» Les 20 derniers Hadiths ajoutés

Les 20 derniers Hadiths ajoutés

D’après ‘Aicha (qu’Allah l’agrée) : Lors de la prosternation du Coran durant la nuit, le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) disait à plusieurs reprises : « Mon visage s’est prosterné pour Celui qui l’a créé et a ouvert son ouie et sa vision par Sa puissance et Sa force (*) ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°1414 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Sahih)

(*) En phonétique : Sajada Wajhi Liladhi Khalaqahou Wa Chaqa Sam’ahou Wa Basarahou Bi Hawlihi Wa Qouwatih

En arabe : سَجَدَ وَجْهِي لِلَذِي خَلَقَهُ وَشَقَّ سَمْعَهُ وَبَصَرَهُ بِحَولِهِ وَقُوَّتِهِ 

عن عائشة رضي الله عنها قالت : كان رسول الله صلى الله عليه وسلم يقول في سجود القرآن بالليل يقول في السجدة مرارا : سجد وجهي للذي خلقه وشق سمعه وبصره بحوله وقوته 
(رواه أبو داود في سننه رقم ١٤١٤ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

D’après Khalid, Abou Qilaba (mort en 104 du calendrier hégirien) et Muhammed Ibn Sirin (mort en 110 du calendrier hégirien) ont dit : « Si un homme récite un verset de prosternation hors de la prière, il dit : -Allahou Akbar- ».(*)
(Rapporté par Ibn Abi Chayba dans son Mousannaf n°4209 et authentifié par Cheikh Albani dans Tamam Al Minna p 269, Hadith Isnad Sahih)

(*) La description de la prosternation lors de la récitation du Coran
Il est recommandé de faire le tekbir, c’est à dire de dire -Allahou Akbar-, avant de se prosterner

عن خالد عن أبي قلابة و محمد بن سيرين أنهما قالا : إذا قرأ الرجل السجدة في غير الصلاة قال : الله أكبر 
(رواه ابن أبي شيبة في المصنف رقم ٤٢٠٩ و صححه الشيخ الألباني في تمام المنة ص ٢٦٩)

حكم : إسناده صحيح

D’après Nafi’, ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée lui et son père) a dit : « Un homme ne doit se prosterner (1) que s’il est en état de pureté ».
(Rapporté par Al Bayhaqi et authentifié par l’imam Ibn Hajar dans Fath Al Bari 2/554, Hadith Isnad Sahih)

(1) Lors de la prosternation lors de la récitation du Coran

Cheikh Al Islam Ibn Taymiya (mort en 728 du calendrier hégirien) a dit : « La prosternation en état de pureté (*) est meilleure que la prosternation sans être en état de pureté par consensus des musulmans ».
(Majmou’ Al Fatawa 21/279)

(*) C’est à dire en ayant fait les ablutions.

Et il a dit également : « La prosternation avec les conditions de la prière (*) est meilleure que la prosternation sans les conditions de la prière et il ne convient pas de délaisser cela sauf dans la situation où la personne a une excuse ».
(Majmou’ Al Fatawa 23/165)

(*) C’est à dire en ayant fait les ablutions, en ayant caché les parties du corps qui doivent être cachées durant la prière et en se mettant en direction de la qibla

Note:

Il est permis à la personne qui récite un verset de prosternation de se prosterner en toutes circonstances mais il est très recommandé de se prosterner en étant en état d’ablution, en ayant caché les parties du corps qui doivent être cachées durant la prière et en se mettant en direction de la qibla

عن نافع قال عبدالله بن عمر : لا يسجد الرجل إلا و هو طاهر 
(رواه البيهقي في السنن الكبرى رقم ٣٧٧٥ و صححه الحافظ ابن حجر في فتح الباري ٥٥٤/٢)

حكم : إسناده صحيح

D’après Abou ‘Abder Rahman As Soulami : Salman (qu’Allah l’agrée) est passé vers un groupe de gens assis qui ont récité un verset de prosternation et se sont prosternés.
Quelqu’un a dit à Salman (qu’Allah l’agrée) : Tu ne te prosternes pas ?
Il a dit : « Ce n’est pas pour elle que nous sommes venus ».
(Rapporté par Tahawi dans son Charh Mouchkil Al Athar n°3619 et par ‘Abder Razaq dans son Mousannaf n°5909. Il a été authentifié par l’imam Ibn Hajar dans Fath Al Bari 2/558, Hadith Isnad Sahih)
عن أبي عبدالرحمن السلمي قال : مر سلمان رضي الله عنه على قوم قعود فقرءوا السجدة فسجدوا
فقيل له : ألا تسجد ؟
فقال : ليس لها غدونا 
(رواه الطحاوي في شرح مشكل الآثار رقم ٣٦١٩ و عبدالرزاق في المصنف رقم ٥٩٠٩ و صححه الحافظ ابن حجر في فتح الباري ٥٥٨/٢)

