» Les 20 derniers Hadiths ajoutés

Les 20 derniers Hadiths ajoutés

D’après ‘Orwa, ‘Aicha (qu’Allah l’agrée) a dit : Lorsque j’ai vu que le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) était de bonne humeur, j’ai dit : Ô Messager d’Allah ! Invoque Allah pour moi.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Ô Allah ! Pardonne à ‘Aicha ses péchés précédents et futurs, ses péchés cachés et ses péchés apparents ».
Alors ‘Aicha (qu’Allah l’agrée) a rigolé jusqu’à ce que sa tête tombe dans le giron du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) tellement elle riait.
Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Est-ce que mon invocation te fait plaisir ? ».
Elle a dit : Et comment est-ce que ton invocation pourrait ne pas me faire plaisir ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Je jure par Allah que c’est certes l’invocation que je fais en faveur de ma communauté dans chaque prière ».
(Rapporté par Al Bazzar et authentifié par l’imam Ibn Hajar dans Moukhtasar Zawaid Al Bazzar n°2005 ainsi que par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha vol 5 p 324 Hadith n°2254, Hadith Isnad Hasan)
عن عروة عن عائشة رضي الله عنها أنها قالت : لما رأيت من النبي صلى الله عليه وسلم طيب النفس
قلت : يا رسول الله ! ادع الله لي
قال النبي صلى الله عليه وسلم : اللهم اغفر لعائشة ما تقدم من ذنبها وما تأخر وما أسرت وما أعلنت
فضحكت عائشة رضي الله عنها حتى سقط رأسها في حجر رسول الله صلى الله عليه وسلم من الضحك
فقال النبي صلى الله عليه وسلم : أيسرك دعائي ؟
فقالت : ومالي لا يسرني دعاؤك
فقال النبي صلى الله عليه وسلم : والله إنها لدعوتي لأمتي في كل صلاة
(رواه البزار و صححه الحافظ بن حجر في مختصر زوائد البزار رقم ٢٠٠٥ و صححه أيضاً الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة ج ٥ ص ٣٢٤)

حكم : إسناده حسن

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il n’y a aucune chose qui touche le croyant, une douleur, une peine, une douleur chronique ou même un souci, sans qu’Allah ne lui expie par cela ses péchés (*) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°966 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Hasan Sahih)

(*) La majorité des savants disent que ceci concerne les petits péchés.
Pour effacer les grands péchés, il faut que la personne se repente de ses péchés.
(voir Touhfatoul Ahwadhi)

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ما من شيء يصيب المؤمن من نصب ولا حزن ولا وصب حتى الهم يهمه إلا يكفر الله به عنه سيئاته
(رواه الترمذي في سننه رقم ٩٦٦ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن صحيح و(من سيئاته) هو المحفوظ

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah a des serviteurs qui connaissent les gens par l’observation (*) ».
(Rapporté par Al Bazzar et authentifié par l’imam Ibn Hajar dans Moukhtasar Zawaid Al Bazzar n°2302 ainsi que par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°2168, Hadith Hasan)

(*) C’est à dire qu’ils sont physionomistes et arrivent à bien cerner les gens en les observant.
(Voir Fayd Al Qadir hadith n°2349)

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : إن لله عبادا يعرفون الناس بالتوسم
(رواه البزار و حسنه الحافظ بن حجر في مختصر زوائد البزار رقم ٢٣٠٢ و حسنه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٢١٦٨)

حكم : حسن

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah aime la personne facile lorsqu’elle vend (1), facile lorsqu’elle achète (2) et facile lorsqu’elle s’acquitte d’une dette (3) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1319 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(1) C’est à dire qu’il n’abuse pas dans l’éloge du produit qu’il vend au point de tromper l’acheteur et qu’il ne cache pas les défauts de ce qu’il vend même s’ils sont minimes.

(2) C’est à dire qu’il n’est pas insistant lorsqu’il négocie la baisse du prix de vente et ne tarde pas à payer le vendeur.

(3) C’est à dire qu’il paye complètement la personne en temps et en heure.

