Jâbir [101 / 1540 Hadiths ]


D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Les meilleures personnes sont les plus utiles aux autres ».
(Rapporté par Al Daraqoutni et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n° 3289, Hadith Hasan)
عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : خيرُ الناسِ أنفعُهم للناسِ .
(رواه الدارقطني و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ۳۲۸۹)

حكم : حسن

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque la nuit débute retenez vos enfants car à ce moment là les chayatins (1) se propagent.
Puis lorsqu’un moment de la soirée est passé alors laissez les.
Et ferme ta porte et mentionne le nom d’Allah (2), éteint ta lampe et mentionne le nom d’Allah, ferme ta gourde et mentionne le nom d’Allah et couvre ton récipient ne serait-ce qu’en mettant quelque chose dessus et mentionne le nom d’Allah ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°3280)

(1) Il s’agit du pluriel de mot chaytan.

(2) C’est à dire : Dis Bismillah.

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : إذا كان جُنحُ الليلِ فكُفُّوا صِبيانَكم فإنَّ الشياطينَ تَنتَشِرُ حينئذٍ
فإذا ذهَب ساعةٌ منَ العِشاءِ فخَلُّوهم وأَغلِقْ بابَك واذكُرِ اسمَ اللهَ وأَطفِئْ مِصباحَك واذكُرِ اسمَ اللهِ وأَوكِ سِقاءَك واذكُرِ اسمَ اللهِ وخَمِّرْ إناءَك واذكُرِ اسمَ اللهِ ولو تَعرِضُ عليه شيئًا 
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٣٢٨٠ و مسلم في صحيحه رقم ٢٠١٢)
.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (ﷺ) a dit: « Lorsque l’un de vous revient (de voyage) de nuit, qu’il ne se rende pas vers sa famille de nuit afin que la femme dont le mari était absent puisse enlever ses poils et que celle qui est décoiffée puisse se coiffer ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°715x)

Ce hadith montre qu’un homme qui était en voyage ne doit pas rentrer chez lui tant que son épouse n’a pas été prévenue.
Ceci afin de lui laisser le temps de s’embellir car la femme dont le mari était absent a parfois tendance à délaisser ce genre de choses.
(Voir Minatoul Moun’im Charh Sahih Mouslim vol 3 p 300)

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : إِذَا قَدِمَ أَحَدُكُمْ لَيْلاً فَلاَ يَأْتِيَنَّ أَهْلَهُ طُرُوقًا حَتَّى تَسْتَحِدَّ الْمُغِيبَةُ وَتَمْتَشِطَ الشَّعِثَةُ
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٧١٥ و اللفظ لمسلم)
.

D’après Jabir Ibn Samoura (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « N’allez vous pas faire vos rangs (*) comme les anges font leurs rangs auprès de leur Seigneur ? ».
Nous avons dit: Ô Messager d’Allah ! Comment les anges font-ils leurs rangs auprès de leur Seigneur ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ils complètent les premiers rangs et se serrent dans les rangs ».
(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°1045 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Ibn Maja, Hadith Sahih)

(*) C’est à dire les rangs des croyants lors de la prière en commun.

عن جابر بن سمرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ألا تَصُفُّونَ كما تَصُفُّ الملائِكةُ عندَ ربِّها قالَ قلنا وَكيفَ تَصُفُّ الملائِكةُ عندَ ربِّها قالَ يُتِمُّونَ الصُّفوفَ الأولَ ويتراصُّونَ في الصَّفِّ
(رواه ابن ماجه في سننه رقم ۱۰۴۵ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح ابن ماجه)

حكم : صحيح

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui visite un malade ne cesse de marcher dans la miséricorde jusqu’à ce qu’il s’assoit et lorsqu’il s’assoit il plonge dedans ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3477, Hadith Sahih)
عن جابر بن عبد الله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : مَن عاد مريضًا لَم يزَلْ يَخوضُ في الرَّحمةِ حتَّى يجلِسَ ؛ فإذا جلَس اغتمَسَ فيها .
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٤٧٧)

حكم : صحيح

.

D’après Jabir Ibn Samoura (qu’Allah l’agrée), nous étions dans une assise avec le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) dans laquelle il y avait Samoura et Abou Oumama (qu’Allah les agrée). Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) y a dit: « Certes la grossièreté et l’insolence ne font en rien partie de l’Islam et certes les gens dont l’Islam est le meilleur sont ceux qui ont le meilleur comportement ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2653, Hadith Hasan)
عن جابر بن سمرة رضي الله عنهما قال كنت في مجلس فيه النبي صلى الله عليه وسلم وسمرة وأبو أمامة فقال إِنَّ الفُحْشَ والتَّفَحُّشَ لَيْسا مِنَ الإسلامِ في شيءٍ ، وإِنَّ أحسنَ الناسِ إِسْلامًا أَحْسَنُهُمْ خُلُقًا .
(رواه أحمد و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٦٥٣)

حكم : حسن

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui est sur une monture passe le salam à celui qui marche, celui qui marche passe le salam à celui qui est assis.
Et si deux personnes marchent alors celui qui commence à passer le salam est le meilleur des deux ».
(Rapporté par Al Bazzar et authentifié par l’imam Ibn Hajar dans Moukhtasar Zawaid Al Bazzar n°1692 ainsi que par Cheikh Albani dans Sahih Targhib Wa Tarhib n°2704, Hadith Sahih)
عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : يُسَلِّمُ الرَّاكِبُ على الماشِي والماشِي على القاعدِ والماشيانِ أيُّهما بَدَأَ فهو أفْضلُ 
(رواه البزار و صححه الحافظ بن حجر في مختصر زوائد البزار رقم ١٦٩٢ و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٧٠٤)

حكم : صحيح

.

