على اليُسرَى
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٠٧٧ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم:.حسن

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « L’âme du croyant est accrochée à sa dette jusqu’à ce qu’elle soit payée pour lui ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1078 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih [li Ghayrihi])
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : نَفسُ المؤمنِ معلَّقةٌ بدَينِه حتَّى يُقضَى عنهُ
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٠٧٨ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

حكم : صحيح [لغيره]

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) : Lorsque le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) invoquait pour une personne qui se mariait il disait: « Qu’Allah te bénisse, qu’il mette la bénédiction sur toi et qu’il vous rassemble tous les deux dans le bien (*) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1091 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*) En phonétique: Baraka Allahou Laka Wa Baraka ‘Alayka Wa Jama’a Baynakouma Fi Kheyr

En arabe:

بَارَكَ اللهُ لَكَ وَ بَارَكَ عَلَيكَ وَ جَمَعَ بَينَكُمَا فِي خَير
عن أبي هريرة رضي الله عنه أنَّ النَّبيَّ صلَّى اللَّهُ عليْهِ وسلَّمَ كانَ إذا رفَّأَ الإنسانَ إذا تزوَّجَ قالَ : بارَكَ اللَّهُ لَكَ وبارَكَ عليْكَ وجمعَ بينَكُما في الخيرِ
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٠٩١ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Aicha (qu’Allah l’agrée), le Messager d’Allah (صلى ألله عليه وسلم) a dit: « Un mariage établi par une femme en l’absence de son tuteur légal est caduc, caduc et caduc. Si le mariage est consommé, elle a le droit à une dot à cause des rapports intimes. Si les parties concernées se disputent , le dirigeant est le tuteur de celle qui n’a pas de tuteur. »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1102 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahih)

(*) Comme mentionne le Hadith, le rapport sexuel donne droit à la femme à la dot entièrement.
Mais Ce contrat de mariage n’est pas valide en raison de l’absence d’un tuteur légal. La présence de celui-ci est une condition de validité dans le mariage

عَنْ عَائِشَةَ، أَنَّ رَسُولَ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم قَالَ ‏ »‏ أَيُّمَا امْرَأَةٍ نُكِحَتْ بِغَيْرِ إِذْنِ وَلِيِّهَا فَنِكَاحُهَا بَاطِلٌ فَنِكَاحُهَا بَاطِلٌ فَنِكَاحُهَا بَاطِلٌ فَإِنْ دَخَلَ بِهَا فَلَهَا الْمَهْرُ بِمَا اسْتَحَلَّ مِنْ فَرْجِهَا فَإِنِ اشْتَجَرُوا فَالسُّلْطَانُ وَلِيُّ مَنْ لاَ وَلِيَّ لَهُ ‏ »‏ ‏.
(رواه الترمذي في سننه رقم ۱۱۰۲ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Buraydah ibn al-Hasib:

Un jour, alors que le Prophète (ﷺ) était sur son minbar, en train d’adresser un sermon aux musulmans, al-Hasan et al-Husayn arrivèrent, portant des tuniques rouges. Ils marchaient en trébuchant. Dès qu’il les vit, le Prophète (ﷺ) descendit de son minbar, les porta dans ses bras et dit :

« Allah, exalté soit-Il, dit en toute vérité :

« Vos biens et vos enfants ne sont qu’une tentation » (Coran 64/15).

Quand j’ai vu ces deux garçons marchant et trébuchant, je n’ai pas pu m’empêcher d’interrompre mon sermon et de les porter »

Ensuite, il a repris le discours
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1109 et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi)

حَدَّثَنَا مُحَمَّدُ بْنُ الْعَلاَءِ، أَنَّ زَيْدَ بْنَ حُبَابٍ، حَدَّثَهُمْ حَدَّثَنَا حُسَيْنُ بْنُ وَاقِدٍ، حَدَّثَنِي عَبْدُ اللَّهِ بْنُ بُرَيْدَةَ، عَنْ أَبِيهِ، قَالَ خَطَبَنَا رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم فَأَقْبَلَ الْحَسَنُ وَالْحُسَيْنُ – رضى الله عنهما – عَلَيْهِمَا قَمِيصَانِ أَحْمَرَانِ يَعْثُرَانِ وَيَقُومَانِ فَنَزَلَ فَأَخَذَهُمَا فَصَعِدَ بِهِمَا الْمِنْبَرَ ثُمَّ قَالَ ‏ »‏ صَدَقَ اللَّهُ ‏{‏ إِنَّمَا أَمْوَالُكُمْ وَأَوْلاَدُكُمْ فِتْنَةٌ ‏}‏ رَأَيْتُ هَذَيْنِ فَلَمْ أَصْبِرْ ‏ »‏ ‏.‏ ثُمَّ أَخَذَ فِي الْخُطْبَةِ ‏.‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۱۱۰۹ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Ibn Abbas رضي الله عنهم le Prophète lui a renvoyé sa fille Zainab à Abul-Ash ibn Ar-Rabi après six ans du premier mariage sans renouveler le mariage. (*)
(Rapporté par at-Tarmidhi, 1143, Abou Dawoud, 2243 et Ibn Madja, 2009 et vérifié par l’Imam Ahmad, 1879. Et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi n°1143, Hadith Sahîh)

(*) Zaynab, la fille du Prophète (ﷺ) était l’épouse d’Abi al-As Ibn ar-Rabi avant l’Islam. Quant elle se convertie, son mariage fut dissout et elle rejoignit son père. Ensuite, quand le mari se convertit, le Prophète lui rendit sa femme

عَنِ ابْنِ عَبَّاسٍ، قَالَ رَدَّ النَّبِيُّ صلى الله عليه وسلم ابْنَتَهُ زَيْنَبَ عَلَى أَبِي الْعَاصِي بْنِ الرَّبِيعِ بَعْدَ سِتِّ سِنِينَ بِالنِّكَاحِ الأَوَّلِ وَلَمْ يُحْدِثْ نِكَاحًا ‏.
(رواه الترمذي في سننه رقم ۱۱۴۳ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Ilqima,

« On a interrogé ‘Abdullah Ibn Mas’oud à propos d’un homme qui avait épousé une femme sans préciser la dot qu’il lui devait (1) mais aussi sans avoir consommé le mariage jusqu’à qu’il meurt. »

Ibn Mas’oud (رضي الله عمه) répondit:
« qu’elle (c’est à dire la veuve) méritait la dot similaire (2) à ces femmes, ni plus ni moins (en toute équité) »
« Et elle doit observée la période de viduité (Iddat), et elle a droit à l’héritage.(3)

Maqal ibn Sinan al-Achdjai (رضي الله عمه) s’est levé a dit:
« Le Messager d’Allah (ﷺ) avait émis dans le cas de Birwa bint Wachiq, une femme issue de nous, une sentence identique à la tienne, ce qui réjouit Ibn Massoud.»(4)
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1145 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahih)

(*) Si le mari meurt après l’acte de mariage et avant la consommation, alors la dot appartient à la femme dans sa totalité.

(1) La dot n’a pas était prédéterminé.
(2) « la dot similaire à ces femmes » : c’est-à-dire aux femmes de son entourage, de sa région, ou de sa ville ;
(3) elle hérite de son mari et elle doit observer la période de 4 mois et 10 jours.
(4) Abdallah ibn messaoud était content car Il n’a pas eu de parole de la part du Messager d’Allah (ﷺ) et son effort d’interprétation concordait avec le verdict du Prophète (ﷺ)

عَنْ عَلْقَمَةَ، عَنِ ابْنِ مَسْعُودٍ، أَنَّهُ سُئِلَ عَنْ رَجُلٍ، تَزَوَّجَ امْرَأَةً وَلَمْ يَفْرِضْ لَهَا صَدَاقًا وَلَمْ يَدْخُلْ بِهَا حَتَّى مَاتَ ‏.‏ فَقَالَ ابْنُ مَسْعُودٍ لَهَا مِثْلُ صَدَاقِ نِسَائِهَا لاَ وَكْسَ وَلاَ شَطَطَ وَعَلَيْهَا الْعِدَّةُ وَلَهَا الْمِيرَاثُ ‏.‏ فَقَامَ مَعْقِلُ بْنُ سِنَانٍ الأَشْجَعِيُّ فَقَالَ قَضَى رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم فِي بِرْوَعَ بِنْتِ وَاشِقٍ امْرَأَةٍ مِنَّا مِثْلَ الَّذِي قَضَيْتَ ‏.‏ فَفَرِحَ بِهَا ابْنُ مَسْعُودٍ ‏.‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۱۱۴۵ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Talq Ibn Ali (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Lorsqu’un homme appelle sa femme pour son besoin (*), qu’elle lui réponde même si elle a son pain dans le four ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1160 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*) C’est une façon de dire le rapport sexuel comme l’a dit l’imam Al Moubarakafouri dans Touhfatoul Ahwadhi.

عن طلق بن علي رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إذا دعا الرجل زوجته لحاجته فلتأته و إن كانت على التنور
(رواه الترمذي في سننه رقم ١١٦٠ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم :  صحيح

.

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Allah ne regarde pas un homme qui a un rapport avec un homme ou avec une femme par son derrière ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1165 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Hasan)

l’homosexualité est interdit par le consensus de la communauté

L’imam Al Bayhaqi (mort en 458) a dit dans son ouvrage Al Sounan Al Koubra vol 8 p 402: « Chapitre: Ce qui est rapporté concernant l’interdiction de l’homosexualité et l’interdiction d’avoir un rapport sexuel avec un animal en plus du fait que ces deux choses sont interdites par consensus ».

L’imam Al Qortobi (mort en 671) a dit dans son Tefsir vol 9 p 274: « Les savants sont en divergence sur la manière dont doit être appliquée la peine à celui qui a commis le péché de l’homosexualité après avoir été en consensus sur l’interdiction de ceci ».

L’imam Dhahabi (mort en 748) a dit dans son ouvrage Al Kabair p 201: « Les musulmans sont en consensus sur le fait que l’homosexualité fait partie des grands péchés ».

Remarque importante:
Ce qui a été cité précédemment concerne les relations sexuelles entre hommes, c’est ceci que l’on appelle ‘اللواط ‘ en langue arabe
Mais les relations sexuelles entre femmes que l’on appelle en arabe ‘ السحاق ‘ même si elles sont moins graves font aussi partie des grands péchés comme l’a mentionné l’imam Ibn Hajar Al Haytami (mort en 973) dans son ouvrage Al Zawajir An Iqtiraf Al Kabair vol 2 p 152.

عن بن عباس رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : لا ينظرُ اللهُ إلى رجلٍ أتَى رجلًا أو امرأةً في الدبرِ
(رواه الترمذي في سننه رقم ١١٦٥ و حسنه و حسنه أيضا الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Abdallah Ibn Mass’oud (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « La femme est une nudité, lorsqu’elle sort Chaytan lui accorde de l’importance ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1173 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن بن مسعود رضي الله عنه أن النبي صلى الله عليه وسلم قال : المرأة عورة فإذا خرجت استشرفها الشيطان
(رواه الترمذي في سننه رقم ١١٧٣ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم :صحيح

.

D’après Mou’adh Ibn Jabal (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Une femme ne cause pas du tort à son époux dans la vie d’ici-bas sans que sa femme parmi les femmes du paradis ne dise: -Ne lui fait pas de mal qu’Allah te combatte ! (1) Car il n’est certes que de passage auprès de toi, il est sur le point de te quitter pour nous rejoindre- (2)».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1174 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(1) C’est à dire : -Qu’Allah t’éloigne de Sa miséricorde et de Son paradis-
(Mirqatoul Mafatih Charh Mishkat Al Masabih, hadith n°3258)

(2) Ce hadith est un avertissement pour les épouses qui causent du tort à leurs conjoints et une incitation à se comporter de la meilleure manière avec eux.
(Charh Sounan Tirmidhi de Cheikh Al ‘Abad cours n°137 ; Silsila Sahiha vol 1 p 336)

Par contre il ne faut pas comprendre de ce hadith qu’un homme et son épouse de la vie d’ici-bas seront séparés dans l’au-delà s’ils font tous les deux partie des gens du paradis.

عن معاذ بن جبل رضي الله عنه قال رسول الله صلّى الله عليه و سلّم : لا تؤذي امرأة زوجها في الدنيا إلاّ قالت زوجته من الحور العين : لا تؤذيه قاتلك الله ! فإنّما هو عندك دخيل يوشك أن يفارقك إلينا
(رواه الترمذي في سننه رقم ١١٧٤ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي

حكم : صحيح

.

D’après Thawban (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Toute femme qui demande le divorce à son mari sans raison alors l’odeur du paradis lui est interdite ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1187 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن ثوبان رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : أيما امرأة سألت زوجها طلاقا في غير ما بأس فحرام عليها رائحة الجنة
(رواه الترمذي في سننه رقم ١١٨٧ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم :  صحيح

.

D’après Abu Ayyub (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « celui qui sépare entre une mère et son enfant, Allâh séparera entre lui et ceux qu’il aime le Jour de la Résurrection. »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1283 qui l’a authentifié ainsi Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)
عَنْ أَبِي أَيُّوبَ، قَالَ سَمِعْتُ رَسُولَ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم يَقُولُ ‏ « ‏ مَنْ فَرَّقَ بَيْنَ الْوَالِدَةِ وَوَلَدِهَا فَرَّقَ اللَّهُ بَيْنَهُ وَبَيْنَ أَحِبَّتِهِ يَوْمَ الْقِيَامَةِ ‏ »‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۱۲۸۳ و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Si vous voyez quelqu’un vendre ou acheter dans la mosquée alors dites: (La arbaha-Allahu tijarataka) -Qu’Allah fasse que ton commerce ne soit pas fructueux-,»
« Et quand vous voyez quelqu’un crier à la recherche de ce qu’il a perdu, dites-lui: « Puisse Allah ne jamais te le rendre! »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1321 qui l’ authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّي الله عليه و سلّم : إذا رأيتُم من يَبيعُ أو يبتاعُ في المسجِدِ فقولُوا : لا أَربحَ اللهُ تِجارتَك ، و إذا رأيتُم مَن يُنشِدُ ضالَّةً فقولُوا : لا ردَّها اللهُ عليْكَ
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٣٢١ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Sa’id ibn Zaid (qu’Allah l’agrée) « J’ai entendu dire le Messager d’Allah (ﷺ):
« Celui qui est tué en défendant ses biens est un martyr. Celui qui est tué en défendant sa religion est un martyr. Celui qui est tué en défendant sa vie est un martyr. Celui qui est tué en défendant sa famille est un martyr.»
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1421 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahih):

عَنْ سَعِيدِ بْنِ زَيْدٍ، قَالَ سَمِعْتُ رَسُولَ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم يَقُولُ ‏ «‏ مَنْ قُتِلَ دُونَ مَالِهِ فَهُوَ شَهِيدٌ وَمَنْ قُتِلَ دُونَ دِينِهِ فَهُوَ شَهِيدٌ وَمَنْ قُتِلَ دُونَ دَمِهِ فَهُوَ شَهِيدٌ وَمَنْ قُتِلَ دُونَ أَهْلِهِ فَهُوَ شَهِيدٌ ‏ »‏ ‏.‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۱۴۲۱ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Ali, que le Messager d’Allah (ﷺ) a dit: « La plume est levée au sujet de trois personnes [on n’inscrit pas les actions de ces trois personnes]: le dormeur jusqu’à ce qu’il se réveille, l’enfant jusqu’à ce qu’il atteigne la puberté, le fou que lorsqu’il aura recouvert la raison. »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1423 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

Dans ce hadith, le prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : « la plume est levé sur trois personne »
c’est-à-dire que les anges n’écrivent pas les actions de trois personnes :

– « Celui qui dort jusqu’à ce qu’il se réveille » : une personne qui dors n’est pas responsable de ses actes.
– « l’enfant jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge de la puberté » : tant qu’il n’a pas atteint l’âge de la puberté, les anges ne note pas ses bonnes ou mauvaises action.
– « le fou jusqu’à ce qu’il retrouve sa raison »

عن عائشة رضي الله عنها كان النبي صلى الله عليه وسلم إذا خرج من الخلاء قال : غفرانك
(رواه الترمذي في سننه رقم ۱۴۲۳ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Jabir Ibn Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes ce dont j’ai le plus peur pour ma communauté est l’acte du peuple de Lot ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1457 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi)
عن جابر بن عبد الله رضي الله عنهما ، قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إنَّ أخوَفَ ما أخافُ على أُمَّتِي عملُ قَومِ لوطٍ
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٤٥٧ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب )

حكم : حسن

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), j’ai assisté au ‘id al Adha avec le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) au mousalla. Lorsqu’il a terminé son sermon il est descendu du minbar et on lui a apporté un bélier qu’il a égorgé de sa main et il a dit: « Bismi Allah Wa Allahou Akbar. Ceci est pour moi et pour ceux de ma communauté qui n’ont pas pratiqué la odhiya ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1521 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال : شهدت مع النبي صلى الله عليه و سلم الأضحى بالمصلى فلما قضى خطبته نزل عن منبره فأتي بكبش فذبحه رسول الله صلى الله عليه و سلم بيده وقال : بسم الله والله أكبر هذا عني وعمن لم يضح من أمتي
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٥٢١ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم:صحيح

.

D’après Ibn Omar (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit :
« Celui qui jure par un autre qu’Allah a certes mécru ou associé ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1535 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن بن عمر رضي الله عنهما أن النبي صلى الله عليه وسلم قال: من حلف بغير الله فقد كفر أو أشرك
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٥٣٥ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Oumama (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui jeûne un jour dans le sentier d’Allah, Allah met entre lui et le feu un fossé équivalent à ce qu’il y a entre le ciel et la terre ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1624 et authentifié par cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan Sahîh)
عن أبي أمامة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من صام يوما في سبيل الله عز وجل جعل الله بينه وبين النار خندقا كما بين السماء والأرض
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٦٢٤ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Un homme qui a pleuré par crainte d’Allah ne rentrera pas dans le feu tant que le lait ne retournera pas dans la mamelle et ne se rassemble jamais de la poussière soulevée dans le sentier d’Allah et de la fumée de l’enfer ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1633 qui l’a authentifié et il a été également authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لا يلج النار رجل بكى من خشية الله حتى يعود اللبن في الضرع ، ولا يجتمع غبار في سبيل الله ودخان جهنم
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٦٣٣ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abdallah Ibn ‘Abbbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ne vais-je pas vous informer du meilleur des gens ? Un homme qui a attrapé les rennes de son cheval dans le sentier d’Allah (1).
Ne vais-je pas vous informer de celui qui le suit ? Un homme qui s’est isolé avec son troupeau sur lequel il donne le droit d’Allah. (2)
Ne vais-je pas vous informer du plus mauvais des gens ? Un homme à qui on a demandé par Allah et n’a pas donné (3) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1652 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

1) C’est à dire un homme qui fait le djihad dans le sentier d’Allah

Le djihad signifie le fait de faire des efforts à la fois par la parole, la main, les biens et la plume afin de combattre le nafs (la partie de la personne qui la pousse vers le mal), les pécheurs, les innovateurs, les hypocrites et les mécréants dans le but que la parole d’Allah soit la plus haute.
(voir Zad Al Ma’ad de l’imam Ibn Qayim Am Djawziya vol 3 à partir de la page 9)

Ceci est le sens général du mot djihad. Dans le hadith ce qui est voulu est le combat contre les mécréants.
(voir Al Mouqadimat Al Moumahidat de l’imam Ibn Rouchd Al Maliki vol 1 p 342)

Je précise et j’insiste sur le fait que le djihad, comme les autres adorations, ont des conditions à respecter et des règles qui lui sont précises afin qu’il soit agrée et pas détesté par Allah.
(voir Ar Rad Ala Al Akhnai de cheikh Al Islam Ibn Taymiya p 607)

Je précise également que le fait de tuer des mécréants dans des attentats comme cela se passe à notre époque ne fait ni partie de l’Islam ni partie du djihad
(Voir Bi Ayi Aqlin Wa Din Yakoun Al Tadmir Jihadan de cheikh Abdel Mouhsin Al Abad)

(2) C’est à dire un homme qui, en période de trouble s’écarte, des gens et reste seul avec son troupeau sur lequel il s’acquitte de la zakat obligatoire ou à partir duquel il donne des aumônes surérogatoires.

(3) C’est à dire une personne à qui on a demandé par Allah une chose qui mérite d’être demandée par Allah et est capable de la donner.

Ces commentaires sont tirés de Charh Sounan Tirmidhi de Cheikh Abdel Mouhsin Al Abad cours n°188.

عن عبد الله بن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ألا أخبرُكُم بِخَيرِ النَّاسِ؟ رجلٌ مُمسِكٌ بعَنانِ فرسِهِ في سبيلِ اللَّهِ. ألا أخبرُكُم بالَّذي يَتلوهُ؟ رجلٌ معتزِلٌ في غُنَيْمةٍ يؤدِّي حقَّ اللَّهِ فيها. ألا أخبرُكُم بِشرِّ النَّاسِ؟ رجلٌ يُسأَلُ باللَّهِ ولا يُعطي بِهِ
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٦٥٢ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui laisse traîner son vêtement par orgueil Allah ne le regardera pas le jour du jugement ».
Oum Salama (qu’Allah l’agrée) a dit: Comment doivent faire les femmes avec leurs traînes ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Elles les font descendre d’un empan (*) ».
Elle a dit: Alors leurs pieds vont se découvrir.
Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Elles les font descendre d’une coudée et qu’elles ne rajoutent pas à cela ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1731 qui l’a authentifié et il a été également authentifié par cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*) C’est à dire la longueur d’une main.

L’imam Al Bayhaqi (mort en 458) a dit: « Il y a dans ce hadith une preuve sur l’obligation pour la femme de cacher ses pieds ».
(Sounan Al Koubra vol 2 p 329)

L’imam Chawkani (mort en 1250) a dit: « Il y a dans ce hadith une preuve pour celui qui dit que les pieds de la femme sont une ‘awra (nudité) ».
(Neyl Al Awtar p 298)

Cheikh Albani a dit: « Il y a dans ce hadith une preuve pour celui qui dit que les pieds de la femme sont une ‘awra et que les femmes savaient cela à l’époque du Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) car lorsqu’il a dit: Elles les font descendre d’un empan, Oum Salama lui a dit: Alors leurs pieds vont se découvrir. Ceci montre qu’elle savait que les pieds sont une nudité et le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) l’a approuvé dans cela et c’est pour cela qu’il lui a ordonné de laisser tomber le vêtement d’une coudée.
De plus il y a dans le Coran une allusion à cette vérité dans le verset: Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds afin que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures ».
(Silsila Sahiha vol 1 p 828)

Allah a dit dans la sourate Nour n°24 verset 31: « Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds afin que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures (*) ».

(*) C’est à dire les bracelets qui sont portés aux chevilles.

قال الله تعالى : وَلا يَضْرِبْنَ بِأَرْجُلِهِنَّ لِيُعْلَمَ مَا يُخْفِينَ مِن زِينَتِهِنَّ
(سورة النور ٣١)

L’imam Ibn Hazm (mort en 456) a dit: « Ceci est un texte sur le fait que les pieds et les mollets font partie des choses qui doivent être cachées et qu’il n’est pas permis de les montrer ».
(Al Mouhala vol 3 p 216)

Remarque: Les impuretés qui pourraient toucher ce qui traîne du vêtement de la femme sont purifiées par la terre pure dans laquelle elle marche ensuite

عن عبدالله بن عمر رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : من جر ثوبه خيلاء لم ينظر الله إليه يوم القيامة
فقالت أم سلمة رضي الله عنها : فكيف يصنع النساء بذيولهن ؟
قال : يرخين شبرا
فقالت : إذا تنكشف أقدامهن
قال : فيرخينه ذراعا ، لا يزدن عليه
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٧٣١ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي )

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn Moughafal (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a interdit de se coiffer tous les jours.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1756 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

L’imam Sindi a dit dans Hachiya ‘Ala Sounan Nasai 8/132: Le sens est qu’il est détestable de passer son temps à cela et le fait de se coiffer un jour et de délaisser le lendemain n’est pas le sens voulu.

عن عبدالله بن مغفل رضي الله عنه قال : نهى رسول الله صلى الله عليه وسلم عن الترجل إلا غبا
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٧٥٦ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Oum Salama (qu’Allah l’agrée), l’habit que le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) aimait le plus est le qamis.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1762 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

Le qamis est un type d’habit que portaient les gens à l’époque du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et qui est aussi appellé aujourd’hui « djelaba ».Remarque: La sounna au niveau du vêtement est de porter ce que les musulmans portent dans l’endroit où la personne vit tant que ce vêtement n’est pas interdit religieusement.

Cheikh ‘Otheimine a dit: « La sounna est de porter ce que les gens ont l’habitude de porter tant que ce vêtement n’est pas interdit. Si il est interdit alors il est obligatoire de s’en écarter ».
(Charh Hilia Talib Al Ilm p 184)

عن أم سلمة رضي الله عنها قالت : كان أحب الثياب إلى رسول الله صلى الله عليه وسلم القميص
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٧٦٢ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « La bénédiction descend au milieu du plat, ainsi mangez depuis ses côtés et ne mangez pas depuis son milieu ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1805 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

L’imam Al Moubarakafouri a dit que ce hadith montre qu’il est légiféré de manger les côtés du plat avant le milieu.
(Touhfatoul Ahwadhi)

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه وسلم : البرَكَةُ تنزلُ وَسطَ الطَّعامِ ، فَكُلوا من حافَتيهِ ، ولا تأكُلوا مِن وسطِهِ
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٨٠٥ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Oum Ayoub Bint Qays (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est venu chez nous et nous avons préparé spécialement pour lui un repas dans lequel il y avait de l’ail.
Il a détesté le manger et a dit à ses compagnons : « Mangez-le car certes je ne suis pas comme l’un d’entre vous, j’ai peur de gêner mon compagnon (*) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1810 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)

(*) C’est à dire Jibril, l’ange qui transmet la révélation.
(Touhfatoul Ahwadhi Charh Sounan Tirmidhi)

عن أم أيوب بنت قيس رضي الله عنها أنَّ النبيَّ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ نزل عليهم فتكلَّفوا له طعامًا فيه من بعض هذه البقول فكره أكله فقال لأصحابه : كُلوه فإني لستُ كأحدكم إني أخاف أن أوذيَ صاحبي
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٨١٠ و حسنه و حسنه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Abou Darda (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit « Le père est la porte du milieu des portes du paradis. Ainsi si tu veux laisse cette porte ou prends en soin (*) »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1900 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*) C’est à dire en fonction du comportement avec le père.