(Ces commentaires sont tirés de Charh Sounan Nasai du Cheikh Muhammad Ibn ‘Ali Ibn Adam Al Etiopi vol 35 p 313)

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : إن الله يحب سمح البيع سمح الشراء سمح القضاء
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٣١٩ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Chaytan a désespéré que les prieurs ne l’adorent (*) mais il s’efforce de semer la discorde entre eux ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1937 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(*) C’est à dire qu’il a désespéré du fait que les croyants lui vouent des actes d’adoration.
Les croyants ont été ici désignés par le fait qu’ils accomplissent la prière car la prière est le plus noble des actes et celui qui montre la foi de la manière la plus claire.
(Voi Touhfatoul Ahwadhi)

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : إن الشيطان قد أيس أن يعبده المصلون ولكن في التحريش بينهم
(رواه الترمذي في سننه رقم ۱۹۳۷ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « La ‘ajwa (1) vient du paradis et il y a dedans un remède contre le poison et le terfesse (2) fait partie de la manne (3) et son jus est un remède pour l’oeil ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2066 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Hasan Sahih)

(1) La ‘ajwa est une variété de datte qui pousse dans la région de Médine.

(2) Le terfesse est une sorte de champignon souterrain comme la truffe Terfesse

(3) Les savants sont en divergence sur le sens de ceci.
Certains ont dit que la manne signifie que le terfesse faisait partie de la nourriture qu’Allah a donné à Bani Israil.
D’autres ont dit que le terfesse fait partie de la manne dans le sens où il pousse sans être cultivé ni arrosé et qu’ainsi on peut en profiter sans avoir fourni d’effort.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : العجوة من الجنة وفيها شفاء من السم والكمأة من المن وماؤها شفاء للعين
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٠٦٦ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن صحيح

D’après Waail Ibn Houjr (qu’Allah l’agrée) : Un homme de Hadramawt (1) et un homme de Kinda (2) sont venus vers le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et l’homme de Hadramawt a dit : Ô Messager d’Allah ! Certes celui-ci m’a pris une terre qui appartenait à mon père.
L’homme de Kinda a dit : C’est ma terre que je cultive et il n’a aucun droit dans cette terre.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit à l’homme de Hadramawt : « Est-ce que tu as une preuve ? (3) ».
Il a dit : Non.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Tu as donc son serment (4) ».
L’homme de Hadramawt a dit : Ô Messager d’Allah ! Certes c’est un homme désobéissant qui ne donne aucune importance à la chose pour laquelle il jure et n’a honte de rien du tout.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Tu n’as de lui que cela ».
L’homme de Kinda est donc parti pour jurer.
Lorsqu’il est parti, le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « S’il jure injustement à propos du bien de l’autre, il va certes rencontrer Allah qui va s’écarter de lui (5) ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°139)

(1) Hadramawt est le nom d’une ville du Yémen.

(2) Kinda est le nom d’une tribu arabe originaire du Yémen.

(3) C’est à dire : Est-ce que tu as une preuve que cette terre appartenait à ta famille ?

(4) C’est à dire que l’homme devait alors jurer sur Allah que cette terre était la sienne.
S’il jure alors c’est en sa faveur que sera rendu le jugement.

(5) C’est à dire que lorsqu’il sera ressuscité et va rencontrer Allah, Il v’a s’écarter de lui et sera en colère contre lui.

(Voir Charh Sahih Mouslim de Cheikh Al Etiopi vol 4 p 48)

عن وائل بن حجر رضي الله عنه قال : جاء رجل من حضرموت ورجل من كندة إلى النبي صلى الله عليه وسلم فقال الحضرمي : يا رسول الله ! إن هذا قد غلبني على أرض لي كانت لأبي
فقال الكندي : هي أرضي في يدي أزرعها ليس له فيها حق
فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم للحضرمي : ألك بينة ؟
قال : لا
قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : فلك يمينه
قال : يا رسول الله ! إن الرجل فاجر لا يبالي على ما حلف عليه وليس يتورع من شيء
فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ليس لك منه إلا ذلك
فانطلق ليحلف فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم لما أدبر : أما لئن حلف على ماله ليأكله ظلما ليلقين الله وهو عنه معرض
(رواه مسلم في صحيحه رقم ١٣٩)
D’après Sa’d Ibn Abi Waqas (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y aura des gens qui vont manger avec leurs langues comme les vaches mangent de la terre (*) ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°419, Hadith Hasan ou Sahih)

(*) C’est à dire les plantes qui poussent sur la terre.