D’après Jabir Ibn Samoura (qu’Allah l’agrée) : J’ai prié la première prière (*) avec le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) puis il est sorti pour aller vers sa famille et je suis sorti avec lui. Alors les enfants se sont mis devant lui.
Il leur a caressé les joues l’un après l’autre.
Pour ma part, lorsqu’il a caressé ma joue j’ai senti sur sa main du froid et une odeur agréable comme s’il avait sorti sa main d’un panier de vendeur de parfum.
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2329)

(*) C’est à dire la prière du dohr.
(Minnatoul Moun’im Charh Sahih Mouslim vol 4 p 45)

عن جابر بن سمرة رضي الله عنه قال : صلّيتُ مع رسولِ اللهِ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ صلاةَ الأولى ثمّ خرج إلى أهلِه وخرجتُ معَه فاستقبلَه ولدانٌ
فجعل يمسحُ خدَّيْ أحدهم واحدًا واحدًا
وأما أنا فمسح خدِّي فوجدتُ لِيَدِه بردًا أو ريحًا كأنّما أخرجها من جؤنةِ عطارٍ 
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٣٢٩)
.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père) : Un homme de Jaychan (1) est venu et a questionné le Prophète (ﷺ) a propos d’une boisson qu’ils boivent dans leur terre.
Une boisson qui est fabriquée à partir du maïs et dont le nom est -Al Mizr-.
Le Prophète (ﷺ) a dit : « Est-ce que cette boisson est enivrante ? ».
Il a dit : Oui.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Tout ce qui enivre est interdit. Certes Allah s’est fait un devoir concernant celui qui boit une boisson enivrante de le faire boire de la boue de Khabal ».
Ils ont dit : Ô Messager d’Allah ! Qu’est-ce que la boue de Khabal ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « C’est ce qui coule des corps des gens du feu (2) ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2002)

(1) C’est le nom d’une ville au Yémen.

(2) C’est à dire le pus qui coule de leurs corps.
(Minnatoul Moun’im Charh Sahih Mouslim vol 3 p 347)

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما نَّ رَجُلاً، قَدِمَ مِنْ جَيْشَانَ – وَجَيْشَانُ مِنَ الْيَمَنِ – فَسَأَلَ النَّبِيَّ صلى الله عليه وسلم عَنْ شَرَابٍ يَشْرَبُونَهُ بِأَرْضِهِمْ مِنَ الذُّرَةِ يُقَالُ لَهُ الْمِزْرُ فَقَالَ النَّبِيُّ صلى الله عليه وسلم ‏«‏ أَوَمُسْكِرٌ هُوَ ‏»‏ ‏.‏ قَالَ نَعَمْ ‏.‏ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏«‏ كُلُّ مُسْكِرٍ حَرَامٌ إِنَّ عَلَى اللَّهِ عَزَّ وَجَلَّ عَهْدًا لِمَنْ يَشْرَبُ الْمُسْكِرَ أَنْ يَسْقِيَهُ مِنْ طِينَةِ الْخَبَالِ ‏»‏ ‏.‏ قَالُوا يَا رَسُولَ اللَّهِ وَمَا طِينَةُ الْخَبَالِ قَالَ ‏« عَرَقُ أَهْلِ النَّارِ أَوْ عُصَارَةُ أَهْلِ النَّارِ »‏ ‏.‏
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٠٠٢)
.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) nous a dit le jour de Al Houdeybiya (*) : « Vous êtes les meilleurs des gens de la Terre ».
Et nous étions mille quatre cent.
« Si je pouvais encore voir aujourd’hui,je vous aurais montré l’endroit de l’arbre (sous lequel nous avons prêté le serment d’allégeance).»
Salim (un des rapporteurs) dit, de la part de Jabir: Mille quatre cents.
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°4154)

(*) Al Houdeybiya est le nom d’un puit proche de La Mecque auprès duquel le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) qui était venu avec ses compagnons pour accomplir la ‘omra, a conclu un pacte pour qu’ils n’accomplissent pas la ‘omra cette année-là et qu’ils reviennent l’accomplir l’année suivante.
Le pacte a eu lieu durant le mois de Chawal de l’an six après l’émigration du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) de La Mecque vers Médine.

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنه قال لنا رسولُ اللهِ صلى الله عليه وسلم يومَ الحُدَيْبِيَةِ : أنتم خيرُ أهلِ الأرضِ . وكنا ألفًا وأربعمائةٍ ، ولو كنتُ أَبْصِرُ اليومَ لأَرَيْتُكم مكانَ الشجرةِ . تابعَه الأعمشُ : سَمِعَ سالمًا : سَمِعَ جابرًا : ألفًا وأربعمائةٍ .
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٤١٥٤)
.

D’après Jabir ibn Samurah (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) ne sortait pas le jour du fitr avant d’avoir mangé des dattes.(*)
(Rapporté par Souyouti et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°4865, Hadith Sahîh)

(*) C’est une recommmandation de manger des dattes avant de sortir pour la prière

عن جابر بن سمرة رضي الله عنه : كان رسول الله صلى الله عليه وسلم لا يَغْدُو يومَ الفِطْرِ حتى يأكُلَ تَمْراتٍ
(رواه السيوطي و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ۴۸۶۵)

حكم : صحيح

.

D’après Jabir Ibn Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes ce dont j’ai le plus peur pour ma communauté est l’acte du peuple de Lot ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1457 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi)
عن جابر بن عبد الله رضي الله عنهما ، قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إنَّ أخوَفَ ما أخافُ على أُمَّتِي عملُ قَومِ لوطٍ
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٤٥٧ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب )

حكم : حسن

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui effraye les gens de Médine, Allah l’effraye ».
(Rapporté par Ibn Hibban dans son Sahih n°3738 et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°2304, Hadith Isnad Hasan)
عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال النبي صلّى الله عليه و سلّم : من أخاف أهلَ المدينةِ أخافَه اللهُ
(رواه ابن حبان في صحيحه رقم ٣٧٣٨ و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٣٠٤

حكم : إسناده حسن

.

D’après Djabir ibn Abd Allah (رضي الله عنهما) a dit: « Le Messager d’Allah (ﷺ) a dit : « Quand l’un de vous demande la main d’une femme et peut la regarder de façon à être plus poussé à l’épouser, qu’il le fasse ».
Il (Jabir) dit : « Par la suite, j’ai demandé la main d’une femme des Bani Salama… Je me suis caché de façon à pouvoir l’observer et j’ai pu voir en elle ce qui m’a poussé à l’épouser et je l’ai effectivement épousée.
(Rapporté par Ahmad et Abou daoud (2/137) et authentifié par Cheikh Al-Albânî dans Al-Irwâ’ Al Ghalil n°1791., Hadith Hasan)
عن جابر بن عبدالله ـ رضى الله عنهما
قال صلى الله عليه وسلم: إذا خطب أحدُكم المرأةَ فإن استطاعَ أن يَنظرَ منها إلى ما يَدعوهُ إلى نِكاحِها فليفعلْ . قال : فخطبتُ جاريةً من بنِي سَلمةَ فكُنتُ أتَخَبَّأُ لها حتى رأيتُ منها بعضَ ما دعاني إلى نكاحِها
(رواه أحمد وأبو داود (۲/۱۳۷) و صححه الشيخ الألباني في إرواء الغليل رقم ۱۷۹۱)

حكم : حسن

.