عن أبي الدرداء رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : الوالد أوسط أبواب الجنة فإن شئت فأضع هذا الباب أو احفظه
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٩٠٠ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) : Al Aqra’ Ibn Habis (qu’Allah l’agrée) a vu le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) embrasser Al Hassan (qu’Allah l’agrée) Ibn Omar a dit Al Houssein ou Al Hassan (*) alors il a dit : Certes j’ai dix enfants et je n’ai jamais embrassé l’un d’eux.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Certes celui qui ne fait pas miséricorde il ne lui sera pas fait miséricorde ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1911 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahih)

(*) C’est à dire qu’il a vu le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) embrasser Al Hassan Ibn ‘Ali (qu’Allah l’agrée) ou Al Houssein Ibn ‘Ali (qu’Allah ljagrée) qui étaient son petit fils.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : أبصرَ الأقرعُ بنُ حابسٍ النَّبيَّ صلَّى اللَّهُ علَيهِ وسلَّمَ يقبِّلُ الحسَنَ قالَ ابنُ أبي عمرَ الحُسَيْنَ أوِ الحسنَ فقالَ: إنَّ لي منَ الولَدِ عَشرةً ما قبَّلتُ أحدًا منهُم، فقالَ رسولُ اللَّهِ صلَّى اللَّهُ علَيهِ وسلَّمَ: إنَّهُ مَن لا يرحَمْ لا يُرحَمْ
(رواه الترمذي في سننه رقم ۱۹۱۱ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui soulage un musulman d’un souci parmi les soucis de l’ici-bas Allah le soulage d’un souci parmi les soucis de l’au-delà. Celui qui accorde une facilité à une personne endettée en difficulté Allah lui facilite dans l’ici-bas et dans l’au-delà. Et celui qui couvre un musulman (*) Allah le couvre dans l’ici-bas et dans l’au-delà. Et Allah aide son serviteur tant que le serviteur aide son frère ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1930 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahih)

(*) C’est à dire qu’il ne dévoile pas un péché qu’il a fait.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من نفَّسَ عن مسلمٍ كُربةً مِن كُربِ الدُّنيا نفَّسَ اللَّهُ عنهُ كربةً مِن كُرَبِ يومِ القيامةِ ، ومن يسَّرَ على مُعسرٍ في الدُّنيا يسَّرَ اللَّهُ عليهِ في الدُّنيا والآخرةِ ، ومن سَترَ على مُسلمٍ في الدُّنيا سترَ اللَّهُ علَيهِ في الدُّنيا والآخرةِ ، واللَّهُ في عونِ العَبدِ ، ما كانَ العَبدُ في عونِ أخيهِ
(رواه الترمذي في سننه رقم ۱۹۳۰ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Ad-Darda (qu’Allah l’agrée), Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : « Celui qui défend l’honneur de son frère, Allah éloignera le Feu de son visage le Jour de la Résurrection. »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1931 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahih)

عَنْ أَبِي الدَّرْدَاءِ، عَنِ النَّبِيِّ صلى الله عليه وسلم قَالَ ‏ «‏ مَنْ رَدَّ عَنْ عِرْضِ أَخِيهِ رَدَّ اللَّهُ عَنْ وَجْهِهِ النَّارَ يَوْمَ الْقِيَامَةِ ‏»‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۱۹۳۱ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abdallah Ibn ‘Amr (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Les meilleurs compagnons auprès d’Allah sont ceux qui sont les meilleurs avec leurs compagnons et les meilleurs voisins auprès d’Allah sont ceux qui sont les meilleurs avec leurs voisins ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1944 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)
عن عبدالله بن عمرو رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : خيرُ الأصحابِ عندَ اللهِ خيرُهم لصاحبِه، وخيرُ الجيرانِ عندَ اللهِ خيرُهم لجارِهِ
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٩٤٤ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit : « Le croyant est naïf et généreux tandis que le désobéissant est malin et avare ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1964 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : الْمُؤْمِنُ غِرٌّ كَرِيمٌ وَالْفَاجِرُ خِبٌّ لَئِيمٌ
(رواه الترمذي في سننه رقم ۱۹۶۴ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Chaque acte de bien est une aumône et certes fait partie des actes de bien que tu rencontres ton frère avec un visage avenant et que tu remplisse le récipient de ton frère de ton seau (*) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1970 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi)

(*) C’est à dire que si les deux personnes sont entrain de remplir des récipients d’eau alors verser de son récipient dans le récipient de son frère est un acte de bien.
Le sens voulu est d’aider son frère et lui rendre service.

عن جابر بن عبد الله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : كل معروف صدقة وإن من المعروف أن تلقى أخاك بوجه طلق وأن تفرغ من دلوك في إناء أخيك
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٩٧٠ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Aicha (qu’Allah l’agrée), il n’y avait aucun comportement que le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) détestait plus que le mensonge. Certes on mentionnait un homme auprès du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) pour le mensonge et ceci ne cessait d’être en lui jusqu’à ce qu’il apprenne qu’il s’est repentit.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1973 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Isnad Sahih)
عن عائشة رضي الله عنها قالت : ما كانَ خلقٌ أبغضَ إلى رسولِ اللهِ صلَّى اللَّهُ عليهِ وسلَّمَ منَ الكذبِ ولقد كانَ الرَّجلُ يحدِّثُ عندَ النَّبيِّ صلَّى اللَّهُ عليهِ وسلَّمَ بالكذبةِ فما يزالُ في نفسِه حتَّى يعلمَ أنَّهُ قد أحدثَ منها توبةً
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٩٧٣ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : إسناده صحيح

.

D’après Samoura Ibn Joundoub (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ne vous maudissez pas par la malédiction d’Allah (1), ni par Sa colère (2) et ni par le feu ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1976 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(1) C’est à dire que personne ne doit dire à une personne musulmane précise : -Qu’Allah te maudisse- ou -Que la malédiction d’Allah soit sur toi-.

(2) C’est à dire qu’il ne faut pas non plus dire : -Qu’Allah soit en colère contre toi-.

(3) Ni non plus : -Qu’Allah te fasse rentrer dans le feu- ou -Le feu sera ta demeure-.

Ces commentaires sont tirés de l’ouvrage Touhfatoul Ahwadhi Charh Sounan Tirmidhi

عن سمرة بن جندب رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : لا تلاعنوا بلعنة الله و لا بغضبه و لا بالنار
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٩٧٦ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abdallah (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le croyant ne critique pas les autres, ne maudit pas, n’est pas vulgaire ni impertinent ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1977 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)
عن عبد الله رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه وسلم : ليس المؤمن بالطعان ولا اللعان ولا الفاحش ولا البذي 
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٩٧٧ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Dhar Al Ghifari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Pratique la taqwa d’Allah (*) où que tu sois, fais suivre le péché par une bonne action car elle va l’effacer et comporte toi avec les gens avec un bon comportement ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1987 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Hasan)

(*) La taqwa signifie le fait que la personne mette entre elle et le châtiment d’Allah une protection en pratiquant ce qu’Allah a ordonné et en s’écartant de ce qu’il a interdit.

عن أبي ذر الغفاري رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : اتَّقِ اللَّهِ حيثُ ما كنتَ ، وأتبعِ السَّيِّئةَ الحسنةَ تمحُها ، وخالقِ النَّاسَ بخلقٍ حسنٍ
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٩٨٧ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a été interrogé sur ce qui fait rentrer le plus de gens au paradis ? Il a répondu: « La taqwa d’Allah (1) et le bon comportement »; Et il a été interrogé sur ce qui fait rentrer le plus de gens dans le feu ? Il a répondu: « La bouche et le sexe (2) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2004 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Hasan)

(1) La taqwa signifie le fait que la personne mette une protection entre elle et le châtiment d’Allah en pratiquant ce qu’Il a ordonné et en s’écartant de ce qu’Il a interdit.

(2) C’est à dire les péchés qui sont commis par la bouche (association, mensonge, médisance, calomnie, moquerie, insulte…) et le sexe (fornication, adultère, masturbation…).

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال سئل رسول الله صلى الله عليه وسلم عن أكثر ما يدخل الناس الجنة . فقال: تقوى الله وحسن الخلق وسئل عن أكثر ما يدخل الناس النار فقال: الفم والفرج
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٠٠٤ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : إسناده حسن

.

D’après Abou Darda (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui a qui il a été donné sa part de douceur, il lui a certes été donné sa part de bien. Et celui qui a été privé de sa part de douceur a certes été privé de sa part de bien ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2013 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن أبي الدرداء رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من أعطي حظه من الرفق فقد أعطي حظه من الخير ومن حرم حظه من الرفق فقد حرم حظه من الخير
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٠١٣ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes ceux d’entre vous que j’aime le plus et ceux d’entre vous qui seront assis le plus proche de moi le jour de la résurrection sont ceux parmi vous qui ont le meilleur comportement ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2018 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال رسول الله صلّى الله عليه و سلّم : إنّ من أحبّكم إليّ وأقربكم منّي مجلسًا يوم القيامة أحسنكم أخلاقًا
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٠١٨ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Oumama (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
« La pudeur et le fait de peu parler sont deux branches de la foi. L’obscénité et le fait de parler beaucoup sont deux branches de l’hypocrisie ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2027 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)
عن أبي أمامة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : الحياءُ والعِيُّ شعبتانِ منَ الإيمانِ، والبذاءُ والبيانُ شعبتانِ منَ النِّفاقِ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٠٢٧ و حسنه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) faisait la hijama (1) sur deux veines en bas du cou et entre les épaules et il faisait la hijama le 17 et le 19 (2).
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2051 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(1) Cela consiste a appliquer une ventouse sur certaines parties du corps puis à faire de légères incisions pour faire sortir du sang. C’est ce que les gens appellent communément -une saignée-.

(2) C’est à dire le 17e et le 19e jour du mois lunaire.

Je précise qu’il faut apprendre auprès de ceux qui ont de l’expérience dans cela et ne pas se lancer sans connaissances.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال : كان رسول الله صلى الله عليه وسلم يحتجم في الأخدعين والكاهل وكان يحتجم لسبع عشرة وتسع عشرة
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٠٥١ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn Mas’oud (qu’Allah l’agrée) : Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a informé que la nuit de l’ascension nocturne, il n’est pas passé près d’un groupe d’anges sans qu’ils ne lui disent: Recommande la hijama (*) à ta communauté.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2052 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*) Cela consiste a appliquer une ventouse sur certaines parties du corps puis à faire de légères incisions pour faire sortir du sang. C’est ce que les gens appellent communément -une saignée-.

Je précise qu’il faut apprendre auprès de ceux qui ont de l’expérience dans cela et ne pas se lancer sans connaissances.

عن عبدالله بن مسعود رضي الله عنه قال : حدث رسول الله صلى الله عليه وسلم عن ليلة أسري به أنه لم يمر على ملإ من الملائكة إلا أمروه أن : مر أمتك بالحجامة
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٠٥٢ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صححه الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Al Moughira Ibn Chou’ba (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui pratique la cautérisation (1) ou demande qu’on lui fasse la rouqiya (2) s’est certes désavoué du tawakoul (3) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2055 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(1) C’est le fait de fermer une plaie par le feu.

(2) C’est le fait de se soigner par la récitation du Coran et les invocations rapportées du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).
Le hadith ici concerne le fait de demander à autrui de nous faire rouqiya et pas celui qui se fait rouqiya à lui même ou celui qui accepte si on lui propose la rouqiya sans demande de sa part.

(3) Le tawakoul, qui est généralement traduit par la confiance en Allah, consiste à faire les causes qui permettent d’obtenir ce que l’on veut sans pour autant se reposer dessus. Il faut avoir la croyance que c’est Allah Seul qui donne les bienfaits, protège des méfaits et permet aux causes mises en oeuvre d’être bénéfiques.

Ainsi le sens de ce hadith est que la personne qui pratique la cautérisation ou demande la rouqiya, son coeur présente un attachement à la cause de la guérison et ne se repose pas totalement sur Allah pour obtenir cette guérison et ceci est un manque au niveau du tawakoul.

(Voir Charh Sounan Ibn Maja de Cheikh Al ‘Abad cours n°249 ainsi que les ouvrage d’explication de Kitab Tawhid dans le chapitre -La personne qui complète le tawhid rentre dans le paradis sans jugement ni châtiment-)

عن المغيرة بن شعبة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : مَنِ اكْتَوَى أَو اسْتَرْقَى فقد برىء من التوكّل
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٠٥٥ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il n’y a pas de serviteur musulman qui qui visite un malade dont le terme de vie n’est pas arrivé et dit auprès de lui 7 fois: -Je demande à Allah l’Immense, le Seigneur de l’immense trône, de te guérir- (*) sauf quand il sera guérit de cette maladie.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2083 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*) En phonétique: As Aloulah Al Adhim Rabbal Archil Adhim An Yachfiyak

En arabe: أَسْأَلُ اللهَ العَظِيمَ رَبَّ العَرْشِ العَظِيمِ أَن يَشْفِيَك

عن عبدالله ابن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : عَنِ ابْنِ عَبَّاسٍ، عَنِ النَّبِيِّ صلى الله عليه وسلم أَنَّهُ قَالَ ‏ «‏ مَا مِنْ عَبْدٍ مُسْلِمٍ يَعُودُ مَرِيضًا لَمْ يَحْضُرْ أَجَلُهُ فَيَقُولُ سَبْعَ مَرَّاتٍ أَسْأَلُ اللَّهَ الْعَظِيمَ رَبَّ الْعَرْشِ الْعَظِيمِ أَنْ يَشْفِيَكَ إِلاَّ عُوفِيَ ‏ ».
(رواه الترمذي في سننه رقم ۲۰۸۳ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est sorti vers nous alors que nous polémiquions sur le destin.
Il s’est alors énervé au point où son visage est devenu rouge d’énervement comme si des grenades (*) avaient été pressées sur ses joues et il a dit: « Est-ce cela qui vous a été ordonné ? Est-ce que c’est pour cela que j’ai été envoyé à vous ? Certes ceux qui sont venus avant vous ont péri lorsqu’ils ont polémiqué à ce sujet. Je vous ai ordonné de ne pas polémiquer dessus ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2133 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Hasan)

(*) Il s’agit d’un fruit dont la chaire est de couleur rouge.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : خَرَجَ عَلَيْنَا رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم وَنَحْنُ نَتَنَازَعُ فِي الْقَدَرِ فَغَضِبَ حَتَّى احْمَرَّ وَجْهُهُ حَتَّى كَأَنَّمَا فُقِئَ فِي وَجْنَتَيْهِ الرُّمَّانُ فَقَالَ ‏ « ‏ أَبِهَذَا أُمِرْتُمْ أَمْ بِهَذَا أُرْسِلْتُ إِلَيْكُمْ إِنَّمَا هَلَكَ مَنْ كَانَ قَبْلَكُمْ حِينَ تَنَازَعُوا فِي هَذَا الأَمْرِ عَزَمْتُ عَلَيْكُمْ أَلاَّ تَتَنَازَعُوا فِيهِ ‏ »‏ ‏.
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢١٣٣ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي

حكم : حسن

>

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) disait fréquemment: « Ô Toi qui fait tourner les coeurs affermit mon coeur sur Ta religion (1) ».
J’ai dit: Ô Messager d’Allah ! Nous avons cru en toi et en ce avec quoi tu es venu. As-tu peur pour nous ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Oui, certes les coeurs sont entre deux doigts parmi les doigts d’Allah (2), il les fait tourner comme il le veut ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2140 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(1) Invocation

En phonétique: Ya Mouqallibal Qouloub Thabbit Qalbi ‘Ala Dinik

En arabe:

يَا مُقَلِّبَ القُلُوبِ ثَبِّت قَلْبِي عَلَى دِينِكَ

(2) Les gens de la Sounna affirment ainsi que les doigts sont parmi les attributs d’Allah comme cela est mentionné dans les ahadiths authentiques du Messager d’Allah.
(Voir par exemple Sahih Al Boukhari n°7451, Silsila Sahiha n°1689 et 2091)

Par contre il faut savoir que ce sont des doigts qui conviennent à la grandeur et à la majesté d’Allah et ne ressemblent en rien à ceux d’une créature quelle qu’elle soit car Allah a dit : « Il n’y a rien qui Lui ressemble et c’est Lui l’Audient, le Clairvoyant ».
(Sourate Choura n°42 verset 11)

عن أنس ابن مالك رضي الله عنه قال : كان رسول الله صلى الله عليه وسلم يكثر أن يقول : يا مقلب القلوب ! ثبت قلبي على دينك .
فقلت : يا نبي الله ! آمنا بك وبما جئت به فهل تخاف علينا ؟
قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : نعم إن القلوب بين إصبعين من أصابع الله يقلبها كيف شاء
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢١٤٠ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Omar Ibn Al Khattab (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Je vous recommande mes compagnons, puis ceux qui viennent après eux, puis ceux qui viennent après eux. Après cela le mensonge va se propager au point où un homme va jurer alors qu’on ne le lui a pas demandé et le témoin va témoigner alors qu’on ne le lui a pas demandé. Certes un homme ne reste pas seul avec une femme sans que Chaytan ne soit alors le troisième. Soyez en groupe et prenez garde à la division car certes Chaytan est avec la personne seule et est plus éloigné de deux personnes. Celui qui veut le paradis qu’il s’accroche au groupe. Et celui qui est réjouit par sa bonne action et attristé par sa mauvaise action, voilà qui est le croyant ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2165 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن عمر بن الخطاب رضي الله عنه ، قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : أوصيكم بأصحابي ، ثم الذين يلونهم ، ثم الذين يلونهم ، ثم يفشو الكذب حتى يحلف الرجل ولا يستحلف ، ويشهد الشاهد ولا يستشهد . ألا لا يخلون رجل بامرأة إلا كان ثالثهما الشيطان . عليكم بالجماعة ، وإياكم والفرقة ، فإن الشيطان مع الواحد وهو من الاثنين أبعد . من أراد بحبوحة الجنة فليلزم الجماعة . من سرته حسنته وساءته سيئته فذلكم المؤمن
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢١٦٥ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

Abû Bakr, As-Siddiq (le Véridique) a dit : Ô hommes, certes vous lisez le verset :

{Ô les croyants ! Vous êtes responsables de vous-même ! Celui qui s’égare ne vous nuira point si vous vous avez pris la bonne voie.}
[Sourate 5 : la table servie, Verset 105]

et moi, j’ai entendu le messager d’Allah (صل الله عليه و سلم) dire : « En vérité lorsque les hommes voient l’injuste sans l’empêcher de commettre les injustices, Allah est près de leur infliger à eux tous Son châtiment »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2168 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahih)

عَنْ أَبِي بَكْرٍ الصِّدِّيقِ، أَنَّهُ قَالَ أَيُّهَا النَّاسُ إِنَّكُمْ تَقْرَءُونَ هَذِهِ الآيَةَ ‏:‏ ‏(‏يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا عَلَيْكُمْ أَنْفُسَكُمْ لاَ يَضُرُّكُمْ مَنْ ضَلَّ إِذَا اهْتَدَيْتُمْ ‏)‏ وَإِنِّي سَمِعْتُ رَسُولَ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم يَقُولُ ‏ »‏ إِنَّ النَّاسَ إِذَا رَأَوُا الظَّالِمَ فَلَمْ يَأْخُذُوا عَلَى يَدَيْهِ أَوْشَكَ أَنْ يَعُمَّهُمُ اللَّهُ بِعِقَابٍ مِنْهُ ‏ »‏ ‏.‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۲۱۶۸ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Imran Ibn Husayn (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y aura dans cette communauté des gens qui seront ensevelis dans la terre, des gens qui seront défigurés et des gens qui recevront des pierres du ciel ».
Un homme parmi les musulmans a dit: Ô Messager d’Allah ! Quand est-ce que cela aura lieu ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque les chanteuses et les instruments de musique seront apparents et que les vins seront bus ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2212 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن عمران بن حصين رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : في هذه الأمة خسف و مسخ و قذف
فقال رجل من المسلمين : يا رسول الله ! و متى ذاك ؟
قال النبي صلى الله عليه و سلم : إذا ظهرت القينات و المعازف و شربت الخمور
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٢١٢ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Vers la fin des temps, un feu qui va rassembler les gens va sortir sur vous depuis Hadramawt (1) ».
Nous avons dit: Que nous ordonnes-tu ô Messager d’Allah ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Allez dans le cham (2) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2217 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(1) C’est une ville au Yémen.

(2) Le cham est une région qui comprend aujourd’hui la Palestine, la Syrie, la Jordanie…

عن عبدالله بن عمر رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : سيخرج عليكم في آخر الزمان نار من حضرموت تحشر الناس
قلنا : بما تأمرنا يا رسول الله ؟
قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : عليكم بالشام 
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٢١٧ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Thawban (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Certes il y aura dans cette communauté 30 menteurs, chacun d’entre eux prétendra être un prophète et je suis le dernier des prophètes, il n’y a pas de prophète après moi».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2219 qui l’a authentifié et il a été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن ثوبان رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : وإنه سيكون في أمتي ثلاثون كذابون كلهم يزعم أنه نبي وأنا خاتم النبيين لا نبي بعدي
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٢١٩ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) s’est arrêté vers un groupe de gens assis et a dit: « Ne vais-je pas vous informer du meilleur et du plus mauvais d’entre vous? » Alors ils se sont tus. Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a répété cela trois fois alors un homme a dit: Certes ô Messager d’Allah, informe nous du meilleur et du plus mauvais d’entre nous!
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le meilleur d’entre vous est celui dont on espère le bien et dont on est à l’abri du mal et le plus mauvais d’entre vous est celui dont on espère pas le bien et dont on n’est pas à l’abri du mal ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2263 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن أبي هريرة رضي الله عنه أن رسول الله صلى الله عليه وسلم وقف على أناس جلوس فقال: ألا أخبركم بخيركم من شركم ؟ قال : فسكتوا ، فقال ذلك ثلاث مرات ، فقال رجل : بلى يا رسول الله أخبرنا بخيرنا من شرنا . قال : خيركم من يرجى خيره ويؤمن شره ، وشركم من لا يرجى خيره ، ولا يؤمن شره
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٢٦٣ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Oubada Ibn Samit (qu’Allah l’agrée), j’ai interrogé le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) concernant la parole d’Allah : -Pour eux il y a la bonne nouvelle dans la vie d’ici-bas-, il a dit : « C’est le songe pieux que voit le croyant ou que l’on voit pour lui ».(*)
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2275 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*) Ce Hadith est l’explication du verset ci-dessous

Allah a dit dans la sourate Younous n°10 versets 63 et 64 (traduction rapprochée du sens des versets): « Ceux qui croient et pratiquent la taqwa (*), pour eux il y a la bonne nouvelle dans la vie d’ici-bas ».

(*) La taqwa d’Allah est un terme qui signifie que la personne va mettre entre elle et le châtiment d’Allah une protection en pratiquant ce qu’Allah a ordonné et en délaissant ce qu’Il a interdit.

قال الله تعالى : الذين آمنوا وكانوا يتقون / لهم البشرى في الحياة الدنيا
(سورة يونس ٦٣/٦٤)

عن عبادة بن الصامت رضي الله عنه قال : سألتُ رسولَ اللَّهِ صلَّى اللَّهُ عليْهِ وسلَّمَ عن قولِهِ تعالى : لَهُمُ الْبُشْرَى فِي الْحَيَاةِ الدُّنْيَا ، قالَ : هيَ الرُّؤيا الصَّالحةُ يراها المؤمنُ أو ترى لَه
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٢٧٥ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Razin Al ‘Ouqayli (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le rêve du croyant est une partie des 46 parties de la prophétie, il est comme accroché à la patte d’un oiseau tant qu’il n’est pas divulgué et s’il est divulgué il se réalise ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2279 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi)
عن أبي رزين العقيلي رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : رؤيا المسلمِ جزءٌ من ستَّةٍ وأربعينَ جزءًا منَ النُّبوَّةِ وَهيَ علَى رجلِ طائرٍ ما لم يحدِّث بِها فإذا حدَّثَ بِها وقعت
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٢٧٩ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira -qu’Allâh l’agrée- que le Messager d’Allâh -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- a dit : « Pensez beaucoup à celle qui détruit les plaisirs, à savoir la mort. »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2307 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Hasan Sahîh)

Cheikh ‘Otheimine a dit: « Ce hadith encourage vers le fait de mentionner régulièrement la mort que la personne le fasse seule en réfléchissant à ce sujet ou bien en discutant avec d’autres personnes.
En effet ceci va adoucir le coeur et pousser la personne à n’accorder que peu d’importance à la vie d’ici-bas ».
(Charh Boulough Al Maram vol 5 p 363)

عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ، قَالَ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏ « ‏ أَكْثِرُوا ذِكْرَ هَاذِمِ اللَّذَّاتِ ‏ »‏ ‏.‏ يَعْنِي الْمَوْتَ ‏.‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۲۳۰۷ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي رقم ۲۳۰۷)

حكم : حسن صحيح

.

