Abou Sa’îd Al-Khoudri [71 / 1170 Hadiths ]


D’après Abou Said Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Allah a dit: Certes un serviteur à qui j’ai donné une bonne santé et une bonne situation (1), et passe cinq années sans qu’il ne me visite (2) est certes privé de bien ».
(Rapporté par Ibn Hibban, Abder Razaq, Al Bayhaqi et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1166, Hadith Sahîh li Ghayrihi)

(1) C’est à dire au niveau des moyens financiers.
(2) C’est à dire en faisant le hajj ou la ‘omra.

En effet, il est rapporté plusieurs hadiths authentiques sur le fait que les gens qui font le hajj et la ‘omra sont les invités d’Allah. Voir par exemple le Hadith authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1820

L’imam Ibn Hibban (mort en 354 du calendrier hégirien) a classé ce hadith dans son Sahih sous le chapitre: -Mention du texte sur le fait que celui à qui on a donné puis ne visite pas la maison antique (c’est à dire la Ka’ba) une fois tous les cinq ans est privé de bien-.

L’imam Al Haythami (mort en 807 du calendrier hégirien) a classé ce hadith dans son ouvrage Mawarid Al Tham’an Ila Zawaid Ibn Hibban (vol 3 p 271) sous le chapitre : -À propos de la personne qui est riche et laisse passer cinq ans sans faire le hajj ou la ‘omra-.

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : قال الله : إن عبدا صححت له جسمه ووسعت عليه في المعيشة تمضي عليه خمسة أعوام لا يفد إلي لمحروم
(رواه ابن حبان ، عبد الرزاق و البيهقي و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١١٦٦)

حكم : صحيح لغيره

.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes parmi les gens qui seront dans les plus mauvais degrés auprès d’Allah le jour de la résurrection il y a l’homme qui a un rapport sexuel avec sa femme et elle a un rapport avec lui puis il dévoile son secret (*) ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1437)

(*) C’est à dire qu’il mentionne au gens les détails de ce qu’il s’est passé entre eux.

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : إنَّ من أشرِّ النَّاسِ عندَ اللَّهِ منزلةً يومَ القيامةِ الرَّجُلَ يفضي إلى امرأتِهِ وتُفضي إليْهِ ثمَّ ينشُرُ سرَّها
(رواه مسلم في صحيحه رقم ١٤٣٧)
.

D’après Abou Said Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), un homme a dit: Ô Messager d’Allah ! Qu’est ce que Touba ? Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « C’est un arbre dont la distance est équivalente à 100 ans, les vêtements des gens du paradis en sont confectionnés ».
(Rapporté par Ibn Hibban et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3736, Sahih li Ghayrihi)
عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه : قال رجل لرسول الله : يا رسول الله ما طوبى ؟
قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : شجرةٌ مسيرَةُ مِئَةُ سنةٍ، ثيابُ أهلِ الجنَّة تخرج مِنْ أكْمامِها
(رواه ابن حبان و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٧٣٦)

حكم : صحيح لغيره

.

D’après Abou Said Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque le serviteur rentre dans l’islam et que son islam est bon Allah lui inscrit toutes les bonnes actions qu’il a fait précédemment et il lui efface tous les péchés qu’il a fait précédemment. Puis vient le compte: la bonne action compte de 10 à 700 fois et le péché compte un seul sauf si Allah passe dessus ».
(Rapporté par Nasai et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°247, Hadith Isnad Sahih)
عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إذا أسلمَ العبدُ ، فَحَسُنَ إِسْلامُهُ ، كتب اللهُ لهُ كلَّ حسنةٍ كان أَزْلَفَها ، و مُحِيَتْ عنهُ كلُّ سَيِّئَةٍ كان أَزْلَفَها ، ثُمَّ كان بعدَ ذلكَ القِصاصُ ، الحسنةُ بِعشرَةِ أَمْثَالِها إلى سبعِ مِائَةِ ضِعْفٍ ، و السَّيِّئَةُ بِمِثْلِها إِلَّا أنْ يَتجاوزَ اللهُ عزَّ وجلَّ عَنْها
(رواه النسائي و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٤٧)

حكم : إسناده صحيح

.

D’après Abou Said Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le vêtement du croyant est au milieu du mollet et il n’y a pas de mal pour lui concernant ce qu’il y a entre cela et la cheville. Ce qui est en dessous de la cheville est dans le feu et celui qui laisse traîner son vêtement par orgueil Allah ne le regardera pas le jour du jugement ».
(Rapporté par Malik et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2031, Hadith Sahih)
عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إِزرةُ المؤمنِ إلى نصفِ الساقِ ، ولا حرجَ أو قال : لا جناحَ عليه فيما بينه وبين الكعبَينِ ، وما كان أسفلَ من ذلك فهو في النَّارِ ، ومن جَرَّ إزارَه بطرًا لم ينظُرِ اللهُ إليه يومَ القيامةِ
(رواه مالك و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٠٣١)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Je jure par celui qui détient mon âme dans sa main, il n’y a personne qui nous déteste, nous les gens de la maison (*), sans qu’Allah ne le fasse rentrer dans le feu ».
(Rapporté par Ibn Hibban et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°2488, Hadith Isnad Sahîh selon les Condition de Mouslim)

(*) C’est à dire les gens de la famille du Messager d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui)

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : و الذي نفسي بيده ، لا يُبغِضُنا أهلَ البيتِ أحدٌ إلا أدخلَه اللهُ النارَ
(رواه ابن حبان و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٤٨٨)

حكم : إسناده صحيح على شرط مسلم

.

D’après Abou Said Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), un homme est venu vers le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et a dit: Certes mon frère se plaint d’un mal de ventre.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) lui a dit: « Fait lui boire du miel ».
L’homme est revenu une deuxième fois alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) lui a dit: « Fait lui boire du miel ».
L’homme est revenu une troisième fois alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) lui a dit: « Fait lui boire du miel ».
Alors il est revenu et le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) lui a dit: « Allah a dit vrai (*) et le ventre de ton frère a menti. Fait lui boire du miel ».
Alors il lui a donné du miel et il a guéri.
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5684)

(*) C’est une allusion au verset ci-dessous (sourate Nahl).

Allah a dit dans la sourate Nahl n°16 verset 69 en parlant des abeilles: « Sort de leurs ventres une boisson aux couleurs variées dans laquelle il y a une guérison pour les gens. Il y a vraiment là une preuve pour les gens qui réfléchissent ».

قال الله تعالى : يخرج من بطونها شراب مختلف ألوانه فيه شفاء للناس إن في ذلك لآية لقوم يتفكرون
(سورة النحل ٦٩)

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه أن رجلا أتى النبي صلى الله عليه وسلم فقال : أخي يشتكي بطنه ، فقال : اسقه عسلا . ثم أتاه الثانية ، فقال : اسقه عسلا . ثم أتاه الثالثة فقال : اسقه عسلا . ثم أتاه فقال : قد فعلت ؟ فقال : صدق الله ، وكذب بطن أخيك ، اسقه عسلا . فسقاه فبرأ
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٥٦٨٤)
.

D’après Abou Said Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), les demeures de Banou Salama se trouvaient à l’extrémité de Médine ainsi ils ont voulu les déplacer à proximité de la mosquée. Alors le verset: { Nous écrivons ce qu’ils ont fait ainsi que leurs traces } est descendu. Le Prophète (ﷺ) a dit: « Certes vos traces sont écrites (2) ainsi ne déplacez pas vos maisons ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3226 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(1) Il s’agit du verset suivant:

Allah a dit dans la sourate Yasin n°36 verset 12: « Nous écrivons ce qu’ils ont fait ainsi que leurs traces ».
قال الله تعالى: ونكتب ما قدموا وآثارهم
(سورة يس ١٢)

(2) Il s’agit des pas des croyants vers la mosquée pour lesquels ils obtiennent une récompense.