D’après Djabir ibn Abd Allah (رضي الله عنهما) a dit: « Le Messager d’Allah (ﷺ) a dit : « Quand l’un de vous demande la main d’une femme et peut la regarder de façon à être plus poussé à l’épouser, qu’il le fasse ».
Il (Jabir) dit : « Par la suite, j’ai demandé la main d’une femme (*) et me suis caché de façon à pouvoir l’observer et j’ai vu en elle ce qui m’a poussé à l’épouser et je l’ai effectivement épousée ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounans n°2082 et authentifié par Cheikh Al Albani dans son Sahih Abi Daoud, Hadith Hasan)
عن جابر بن عبد الله قال : قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ( إِذَا خَطَبَ أَحَدُكُمُ الْمَرْأَةَ فَإِنِ اسْتَطَاعَ أَنْ يَنْظُرَ إِلَى مَا يَدْعُوهُ إِلَى نِكَاحِهَا فَلْيَفْعَلْ ) قَالَ فَخَطَبْتُ جَارِيَةً فَكُنْتُ أَتَخَبَّأُ لَهَا حَتَّى رَأَيْتُ مِنْهَا مَا دَعَانِي إِلَى نِكَاحِهَا وَتَزَوُّجِهَا فَتَزَوَّجْتُهَا ‏.‏
(رواه أبو داود في سننه رقم ۲۰۸۲ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : حسن

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée), lorsque ‘Abdallah Ibn ‘Amr Ibn Haram (qu’Allah l’agrée) a été tué le jour de Ouhoud (1), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) m’a rencontré et a dit: « Ô Jabir ! Ne vais-je pas t’informer de ce qu’Allah a dit à ton père ? ».
J’ai dit: Certes Ô Messager d’Allah !
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Allah n’a parlé a absolument personne si ce n’est derrière un voile et il a parlé à ton père directement. Il a dit: Ô mon serviteur ! Demande moi et je te donne.
Il a dit: Ô Seigneur! Fais-moi vivre afin que je sois tué pour toi une seconde fois.
Le Seigneur a dit: Certes j’ai dit précédemment qu’ils ne vont pas y retourner (2).
Il a dit: Ô Seigneur! Alors transmet à ceux qui sont derrière moi.

Alors Allah a descendu le verset:
{ Ne pensez pas que ceux qui sont tués dans le sentier d’Allah sont morts. Ils sont plutôt vivants auprès de leur Seigneur et reçoivent leur subsistance }‏
(Sourate Ali Imran n°3 verset 169) ».
(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°190 et a été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih ibn Majah, Hadith Hasan)

(1) Ouhoud est le nom d’une montagne proche de Médine et auprès de laquelle il y a eu une grande bataille entre les musulmans et les associateurs durant la troisième année après la hijra du Messager d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) de La Mecque vers Médine.

(2) C’est une allusion au verset 95 de la sourate Al Anbiya n°21, c’est à dire que celui qui meurt ne va pas revenir dans la vie d’ici-bas.

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما لمَّا قُتِلَ عبدُ اللَّهِ بنُ عمرو بنِ حرامٍ يومَ أُحُدٍ ، لقيَني رَسولُ اللَّهِ ، فقالَ : يا جابرُ ! ألا أخبرُكَ ما قالَ اللَّهُ لأبيكَ ؟ وقالَ يَحيى في حديثِهِ فقالَ : يا جابرُ ! ما لي أراكَ مُنكَسرًا ؟ قالَ : قلتُ : يا رسولَ اللَّهِ ! استُشْهِدَ أبي وترَكَ عيالًا ودَينًا . قالَ : أفلا أبشِّرُكَ بما لقيَ اللَّهُ بِهِ أباكَ ؟ قالَ : بلَى : يا رسولَ اللَّهِ ! قالَ : ما كلَّمَ اللَّهُ أحدًا قطُّ إلَّا من وراءِ حجابٍ ، وَكَلَّمَ أباكَ كِفاحًا ، فقالَ : يا عَبدي ! تَمنَّ عليَّ أُعْطِكَ ، قالَ : يا ربِّ ! تُحييني فأُقتَلُ فيكَ ثانيةً . فقالَ الرَّبُّ سبحانَهُ : إنَّهُ سبقَ منِّي أنَّهم إليها لا يُرجعونَ . قالَ : يا ربِّ ! فأبلِغْ مَن ورائي ، قالَ : فأنزلَ اللَّهُ تعالى : وَلاَ تَحْسَبَنَّ الَّذِينَ قُتِلُوا فِي سَبِيلِ اللَّهِ أَمْوَاتًا بَلْ أَحْيَاءٌ عِنْدَ رَبِّهِمْ يُرْزَقُونَ
(رواه ابن ماجه في سننه رقم ١٩٠ . و هذا الحديث حسنه الشيخ الألباني في صحيح ابن ماجه

حكم : حسن

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père) : Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est venu nous rendre visite dans notre demeure.
Il a vu un homme avec les cheveux pleins de poussière et ébouriffés et a dit: « Celui-ci n’a t-il rien trouvé pour arranger ses cheveux?! ».
Et il a vu un autre homme qui portait des habits sales et il a dit: « Celui-ci n’a t-il pas trouvé de l’eau pour nettoyer son habit ?! ».
(Rapporté par Abou Daoud et Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°493, Hadith Isnad Sahih ‘Ala Chart Chaykhayne)

(*) l’importance de la propreté dans l’Islam

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال : أتانا رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّم زائرًا في منزلِنا فرأى رجلًا شَعِثًا قد تفرَّقَ شعرُه فقال أما كان يَجِدُ هذا ما يُسَكِّنُ به شعرَه ؟ و رأى رجلًا آخرَ وعليه ثيابٌ وَسِخَةٌ فقال أما كان هذا يجدُ ماءً يغسلُ به ثوبَه ؟
(رواه أبو داود و أحمد و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٤٩٣)

حكم : إسناده صحيح على شرط الشيخين

.

D’après Jabir (qu’Allah l’agrée), Abdallah Ibn Mass’oud (qu’Allah l’agrée) est rentré dans la mosquée alors que le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) faisait la khotba (1).
Il s’est assis à côté de Oubay Ibn Ka’b (qu’Allah l’agrée) et l’a interrogé sur une chose ou lui a parlé sur quelque chose mais Oubay (qu’Allah l’agrée) ne lui a pas répondu.
Ibn Mass’oud (qu’Allah l’agrée) a pensé qu’il était énervé.
Lorsque le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a terminé sa prière, Ibn Mass’oud (qu’Allah l’agrée) a dit: Ô Oubay ! Qu’est ce qui t’a empêché de me répondre ?
Il a dit: Certes tu n’as pas assisté avec nous à la prière du jumu’a.
Ibn Mass’oud (qu’Allah l’agrée) a dit: Pourquoi?
Il a dit: Tu as parlé alors que le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) faisait la khotba.
Ibn Mass’oud (qu’Allah l’agrée) se leva et se rendit auprès du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et il lui a mentionné cela.
Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Oubay a dit vrai, Oubay a dit vrai, obéis à Oubay (2) »
(Rapporté par Abou Ya’la et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°719, Hadith Hasan Sahih)

(1) C’est à dire le sermon du vendredi.