D’après Hani l’affranchi de ‘Othman Ibn ‘Affan : Lorsque ‘Othman (qu’Allah l’agrée) se tenait auprès d’une tombe, il pleurait jusqu’à mouiller sa barbe.
On lui a dit: Tu mentionnes le paradis et l’enfer et tu ne pleures pas mais lorsque tu mentionnes la tombe tu pleures?
Il a dit: J’ai certes entendu le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) dire: « La tombe est la première étape des étapes de l’au-delà, si la personne en est sauvé alors ce qui vient après est encore plus facile et si elle n’en est pas sauvé alors ce qui vient après est encore plus dur ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2308 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)
عن هانىء مولى عثمان بن عفان قال : كان عثمان رضي الله عنه إذا وقف على قبر يبكي حتى يبل لحيته
فقيل له : تذكر الجنة والنار فلا تبكي وتذكر القبر فتبكي ؟
فقال: إنّي سمعت رسول الله صلّى الله عليه وسلّم يقول : القبر أوّل منزل من منازل الآخرة فإن نجا منه فما بعده أيسر وإن لم ينج منه فما بعده أشد
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٣٠٨ و حسنه و حسنه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Abou Dharr (radhia Allâhou anhou) que le Messager d’Allah (ﷺ) a dit:

« Certes, je vois ce que vous ne voyez pas et j’entends ce que vous n’entendez pas. Et, certes, le ciel craque – et il est en droit de craquer – il n’y a pas dans le ciel un espace de quatre doigts qui ne soit pas occupé par un ange avec le front posé en prosternation devant Allah. si vous saviez ce que je sais, vous ririez peu et pleureriez beaucoup; vous ne prendriez pas (non plus) plaisir dans l’intimité avec (vos) épouses et vous sortiriez plutôt dans les rues pour implorer à haute voix l’aide d’Allah. »

Abou Dharr (radhia Allâhou anhou) ajoute alors: « J’aurai aimé être un arbre qui soit coupé (un jour et finisse ainsi son existence). »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2312 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)

عَنْ أَبِي ذَرٍّ، قَالَ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ ـ صلى الله عليه وسلم ـ ‏ « ‏ إِنِّي أَرَى مَا لاَ تَرَوْنَ وَأَسْمَعُ مَا لاَ تَسْمَعُونَ إِنَّ السَّمَاءَ أَطَّتْ وَحُقَّ لَهَا أَنْ تَئِطَّ مَا فِيهَا مَوْضِعُ أَرْبَعِ أَصَابِعَ إِلاَّ وَمَلَكٌ وَاضِعٌ جَبْهَتَهُ سَاجِدًا لِلَّهِ ‏.‏ وَاللَّهِ لَوْ تَعْلَمُونَ مَا أَعْلَمُ لَضَحِكْتُمْ قَلِيلاً وَلَبَكَيْتُمْ كَثِيرًا وَمَا تَلَذَّذْتُمْ بِالنِّسَاءِ عَلَى الْفُرُشَاتِ وَلَخَرَجْتُمْ إِلَى الصُّعُدَاتِ تَجْأَرُونَ إِلَى اللَّهِ ‏ »‏ ‏.‏ وَاللَّهِ لَوَدِدْتُ أَنِّي كُنْتُ شَجَرَةً تُعْضَدُ ‏.‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۲۳۱۲ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي )

حكم : حسن دون قوله: « والله لوددت … »

.

D’après Sahl Ibn Sa’d (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
« Si la vie d’ici-bas avait auprès d’Allah la valeur de l’aile d’une moustique alors il n’aurait pas donné à boire au mécréant une seule gorgée d’eau ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2320 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن سهل بن سعد رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لو كانتِ الدُّنيا تعدلُ عندَ اللهِ جناحَ بعوضةٍ ما سقى كافرًا منها شربةَ ماءٍ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٣٢٠ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Kabcha Al Anmari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y a trois choses sur lesquelles je jure:
– L’argent du serviteur (d’Allah) n’a jamais diminué à cause d’une aumône.
– Aucun serviteur (d’Allah) ne subit une injustice et patiente à cette injustice sans qu’Allah ne l’augmente en honneur.
– Et aucun serviteur (d’Allah) n’ouvre une porte de mendicité sans qu’Allah n’ouvre pour lui une porte de pauvreté.
Et je vous informe d’un hadith, retenez-le !
Il y a quatre types de personnes dans la vie d’ici-bas :
– Un serviteur à qui Allah a donné de l’argent et de la science. Avec cela il pratique la taqwa d’Allah (1), il lie ses liens de parenté et sait qu’Allah a un droit dessus (2). Celui-ci est dans les meilleurs degrés.
– Un serviteur à qui Allah a donné de la science mais il ne lui a pas donné d’argent mais il a une intention sincère, il dit: Si j’avais de l’argent j’aurais certes agis comme untel. Ainsi avec son intention il est dans la récompense égale au premier.
– Un serviteur à qui Allah a donné de l’argent mais il ne lui a pas donné de science. Il dépense de son argent sans science, avec cet argent il ne pratique pas la taqwa de son Seigneur, il ne lie pas ses liens de parenté et ne sait pas qu’Allah a un droit dessus. Celui-ci est dans les plus mauvais degrés.
– Un serviteur a qui Allah n’a donné ni argent ni science. Il dit: Si j’avais de l’argent j’aurais certes agis comme untel. Ainsi avec son intention il est dans le péché égal au précédent ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2325 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(1) La taqwa signifie le fait que la personne mette entre elle et le châtiment d’Allah une protection en pratiquant ce qu’Allah a ordonné et en s’écartant de ce qu’il a interdit.

(2) C’est à dire un droit sur l’argent.

عن أبي كبشة الأنماري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : ثلاث أقسم عليهن : ما نقص مال عبد من صدقة ولا ظلم عبد مظلمة صبر عليها إلا زاده الله عزا ولا فتح عبد باب مسألة إلا فتح الله عليه باب فقر
وأحدثكم حديثا فاحفظوه قال : إنما الدنيا لأربعة نفر : عبد رزقه الله مالا وعلما فهو يتقي فيه ربه ويصل فيه رحمه ويعلم لله فيه حقا فهذا بأفضل المنازل .
وعبد رزقه الله علما ولم يرزقه مالا فهو صادق النية يقول : لو أن لي مالا لعملت بعمل فلان . فهو بنيته فأجرهما سواء .
وعبد رزقه الله مالا و لم يرزقه علما يخبط في ماله بغير علم ولا يتقي فيه ربه و لا يصل فيه رحمه و لا يعلم لله فيه حقا . فهذا بأخبث المنازل .
وعبد لم يرزقه الله مالا و لا علما فهو يقول : لو أن لي مالا لعملت بعمل فلان فهو بنيته فوزرهما سواء
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٣٢٥ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn Mass’oud (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui est touché par une pauvreté et se tourne vers les gens pour la résoudre (*) elle ne sera pas résolue.
Et celui qui est touché par une pauvreté et se tourne vers Allah pour la résoudre alors Allah lui enverra une subsistance tôt ou tard ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2326 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi)

(*) C’est à dire qu’il fait en sorte de mentionner sa pauvreté auprès des gens, il s’en plaint auprès d’eux et leur demande de combler son manque de moyens.
(Touhfatoul Ahwadhi Charh Sounan Tirmidhi)

عن عبدالله بن مسعود رضي الله عنه عن النّبي صلّى الله عليه وسلّم قال :مَن نزلَت بهِ فاقةٌ فأنزلَها بالنَّاسِ لم تُسَدَّ فاقتُهُ . ومَن نزلَت بهِ فاقةٌ فأنزلَها باللَّهِ فيوشِكُ اللَّهُ لَه برزقٍ عاجلٍ أو آجلٍ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٣٢٦ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم المحدث صحيح بلفظ : بموت عاجل أو غنى عاجل

.

D’après Abou Bakra (qu’Allah l’agrée), un homme a dit: Ô Messager d’Allah! Quel est le meilleur des hommes?
Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui dont la vie est longue et les actions sont bonnes »
L’homme a dit: Et quel est le plus mauvais des hommes?
Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui dont la vie est longue et les actions sont mauvaises »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2330 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh tirmidhi, Hadith Sahîh li Ghayrihi)
عن أبي بكرة رضي الله عنه أن رجلا قال يا رسول الله أي الناس خير؟ قال من طال عمره وحسن عمله . قال : فأي الناس شر ؟ قال : من طال عمره وساء عمله
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٣٣٠ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح لغيره

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
« L’heure n’aura pas lieu tant que le temps ne se réduira pas, une année sera comme un mois, un mois sera comme une semaine, une semaine sera comme un jour, un jour sera comme une heure et l’heure sera comme le temps que dure ce qui sert à allumer le feu quand il est mis dans les flammes ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2332 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لا تقوم الساعة حتى يتقارب الزمان وتكون السنة كالشهر والشهر كالجمعة وتكون الجمعة كاليوم ويكون اليوم كالساعة وتكون الساعة كالضرمة بالنار 
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٣٣٢ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Omar Ibn Al Khatab (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Si vous placiez votre confiance en Allah comme il se doit, il vous donnerait certes votre subisitance comme il la donne à l’oiseau. Il part le matin le ventre vide et revient le soir le ventre plein ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2344 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi)
عن عمر بن الخطاب رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : لو أنَّكم كنتُم توَكلونَ علَى اللهِ حقَّ توَكلِه لرزقتُم كما يرزقُ الطَّيرُ تغدو خماصًا وتروحُ بطانًا
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٣٤٤ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Saïd,
Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit: « Les pauvres Muhajirin entreront au Paradis 500 ans avant les riches. »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2351 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahîh)

عَنْ أَبِي سَعِيدٍ، قَالَ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏ « ‏ فُقَرَاءُ الْمُهَاجِرِينَ يَدْخُلُونَ الْجَنَّةَ قَبْلَ أَغْنِيَائِهِمْ بِخَمْسِمِائَةِ سَنَةٍ ‏ »‏ ‏.‏ وَفِي الْبَابِ عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ وَعَبْدِ اللَّهِ بْنِ عَمْرٍو وَجَابِرٍ ‏.‏ قَالَ أَبُو عِيسَى هَذَا حَدِيثٌ حَسَنٌ غَرِيبٌ مِنْ هَذَا الْوَجْهِ ‏.‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۲۳۵۱ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صححه الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Hurayra que le Messager d’Allah (ﷺ) a dit:
« Les pauvres musulmans entreront au Paradis avant les riches d’une demi-journée, et cela fait cinq cents ans. »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2354 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Hasan Sahîh)

(*) Dans les hadiths cités au-dessus c’est le terme Faqir (الفقير, pauvre) qui est utilisé et non miskîn (المسكين, pauvre)

– Quelle est la différence entre le faqîr et le miskîn ?

Lorsque ces deux termes sont cités ensembles,

-le faqîr désigne le pauvre qui n’a rien ou pratiquement rien en sa possession,

-tandis que le miskîn possède au moins la moitié de ce qu’il a besoin, voire plus.

Il a donc une meilleure situation que le faqîr.

عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ، قَالَ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏ « ‏ يَدْخُلُ فُقَرَاءُ الْمُسْلِمِينَ الْجَنَّةَ قَبْلَ أَغْنِيَائِهِمْ بِنِصْفِ يَوْمٍ وَهُوَ خَمْسُمِائَةِ عَامٍ ‏ »‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۲۳۵۴ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صححه الترمذي)

حكم : حسن صحيح

.

D’après Ka’b Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Deux loups affamés que l’on envoie près d’un troupeau sont moins mauvais pour le troupeau que ne le sont, pour la religion d’un homme, son obsession pour l’argent et la noblesse ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2376 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن كعب بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : ما ذئبان جائعان أرسلا في غنم بأفسد لها من حرص المرء على المال والشرف لدينه
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٣٧٦ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abdallah Ibn Mas’oud (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dormi sur une paillasse qui a laissé des traces sur ses côtes. Nous avons dit: Ô Messager d’Allah ! Si nous prenions un matelas pour toi ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Que vais-je faire avec la vie d’ici-bas ? Je ne suis dans la vie d’ici-bas que comme un cavalier qui s’est mis à l’ombre d’un arbre puis il est parti et l’a laissé ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2377 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن عبد الله بن مسعود رضي الله عنه قال : نامَ رسولُ اللَّهِ صلَّى اللَّهُ عليهِ وسلَّمَ علَى حصيرٍ فقامَ وقد أثَّرَ في جنبِهِ فقلنا يا رسولَ اللَّهِ لوِ اتَّخَذنا لَكَ وطاءً فقالَ ما لي وما للدُّنيا ، ما أنا في الدُّنيا إلَّا كراكبٍ استَظلَّ تحتَ شجرةٍ ثمَّ راحَ وترَكَها.
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٣٧٧ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

Selon Abou Hourayra (Allah soit satisfait de lui), le Prophète (Paix et Salut soient sur lui) a dit :
« L’homme a la même religion que son ami. Que l’un de vous fasse donc bien attention à celui qu’il prend pour ami !»
(Rapporté par Tirmidhi et authentifié par Cheikh Al Albani dans son Sahih Tirmidhi n°2378, Hadith Hasan)
عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ، قَالَ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏ :‏ الرَّجُلُ عَلَى دِينِ خَلِيلِهِ فَلْيَنْظُرْ أَحَدُكُمْ مَنْ يُخَالِلُ ‏‏ ‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۲۳۷۸ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Al Miqdam (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Un humain n’a jamais rempli un récipient plus mauvais que le ventre.
Il suffit au fils d’Adam de quelques bouchées afin qu’il tienne son dos droit et s’il ne peut se contenter de cela alors le tiers pour la nourriture, le tiers pour sa boisson et le tiers pour sa respiration (*) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2380 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*) C’est à dire que après avoir terminé de manger, il reste un tiers de l’estomac qui est vide.

عن المقدام رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ما ملأ آدمي وعاء شرا من بطن بحسب ابن آدم أكيلات يقمن صلبه فإن كان لا محالة فثلث لطعامه وثلث لشرابه وثلث لنفسه
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٣٨٠ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Certes Allah a dit : Si je prend les deux chers de mon serviteur (1) dans la vie d’ici-bas il n’aura pas d’autre récompense auprès de moi que le paradis (2) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2400 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(1) C’est à dire qu’Allah prend ses deux yeux et le rend aveugle.

(2) Ceci si la personne fait preuve de patience et recherche par cela la récompense d’Allah comme ceci est précisé dans d’autres ahadiths.
(voir Sahih Al Targhib n°3452)

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : إن الله يقول : إذا أخذت كريمتي عبدي في الدنيا لم يكن له جزاء عندي إلا الجنة
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٤٠٠ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Jabir (ibn Abdullah) (Qu’Allah l’agrée) le Prophète (ﷺ) a dit:
« Le jour de la resurrection, ceux qui étaient en bonne santé dans la demeure d’ici bas, lorsqu’ils verront la récompense de ceux qui était éprouver (par la maladie) ils aimeraient ce jour là que leurs peau eut été découpée par des cisailles ici-bas. »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2402 sous le chapitre as zouhd et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)
عن جابر، قَالَ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏ « ‏ يَوَدُّ أَهْلُ الْعَافِيَةِ يَوْمَ الْقِيَامَةِ حِينَ يُعْطَى أَهْلُ الْبَلاَءِ الثَّوَابَ لَوْ أَنَّ جُلُودَهُمْ كَانَتْ قُرِضَتْ فِي الدُّنْيَا بِالْمَقَارِيضِ ‏ »‏ ‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۲۴۰۲ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après ‘Oqba Ibn ‘Amir (qu’Allah l’agrée), j’ai demandé au Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui): Ô Messager d’Allah ! Qu’est-ce qu’être sauvé ?
Il m’a répondu: « Retiens ta langue (1), que ta maison te suffise (2) et pleure pour tes péchés (3) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2406 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(1) C’est à dire: préserve ta langue de prononcer une chose dans laquelle il n ‘y a pas de bien.

(2) C’est à dire: concentre toi sur ta propre personne et l’adoration que tu dois vouer pour Allah, la maison ici est une métaphore désignant la personne elle-même.

(3) C’est à dire: regrette et repens toi de tes péchés passés.

Ces explications sont tirées de Touhfatoul Ahwadhi de l’imam Al Moubarakafouri

عن عقبة بن عامر رضي الله عنه قال : قلتُ: يا رسولَ اللَّهِ ما النَّجاةُ؟ قال: أمسِكْ عليْكَ لسانَكَ، وليسعْكَ بيتُكَ، وابْكِ على خطيئتِكَ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٤٠٦ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Saïd Al Khoudri, le Prophète (que la bénédiction d’Allah soit sur lui) a dit :
Lorsque le fils d’Adam se lève le matin, tous les membres de son corps lui font des reproches à sa langue en lui disant: Crains Allah pour nous, car nous dépendons de toi, si tu fais preuve de rectitude, nous serons droit aussi, et si tu te détournes, nous nous détourneront.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2407 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)
عن أبي سعيد الخدري رفعه قال إذا أصبح ابن آدم فإن الأعضاء كلها تكفر اللسان فتقول اتق الله فينا فإنما نحن بك فإن استقمت استقمنا وإن اعوججت اعوججنا
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٤٠٧ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Qu’Allah fasse miséricorde à un serviteur qui avait commis une injustice envers son frère au niveau de l’honneur ou de l’argent et lui demande pardon avant qu’il ne meurt car alors il n’y aura plus de dinar ou de dirham (1).
S’il possède des bonnes actions alors il sera pris de ses bonnes actions (2) et s’il n’en possède pas ils mettront une partie de leurs péchés sur lui ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2419 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(1) C’est à dire que le jour du jugement il se sera plus possible de régler les conflits avec une compensation financière.

(2) C’est à dire qu’il sera pris de ses bonnes actions qui seront données aux gens envers qui il avait été injuste.

Remarque importante :

Si le péché est en relation avec les droits d’une autre personne alors pour que le repentir soit valable : il faut forcément apporter réparation à l’injustice qui a été commise

L’imam Ibn Kathir (mort en 774 du calendrier hégirien) a dit : « Les droits des autres personnes ne sont pas annulés par le repentir et sur cela il n’y a aucune différence entre la personne qui a été tuée, celle qui a été volée, celle de qui on s’est accaparé les biens, celle que l’on a accusé injustement et autre parmi les droits des gens.
Il y a un consensus sur le fait que ces droits ne sont pas annulés par le repentir et qu’il faut forcément rendre le droit à celui à qui il appartient pour que le repentir soit valable ».
(Omdatou Tefsir vol 1 p 554/555)

Ainsi il y a deux types de péchés : les péchés concrets (le vol, frapper une personne injustement…) pour lesquels il faut forcément rendre le droit à celui à qui il appartient et les péchés abstraits (la médisance, la calomnie…) pour lesquels il faut demander pardon à la personne qui a subit l’injustice.
(Charh Al Wasiya Soughra de Cheikh Souleyman Ruheili p 10)

1. En ce qui concerne les péchés concrets, il faut forcément rendre le droit à celui à qui il appartient

L’imam Al Qortobi (mort en 671 du calendrier hégirien) a dit : « Si le péché est une injustice qui a été faite sur une autre personne alors le repentir n’est pas valable sans rendre cette chose à son propriétaire et sans sortir de cette injustice et ceci qu’il s’agisse d’une chose concrète ou abstraite.
Et si celui qui a commis le péché n’est pas capable de faire cela tout de suite il doit alors avoir la ferme intention de le faire dans le plus bref délai ».
(Al Jami’ Li Ahkam Al Quran vol 21 p 100)

2. En ce qui concerne les péchés abstraits, il faut forcément demander pardon à la personne qui a subit l’injustice si elle en a eu connaissance ou invoquer pour elle et la mentionner en bien si elle n’en n’a pas eu connaissance

L’imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a dit : « En ce qui concerne la médisance, si la personne sur qui la médisance a été faite n’est pas au courant du péché alors le regret et la demande de pardon en sa faveur suffira.
Par contre si elle est au courant alors il faudra aller la voir et lui demander pardon ».
(Rawdatou Talibin vol 11 p 247)

Ceci est également l’avis de Cheikh Al Islam Ibn Taymiya et de l’imam Ibn Qayim.
(Voir Madarij As Salikin de l’imam Ibn Qayim p 211)

Remarque :

Il est recommandé à celui auprès de qui on vient s’excuser d’accepter les excuses de la personne qui a commis le péché.

L’imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a dit : « Il est très fortement recommandé d’accepter les excuses de celui qui vient s’excuser afin de préserver son frère musulman des mauvais effets du péché qui a été commis et alors celui qui accepte les excuses obtient l’immense récompense d’Allah. Allah a dit : -Ceux qui dominent leur colère, ceux qui pardonnent aux gens et Allah aime les bienfaisants- (*) ».
(Al Adhkar p 297)

(*) Il s’agit de la traduction rapprochée du sens du verset 134 de la sourate Ali ‘Imran n°3.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : رَحِمَ اللهُ عبدًا كانت لأخيهِ عندَهُ مَظلِمَةٌ في عِرضٍ أو مالٍ فجاءَهُ فاسْتَحَلَّهُ قبل أنْ يُؤخَذَ وليسَ ثَمَّ دينارٌ ولا دِرْهَمٌ فإنْ كانت لَه حَسَناتٌ أُخِذَ مِن حَسَناتِهِ وإنْ لم تَكُن لَه حَسَناتٌ حَمَّلُوهُ عليه مِن سَيِّئاتِهِم
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٤١٩ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Said (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le serviteur va être ammené le jour du jugement et Allah va lui dire: Ne t’ais-je pas donné l’ouie, la vue, de l’argent et des enfants ? Ne t’ais-je pas soumis les animaux et le labourage et je t’ai laissé cultiver cela ? Ainsi pensais-tu que tu allais me rencontrer ce jour ?
Il dira: Non.
Allah lui dira: Aujourd’hui je t’oublie comme tu m’as oublié ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2428 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

Annotation: Ce Hadith vient expliqué les versets suivants

Allah a dit dans la sourate Al A’raf n°7 verset 51: « Ceux qui prenaient leur religion comme distraction et jeu et qui ont été trompés par la vie d’ici-bas. Aujourd’hui nous les oublions comme ils ont oublié la rencontre de leur jour que voici ».

قال الله تعالى : الذين اتخذوا دينهم لهوا ولعبا وغرتهم الحياة الدنيا فاليوم ننساهم كما نسوا لقاء يومهم هذا
(سورة الأعراف ٥١)

Allah a dit dans la sourate Sajda n°32 verset 14: « Goûtez donc pour avoir oublié la rencontre de votre jour que voici, nous vous avons aussi oublié. Et gôutez au châtiment éternel pour ce que vous faisiez ».

قال الله تعالى : فذوقوا بما نسيتم لقاء يومكم هذا إنا نسيناكم وذوقوا عذاب الخلد بما كنتم تعملون
(سورة السجدة ١٤)

Allah a dit dans la sourate Al Hachr n°59 verset 19: « Et ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Allah alors il leur a fait oublier leurs propres personnes, ceux-là sont les pervers ».

قال الله تعالى : ولا تكونوا كالذين نسوا الله فأنساهم أنفسهم أولئك هم الفاسقون
(سورة الحشر ١٩)

Allah a dit dans la sourate Tawba n°9 verset 67: « Les hypocrites hommes et femmes, les uns avec les autres. Ils ordonnent le mal, interdisent le bien et ferment leurs mains. Ils ont oublié Allah alors Allah les a oublié. Certes les hypocrites sont les pervers ».

قال الله تعالى : المنافقون والمنافقات بعضهم من بعض يأمرون بالمنكر وينهون عن المعروف ويقبضون أيديهم نسوا الله فنسيهم إن المنافقين هم الفاسقون
(سورة التوبة ٦٧)
عن أبي سعيد رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : يؤتى بالعبدِ يومَ القيامةِ فيقولُ اللَّهُ لَهُ ألَم أجعل لَكَ سمعًا وبصرًا ومالًا وولدًا وسخَّرتُ لَكَ الأنعامَ والحرثَ وترَكتُكَ ترأسُ وتربعُ فَكنتَ تظنُّ أنَّكَ ملاقي يومَكَ هذا فيقولُ لا فيقولُ لَهُ اليومَ أنساكَ كما نسيتَني
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٤٢٨ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Anas (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Mon intercession est pour les gens de ma communauté qui ont commis des grands péchés (*) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2435 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*) L’imam Al Adhim Abadi a dit dans Awn Al Ma’boud que le sens du hadith est: « pour que ceux qui ont commis des grands péchés qui méritent l’entrée en enfer n’y entrent pas et pour que ceux qui y sont entrés à cause des grands péchés en sortent ».

Ce hadith, comme de nombreux textes du Coran et de la Sounna, montre que les grands péchés malgré leurs gravité ne font pas sortir celui qui les a commis de l’Islam et ne le rendent pas mécréant.

Celui qui commet un grand péché est un croyant désobéissant, si il meurt sans s’être repentit il est sous la volonté d’Allah. C’est à dire que si Allah le veut il le châtie par sa justice soit si Allah le veut il le pardonne et le fait entrer dans le paradis par sa miséricorde. Par contre si il est châtié et rentre en enfer pour ses péchés il n’y restera pas éternellement et en sortira pour ensuite rentrer au paradis.

Allah a dit dans la sourate Nissa n°4 verset 48 : « Certes Allah ne pardonne pas qu’on lui donne un associé mais il pardonne ce qui est en dessous de cela à qui il veut. Et certes celui qui pratique l’association à Allah a commis un immense péché ».

قال الله تعالى : إن الله لا يغفر أن يشرك به ويغفر ما دون ذلك لمن يشاء ومن يشرك بالله فقد افترى إثما عظيما
(سورة النساء ٤٨)
عن أنس رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم: شفاعتي لأهل الكبائر من أمتي
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٤٣٥ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Samoura Ibn Joundoub (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Certes chaque prophète a un bassin (*), certes ils se vantent concernant celui qui a le plus de personnes s’y rendant et certes j’espère en Allah que je serais celui des prophètes qui aura le plus de personnes s’y rendant ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2443 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*) C’est à dire le jour du jugement.

عن سمرة بن جندب رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إن لكل نبي حوضا وإنهم يتباهون أيهم أكثر واردة وإني أرجو أن أكون أكثرهم واردة
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٤٤٣ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abdalah Ibn Mass’oud (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Vous devez éprouver la vrai pudeur envers Allah ». Nous avons dit: Ô Messager d’Allah nous éprouvons de la pudeur et la louange est à Allah. Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ce n’est pas cela, éprouver la vrai pudeur vis-à-vis d’Allah est de préserver la tête et ce qui se trouve dessus, le ventre et ce qui se trouve autour, de se rappeler la mort et la décomposition et celui qui veut l’au-delà délaisse la beauté de la vie d’ici-bas. Celui qui fait cela aura éprouvé la vrai pudeur vis-à-vis d’Allah ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2458 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Hasan)

L’imam Moubarakafouri a dit dans son explication de ce hadith dans son ouvrage Touhafatoul Ahwadhi que :
– Le sens de « préserver la tête » est que tu ne l’utilise pas dans autre chose que l’obéissance à Allah, en ne te prosternant pas pour un autre que lui, que tu ne prie pas par ostentation, que tu n’humilie pas ton visage pour un autre qu’Allah et que tu ne le lève pas par orgueil.
– Le sens de « et ce qui se trouve dessus » est l’ensemble du visage, les yeux, la langue, les oreilles.
– Le sens de « le ventre » est de le préserver de manger des choses illicites.
– Le sens de « et ce qui se trouve autour » c’est à dire le sexe, les pieds, les mains et le coeur.