حكم : إسناده صحيح

D’après Sa’id Ibn Al Mousayib, ‘Othman Ibn ‘Affan (qu’Allah l’agrée) a dit: « Certes la prosternation (*) n’est que pour la personne qui s’est assise pour elle ».
(Rapporté par Ibn Abi Chayba dans son Mousannaf n°4247 et authentifié par l’imam Ibn Hajar dans Fath Al Bari 2/558, Hadith Isnad Sahih)

(*) La prosternation lors de la récitation du Coran

Remarque : Si une personne entend quelqu’un réciter un verset de prosternation sans qu’elle ne soit assise avec le récitateur, sans qu’elle écoute et suive sa récitation alors dans ce cas il ne lui est pas légiféré de se prosterner

عن سعيد بن المسيب قال عثمان بن عفان رضي الله عنه : إنما السجدة على من جلس لها 
(رواه ابن أبي شيبة في المصنف رقم ٤٢٤٧ و صححه الحافظ ابن حجر في فتح الباري ٥٥٨/٢)

حكم : إسناده صحيح

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée lui et son père) : Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) nous récitait une sourate en dehors de la prière et il se prosternait et nous nous prosternions avec lui au point où l’un d’entre nous ne trouvait pas d’endroit pour poser son front ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°1412 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Sahih)

L’imam Ibn Qoudama Al Maqdisi (mort en 620 du calendrier hégirien) a dit : « La prosternation est recommandée au lecteur et à celui qui écoute. Nous ne connaissons aucune divergence sur cela ».
(Al Moughni vol 2 p 366)

عن عبدالله بن عمر رضي الله عنهما قال : كان رسول الله صلى الله عليه وسلم يقرأ علينا السورة في غير الصلاة فيسجد ونسجد معه حتى لا يجد أحدنا مكانا لموضع جبهته 
(رواه أبو داود في سننه رقم ١٤١٢ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) : Nous nous sommes prosternés avec le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) dans la sourate -Idha Samaaoun Chaqat- (*) et dans la sourate ‘Iqra Bismi Rabik Ladhi Khalaq-.
(Rapporté par Abou Daoud et authentifié par Cheikh Al Albani dans son Sahih Abi Daoud n°1407, Hadith Sahîh)

(*) C’est à dire la sourate Al Inchiqaq.

عن أبي هريرة، قال سجدنا مع رسول الله صلى الله عليه وسلم في ‏{‏ إذا السماء انشقت ‏}‏ و ‏{‏ اقرأ باسم ربك الذي خلق ‏}‏ ‏.‏
(رواه أبو داود في سننه رقم ۱۴۰۷ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) : Le Prophète (ﷺ) s’est prosterné dans la sourate An Najm (*) et se sont prosternés avec lui les musulmans et les associateurs, les djinns et les hommes.
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1071)

(*) le verset 62, de la sourate An Najm n°53.

عن ابن عباس رضى الله عنهما أن النبي صلى الله عليه وسلم سجد بالنجم وسجد معه المسلمون والمشركون والجن والإنس‏
(رواه البخاري في صحيحه رقم ١٠٧١)
D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) : Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) s’est prosterné dans (la sourate) Sad et il a dit : « Daoud (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) s’est prosterné par repentir (*) et nous nous prosternons par remerciement ».
(Rapporté par Nasai dans ses Sounan n°957 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Nasai, Hadith Sahih)

(*) Le verset en question mentionne le repentir de l’envoyé d’Allah Daoud (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et le fait qu’il s’est prosterné.

عن ابن عباس، أن النبي صلى الله عليه وسلم سجد في ‏{‏ ص ‏}‏ وقال ‏:‏ سجدها داود توبة ونسجدها شكرا ‏ ‏
(رواه النسائي في سننه رقم ٩٥٧ و صححه الشيخ الألباني في صحيح النسائي)

حكم : صحيح

D’après Zir Ibn Houbaych, ‘Ali Ibn Abi Talib (qu’Allah l’agrée) a dit : « Les prosternations qui sont le plus fortement recommandées sont de quatre : Alif Lam Mim Tanzil (*), Ha Mim Sajda, An Najm et Iqra Bismi Rabika Ladhi Khalaq ».
(Rapporté par ‘Abder Razaq dans son Mousannaf n°5863 et authentifié par l’imam Ibn Hajar dans Fath Al Bari 2/552, Hadith Isnad Hasan)

(*) C’est à dire la sourate As Sajda.