Les savants ont expliqué ce hadith de deux manières :

– La première est que le hadith signifie qu’il ne vont pas faire attention sur le fait qu’ils mangent du halal ou du haram comme la vache ne fait pas attention à ce qu’elle mange.
(Voir Fayd Al Qadir de l’imam Mounawi vol 4 p131)

– La seconde est qu’il vont manger jusqu’à satiété comme le font les bovins et ceci est un exemple pour montrer le caractère détestable de cet acte.
(Voir Mawsoua Al Manahi Char’iya de cheikh Salim Al Hilali vol 3 p 103)

عن سعد بن أبي وقاص رضي الله عنه ، قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : سيكون قوم يأكلون بألسنتهم كما تأكل البقرة من الأرض
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٤١٩)

حكم : حسن أو صحيح

D’après Ahmed Ibn Salama, Ishaq Al Hanthali (mort en 238 du calendrier hégirien) a dit : « Il n’y a pas de divergence entre les gens de science sur le fait que le Coran est la parole d’Allah et qu’il n’est pas créé. Comment une chose qui est sortie du Seigneur pourrait-elle être créé ? ».
(Rapporté par Ibn Abi Hatim et authentifié par Cheikh Albani dans Moukhtasar Al ‘Oulou n°239, Hadith Isnad Sahih)
عن أحمد بن سلمة قال إسحاق الحنظلي : ليس بين أهل العلم اختلاف أنّ القرآن كلام الله ليس بمخلوق فكيف يكون شيء خرج من الرب مخلوقاً ؟
(رواه ابن أبي حاتم و صححه الشيخ الألباني في مختصر العلو رقم ٢٣٩)

حكم :إسناده صحيح

D’après ‘Ali Ibn Salih, Abou Bakr Ibn ‘Ayach (mort en 194 du calendrier hégirien) a dit : « Le Coran est la parole d’Allah qu’Il a transmis à Djibril et Djibril l’a transmis à Mouhammad (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui). C’est de Lui qu’il provient et c’est vers Lui qu’il retournera ».
(Rapporté par Abou Hatim Ar Razi et authentifié par Cheikh Albani dans Moukhtasar Al ‘Oulou n°176, Hadith Isnad Sahih)
عن علي بن صالح قال أبو بكر بن عياش : القرآن كلام الله ألقاه إلى جبريل وألقاه جبريل إلى محمّد منه بدأ وإليه يعود
(رواه أبو حاتم الرازي و صححه الشيخ الألباني في مختصر العلو رقم ١٧٦)

حكم :إسناده صحيح

D’après Mouhammad Ibn Mansour : J’ai vu Sofiane Ibn ‘Ouyayna (mort en 198 du calendrier hégirien) être questionné par un homme : Ô Abou Mouhammad (*). Quelle est ta parole à propos du Coran ?
Il a dit : « C’est la parole d’Allah. C’est de Lui qu’il est sorti et c’est vers Lui qu’il retournera ».
(Rapporté par Ibn Abi Hatim et authentifié par Cheikh Albani dans Moukhtasar Al ‘Oulou n°172, Hadith Isnad Sahih)

(*) Il s’agit du surnom (kounia) de Sofiane Ibn ‘Ouyayna.
il fait partie de la génération qui a suivi les tabi’ins (1), Les tabi’ tab’ins sont les gens de la génération qui a appris l’Islam auprès des tabi’ins.