عن عبد الله بن مسعود رضي الله عنه ، قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : استَحيوا منَ اللَّهِ حقَّ الحياءِ ، قُلنا : يا رسولَ اللَّهِ إنَّا لنَستحيي والحمد لله ، قالَ : ليسَ ذاكَ ، ولَكِنَّ الاستحياءَ منَ اللَّهِ حقَّ الحياءِ أن تحفَظ الرَّأسَ ، وما وَعى ، وتحفَظَ البَطنَ ، وما حوَى ، ولتَذكرِ الموتَ والبِلى ، ومَن أرادَ الآخرةَ ترَكَ زينةَ الدُّنيا ، فمَن فَعلَ ذلِكَ فقدَ استحيا يعني : منَ اللَّهِ حقَّ الحياءِ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٤٥٨ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée), Un homme a éructé (roté) en présence du Messager d’Allah (ﷺ) qui lui a dit :« Epargne-nous tes rots car ceux qui en ce monde sont les plus repus, seront le jour du jugement les plus longuement tiraillés par la faim ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2478 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Hasan)

L’imam Ibn Mouflih Al Hanbali a dit :
« Nous ne connaissons aucun hadith dans la Sunna concernant ce qu’on doit dire quand on fait un rot ou ce qu’on doit lui dire.
Tout ce qui existe dans ce sujet n’est autre qu’une habitude étrangère à notre religion. »

عن ابن عمر، قَالَ تَجَشَّأَ رَجُلٌ عِنْدَ النَّبِيِّ صلى الله عليه وسلم فَقَالَ ‏ « ‏ كُفَّ عَنَّا جُشَاءَكَ فَإِنَّ أَكْثَرَهُمْ شِبَعًا فِي الدُّنْيَا أَطْوَلُهُمْ جُوعًا يَوْمَ الْقِيَامَةِ ‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۲۴۷۸ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après ‘Abdallah Ibn Salam (qu’Allah l’agrée), lorsque le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) venait d’arriver à Médine, les gens se sont précipités vers lui et j’étais parmi ceux qui sont allés vers lui.
Lorsque j’ai médité sur son visage j’ai vu qu’il ne s’agissait pas du visage d’un menteur.
La première chose que j’ai entendu de ses paroles est : « Ô les gens ! Propagez le salam, offrez à manger, liez les liens de parenté et priez la nuit alors que les gens dorment, vous rentrerez dans le paradis en paix ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2485 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن عبد الله بن سلام رضي الله عنه قال : أول ما قدم رسول الله صلى الله عليه وسلم المدينة انجفل الناس إليه فكنت فيمن جاءه . فلما تأملت وجهه واستبنته عرفت أن وجهه ليس بوجه كذاب .
فكان أول ما سمعت من كلامه أن قال : أيها الناس ! أفشوا السلام وأطعموا الطعام وصلوا الأرحام وصلوا بالليل والناس نيام تدخلوا الجنة بسلام
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٤٨٥ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn Mass’oud (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ne vais-je pas vous informer de celui qui est interdit pour le feu et pour qui le feu est interdit ? Toute personne proche des gens, douce et facile ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2488 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن عبدالله بن مسعود رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ألا أخبرُكم بمَن يُحرَّمُ على النَّارِ ، وبمَن تُحرَّمُ علَيهِ النَّارُ ؟ علَى كلِّ قَريبٍ هيِّنٍ سَهلٍ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٤٨٨ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Amr Ibn Chou’ayb, d’après son père, d’après son grand père (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Les orgueilleux (*) seront rassemblés le jour de la résurrection comme des atomes sous formes humaines. L’humiliation va leur venir de chaque endroit. Ils seront emmenés vers une prison dans le feu que l’on appelle -Boulas- et seront submergés par le feu ardent. Ils seront abreuvés de ce qui coule des gens de l’enfer: la boue de Khabal ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2492 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)

(*) Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a expliqué que l’orgueil est de mépriser les gens et de refuser la vérité.

عن عمرو بن شعيب عن أبيه عن جده رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : يحشر المتكبرون يوم القيامة أمثال الذر في صور الرجال يغشاهم الذل من كل مكان يساقون إلى سجن في جهنم يقال له بولس تعلوهم نار الأنيار يسقون من عصارة أهل النار طينة الخبال
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٤٩٢ و صححه و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Anas ibn Malik, le Messager d’Allah (ﷺ) a dit :
« Tous les enfants d’Adam sont exposés aux péchés, et les meilleurs de ceux qui commettent les péchés, sont ceux qui se repentent. »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2499 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)
عن أنس أن النبي صلى الله عليه وسلم قال كلُّ ابنِ آدمَ خطَّاءٌ ، وخيرُ الخطًّائينَ : التَّوَّابونَ
(رواه الترمذي في سننه رقم ۲۴۹۹ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après ‘Abdullah ibn ‘Amr, Messager d’Allah (ﷺ) a dit: « Celui qui se tait est sauvé ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2501 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahih)
عَنْ عَبْدِ اللَّهِ بْنِ عَمْرٍو، قَالَ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏ «‏ مَنْ صَمَتَ نَجَا ‏»‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۲۵۰۱ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Bakra (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit « Il n’y a aucun péché dont Allah est plus proche d’avancer le châtiment à son auteur dans l’ici-bas, avec ce qu’il lui prépare dans l’au-delà, que le baghi (*) et le fait de couper les liens de parenté ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2511 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*) Les savants ont plusieurs avis sur l’explication de ce terme. Certains disent qu’il signifie l’injustice et le fait de faire du mal aux créatures.
(Hachia Ala Sounan Ibn Maja de l’imam Sindi)
D’autres disent qu’il désigne la révolte contre les gouverneurs.
(Touhfatoul Ahwadhi de l’imam Moubarakafouri).

عن أبي بكرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : ما من ذنب أجدر أن يعجل الله لصاحبه العقوبة في الدنيا مع ما يدخر له في الآخرة من البغي وقطيعة الرحم
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٥١١ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abdallah Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), j’étais un jour derrière le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) lorsqu’il m’a dit: « Ô mon petit ! Je vais t’apprendre quelques paroles. Préserve Allah et il te préservera. Préserve Allah et tu le trouveras devant toi. Si tu demandes, alors demande à Allah, si tu cherches secours, alors cherche secours auprès d’Allah.
Et sache que si toute la communauté se rassemblait pour te faire profiter d’une chose, ils ne pourraient te faire profiter que d’une chose qu’Allah t’a écrite.
Et si ils se rassemblaient pour te nuire sur une chose, ils ne pourraient te nuire que sur une chose qu’Allah t’a écrite. Les plumes ont été levées et les feuillets ont séché.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2516 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال : كنتُ خلفَ رسولِ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلَّمَ يومًا قال : يا غلامُ ! إني أعلِّمُك كلماتٍ : احفَظِ اللهَ يحفَظْك ، احفَظِ اللهَ تجِدْه تُجاهَك . إذا سألتَ فاسألِ اللهَ وإذا استعنْتَ فاستعِنْ باللهِ . واعلمْ أنَّ الأمةَ لو اجتمعتْ على أن ينفعوك بشيءٍ لم ينفعوك إلا بشيءٍ قد كتبه اللهُ لك وإنِ اجتمعوا على أن يضُرُّوك بشيءٍ لم يضُروك إلا بشيءٍ قد كتبه اللهُ عليك . رُفِعَتِ الأقلامُ وجَفَّتِ الصُّحُفَ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٥١٦ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Mouadh Ibn Anas (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui donne pour Allah, interdit pour Allah, aime pour Allah, déteste pour Allah et marie pour Allah a certes complété sa foi ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2521 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)
عن معاذ بن أنس رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : مَن أعطَى للهِ ، ومنع للهِ ، وأحبَّ للهِ ، وأبغضَ للهِ ، وأنكحَ للهِ ، فقد استَكمل إيمانَه
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٥٢١ و حسنه و حسنه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il n’y a pas un arbre au paradis qui n’a pas son tronc en or ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2525 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : مافي الجنة شجرة إلا وساقها من ذهب 
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٥٢٥ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y a dans le paradis cent degrés et la distance entre chaque degré est de cent ans ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2529 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه وسلم : في الجنة مائة درجة ما بين كل درجتين مائة عام
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٥٢٩ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Mou’adh Ibn Jabal (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui jeûne le Ramadan, prie les prières, fait le hajj », je ne sais pas s’il a mentionné la zakat ou pas, « alors c’est un devoir pour Allah de lui pardonner ceci qu’il ait émigré dans le sentier d’Allah ou qu’il soit resté sur sa terre natale ».
Mou’adh (qu’Allah l’agrée) a dit : Ne vais-je pas informer les gens de cela ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Laisse les gens oeuvrer car certes il y a dans le paradis cent degrés.
La distance entre deux degrés est comme celle qu’il y a entre le ciel et la terre.
Le firdaws est le plus haut et le meilleur degré du paradis, au dessus de lui il y a le trône du Miséricordieux et c’est de lui que prennent source les fleuves du paradis.
Ainsi si vous demandez le paradis à Allah demandez Lui le firdaws ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2530 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن معاذ بن جبل رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : مَن صامَ رمضانَ وصلَّى الصَّلواتِ وحجَّ البيتَ ، لا أَدري أذَكَرَ الزَّكاةَ أم لا ، إلَّا كانَ حقًّا علَى اللَّهِ أن يغفرَ لَهُ إن هاجرَ في سبيلِ اللَّهِ أو مَكَثَ بأرضِهِ الَّتي وُلِدَ بِها
قالَ معاذٌ رضي الله عنه : ألا أخبرُ بِها النَّاسَ ؟
فقالَ رسولُ اللَّهِ صلَّى اللَّهُ علَيهِ وسلَّمَ : ذرِ النَّاسَ يعمَلونَ فإنَّ في الجنَّةِ مائةَ درجةٍ ما بينَ كلِّ درجَتينِ كما بينَ السَّماءِ والأرضِ والفِردَوسُ أعلى الجنَّةِ وأوسطُها وفَوقَ ذلِكَ عرشُ الرَّحمنِ ومنها تُفجَّرُ أنهارُ الجنَّةِ فإذا سَألتُمُ اللَّهَ فسَلوهُ الفردوسَ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٥٣٠ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Sa’d Ibn Abi Waqas (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Si ce qui sert à orner un ongle au paradis apparaissait, cela suffirait à orner tout ce qu’il y a entre les cieux et la terre. Et si un homme des gens du paradis dévoilait ses bracelets, ils couvriraient la lumière du soleil de la même manière que la lumière du soleil couvre la lumière des étoiles ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2538 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahihn Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن سعد بن أبي وقاص رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : لو أن ما يقل ظفر مما في الجنة بدا لتزخرف له ما بين خوافق السموات والأرض ولو أن رجلا من أهل الجنة اطلع فبدا سواره لطمس ضوء الشمس كما تطمس الشمس ضوء النجوم
(رواه الترمذي في سننه رقم ۲۵۳۸ و صححه الشيخ الألباني في صححه الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Anas (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a été interrogé sur le kawthar, il a dit: « C’est un fleuve qu’Allah m’a donné dans le paradis, il est plus blanc que le lait, plus sucré que le miel, il y a près de lui un oiseau dont le cou est comme celui d’un chameau ».
Omar (qu’Allah l’agrée) a dit: Certes cet oiseau est comblé de bienfaits.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a alors répondu: « Ceux qui en mangeront seront encore plus comblé que cela ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2542 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Hasan Sahih)
عن أنس رضي الله عنه سُئِلَ رسولُ اللَّهِ صلَّى اللَّهُ عليهِ وسلَّمَ ما الكوثَرُ ؟ قالَ ذاكَ نَهْرٌ أعطانيهِ اللَّهُ يعني في الجنَّةِ أشدُّ بياضًا منَ اللَّبنِ وأحلَى منَ العسَلِ فيه طيرٌ أعناقُها كأعناقِ الجُزُرِ قالَ عمرُ إنَّ هذهِ لناعمةٌ فقالَ رسولُ اللَّهِ صلَّى اللَّهُ عليهِ وسلَّمَ : أكَلَتُها أنعَمُ مِنها
(رواه الترمذي في سننه رقم ۲۵۴۲ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن صحيح

.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque le croyant désire avoir un enfant dans le paradis alors la grossesse, l’accouchement et sa croissance se font en une heure (1) comme il le désire (2) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2563 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(1) Le sens voulu par -une heure- ici est -en un court moment- et pas l’heure qui est connue maintenant comme étant égale à soixante minutes.

(2) C’est à dire l’enfant aura le sexe qu’il désirera, les caractéristiques qu’il désirera…
(Touhfatoul Ahwadhi)

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : المؤمن إذا اشتهى الولد في الجنة كان حمله ووضعه وسنه في ساعة كما يشتهي
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٥٦٣ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Celui qui demande trois fois le paradis à Allah, le paradis dit: Ô Allah ! Fais le rentrer dans le paradis.
Et celui qui demande protection contre le feu trois fois, le feu dit: Ô Allah protège le du feu ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2572 et authentifié par cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من سأل الله الجنة ثلاث مرات قالت الجنة : اللهم أدخله الجنة . ومن استجار من النار ثلاث مرات قالت النار : اللهم أجره من النار
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٥٧٢ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي )

حكم : صحيح

.

D’après Otba Ibn Ghazwan (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Certes une grosse pierre est jetée du bord de l’enfer, elle tombe dedans durant 70 ans sans en arriver au fond ».
Et ‘Omar disait: Rappelez vous souvent de l’enfer, car certes sa chaleur est intense, le fond de l’enfer est loin et ses massues sont de fer.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2575 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

Rapporté également par Cheikh Albani dans Sahiha n°1612

عن عتبة بن غزوان رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم: إن الصخرة العظيمة لتلقى من شفير جهنم فتهوي فيها سبعين عاما وما تفضي إلى قرارها
وكان عمر يقول : أكثروا ذكر النار فإن حرها شديد وإن قعرها بعيد وإن مقامعها حديد
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٥٧٥ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Je n’ai jamais vu une chose aussi étonnante que quelqu’un qui veut fuir le feu mais dort et quelqu’un qui veut le paradis mais dort (*) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2601 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Hasan)

(*) C’est à dire compte tenu du châtiment du feu, comment est-il possible que celui qui veut en être préservé dorme et soit insouciant ?
De la même manière, compte tenu des bienfaits et des délices du paradis, comment est-il possible que celui qui veut l’obtenir dorme et soit insouciant ?
La personne qui veut renter dans le paradis et être préservé du feu doit plutôt faire des efforts dans la pratique des bonnes actions et dans le fait de s’écarter des péchés.
(voir Touhafatoul Ahwdhi et Charh Sounan Tirmidhi de cheikh Al Abad cours n°280)

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ما رأيت مثل النار نام هاربها ولا مثل الجنة نام طالبها 
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٦٠١ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Abou Said (qu’Allah l’agrée),
Le Messager d’Allah ﷺ a dit: « Comment pourrais-je prendre du plaisir, alors que l’ange qui est chargé de souffler dans la Trompe (Israfil) a déjà posé sa bouche sur l’embouchure et qu’il n’attend plus que l’ordre de souffler ? Ainsi, lorsqu’on lui ordonnera de souffler, il s’exécutera ! » Il semblait alors que ces propos furent lourds à entendre de la part des Compagnons, aussi leur dit-il : « Dites : « Allah nous suffit, et quel excellent Garant ! » »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2618 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

عَنْ أَبِي سَعِيدٍ، قَالَ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏«‏ كَيْفَ أَنْعَمُ وَصَاحِبُ الْقَرْنِ قَدِ الْتَقَمَ الْقَرْنَ وَاسْتَمَعَ الإِذْنَ مَتَى يُؤْمَرُ بِالنَّفْخِ فَيَنْفُخُ ‏‏»‏ ‏.‏ فَكَأَنَّ ذَلِكَ ثَقُلَ عَلَى أَصْحَابِ النَّبِيِّ صلى الله عليه وسلم فَقَالَ لَهُمْ « قُولُوا حَسْبُنَا اللَّهُ وَنِعْمَ الْوَكِيلُ عَلَى اللَّهِ تَوَكَّلْنَا ‏»‏ ‏.‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۲۶۱۸ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Bourayda (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Le pacte qu’il y a entre nous et eux est la prière, celui qui la délaisse aura certes mécru »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2621 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن بريدة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : العهد الذي بيننا و بينهم الصلاة فمن تركهما فقد كفر
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٦٢١ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abdullah ibn Shaqiq Al-‘Uqayli:

« Les Compagnons de Mohammed (ﷺ) ne considéraient pas L’abandon d’un acte (obligatoire) comme une mécréance, sauf pour le Salat (la prière). »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2622 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

عَبْدِ اللَّهِ بْنِ شَقِيقٍ الْعُقَيْلِيِّ، قَالَ كَانَ أَصْحَابُ مُحَمَّدٍ صلى الله عليه وسلم لاَ يَرَوْنَ شَيْئًا مِنَ الأَعْمَالِ تَرْكُهُ كُفْرٌ غَيْرَ الصَّلاَةِ
(رواه الترمذي في سننه رقم ۲۶۲۲ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abdoullah Ibn ‘Amr (رضي الله عنهما) rapporte que le Prophète (ﷺ) a dit :

« Un homme, de ma communauté, sera appelé à comparaître, devant toutes les sortes de créatures. Il lui sera alors montré 99 registres. Chacun des registres demandera un très long regard :
Alors Il dira: ‘Ne niez-vous pas tout cela?
« Est-ce que mes scribes, consciencieux, ont été injustes dans le contenu des registres? »
II dira : « Non ! Ô Seigneur ! »
« As-tu une excuse ? (Pour expliquer tes péchés) ou des bonnes actions (pour compenser les mauvaises) »
Il dira : « Non ».
Il lui sera alors dit : « Mais certes oui, tu as auprès de Nous une bonne œuvre et aucune injustice ne te sera faite aujourd’hui ».
On lui présentera alors une carte sur laquelle il sera inscrit :
« J’atteste qu’il n’y a pas de Dieu sauf Allah et que Mouhammad est Son serviteur et Son Messager ».
II dira alors : « Ô Seigneur ! Quel poids peut avoir cette carte avec tous ces registres (de pêchés) ? »
Il lui sera dit : « Il ne te sera pas fait d’injustice ».
Les registres seront mis dans un plateau et la carte dans l’autre; la balance penchera alors du coté de la carte ».
Rien n’est plus lourd que le Nom d’Allah.
(Rapporté par Tirmidhi dans Sounan Tirmidhi n°2639 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih, Hadith Sahîh)

عَنْ عَبْدَ اللَّهِ بْنَ عَمْرِو بْنِ الْعَاصِ، يَقُولُ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏ « ‏ إِنَّ اللَّهَ سَيُخَلِّصُ رَجُلاً مِنْ أُمَّتِي عَلَى رُءُوسِ الْخَلاَئِقِ يَوْمَ الْقِيَامَةِ فَيَنْشُرُ عَلَيْهِ تِسْعَةً وَتِسْعِينَ سِجِلاًّ كُلُّ سِجِلٍّ مِثْلُ مَدِّ الْبَصَرِ ثُمَّ يَقُولُ أَتُنْكِرُ مِنْ هَذَا شَيْئًا أَظَلَمَكَ كَتَبَتِي الْحَافِظُونَ فَيَقُولُ لاَ يَا رَبِّ ‏.‏ فَيَقُولُ أَفَلَكَ عُذْرٌ فَيَقُولُ لاَ يَا رَبِّ ‏.‏ فَيَقُولُ بَلَى إِنَّ لَكَ عِنْدَنَا حَسَنَةً فَإِنَّهُ لاَ ظُلْمَ عَلَيْكَ الْيَوْمَ فَتَخْرُجُ بِطَاقَةٌ فِيهَا أَشْهَدُ أَنْ لاَ إِلَهَ إِلاَّ اللَّهُ وَأَشْهَدُ أَنَّ مُحَمَّدًا عَبْدُهُ وَرَسُولُهُ فَيَقُولُ احْضُرْ وَزْنَكَ فَيَقُولُ يَا رَبِّ مَا هَذِهِ الْبِطَاقَةُ مَعَ هَذِهِ السِّجِلاَّتِ فَقَالَ إِنَّكَ لاَ تُظْلَمُ ‏.‏ قَالَ فَتُوضَعُ السِّجِلاَّتُ فِي كِفَّةٍ وَالْبِطَاقَةُ فِي كِفَّةٍ فَطَاشَتِ السِّجِلاَّتُ وَثَقُلَتِ الْبِطَاقَةُ فَلاَ يَثْقُلُ مَعَ اسْمِ اللَّهِ شَيْءٌ ‏ »‏
(رواه الترمذي والشيخ الألباني في صحيح الترمذي رقم ۲۶۳۹)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abd Allah Ibn ‘Amr rapporte que le Messager d’Allah (salallahu ‘alayhi wasalam) a dit : « Arrivera à ma Communauté ce qui est arrivé aux Enfants d’Israël, ils les suivront pas à pas, au point que l’un d’eux copule en public avec sa mère, des gens de ma Communauté feront cela. Les Enfants d’Israël se sont divisés en soixante-douze sectes, et ma Communauté se divisera en soixante-treize sectes, toutes en Enfer sauf une. » Les Compagnons dirent : « Quelle est-elle, ô Messager d’Allah ? » Il répondit : « Ceux qui se conforment à ma voie et celle de mes Compagnons aujourd’hui. »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2641 et authentifié par cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)
عن عبدالله بن عمرو رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم :ليأتينَّ على أمَّتي ما أتى على بني إسرائيل حَذوَ النَّعلِ بالنَّعلِ ، حتَّى إن كانَ مِنهم من أتى أُمَّهُ علانيَةً لَكانَ في أمَّتي من يصنعُ ذلِكَ ، وإنَّ بَني إسرائيل تفرَّقت على ثِنتينِ وسبعينَ ملَّةً ، وتفترقُ أمَّتي على ثلاثٍ وسبعينَ ملَّةً ، كلُّهم في النَّارِ إلَّا ملَّةً واحِدةً ، قالوا : مَن هيَ يا رسولَ اللَّهِ ؟ قالَ : ما أَنا علَيهِ وأَصحابي
(رواه الترمذي في سننه رقم ۲۶۴۱ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي

حكم : حسن

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), Que le Messager d’Allah (ﷺ) a dit: « Quiconque est interrogé sur une science qu’il connaît,
Ensuite il la dissimule (cette science), il sera bridé le Jour dernier avec des brides de feu.  »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2649 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)

عن أَبِي هُرَيْرَةَ، قَالَ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏ « ‏ مَنْ سُئِلَ عَنْ عِلْمٍ عَلِمَهُ ثُمَّ كَتَمَهُ أُلْجِمَ يَوْمَ الْقِيَامَةِ بِلِجَامٍ مِنْ نَارٍ ‏ »‏ ‏.‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۲۶۴۹ و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Al Moughira ibn Chou’ba (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui transmet de ma part un hadith alors qu’il voit qu’il s’agit d’un mensonge est lui même un des menteurs ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2662 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن المغيرة بن شعبة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : من حدَّثَ عني حديثًا وهو يَرَى أنه كذِبٌ فهو أحدُ الكاذبيْن
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٦٦٢ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Al ‘Irbad Ibn Sariya (qu’Allah l’agrée) : Un jour, après la prière du ghadat (1), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) nous a fait une exhortation éloquente qui a fait pleurer les yeux et frémir les coeurs.
Un homme a dit: Certes ceci est l’exhortation de celui qui fait ses adieux. Que nous recommandes-tu ô Messager d’Allah ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Je vous recommande la taqwa d’Allah (2) et d’écouter et d’obéir même à un esclave abyssin car certes celui d’entre vous qui va vivre verra de nombreuses divergences.
Et prenez garde aux nouvelles choses car elles sont certes égarement.
Celui d’entre vous qui assiste à cela qu’il s’accroche à ma sounna et à la sounna des califes droits et bien-guidés. Mordez là à pleine dent (3) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2676 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(1) C’est la prière du sobh.

(2) Ce terme signifie le fait que la personne mette entre elle et le châtiment d’Allah une protection en se conformant à Ses ordres et en s’écartant de Ses interdits.

(3) Le sens est de montrer à quel point il faut s’accrocher à la sounna du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et à celle des califes bien-guidés en cas de divergence.

Il faut également souligner une nuance qui n’apparait pas vraiment dans la traduction française. Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a cité deux choses: sa sounna et celle des califes bien-guidés.
Pourtant lorsqu’il a dit de mordre à pleine dent, il a dit -Mordez là- et pas -Mordez les-.
Les savants ont tirés de cela que la sounna du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et celle des califes bien-guidés n’est en réalité qu’une seule et unique voie.