عن زر بن حبيش قال علي بن أبي طالب رضي الله عنه : العزائم أربع : ألم تنزيل وحم السجدة، والنجم واقرأ باسم ربك الذي خلق 
(رواه عبد الرزاق في المصنف رقم ٥٨٦٣ و حسنه الحافظ ابن حجر في فتح الباري ٥٥٢/٢)

حكم : إسناده حسن

D’après ‘Oqba Ibn ‘Amir (qu’Allah l’agrée) : J’ai dit au Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) : Ô Messager d’Allah ! Est-ce qu’il y a deux prosternations dans la sourate Al Hajj ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Oui ».
« Et Quiconque ne fait pas (ces) deux prosternations, il ne devrait pas les réciter »
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°1402 et authentifié par Cheikh Albani dans Takhrij Mishkat Al Masabih n°1030, Hadit Sahih)
وعن عقبة بن عامر قال: قلت يا رسول الله فضلت سورة الحج بأن فيها سجدتين؟ قال: نعم ومن لم يسجدهما فلا يقرأهما
(رواه أبو داود في سننه رقم ١٤٠٢ و صححه الشيخ لألباني في تخريج مشكاة المصابيح رقم ۱۰۳۰)

حكم : صحيح

D’après Houdheyfa (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Allah a égaré ceux qui nous ont précédé du jumu’a. Le samedi était pour les juifs et le dimanche était pour les chrétiens. Puis Allah nous a guidé vers le vendredi. Il a donc fait le vendredi, le samedi et le dimanche et c’est ainsi qu’ils viendront après nous le jour de la résurrection. Nous sommes les derniers parmi les gens de la vie d’ici-bas et les premiers le jour de la résurrection, ceux qui seront jugés avant les créatures ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°856)
عن حذيفة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : أضل الله عن الجمعة من كان قبلنا . فكان لليهود يوم السبت وكان للنصارى يوم الأحد فجاء الله بنا . فهدانا الله ليوم الجمعة فجعل الجمعة والسبت والأحد وكذلك هم تبع لنا يوم القيامة نحن الآخرون من أهل الدنيا والأولون يوم القيامة المقضي لهم قبل الخلائق 
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٨٥٦)
D’après Jabala Ibn Souheym: J’ai prié derrière Hanthala Al Ansari, l’imam de la mosquée de Qouba (*) qui faisait partie des compagnons du Prophète (qu’Allah l’agrée).
Il a récité la sourate Maryam et lorsqu’il est arrivé à la prosternation, il s’est prosterné.
(Rapporté par Boukhari dans Al Tarikh Al Kabir vol 3 p 37 et authentifié par l’imam Ibn Hajar dans Al Isaba Fi Tamiz Bayna Sahaba vol 2 p 641, Hadith Isnad Sahîh Mawqouf)

(*) C’est le nom d’une mosquée à Médine dans laquelle il est méritoire de prier.

عن جبلة بن سحيم قال : صليت خلف حنظلة الأنصاري إمام مسجد قباء من أصحاب النبي رضي الله عنه فقرأ سورة مريم فلما جاءت السجدة سجد 
(رواه البخاري في التاريخ الكبير ج ٣ ص ٣٧ وصححه الحافظ ابن حجر في الإصابة في تمييز الصحابة ج ٢ ص 

حكم : إسناده صحيح موقوف

D’après Al Aswad Ibn Yazid, ‘Abdallah Ibn Mas’oud (qu’Allah l’agrée) a dit à propos des sourates à la fin desquelles il y a une prosternation : « Récite et prosterne toi puis récite et mets toi en inclinaison et si tu le veux mets-toi en inclinaison (1). Ceci pour Al A’raf, An Najm et Iqra Bismi Rabik et les sourates comme celles-ci (2) ».
(Rapporté par Ishaq Ibn Rahawayh et authentifié par l’imam Ibn Hajar dans Al Matalib Al ‘Aliya n°547, Hadith Isnad Sahîh Mawqouf)

(1) C’est à dire que dans la prière, si on récite une de ces sourates à la fin desquelles il y a un verset de prosternation alors on peut faire une des deux choses qui ont été décrites.

(2) C’est à dire qu’il a cité les noms de sourates à la fin desquelles se trouvent des versets de prosternation et parmi ces sourates la sourate Al A’raf.

L’imam Ibn Kathir (mort en 774 du calendrier hégirien) a dit : « Ce verset est le premier verset de prosternation pour lequel il est légiféré par consensus à celui qui le lit et à celui qui l’écoute de se prosterner ».
(Tefsir Ibn Kathir p 815)

Remarque : Cheikh ‘Otheimine a dit : « Les textes qui sont authentiques des compagnons à propos des versets de prosternation ont le même jugement que les paroles du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).
En effet, ceci fait partie des choses à propos desquelles il n’est pas possible de faire un effort d’interprétation et il faut forcément qu’il y ait un texte venant du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) (*) ».
(Al Charh Al Mumti’ ‘Ala Zad Al Moustaqni’ vol 4 p 96)

(*) C’est à dire que s’ils se sont prosterné pour un verset ou qu’ils ont dit qu’il faut le faire, c’est parce qu’ils ont appris cela du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).

عن الأسود بن يزيد عن عبدالله بن مسعود رضي الله عنه أنه كان يقول في السورة يكون آخرها السجود : اقرأ واسجد ثم قرأ فاقرأ واركع وإن شئت فاركع في الأعراف والنجم واقرأ باسم ربك وأشباههن 
(رواه إسحاق بن راهويه و صححه الحافظ بن حجر في المطالب العالية رقم ٥٤٧)

حكم: إسناده صحيح موقوف

D’après Zayd Ibn Thabit (qu’Allah l’agrée) : J’ai récité au Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) -Wa Najm- (1) et il ne s’est pas prosterné. (2)
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1073)

(1) Il s’agit de la sourate An Najm n°53 dont le dernier verset est un verset de prosternation.

(2) Ce hadith est une preuve claire que la prosternation lors de la récitation du Coran n’est pas obligatoire car le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) ne s’est pas prosterné et il n’a pas ordonné à Zayd Ibn Thabit (qu’Allah l’agrée) de se prosterner or si cette prosternation était obligatoire le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) la lui aurait ordonné.
(Ta’liqat Cheikh Ibn Baz ‘Ala Fath Al Bari vol 3 p 451)

عن زيد بن ثابت، قال قرأت على النبي صلى الله عليه وسلم ‏{‏والنجم‏}‏ فلم يسجد فيها‏.‏
(رواه البخاري في صحيحه رقم ١٠٧٣)
D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Allah a créé la terre le samedi, puis il y a créé les montagnes le dimanche, puis il a créé les arbres le lundi, puis il a créé les choses nuisantes le mardi, puis il a créé la lumière le mercredi, puis il a créé les animaux le jeudi puis il a créé Adam le vendredi après le asr, à la fin de la création, dans la dernière heure du vendredi entre le asr et la nuit ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2789)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : خلق الله عز وجل التربة يوم السبت وخلق فيها الجبال يوم الأحد وخلق الشجر يوم الاثنين وخلق المكروه يوم الثلاثاء وخلق النور يوم الأربعاء وبث فيها الدواب يوم الخميس وخلق آدم عليه السلام بعد العصر من يوم الجمعة في آخر الخلق في آخر ساعة من ساعات الجمعة فيما بين العصر إلى الليل
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٧٨٩)
D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Je jure par Celui qui détient l’âme de Muhammad dans Sa main ! Aucun d’entre vous ne sera croyant (1) jusqu’à ce qu’il aime pour son frère (2) ce qu’il aime pour lui même comme bien (3) ».
(Rapporté par Nasai dans ses Sounan n°5017 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Nasai, Hadith Sahih)

(1) C’est à dire que sa foi ne sera pas complète.

(2) C’est à dire pour chaque musulman.

(3) Ce terme est général et comprend les obéissances de l’Islam, le fait de s’écarter des choses interdites, les choses permises de l’ici-bas comme de l’au-delà.

Ces commentaires sont tirés de Charh Sounan Nasai de Cheikh Al Etiopi vol 37 p 326

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : والذي نفس محمد بيده لا يؤمن أحدكم حتى يحب لأخيه ما يحب لنفسه من الخير 
(رواه النسائي في سننه رقم ٥٠١٧ و صححه الشيخ الألباني في صحيح النسائي)

حكم : صحيح

‘Aicha (qu’Allah l’agrée) a dit : « Ordonnez à vos époux (1) de se nettoyer avec de l’eau (2) car j’ai honte de le leur dire.
En effet le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) faisait cela ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°19 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(1) C’est à dire que ‘Aicha (qu’Allah l’agrée) s’adressait aux femmes.

(2) C’est à dire après avoir fait leurs besoins.
(Touhfatoul Ahwadhi)

عن عائشة رضي الله عنها قالت : مرن أزواجكن أن يستطيبوا بالماء فإني أستحييهم فإن رسول الله صلى الله عليه وسلم كان يفعله 
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٩ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

D’après Aicha (radiع اللهanha), le Messager d’Allah ﷺ a dit : « La personne qu’Allah déteste le plus est le plus acharné des querelleurs (Al’ aladd al-khasim) »
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°7188)
عن عائشة رضى الله عنها قالت قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : أبغض الرجال إلى الله الألد الخصم
(رواه البخاري في صحيحه رقم ۷۱۸۸)
D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui est sur une monture passe le salam (*) à celui qui est à pied, celui qui marche passe le salam à celui qui est assis et le petit groupe passe le salam au groupe plus nombreux ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6233)

(*) C’est à dire que c’est à lui de lui passer le salam en premier lorsqu’ils se rencontrent.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : يسلم الراكب على الماشي والماشي على القاعد والقليل على الكثير 
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٢٣٣)