(1) Les Tābi’în (suiveurs), sont la génération de musulmans qui ont connu des compagnons de Mohammad (صلى الله عليه و سلم)

عن محمد بن منصور قال : رأيت سفيان بن عيينة و سأله رجل : يا أبا محمد ما تقول في القرآن ؟
قال : كلام الله منه خرج وإليه يعود
(رواه ابن أبي حاتم وصححه الشيخ الألباني في مختصر العلو رقم ١٧٢)

حكم :إسناده صحيح

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque l’un d’entre vous rentre chez son frère musulman et qu’il le nourrit de sa nourriture alors qu’il mange et ne l’interroge pas concernant sa nourriture et si il lui donne de sa boisson qu’il boive et ne l’interroge pas la concernant ».
(Rapporté par Al Hakim dans son Moustadrak n°7240 qui l’a authentifié et l’imam Dhahabi l’a approuvé. Il a également été authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°627, Hadith Sahih Bi Majmou’ Tariq)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : إذا دخل أحدكم على أخيه المسلم فأطعمه من طعامه فليأكل و لا يسأله عنه و إن سقاه من شرابه فليشرب من شرابه و لا يسأله عنه
(رواه الحاكم في المستدرك رقم ٧٢٤٠ و صححه و أقره الذهبي و صححه أيضاً الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٦٢٧)

حكم : صحيح بمجموع طرقه

D’après ‘Orwa : ‘Aicha (qu’Allah l’agrée) a dit concernant l’histoire de l’accusation mensongère (1): « Je me suis allongée sur mon lit et je savais que j’étais innocente et que Allah allait m’innocenter mais je jure par Allah que je ne pensais pas que Allah allait descendre me concernant une révélation qui est récitée.
L’opinion que j’avais de moi-même étais trop basse pour que Allah parle par une révélation récitée me concernant et Allah a révélé: -Ceux qui sont venus avec la calomnie sont un groupe parmi vous…– (2) ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°7545)

(1) Des gens avaient injustement accusé ‘Aicha (qu’Allah l’agrée) d’avoir commis l’adultère.

(2) Il s’agit des versets 11 à 20 de la sourate An Nour n°24.

عن عروة أن عائشة رضي الله عنها قالت في قصة الإفك : فاضطجعت على فراشي وأنا حينئذ أعلم أني بريئة وأن الله يبرئني ولكن والله ما كنت أظن أن الله ينزل في شأني وحيا يتلى
ولشأني في نفسي كان أحقر من أن يتكلم الله في بأمر يتلى وأنزل الله : {‏إِنَّ الَّذِينَ جَاءُوا بِالإِفْكِ‏}‏ …
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٧٥٤٥)

 

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Y aurait-il un homme qui pourrait m’emmener vers son peuple ? Certes les gens de Qouraych m’ont empêché de transmettre la Parole de mon Seigneur (*) ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4734 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Sahih)

(*) C’est à dire de transmettre le Coran qui est la Parole de mon Seigneur.

L’imam Al Boukhari (mort en 256 du calendrier hégirien) a dit: « Les récits provenants du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) à propos du fait que le Coran est la Parole d’Allah sont très nombreux (moutawatir) ».
Puis il a rapporté le hadith de Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père) mentionné ci-dessus.
(Khalq Af’al Al ‘Ibad Wa Ar Rad ‘Alal Jahmiya p 112/113)

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : ألا رجل يحملني إلى قومه فإن قريشا قد منعوني أن أبلغ كلام ربي
(رواه أبو داود في سننه رقم ٤٧٣٤ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

 

D’après Abdallah Ibn Bousr (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le meilleur des gens est celui dont la vie est longue et les actions sont bonnes ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Jami n°3296, Hadith Sahih)
عن عبدالله بن بسر رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه وسلم : خير الناس من طال عمره و حسن عمله
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٣٢٩٦)

حكم : صحيح
D’après Az Zoubayr Ibn Al ‘Awam (qu’Allah l’agrée) : Le jour de Ouhoud (1), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) portait deux armures.
Il a voulu monter sur un rocher mais n’a pas pu.
Il a donc fait asseoir Talha (qu’Allah l’agrée) en dessous du rocher.
Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est monté sur lui et s’est mis sur le rocher.
C’est là que je l’ai entendu dire : « Talha se l’est rendu obligatoire (2) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1692 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Hasan)

(1) Ouhoud est le nom d’une montagne proche de Médine et auprès de laquelle il y a eu une grande bataille entre les musulmans et les associateurs durant la troisième année après l’émigration du Messager d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) de La Mecque vers Médine.