عن العرباض بن سارية رضي الله عنه قال : وعظنا رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ يومًا بعد صلاةِ الغداةِ موعظةً بليغةً ذرفَتْ منها العيونُ ووجِلتْ منها القلوبُ
فقال رجلٌ : إنَّ هذه موعظةُ مُودِّعٍ فماذا تعهد إلينا يا رسولَ اللهِ ؟
قال رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ : أوصيكم بتقوى اللهِ والسمعِ والطاعةِ وإن عبدٌ حبشيٌّ فإنه من يعشْ منكم يرَ اختلافًا كثيرًا وإياكم ومحدثاتِ الأمورِ فإنها ضلالةٌ
فمن أدرك ذلك منكم فعليه بسنَّتي وسنةِ الخلفاءِ الراشدِين المهديِّين عَضوا عليها بالنواجذِ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٦٧٦ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Darda (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui prend un chemin pour rechercher la science, Allah lui fait prendre par cela un chemin vers le paradis. Certes les anges étendent leurs ailes pour celui qui recherche la science et certes tous ceux qui sont dans les cieux et sur la terre demandent le pardon pour le savant même le poisson dans l’eau.
Le mérite du savant sur l’adorateur est comme le mérite de la lune par rapport aux autres astres.
Et certes les savants sont les héritiers des prophètes et les prophètes n’ont pas laissé comme héritage des dinar ou des dirham mais ils ont laissé la science, celui qui la prend aura prit une part importante ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2682 et authentifié par cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن أبي الدرداء رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من سلك طريقا يبتغي فيه علما ، سلك الله به طريقا إلى الجنة ، وإن الملائكة لتضع أجنحتها لطالب العلم ، وإن العالم ليستغفر له من في السموات ، ومن في الأرض حتى الحيتان في الماء ، وفضل العالم على العابد ، كفضل القمر على سائر الكواكب ، إن العلماء ورثة الأنبياء ، إن الأنبياء لم يورثوا دينارا ، ولا درهما ، إنما ورثوا العلم ، فمن أخذ به فقد أخذ بحظ وافر
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٦٨٢ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Deux caractéristiques ne se rassemblent pas chez un hypocrite: le bon comportement et le savoir dans la religion ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2684 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : خصلتان لا تجتمعان في منافق : حسن سمت و لا فقه في الدين
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٦٨٤ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Oumama Al Bahili (qu’Allah l’agrée), on a mentionné au Prophète deux hommes: l’un d’eux est un adorateur et le second est un savant. le Prophète (ﷺ) a dit: « Le mérite du savant par rapport à l’adorateur est comme mon mérite par rapport au plus bas d’entre-vous » puis il a dit: « Certes les anges et les gens des cieux et de la terre, même la fourmis dans son trou, même la poisson prient pour celui qui enseigne le bien aux gens »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2685 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)
عن أبي أمامة رضي الله عنه قال ذُكِرَ لرَسولِ اللهِ صلَّى اللهُ علَيه وسلَّم رجُلانِ؛ أحدهما عابدٌ، والآخَرُ عالِمٌ، فقال رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ علَيه وسلَّم: فضلُ العالمِ على العابدِ كفضلي على أدناكم ثمَّ قالَ رسولُ اللَّهِ صلَّى اللَّهُ عليْهِ وسلَّمَ إنَّ اللَّهَ وملائِكتَهُ وأَهلَ السَّماواتِ والأرضِ حتَّى النَّملةَ في جُحرِها وحتَّى الحوتَ ليصلُّونَ على معلِّمِ النَّاسِ الخيرَ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٦٨٥ و صححه الشيخ الألباني فيصحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Amr Ibn Chouayb, d’après son père, d’après son grand-père (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ne fait pas partie de nous celui qui ressemble à autre que nous. Ne ressemblez pas aux juifs ni aux chrétiens car certes le salut des juifs est un signe avec les doigts et le salut des chrétiens est un signe avec les mains ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2695 et authentifié par Cheikh Albani dans sa Sahih Tirmidhi, Hadith Hasan)
عن عمرو بن شعيب عن أبيه عن جده رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم :لَيْسَ مِنَّا مَنْ تَشَبَّهَ بِغَيْرِنَا لاَ تَشَبَّهُوا بِالْيَهُودِ وَلاَ بِالنَّصَارَى فَإِنَّ تَسْلِيمَ الْيَهُودِ الإِشَارَةُ بِالأَصَابِعِ وَتَسْلِيمَ النَّصَارَى الإِشَارَةُ بِالأَكُفِّ (رواه الترمذي في سننه رقم ٢٦٩٥ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Anas (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) nous a mis comme limite de temps pour tailler les moustaches, pour couper les ongles, pour raser le pubis, et pour raser les aisselles de ne pas dépasser 40 jours.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2759 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال : وقت لنا رسول الله صلى الله عليه وسلم في قص الشارب ، وتقليم الأظافر ، وحلق العانة ، ونتف الإبط أن لا نترك أكثر من أربعين يوما
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٧٥٩ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Moussa Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Chaque oeil commet la fornication (*) et la femme si elle se parfume puis passe près d’un groupe de gens, alors elle est comme ceci et cela c’est à dire une fornicatrice ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2786 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Hasan)

(*) L’imam ‘Abder Raouf Al Mounawi a dit dans Fayd Al Qadir que ceci signifie: – Chaque oeil que ce soit celui d’un homme ou une femme qui regarde vers une personne qui lui est interdite a commis sa part de fornication -.

Allah a dit dans la sourate An Nour n°24 versets 30 et 31 : « Dis aux croyants de baisser leurs regards et de préserver leur chasteté. Ceci est plus pur pour eux. Certes Allah est Parfaitement Connaisseur de ce qu’ils font. Et dis aux croyantes de baisser leurs regards et de préserver leur chasteté ».

قال الله تعالى : قُل لِّلْمُؤْمِنِينَ يَغُضُّوا مِنْ أَبْصَارِهِمْ وَيَحْفَظُوا فُرُوجَهُمْ ذَلِكَ أَزْكَى لَهُمْ إِنَّ اللَّهَ خَبِيرٌ بِمَا يَصْنَعُونَ / وَقُل لِّلْمُؤْمِنَاتِ يَغْضُضْنَ مِنْ أَبْصَارِهِنَّ وَيَحْفَظْنَ فُرُوجَهُنَّ
(سورة النور ٣٠ و ٣١)

عن أبي موسى الأشعري رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : كلُّ عينٍ زانيةٌ ، والمرأةُ إذا استعطَرَت فمرَّت بالمَجلسِ ، فَهيَ كذا وَكذا. يعني زانيةً
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٧٨٦ و صححه و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي )

حكم : حسن

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y a 3 choses que l’on ne refuse pas : les coussins, le parfum et le lait (*) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2790 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Hasan)

(*) C’est à dire lorsque l’on est invité chez quelqu’un il ne convient pas de repousser ces trois choses si on nous les propose.
(Touhfatoul Ahwadhi)

Remarque : Il y a une parole répandue que les gens attribuent à tort au Messager d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).
Il s’agit de la parole -La propreté fait partie de la foi-.

Il n’y a pas de hadith qui a été rapporté du Messager d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) avec ces termes.

Il y a d’autres ahadiths qui ont été rapportés avec des termes proches mais aucun d’eux n’est authentique.

Parmi ces ahadith :

1. D’après ‘Abdallah Ibn Mas’oud (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) aurait dit: « La propreté mène vers la foi et la foi et le croyant sont dans le paradis ».
(Rapporté par Tabarani dans Al Mou’jam Al Awsat n°7311)

Ce hadith a été jugé comme étant très faible par :
– L’imam Al ‘Iraqi dans Takhrij Ahadith Al Ihya vol 1 p 156
– Cheikh Albani dans Da’if Taghrib n°153

عن عبدالله بن عمر رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : ثلاث لا ترد : الوسائد والدهن واللبن
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٧٩٠ و حسنه الشيخ الألباني فيصحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Samoura Ibn Joundoub (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Habillez vous de blanc car cela est certes le plus pur et le meilleur et utilisez le comme linceul pour vos morts ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2810 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)
عن سمرة بن جندب رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : البَسوا البياضَ فإنَّها أطهَرُ وأطيَبُ ، وَكَفِّنوا فيها موتاكُم
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٨١٠ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Al Harith Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah a ordonné à Yahya Ibn Zakariya 5 choses pour qu’il les mette en pratique et que les Bani Isra’il les mettent en pratique (…). Et il vous a ordonné l’aumône et l’exemple de ceci est comme un homme qui a été capturé par des ennemis. Ils ont attachés ses mains à son cou et s’apprêtèrent à lui couper la tête lorsque alors il dit: puis-je me racheter auprès de vous ? Et il leur donna ses biens jusqu’à ce qu’il se soit racheté ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n° 2863 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

L’imam Ibn Qayim Al Djawziya (mort en 751) a dit dans Al Wabil Sayib p 50:
« Certes l’aumône a un effet étonnant sur le fait d’enlever les différents types de malheurs et d’épreuves même si elle provient d’un pervers ou d’un injuste au point où même si elle provient d’un mécréant. Ceci est une chose qui est connue par les gens instruits comme par les gens de la masse. L’ensemble des gens de la terre conviennent de cela car ils en ont eu l’expérience ».

عن الحارث الأشعري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إن الله أمر يحيى بن زكريا بخمس كلمات أن يعمل بها ويأمر بني إسرائيل أن يعملوا بها (…) وأمركم بالصدقة فإن مثل ذلك كمثل رجل أسره العدو فأوثقوا يده إلى عنقه وقدموه ليضربوا عنقه فقال أنا أفدي
(رواه الترمذي في سننه رقم ۲۸۶۳ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) est sortit vers Oubay Ibn Ka’b (qu’Allah l’agrée) qui était en train de prier et lui a dit: « Ô Oubay ! ».
Oubay (qu’Allah l’agrée) ne lui a pas répondu et a allégé sa prière puis il est allé vers le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) et lui a dit: Salam ‘Alayka ô Messager d’Allah.
Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « ‘Alayka Salam, ô Oubay ! Qu’est ce qui t’a empêché de me répondre lorsque je t’ai appelé ? ».
Oubay (qu’Allah l’agrée) a dit: Ô Messager d’Allah ! j’étais certes en train de prier.
Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « N’as-tu pas trouvé dans ce qu’Allah m’a révélé -Répondez à Allah et son Messager lorsqu’ils vous appellent vers ce qui vous donne vie- ? (1) ».
Oubay (qu’Allah l’agrée) a dit: Certes et je ne recommencerai pas si Allah le veut.
Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: Aimerais-tu que je t’apprenne une sourate dont il n’a pas fait descendre l’équivalent que ce soit dans la thora, dans l’injil dans le zabour ou dans le fourqan (3) ».
Oubay (qu’Allah l’agrée) a dit: Certes ô Messager d’Allah !
Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Que récites-tu dans ta prière ? ».
Oubay (qu’Allah l’agrée) a récité Oum Al Quran (2) alors le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Je jure par Celui qui détient mon âme dans Sa main, Allah n’a rien révélé qui lui soit égal dans la thora, dans l’injil, dans le zabour et dans le fourqan (3), elle est certes les septs répétés et le Coran grandiose qu’il m’a été donné ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2875 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(1) Sourate Al Anfal n°8 verset 24.
(2) C’est à dire qu’il a récité la sourate Al Fatiha n°1.
(3) La thora est le livre qu’Allah a révélé à Moussa.
L’injil est le livre qu’Allah a révélé à Issa Ibn Maryam.
Le zabour est le livre qu’Allah a révélé à Daoud.
Le fourqan est un nom du Coran.

(*) Ce Hadith est une explication du verset de sourate Al Hijr n°15 verset 87

Allah a dit dans la sourate Al Hijr n°15 verset 87: « Nous t’avons certes donné les septs répétés et le Coran grandiose ».

قال الله تعالى : ولقد آتيناك سبعا من المثاني والقرآن العظيم
(سورة الحجر ٨٧)

عن أبي هريرة رضي الله عنه أن رسول الله صلى الله عليه وسلم خرج على أبي بن كعب رضي الله عنه فقال: يا أبي ! وهو يصلي . فالتفت أبي رضي الله عنه فلم يجبه وصلى أبي رضي الله عنه فخفف ثم انصرف إلى رسول الله صلى الله عليه وسلم فقال : السلام عليك يا رسول الله
فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم : وعليك السلام ما منعك يا أبي أن تجيبني إذ دعوتك ؟
فقال : يا رسول الله ! إني كنت في الصلاة .
قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : فلم تجد فيما أوحى الله إلي أن استجيبوا لله وللرسول إذا دعاكم لما يحييكم
قال : بلى ولا أعود إن شاء الله .
قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : أتحب أن أعلمك سورة لم ينزل في التوراة ولا في الإنجيل ولا في الزبور ولا في الفرقان مثلها ؟
قال: نعم يا رسول الله !
قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : كيف تقرأ في الصلاة ؟ فقرأ أم القرآن
قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : والذي نفسي بيده ما أنزل الله في التوراة ولا في الإنجيل ولا في الزبور ولا في الفرقان مثلها وإنها سبع من المثاني والقرآن العظيم الذي أعطيته
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٨٧٥ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après An Nou’man Ibn Bachir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Certes Allah a écrit un livre deux milles ans avant de créer les cieux et la terre.
Il en a descendu deux versets par lesquels il a clôturé la sourate Al Baqara (1).
S’ils sont lus dans une maison durant trois nuits (2) alors Chaytan ne s’approche pas de cette maison ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2882 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi)

(1) Il s’agit de la sourate n°2

(2) C’est à dire qu’ils sont récités dans chacune des trois nuits.
(Touhfatoul Ahwadhi Charh Sounan Tirmidhi)

عن النعمان بن بشير رضي الله عنه قال رسول الله صلّى الله عليه وسلّم : إن الله كتب كتابًا قبل أن يخلق السموات والأرض بألفي عام أنزل منه آيتين ختم بهما سورة البقرة لا يقرآن في دار ثلاث ليال فيقربها شيطان
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٨٨٢ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes une sourate de trente versets a intercédé pour une personne (1) jusqu’à ce qu’il lui soit pardonné, c’est la sourate -Béni soit celui dans la Main de qui est la royauté- (2) ».
(Rapporté par Tirmidhi qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi n°2891, Hadith Hasan)

(1) C’est à dire une personne qui lisait cette sourate avec assiduité.
(Fayd Al Qadir, hadith n°2279)

(2) Il s’agit de la sourate Al Moulk n°67.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إن سورة من القرآن ثلاثون آية شفعت لرجل حتى غفر له وهي سورة تبارك الذي بيده الملك
(رواه الترمذي في سننه و حسنه و حسنه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي رقم ٢٨٩١)

حكم :  حسن

.

D’après Ibn Mass’oud (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui lit une lettre du livre d’Allah a pour cela une bonne action et la bonne action compte 10 fois. Je ne dis pas que Alif Lam Mim est une lettre mais Alif est une lettre, Lam est une lettre et Mim est une lettre ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2910 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi Hadith Sahîh)
عن بن مسعود رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من قرأ حرفا من كتاب الله فله به حسنة والحسنة بعشر أمثالها لا أقول : آلم حرف ، ولكن ألف حرف و لام حرف وميم حرف
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٩١٠ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم :صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Amr (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Il sera dit au lecteur du Coran (*): Récite et monte et psalmodie comme tu le faisais dans la vie d’ici-bas car certes ta demeure sera au dernier verset que tu réciteras ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2914 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan Sahih)

(*) C’est à dire dans le paradis.

عن عبدالله بن عمرو رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : يقالُ لصاحِبِ القرآنِ : اقرأ، وارتَقِ، ورتِّل كَما كُنتَ ترتِّلُ في الدُّنيا، فإنَّ منزلتَكَ عندَ آخرِ آيةٍ تقرأُ بِها
(رواه أبو الترمذي في سننه رقم ۲۹۱۴ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le lecteur du Coran viendra le jour du jugement et le Coran dira: Ô Seigneur ! Donne lui une parure!
Alors il lui sera mis la couronne de la noblesse.
Puis il dira: Ô Seigneur ! Rajoute lui !
Alors il lui sera mis la parure de la noblesse.
Puis il dira: Ô Seigneur ! Soit satisfait de lui!
Alors Il sera satisfait de lui.
Il lui sera dit: Récite et monte.
Et il lui sera rajouté à chaque verset une bonne action ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2915 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : يجيء صاحب القرآن يوم القيامة فيقول
القرآن : يا رب ! حله
فيُلبس تاج الكرامة ثم يقول : يا رب ! زده
فيُلبس حلة الكرامة ثم يقول : يا رب ! ارض عنه
فيرضى عنه فيقال له : اقرأ وارق ويزداد بكل آية حسنة
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٩١٥ و صححه و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم :حسن

.

D’après ‘Imran Ibn Husayn (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit « Celui qui lit le Coran, qu’il demande à Allah par celui-ci (*) car viendront des gens qui liront le Coran et demanderont au gens par celui-ci ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2917 et authentifié par cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)

(*) L’imam ‘Abder Raouf Al Mounawi a dit dans Fayd Al Qadir (hadith n°8956) que le sens de cela est: « qu’il invoque après avoir terminé le Coran par les invocations qui sont rapportées ou bien à chaque fois qu’il lit un verset sur la miséricorde il demande à Allah sa miséricorde, à chaque fois qu’il lit un verset sur le châtiment il demande protection contre le châtiment et ainsi de suite ».

Pour appuyer le premier sens qui a été mentionné par l’imam Mounawi il est bon de citer le récit suivant:

D’après Thabit Al Bounani, lorsque Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée) terminait le Coran il rassemblait ses enfants et les gens de sa maison et il invoquait pour eux.
(Rapporté par Said Ibn Mansour dans ses Sounan n°27 et authentifié par l’imam Ibn Hajar dans Nataij Al Afkar vol 3 p 173, par l’imam Nawawi dans Al Adhkar p 88 et par Cheikh Albani dans Lafdatoul Kabad p 7)

عن عمران بن حصين رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من قرأ القرآن فليسأل الله به فإنه سيجيء أقوام يقرؤون القرآن يسألون به الناس
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٩١٧ و حسنه و حسنه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن


عن ثابت البناني قال : كان أنس بن مالك رضي الله عنه إذا ختم القرآن جمع ولده و أهل بيته و دعا لهم
(رواه سعيد ابن منصور في سننه رقم ٢٧ و صححه الحافظ ابن حجر نتائج الأفكار ج ٣ ص ١٧٣ و الإمام النووي في كتاب الأذكار ص ٨٨ و الشيخ الألباني في لفدة الكبد ص ٧)

.

D’après ‘Oqba Ibn ‘Amir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit : « Celui qui lit le Coran à voix haute est comme celui qui a fait une aumône apparente et celui qui lit le Coran à voix basse est comme celui qui a fait une aumône cachée (*) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2919 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*) L’imam Tirmidhi (mort en 279) a dit : Le sens de ce hadith est que celui qui lit le Coran à voix basse est mieux que celui qui le lit à voix haute car les savants disent que l’aumône cachée est meilleure que l’aumône apparente car ainsi la personne est à l’abri de l’ostentation et de l’auto-satisfaction.

Par contre il faut souligner que parfois l’aumône apparente peut être meilleure que l’aumône cachée si elle présente un intérêt ou un avantage comme le fait que les gens prennent exemple sur celui qui fait l’aumône.
Ainsi de la même manière dans certaines situations la récitation du Coran à voix haute (tant qu’elle ne gêne personne) peut-être meilleure que la récitation à voix basse s’il y a quelqu’un qui écoute et profite de cette récitation.
(Voir Touhfatoul Ahwadhi Charh Sounan Tirmidhi et Charh Sounan Abi Daoud de cheikh Al Abad cours n°162)

عن عقبة بن عامر رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : الجاهر بالقرآن كالجاهر بالصدقة والمسر بالقرآن كالمسر بالصدقة
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٩١٩ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Aicha (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) ne dormait pas avant d’avoir lu – Bani Israil – (1) et – Zoumar – (2).
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2920 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(1) Il s’agit de la sourate Al Isra n°17.
(2) Il s’agit de la sourate Zoumar n°39.

عن عائشة رضي الله عنها قالت : كان النبي صلى الله عليه وسلم لا ينام على فراشه حتى يقرأ بني إسرائيل ، والزمر
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٩٢٠ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdullah ibn ‘Amir bin Rabi’ah, d’après son père : « Nous étions en voyage avec le prophète (ﷺ) durant une nuit sombre et nous ne savions pas où se trouvait la Qiblah. Alors nous avons prié là ou nous pensions être la bonne direction.

Nous avons mentionné cela au Messager d’Allah (ﷺ), alors est descendu le verset

{ Où que vous vous tourniez, la Face (direction) d’Allah est donc là. }
[Sourate 2 : la vache, Verset 115]

(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2957 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)

« Une nuit sombre » (لَيْلَةٍ مُظْلِمَةٍ): c’est à dire qu’ils ne voyaient ni lune, ni étoiles, il n’y avait aucun moyen de s’orienter.

« Où que vous dirigiez, le visage d’Allah s’y trouve» : Les savants ont donnés deux explications concernant « le visage d’Allah ». La plus répandu est que « le visage d’Allah » signifie la direction vers laquelle Allah nous demande de nous diriger. Et d’autres savants disent que cela signifie le visage d’Allah proprement dit.

(Fait partie de la croyance du musulman de croire qu’Allah subhanahu ta’âlâ a un visage, cela fait partie de Ses caractéristique. Mais il y a des règles qui régissent cela par exemple on ne doit pas demander comment est ce visage. Poser cette question est une innovation. Certains gens de l’innovation utilise se verset pour dire qu’Allah se trouve partout. Les savants leur répondent en disant : « le fait de ce trouver en face de quelque chose ne signifie pas que cette chose n’est pas élevé. La preuve est que le soleil lorsqu’il se couche, on le voit en face de nous pourtant il est bien au dessus de nous. Et cet exemple (du soleil) et une créature, que dire alors du Créateur subhanahu ta’âlâ ».)

عَنْ عَبْدِ اللَّهِ بْنِ عَامِرِ بْنِ رَبِيعَةَ، عَنْ أَبِيهِ، قَالَ كُنَّا مَعَ النَّبِيِّ صلى الله عليه وسلم فِي سَفَرِهِ فِي لَيْلَةٍ مُظْلِمَةٍ فَلَمْ نَدْرِ أَيْنَ الْقِبْلَةُ فَصَلَّى كُلُّ رَجُلٍ مِنَّا عَلَى حِيَالِهِ فَلَمَّا أَصْبَحْنَا ذَكَرْنَا ذَلِكَ لِلنَّبِيِّ صلى الله عليه وسلم فَنَزَلَتْ ‏:‏ ‏(‏أَيْنَمَا تُوَلُّوا فَثَمَّ وَجْهُ اللَّهِ ‏)‏ ‏ ‏.‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۲۹۵۷ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Thawban (qu’Allah l’agrée), lorsque le verset -Ceux qui thésaurisent l’or et l’argent- (1) fut révélé nous étions en voyage avec le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui). Certains compagnons ont dit: Ce verset a été descendu pour l’or et l’argent, si nous savions quel était le meilleur bien afin que nous l’acquérions.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le meilleur des biens est une langue qui fait du dhikr (2), un coeur qui remercie et une épouse croyante qui aide la personne au niveau de sa foi ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3094 qui l’a authentifié et a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(1) Sourate Tawba n°9 verset 34.
(2) C’est à dire du rappel d’Allah.

عن ثوبان رضي الله عنه قال :لمَّا نزلت وَالَّذِينَ يَكْنِزُونَ الذَّهَبَ وَالْفِضَّةَ قالَ كنَّا معَ رسول اللَّه صلَّى اللَّهُ عليْهِ وسلَّمَ في بعضِ أسفارِهِ فقالَ بعضُ أصحابِهِ أنزلَ في الذَّهبِ والفضَّةِ لو علمنا أيُّ المالِ خيرٌ فنتَّخذَهُ فقالَ أفضلُهُ لسانٌ ذاكرٌ وقلبٌ شاكرٌ وزوجةٌ مؤمنةٌ تعينُهُ على إيمانِه
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٠٩٤ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Ibn ‘Abbâs (رضي الله عنهما), le Messager d’Allâh (صلى الله عليه وسلم) a dit: « Quand Allah a noyé Fir’awn, il a dit: « Je crois qu’il n’y a d’autre divinité digne d’adoration que Celui en qui ont cru les Enfants d’Isrâ’îl. »,
« L’ange Jibril عليه سلام a dit : « Ô Mohammed ! Si tu m’avais vu lorsque je pris de la boue de la mer et lui en ai rempli la bouche, de peur que la miséricorde ne l’atteigne »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3107 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh li Ghayrih)

عَنِ ابْنِ عَبَّاسٍ، أَنَّ النَّبِيَّ صلى الله عليه وسلم قَالَ ‏ « ‏ لَمَّا أَغْرَقَ اللَّهُ فِرْعَوْنَ قَالَ آمَنْتُ أَنَّهُ لاَ إِلَهَ إِلاَّ الَّذِي آمَنَتْ بِهِ بَنُو إِسْرَائِيلَ فَقَالَ جِبْرِيلُ يَا مُحَمَّدُ فَلَوْ رَأَيْتَنِي وَأَنَا آخُذُ مِنْ حَالِ الْبَحْرِ فَأَدُسُّهُ فِي فِيهِ مَخَافَةَ أَنْ تُدْرِكَهُ الرَّحْمَةُ ‏ »‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۳۱۰۷ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح [لغيره]

.

D’après Ibn Abbas رضي الله عنهما :

« Les Juifs vinrent au Messager d’Allah صلى الله عليه و سلم et lui dirent : « Ô Abal Qassim ! Informe-nous sur le tonnerre, qu’est-ce ? »

Il صلى الله عليه و سلم répondit : « C’est un ange parmi les anges. Il est chargé des nuages.
Il porte une cravache de feu avec laquelle il dirige les nuages où Allah veut. »

Puis ils dirent : « Qu’en est-il du bruit que nous entendons ? »

Il صلى الله عليه و سلم répondit :

« c’est son exhortation aux nuages lorsqu’il les dirige, jusqu’à ce qu’ils atteignent l’endroit où on leur a commandé d’aller ».

Alors ils dirent : « tu as dit la vérité ».

Et ils ont demandé : « qu’est-ce qu’Israël s’est interdit à lui-même ? »
Il صلى الله عليه و سلم a répondu : « il se plaignait d’une sciatique et rien ne pouvait le soulager sauf de la viande de chameaux et du lait de chamelle. Il s’est donc interdit ces choses ». Ils ont dit : « tu as dit la vérité ».