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال: كانَت بنو سلَمةَ في ناحيةِ المدينةِ فأرادوا النُّقلةَ إلى قُربِ المسجدِ فنزلت هذِهِ الآيةَ: إِنَّا نَحْنُ نُحْيِ الْمَوْتَى وَنَكْتُبُ مَا قَدَّمُوا وَآثَارَهُمْ فقالَ رسولُ اللَّهِ صلَّى اللَّهُ علَيهِ وسلَّمَ: إنَّ آثارَكُم تُكْتبُ فلا تنتَقِلوا
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٢٢٦ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Said Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Prenez garde au fait de vous asseoir sur les chemins ».
Ils ont dit: Nous en avons besoin, nous nous asseyons et nous discutons.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Si vous refusez et que vous devez forcément vous y asseoir alors donnez le droit au chemin ».
Ils ont dit: Quel est le droit du chemin ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Baisser le regard, s’abstenir de gêner les autres, rendre le salam, ordonner le bien et interdire le mal ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°2465)
عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إياكم والجلوسَ في الطرقاتِ . فقالوا : ما لنا بدٌ ، إنما هي مجالسُنا نتحدثُ فيها . قال : فإذا أبيتم إلا المجالسَ ، فأعطوا الطريقَ حقَّها . قالوا : وما حقُّ الطريقِ ؟ قال : غضُّ البصرِ ، وكفُّ الأذى ، وردُّ السلامِ ، وأمرٌ بالمعروفِ ، ونهيٌ عن المنكرِ
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٢٤٦٥)
.

D’après Abou Said Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Je vois que tu aimes le bétail et la campagne, ainsi lorsque tu te trouves avec tes bêtes ou dans ta campagne et que tu fais le adhan alors lève ta voix car certes aucun un être humain, aucun djinn, aucune pierre et aucune chose n’entendent la voix de celui qui fait le adhan sans qu’ils ne témoignent pour lui le jour du jugement ».
Abou Sa`id a ajouté: « J’ai entendu cela de la part du Messager d’Allah (ﷺ) ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°7548)
عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إني أَراك تُحِبُّ الغنَمَ والبادِيَةَ ، فإذا كنتَ في غنَمِك أو بادِيَتِك ، فأذَّنتَ للصلاةِ ، فارفَعْ صوتَك بالنداءِ ، فإنه : ( لا يَسمَعُ مَدى صوتِ المؤذِّنِ جِنٌّ ولا إِنسٌ ، ولا شيءٌ ، إلا شهِد له يومَ القيامةِ ) . قال أبو سعيدٍ : سمِعتُه من رسولِ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلَّم .
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٧٥٤٨)
.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Un homme ne doit pas regarder la nudité d’un homme et une femme ne doit pas regarder la nudité d’une femme. Il n’appartient pas à deux hommes de se couvrir nus avec un même drap. De même qu’il n’appartient pas à deux femmes de se couvrir nues avec un même drap »
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°338)
عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : لاَ يَنْظُرُ الرَّجُلُ إِلَى عَوْرَةِ الرَّجُلِ وَلاَ الْمَرْأَةُ إِلَى عَوْرَةِ الْمَرْأَةِ وَلاَ يُفْضِي الرَّجُلُ إِلَى الرَّجُلِ فِي ثَوْبٍ وَاحِدٍ وَلاَ تُفْضِي الْمَرْأَةُ إِلَى الْمَرْأَةِ فِي الثَّوْبِ الْوَاحِدِ
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٣٣٨)
.

D’après Abou Said Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Celui qui atteint la prière de l’aube (Sobh) sans avoir fait celle du Witr, il n’aura pas alors le mérite de celle-ci »
[Rapporté par Ibn Hibbâne dans As-Sahîh (hadith 2408) et Al-Albâni l’a jugé également authentique dans Irwa Al Ghalil (2/154), Hadith Sahîh]

Ce Hadith a été également authentifié par:
– Al-Hâkim dans Al-Moustadrak 1/603

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : « مَنْ أَدْرَكَ الصُّبْحَ وَلَمْ يُوتِرْ فَلَا وِتْرَ لَهُ
( رواه ابن حبان و صحيحه الشيخ الألباني في إرواء الغليل رقم ۲/۱۵۴)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le Mahdi va sortir à la fin de cette communauté. Allah va faire descendre la pluie et la terre sortira sa végétation. Il va donner l’argent de manière équitable et il y aura beaucoup de bétail. La communauté s’agrandira et il vivra 7 ou 8 ans ».
(Rapporté par Al Hakim et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°711, Hadith Sahîh)
عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال النبي صلي الله عليه و سلم : يخرجُ في آخرِ أُمَّتي المهديُّ ، يَسقِيه اللهُ الغَيْثَ ، و تُخرِجُ الأرضُ نباتَها ، و يُعطِي المالَ صِحاحًا ، و تكثُرُ الماشيةُ ، و تَعظُمُ الأُمَّةُ ، يعيشُ سبعًا ، أو ثمانيًا ، يعني حَجَّةً
(رواه الحاكم و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٧١١)

حكم : إسناده صحيح رجاله ثقات

.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y aura parmi vos califes un calife qui donnera l’argent de manière abondante et ne le comptera pas ».
Et dans une autre version rapporté par Ibn Hujr, il y a une légère variation de formulation.
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2914)
عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال النبي صلي الله عليه و سلم : من خلفائكم خليفة يحثو المال حثيا . لا يعده عددا
‏ وَفِي رِوَايَةِ ابْنِ حُجْرٍ ‏«‏ يَحْثِي الْمَالَ »‏ ‏.‏
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٩١٤)
.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y a parmi ma descendance une personne derrière qui ‘Issa Ibn Maryam va prier ».
(Rapporté par Abou Nouaym et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°5920, Hadith Sahîh)

(*) Le Mahdi sera envoyé à l’époque de la descente de ‘Issa Ibn Maryam (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) qui va prier derrière lui

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال النبي صلي الله عليه و سلم : مِنَّا الذي يُصلِّي عِيسَى بنُ مرْيَمَ خلْفَهُ
(رواه أبو نعيم و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٥٩٢٠)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le Mahdi est de ma descendance, il est à moitié chauve, son nez est long et bossu. Il va remplir la terre d’équité et de justice comme elle avait été remplie d’iniquité et d’injustice. Il va régner 7 ans ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4285 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Abi Daoud, Hadith Hasan)
عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال النبي صلي الله عليه و سلم : المَهْديُّ منِّي، أجلى الجبهةِ، أقنى الأنفِ، يملأُ الأرضَ قسطًا وعدلًا، كما مُلِئت جَورًا وظلمًا، يملِكُ سبعَ سنينَ
(رواه أبو داود في سننه رقم ٤٢٨٥ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : حسن

.

D’après Abou Said Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Certes je vous avais interdit de visiter les tombes, maintenant visitez les car il y a dans cette visite une leçon et ne dites pas ce qui met le Seigneur en colère ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Ahkam Janaiz p 228, Hadith Sahîh)

Cheikh Otheimine a dit que la visite des tombes se divise en 2 catégories:
– la visite des tombes qui est conforme à la charia qui consiste à les visiter afin que ceci soit pour la personne une exhortation, un rappel de l’au-delà et pour qu’elle invoque Allah en faveur des morts. Ceci est permis et même recommandé
– la visite des tombes qui est innovation ou la visite des tombes qui est de l’association à Allah.
La visite des tombes qui est de l’association à Allah est le fait que la personne visite les tombes des pieux ou des musulmans pour les invoquer, leur demander le secours dans ses affaires. Tandis que la visite des tombes qui est une innovation est le fait que la personne visite les tombes afin d’invoquer Allah auprès de la tombe en croyant que l’invocation qui est faite auprès des tombes est meilleure que l’invocation faite à un autre endroit.

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إني نهيتكم عن زيارة القبور فزوروها ، فإن فيها عبرة ، ولا تقولوا ما يسخط الرب
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في أحكام الجنائز ص ٢٢٨)

حكم : صحيح على شرط مسلم

.

D’après Abou Said Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y avait parmi ceux qui sont venus avant vous un homme qui avait tué quatre-vingt dix neuf personnes.
Il demanda qui était le plus savant des gens sur la terre et on lui indiqua un adorateur.
Il s’est rendu vers lui et lui a dit qu’il avait tué quatre-vingt dix neuf personnes. Etait-il possible pour lui de se repentir ?
L’homme lui dit : Non. Alors il le tua et a donc complété avec lui le nombre de cent.
Puis il demanda qui était le plus savant des gens sur la terre et on lui indiqua un savant.
Il lui a dit qu’il avait tué cent personnes. Etait-il possible pour lui de se repentir ?
Le savant lui dit : Oui et quel obstacle pourrait-il y avoir entre toi et le repentir ? Pars vers tel pays car il s’y trouve certes des gens qui adorent Allah. Vas-y et adore Allah avec eux mais ne retourne pas vers ton pays car c’est certes une terre de mal.
Alors il est partit et est mort au milieu du chemin.
Les anges de la miséricorde et ceux du châtiment se sont donc disputés à son sujet.
Les anges de la miséricorde ont dit : Il est certes venu repentant, avec un cœur qui recherchait l’agrément d’Allah.
Les anges du châtiment ont dit : Il n’a fait absolument aucun bien.
Alors un ange sous la forme humaine est venu et ils l’ont pris comme juge entre eux.
Il a dit : Mesurez la distance entre les deux terres et c’est pour celle de laquelle il est le plus proche qu’il sera.
Ils ont mesuré et l’ont trouvé plus proche de la terre vers laquelle il se rendait.
Alors les anges de la miséricorde ont pris son âme ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2766)

L’imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a dit : « Les savants ont dit que cela montre qu’il est recommandé que la personne qui se repent s’éloigne des endroits dans lesquels elle a commis les péchés ainsi que des gens qui l’y ont aidé.
Il doit s’écarter d’eux tant que leur situation reste la même et il doit les remplacer par de bonnes fréquentations qui sont les gens pieux, les savants, les adorateurs, les ascètes et ceux sur qui on doit prendre exemple ».
(Charh Sahih Mouslim)

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال النبي صلّى الله عليه و سلم : كان فيمن كان قبلكم رجلٌ قتل تسعةً وتسعين نفسًا
فسأل عن أعلمِ أهلِ الأرضِ فدُلَّ على راهبٍ فأتاه فقال إنَّه قتل تسعةً وتسعين نفسًا فهل له من توبةٍ ؟ فقال : لا
فقتله فكمَّل به مائةً ثمَّ سأل عن أعلمِ أهلِ الأرضِ فدُلَّ على رجلٍ عالمٍ فقال : إنَّه قتل مائةَ نفسٍ
فهل له من توبةٍ ؟ فقال : نعم ومن يحولُ بينه وبين التَّوبةِ ؟ انطلق إلى أرضِ كذا وكذا فإنَّ بها أُناسًا يعبدون اللهَ فاعبُدِ اللهَ معهم ولا ترجِعْ إلى أرضِك فإنَّها أرضُ سوءٍ
فانطلق حتَّى إذا نصَف الطَّريقَ أتاه الموتُ فاختصمت فيه ملائكةُ الرَّحمةِ وملائكةُ العذابِ
فقالت ملائكةُ الرَّحمةِ : جاء تائبًا مقبلًا بقلبِه إلى اللهِ
وقالت ملائكةُ العذابِ : إنَّه لم يعمَلْ خيرًا قطُّ
فأتاه ملَكٌ في صورةِ آدميٍّ فجعلوه بينهم
فقال : قِيسوا ما بين الأرضين فإلى أيَّتِهما كان أدنَى فهو له
فقاسوه فوجدوه أدنَى إلى الأرضِ الَّتي أراد فقبضته ملائكةُ الرَّحمةِ
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٣٧٤٠ و مسلم في صحيحه رقم ٢٧٦٦ واللفظ لمسلم)
.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Celui qui croit en Allah et au jour dernier, qu’il honore son invité, qu’il honore son invité, qu’il honore son invité ».
Un homme a dit: Qu’est-ce qu’honorer l’invité ô Messager d’Allah ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Trois jours (*) et ce qui s’ajoute à cela est une aumône ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2594, Hadith Sahih li Ghayrihi)

(*) C’est à dire le gîte et le couvert durant trois jours.

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال رسول الله صلّى الله عليه و سلّم : من كان يؤمن بالله واليوم الآخر فليكرم ضيفه قالها ثلاثًا
قال رجل : وما كرامة الضيف يا رسول الله ؟
قال رسول الله صلّى الله عليه و سلّم : ثلاثة أيام فما زاد بعد ذلك فهو صدقة
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٥٩٤)

حكم : صحيح لغيره

.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée) : J’ai vu en rêve comme si j’étais sous un arbre et l’arbre récitait la sourate Sad (1).
Lorsqu’il est arrivé à la prosternation (2) il s’est prosterné et il a dit durant sa prosternation: Ô Allah ! Écris moi pour cette prosternation une récompense, pardonne moi un péché, fais qu’elle soit pour moi une cause de remerciement, accepte-là de moi comme tu as accepté de ton serviteur Daoud sa prosternation. (3)
Au matin je me suis rendu vers le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et je l’ai informé de cela.
Il a dit: « Et toi tu t’es prosterné ô Abou Sa’id? ».
J’ai dit: Non.
Il a dit: « Tu étais certes plus en droit de te prosterner que l’arbre ».
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a récité la sourate Sad jusqu’à arriver à la prosternation et alors il a dit dans sa prosternation la même chose qu’a dit l’arbre dans sa prosternation.
(Rapporté par Abou Ya’la et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°2710)

(1) Il s’agit de la sourate n°38.

(2) Durant la lecture du Coran, il y a certains versets, qui lorsqu’on termine leur lecture, il est légiféré de se prosterner. Dans la sourate Sad, il s’agit du verset n°24.

(3) En phonétique: Allahouma Ktoub Li Biha Ajran, Wa Hout ‘Ani Biha Wizran, Wa Ahdith Li Biha Choukran, Wa Taqabalha Minni Kama Taqabalta Min ‘Abdika Daoud Sajdatahou

En arabe:

اللَّهُمَّ اكْتُبْ لِي بِهَا أجْرًا وَحُطَّ عَنِّي بِهَا ِوزْرًا وَأَحْدِثْ لِي بِهَا شُكْرًا وَتَقَبَّلْهَا مِنِّي كَمَا تَقَبَّلتَ مِنْ عَبْدِكَ دَاوُدَ سَجْدَتَهُ

Ainsi il est légiféré de prononcer cette invocation lors de la prosternation après la lecture de ce verset.

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال : رأيتُ فيما يرى النَّائمَ كأني تحت شجرةٍ وكأنَّ الشجرةَ تقرأُ ص
فلما أتت على السجدةِ سجدتْ فقالتْ في سجودِها : اللهمَّ اكْتُبْ لِي بِهَا أجرًا وَحُطَّ عَنِي بِهَا ِوْزرًا وَأَحْدِثْ لِي بِهَا شُكْرًا وَتَقَبَّلْهَا مِنِّي كَمَا تَقَبَّلتَ مِنْ عَبْدِكَ دَاوُدَ سَجْدَتَهُ
فلمّا أصبحتُ غدوتُ على النبيِّ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ فأخبرْتُه بذلك فقال : سجدتَ أنت يا أبا سعيدٍ ؟
فقلتُ : لا
قال : أنت كنتَ أحقَّ بالسُّجودِ من الشجرةِ
فقرأ رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ سورةَ ص حتى أتى على السَّجدةِ فقال في سجودِه ما قالتِ الشَّجرةُ في سجودِها
(رواه أبو يعلى و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٧١٠)

حكم : علتة الإسناد عندي عبد الله بن سعد المدني لكن للحديث طريق أخرى وشاهد يتقوى بهما

.

D’après « Abdullàh Ibn Abi Sa’sa’a rapporte que Abou Sa’id Al Khoudri (رضي الله عنه) lui a dit: « Je vois que tu aimes le bétail et la campagne. Quand tu te trouves au milieu de ton bétail (ou dans ta campagne) et que tu lances l’appel à la prière, élève au maximum ta voix car le Muezzin, aussi loin que porte sa voix, il n’est pas un génie ou un humain ou autre créature qui ne témoigne en sa faveur le jour de la résurrection, en entendant son appel ». Abu Sa’id a ajouté: « J’ai entendu cela du Messager d’Allah (ﷺ) (Rapporté par Al Boukhàri)
(Ryad As Salihine Hadith n°1035)
وعن عبد الله بن عبد الرحمن بن أبي صعصعة أن أبا سعيد الخدري رضي الله عنه قال له‏:‏ ‏ « ‏إني أراك تحب الغنم والبادية فإذا كنت في غنمك- أو باديتك- فأذنت للصلاة، فارفع صوتك بالنداء، فإنه لا يسمع مدى صوت المؤذن جن، ولا إنس، ولا شيء، إلا شهد له يوم القيامة‏ »‏ قال أبو سعيد‏:‏ سمعته من رسول الله صلى الله عليه وسلم ‏(‏‏(‏رواه البخاري‏)‏‏)‏‏.‏
(رياض الصالحين رقم ۱۰۳۵)
.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque l’un de vous voit un rêve qu’il aime, alors il vient certes d’Allah. Qu’il loue Allah pour ce rêve et qu’il le divulgue. Par contre s’il voit autre chose que cela parmi ce qu’il déteste, alors il vient certes de Shaytan. Qu’il demande protection à Allah contre son mal et qu’il ne le divulgue (*) à personne ainsi il ne lui nuira pas ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°7045)

(*) Il est mentionné dans d’autres ahadiths authentiques (Sahih Al Boukhari n°7044 et Sahih Mouslim n°2261) qu’il ne faut divulguer le rêve qu’à une personne qu’on aime.

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إذا رأى أحدكم الرؤيا يحبها فإنها من الله فليحمد الله عليها وليحدث بها . وإذا رأى غير ذلك مما يكره فإنما هي من الشيطان فليستعذ من شرها ولا يذكرها لأحد فإنها لن تضره
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٧٠٤٥)
.

D’après Abou Said Al Khoudri (رضى الله عنه), le Prophète (ﷺ) a dit: « Celui d’entre vous qui voit un mal qu’il le change par sa main. Si il ne peut pas alors par sa langue et si il ne peut pas alors avec son coeur et ceci est le plus bas de la foi ».
(Rapporté par Nasai dans ses Sounan n°5023 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Nasai, Hadith Sahîh)
عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم :من رأى منكرًا فلْيغيِّرهُ بيدهِ، فإن لمْ يستطعْ فبلسانِه، فإن لمْ يستطعْ فبقلبِه، وذلك أضعفُ الإيمانِ
(رواه النسائي في سننه رقم ۵۰۲۳ و صححه الشيخ الألباني في صحيح النسائي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes chacun d’entre vous s’entretient avec son Seigneur, ne vous gênez pas (Dans la Mosquée) les uns les autres et ne levez pas la voix sur la voix des autres dans la lecture (du Coran) ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Al jami n°2639, Hadith Sahîh)

(*) Cette évènement eu lieu lors d’une l’Itkaf (une retraite spirituelle qui consiste à rester à la mosquée en se consacrant à l’adoration).

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال : قال النبي صلى الله عليه و سلم : ألا إِنَّ كُلَّكُم مُناجٍ رَبَّهُ ، فَلا يُؤْذِيّنَّ بَعضُكُمْ بَعضًا ، و لا يَرفعُ بَعضُكم على بَعضٍ في القِراءةِ
(رواه أبو داود في سننه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ١٣٣٢)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « On m’a montré cette nuit (*) puis on me l’a fait oublier.
On m’a montré qu’au matin de la nuit du destin je me prosternerai dans l’eau et la terre.
Cherchez la dans chaque nuit impaire des dix dernières nuits ».
Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée) a dit : Il a plu cette nuit-là et le toit de la mosquée était fait de branches de palmier et ainsi l’eau a coulé.
Ainsi j’ai vu de mes propres yeux le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) qui avait sur son front de l’eau et de la terre. Ceci était le matin de la vingt et unième nuit.
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°2027)

(*) C’est à dire qu’on lui a montré en rêve quand allait avoir lieu la nuit du destin.

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال النبي صلّى الله عليه و سلّم : قد أُريت هذه الليلة ثم أُنسيتها وقد رأيتُني أسجد في ماء وطين من صبيحتها فالتمسوها في العشر الأواخر والتمسوها في كل وتر
فمطرت السماء تلك الليلة وكان المسجد على عريش فوكف المسجد فبصرت عيناي رسول الله صلَّى اللهُ عليه وسلَّم على جبهته أثر الماء والطين من صبح إحدى وعشرين
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٢٠٢٧ )
.

D’après Abou Said (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Personne ne rentrera dans le paradis si ce n’est par la miséricorde d’Allah (*) ».
Ils ont dit: Même toi ô Messager d’Allah ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a répondu: « Même moi, sauf si Allah me couvre de sa miséricorde » et il fit un signe avec sa main au dessus de sa tête.
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3599, Hadith Sahîh li Ghayrihi)

(*) C’est à dire que les bonnes actions aussi nombreuses soient-elles ne sont pas suffisantes pour mériter ce qu’Allah a préparé comme récompense pour ses serviteurs dans le paradis.
Les bonnes actions sont une cause pour obtenir la miséricorde d’Allah et c’est uniquement par la miséricorde d’Allah que les habitants du paradis vont y entrer.

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لن يدخل الجنة أحد إلا برحمة الله
قالوا: ولا أنت يا رسول الله ؟
قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : ولا أنا إلا أن يتغمدني الله برحمته . وقال بيده فوق رأسه
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٥٩٩)

حكم : صحيح لغيره

.

D’après Abou Said Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « 5 choses, celui qui les fait dans une journée, Allah l’écrit parmi les gens du paradis: celui qui visite un malade, celui qui assiste à une cérémonie funéraire, qui jeûne un jour, va au jumu’a et affranchit un esclave ».
(Rapporté par Ibn Hibban et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°686, Hadith Sahîh)
عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : خمس من عملهن في يوم كتبه الله من أهل الجنة من عاد مريضا وشهد جنازة وصام يوما وراح إلى الجمعة وأعتق رقبة
(رواه ابن حبان و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٦٨٦)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Said Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque les croyants seront sauvés du feu, ils seront arrêtés sur un qintara (1) entre le paradis et l’enfer. Alors ils vont régler les uns les autres les injustices (2) qu’il pouvait y avoir entre eux dans la vie d’ici-bas. Une fois les comptes réglés et qu’ils seront purifiés il leur sera permis de rentrer dans le paradis. Je jure par celui qui détient l’âme de Muhammad dans sa main, certes ils trouveront plus facilement le chemin de leurs maisons dans le paradis qu’ils ne trouvaient le chemin de leur maison dans la vie d’ici-bas ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6535)

(1) C’est-à-dire un pont.

(2) C’est-à-dire que l’injuste va donner de ses bonnes actions à celui qui a subit l’injustice…

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : يخلص المؤمنون من النار ، فيحبسون على قنطرة بين الجنة والنار ، فيقتص لبعضهم من بعض مظالم كانت بينهم في الدنيا ، حتى إذا هذبوا ونقوا أذن لهم في دخول الجنة ، فوالذي نفس محمد بيده ، لأحدهم أهدى بمنزله في الجنة منه بمنزله كان في الدنيا
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٥٣٥)
.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Les grands péchés sont au nombre de sept: l’association à Allah, tuer une âme qu’Allah a interdit sans droit, accuser de fornication la femme chaste, la fuite au moment du combat, manger l’usure, manger l’argent de l’orphelin et retourner à la vie de bédouin après la hijra (*) ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°4606)

(*) Les savants expliquent qu’il s’agit du bédouin qui est retourné vivre dans le désert avec les autres bédouins après avoir fait la hijra vers le Messager d’Allah en étant musulman. Lorsque le combat aux côtés du Messager d’Allah lui est devenu obligatoire il a tout laissé et est repartit vivre comme il le faisait avant.
(Voir Fayd Al Qadir 1 p 54)

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : الكبائر سبع : الإشراك بالله و قتل النفس التي حرم الله إلا بالحق و قذف المحصنة و الفرار من الزحف و أكل الربا و أكل مال اليتيم و الرجوع إلى الأعرابية بعد الهجرة
(رواه الطبراني و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٤٦٠٦)

حكم : حسن

.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque le croyant désire avoir un enfant dans le paradis alors la grossesse, l’accouchement et sa croissance se font en une heure (1) comme il le désire (2) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2563 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(1) Le sens voulu par -une heure- ici est -en un court moment- et pas l’heure qui est connue maintenant comme étant égale à soixante minutes.

(2) C’est à dire l’enfant aura le sexe qu’il désirera, les caractéristiques qu’il désirera…
(Touhfatoul Ahwadhi)

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : المؤمن إذا اشتهى الولد في الجنة كان حمله ووضعه وسنه في ساعة كما يشتهي
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٥٦٣ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Said Al khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il n’y a aucun musulman qui fait une invocation dans laquelle il n’y a ni péché, ni rupture des liens de parenté, sans qu’Allah ne lui donne une de ces 3 choses: soit il exauce tout de suite son invocation, soit il lui retarde l’exaucement pour l’au-delà, soit il le protège d’un mal qui est équivalent ». Les compagnons ont dit: Ainsi nous devons en faire beaucoup. Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) répliqua: « Allah en fera encore plus ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1633, Hadith Hasan Sahîh)
عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه أن النبي صلى الله عليه وسلم قال: ما من مسلم يدعو بدعوة ليس فيها إثم ولا قطيعة رحم إلا أعطاه الله بها إحدى ثلاث إما أن يعجل له دعوته وإما أن يدخرها له في الآخرة وإما أن يصرف عنه من السوء مثلها
قالوا: إذا نكثر
قال: الله أكثر
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٦٣٣)

حكم : حسن صحيح

.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y a certes entre les deux côtés d’une porte dans le paradis la distance de 40 années ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1698)
عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه وسلم : إن ما بين مصراعين في الجنة مسيرة أربعين سنة
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٦٩٨)

حكم : ذكر له شواهد

.

D’après Abou Said Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah a des affranchis (1) chaque jour et nuit (2), et certes chaque musulman a chaque jour et nuit une invocation exaucée ».
(Rapporté par Al Bazar et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1002, Hadith Sahîh li Ghayrihi)

(1) C’est à dire des affranchis du feu.

(2) C’est à dire du mois de Ramadan.

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إن لله تبارك وتعالى عتقاء في كل يوم وليلة ، يعني في رمضان ، وإن لكل مسلم في كل يوم وليلة دعوة مستجابة
(رواه البزار و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠٠٢)

حكم المحدث:صحيح لغيره

.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah vous a rajouté une prière à vos prières, elle est meilleure que les chameaux roux (1), certes il s’agit des deux unités de prière avant le fajr (2) ».
(Rapporté par Daylami et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1141, Hadith Jayyid)

(1) Les chameaux faisaient partie des plus grandes richesses chez les arabes.
(2) C’est à dire avant la prière obligatoire du matin.

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال النبي صلّى الله عليه و سلّم : إنّ الله زادكم صلاةً إلى صلاتكم هي خير من حمر النعم ألا وهي الركعتان قبل الفجر
(رواه الديلمي و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١١٤١)

حكم : جيد

.

D’après Abou Saīd Al Khoūdrī رضي الله عنه , le Prophète ﷺ a dit:

« Iblis a dit : « Seigneur ! Je jure par Ta Puissance! Je ne cesserai pas d’égarer Tes serviteurs tant que leurs âmes seront dans leurs corps».

Allah ‎ﷻ a dit alors : « Je jure par Ma Puissance et Ma Grandeur! Je ne cesserai de leur pardonner tant qu’ils Me demanderont pardon».
(Rapporté par Ahmed (11729) et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhrib n°1617, Hadith Hasan li Ghayrihi)

عن أبي سعيد الخدري، عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه قال
قال إبليسُ : وعزَّتِك لا أبرحُ أُغوي عبادَك ما دامت أرواحُهم في أجسادِهم . فقال : وعزَّتي وجلالي لاأزالُ أغفرُ لهم ما استغفَرُوني .
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب رقم ١٠٠٨)

حكم : حسن لغيره

.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes la vie d’ici-bas est douce et verte (*) et certes Allah vous a mis dedans et Il regarde comment vous agissez. Ainsi prenez garde à la vie d’ici-bas et prenez garde aux femmes car certes la première tentation des Bani Israil était les femmes ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2742)

(*) C’est à dire qu’elle a un bon goût et une belle apparence.

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : إن الدنيا حلوةٌ خضرةٌ وإن اللهَ مستخلفُكم فيها فينظرُ كيف تعملون . فاتقوا الدنيا واتقوا النساءَ فإن أولَ فتنةِ بني إسرائيلَ كانت في النساءِ
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٧٤٢)
.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah va faire sortir des gens du feu (1) alors qu’il n’y restera plus que leurs visages (2) et alors Il va les faire rentrer dans le paradis ».
(Rapporté par Abd Ibn Houmayd et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°1893, Hadith Sahîh)

(1) Les gens qui vont rentrer dans le feu et ensuite en sortir sont les croyants qui méritent d’être châtiés à cause des péchés qu’ils ont commis et une fois purifiés ils rentreront dans le paradis.
Les hadiths authentiques sur ce sujet sont très nombreux.

(2) C’est à dire que le reste de leurs corps aura été complètement brûlé par le feu.

عن أبي سعيد الخدري قال النبي صلّى الله عليه و سلّم : إنّ الله يخرج أقوامًا من النار بعدما لا يبقى منهم فيها إلاّ الوجوه فيدخلهم الجنّة
(رواه عبد بن حميد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ١٨٩٣)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque des hommes passent près d’un groupe de personnes assises et que l’un d’eux passe le salam à ceux qui sont assis et que l’un de ceux qui sont assis répond alors ceci suffit pour eux et pour eux (*) ».
(Rapporté par Abou Nouaym et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°798, Hadith Sahîh)

(*) C’est à dire que lorsque deux groupes de personnes se rencontrent et qu’une seule personne du premier groupe passe le salam alors ceci est suffisant. Et de la même manière si une seule personne du second groupe répond au salam alors ceci est suffisant.
Par contre le fait que tous les membres du premier groupe passent le salam et que tous ceux du deuxième groupe répondent est meilleur.
(Voir Awn Al Ma’boud Bi Charh Sounan Abi Daoud hadith n°5210)

عن أبي سعيد الخدري قال النبي صلى الله عليه و سلم : إذا مر رجال بقوم فسلم رجل من الذين مروا على الجلوس و رد من هؤلاء واحد أجزأ عن هؤلاء و عن هؤلاء
(رواه أبو نعيم و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٧٩٨)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée) : J’ai entendu quatre choses du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).
Il a dit: « Une femme ne voyage pas une distance de deux jours sans qu’il n’y ait avec elle son époux ou un mahram (1).
Il n’y a pas de jeûne durant deux jours : le jour du fitr et le jour du adha (2).
Il n’y a pas de prière après le sobh jusqu’à ce que le soleil se lève ni après le ‘asr jusqu’à ce que le soleil se couche.
Et on ne prépare les montures (3) que vers trois mosquées : la mosquée Al Haram, la mosquée Al Aqsa et ma mosquée-ci (4) ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1995)

(1) Une femme ne fait pas le hajj sans qu’il y ait avec elle un mahram

(2) Ce sont les jours des deux ‘id des musulmans.
Le fitr est le jour de la rupture du jeûne de Ramadan et le adha est le jour du sacrifice de la odhiya.

(3) C’est à dire qu’on ne voyage dans un but d’adoration.

(4) La mosquée Al Haram est la mosquée dans laquelle se situe la Ka’ba à La Mecque.
La mosquée Al Aqsa est à Jérusalem en Palestine et enfin la troisième mosquée est la mosquée du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) à Médine.

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال : سمِعتُ أربعًا من النبيِّ صلَّى اللهُ عليه وسلَّم
قال : لا تُسافرُ المرأةُ مسيرةَ يومَين إلا ومعَها زوجُها أو ذو مَحرَمٍ و لا صومَ في يومِين : الفطرِ و الأضحَى و لا صلاةَ بعدَ الصبحِ حتى تطلعَ الشمسُ و لا بعدَ العصرِ حتى تغرُبَ و لا تُشَدُّ الرحالُ إلا إلى ثلاثةِ مساجدَ : مسجدِ الحرامِ ومسجدِ الأقصَى ومسجدي هذا

(رواه البخاري في صحيحه رقم ١٩٩٥)
.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque la dépouille d’un mort est posée et que les hommes la portent sur leurs épaules, si la personne était pieuse elle dit: -Avancez moi, avancez moi!- (1) et si la personne n’était pas pieuse elle dit: -Ô malheur à moi, où m’emmenez vous!- (2). Toute chose entend sa voix sauf les hommes et s’ils l’entendaient ils seraient foudroyés ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1380)

(1) C’est à dire : Avançez moi vers ce qu’Allah m’a préparé comme bienfaits et récompenses.
La personne pieuse quitte la vie de l’ici-bas vers ce qui est meilleur car en effet lors de sa mort il a reçu la bonne nouvelle et il est dit à son âme : -Reçois la bonne nouvelle de la miséricorde d’Allah et de sa satisfaction-. Ainsi il est pressé et impatient d’obtenir ce qui lui a été promis.

(2) C’est une parole de regret de la personne qui sait qu’elle est amenée vers les châtiments de la tombe.
Parmi ces châtiments le fait que la tombe va se resserrer sur lui au point où ses côtes vont se croiser et une porte vers le feu lui sera ouverte.

(Voir Charh Riyad Salihin de Cheikh ‘Otheimine, hadith n°942)

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إذا وضعت الجنازة فاحتملها الرجال على أعناقهم فإن كانت صالحة قالت : قدموني قدموني ! وإن كانت غير صالحة قالت : يا ويلها أين يذهبون بها ! يسمع صوتها كل شيء إلا الإنسان ولو سمعها الإنسان لصعق
(رواه البخاري في صحيحه رقم ١٣٨٠)
.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), un homme a entendu un autre homme réciter -Qoul Houwa Allahou Ahad- (*) et il la répétait.
Au matin, il s’est rendu vers le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et lui a mentionné cela comme s’il la minimisait.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Je jure par Celui qui détient mon âme dans Sa main, elle équivaut certes au tiers du Coran ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°7374)

(*) Il s’agit de la sourate Al Ikhlas n°112.

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه أن رجلاً سمع رجلاً يقرأ قل هو الله أحد يرددها
فلما أصبح جاء إلى النبي صلى الله عليه وسلم فذكر ذلك له وكان الرجل يتقالّها
فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم : والذي نفسي بيده إنها لتعدل ثلث القرآن
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٧٣٧٤)
.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) ne priait rien avant le ‘id puis lorsqu’il retournait chez lui il priait 2 unités de prière.
(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°1293 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Ibn Maja, Hadith Hasan)
عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه كان رسول الله صلى الله عليه وسلم لا يصلي قبل العيد شيئا
فإذا رجع إلى منزله صلى ركعتين
(رواه ابن ماجه في سننه رقم ١٢٩٣ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح ابن ماجه)

حكم : حسن

.

D’après Abou Said Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui jeûne ‘arafat, il lui est pardonné une année devant lui et une année derrière lui et celui qui jeûne ‘achoura il lui est pardonné une année ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1013, Sahîh li Ghayrihi)

L’imam Ibn Hajar (mort en 852) a dit : « L’imam Ibn ‘Abdel Bar a mentionné le consensus sur le fait que le jeûne de ‘achoura n’est pas une obligation et sur le fait qu’il est recommandé ».
(Fath Al Bari vol 2 p 1769)

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من صام يوم عرفة غفر له سنة أمامه وسنة خلفه ومن صام عاشوراء غفر له سنة
(رواه الطبراني و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠١٣)

حكم : صحيح لغيره

.

D’après Abou Said Al Khoudri (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Le jeûne ne convient pas durant deux jours: le jour du sacrifice et le jour de la rupture du ramadan ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°827)
عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : لا يصلح الصيام في يومين : يوم الأضحى ويوم الفطر من رمضان
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٨٢٧)
.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée) : Nous partions en campagne militaire avec le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) durant le Ramadan et parmi nous certains jeûnaient et d’autres rompaient le jeûne.
Ceux qui jeûnaient ne faisaient pas de reproches à ceux qui rompaient et ceux qui rompaient ne faisaient pas de reproche à ceux qui jeûnaient.
Ils voyaient que celui qui avait la force et jeûnait alors ceci était une bonne chose et que celui qui était faible et rompait alors ceci était une bonne chose.
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1116)
عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال : كنا نغزو مع رسولِ اللهِ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ في رمضانَ فمنا الصائمُ ومنا المفطرُ . فلا يجدُ الصائمُ على المفطرِ ولا المفطرُ على الصائمِ . يرون أنَّ من وجدَ قوةً فصام فإنَّ ذلك حسنٌ ويرون أنَّ من وجد ضعفًا فأفطرَ فإنَّ ذلك حسنًا
(رواه مسلم في صحيحه رقم ١١١٦)
.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ne vais-je pas vous montrer ce avec quoi Allah expie les péchés et ce avec quoi Il augmente les bonnes actions ? ».
Ils ont dit: Certes Ô Messager d’Allah!
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Parfaire les ablutions dans la difficulté, multiplier les pas vers la mosquée, la prière après la prière et il n’y a personne qui sort de sa maison en état de pureté puis vient à la mosquée et prie avec les musulmans puis attend la prière suivante sans que les anges ne disent: Ô Allah pardonne lui ! Ô Allah fais lui miséricorde ! ».
(Rapporté par Ibn Maja et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°452, Hasan Sahîh)
عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ألا أدلكم على ما يكفر الله به الخطايا ويزيد به في الحسنات ؟
قالوا : بلى يا رسول الله !
قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إسباغ الوضوء في المكاره وكثرة الخطا إلى المسجد والصلاة بعد الصلاة وما من أحد يخرج من بيته متطهرا حتى يأتي المسجد فيصلي فيه مع المسلمين ثم ينتظر الصلاة التي بعدها إلا قالت الملائكة اللهم اغفر له اللهم ارحمه
(رواه ابن ماجه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٤٥٢)

حكم : حسن صحيح

.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a fait l’i’tikaf (*) dans la mosquée, il a entendu les gens qui levaient la voix pour la lecture. Il a alors levé le voile et a dit: « Certes chacun d’entre vous s’entretient avec son Seigneur, ne vous gênez pas les uns les autres et ne levez pas la voix sur la voix des autres dans la lecture ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°1332 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Abi Daoud, Hadith Sahîh)

(*) C’est à dire une retraite spirituelle qui consiste à rester à la mosquée en se consacrant à l’adoration.

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال : اعتكف رسول اللهِ صلى الله عليه وسلم في المسجد فسمعهم يجهرون بالقراءة فكشف الستر وقال : ألا إن كلكم مناج ربه فلا يؤذين بعضكم بعضًا ولا يرفع بعضكم على بعض في القراءة
(رواه أبو داود في سننه رقم ١٣٣٢ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah va questionner le serviteur le jour du jugement jusqu’à ce qu’Il lui dise: Qu’est-ce qui t’a empêché lorsque tu as vu le mal de le réprouver ?
Alors si Allah insuffle au serviteur son argument il va dire: Ô Seigneur! J’ai eu espoir en Toi et j’ai eu peur des gens ».
(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°4017 et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°926, Hadith Isnad Jayyid Rijal Thiqat)

L’imam Al Sindi a dit dans sa Hachiya Ala Sounan Ibn Maja que le sens de la dernière phrase est que la personne a eu peur des gens et a préférée être négligente vis-à-vis du droit d’Allah qui est généreux et pardonneur contrairement aux gens.

Nous pouvons également tirer de ce hadith l’importance de réprouver le mal car que va t-il advenir de ceux à qui Allah va poser cette question mais à qui Il ne va insuffler aucune réponse ?

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : إن الله يسأل العبد يوم القيامة حتى ليقول : فما منعك إذا رأيت المنكر أن تنكره ؟ فإذا لقن الله عبدًا حجته قال : أي رب ‍ وثقت بك و فرقت من الناس
(رواه ابن ماجه في سننه رقم ٤٠١٧ و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ۹۲۹)

حكم :إسناده جيد رجاله ثقات

.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « N’allez vous pas me faire confiance alors que je suis la personne de confiance de Celui qui est au dessus du ciel ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°4351)

Rapporté également par Mouslim dans son Sahih n°1064

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : ألا تَأمَنونَني وأنا أمينُ مَن في السماءِ
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٤٣٥١)
.

D’après Abou Said Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), un homme est venu voir le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) avec sa fille et il a dit: Certes ma fille-ci refuse de se marier.
Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) lui a dit: « Obéis à ton père ».
Elle a dit: Je jure par celui qui t’a envoyé avec la vérité que je ne vais pas me marier jusqu’à ce que tu m’ai informé du droit du mari sur sa femme.
Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Le droit du mari sur sa femme est que même si il avait une blessure que tu aurais léché ou que du pus ou du sang coule de ses narines et que tu l’ais avalé tu n’aurais pas donné son droit (*) »
Elle a dit alors: Je jure par celui qui t’a envoyé avec la vérité que je ne me marierais jamais.
Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Ne marriez les femmes qu’avec leur consentement (**) ».
(Rapporté par Al Bazzar et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1934, Hadith Hasan Sahîh)

(*) Le sens de cette phrase n’est pas que l’épouse doit lécher les blessures de son mari ou avaler le sang qui coule de son nez mais ceci est une image très explicite pour montrer le grand droit de l’époux sur son épouse.

(**) Ce hadith et d’autres ahadiths similaires montrent clairement qu’il est interdit de marier une femme sans son consentement.

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال : أتى رجل بابنته إلى رسول الله صلى الله عليه وسلم فقال: إن ابنتي هذه أبت أن تتزوج
فقال لها رسول الله صلى الله عليه وسلم : أطيعي أباك
فقالت : والذي بعثك بالحق لا أتزوج حتى تخبرني ما حق الزوج على زوجته
قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : حق الزوج على زوجته لو كانت به قرحة فلحستها أو انتثر منخراه صديدا أو دما ثم ابتلعته ما أدت حقه
قالت: والذي بعثك بالحق لا أتزوج أبدا !
فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم : لا تنكحوهن إلا بإذنهن
(رواه البزار و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٩٣٤)

حكم : حسن صحيح

.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Apprenez le Coran et demandez à Allah par lui le paradis avant que des gens ne l’apprennent et ne demandent par lui la vie d’ici-bas. Certes le Coran est appris par trois catégories de personnes: la personne qui s’en vante, la personne qui veut manger avec (*) et la personne qui le lit pour Allah ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°258, Hadith Jayid (1))

(*) C’est à dire que son intention est d’utiliser le Coran pour gagner de l’argent.

(1) Hadith Jayid ça veut dire dans le language propre à la science du hadith que la chaîne de transmetteur est bonne

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : تعلموا القرآن و سلوا الله به الجنة قبل أن يتعلمه قوم يسألون به الدنيا . فإن القرآن يتعلمه ثلاثة : رجل يباهي به و رجل يستأكل به و رجل يقرأه لله
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٥٨)

حكم : جيد

.

D’après Abou Said Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Il sera dit au lecteur du Coran lorsqu’il rentrera au paradis: Lis et monte. Il va monter d’un degré à chaque verset jusqu’à ce qu’il lise la dernière chose qu’il connait ».
(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°3062 et authentifié par Cheikh Albani dans sa Sahih Ibn Maja, Hadith Sahîh)
عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : يقال لصاحب القرآن إذا دخل الجنة اقرأ واصعد فيقرأ ويصعد بكل آية درجة حتى يقرأ آخر شيء معه
(رواه ابن ماجه في سننه رقم ٣٠٦٢ و صححه الشيخ الألباني في صحيح ابن ماجه)

حكم :صحيح

.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes les gens du paradis apercevront les gens des appartements au-dessus d’eux comme vous voyez l’étoile filante qui traverse l’horizon d’est en ouest, ceci à cause de la différence qu’il y a entre eux ».
Ils ont dit: Ô Messager d’Allah! Ceux-ci sont les degrés des prophètes, personne d’autre qu’eux ne peut les atteindre ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes si, par Celui qui détient mon âme dans Sa main! Ce sont des hommes qui ont cru en Allah et ont rendu les prophètes véridiques ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2831)

Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°3256

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه وسلم : إِنَّ أَهْلَ الْجَنَّةِ لَيَتَرَاءَوْنَ أَهْلَ الْغُرَفِ مِنْ فَوْقِهِمْ كَمَا تَتَرَاءَوْنَ الْكَوْكَبَ الدُّرِّيَّ الْغَابِرَ مِنَ الأُفُقِ مِنَ الْمَشْرِقِ أَوِ الْمَغْرِبِ لِتَفَاضُلِ مَا بَيْنَهُمْ ‏.‏ قَالُوا يَا رَسُولَ اللَّهِ تِلْكَ مَنَازِلُ الأَنْبِيَاءِ لاَ يَبْلُغُهَا غَيْرُهُمْ ‏.‏ قَالَ بَلَى وَالَّذِي نَفْسِي بِيَدِهِ رِجَالٌ آمَنُوا بِاللَّهِ وَصَدَّقُوا الْمُرْسَلِينَ
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٨٣١)
.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes les gens du paradis apercevront les gens des appartements au-dessus d’eux comme vous voyez l’étoile filante qui traverse l’horizon d’est en ouest, ceci à cause de la différence qu’il y a entre eux ».
Ils ont dit: Ô Messager d’Allah! Ceux-ci sont les degrés des prophètes, personne d’autre qu’eux ne peut les atteindre ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes si, par Celui qui détient mon âme dans Sa main! Ce sont des hommes qui ont cru en Allah et ont rendu les prophètes véridiques ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°3256)

Rapporté également par Mouslim dans son Sahih n°2831

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه وسلم : إن أهل الجنة ليتراءون أهل الغرف من فوقهم كما تتراءون الكوكب الدري الغابر في الأفق من المشرق والمغرب لتفاضل ما بينهم
قالوا : يا رسول الله ! تلك منازل الأنبياء لا يبلغها غيرهم ؟
قال النبي صلى الله عليه وسلم : بلى والذي نفسي بيده رجال آمنوا بالله وصدقوا المرسلين
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٣٢٥٦)
.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), un homme est venu de Najran (*) pour voir le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) alors qu’il portait une bague en or.
Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) s’est écarté de lui et a dit: « Tu es certes venu me voir alors qu’il y avait dans ta main une braise de feu ».
(Rapporté par Nasai dans ses Sounan n°5188 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhrib n°2061, Hadith Sahîh)

(*) Najran est une ville du sud de l’Arabie Saoudite.

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه أن رجلا قدم من نجران إلى رسول الله صلى الله عليه وسلم وعليه خاتم من ذهب فأعرض عنه رسول الله صلى الله عليه وسلم وقال : إنك جئتني وفي يدك جمرة من نار
رواه النسائي في سننه رقم ٥١٨٨ و صححه الشيخ الألباني في الترغيب والترهيب رقم ۲۰۶۱)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), un homme est venu de Najran (*) pour voir le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) alors qu’il portait une bague en or.
Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) s’est écarté de lui et a dit: « Tu es certes venu me voir alors qu’il y avait dans ta main une braise de feu ».
(Rapporté par Nasai dans ses Sounan n°5188 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Nasai n°5203, Hadith Sahîh)

(*) Najran est une ville du sud de l’Arabie Saoudite.

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه أن رجلا قدم من نجران إلى رسول الله صلى الله عليه وسلم وعليه خاتم من ذهب فأعرض عنه رسول الله صلى الله عليه وسلم وقال : إنك جئتني وفي يدك جمرة من نار
(رواه النسائي في سننه رقم ٥١٨٨ و صححه الشيخ الألباني في صحيح النسائي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Certes j’aurai un bassin (1) dont l’étendue est comme la distance entre la Ka’ba et Bayt Al Maqdis (2), il est blanc comme le lait, ses récipients sont nombreux comme les étoiles et je serai certes le prophète qui aura le plus de suiveurs le jour de la résurrection ».
(Rapporté par Ibn Maja et auhentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3622, Hadith Sahîh li Ghayrihi)

(1) C’est à dire le jour de la résurrection.

(2) La Ka’ba se situe dans la mosquée Al Haram à La Mecque.
Bayt Al Maqdis est la mosquée Al Aqsa en Palestine.

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إن لي حوضا ما بين الكعبة وبيت المقدس أبيض مثل اللبن آنيته كعدد النجوم وإني لأكثر الأنبياء تبعا يوم القيامة
(رواه ابن ماجه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٦٢٢)

حكم : صحيح لغيره

.

D’après Abou Said Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Manger le sahour est une bénédiction ainsi ne le délaissez pas même si l’un d’entre vous ne prend qu’une gorgée d’eau car certes Allah et ses anges prient (*) sur ceux qui mangent le sahour ».
(Rapporté par Ahmed dans son Mousnad n°1186 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°3683, Hadith Hasan)

(*) Les savants expliquent que la prière d’Allah signifie le fait qu’il mentionne son serviteur auprès des anges qui lui sont rapprochés et la prière des anges signifie le fait qu’ils font des invocations pour la personne.

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : السحور أكله بركة . فلا تدعوه و لو أن يجرع أحدكم جرعة ماء ، فإن الله و ملائكته يصلون على المتسحرين
(رواه الإمام أهمد في مسنده رقم ١١٨٦ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٣٦٨٣)

حكم : حسن

.

D’après Abou Said Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a interdit de boire par la fissure du récipient (*) et de souffler dans la boisson.
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°3722 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Sahîh)

(*) Le sens du hadith est que si un récipient est fissuré sur l’un de ses côtés alors le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a interdit de boire par ce côté ou si il est fissuré par dessous alors il a interdit de boire par dessous ceci pour éviter qu’un préjudice ne touche les musulmans.

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه نهى رسول الله صلى الله عليه وسلم عن الشرب من ثلمة القدح وأن ينفخ في الشراب
(رواه أبو داود في سننه رقم ٣٧٢٢ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit « Des gens vont venir vers vous pour rechercher la science, lorsque vous les verrez dites leur: -Bienvenue bienvenue par recommandation du Messager d’Allah- et enseignez leur ».
(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°247 et authentifié par cheikh Albani dans Sahîh Ibn Maja, Hadith Hasan)

Le cheikh ‘Abdel Mouhsin Al ‘Abad (qu’Allah le préserve) a dit dans son livre Ahamiyatoul ‘Inaya bi Tefsir Wal Hadith Wal Fiqh p 3: « Tout ce qui est mentionné dans le livre d’Allah et dans la sounna du Messager d’Allah (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) comme mérite de la science et éloge aux savants concerne la science de la législation islamique, la science du Coran, la science de la sounna et de la compréhension de la religion ».

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : سيأتيكم أقوام يطلبون العلم فإذا رأيتموهم فقولوا لهم : مرحبا مرحبا بوصية رسول الله صلى الله عليه وسلم واقنوهم
(رواه ابن ماجه في سننه رقم ٢٤٧ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح ابن ماجه)

حكم : حسن

.

D’après Abou Said Al Khoudri (qu’Allah l’agrée): « Nous sortions l’aumône de rupture du jeûne un sa’ de nourriture, ou un sa’ d’orge ou un sa’ de dattes ou un sa’ de fromage ou un sa’ de raisin sec ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°985)

Rapporté également par Boukhari dans son Sahih n°1506

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال : كنا نخرج زكاة الفطر صاعا من طعام أو صاعا من شعير أو صاعا من تمر أو صاعا من أقط أو صاعا من زبيب
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٩٨٥)
.

D’après Abou Said Al Khoudri (qu’Allah l’agrée): « Nous sortions l’aumône de rupture du jeûne un sa’ de nourriture, ou un sa’ d’orge ou un sa’ de dattes ou un sa’ de fromage ou un sa’ de raisin sec ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1506)

Rapporté également par Mouslim dans son Sahih n°985

Note:
Le sa’ et le moud sont des unités de mesure.
Le sa’ correspond à 4 moud.
Le moud quant à lui a la quantité que l’on peut mettre dans les deux mains lorsqu’elles sont rassemblées.

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال : كنا نخرج زكاة الفطر صاعا من طعام أو صاعا من شعير أو صاعا من تمر أو صاعا من أقط أو صاعا من زبيب
(رواه البخاري في صحيحه رقم ١٥٠٦)
.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Refroidissez pour la prière car certes la forte chaleur est une émanation de l’enfer ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°615)

Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°3259

L’imam Nawawi (mort en 676) dans Charh Sahih Mouslim 1 p 450 : « Sache que le fait de retarder la prière jusqu’au moment de la fraicheur est légiféré pour la prière du dohr et n’est pas légiféré pour la prière du ‘asr pour l’ensemble des savants sauf Ach’hath Al Maliki; et cela n’est pas légiféré pour la prière du vendredi pour la majorité des savants »

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : أبردوا بالصلاة فإن شدة الحر من فيح جهنم
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٦١٥)
.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Refroidissez pour la prière car certes la forte chaleur est une émanation de l’enfer ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°3259)

Rapporté également par Mouslim dans son Sahih n°615

L’imam Nawawi (mort en 676) dans Charh Sahih Mouslim 1 p 450 : « Sache que le fait de retarder la prière jusqu’au moment de la fraicheur est légiféré pour la prière du dohr et n’est pas légiféré pour la prière du ‘asr pour l’ensemble des savants sauf Ach’hath Al Maliki; et cela n’est pas légiféré pour la prière du vendredi pour la majorité des savants »

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : أبردوا بالصلاة فإن شدة الحر من فيح جهنم
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٣٢٥٩)
.

D’après Abou Saïd Al Khoudri, le Prophète (que la bénédiction d’Allah soit sur lui) a dit :
Lorsque le fils d’Adam se lève le matin, tous les membres de son corps lui font des reproches à sa langue en lui disant: Crains Allah pour nous, car nous dépendons de toi, si tu fais preuve de rectitude, nous serons droit aussi, et si tu te détournes, nous nous détourneront.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2407 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)
عن أبي سعيد الخدري رفعه قال إذا أصبح ابن آدم فإن الأعضاء كلها تكفر اللسان فتقول اتق الله فينا فإنما نحن بك فإن استقمت استقمنا وإن اعوججت اعوججنا
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٤٠٧ و حسنه الشيخ الألباني فيصحيح الترمذي)
.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a vu ses compagnons se reculer alors il leur a dit: « Avancez vous et prenez exemple sur moi et que prenne exemple sur vous ceux qui sont après vous. Des gens ne cessent de reculer jusqu’à ce qu’Allah les recule (*) ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°438)

(*) C’est à dire qu’il va les priver de récompense.
(Tashil Al Ilmam Bi Fiqh Ahadith Boulough Al Maram)

(*) Ce hadith est pour L’obligation de s’asseoir dans le premier rang dans lequel il y a une place à la mosquée

Dans le même sujet le Hadith rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°679 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Abi Daoud

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه : أن رسول الله صلى الله عليه وسلم رأى في أصحابه تأخرًا . فقال لهم : تقدموا فائتموا بي وليأتم بكم من بعدكم لا يزال قوم يتأخرون حتى يؤخرهم الله
.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah a créé le mur du paradis avec des briques d’or et des briques d’argent puis il y a fait jaillir des fleuves et y a planté des arbres. Lorsque les anges ont regardé sa beauté ils ont dit: Touba (*) pour toi ô demeure des rois ! ».
(Rapporté par Al Bayhaqi et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3714, Hadith Sahîh)

(*) Ce terme signifie ici le bien abondant.

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه وسلم : خلق الله تبارك وتعالى الجنةَ لَبنةً من ذهب، ولَبِنَةً من فِضّةٍ، وملاطُها المسكُ، وقالَ لها: تكلمي، فقالت: {قَدْ أَفْلَحَ الْمُؤْمِنُونَ}، فقالتَ الملائكةُ: طوبى لك منزل الملوك
(رواه البيهقي و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٧١٤)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Said Al Khoudrî (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit : « Celui qui jeûne un jour dans le sentier d’Allah, Allah éloigne son visage de l’enfer d’une distance de 70 ans (*) ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1153)

(*) C’est à dire de la distance que l’on parcoure en 70 ans.

Rapporté également par Boukhari dans son Sahih n°2840

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من صام يوما في سبيل الله ، بعد الله وجهه عن النار سبعين خريفا
(رواه مسلم في صحيحه رقم ١١٥٣)
.

D’après Abou Said Al Khoudrî (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit : « Celui qui jeûne un jour dans le sentier d’Allah, Allah éloigne son visage de l’enfer d’une distance de 70 ans (*) ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°2840)

(*) C’est à dire de la distance que l’on parcoure en 70 ans.

Rapporté également par Mouslim dans son Sahih n°1153

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من صام يوما في سبيل الله ، بعد الله وجهه عن النار سبعين خريفا
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٢٨٤٠)
.

D’après Abou Said Al Khoudri (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Les cinq prières permettent d’effacer ce qu’il y a entre elles » puis il ajouta: « Vois-tu si un homme travaille et qu’il y a entre sa maison et l’endroit où il travaille cinq fleuves. Lorsqu’il arrive à son lieu de travail il fait comme travail ce que Allah veut et il est touché par de la saleté et la sueur. Ensuite à chaque fois qu’il passe par un fleuve il s’y baigne, va t-il rester sur lui une saleté? Ceci est comme la salât, à chaque fois qu’il fait un péché puis invoque et demande pardon, il lui est pardonné ce qu’il a fait avant elle ».
(Rapporté par Al Bazar et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°355, Hadith Sahîh li Ghayrihi)
عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم: الصلوات الخمس كفارة لما بينها ثم قال: أرأيت لو أن رجلا كان يعتمل وكان بين منزله وبين معتمله خمسة أنهار فإذا أتى معتمله عمل فيه ما شاء الله فأصابه الوسخ أو العرق فكلما مر بنهر اغتسل ما كان ذلك يبقي من درنه فكذلك الصلاة كلما عمل خطيئة فدعا واستغفر غفر له ما كان قبلها
(رواه البزار و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٥٥)

حكم : صحيح لغيره

.

D’après Abou Sa’id Al Khoudri (qu’Allah l’agrée) : Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a vu un homme qui priait seul et alors il a dit : « N’y-a t-il pas un homme qui pourrait lui faire l’aumône en priant avec lui ? (*) ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°574 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Abi Daoud, Hadith Sahîh)

(*) C’est à dire que le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et ses compagnons avaient terminé la prière en commun lorsqu’un homme est rentré à la mosquée.
Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a encouragé à prier avec cet homme afin qu’il obtienne la récompense de la prière en commun et ainsi ceci revient à lui donner une aumône.
(Voir Awn Al Ma’boud ‘Ala Charh Sounan Abi Daoud ainsi que la version de ce hadith dans Sounan Tirmidhi n°220)

Remarque : Celui qui met cette sounna en pratique devra mettre comme intention que la seconde prière qu’il prie est une prière surérogatoire.

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه أنَّ رسولَ اللَّهِ صلَّى اللَّهُ عليهِ وسلَّمَ أبصرَ رجلًا يصلِّي وحدَهُ فقالَ : ألا رجُلٌ يتصدَّقُ على هذا فيصلِّيَ معَهُ
(رواه أبو داود في سننه رقم ٥٧٤ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

.