(2) C’est à dire que celui qui parle alors que l’imam fait son sermon le vendredi, il a alors annulé sa récompense, mais sa prière du vendredi est valable.

عن جابر رضي الله عنه قال دخل عبدُ اللهِ بنُ مسعودٍ المسجدَ والنَّبيُّ صلَّى اللهُ عليه وسلَّمَ يخطب فجلس إلى جنبِ أُبيِّ بنِ كعبٍ فسأله عن شيءٍ أو كلَّمه بشيئٍ فلم يَرُدَّ عليه أُبيٌّ وظنَّ ابنُ مسعودٍ أنها مَوْجِدَةً فلما انفتل النَّبيُّ صلَّى اللهُ عليه وسلَّمَ من صلاتِه قال ابنُ مسعودٍ يا أُبيُّ ما منعك أن تَرُدَّ عليَّ قال إنك لم تَحضُرْ معنا الجمعةَ قال لمَ قال تكلَّمتَ والنَّبيُّ صلَّى اللهُ عليه وسلَّمَ يخطبُ فقام ابنُ مسعودٍ فدخل على النَّبيِّ صلَّى اللهُ عليه وسلَّمَ فذكر ذلك له فقال : صدق أُبيٌّ ، صدقَ أُبيٌّ ، أَطِعْ أُبيًّا
(رواه أبو يعلى و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٧١٩)

حكم : حسن صحيح

.

D’après Jabir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes si le fils d’Adam fuyait sa subsistance comme il fuit la mort, sa subsistance le rattraperait comme la mort le rattrape ».
(Rapporté par Abou Nouaym et authentifié par cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°952, Hadith Hasan)

Le sens du hadith est que la subsistance que Allah a écrit à ses créatures (l’argent, les biens, les enfants…) est déterminée et va parvenir à la personne quoi qu’il en soit. Donc il convient de pratiquer les causes qui vont nous permettre d’acquérir la subsistance que Allah nous a écrit (travail, mariage…) mais la personne doit être davantage préoccupée par les choses de l’au-delà car sa part de cette vie d’ici-bas lui parviendra même si il cherchait à la fuir.

عن جابر رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لو أن ابن آدم هرب من رزقه كما يهرب من الموت لأدركه رزقه كما يدركه الموت
(رواه أبو نعيم و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٩٥٢)

حكم : حسن على أقل الدرجات

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « ‘Issa Ibn Maryam va descendre et leur émir, le Mahdi, va dire: Viens prier pour nous comme imam. Il dira: Non, les uns sont les dirigeants des autres. Ceci est une faveur d’Allah pour cette communauté ».
(Rapporté par Al Harith Ibn Abi Ousama et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°2236, Hadith Jayyid)
عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال النبي صلي الله عليه و سلم : ينزل عيسى بن مريم ، فيقول أميرهم المهدي : تعال صل بنا ، فيقول : لا ، إن بعضهم أمير بعض ، تكرمة الله لهذه الأمة
(رواه الحارث بن أبي أسامة و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٢٣٦)

حكم : إسناده جيد رجاله ثقات

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque le mort rentre dans sa tombe, il lui est représenté le soleil comme s’il allait se coucher. Alors il s’assoit (1), frotte ses yeux (2) et dit: Laissez moi prier ! (3) ».
(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°4272 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Ibn Maja, Hadith Hasan)

(1) Ceci concerne le croyant au moment où les anges descendent vers lui.
(Hachiya Souyouti ‘Ala Sounan Ibn Maja)

(2) C’est à dire comme le fait la personne qui se réveille car la mort est une forme de sommeil.

(3) C’est à dire que le croyant leur demande de ne plus lui parler et de ne plus le questionner afin de le laisser prier.

En effet le moment où le soleil se couche est la fin du temps de la prière du ‘asr et ainsi le croyant, comme s’il était encore dans la vie d’ici-bas, veut prier la prière obligatoire avant que son temps ne se termine comme il avait l’habitude de la faire.
Ainsi il demande à ses compagnons de le laisser faire l’obligation qui lui incombe.

Ceci nous montre la fermeté et l’assiduité du croyant vis-à-vis de l’accomplissement de la prière obligatoire dans son temps.

De plus, le fait que le soleil soit mentionné dans le hadith comme au moment de son coucher est une allusion au fait que cette personne est en train de quitter la vie d’ici-bas car l’entrée dans la tombe est la dernière étape de la vie d’ici-bas.
(Voir Mirqatoul Mafatih Charh Mishkat Al Masabih, hadith n°138)

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : إذا دخل الميت القبر مُثِّلت الشمس عند غروبها فيجلس يمسح عينيه ويقول : دعوني أصلي
(رواه ابن ماجه في سننه رقم ٤٢٧٢ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح ابن ماجه)

حكم : حسن

.

D’après Jabir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
« Il n’y a personne qui creuse un puits duquel boit un être vivant, que ce soit un djinn, un homme ou un oiseau sans qu’Allah ne le récompense le jour du jugement ».
(Rapporté par Ibn Khouzeima et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°963, Hadith Sahîh)
عن جابر رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من حفر ماء لم تشرب منه كبد حرى من جن ولا إنس ولا طائر إلا آجره الله يوم القيامة
(رواه ابن خزيمة و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٩٦٣)

حكم : صحيح

.

D’après Jabir Ibn Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ô vous les gens! Certes votre Seigneur est unique et certes votre père est unique. Il n’y a pas de mérite pour un arabe sur un non-arabe, ni pour un non-arabe sur un arabe, ni du rouge sur le noir, ni du noir sur le rouge si ce n’est par la taqwa. Certes celui d’entre vous qui est le plus noble auprès d’Allah est celui qui a le plus de taqwa (*). Ais-je transmis? ».
Ils ont dit: Certes ô Messager d’Allah.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Que celui qui est présent transmette à celui qui est absent ».
(Rapporté par Al Bayhaqi et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°2700, Hadith Sahîh)

(*) La taqwa est le fait que la personne mette une protection entre elle et le châtiment d’Allah en pratiquant ses obligations et en s’écartant de ses interdits.