(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3117 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

عَنِ ابْنِ عَبَّاسٍ، قَالَ أَقْبَلَتْ يَهُودُ إِلَى النَّبِيِّ صلى الله عليه وسلم فَقَالُوا يَا أَبَا الْقَاسِمِ أَخْبِرْنَا عَنِ الرَّعْدِ مَا هُوَ قَالَ ‏ »‏ مَلَكٌ مِنَ الْمَلاَئِكَةِ مُوَكَّلٌ بِالسَّحَابِ مَعَهُ مَخَارِيقُ مِنْ نَارٍ يَسُوقُ بِهَا السَّحَابَ حَيْثُ شَاءَ اللَّهُ ‏ »‏ ‏.‏ فَقَالُوا فَمَا هَذَا الصَّوْتُ الَّذِي نَسْمَعُ قَالَ ‏ »‏ زَجْرُهُ بِالسَّحَابِ إِذَا زَجَرَهُ حَتَّى يَنْتَهِيَ إِلَى حَيْثُ أُمِرَ ‏ »‏ ‏.‏ قَالُوا صَدَقْتَ فَأَخْبِرْنَا عَمَّا حَرَّمَ إِسْرَائِيلُ عَلَى نَفْسِهِ قَالَ ‏ »‏ اشْتَكَى عِرْقَ النَّسَا فَلَمْ يَجِدْ شَيْئًا يُلاَئِمُهُ إِلاَّ لُحُومَ الإِبِلِ وَأَلْبَانَهَا فَلِذَلِكَ حَرَّمَهَا ‏ »‏ ‏.‏ قَالُوا صَدَقْتَ ‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۳۱۱۷ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Al Bara (Qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) au sujet de la parole d’Allah: « Allah affermit les croyants par une parole ferme, dans la vie présente et dans l’au-delà (14:27). Le Prophète (ﷺ) a dit: « Dans la tombe, quand il lui sera dit: ‘Qui est ton Seigneur? Quel est ta religion? Et qui est ton Prophète?' »
(Rapporté par Tirmidhi (Chapitre du Tafsir) dans ses Sounan et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi n°3120, Hadith Sahîh)
عَنِ الْبَرَاءِ، عَنِ النَّبِيِّ صلى الله عليه وسلم فِي قَوْلِ اللَّهِ ‏:‏ ‏(‏ يُثَبِّتُ اللَّهُ الَّذِينَ آمَنُوا بِالْقَوْلِ الثَّابِتِ فِي الْحَيَاةِ الدُّنْيَا وَفِي الآخِرَةِ ‏)‏ قَالَ ‏ »‏ فِي الْقَبْرِ إِذَا قِيلَ لَهُ مَنْ رَبُّكَ وَمَا دِينُكَ وَمَنْ نَبِيُّكَ
(رواه الترمذي و صححه الشيخ الألباني في صحيح صحيح الترمذي رقم ۳۱۲۰)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Hourayra (qu’Allah l’agrée), Le Messager d’Allah (ﷺ) a dit: (La Sourate Al Fatiha) « Al-Hamdulillah est Umm Al-Qur’an (La Mère du Coran) et Umm Al-Kitab (La Mère du livre) et As Sab Al Mathaani (Les septs répétés). »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3124 qui l’a authentifié De Hasan Sahîh, et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن أبي هريرة، قَالَ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏ « ‏ الْحَمْدُ لِلَّهِ أُمُّ الْقُرْآنِ وَأُمُّ الْكِتَابِ وَالسَّبْعُ الْمَثَانِي ‏ »‏ ‏.‏ قَالَ أَبُو عِيسَى هَذَا حَدِيثٌ حَسَنٌ صَحِيحٌ ‏.‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۳۱۲۴ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Bahz Ibn Hakim, d’après son père, d’après son grand père (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Vous serez rassemblés en marchant, en étant sur une monture ou en étant traînés sur vos visages ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3143 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)

Cheikh ‘Abdel Mouhsin Al ‘Abad a expliqué que ceci aura lieu dans l’ici-bas lorsque les gens seront rassemblés vers le Cham (*) à l’approche de l’Heure.
(Charh Sounan Tirmidhi cours n°263)

(*) C’est une région qui comprend la Palestine, la Syrie, la Jordanie…

عن بهز بن حكيم عن أبيه عن جده رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إنكم تحشرون رجالا وركبانا وتجرون على وجوهكم
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣١٤٣ و حسنه و حسنه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Abou Sa’d Ibn Abi Fadala (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque Allah va rassembler les premiers et les derniers pour un jour sur lequel il n’y a aucun doute, un crieur va appeler en disant: Celui qui a pratiqué de l’association dans un acte qu’il a fait qu’il aille chercher sa récompense auprès de celui qu’il a associé car certes Allah est le plus riche qui se passe de tout associé ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3154 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)
عن أبي سعد بن أبي فضالة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إذا جمعَ اللَّهُ النَّاسَ يومَ القيامةِ ليَومٍ لا رَيبَ فيهِ، نادى مُنادٍ: مِن كانَ أشرَكَ في عَملٍ عملَهُ للَّهِ أحدًا فليطلب ثوابَهُ من عندِ غيرِ اللَّهِ فإنَّ اللَّهَ أَغنى الشُّرَكاءِ عنِ الشِّركِ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣١٥٤ و حسنه و حسنه أيضاً الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque l’on m’a fait faire l’ascension nocturne, j’ai vu Idriss (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) dans le quatrième ciel ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3157 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi)

C’est l’explication du verset suivant:

Allah a dit dans la sourate Maryam n°19 versets 56 et 57 (traduction rapprochée du sens des versets): « Et mentionne dans le livre Idriss, il était certes un véridique et un prophète et Nous l’avons fait monté dans un endroit élevé ».


قال الله تعالى : وَ اذْكُرْ فِي الْكِتَابِ إِدْرِيسَ إِنَّهُ كَانَ صِدِّيقًا نَّبِيًّا وَرَفَعْنَاهُ مَكَانًا عَلِيًّا
(سورة مريم ٥٦/٥٧)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : لما عرج بي رأيت إدريس في السماء الرابعة
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣١٥٧ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Ikrima, Oum Oumara Al Ansariya (qu’Allah l’agrée) s’est rendue vers le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et a dit: Je vois que toutes les choses sont pour les hommes et je vois que les femmes ne sont jamais mentionnées ?
Alors le verset suivant a été révélé: -Certes les musulmans et les musulmanes, les croyants et les croyantes, les obéissants et les obéissantes, les véridiques hommes et femmes, les patients et les patientes, ceux et celles qui se recueillent, les donneurs et les donneuses d’aumônes, les jeûneurs et les jeûneuses, ceux et celles qui préservent leurs sexes, ceux et celles qui mentionnent Allah beaucoup, Allah leur a préparé un pardon et une immense récompense- (*).
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3211 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*) Sourate Al Ahzab n°33 verset 35.

عن عكرمة عن أم عمارة الأنصارية رضي الله عنها أنها أتت رسول الله صلى الله عليه وآله وسلم فقالت : ما أرى كل شيء إلا للرجال ما أرى النساء يذكرن في شيء . فنزلت : إن المسلمين والمسلمات والمؤمنين والمؤمنات والقانتين والقانتات والصادقين والصادقات والصابرين والصابرات والخاشعين والخاشعات والمتصدقين والمتصدقات والصائمين والصائمات والحافظين فروجهم والحافظات والذاكرين الله كثيرا والذاكرات أعد الله لهم مغفرة وأجرا عظيما
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٢١١ و حسنه و و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم :  إسناده صحيح

.

D’après Abou Said Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), les demeures de Banou Salama se trouvaient à l’extrémité de Médine ainsi ils ont voulu les déplacer à proximité de la mosquée. Alors le verset: { Nous écrivons ce qu’ils ont fait ainsi que leurs traces } est descendu. Le Prophète (ﷺ) a dit: « Certes vos traces sont écrites (2) ainsi ne déplacez pas vos maisons ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3226 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(1) Il s’agit du verset suivant:

Allah a dit dans la sourate Yasin n°36 verset 12: « Nous écrivons ce qu’ils ont fait ainsi que leurs traces ».
قال الله تعالى: ونكتب ما قدموا وآثارهم
(سورة يس ١٢)

(2) Il s’agit des pas des croyants vers la mosquée pour lesquels ils obtiennent une récompense.

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال: كانَت بنو سلَمةَ في ناحيةِ المدينةِ فأرادوا النُّقلةَ إلى قُربِ المسجدِ فنزلت هذِهِ الآيةَ: إِنَّا نَحْنُ نُحْيِ الْمَوْتَى وَنَكْتُبُ مَا قَدَّمُوا وَآثَارَهُمْ فقالَ رسولُ اللَّهِ صلَّى اللَّهُ علَيهِ وسلَّمَ: إنَّ آثارَكُم تُكْتبُ فلا تنتَقِلوا
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٢٢٦ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Joubeyr Ibn Mout’im (qu’Allah l’agrée) : La lune s’est fendue en deux parties à l’époque du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).
Une partie était au dessus de cette montagne et l’autre partie était au dessus de cette autre montagne.
Ils ont dit (*): -Muhammad nous a ensorcelé- et certains d’entre eux ont dit alors: -Même s’il nous a ensorcelé, il ne peut pas ensorceler l’ensemble des gens-.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3289 et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Isnad Sahih)

(*) C’est à dire les mécréants de Qouraych.

Dans une autre version, il y a l’ajout suivant: Ils ont alors interrogé les voyageurs qui arrivaient de tous les endroits et les voyageurs disaient: Nous l’avons vu (*).
(Rapporté par Bayhaqi dans Dalail Al Noubouwa vol 2 p 266/267 qui a dit après avoir cité cette version: ‘L’imam Boukhari l’a utilisée comme argument pour dire que ceci a eu lieu à La Mecque’, voir Fath Al Bari 7/184 et Al Bidaya Wa Nihaya vol 4 p 301)

(*) C’est à dire que les voyageurs qui arrivaient à La Mecque disaient tous qu’ils avaient vu, eux aussi, la lune se fendre.

عن جبير بن مطعم رضي الله عنه قال : انشق القمر على عهد النبي صلى الله عليه وسلم حتى صار فرقتين على هذا الجبل وعلى هذا الجبل فقالوا سحرنا محمد فقال بعضهم لئن كان سحرنا ما يستطيع أن يسحر الناس كلهم
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٢٨٩ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

وفي رواية أخرى قال : فسئل السفار و قدموا من كل وجهة فقالوا : رأينا
(رواه البيهقي في دلائل النبوة ج ٢ ص ٢٦٦/٢٦٧. انظر فتح الباري ٧/١٨٤ و البداية و النهاية ج ٤ ص ٣٠١)

حكم : إسناده صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
« Allah a dit: J’ai préparé pour mes serviteurs pieux ce qu’aucun oeil n’a vu, ce qu’aucune oreille a entendu et ce qu’aucun coeur n’a jamais imaginé. Lisez si vous le voulez: -Dans une ombre étendue- [Sourate Al Waqi’a n°56 verset 30].
L’espace d’un fouet dans le paradis est meilleur que la vie d’ici-bas et tout ce qu’elle contient, lisez si vous le voulez: -Quiconque est écarté du feu et rentre dans le paradis a certes réussi- [Sourate Ali Imran n°3 verset 185] ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3292 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan Sahîh)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : يقول الله أعددت لعبادي الصالحين ما لا عين رأت ولا أذن سمعت ولا خطر على قلب بشر اقرؤوا إن شئتم وظل ممدود وموضع سوط من الجنة خير من الدنيا وما فيها واقرؤوا إن شئتم فمن زحزح عن النار وأدخل الجنة فقد فاز
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٢٩٢ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), Abou Bakr (qu’Allah l’agrée) a dit au Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) : Ô Messager d’Allah ! Tu as pris des cheveux blancs.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) lui dit: « Ce sont les sourates Houd (1), l’Événement (2), les Envoyés (3), la Nouvelle (4) et l’Obscurcissement (5) qui m’ont donné des cheveux blancs ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3297 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(1) Il s’agit de la sourate n°11
(2) Il s’agit de la sourate n°56
(3) Il s’agit de la sourate n°21
(4) Il s’agit de la sourate n°78
(5) Il s’agit de la sourate n°81

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال : قال أبو بكر رضي الله عنه : يا رسول الله قد شبت
قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : شيبتني هود و الواقعة و المرسلاث و عم يتساءلون و إذا الشمس كورت
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٢٩٧ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui veut voir le jour du jugement comme s’il le voyait de ses propres yeux, qu’il lise: -Quand le soleil sera obscurci- et -Quand le ciel se rompra- et -Quand le ciel se déchirera- (*) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3333 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*) Il s’agit des sourates n°81, n°82 et n°84.

عن عبدالله بن عمر رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من سره أن ينظر إلى يوم القيامة كأنه رأي العين فليقرأ إذا الشمس كورت و إذا السماء انفطرت و إذا السماء انشقت
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٣٣٣ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صححه الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (عليه سلام), Le Messager d’Allah (ﷺ) a dit: « Quand Allah créa Adam, II caressa avec Sa Main son dos.
Ainsi toutes les âmes qui doivent naître de sa progéniture jusqu’au jour du Jugement, sortiront de son dos.
Sous les yeux de chaque être humain II fit une lumière brillante et la mit devant Adam.
Adam dit: ‘O Seigneur! Qui sont ceux-ci ?’ Il répondit: ‘Ils sont ta progéniture’. Il vit un homme parmi eux dont la lumière l’attira. Adam demanda: ‘O Seigneur! Qui est ceci ?’ Allah lui répondit: ‘C’est un homme de parmi les dernières nations de ta progéniture, appelé David’.
Il lui demanda: ‘O Seigneur! De combien d’années as-tu fait son âge ?’
Allah dit: «Soixante ans».
Adam demanda à Allah: ‘O Seigneur! Donne-lui de mon âge «Quarante ans de plus ».’.
Quand l’âge d’Adam fut achevé, l’Ange de la mort vint à lui, Adam lui dit : Ne me reste-t-il pas encore Quarante ans ?.
L ‘Ange dit : Ne les as-tu pas donnés à ton fils David.
Il renia et sa progéniture renia, il oublia et sa progéniture oublia aussi, Adam commetta une faute et sa descendance commetta une faute aussi ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3356, Hadith Hasan Sahîh)
عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ، قَالَ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏ « ‏ لَمَّا خَلَقَ اللَّهُ آدَمَ مَسَحَ ظَهْرَهُ فَسَقَطَ مِنْ ظَهْرِهِ كُلُّ نَسَمَةٍ هُوَ خَالِقُهَا مِنْ ذُرِّيَّتِهِ إِلَى يَوْمِ الْقِيَامَةِ وَجَعَلَ بَيْنَ عَيْنَىْ كُلِّ إِنْسَانٍ مِنْهُمْ وَبِيصًا مِنْ نُورٍ ثُمَّ عَرَضَهُمْ عَلَى آدَمَ فَقَالَ أَىْ رَبِّ مَنْ هَؤُلاَءِ قَالَ هَؤُلاَءِ ذُرِّيَّتُكَ فَرَأَى رَجُلاً مِنْهُمْ فَأَعْجَبَهُ وَبِيصُ مَا بَيْنَ عَيْنَيْهِ فَقَالَ أَىْ رَبِّ مَنْ هَذَا فَقَالَ هَذَا رَجُلٌ مِنْ آخِرِ الأُمَمِ مِنْ ذُرِّيَّتِكَ يُقَالُ لَهُ دَاوُدُ ‏.‏ فَقَالَ رَبِّ كَمْ جَعَلْتَ عُمْرَهُ قَالَ سِتِّينَ سَنَةً قَالَ أَىْ رَبِّ زِدْهُ مِنْ عُمْرِي أَرْبَعِينَ سَنَةً ‏.‏ فَلَمَّا انْقَضَى عُمْرُ آدَمَ جَاءَهُ مَلَكُ الْمَوْتِ فَقَالَ أَوَلَمْ يَبْقَ مِنْ عُمْرِي أَرْبَعُونَ سَنَةً قَالَ أَوَلَمْ تُعْطِهَا ابْنَكَ دَاوُدَ قَالَ فَجَحَدَ آدَمُ فَجَحَدَتْ ذُرِّيَّتُهُ وَنَسِيَ آدَمُ فَنَسِيَتْ ذُرِّيَّتُهُ وَخَطِئَ آدَمُ فَخَطِئَتْ ذُرِّيَّتُهُ ‏ »‏ ‏.‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۳۳۵۶ و صححه الشيخ الألباني في صححه الترمذي)

حكم : حسن صحيح

.

Anas a rapporté [au sujet de la parole d’Allah le Très-Haut] «En vérité Nous vous avons accordé Al-Kawthar» (108:1) que le Prophète (ﷺ) a dit: « . C’est une rivière dans le Paradis» Il a dit: «Le Prophète (ﷺ) a dit:« Je vis une rivière au Paradis, ses bords sont couverts de dômes en perles. Je dis: «Quel est ce O Jibril ‘? » Il a dit: « . Ceci est Al-Kawthar qu’Allah t’a accordé ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3359 qui l’a authentifié De Hasan Sahîh et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahîh)

وسلم قَالَ ‏ »‏ هُوَ نَهْرٌ فِي الْجَنَّةِ ‏ »‏ ‏.‏ قَالَ فَقَالَ النَّبِيُّ صلى الله عليه وسلم ‏ »‏ رَأَيْتُ نَهْرًا فِي الْجَنَّة حَافَتَاهُ اللُّؤْلُؤِ قُلْتُ مَا هَذَا يَا جِبْرِيلُ قَالَ هَذَا الْكَوْثَرُ الَّذِي قَدْ أَعْطَاكَهُ اللَّهُ ‏ »‏ ‏.‏ قَالَ أَبُو عِيسَى هَذَا حَدِيثٌ حَسَنٌ صَحِيحٌ ‏.‏
ركعتان
(رواه الترمذي في سننه رقم ۳۳۵۹ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abdallah Ibn Omar (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le kawthar est un fleuve dans le paradis, ses bords sont en or, son cours est de perles et d’émeraudes, son sable est plus parfumé que le musc, son eau est plus sucrée que le miel et plus blanche que la neige ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3361 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)
عن عبدالله بن عمر رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : الكوثَرُ نَهْرٌ في الجنَّةِ ، حافَّتاهُ من ذَهَبٍ ، ومَجراهُ على الدُّرِّ والياقوتِ ، تُربتُهُ أطيبُ مِنَ المسكِ ، وماؤُهُ أحلَى منَ العسلِ ، وأبيَضُ منَ الثَّلجِ
 (رواه الترمذي في سننه رقم ٣٣٦١ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Rien n’est aussi noble pour Allah que l’invocation ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3370 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : ليس شيء أكرم على الله تعالى من الدعاء
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٣٧٠ و حسنه و حسنه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après An-Nu’mân ibn Bachîr (Qu’Allah les agrées), le Messager d’Allah (ﷺ) a dit :L’invocation est l’adoration même: puis il dit Et votre Seigneur dit : «Appelez-Moi, Je vous répondrai. Ceux qui, par orgueil, se refusent à M’adorer entreront bientôt dans l’Enfer, humiliés».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3372 et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans  Sahih Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عَنِ النُّعْمَانِ بْنِ بَشِيرٍ، عَنِ النَّبِيِّ صلى الله عليه وسلم قَالَالدُّعاءَ هوَ العِبادَةُ، ثمَّ قرأَ: وَقَالَ رَبُّكُمُ ادْعُونِي أَسْتَجِبْ لَكُمْ إِنَّ الَّذِينَ يَسْتَكْبِرُونَ عَنْ عِبَادَتِي سَيَدْخُلُونَ جَهَنَّمَ دَاخِرِينَ
رواه الترمذي في سننه رقم ۳۳۷۲ و صححه أيضاً الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui a qui il plaît qu’Allah l’exauce dans les moments de difficultés qu’il multiplie les invocations dans les moments d’aisance ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3382 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من سره أن يستجيب الله له عند الشدائد فليكثر من الدعاء في الرخاء
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٣٨٢ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Le meilleur rappel est -Il n’y a pas d’autre divinité qui mérite d’être adorée si ce n’est Allah- (1) et la meilleure invocation est -Toutes les louanges sont pour Allah- (2) ».
(Rapporté par Tirmidhi n°3383 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)

(1) En phonétique: La Ilaha Illa Allah

En arabe:

لاَ إِلَهَ إِلاَّ الله

(2) En phonétique: El Hamdoulilah

En arabe:

الحَمْدُ لِلَّه
عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : أفضل الذكر لا إله إلا الله و أفضل الدعاء الحمد لله
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٣٨٣ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Farwa Ibn Nawfal (qu’Allah l’agrée), je me suis rendu vers le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et j’ai dit: Ô Messager d’Allah! Apprend moi une chose que je pourrais dire lorsque je me mets dans mon lit !
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Récite : -Qoul Ya Ayouhal Kafiroun- (*) car elle est certes un désaveu de l’association ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3403 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*) Il s’agit de la sourate Al Kafiroun n°109.

عن فروة بن نوفل رضي الله عنه أنه أتى النبي صلى الله عليه وسلم فقال : يا رسول الله ! علمني شيئا أقوله إذا أويت إلى فراشي
فقال النبي صلى الله عليه وسلم : اقرأ قل يا أيها الكافرون فإنها براءة من الشرك
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٤٠٣ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Jabir Ibn Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) ne dormait pas avant d’avoir lu – Tanzil Sajda – (*) et – Tabarak – (**).
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3404 et authentifié par cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi)

(*) Il s’agit de la sourate Sajda n°32
(**) Il s’agit de la sourate Al Moulk n°67

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما كانَ النَّبيُّ صلَّى اللَّهُ عليهِ وسلَّمَ لا ينامُ حتَّى يقرأ ب تَنزيل السَّجدةِ وب تبارَك
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٤٠٤ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Al ‘Irbad Ibn Sariya (qu’Allah l’agrée) : Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) ne dormait pas avant d’avoir lu les mousabihat (*) et il disait: « Il y a dedans un verset qui est meilleur que mille versets ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3406 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Hasan)

(*) L’imam Al Moubarakfouri a dit dans Touhfatoul Ahwadhi que ce terme signifie les sourates qui commencent par -Sobhana-, par -Sabaha-, par -Yousabihou- et par -Sabih-.

Il y a en tout sept sourates qui sont: Al Isra (n°17), Al Hadid (n°57), Al Hachr (n°59), As Saff (n°61), Al Joumou’a (n°62), AtTaghaboun (n°65) et Al A’la (n°87).

عن العرباض بن سارية رضي الله عنه أنّ النّبي صلّى الله عليه وسلّم كان لا ينامُ حتّى يقرأ المسبّحاتِ ويقولُ : فيها آيةٌ خيرٌ من ألفِ آية
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٤٠٦ و حسنه و حسنه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Abou Houreira (Qu’Allah l’agrée) Le Messager d’Allah (ﷺ) nous enseigne que lorsque l’on voit une personne éprouvée on doit dire :  » La louange est à Allah, qui m’a préservé des épreuves dont tu es affligé et m’a préféré à beaucoup de Ses créatures. »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3432 et authentifié par cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

Invocation en Arabe
الْحَمْـدُ للهِ الّذي عافاني مِمّا ابْتَـلاكَ بِهِ، وَفَضَّلَـني عَلى كَثيـرٍ مِمَّنْ خَلَـقَ تَفْضـيلا

Invocation en Phonétique
Al hamdu li-l-lâhi l-ladhî ‘âfânî mimmâ btalâka bihi wa faddalanî ‘alâ kathîrin mimman khalaqa tafdîlan.

Rapporté également par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°2737

عن أبي هريرة قال قال رسول الله صلى الله عليه وسلم من رأى مبتلًى فقالَ الحمدُ للَّهِ الَّذي عافاني ممَّا ابتلاَكَ بِهِ وفضَّلني على كثيرٍ ممَّن خلقَ تفضيلاً لم يصبْهُ ذلِكَ البلاءُ.
رواه الترمذي في سننه رقم ٣٤٣٢ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui s’assoit dans une assise dans laquelle il a dit beaucoup de paroles interdites et dit avant de se lever de cette assise: ‘Gloire et louange à toi ô Allah, j’atteste qu’aucune autre divinité ne mérite d’être adorée en dehors de toi, je te demande pardon et me repens à toi’ sans qu’Allah ne lui expie ce qu’il a dans cette assise ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3433 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

En phonétique: Sobhanaka Allahoumma wa bihamdik, ach hadou an la ilaha illa ant astaghfirouka wa atoubou ilaik

En arabe:

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم :مَنْ جَلَسَ فِي مَجْلِسٍ فَكَثُرَ فِيهِ لَغَطُهُ فَقَالَ قَبْلَ أَنْ يَقُومَ مِنْ مَجْلِسِهِ ذَلِكَ سُبْحَانَكَ اللَّهُمَّ وَبِحَمْدِكَ أَشْهَدُ أَنْ لاَ إِلَهَ إِلاَّ أَنْتَ أَسْتَغْفِرُكَ وَأَتُوبُ إِلَيْكَ ‏.‏ إِلاَّ غُفِرَ لَهُ مَا كَانَ فِي مَجْلِسِهِ ذَلِكَ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٤٣٣ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Amr (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Il n’y a personne sur la terre qui dit: -Il n’y aucune divinité qui mérite d’être adorée si ce n’est Allah, Allah est le plus grand, Il n’y a de force et de puissance que par Allah- (*) sans que ses péchés soient pardonnés même s’ils étaient plus nombreux que l’écume de la mer ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3460 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)

(*) En phonétique: La Ilaha Illa Allah, Wa Allahou Akbar, Wa La Hawla Wa La Qouwata Illa Billah

En arabe:

لاَ إِلَهَ إِلاَّ الله وَ اللهُ أَكْبَر وَ لاَ حَولَ وَ لاَ قُوَّةَ إِلاَّ بِاللهِ
عن عبدالله بن عمرو رضي الله عنهما قال رسول الله صلّى الله عليه و سلم : ما على الأرض أحد يقول : لا إله إلا الله والله أكبر ولا حول ولا قوة إلا بالله إلا كفّرت عنه خطاياه ولو كانت مثل زبد البحر
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٤٦٠ و حسنه و حسنه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après ‘Abdallah Ibn Mass’oud (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « J’ai rencontré Ibrahim (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) durant mon voyage nocturne, il m’a dit: Ô Muhammad ! Passe le salam à ta communauté de ma part et informe les que la terre du paradis est bonne, son eau est pure, sa terre est plate et que les plantations du paradis sont: Sobhanallah, Al Hamdoulilah, La Ilaha Illa Allah et Allahou Akbar ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3462 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)
عن عبد الله بن مسعود رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : لَقِيتُ إِبْرَاهِيمَ لَيْلَةَ أُسْرِيَ بِي فَقَالَ يَا مُحَمَّدُ أَقْرِئْ أُمَّتَكَ مِنِّي السَّلاَمَ وَأَخْبِرْهُمْ أَنَّ الْجَنَّةَ طَيِّبَةُ التُّرْبَةِ عَذْبَةُ الْمَاءِ وَأَنَّهَا قِيعَانٌ وَأَنَّ غِرَاسَهَا سُبْحَانَ اللَّهِ وَالْحَمْدُ لِلَّهِ وَلاَ إِلَهَ إِلاَّ اللَّهُ وَاللَّهُ أَكْبَرُ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٤٦٢ و حسنه و حسنه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui dit : -Gloire et louanges à Allah l’Immense- (*) il lui est planté un palmier dans le paradis ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3464 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi)

(*) En phonétique: Sobhanallahil ‘Adhim Wa Bihamdih

En arabe:

سُبْحَانَ الله العَظِيم وَ بِحَمْدِه
عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من قال سبحان الله العظيم وبحمده غرست له نخلة في الجنة
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٤٦٤ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Fadala Ibn Oubeid (qu’Allah l’agrée) : Alors que le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) était assis (*), un homme est entré et a prié.
Il a dit: Ô Allah! Pardonne moi et fais moi miséricorde.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Tu t’es empressé ô toi le prieur! Si tu pries lorsque tu t’assois alors fais des louanges à Allah comme il le mérite, prie sur moi puis ensuite invoque Allah »
Puis un autre homme a prié après cela. Il a fait des louanges à Allah, a prié sur le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) lui a dit: « Ô toi le prieur! Invoque tu seras exaucé ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3476 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*) C’est à dire dans la mosquée.