(2) C’est à dire que par cet acte ou par les actes qu’il a fait ce jour-là, Talha (qu’Allah l’agrée) s’est rendu le paradis obligatoire.
(Touhfatoul Ahwadhi)

عن الزبير بن العوام رضي الله عنه قال : كان على النبي صلى الله عليه وسلم درعان يوم أحد فنهض إلى الصخرة فلم يستطع فأقعد طلحة تحته فصعد النبي صلى الله عليه وسلم عليه حتى استوى على الصخرة فقال : سمعت النبي صلى الله عليه وسلم يقول : أوجب طلحة
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٦٩٢ و حسنه و حسنه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui prend les armes contre nous ne fait pas partie de nous ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°100)
عن عبدالله بن عمر رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : من حمل علينا السلاح فليس منا
(رواه مسلم في صحيحه رقم ١٠٠)
D’après ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque vous mettez vos morts dans leurs tombes dites : -Au nom d’Allah et sur la Sounna du Messager d’Allah- (*) ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°832, Hadith Sahih)

(*) En phonétique : Bismillah Wa ‘Ala Sounnati Rasouli Lah
En arabe : بِسْمِ اللهِ وَ عَلَى سُنَّةِ رَسُولِ الله

عن عبدالله بن عمر رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : إذا وضعتم موتاكم في قبورهم فقولوا : بسم الله ، و على سنة رسول الله
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ۸۳۲)

حكم : صحيح

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Répondez à cette invitation (1) lorsque vous y êtes invités ».
Nafi’ a dit : ‘Abdallah (qu’Allah l’agrée) répondait à l’invitation pour les mariages ou autre que les mariages même s’il jeûnait (2).
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5179)

(1) C’est à dire l’invitation au repas de mariage.
(Voir Fath Al Bari)

(2) Lorsque l’on répond à une invitation pour un repas de mariage alors que l’on jeûne, si le jeûne est un jeûne obligatoire alors il n’est pas permis de rompre le jeûne.
Par contre si le jeûne est un jeûne surérogatoire alors il est permis de le rompre.
Dans tous les cas, d’autres textes montrent que si la personne ne rompt pas son jeûne, il lui est recommandé d’invoquer en faveur de la personne qui l’a invité.

عن عبدالله بن عمر رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : أجيبوا هذه الدعوة إذا دعيتم لها
قال نافع : وكان عبدالله رضي الله عنه يأتي الدعوة في العرس وغير العرس وهو صائم
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٥١٧٩)
D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ne rentrez pas auprès des femmes dont les maris sont absents (1) car certes Chaytan circule dans l’un d’entre vous (2) comme circule le sang (3) ».
Nous avons dit : Et en toi ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Et en moi aussi mais Allah m’a aidé contre lui et il est rentré dans l’Islam (4) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1172 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(1) Ceci concerne les hommes qui ne sont pas des gens de la famille de ces femmes et pour lesquelles ces femmes sont interdites au niveau du mariage.

(2) C’est à dire les hommes comme les femmes.

(3) C’est à dire que dans cette situation, Chaytan peut les pousser vers l’adultère.

(4) C’est à dire que le djinn qui était avec le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est rentré dans l’Islam comme ceci est explicité dans d’autres hadiths.

(Voir Touhfatoul Ahwadhi)

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : لا تلجوا على المغيبات فإن الشيطان يجري من أحدكم مجرى الدم
قلنا : ومنك ؟
قال النبي صلى الله عليه و سلم : ومني ولكن الله أعانني عليه فأسلم
(رواه الترمذي في سننه رقم ١١٧٢ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح