» Les 20 derniers Hadiths ajoutés

Les 20 derniers Hadiths ajoutés

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est passé près d’un étal de nourriture.
Il a rentré sa main dedans et ses doigts ont touché de l’humidité (*) alors il a dit : « Qu’est-ce que cela ô toi le marchand ? ».
Il a dit : Il a plu dessus ô Messager d’Allah !
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Pourquoi ne l’as-tu pas mis au dessus de la nourriture afin que les gens le voit ? Celui qui pratique la tromperie ne fait pas partie de moi ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°102)

(*) C’est à dire que le marchand avait mis la marchandise de bonne qualité au dessus et la marchandise humide de moindre qualité en dessous et ainsi les acheteurs ne pouvaient pas la voir.

Ce qui nous incombe c’est de vendre avec honnêteté, loyauté et de façon claire. Sans tromper ni tricher.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : أن رسول الله صلى الله عليه وسلم مر على صبرة طعام فأدخل يده فيها فنالت أصابعه بللا فقال : ما هذا يا صاحب الطعام ؟
قال : أصابته السماء يا رسول الله !
قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : أفلا جعلته فوق الطعام كي يراه الناس ؟ من غش فليس مني 
(رواه مسلم في صحيحه رقم ١٠٢)
D’après Jabir Ibn Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père) : J’ai assisté au ‘Id avec le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui). Il a commencé par la prière avant le sermon sans faire de adhan ni d’iqama (1).
Puis quand il a terminé la prière, il s’est levé en s’appuyant sur Bilal (qu’Allah l’agrée).
Il a loué Allah, Lui a fait des éloges, a exhorté les gens, leur a fait un rappel, les a encouragé à l’obéissance d’Allah.
Ensuite il est parti vers les femmes avec Bilal (qu’Allah l’agrée).
Il leur a ordonné la taqwa d’Allah (2), les a exhorté, leur a fait un rappel.
Il a loué Allah et Lui a fait des éloges puis il les a encouragé à l’obéissance d’Allah et a dit ensuite : « Faites l’aumône car certes la plupart d’entre vous (3) sont le combustible de la géhenne ».
Une femme qui était au milieu des autres femmes et avait les joues rougeâtres a dit : Pourquoi ô Messager d’Allah ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Car vous vous plaignez beaucoup et faites de la mécréance vis-à-vis de l’époux (4) ».
Alors elles ont enlevé leurs colliers, leurs boucles d’oreilles et leurs bagues et elles les lançaient dans le vêtement de Bilal (qu’Allah l’agrée) comme aumône.
(Rapporté par Nasai dans ses Sounan n°1575 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Nasai, Hadith Sahîh)
عن جابر، قال شهدت الصلاة مع رسول الله صلى الله عليه وسلم في يوم عيد فبدأ بالصلاة قبل الخطبة بغير أذان ولا إقامة فلما قضى الصلاة قام متوكئا على بلال فحمد الله وأثنى عليه ووعظ الناس وذكرهم وحثهم على طاعته ثم مال ومضى إلى النساء ومعه بلال فأمرهن بتقوى الله ووعظهن وذكرهن وحمد الله وأثنى عليه ثم حثهن على طاعته ثم قال ‏«‏ تصدقن فإن أكثركن حطب جهنم ‏»‏ ‏.‏ فقالت امرأة من سفلة النساء سفعاء الخدين بم يا رسول الله قال ‏«‏ تكثرن الشكاة وتكفرن العشير ‏» ‏.‏ فجعلن ينزعن قلائدهن وأقرطهن وخواتيمهن يقذفنه في ثوب بلال يتصدقن به ‏.‏
(رواه النسائي في سننه رقم ۱٥۷٥ و صححه الشيخ الألباني في صحيح النسائي)

حكم : صحيح

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Vers la fin des temps, un feu qui va rassembler les gens va sortir sur vous depuis Hadramawt (1) ».
Nous avons dit: Que nous ordonnes-tu ô Messager d’Allah ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Allez dans le cham (2) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2217 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(1) C’est une ville au Yémen.

(2) Le cham est une région qui comprend aujourd’hui la Palestine, la Syrie, la Jordanie…

عن عبدالله بن عمر رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : سيخرج عليكم في آخر الزمان نار من حضرموت تحشر الناس
قلنا : بما تأمرنا يا رسول الله ؟
قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : عليكم بالشام 
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٢١٧ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
« L’heure n’aura pas lieu tant que le temps ne se réduira pas, une année sera comme un mois, un mois sera comme une semaine, une semaine sera comme un jour, un jour sera comme une heure et l’heure sera comme le temps que dure ce qui sert à allumer le feu quand il est mis dans les flammes ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2332 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لا تقوم الساعة حتى يتقارب الزمان وتكون السنة كالشهر والشهر كالجمعة وتكون الجمعة كاليوم ويكون اليوم كالساعة وتكون الساعة كالضرمة بالنار 
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٣٣٢ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y aura à la fin des temps des grands imposteurs, des grands menteurs qui vont vous apportez des ahadiths que ni vous ni vos ancêtres n’ont entendus auparavant. Faites très attention à eux afin qu’ils ne vous égarent pas et qu’ils ne soient pas une source de troubles pour vous ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°7)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : يكون في آخر الزمان دجالون كذابون . يأتونكم من الأحاديث بما لم تسمعوا أنتم ولا آباؤكم فإياكم وإياهم لا يضلونكم ولا يفتنونكم 
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٧)
D’après Abdallah Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ceci est un jour de ‘id qu’Allah a mis pour les musulmans, celui qui vient au jumu’a qu’il fasse le ghousl, si il possède du parfum qu’il se frotte avec et je vous conseille le siwak ».
(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°1098 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Ibn Maja, Hadith Hasan)
عن عبدالله ابن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إن هذا يوم عيد جعله الله للمسلمين فمن جاء إلى الجمعة فليغتسل وإن كان طيب فليمس منه وعليكم بالسواك
(رواه ابن ماجه في سننه رقم ١٠٧٨ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح ابن ماجه)

حكم : حسن

D’après Bourayda (qu’Allah l’agrée) : Nous étions environ mille cavaliers avec le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) lorsqu’il s’est arrêté et a prié deux unités de prière comme imam pour nous.
Puis il s’est tourné vers nous et les larmes coulaient de ses yeux.
‘Omar (qu’Allah l’agrée) s’est levé vers lui et a dit : Que t’arrive t’il ô Messager d’Allah ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « J’ai certes demandé la permission à mon Seigneur de demander le pardon en faveur de ma mère mais Il ne me l’a pas permis (1) et alors les larmes ont coulé de mes yeux par miséricorde envers elle.
Je lui ai également demandé la permission de la visiter (2) et Il me l’a permis.
Je vous avais certes interdit de visiter les tombes, maintenant visitez-les et il convient que la visite des tombes vous pousse à faire davantage de bien ».
(Rapporté par Al Hakim dans son Moustadrak n°1392 qui l’a authentifié selon les conditions de Boukhari et Mouslim et l’imam Dhahabi l’a approuvé. Il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Irwa Al Ghalil vol 3 p 224, Hadith Isnad Sahîh selon les Condition de Mouslim)

(1) La mère du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) était une mécréante.

L’imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a dit : « La prière funéraire pour les mécréants et le fait de demander le pardon pour eux est interdit par le Coran et il y a un consensus sur cela ».
(Al Majmou’ Charh Al Mouhadhab vol 5 p 120)

(2) C’est à dire de visiter sa tombe.

عن بريدة رضي الله عنه قال : كنا مع رسول الله صلى الله عليه وسلم قريبا من ألف راكب فنزل بنا وصلى بنا ركعتين ثم أقبل علينا بوجهه وعيناه تذرفان
فقام إليه عمر رضي الله عنه يقول : ما لك يا رسول الله ؟
قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إني استأذنت ربي في الاستغفار لأمي فلم يأذن لي فدمع عيناي رحمة لها واستأذنت ربي في زيارتها فأذن لي وإني كنت قد نهيتكم عن زيارة القبور فزوروها وليزدكم زيارتها خيرا 
(رواه الحاكم في المستدرك رقم ١٣٩٢ و صححه على شرط البخاري و مسلم ووافقه الذهبي و صححه أيضاً الشيخ الألباني في إرواء الغليل ج ٣ ص ٢٢٤)

حكم : إسناده صحيح على شرط مسلم

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père) : Nos quartiers étaient éloignés de la mosquée ainsi nous avons voulu vendre nos maisons afin de nous rapprocher de la mosquée.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) nous a interdit cela et a dit: « Vous avez certes pour chaque pas (*) un degré ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°664)

(*) C’est à dire pour chaque pas que vous faites vers la mosquée pour y accomplir la prière en commun. Ainsi s’ils s’approchaient ils auraient eu moins de récompense.

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال : كانت ديارنا نائية عن المسجد فأردنا أن نبيع بيوتنا فنقترب من المسجد فنهانا رسول الله صلى الله عليه وسلم فقال : إن لكم بكل خطوة درجة 
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٦٦٤)
D’après Abu Wail,
Abdoullah (Ibn Messaoud) avait pour habitude de faire le rappel aux gens tous les jeudi, alors un homme lui dit : « Ô Aba Abdirrahman, comme j’aimerais que tu nous fasses le rappel tous les jours »
Ce à quoi il lui répondit : « Rien ne m’empêche de faire cela si ce n’est que je crains de vous ennuyer, c’est pourquoi je vous ménage dans les exhortations à l’instar du Messager d’Allah (ﷺ) qui nous ménageait dans l’exhortation de peur de nous lasser »
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°70)
عن أبي وائل، قال كان عبد الله يذكر الناس في كل خميس، فقال له رجل يا أبا عبد الرحمن لوددت أنك ذكرتنا كل يوم‏.‏ قال أما إنه يمنعني من ذلك أني أكره أن أملكم، وإني أتخولكم بالموعظة كما كان النبي صلى الله عليه وسلم يتخولنا بها، مخافة السآمة علينا‏.‏
(رواه البخاري في صحيحه رقم ۷۰)
D’après An Nawas Ibn Sam’an (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « ‘Issa Ibn Maryam (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) va descendre près du minaret blanc à l’est de Damas (*) ».
(Rapporté par Abou Daoud et authentifié par Cheikh Albani dans Takhrij Fadail Cham n°25)

(*) La descente de ‘Issa Ibn Maryam (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) à la fin des temps est un des signes de l’approche de l’Heure et de la fin de la vie d’ici-bas comme ceci est confirmé dans le Coran et dans les ahadiths authentiques.
Ce hadith nous informe de l’endroit où il va descendre.

عن النواس بن سمعان رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ينزل عيسى بن مريم صلى الله عليه وسلم عند المنارة البيضاء شرقي دمشق 
(رواه أبو داود و صححه الشيخ الألباني في تخريج فضائل الشام ر قم ٢٥)

حكم : صحيح

D’après ‘Oqba Ibn ‘Amir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes l’aumône éteint la chaleur des tombes pour ses habitants (*) et certes le croyant ne se couvre qu’avec l’ombre de son aumône le jour de la résurrection ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°873, Hadith Hasan)

(*) C’est à dire que faire l’aumône est une cause pour être préservé du châtiment de la tombe.

عن عقبة بن عامر رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إن الصدقة لتطفىء عن أهلها حر القبور و إنما يستظل المؤمن يوم القيامة في ظل صدقته
(رواه الطبراني و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٨٧٣)

حكم : حسن

D’après ‘Aicha (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) invoquait dans sa prière en disant : -Ô Allah ! Je demande protection auprès de Toi contre les péchés et contre la dette-.
Quelqu’un lui a dit : Ô Messager d’Allah ! Tu demandes souvent protection contre la dette !
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Certes lorsqu’un homme est endetté il parle et ment et il promet mais ne tient pas ses promesses ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°2397)

(*) En phonétique : Allahoumma Inni A’oudhou Bika Minal Ma’tham Wal Maghnam

En arabe : اللَّهُمَّ إِنِّي أَعُوذُ بِكَ مِنَ المَأْثَمِ وَالمَغْرَمِ 

عن عائشة رضي الله عنها أن رسول الله صلى الله عليه وسلم كان يدعو في الصلاة ويقول : اللهم إني أعوذ بك من المأثم والمغرم
فقال له قائل : ما أكثر ما تستعيذ يا رسول الله من المغرم
قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إن الرجل إذا غرم حدث فكذب ووعد فأخلف 
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٢٣٩٧)
D’après Abou Razin Al ‘Ouqayli (qu’Allah l’agrée) : On priait le joumou’a avec ‘Ali Ibn Abi Talib (qu’Allah l’agrée) et parfois nous trouvions de l’ombre et parfois nous n’en trouvions pas.
(Rapporté par Ibn Abi Chayba dans son Mousannaf n°5186 et authentifié par Cheikh Albani dans Al Ajwiba Nafi’a p 45, Hadith Isnad Sahih Sahih selon les conditions de Mouslim)
عن أبي رزين العقيلي رضي الله عنه قال : كنا نصلي مع علي الجمعة فأحيانا نجد فيئا وأحيانا لا نجده
(رواه ابن أبي شيبة في مصنفه رقم ٥١٨٦ و صححه الشيخ الألباني في الأجوبة النافعة ص ٤٥)

حكم : إسناده صحيح على شرط مسلم

D’après Bilal Ibn Yahya Al ‘Abasi : ‘Ammar ibn Yasir (qu’Allah l’agrée) a prié le joumou’a pour les gens et les gens se divisaient en deux catégories : certains disaient : -le soleil a dépassé son zénith- et d’autres disaient : -il n’a pas dépassé son zénith-.
(Rapporté par Ibn Abi Chayba dans son Mousannaf n°5182 et authentifié par Cheikh Albani dans Al Ajwiba Nafi’a p 45, Hadith Isnad Sahih)
عن بلال بن يحيى العبسي قال : أن عمارا صلى بالناس الجمعة والناس فريقان : بعضهم يقول : زالت الشمس ، وبعضهم يقول : لم تزل 
(رواه ابن أبي شيبة في مصنفه رقم ٥١٨٢ و صححه الشيخ الألباني في الأجوبة النافعة ص ٤٥)

حكم : إسناده صحيح

D’après ‘Abdallah Ibn Saidan : J’ai assisté au joumou’a avec Abou Bakr As Siddiq (qu’Allah l’agrée) et son sermon et sa prière étaient avant la mi-journée.
Puis j’ai assisté au joumou’a avec ‘Omar (qu’Allah l’agrée) et son sermon et sa prière étaient au moment où je disais : C’est la mi-journée.
Puis j’ai assisté au joumou’a avec ‘Othman (qu’Allah l’agrée) et son sermon et sa prière étaient au moment où je disais : La journée a dépassé sa moitié.
Et je n’ai vu personne réprouver ou détester cela.
(Rapporté par Daraqoutni dans ses Sounan n°1623 et authentifié par Cheikh Albani dans Al Ajwiba Nafi’a p 42, Hadith Isnad Hasan)
عن عبدالله بن سيدان السلمي قال : شهدت الجمعة مع أبي بكر الصديق فكانت خطبته وصلاته قبل نصف النهار .
ثم شهدنا مع عمر فكانت خطبته وصلاته إلى أن أقول : انتصف النهار .
ثم شهدنا مع عثمان فكانت خطبته وصلاته إلى أن أقول : زال النهار . فما رأيت أحدا عاب ذلك ولا أنكره 
(رواه الدارقطني في سننه رقم ١٦٢٣ و حسنه الشيخ الألباني في الأجوبة النافعة ص ٤٢)

حكم : إسناده حسن

D’après ‘Abdallah Ibn Salama : ‘Abdallah Ibn Mass’oud (qu’Allah l’agrée) a prié pour nous le joumou’a au moment du doha (*) et il a dit : J’ai crains pour vous la chaleur.
(Rapporté par Ibn Abi Chayba dans son Mousannaf n°5176 et authentifié par Cheikh Albani dans Irwa Al Ghalil vol 3 p 63, Hadith Isnad Hasan)
عن عبدالله بن سلمة قال : صلى بنا عبد الله الجمعة ضحى وقال : خشيت عليكم الحر 
(رواه ابن أبي شيبة في مصنفه رقم ٥١٧٦ و حسنه الشيخ الألباني في إرواء الغليل ج ٣ ص ٦٣)

حكم : إسناده حسن رجاله كلهم ثقات وفي عبد الله بن سلمة ضعف من قبل أنه كان تغير حفظه لكنه هنا يروي أمرا شاهده بنفسه

D’après Ja’far, d’après son père qu’il a interrogé Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée):
Quand le Prophète (ﷺ) priait le jumu’a ?
il dit: il (ﷺ) priait le jumu’a (1), puis nous partions vers nos chameaux et nous leur donnions à boire .

Abdullah (Un des sous-narrateur) a fait cette ajout dans ce Hadith: « Alors que le soleil était à son zénith (2). C’est à dire au moment où les chameaux étaient utilisés pour transporter de l’eau.
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°858)

(1) C’est à dire la prière du vendredi.

(2) Ce hadith et d’autres ahadith ayant le même sens montrent qu’il est permis de prier le jumu’a avant l’heure du dohr car les compagnons assistaient à la khotba puis à la prière avec le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) puis ils partaient et donnaient à boire à leur chameaux et ce n’est qu’à ce moment là que le soleil était à son zénith. Or le temps de la prière du dohr rentre lorsque le soleil vient de dépasser son zénith.

عن جعفر، عن أبيه، أنه سأل جابر بن عبد الله متى كان رسول الله صلى الله عليه وسلم يصلي الجمعة قال كان يصلي ثم نذهب إلى جمالنا فنريحها ‏.‏ زاد عبد الله في حديثه حين تزول الشمس يعني النواضح ‏.‏
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٨٥٨)
D’après Daoud Ibn Isma’il : ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée lui et son père) a assisté à une cérémonie funéraire à Al Awsat dans la maison de Sa’d Ibn ‘Oubada (qu’Allah l’agrée) puis il est parti en marchant vers l’endroit où habitait la tribu Bani ‘Amr Ibn ‘Awf.
Quelqu’un lui a dit : Où vas-tu ô Abou ‘Abder Rahman (1) ?
Il a dit : Je vais vers cette mosquée vers la tribu de Bani ‘Amr Ibn ‘Awf (2) car j’ai certes entendu le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) dire : « Celui qui y prie a la récompense équivalente à une ‘omra ».
(Rapporté par Ibn Hibban dans son Sahih n°1627 et authentifié par Cheikh Albani dans Al Ta’liqat Al Hissan ‘Ala Sahih Ibn Hibban vol 3 p 204, Hadith n°1625, Hadith Sahîh li Ghayrihi)

(1) Il s’agit du surnom (kounia) de ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée lui et son père).

(2) C’est à dire la mosquée de Qouba à Médine.

عن داود بن إسماعيل عن عبدالله بن عمر رضي الله عنهما أنه شهد جنازة بالأوساط في دار سعد بن عبادة رضي الله عنه فأقبل ماشيا إلى بني عمرو بن عوف فقيل له : أين تؤم يا أبا عبد الرحمن ؟
قال : أؤم هذا المسجد في بني عمرو بن عوف فإني سمعت رسول الله صلى الله عليه وسلم يقول : من صلى فيه كان كعدل عمرة 
(رواه ابن حبان في صحيحه رقم ١٦٢٧ و حسنه الشيخ الألباني في التعليقات الحسان على صحيح ابن حبان ج ٣ ص ۲۰٤)

حكم : صحيح لغيره

D’après Al Mousayib Ibn Hazan : Au moment de la mort de Abou Talib (1), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a trouvé auprès de lui Abou Jahl et ‘Abdallah Ibn Abi Oumaya Ibn Al Moughira.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Ô mon oncle ! Dis : -La Ilaha Illa Allah- ; c’est une parole par laquelle je témoignerai pour toi auprès d’Allah (2) ».
Alors Abou Jahl et ‘Abdallah Ibn Abi Oumaya ont dit : Ô Abou Talib ! Vas-tu t’écarter de la voie de ‘Abdel Moutalib (3) ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) n’a cessé de lui présenter cette parole et de lui répéter cette phrase jusqu’à ce que la dernière chose que Abou Talib ai dit est qu’il est sur la voie de ‘Abdel Moutalib et il a refuser de dire -La Ilaha Illa Allah-.
Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : Par Allah ! Je vais certes demander le pardon pour toi tant qu’on ne me l’aura pas interdit.
Allah a donc révélé : -Il n’appartient pas au Prophète et aux croyants de demander le pardon pour les associateurs même s’ils font partie de leurs proches après qu’il leur soit devenu clair qu’ils font partie des gens de la géhenne- (4).
Et Allah a révélé au Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) concernant Abou Talib : -Certes tu ne guides pas ceux que tu aimes mais Allah guide qui Il veut et Il est plus connaisseur des biens-guidés- (5).
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°24)

(1) Abou Talib était l’oncle du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).
Il s’est occupé du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) durant sa jeunesse et l’a défendu contre les Qouraych après la prophétie malgré le fait qu’il n’était pas musulman.

(2) Il ne faut pas comprendre de cela que le simple fait de dire -La Ilaha Illa Allah- sans comprendre son sens et y adhérer profite à la personne.

(3) ‘Abdel Moutalib était le grand-père du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et sa religion était l’association à Allah, l’adoration des idoles.
Nous comprenons de cela que le sens de la parole -La Ilaha Illa Allah- est le fait d’adorer Allah et de délaisser l’adoration de tout autre qu’Allah.

(4) Il s’agit du verset 113 de la sourate Tawba n°9.

(5) Il s’agit du verset 56 de la sourate Al Qasas n°28.

عن المسيب بن حزن قال : لما حضر أبا طالب الوفاة جاء رسول الله صلى الله عليه وسلم فوجد عنده أبا جهل وعبد الله بن أبي أمية بن المغيرة
فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم : يا عم ! قل : لا إله إلا الله كلمة أشهد لك بها عند الله
فقال أبو جهل وعبدالله بن أبي أمية : يا أبا طالب ! أترغب عن ملة عبدالمطلب ؟
فلم يزل رسول الله صلى الله عليه وسلم يعرضها عليه ويعيد له تلك المقالة حتى قال أبو طالب آخر ما كلمهم : هو على ملة عبدالمطلب وأبي أن يقول : لا إله إلا الله
فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم : أما والله ! لأستغفرن لك ما لم أنه عنه
فأنزل الله : ما كان للنبي والذين آمنوا أن يستغفروا للمشركين ولو كانوا أولي قربى من بعد ما تبين لهم أنهم أصحاب الجحيم
وأنزل الله في أبي طالب فقال لرسول الله صلى الله عليه وسلم : إنك لا تهدي من أحببت ولكن الله يهدي من يشاء وهو أعلم بالمهتدين 
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٤)
D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père): Un homme vint voir le Prophète (ﷺ) et lui dit: « Ma soeur avait fait le voeu d’accomplir le Hajj (Pèlerinage), mais elle mourut [avant de pouvoir le faire] ».
Le Prophète (ﷺ) lui dit: « Ne remarques-tu pas que, si elle avait eu une dette, tu l’aurais payée à sa place?
– « Oui », répondit l’homme.
Il (ﷺ) dit : « Eh bien! acquittez-vous de ce que vous devez à Allah! La dette d’Allah est la plus en droit d’être réglée ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6699)

Annotation:
Les gens qui ont des jours de jeûne (comme les jours de jeûne du ramadan) à rattraper ont une dette à régler vis-à vis d’Allah.
Ainsi il leur est recommandé de s’empresser de régler cette dette en rattrapant les jours manqués dès maintenant.

عن ابن عباس رضى الله عنهما قال أتى رجل النبي صلى الله عليه وسلم فقال له إن أختي نذرت أن تحج وإنها ماتت‏.‏ فقال النبي صلى الله عليه وسلم ‏ »‏ لو كان عليها دين أكنت قاضيه ‏ »‏‏.‏ قال نعم‏.‏ قال ‏:‏ فاقض الله، فهو أحق بالقضاء ‏
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٦۹۹)