عن فضالة بن عبيد رضي الله عنه قال : بينا رسول الله صلى الله عليه وسلم قاعد إذ دخل رجل فصلى فقال : اللهم اغفر لي وارحمني .
فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم : عجلت أيها المصلي ! إذا صليت فقعدت فاحمد الله بما هو أهله وصل علي ثم ادعه
ثم صلى رجل آخر بعد ذلك فحمد الله وصلى على النبي صلى الله عليه وسلم فقال له النبي صلى الله عليه وسلم : أيها المصلي ادع تجب
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٤٧٦ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي

حكم : صحيح

.

D’après Hicham, Al Hassan Al Basri (mort en 110 du calendrier hégirien) a dit à propos du verset -Seigneur! Accorde nous une belle part dans l’ici-bas, et une belle part dans l’au-delà- (*) : « La belle part dans l’ici-bas est la science et l’adoration et la belle part dans l’au-delà est le paradis ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3488 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi)

(*) Il s’agit du verset 201 de la sourate Al Baqara n°2.

عَنْ هِشَامِ بْنِ حَسَّانَ، عَنِ الْحَسَنِ، فِي قَوْلِهِ ‏:‏ ‏(‏ ربَّنَا آتِنَا فِي الدُّنْيَا حَسَنَةً وَفِي الآخِرَةِ حَسَنَةً ‏)‏ قَالَ فِي الدُّنْيَا الْعِلْمَ وَالْعِبَادَةَ وَفِي الآخِرَةِ الْجَنَّةَ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٤٨٨ و حسنه الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

.

Ibn Omar (رضي الله عمهما) a dit: « Le Messager d’Allah (ﷺ) quittait rarement une assemblée sans prononcer devant ses compagnons ces invocations:

« Ô Allah ! Accorde-nous une part de Ta crainte telle qu’elle s’interpose entre nous et la désobéissance à Tes ordres. [Accorde-nous] une part de Ton obéissance telle qu’elle nous permette d’atteindre Ton paradis. [Accorde-nous] une part de certitude telle qu’elle nous permette de supporter plus aisément ce bas monde. Ô Allah ! Fais-nous profiter de notre ouïe, de notre vue et de notre force tant que nous serons en vie, et préserve ces sens jusqu’à notre mort. Venge-nous de ceux qui nous oppressent, en fais que les malheurs qui nous touchent n’influent pas notre religion. Fais que ce bas monde ne soit pas notre plus grand souci, ni le seul que nos connaissances embrassent, et n’accorde pas domination sur nous à qui n’éprouve aucune clémence à notre égard. »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3502 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)

L’invocation En arabe :

اللَّهُمَّ اقْسِمْ لَنَا مِنْ خَشْيَتِكَ مَا يَحُولُ بَيْنَنَا وَبَيْنَ مَعَاصِيكَ وَمِنْ طَاعَتِكَ مَا تُبَلِّغُنَا بِهِ جَنَّتَكَ وَمِنَ الْيَقِينِ مَا تُهَوِّنُ بِهِ عَلَيْنَا مُصِيبَاتِ الدُّنْيَا وَمَتِّعْنَا بِأَسْمَاعِنَا وَأَبْصَارِنَا وَقُوَّتِنَا مَا أَحْيَيْتَنَا وَاجْعَلْهُ الْوَارِثَ مِنَّا وَاجْعَلْ ثَأْرَنَا عَلَى مَنْ ظَلَمَنَا وَانْصُرْنَا عَلَى مَنْ عَادَانَا وَلاَ تَجْعَلْ مُصِيبَتَنَا فِي دِينِنَا وَلاَ تَجْعَلِ الدُّنْيَا أَكْبَرَ هَمِّنَا وَلاَ مَبْلَغَ عِلْمِنَا وَلاَ تُسَلِّطْ عَلَيْنَا مَنْ لاَ يَرْحَمُنَا

L’invocation En phonétique :

Allāhumma-qsim lanā min khashyatika mā yaḥūlu, bainanā wa baina ma`āṣīka wa min ṭā`atika mā tuballighuna bihī jannatak, wa minal-yaqīni mā tuhawwinu bihī `alainā muṣībatid-dunyā, wa matti`na bi-asmā`inā wa abṣārina wa quwwatina mā aḥyaytanā, waj`alhul-wāritha minnā, waj`al tha’ranā `alā man ẓalamanā, wanṣurna `alā man `ādānā, wa lā taj`al muṣībatanā fī dīninā, wa lā taj`alid-dunyā akbara hamminā wa lā mablagha `ilminā, wa lā tusalliṭ `alainā man lā yarḥamunā

عن ابْن عمر، قَالَ قَلَّمَا كَانَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم يَقُومُ مِنْ مَجْلِسٍ حَتَّى يَدْعُوَ بِهَؤُلاَءِ الْكَلِمَاتِ لأَصْحَابِهِ ‏ « ‏ اللَّهُمَّ اقْسِمْ لَنَا مِنْ خَشْيَتِكَ مَا يَحُولُ بَيْنَنَا وَبَيْنَ مَعَاصِيكَ وَمِنْ طَاعَتِكَ مَا تُبَلِّغُنَا بِهِ جَنَّتَكَ وَمِنَ الْيَقِينِ مَا تُهَوِّنُ بِهِ عَلَيْنَا مُصِيبَاتِ الدُّنْيَا وَمَتِّعْنَا بِأَسْمَاعِنَا وَأَبْصَارِنَا وَقُوَّتِنَا مَا أَحْيَيْتَنَا وَاجْعَلْهُ الْوَارِثَ مِنَّا وَاجْعَلْ ثَأْرَنَا عَلَى مَنْ ظَلَمَنَا وَانْصُرْنَا عَلَى مَنْ عَادَانَا وَلاَ تَجْعَلْ مُصِيبَتَنَا فِي دِينِنَا وَلاَ تَجْعَلِ الدُّنْيَا أَكْبَرَ هَمِّنَا وَلاَ مَبْلَغَ عِلْمِنَا وَلاَ تُسَلِّطْ عَلَيْنَا مَنْ لاَ يَرْحَمُنَا ‏ »‏ ‏.‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۳۵۰۲ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Sa’d Ibn Abi Waqqas (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « L’invocation de Dhou Noun (*) lorsqu’il invoqua dans le ventre de la baleine: -Il n’y a pas d’autre divinité méritant d’être adorée sauf Toi, gloire à Toi, j’étais certes parmi les injustes-. Certes il n’y a aucun homme musulman qui invoque par elle pour quoi que ce soit sans que Allah l’exauce ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3505 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*) Il s’agit de l’envoyé d’Allah, Younous, (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui).

Voici l’invocation dont il est question:

En phonétique: la ilaha illa anta sobhanak inni kountou mina thalimin

En arabe:
لا إِلَهَ إِلاَّ أَنتَ سُبْحَانَكَ إِنِّي كُنتُ مِنَ الظَّالِمِينَ

Ce Hadith est l’explication des versets suivant:

Allah a dit dans la sourate Al Anbiya n°21 verset 87 et 88: « Et Dhou Noun lorsqu’il partit irrité il pensa que nous n’allions pas l’éprouver et il appela dans les ténèbres: Il n’y a pas d’autre divinité méritant d’être adorée sauf Toi, gloire à Toi, j’étais certes parmi les injustes. Alors nous l’avons exaucé et le sauvâmes de son angoisse. Et c’est ainsi que nous sauvons les croyants ».

قال الله تعالى : وَذَا النُّونِ إِذ ذَّهَبَ مُغَاضِبًا فَظَنَّ أَن لَّن نَّقْدِرَ عَلَيْهِ فَنَادَى فِي الظُّلُمَاتِ أَن لّا إِلَهَ إِلاَّ أَنتَ سُبْحَانَكَ إِنِّي كُنتُ مِنَ الظَّالِمِينَ فَاسْتَجَبْنَا لَهُ وَنَجَّيْنَاهُ مِنَ الْغَمِّ وَكَذَلِكَ نُنجِي الْمُؤْمِنِينَ
(سورة الأنبياء ٨٧ و ٨٨)

عن سعد بن أبي وقاص رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : دَعْوَةُ ذِي النُّونِ إِذْ دَعَا وَهُوَ فِي بَطْنِ الْحُوتِ لاَ إِلَهَ إِلاَّ أَنْتَ سُبْحَانَكَ إِنِّي كُنْتُ مِنَ الظَّالِمِينَ ‏.‏ فَإِنَّهُ لَمْ يَدْعُ بِهَا رَجُلٌ مُسْلِمٌ فِي شَيْءٍ قَطُّ إِلاَّ اسْتَجَابَ اللَّهُ لَهُ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٥٠٥ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque vous passez par les jardins du paradis profitez-en tant que vous pouvez (*) ».
Ils ont dit: Qu’est ce que les jardins du paradis?
Le Prophète a dit: « Les assises de rappel ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3510 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)

(*) Le mot arabe utilisé signifie le fait de manger et boire de manière abondante mais le sens est ce qui a été mentionné.
(voir Touhfatoul Ahwadhi Charh Sounan Tirmidhi et Mirqat Al Mafatih Charh Mishkat Al Masabih hadith n°2271)

Remarque : ‘Ata Al Khourasani (mort en 135 du calendrier hégirien) a dit: « Les assises de dhikr sont les assises de halal et de haram: comment vendre, comment acheter, comment prier, comment jeûner, comment se marier, comment divorcer, comment faire le hajj et ce qui ressemble à cela ».
(Rapporté par Ibn Asakir dans Tarikh Dimashq vol 40 p 432)

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إذا مررتم برياض الجنة فارتعوا
قالوا : و ما رياض الجنة ؟
قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : حلق الذكر
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٥١٠ و حسنه و حسنه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

قال عطاء الخرساني :‏ مجالسُ الذِّكر هي مجالسُ الحلال والحرام، كيف تشتري وتبيعُ وتصلّي وتصومُ وتنكحُ وتطلّق وتحجّ وأشباه هذا
(رواه ابن عساكر في تاريخ دمشق ج ٤٠ ص ٤٣٢)
.

D’après ‘Aicha (qu’Allah l’agrée), j’ai dit: Ô Messager d’Allah ! Vois-tu si je sais dans quelle nuit est la nuit du destin que dois-je dire durant cette nuit ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Tu dis: Ô Allah ! Certes Tu effaces les péchés et Tu aimes les effacer ainsi efface mes péchés ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3513 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

En arabe: اللَّهُمَّ إِنَّكَ عَفُوٌّ تُحِبُّ العَفْوَ فَاعْفُ عَنِّي

En phonétique : Allahouma Inaka ‘Afouwoun Touhiboul ‘Afwa Fa’fou ‘Anni

Remarque importante
Beaucoup de gens rajoutent le terme -karim- dans cette invocation en disant: « Allahouma Inaka ‘Afouwoun Karim… ».
Cheikh Albani a expliqué dans la Silsila Sahiha vol 7 p 1011 et 1012 que ceci est une erreur et que ce terme ne fait pas parti du hadith rapporté du Messager d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).

عن عائشة رضي الله عنها قلت : يا رسول الله ! أرأيت إن علمت أي ليلة ليلة القدر ما أقول فيها ؟
قال رسول الله صلى الله عليه و سلم :قُولِي اللَّهُمَّ إِنَّكَ عَفُوٌّ كَرِيمٌ تُحِبُّ الْعَفْوَ فَاعْفُ عَنِّي
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٥١٣ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم :صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Répétez fréquemment -ô Toi qui a la Majesté et la Noblesse- (*) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3525 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadit Sahih)

(*) C’est à dire lorsque vous invoquez Allah, alors répétez beaucoup cette formule.

En phonétique: Ya Dhal Jalal Wal Ikram

En arabe: يَا ذَا الجَلاَلِ وَالإكْرَام

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : ألِظُّوا بيا ذا الجلالِ والإكرامِ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٥٢٥ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) passa près d’un arbre dont les feuilles étaient sèches alors il les a tapées avec son bâton ce qui les a fait tomber puis il a dit « Certes – al hamdoulilah wa sobhanallah wa la ilaha illa Allah wa Allahou akbar – font tomber les péchés des serviteurs comme tombent les feuilles de cet arbre ».
(Rapporté par Tirmidhi n°3533 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه : أن النبي صلى الله عليه وسلم مر بشجرة يابسة الورق فضربها بعصاه فتناثر الورق فقال: إِنَّ الْحَمْدَ لِلَّهِ وَسُبْحَانَ اللَّهِ وَلاَ إِلَهَ إِلاَّ اللَّهُ وَاللَّهُ أَكْبَرُ لَتُسَاقِطُ مِنْ ذُنُوبِ الْعَبْدِ كَمَا تَسَاقَطَ وَرَقُ هَذِهِ الشَّجَرَةِ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٥٣٣ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah accepte le repentir du serviteur tant que son âme n’est pas en train de sortir ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3537 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)
عن عبدالله بن عمر رضي الله عنهما قال النبي صلّى الله عليه و سلم : إنَّ اللهَ يقبلُ توبةَ العبدِ ما لم يُغَرْغِرْ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٥٣٧ و حسنه و حسنه أيضاً الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Anas ibn Malik, Le Messager d’Allah (ﷺ) a dit: « Allah a dit: Ô fils de Adam! Tant que tu m’invoques et que tu as espoir en Moi je te pardonne ce qu’il y a en toi et n’en tient pas compte.
Ô fils de Adam! Si tes péchés atteignes le niveau des cieux puis tu me demandes pardon je te pardonne et n’en tiens pas compte.
Ô fils de Adam! Certes si tu viens à moi avec l’équivalent de la terre remplie de péchés mais que tu me rencontres sans m’avoir rien associé alors je te rencontrerais avec autant de pardon ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3540 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : قالَ اللَّهُ تبارَكَ وتعالى يا ابنَ آدمَ إنَّكَ ما دعوتَني ورجوتَني غفَرتُ لَكَ على ما كانَ فيكَ ولا أبالي، يا ابنَ آدمَ لو بلغت ذنوبُكَ عَنانَ السَّماءِ ثمَّ استغفرتَني غفرتُ لَكَ، ولا أبالي، يا ابنَ آدمَ إنَّكَ لو أتيتَني بقرابِ الأرضِ خطايا ثمَّ لقيتَني لا تشرِكُ بي شيئًا لأتيتُكَ بقرابِها مغفرةً
(رواه الترمذي في سننه رقم ۳۵۴۰ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager d’Allah (ﷺ) a dit: « Si le Croyant savait le châtiment Qu’Allah détient auprès de Lui, nul n’espérerait plus entrer dans Son Paradis. Et si le Mécréant savait la miséricorde Qu’Allah détient auprès de Lui, nul ne désespérerait plus d’entrer dans Son Paradis ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3542 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)
عن أبي هريرة، أن رسول الله صلى الله عليه وسلم قال ‏: لو يعلم المؤمن ما عند الله من العقوبة ما طمع في الجنة أحد ولو يعلم الكافر ما عند الله من الرحمة ما قنط من الجنة أحد ‏‏ ‏.‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٢٧ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي۳٥٤۲

حكم : صحيح

.

D’après Mu’adh Ibn Jabal « Le Messager d’Allah ﷺ s’attarda, un jour, dans son appartement, au moment de la prière de l’aube, jusqu’à ce que nous fûmes sur le point de voir les premières lueurs du soleil.
Il revint donc à la hâte et demanda qu’on fasse l’appel à la prière qu’il dirigea ensuite. Il la fit un peu plus rapidement que d’habitude et, une fois qu’il eut fait les salutations finales de la prière, il se tourna vers nous et nous ordonna de rester à nos places.
Il nous dit alors : « Je vais vous raconter ce qui m’a attardé chez moi tout à l’heure. Je me suis levé la nuit, j’ai fait mes ablutions et j’ai prié, autant que j’ai pu. Cependant, j’ai fini par être gagné par le sommeil au point de m’endormir.
Tout à coup, je vis mon Seigneur dans la plus parfaite des formes.
Il m’a dit : « Ô Mohammed ! ».
J’ai répondu : « Je suis à Toi Seigneur ! ».
Il m’a dit : « De quoi discutent les membres de l’assemblée céleste? ».
J’ai répondu : « Je ne sais pas Seigneur ! ». Il l’a répété trois fois.
Il a mis alors Sa main entre mes épaules, au point de sentir Sa fraîcheur sur ma poitrine. Toute chose me fut alors manifestée et j’ai eu la connaissance de ce qu’Il voulait de moi.
Il m’a dit à nouveau : « Ô Mohammed ! ».
J’ai répondu : « Je suis à Toi Seigneur ! ».
Il a ajouté : « De quoi discutent les membres de l’assemblée céleste ? ».
J’ai répondu : « Sur les expiations ».
Il m’a dit : « Que sont-elles ? ».
J’ai répondu : « Marcher à pied vers les bonnes oeuvres et vers les prières en commun, attendre dans les mosquées, la prière qui va succéder à celle qui été faite et faire ses ablutions même dans les cas où on éprouve une peine à les faires ».
Il a dit : « Et ensuite ? ».
J’ai répondu : « Donner à manger aux gens, leur parler avec douceur et prier la nuit alors que les gens sont endormis ».
Il m’a dit : « Demande ce que tu veux ».
J’ai répondu : « Ô Allah , je Te demande la capacité de faire le bien et d’abandonner les actes répréhensibles, de même que d’aimer les pauvres; je Te demande aussi de me pardonner et de me faire miséricorde et, si Tu veux soumettre un peuple à la tentation, de me faire mourir, en m’épargnant cette épreuve; je Te demande également Ton amour, l’amour de celui qui T’aime et l’amour d’une oeuvre qui me fasse rappocher Ton amour ! ».

Le Messager d’Allah ﷺ ajouta : « Ce sont des paroles véridiques ; étudiez-les puis retenez-les ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3543 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahih)

عَنْ مُعَاذِ بْنِ جَبَلٍ رضى الله عنه قَالَ احْتُبِسَ عَنَّا رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ذَاتَ غَدَاةٍ عَنْ صَلاَةِ الصُّبْحِ حَتَّى كِدْنَا نَتَرَاءَى عَيْنَ الشَّمْسِ فَخَرَجَ سَرِيعًا فَثُوِّبَ بِالصَّلاَةِ فَصَلَّى رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم وَتَجَوَّزَ فِي صَلاَتِهِ فَلَمَّا سَلَّمَ دَعَا بِصَوْتِهِ قَالَ لَنَا ‏ »‏ عَلَى مَصَافِّكُمْ كَمَا أَنْتُمْ ‏ »‏ ‏.‏ ثُمَّ انْفَتَلَ إِلَيْنَا ثُمَّ قَالَ ‏ »‏ أَمَا إِنِّي سَأُحَدِّثُكُمْ مَا حَبَسَنِي عَنْكُمُ الْغَدَاةَ إِنِّي قُمْتُ مِنَ اللَّيْلِ فَتَوَضَّأْتُ وَصَلَّيْتُ مَا قُدِّرَ لِي فَنَعَسْتُ فِي صَلاَتِي حَتَّى اسْتَثْقَلْتُ فَإِذَا أَنَا بِرَبِّي تَبَارَكَ وَتَعَالَى فِي أَحْسَنِ صُورَةٍ فَقَالَ يَا مُحَمَّدُ ‏.‏ قُلْتُ لَبَّيْكَ رَبِّ ‏.‏ قَالَ فِيمَ يَخْتَصِمُ الْمَلأُ الأَعْلَى قُلْتُ لاَ أَدْرِي ‏.‏ قَالَهَا ثَلاَثًا قَالَ فَرَأَيْتُهُ وَضَعَ كَفَّهُ بَيْنَ كَتِفَىَّ حَتَّى وَجَدْتُ بَرْدَ أَنَامِلِهِ بَيْنَ ثَدْيَىَّ فَتَجَلَّى لِي كُلُّ شَيْءٍ وَعَرَفْتُ فَقَالَ يَا مُحَمَّدُ ‏.‏ قُلْتُ لَبَّيْكَ رَبِّ قَالَ فِيمَ يَخْتَصِمُ الْمَلأُ الأَعْلَى قُلْتُ فِي الْكَفَّارَاتِ قَالَ مَا هُنَّ قُلْتُ مَشْىُ الأَقْدَامِ إِلَى الْجَمَاعَاتِ وَالْجُلُوسُ فِي الْمَسَاجِدِ بَعْدَ الصَّلَوَاتِ وَإِسْبَاغُ الْوُضُوءِ فِي الْمَكْرُوهَاتِ ‏.‏ قَالَ فِيمَ قُلْتُ إِطْعَامُ الطَّعَامِ وَلِينُ الْكَلاَمِ وَالصَّلاَةُ بِاللَّيْلِ وَالنَّاسُ نِيَامٌ ‏.‏ قَالَ سَلْ ‏.‏ قُلْتُ اللَّهُمَّ إِنِّي أَسْأَلُكَ فِعْلَ الْخَيْرَاتِ وَتَرْكَ الْمُنْكَرَاتِ وَحُبَّ الْمَسَاكِينِ وَأَنْ تَغْفِرَ لِي وَتَرْحَمَنِي وَإِذَا أَرَدْتَ فِتْنَةَ قَوْمٍ فَتَوَفَّنِي غَيْرَ مَفْتُونٍ أَسْأَلُكَ حُبَّكَ وَحُبَّ مَنْ يُحِبُّكَ وَحُبَّ عَمَلٍ يُقَرِّبُ إِلَى حُبِّكَ ‏ »‏ ‏.‏ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏ »‏ إِنَّهَا حَقٌّ فَادْرُسُوهَا ثُمَّ تَعَلَّمُوهَا ‏ »‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۳۵۴۳ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Que soit humilié celui auprès duquel je suis mentionné et lui ne prie pas sur moi.
Que soit humilié l’homme qui rentre dans le mois de Ramadan puis le mois se termine sans qu’il ne lui soit pardonné (1).
Et que soit humilié l’homme auprès de qui ses deux parents atteignent la vieillesse mais ils ne le font pas rentrer dans le paradis (2) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3545 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan Sahîh)

(1) C’est à dire qu’il ne s’est pas repenti durant ce mois et n’en a pas profité pour faire des efforts dans l’obéissance à Allah.

(2) C’est à dire à cause de son mauvais comportement avec ses parents et de ses manquements vis-à-vis de leurs droits.

(Touhfatoul Ahwadhi Charh Sounan Tirmidhi)

 

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : رغِمَ أنْفُ رجلٍ ذكِرْتَ عندهُ فلم يُصِلّ عليّ ورغمَ أنفُ رجلٍ دخل عليه رمضانَ ثم انْسَلَخ قبل أن يُغْفر لهُ ورغمَ أنفُ رجل أدركَ عنده أبواهُ الكبر فلم يُدْخلاهُ الجنةَ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٥٤٥ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « L’âge de ma communauté se situe entre soixante et soixante dix ans, il n’y a que peu d’entre eux qui dépassent cela (1) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3550 qui l’a authentifié et il a été également authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)

(1) C’est à dire que, en général, les musulmans décèdent entre soixante et soixante dix ans.
Ainsi il faut donc que, arrivé à cet âge, la personne consacre tous ses efforts à l’adoration d’Allah qui va lui profiter dans l’au delà.
(Voir Touhfatoul Ahwadhi)

L’imam Malik Ibn Anas (mort en 179 du calendrier hégirien) a dit : « J’ai vu les gens de science, à l’endroit où nous vivons (*), rechercher à la fois la vie d’ici et la science et se mélanger aux gens jusqu’à ce qu’ils atteignent l’âge de quarante ans. Une fois cet âge atteint, ils s’écartaient des gens et se consacraient à l’au-delà jusqu’à ce que leur vienne la mort ».
(Al Jami’ Li Ahkam Al Quran de l’imam Qortobi vol 17 p 390)

(*) C’est à dire à Médine.