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : يا أيها الناسُ ! إنَّ ربَّكم واحدٌ ، و إنَّ أباكم واحدٌ ، ألا لا فضلَ لعربيٍّ على عجميٍّ ، و لا لعجميٍّ على عربيٍّ ، و لا لأحمرَ على أسودَ ، و لا لأسودَ على أحمرَ إلا بالتقوى إنَّ أكرمَكم عند اللهِ أتقاكُم ، ألا هل بلَّغتُ ؟ قالوا : بلى يا رسولَ اللهِ قال : فيُبَلِّغُ الشاهدُ الغائبَ
(رواه البيهقي و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٧٠٠)

حكم : صحيح

.

D’après Jabir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui perd trois enfants et patiente en recherchant la récompense rentre dans le paradis ».
Nous avons dit: Ô Messager d’Allah! Et deux ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Et deux ».
Mahmoud Ibn Labid (qu’Allah l’agrée) a dit à Jabir (qu’Allah l’agrée): Je pense que si vous aviez dit: -Et un ?- il aurait dit: Et un.
Jabir (qu’Allah l’agrée) a dit: Par Allah, moi aussi je pense cela.
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2006, Hadith Hasan Sahîh)
عن جابر رضي الله عنه قال سمعت رسول الله صلّى الله عليه و سلّم يقول : من مات له ثلاثة من الولد فاحتبسهم دخل الجنّة
قلنا : يا رسول الله ! واثنان ؟
قال رسول الله صلّى الله عليه و سلّم : واثنان
قال محمود بن لبيد رضي الله عنه لجابر رضي الله عنه : أراكم لو قلتم : واحدًا لقال : واحدًا
قال جابر رضي الله عنه : أنا والله أظنّ ذلك
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٠٠٦)

حكم : حسن صحيح

.

D’après Jabir Ibn Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) avait l’habitude de dire dans ses sermons après avoir loué Allah et lui avoir fait des éloges par ce qu’il mérite: « Celui que Allah guide personne ne peut l’égarer, et celui que Allah a égaré personne ne peut le guider. Certes la parole la plus véridique est le livre d’Allah et la meilleure guidée est la guidée de Muhammad. Certes les plus mauvaises choses sont les choses nouvelles et chaque chose nouvelle est innovation, et chaque innovation est égarement et chaque égarement est en enfer ».
Puis il disait: « J’ai été envoyé alors qu’il y a entre moi et l’Heure comme cela (1) ».
Et lorsqu’il mentionnait l’Heure ses joues devenaient rouges, il levait sa voix et son énervement s’intensifiait comme si il prévenait qu’une armée ennemie arrivait ce matin ou cette après-midi puis il disait: « Celui qui laisse de l’argent alors il est pour sa famille (2) et celui qui laisse des dettes ou une famille alors c’est moi qui suis le responsable et je suis le plus en droit vis-à-vis des croyants (3) ».
(Rapporté par Nasai dans ses Sounan n°1578 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Sounan Nasai, Hadith Sahîh)

(1) Il y a dans une version dans Sahih Mouslim (n°867) un ajout qui vient expliqué cela lorsque le compagnon a dit: « et il a mit côte à côte son index et son majeur ».

(2) C’est à dire celui qui meurt sa famille va hériter de lui.

(3) C’est à dire que si la personne meurt sans argent et laisse des dettes et une famille pauvre alors c’est le Messager d’Allah qui va se charger de s’occuper de cela (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما : كانَ رسولُ اللَّهِ يقولُ في خُطبتِهِ ، يحمدُ اللَّهَ ويثني عليْهِ بما هوَ أَهلُهُ ثمَّ يقولُ من يَهدِهِ اللَّهُ فلا مضلَّ لَهُ ومن يضللْهُ فلا هاديَ لَهُ إنَّ أصدقَ الحديثِ كتابُ اللَّهِ ، وأحسنَ الْهديِ هديُ محمَّدٍ وشرَّ الأمورِ محدثاتُها وَكلَّ محدثةٍ بدعةٌ وَكلَّ بدعةٍ ضلالةٌ وَكلَّ ضلالةٍ في النَّارِ ثمَّ يقولُ بُعثتُ أنا والسَّاعةُ كَهاتين وَكانَ إذا ذَكرَ السَّاعةَ احمرَّت وجنتاهُ وعلا صوتُهُ واشتدَّ غضبُهُ كأنَّهُ نذيرُ جيشٍ يقولُ صبَّحَكم مسَّاكُم ثمَّ قالَ من ترَكَ مالًا فلأَهلِهِ ومن ترَكَ دَينًا أو ضَياعًا فإليَّ أو عليَّ وأنا أولى بالمؤمنينَ
(رواه النسائي في سننه رقم ١٥٧٨ و صححه الشيخ الألباني في صحيح النسائي)

حكم : صحيح

.

D’après Jaber (رضي الله عنه ), le Prophète (ﷺ) a dit:
« Que celui qui a mangé de l’ail, de l’oignon, ou du poireau s’éloigne de nous et de notre mosquée ».
[Al-Bukhari et Mouslim].

Et dans une narration de Mouslim

« Que celui qui a mangé de l’oignon, de l’ail ou du poireau ne fréquente pas notre mosquée car ce qui nuit aux humains nuit aux anges »
[Mouslim].
(Ryad As Salihine Hadith n°1703)

وعن جابر رضي الله عنه قال‏:‏ قال النبي صلى الله عليه وسلم ‏:
‏ « ‏من أكل ثومًا أو بصلا فليعتزلنا، أو فليعتزل مسجدنا ‏»‏ ‏(‏‏(‏متفق عليه‏)‏‏)‏‏.‏
وفي رواية لمسلم‏:‏
‏« ‏من أكل البصل، والثوم، الكراث، فلا يقربن مسجدنا، فإن الملائكة تتأذى مما يتأذى منه بنو آدم ‏»‏‏.‏
(رياض الصالحين رقم ۱۷۰۳)
.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsqu’il [ le croyant ] voit la manière dont sa tombe est élargie pour lui il dit: Laissez-moi informer ma famille de la bonne nouvelle !
Alors il lui est dit: Reste ici ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1344, Hadith Jayyid)
عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال النبي صلّى الله عليه و سلّم : إذا رأى [ المؤمن ] ما فَسّحَ له في قبرهِ ، يقول : دعونِى أبشّرْ أهلي
، فيقالُ لهُ : اسكنْ
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٣٤٤)

حكم : إسناده جيد رجاله رجال الصحيح

.

D’après Jabir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Toute chose dans laquelle il n’y a pas de rappel d’Allah est futilité ou innatention sauf quatres choses: la marche d’un homme entre deux cibles (*), qu’il éduque son cheval, qu’il s’amuse avec son épouse ou l’apprentissage de la natation ».
(Rapporté par Nasai et authentifié par cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°315, Hadith Sahîh)

(*) Ceci signifie l’entrainement au tir à l’arc.

عن جابر رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم: كلُّ شيءٍ ليس من ذكر اللهِ عزَّ وجلَّ فهو لَغْوٌ و لهوٌ أو سهوٌ إلا من أربع خصالٍ : مشيِ الرجلِ بين غَرضَينِ ، وتأديبِه فرسَه ، و ملاعبتِه أهلَه ، و تَعَلُّمِ السَّباحةِ
(رواه النسائي و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٣١٥)

حكم : صحيح

.

D’après Jabir (qu’Allah l’agrée) : Le jour d’Al Houdeybiya (*), les gens furent touchés par la soif tandis que le le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) avait devant lui un vase à partir duquel il a fait ses ablutions alors les gens se sont précipités vers lui.
Il leur a dit: « Qu’avez vous ? ».
Ils ont dit: Nous n’avons comme eau pour les ablutions et pour boire que ce que tu as devant toi.
Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a mis sa main dans le vase et l’eau s’est mise à surgir d’entre ses doigts comme des sources.
Nous avons ensuite bu et fait nos ablutions.
Abou J’ad a dit à Jabir (qu’Allah l’agrée): Combien étiez vous ?
Il a dit: Si nous avions été cent mille cette eau nous aurait suffit mais nous étions mille cinq cent.
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°3576)

(*) Les musulmans étaient sortis de Médine pour se rendre à La Mecque durant l’année 6 après l’émigration du Messager d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) pour accomplir la ‘omra.
Le Messager d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et les musulmans se sont arrêtés à un endroit proche de La Mecque qui s’appelle Al Houdeybiya et c’est à cet endroit qu’ils ont conclue un pacte avec les associateurs selon lequel ils reviendraient faire la ‘omra l’année suivante.

عن جابر رضي الله عنه قال : عطش الناس يوم الحديبية والنبي صلّى الله عليه و سلّم بين يديه ركوة فتوضأ فجهش الناس نحوه فقال : ما لكم ؟
قالوا : ليس عندنا ماء نتوضأ ولا نشرب إلا ما بين يديك
فوضع يده في الركوة فجعل الماء يثور بين أصابعه كأمثال العيون فشربنا وتوضأنا
قال أبو جعد لجابر رضي الله عنه : كم كنتم ؟
قال : لو كنا مائة ألف لكفانا كنا خمس عشرة مائة
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٣٥٧٦)
.

D’après Jabir Ibn Zayd, ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) a dit à propos de la parole d’Allah -Et qu’elles ne montrent de leurs atours- (*) : « La main et le visage ».
(Rapporté par Ibn Abi Chayba dans son Mousannaf n°17281 et authentifié par Ibn Hazm dans Al Mouhala vol 3 p 221 ainsi que par Cheikh Albani dans Ar Rad Al Moufhim p 132, Hadith Sahîh)

(*) Il s’agit du verset 31 de la sourate An Nour n°24 dans lequel Allah dit : « Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté et qu’elles ne montrent de leurs atours que ce qui est apparent ».

عن جابر بن زيد قل عبدالله بن عباس رضي الله عنهما في قول الله تعالى ولا يبدين زينتهن : الكف ورقعة الوجه
(رواه ابن أبي شيبة في المصنف رقم ١٧٢٨١ و صححه ابن حزم في المحلّى ج ٣ ص ٢٢١ و صححه أيضاً الشيخ الألباني في الرد المفحم ص ١٣٢)

حكم : إسناده صحيح

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes ceux d’entre vous que j’aime le plus et ceux d’entre vous qui seront assis le plus proche de moi le jour de la résurrection sont ceux parmi vous qui ont le meilleur comportement ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2018 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال رسول الله صلّى الله عليه و سلّم : إنّ من أحبّكم إليّ وأقربكم منّي مجلسًا يوم القيامة أحسنكم أخلاقًا
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٠١٨ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

Jaber Ibn ‘Abdullah Al Ansari a dit : « Nous étions avec le Prophète (ﷺ) dans une expédition lorsqu’il dit « Il y a certainement à Médine des hommes qui, dans toute marche que vous faites et dans toute la vallée que vous traversez, sont avec vous : ce sont ceux qui y ont été retenus par la maladie »
[Mouslim]
Dans une autre version : « Ils partagent avec vous le salaire de vos œuvres (Mouslim et Boukhâri à partir de Anas qui a dit : « Nous étions avec le Prophète (ﷺ) , de retour de l’expédition de Tabouk, quand il dit « Des gens derrière nous à Médine, il n’est pas un sentier de montagne ou de vallée qu’on parcourt sans qu’ils n’y soient avec nous. »
(Ryad As Salihine Hadith n°4)

وعن أبي عبد الله جابر بن عبد الله الأنصارى رضي الله عنهما قال‏:‏ كنا مع النبي صلى الله عليه وسلم في غزاةٍ فقال‏:‏ ‏ »‏إن بالمدينة لرجالاً ماسرتم مسيراً، ولا قطعتم وادياً إلا كانوا معكم حبسهم المرض‏ »‏ وفى رواية‏:‏ ‏ »‏إلا شاركوكم في الأجر‏ »‏ ‏(‏‏(‏رواه مسلم‏)‏‏)‏‏.‏
‏(‏‏(‏ورواه البخاري‏)‏‏)‏ عن أنس رضي الله عنه قال‏:‏ رجعنا من غزوة تبوك مع النبي صلى الله عليه وسلم فقال‏:‏ ‏ »‏ إن أقواماً خلفنا بالمدينة ما سلكنا شعباً ولا وادياً إلا وهم معنا، حبسهم العذر‏ »‏‏.‏
(رياض الصالحين رقم ۴)
.

D’après Jabir Ibn Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « La plupart de ceux qui meurent de ma communauté après l’écriture d’Allah, son décret et son destin meurent à cause du ayn ».
(Rapporté par Tayalisi et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°747, Hadith Hasan)

L’imam Zarqani a dit dans son explication du Mouwatta de l’imam Malik (vol 4 p 410) après avoir authentifié le hadith que son sens est de montrer la grande dangerosité du ‘ayn.

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : أكثرُ من يموتُ من أُمَّتِي بعد كتابِ اللهِ و قضائِه و قدرِه بالأنفسِ ، [ يعني بالعينِ ]
(رواه الطيالسي و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٧٤٧)

حكم : حسن

.

D’après Jabir Ibn Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le ayn fait rentrer l’homme dans la tombe et le chameau dans le récipient ».
(Rapporté par Abou Nouaym et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°1249, Hadith Hasan)
عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : العين تدخل الرجل القبر و الجمل القدر
(رواه أبو نعيم و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٢٥٠)

حكم : إسناده حسن

.

D’après Jabir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ô Ka’b Ibn Oujra ! Certes ne rentre pas dans le paradis une viande (1) qui a été nourrie de haram (2)».
(Rapporté par Ibn Hibban et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1728, Hadith Sahîh li Ghayrihi)

(1) Le sens de la viande ici est le corps humain, une personne comme cela est explicité dans d’autres versions du hadith.

(2) C’est à dire soit qui a été nourrit par des aliments ou des boissons interdites dans l’Islam ou par des aliments et des boissons permises mais qui ont été achetés avec de l’argent interdit…

عن جابر بن عبد الله رضي الله عنهما أن النبي صلى الله عليه وسلم قال يا كعب بن عجرة إنه لا يدخل الجنة لحم نبت من سحت
(رواه ابن حبان و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٧٢٨)

حكم : صحيح لغيره

.

D’après Jabir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes les gens du paradis mangent et boivent mais ils ne crachent pas, ne font pas leurs besoins et n’urinent pas ».
Ils ont dit: Que devient la nourriture?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ils rotent et ont de la sueur ayant le parfum du musc. Le tesbih et le tahmid leur est inspiré comme la respiration leur est inspirée ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2835)
عن جابر رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم: يأكل أهل الجنة ويشربون ولا يمتخطون ولا يتغوطون ولا يبولون طعامهم ذلك جشاء كريح المسك يلهمون التسبيح والتكبير كما يلهمون النفس
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٨٣٥)
.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Aucun croyant ou croyante et aucun musulman ou musulmane ne tombe malade sans qu’Allah ne fasse tomber par cela ses péchés comme les feuilles tombent de l’arbre ».
(Rapporté par Ibn Hibban et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3425, Hadith Sahîh li Ghayrihi)
عن جابر بن عبد الله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : لا يمرض مؤمن ولا مؤمنة ولا مسلم ولا مسلمة إلا حط الله بذلك خطاياه كما تنحط الورقة عن الشجرة
(رواه ابن حبان و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٤٢٥)

حكم : صحيح لغيره

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque les gens du paradis seront rentrés dans le paradis, Allah va dire: Est-ce que vous voulez que Je vous rajoute quelque chose?
Ils vont dire: Seigneur! Qu’y a t-il au dessus de ce que Tu nous as donné?
Allah va dire: Mon agrément est plus grand ».
(Rapporté par Ibn Hibban et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1336, Hadith Sahîh)

Ce Hadith explique le verset suivant

Allah a dit dans la sourate Tawba n°9 verset 72 (traduction rapprochée du sens du verset): « Allah a promis aux croyants et aux croyantes des jardins sous lesquels coulent des fleuves pour qu’ils y demeurent éternellement, ainsi que des demeures excellentes dans le jardin d’eden. Et l’agrément d’Allah est plus grand et c’est cela l’énorme succès ».

قال الله تعالى : وعد الله المؤمنين والمؤمنات جنات تجري من تحتها الأنهار خالدين فيها ومساكن طيبة في جنات عدن ورضوان من الله أكبر ذلك هو الفوز العظيم
(سورة التوبة ٧٢)
عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : إذا دخلَ أهلُ الجنةِ الجنّةَ ، يقولُ اللهُ عز وجلَ : هل تشتهونَ شيئا فأزيدكم ؟ فيقولون : ربّنا وما فوقَ ما أعطيتنا ؟ قال : فيقول : رضوانِي أكبرُ
(رواه بن حبان و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٣٣٦)

حكم : صحيح على شرط الشيخين

.

D’après Jabir Ibn Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah a des affranchis (*) à chaque rupture du jeûne et ceci chaque nuit ».
(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°1643 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Ibn Maja)

(*) C’est à dire des gens qu’Allah affranchie du feu.

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إنَّ للَّهِ عندَ كلِّ فِطرٍ عتقاءَ وذلِك في كلِّ ليلةٍ
(رواه ابن ماجه في سننه رقم ١٦٤٣ و صححه الشيخ الألباني في صحيح ابن ماجه)

حكم : حسن صحيح

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père) : J’ai demandé la permission de rentrer auprès du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) qui a dit: « Qui est-ce ? ».
J’ai dit : Moi.
Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) : « Moi Moi ! ».

Dans une autre version:
C’est comme s’il avait détesté cela (*).
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2155)

(*) Le sens du hadith est que le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a détesté que celui qui demande la permission d’entrer dise : -C’est moi- quand on lui demande -Qui est-ce ?-.
Au contraire, lorsque l’on demande la permission d’entrer il convient de se présenter.

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنه قال : استأذنتُ على النبيِّ صلَّى اللهُ عليه وسلَّمَ . فقال : من هذا ؟
فقلتُ : أنا .
فقال النبيُّ صلَّى اللهُ عليه وسلَّمَ : أنا أنا !
. وفي روايةٍ : كأنه كره ذلك .
كأنه كره ذلك
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢١٥٥)
.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Allah a dit : Le jeûne est une protection par laquelle le serviteur se protège du feu et il est à Moi et c’est Moi qui le récompense ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°4308, Hadith Hasan)
عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : قال اللهُ تعالَى : الصيامُ جُنَّةٌ يَستجِنُّ بِها العبدُ من النارِ و هوَ لِي و أنا أجْزِي بهِ
(رواه أحمد و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٤٣٠٨)

حكم : حسن

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père) : J’ai interrogé le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) à propos du fait de frotter les pierres dans la prière (*).
Il a répondu: « Une seule fois. Et que tu t’en abstiennes est meilleur pour toi que 100 chamelles aux prunelles noires ».
(Rapporté par Ibn Khouzeima dans son Sahih n°897 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Targhib Wa Tarhib n°557, Hadith Sahîh)

(*) C’est à dire concernant le fait que celui qui prie aplanisse et enlève les petites pierres à l’endroit où il veut se prosterner.
Les savants sont en consensus sur le caractère détestable de cet acte.
(Charh Sahih Mouslim de l’imam Nawawi, hadith n°546)

Ainsi ce hadith nous montre l’importance de la concentration dans la prière et le caractère détestable des mouvements et des gestes qui ne sont pas indispensables.

L’imam Ibn Khouzeima (mort en 311 du calendrier hégirien) a classé ce hadith dans son Sahih sous le chapitre : -La permission de toucher les pierres dans la prière une seule fois-.