Cheikh ‘Otheimine a dit : « Ce qu’il convient à la personne de faire est que plus elle avance dans l’âge plus elle doit faire de bonnes actions.
Certes il convient aussi à la personne jeune de multiplier les bonnes actions car personne ne sait quand il va mourir mais il ne fait aucun doute que la personne dont l’âge est avancé est plus proche de la mort que la personne jeune… ».
(Charh Riyad Salihin vol 2 p 139)

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّي الله عليه و سلّم : أعمار أمّتي ما بين الستين إلى السبعين وأقلّهم من يُجَوِّزُ ذلك
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٥٥٠ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après ‘Amr Ibn ‘Abasa (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le moment où le Seigneur est le plus proche du serviteur est à la fin de la nuit, ainsi si tu peux être parmi ceux qui font le dhikr d’Allah (*) à ce moment fais-le ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3579 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*) C’est à dire le fait de faire du rappel d’Allah dans la prière ou autre.
(Touhfatoul Ahwadhi)

عن عمرو بن عبسة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : أَقْرَبُ مَا يَكُونُ الرَّبُّ مِنَ الْعَبْدِ فِي جَوْفِ اللَّيْلِ الآخِرِ فَإِنِ اسْتَطَعْتَ أَنْ تَكُونَ مِمَّنْ يَذْكُرُ اللَّهَ فِي تِلْكَ السَّاعَةِ فَكُنْ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٥٧٩ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Sa’d Ibn Oubada (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) passa près de moi alors que je venais de prier, il me frappa avec son pied et a dit: « Ne vais-je pas t’indiquer une porte parmi les portes du paradis? »
J’ai dit: Certes.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) dit: « Il n’y a de force et de puissance que par Allah (*) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3581 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

En phonétique : La Hawla wa la Qouwwata Illa Billah
En arabe : لاَ حَولَ وَلاَ قُوَّةَ إِلاَّ بِاللهِ

عن سعد بن عبادة رضي الله عنه مر بي النبي صلى الله عليه وسلم وقد صليت فضربني برجله وقال: ألا أدلك على باب من أبواب الجنة ؟
قلت: بلى.
قال النبي صلى الله عليه وسلم : لا حول ولا قوة إلا بالله
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٥٨١ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Amr Ibn Shou’ayb, d’après son père, d’après son grand-père (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « La meilleure invocation (1) est celle du jour de ‘arafat (2) et la meilleure chose que nous avons dit, moi et les prophètes avant moi, est : -Il n’y aucune divinité qui mérite d’être adorée en dehors d’Allah seul sans associé. À Lui la royauté, à Lui la louange et Il est puissant sur toute chose- (3) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3585 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)

(1) C’est à dire que la récompense de l’invocation le jour de ‘arafat est plus grande et que son exaucement est plus rapide.
(Touhfatoul Ahwadhi Charh Sounan Tirmidhi)

(2) Cheikh Saleh Al Fawzan a dit : « L’invocation est ainsi légiférée le jour de ‘Arafat pour la personne qui fait le hajj et pour les autres.
Mais la recommandation est plus appuyée et l’invocation est meilleure de la part de celui qui fait le hajj car il est en train d’accomplir les rites du hajj et car il se trouve dans cet endroit qui a un mérite particulier.
Par contre en ce qui concerne le jour et son mérite alors ceux qui font le hajj et ceux qui ne le font pas son associés dans cela ».
(Voir également Charh Mishkat Al Masabih de Charaf Al Din Al Tibi, hadith n°2598)

(3) En phonétique : La Ilaha Illa Allah Wahdahou La Charika Lah Lahoul Moulk Wa Lahoul Hamd Wa Houwa ‘Ala Koulli Chay’in Qadir

En arabe :

لاَ إِلَهَ إِلاَّ الله وَحْدَهُ لاَ شَرِيكَ لَه لَهُ المُلْكُ وَلهُ الحَمْدُ وَهُوَ عَلَى كُلِّ شَيءٍ قَدِير
عن عمرو بن شعيب عن أبيه عن جده رضي الله عنه قال النبي صلّى الله عليه و سلّم : خيرُ الدُّعاءِ دعاءُ يومِ عرفةَ وخيرُ ما قلتُ أَنا والنَّبيُّونَ من قبلي : لا إلَهَ إلَّا اللَّهُ وحدَهُ لا شريكَ لَهُ لَهُ الملكُ ولَهُ الحمدُ وَهوَ على كلِّ شَيءٍ قديرٌ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٥٨٥ و حسنه الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) disait: « Ô Allah! Profite moi par ce que Tu m’as enseigné, enseigne moi ce qui va me profiter et accorde moi davantage de science (*),
EL hamdoulilah en toute situation, et je cherche refuge auprès d’Allah de la condition des gens du feu.».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3599 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh en dehors de la Parole Al HamdouliLah)

(*) En phonétique: Allahoumma Nfa’ni Bima ‘Allamtani Wa ‘Allimni wa Yanfa’ouni Wa Zidni ‘Ilman

En arabe:

اللَّهُمَّ انْفَعْنِي بِمَا عَلَّمْتَنِي وَعَلِّمْنِي مَا يَنْفَعُنِي وَزِدْنِي عِلْمًا
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : كان النّبي صلّى الله عليه و سلّم يقول : اللَّهُمَّ انْفَعْنِي بِمَا عَلَّمْتَنِي وَعَلِّمْنِي مَا يَنْفَعُنِي وَزِدْنِي عِلْمًا
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٥٩٩ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح دون قوله: والحمد لله

.

D’après Wathilah ibn Al-Asqa’:
Que le Messager d’Allah (ﷺ) a dit: « Allah a élu, parmi les fils d’Ibrâhîm (Abraham), Ismaël. Et il a élu, parmi les descendants d’Ismaël, la branche de Kinâna, et parmi les descendants de Kinâna, la branche de Quraysh. Enfin, il a élu, parmi les membres de Quraysh, les descendants de Hâshim, et il m’a élu parmis les Bani Hachim ».
(Rapporté par Tirmidhi et authentifié par Cheickh Al Albani dans son Sahih Tirmidhi n°3605, Hadith Sahîh)

عَنْ وَاثِلَةَ بْنِ الأَسْقَعِ، رضى الله عنه قَالَ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏ إنَّ اللَّهَ اصطفى مِن ولدِ إبراهيمَ ، إسماعيلَ ، واصطَفى من ولدِ إسماعيلَ بَني كنانةَ ، واصطَفى من بَني كنانةَ قُرَيْشًا ، واصطفى من قُرَيْشٍ بَني هاشمٍ ، واصطَفاني من بَني هاشمٍ
(رواه أبو الترمذي في سننه رقم ۳۹۶۴ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح دون الاصطفاء الأول

.

D’après Thabit, Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée) a dit : « Le jour durant lequel le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est rentré à Médine, toutes les choses dans la ville ont été illuminées.
Mais le jour où il est mort, toutes les choses dans la ville ont été obscurcies.
Alors que nous n’avions même pas enlevé la poussière de nos mains suite à l’enterrement du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui), nous avons certes réprouvés nos cœurs (*) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3618 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(*) C’est à dire qu’ils ont sentis que suite au décès du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui), leurs coeurs n’étaient pas comme ils l’étaient de son vivant.

Remarque importante:

L’imam Ibn Kathir (mort en 774 du calendrier hégirien) a dit : « L’avis répandu est que le décès du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a eu lieu le lundi 12 du mois de Rabi’ Al Awal ».
(Al Fousoul Fi Sirati Rasoul p 260)

Le 12ème jour du mois Rabi’ Al Awal est donc visiblement le jour durant lequel le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est mort.
Malgré cela, il est en même temps le jour durant lequel, par ignorance, beaucoup de musulmans fêtent sa naissance.
C’est le jour durant lequel ils célèbrent le mawlid nabawi, bien qu’il ne soit pas clairement établi que le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) soit né ce jour-là.

Ainsi nous devons nous poser la question : Si quelque chose de particulier était légiféré ce jour-là, ne serait-il pas plus en droit que ce jour soit pris comme un jour de tristesse plutôt que comme un jour de fête et de célébration ?

Cheikh ‘Abdel ‘Aziz Al Cheikh a dit : « En admettant que le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) soit bel et bien né durant le mois de Rabi’ Al Awal, certes son décès a également eu lieu durant le mois de Rabi’ Al Awal et la joie qui découle de sa naissance n’est pas plus en droit d’être exprimée que la tristesse qui succède son décès ».
(Haqiqatou Chahada Anna Muhammdan Rasoulou Allah p 69)

عن ثابت قال أنس بن مالك رضي الله عنه : لمّا كان اليومُ الذي دخلَ فيهِ رسولُ اللهِ صلّى الله عليه وسلّم المدينة أضاءَ منَها كلُّ شيءٍ فلمّا كان اليومُ الذي ماتَ فيهِ أظْلَمَ منها كلّ شيء ونفَضْنَا عن رسولِ اللهِ صلّى الله عليه وسلّم الأيْدِي وإنّا لفِي دفنهِ حتّى أنكرنَا قلوبنا 
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٦١٨ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Oqba Ibn Amir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit:
« Si il y avait eu un prophète après moi, ça aurait été Omar Ibn Al Khattab ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3686 qui l’ authentifié et il a été également authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)
عن عقبة بن عامر رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : لو كان نبي بعدي لكان عمر بن الخطاب
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٦٨٦ و حسنه و حسنه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Abou Hurayra [رضى الله عنه] rapporte: Le messager d’Allah (ﷺ) était sur la montagne de Hira, et il y avait avec lui, Abu Bakr, ‘Umar, ‘Uthman, ‘Ali, Talhah and Az-Zubair (رضى الله عنهم), et la montagne remua (mont Hira). Et le Prophète (ﷺ) dit: « Sois calme, il n’y a sur toi qu’un Prophète, un véridique (Siddiq), et un martyr. ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3696 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahîh)

Remarque:
La prophétie du Messager d’Allah c’est réalisée

Abou Bakr رضى الله عنه était un véridique
Othmân رضى الله عنه, ‘Ali رضى الله عنه, Talha رضى الله عنه, Zoubayr رضى الله عنه ont tous connus le martyr.

عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ، رضى الله عنه أَنَّ رَسُولَ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم كَانَ عَلَى حِرَاءَ هُوَ وَأَبُو بَكْرٍ وَعُمَرُ وَعَلِيٌّ وَعُثْمَانُ وَطَلْحَةُ وَالزُّبَيْرُ رضى الله عنهم فَتَحَرَّكَتِ الصَّخْرَةُ فَقَالَ النَّبِيُّ صلى الله عليه وسلم ‏ « ‏ اهْدَأْ إِنَّمَا عَلَيْكَ نَبِيٌّ أَوْ صِدِّيقٌ أَوْ شَهِيدٌ ‏ »‏ ‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۳۶۹۶ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abder Rahman Ibn Samoura (qu’Allah l’agrée), ‘Othman (qu’Allah l’agrée) (1) s’est rendu vers le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) avec mille dinars qu’il a jeté dans la bourse du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) lorsqu’il préparait l’armée de Al Ousra (2).
Alors j’ai vu le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) les tourner dans sa bourse et dire: « Ce que ‘Othman fera après ce jour ne lui nuira pas ! Ce que ‘Othman fera après ce jour ne lui nuira pas ! (3) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3701 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Hasan)

(1) Il s’agit de ‘Othman Ibn ‘Affan (qu’Allah l’agrée).

(2) C’est à dire l’armée pour l’expédition de Tabouk.
Tabouk est une ville au nord de Médine vers laquelle le Messager d’Allah a levé une armée durant le mois de Rajab de la 9e année après son émigration de La Mecque vers Médine pour aller à la rencontre de l’armée romaine.

(3) C’est à dire que les péchés qu’il pourra faire suite à celà ne lui causeront aucun tort car ils lui seront pardonnés.
(Touhfatoul Ahwadhi)

عن عبدالرحمن بن سمرة رضي الله عنه قال : جاءَ عثمانُ إلى النَّبيِّ صلَّى اللَّهُ علَيهِ وسلَّمَ بألفِ دينارٍ قالَ الحسَنُ بنُ واقعٍ : وفي موضعٍ آخرَ من كتابي ، في كمِّهِ حينَ جَهَّزَ جيشَ العُسرةِ فينثرَها في حجرِهِ . قالَ عبدُ الرَّحمنِ : فرأيتُ النَّبيَّ صلَّى اللَّهُ علَيهِ وسلَّمَ يقلِّبُها في حجرِهِ ويقولُ : ما ضرَّ عثمانَ ما عَمِلَ بعدَ اليومِ مرَّتينِ !
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٧٠١ و حسنه و حسنه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après ‘Ali bin Abi Talib (رضى الله عنه), le Messager d’Allah (ﷺ) a dit
« En effet, chaque Prophète a un apôtre (Hawari, الْحَوَارِيُّ) et mon apôtre est Az-Zubair bin Al-‘Awwam. ».
(Rapporté Par Tirmidhi dans ses Sounan n°3744, et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Hasan Sahîh)

عَنْ عَلِيِّ بْنِ أَبِي طَالِبٍ، رضى الله عنه قَالَ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏ « ‏ إِنَّ لِكُلِّ نَبِيٍّ حَوَارِيًّا وَإِنَّ حَوَارِيَّ الزُّبَيْرُ بْنُ الْعَوَّامِ ‏ »‏ ‏.‏
(رواه الترمذي في اسنن الترمذي و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي رقم ۳۷۴۴)

حكم : حسن صحيح

.

D’après Abder Rahman Ibn Awf (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Abou Bakr (qu’Allah l’agrée) est dans le paradis, Omar (qu’Allah l’agrée) est dans le paradis, Othmane (qu’Allah l’agrée) est dans le paradis, Ali (qu’Allah l’agrée) est dans le paradis, Talha (qu’Allah l’agrée) est dans le paradis, Zubayr (qu’Allah l’agrée) est dans le paradis, Abder Rahman Ibn Awf (qu’Allah l’agrée) est dans le paradis, Sa’d Ibn Abi Waqas (qu’Allah l’agrée) est dans le paradis, Said Ibn Zayd (qu’Allah l’agrée) est dans le paradis, Abou Oubeida Ibn Al Jarah (qu’Allah l’agrée) est dans le paradis ».
(Rapporté par Tirmidhi n°3747 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن عبدالرحمن بن عوف رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : أبو بكر في الجنة وعمر في الجنة وعثمان في الجنة وعلي في الجنة وطلحة في الجنة والزبير في الجنة وعبد الرحمن بن عوف في الجنة وسعد بن أبي وقاص في الجنة وسعيد بن زيد في الجنة وأبو عبيدة بن الجراح في الجنة
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٧٤٧ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم :صحيح

.

D’après Abou-Rahman bin Humaid (qu’Allah l’agrée), d’après son père que Said Ibn Zayd rapporte, alors qu’il était dans un groupe de gens que le Messager d’Allah (ﷺ) a dit: « Dix sont dans le Paradis : Abou Bakr est dans le Paradis, ‘Omar est dans le Paradis et ‘Othman et ‘Ali et Zoubeïr et Talha et Abd’ Ar-Rahman et Abou Obeida et Sa’d bin Abi Waqqas » – Il a dit: « Alors, il a compté ces neuf et se tut concernant la dixième – de sorte que les gens ont dit:« Nous t’implorons par Allah,  O Abou Al-A’war, qui est le dixième? ». Vous m’avez imploré par Allah. Abou Al-A’war est au paradis ..
– Abou Issa (Un des Narrateurs) a dit Abou Al-A’war est Said Ibn Zayd –
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3748 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عَنْ عَبْدِ الرَّحْمَنِ بْنِ حُمَيْدٍ، عَنْ أَبِيهِ، أَنَّ سَعِيدَ بْنَ زَيْدٍ، حَدَّثَهُ فِي، نَفَرٍ أَنَّ رَسُولَ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم قَالَ ‏ « ‏ عَشَرَةٌ فِي الْجَنَّةِ أَبُو بَكْرٍ فِي الْجَنَّةِ وَعُمَرُ فِي الْجَنَّةِ وَعُثْمَانُ وَعَلِيٌّ وَالزُّبَيْرُ وَطَلْحَةُ وَعَبْدُ الرَّحْمَنِ وَأَبُو عُبَيْدَةَ وَسَعْدُ بْنُ أَبِي وَقَّاصٍ ‏ »‏ ‏.‏ قَالَ فَعَدَّ هَؤُلاَءِ التِّسْعَةَ وَسَكَتَ عَنِ الْعَاشِرِ فَقَالَ الْقَوْمُ نَنْشُدُكَ اللَّهَ يَا أَبَا الأَعْوَرِ مَنِ الْعَاشِرُ قَالَ نَشَدْتُمُونِي بِاللَّهِ أَبُو الأَعْوَرِ فِي الْجَنَّةِ
قَالَ أَبُو عِيسَى أَبُو الأَعْوَرِ هُوَ سَعِيدُ بْنُ زَيْدِ بْنِ عَمْرِو بْنِ نُفَيْلٍ ‏.‏ وَسَمِعْتُ مُحَمَّدًا يَقُولُ هُوَ أَصَحُّ مِنَ الْحَدِيثِ الأَوَّلِ ‏.‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۳۷۴۸ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم :صحيح

.

D’après Abou Salama : ‘Abder Rahman Ibn Awf (qu’Allah l’agrée) a donné par un testament un jardin aux mères des croyants (*) qui a ensuite été vendue pour une valeur de quatre cent mille.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3750 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Isnad Hasan, Sahih li Ghayrihi)

(*) C’est à dire les épouses du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).

C’est une allusion au verset 6 de la sourate Al Ahzab n°33 : -Le Prophète a plus de droit sur les croyants qu’ils n’en ont sur eux-mêmes et ses épouses sont leurs mères-.

عن أبي سلمة أنَّ عبدالرحمنِ بنَ عوفٍ رضي الله عنه أوصى بحديقةٍ لأمَّهاتِ المؤمنينَ بيعَت بأربعمائةِ ألفٍ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٧٥٠ و حسنه و حسنه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : إسناده حسن، صحيح لغيره

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée) Que le Messager d’Allah (ﷺ) a dit:

– « Le plus miséricordieux de ma Communauté, parmi les membres de ma Communauté est Abu Bakr »
– « Et le plus acharné d’entre eux concernant l’ordre d’Allah (Dans l’application) est ‘Umar. »
– « Et vraiment le plus modeste d’entre eux est’ Uthman »
– « Celui qui sait parfaitement distinguer le licite de l’illicite est Mou’adh Ibn Jabal »
– « Le plus informé d’entre eux concernant (les lois de) l’héritage est Zaid bin Thabit »
– « Le meilleur récitateur (du Coran) parmi eux est Ubayy bin Ka’b »
– « Et chaque communauté a un digne de confiance, et le digne de confiance de cette communauté est Abu ‘Ubaidah Bin Al-Jarrah. ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3790 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi Hadith Sahîh)

عَنْ أَنَسِ بْنِ مَالِكٍ، قَالَ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏ « ‏ أَرْحَمُ أُمَّتِي بِأُمَّتِي أَبُو بَكْرٍ وَأَشَدُّهُمْ فِي أَمْرِ اللَّهِ عُمَرُ وَأَصْدَقُهُمْ حَيَاءً عُثْمَانُ وَأَعْلَمُهُمْ بِالْحَلاَلِ وَالْحَرَامِ مُعَاذُ بْنُ جَبَلٍ وَأَفْرَضُهُمْ زَيْدُ بْنُ ثَابِتٍ وَأَقْرَؤُهُمْ أُبَىُّ بْنُ كَعْبٍ وَلِكُلِّ أُمَّةٍ أَمِينٌ وَأَمِينُ هَذِهِ الأُمَّةِ أَبُو عُبَيْدَةَ بْنُ الْجَرَّاحِ ‏ »
(رواه الترمذي في سننه رقم ۳۷۹۰ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي )

حكم : صحيح

.

D’après Salma (qu’Allah l’agrée) la servante du Messager d’Allah (ﷺ), personne ne se plaignait auprès du Prophète (ﷺ) d’une douleur à la tête sans qu’il ne lui dise: « Fais la hijama (*) »; et personne ne se plaignait d’une douleur au pied sans qu’il ne lui dise: « Teins les ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°3858 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Hasan)

Et dans une autre version: « Il était rare qu’un homme vienne se plaindre au Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) d’une douleur sans qu’il ne lui dise: « Fais la hijama » ou d’une douleur au pied sans qu’il ne lui dise: « Teins les avec du henné ».
(Rapporté par Al Hakim dans son ouvrage Al Moustadrak n°6907)

Le Cheikh ‘Abdel Mouhsin Al ‘Abad a expliqué que le sens de ce hadith est que pour la plupart des maladies qui touchent la tête, la hijama fait partie de leurs remèdes et que pour la plupart des maladies qui touchent les pieds, le fait de les teindre avec du henné fait partie de leurs remèdes. Le sens n’est pas que toutes les maladies de la tête ou des pieds sont guéries par cela.
(Charh Sounan Abi Daoud cours n°273)

(*) Cela consiste à appliquer une ventouse sur certaines parties du corps puis à faire de légères incisions pour faire sortir du sang. C’est ce que les gens appellent plus communément « une saignée ».

Je précise qu’il faut apprendre auprès de ceux qui ont de l’expérience dans cela et ne pas se lancer sans connaissances.

عن سلمى رضي الله عنها خَادِمِ رَسُولِ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم قَالَتْ قالت : مَا كَانَ أَحَدٌ يَشْتَكِي إِلَى رَسُولِ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم وَجَعًا فِي رَأْسِهِ إِلاَّ قَالَ ‏ »‏ احْتَجِمْ ‏ »‏ ‏.‏ وَلاَ وَجَعًا فِي رِجْلَيْهِ إِلاَّ قَالَ ‏ »‏ اخْضِبْهُمَا ‏ »‏ ‏.‏
(رواه أبو داود في سننه رقم ٣٨٥٨ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : حسن

و في رواية أخرى : قلما كان إنسان يأتي رسول الله صلى الله عليه و سلم فيشكو إليه وجعا إلا قال له : احتجم و لا وجعا في رجليه إلا قال له : اخْضِبْهُمَا بِالْحِنَّاءِ
(رواه الحاكم في المستدرك رقم ٦٩٠٧)

.

D’après Abou Moussa Al Ach’ari (رضي الله عنه): « Jamais un hadith ne nous a posé problème nous les compagnons du Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلام et dont nous interrogions ‘Aïcha sans que nous en ayons trouvé de la science auprès d’elle. »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3883 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)
عَنْ أَبِي مُوسَى، قَالَ مَا أَشْكَلَ عَلَيْنَا أَصْحَابَ رَسُولِ اللَّهِ صلى الله
عليه وسلم حَدِيثٌ قَطُّ فَسَأَلْنَا عَائِشَةَ إِلاَّ وَجَدْنَا عِنْدَهَا مِنْهُ عِلْمًا ‏.‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۳۸۸۳ و صححه و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي )

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée),

Il est parvenu Safiyyah que Hafsah a dit: « Fille d’un Juif », alors elle pleura.
Alors le Prophète (ﷺ) est entré chez elle alors qu’elle pleurait, alors il (ﷺ) a dit: « Qu’est-ce qui te fait pleurer? »
Elle a dit: « Hafsah m’a dit que je suis la fille d’un juif »
Le Prophète (ﷺ) a dit à Safiya (qu’Allah l’agrée): « Tu es certes la fille d’un prophète, certes ton oncle est un prophète et tu es certes sous la responsabilité d’un prophète (*), alors de quoi se vante-t-elle? Alors il (ﷺ) a dit: « Crains Allah « Ô Hafsah. ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3894 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(*) Elle était mariée au Prophète (ﷺ) et La mère des croyants Safiya Bint Houyay (qu’Allah l’agrée) est de la descendance du prophète Haroun qui était le frère du prophète Moussa et elle était donc l’épouse de notre bien aimé Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur l’ensemble des prophètes).
(Voir Jala Al Afham de l’imam Ibn Qayim Al Jawziya p 377)

عَنْ أَنَسٍ، قَالَ بَلَغَ صَفِيَّةَ أَنَّ حَفْصَةَ، قَالَتْ بِنْتُ يَهُودِيٍّ ‏.‏ فَبَكَتْ فَدَخَلَ عَلَيْهَا النَّبِيُّ صلى الله عليه وسلم وَهِيَ تَبْكِي فَقَالَ ‏«‏ مَا يُبْكِيكِ »‏ ‏.‏ فَقَالَتْ قَالَتْ لِي حَفْصَةُ إِنِّي بِنْتُ يَهُودِيٍّ ‏.‏ فَقَالَ النَّبِيُّ صلى الله عليه وسلم ‏«‏ إِنَّكِ لاَبْنَةُ نَبِيٍّ وَإِنَّ عَمَّكِ لَنَبِيٌّ وَإِنَّكِ لَتَحْتَ نَبِيٍّ فَفِيمَ تَفْخَرُ عَلَيْكِ ‏»‏ ‏.‏ ثُمَّ قَالَ « اتَّقِي اللَّهَ يَا حَفْصَةُ »‏ ‏.‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٨٩٤ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Aicha (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le meilleur d’entre vous est celui qui est le meilleur avec sa famille et je suis le meilleur d’entre vous avec sa famille et lorsque l’un d’entre vous meurt laissez le (*) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3895 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(*) C’est à dire ne mentionnez pas les défauts qu’il pouvait avoir car ceci fait partie du bon comportement
(Touhfatoul Ahwadhi)

عن عائشة رضي الله عنها قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : خيرُكُم خَيرُكُم لأَهْلِهِ وأَنا خيرُكُم لأَهْلي ، وإذا ماتَ صاحبُكُم فدَعوهُ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٨٩٥ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Adi (qu’Allah l’agrée) : J’ai vu le le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) debout sur Al Hazoura (1), il a dit (2): « Je jure par Allah que tu es certes la meilleure terre d’Allah, celle de Ses terres qu’Il aime le plus et si on ne m’avait pas fait sortir de toi (3) je ne serais pas sorti ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3925 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par l’imam Ibn Hajar dans Fath Al Bari 3/81 et par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi)

(1) C’est un endroit à La Mecque.

(2) C’est à dire que le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) s’adressait à la Ka’ba et à la zone du Haram qui est autour d’elle.

(3) C’est à dire par ordre d’Allah de faire la hijra vers Médine.

Ces commentaires sont tirés de Touhfatoul Ahwadhi.

عن عبد الله بن عدي رضي الله عنه قال : رأيت رسول الله صلى الله عليه وسلم واقفا على الحزورة فقال : والله إنك لخير أرض الله وأحب أرض الله إلى الله ولولا أني أخرجت منك ما خرجت
( رواه الترمذي في سننه رقم ٣٩٢٥ و صححه و صححه أيضا الحافظ بن هجر في فتح الباري ٨١/٣ و الشيخ الألباني في صحيح الترمذي الترمذي)

حكم:صحيح

.