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال : سألت النبي صلى الله عليه وسلم عن مسح الحصى في الصلاة
فقال : واحدة ولأن تمسك عنها خير لك من مائة ناقة كلها سود الحدق
(رواه ابن خزيمة في صحيحه رقم ٨٩٧ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٥٥٧)

حكم : صحيح

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui dit : -Gloire et louanges à Allah l’Immense- (*) il lui est planté un palmier dans le paradis ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3464 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi)

(*) En phonétique: Sobhanallahil ‘Adhim Wa Bihamdih

En arabe:

سُبْحَانَ الله العَظِيم وَ بِحَمْدِه
عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من قال سبحان الله العظيم وبحمده غرست له نخلة في الجنة
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٤٦٤ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Prenez garde à l’injustice car certes l’injustice est ténèbres le jour du jugement et prenez garde à l’avarice car certes l’avarice a perdu ceux qui sont venus avant vous, elle les a poussé à faire couler leurs sangs et à se rendre permis les femmes qui leurs étaient interdites ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2578)
عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : اتقوا الظلم فإن الظلم ظلمات يوم القيامة و اتقوا الشح فإن الشح أهلك من كان قبلكم حملهم على أن سفكوا دماءهم واستحلوا محارمهم
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٥٧٨)
.

D’après Jabir Ibn Abdillah (qu’Allah les agrée), Le Prophète (ﷺ) a dit:
« J’ai reçu cinq faveurs dont personne avant moi n’a été gratifié. »

-1. « Je me suis rendu victorieux sur une distance d’un mois de marche, grâce à la peur que j’inspirais (à mes ennemis)
-2. Il m‘a été donné la terre entière comme lieu de prière (et pour ma communauté) et comme moyen de purification (Tayammum) ; un homme de ma communauté qui atteint l’heure de la prière, peut prier dans tout lieu
-3. Le butin (de guerre) m’a été rendu licite et il ne l’a été à aucun autre homme avant moi
-4. ll m’a été accordé le droit d’intercession (le jour de la résurrection).
-5. Enfin, alors que les autres Prophètes ont été envoyés à leurs peuples respectifs, ma mission à moi concerne l’ensemble de l’Humanité. »
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°335).

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم قَالَ ‏ « ‏ أُعْطِيتُ خَمْسًا لَمْ يُعْطَهُنَّ أَحَدٌ قَبْلِي نُصِرْتُ بِالرُّعْبِ مَسِيرَةَ شَهْرٍ، وَجُعِلَتْ لِيَ الأَرْضُ مَسْجِدًا وَطَهُورًا، فَأَيُّمَا رَجُلٍ مِنْ أُمَّتِي أَدْرَكَتْهُ الصَّلاَةُ فَلْيُصَلِّ، وَأُحِلَّتْ لِيَ الْمَغَانِمُ وَلَمْ تَحِلَّ لأَحَدٍ قَبْلِي، وَأُعْطِيتُ الشَّفَاعَةَ، وَكَانَ النَّبِيُّ يُبْعَثُ إِلَى قَوْمِهِ خَاصَّةً، وَبُعِثْتُ إِلَى النَّاسِ عَامَّةً ‏ »‏‏.‏
(رواه البخاري في صحيحه رقم ۳۳۵)
.

D’après Jabir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Rapportez de Bani Israil sans aucun mal car il y a certes eu chez eux des choses étonnantes ».
Puis il a commencé à raconter: « Un groupe d’entre eux est sorti jusqu’à aller à l’un de leurs cimetières.
Alors ils ont dit: Si nous prions deux unités de prière et que nous invoquions Allah pour qu’Il sorte pour nous un des morts afin qu’il nous informe concernant la mort.
Ils ont donc fait cela et alors qu’ils étaient ainsi un homme dont la couleur était entre le blanc et le noir a sorti sa tête d’une tombe. Il avait entre ses yeux la trace de la prosternation.
Il leur a dit: Ô vous! Que voulez vous de moi? Je jure sur Allah, je suis certes mort depuis cent ans et la chaleur de la mort ne m’a pas quitté jusqu’à maintenant ainsi invoquez Allah pour qu’Il me fasse retourner comme j’étais (*) ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°2926, Hadith Rijalouhou Thiqat)

(*) C’est à dire -invoquez Allah pour que je retourne dans ma tombe- comme ceci est explicité dans certaines versions de ce hadith.

عن جابر رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : تحدثوا عن بني إسرائيل و لا حرج فإنه كانت فيهم الأعاجيب .
ثم أنشأ يحدث قال : خرجت طائفة منهم فأتوا مقبرة من مقابرهم فقالوا : لو صلينا ركعتين فدعونا الله عز وجل يخرج لنا بعض الأموات يخبرنا عن الموت . ففعلوا ، فبينا هم كذلك إذ طلع رأس رجل خِلاسيٌّ من قبر بين عينيه أثر السجود . فقال : يا هؤلاء ما أردتم إليّ ؟! فوالله لقد مت منذ مائة سنة فما سكنت عني حرارة الموت حتى كان الآن فادعوا الله أن يعيدني كما كنت
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٩٢٦)

حكم : رجاله ثقات

.

D’après Jabir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Entre le serviteur et la mécréance il y a l’abandon de la prière ».
(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°1078 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Ibn Majah, Hadith Sahîh)
عن جابر رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : بين العبد و بين الكفر ترك الصلاة
(رواه ابن ماجه في سننه رقم ١٠٧٨ و صححه الشيخ الألباني في صحيح ابن ماجه)

حكم : صحيح

.

D’après Jabir Ibn ‘Outeyk (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui s’accapare l’argent d’un musulman par son serment (1), Allah lui interdit le paradis et lui oblige l’enfer ».
Ils ont dit: Ô Messager d’Allah, même si c’est une petite chose ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Même si c’est un siwak (2) ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1840, Hadith Sahîh li Ghayrihi)

(1) C’est à dire en faisant un serment mensonger.

(2) Le siwak est le petit morceau de bois avec lequel il est recommandé de se nettoyer les dents.

عن جابر بن عتيك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من اقتطع مال امرىء مسلم بيمينه حرم الله عليه الجنة وأوجب له النار
قالوا : يا رسول الله ! وإن كان شيئًا يسيرًا ؟
قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : وإن كان سواكًا
(رواه الطبراني و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٨٤٠)

حكم : صحيح لغيره

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque Chaytan entend l’appel à la prière, il part jusqu’à Rawha (*) ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°388)

(*) Rawha est un endroit qui se situe à une quarantaine de kilomètres de Médine.

L’imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a classé ce hadith dans Charh Sahih Mouslim dans le chapitre : -Le mérite de l’appel à la prière et la fuite de Chaytan lorsqu’il l’entend-.

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : إن الشيطان إذا سمع النداء بالصلاة ذهب حتى يكون مكان الروحاء
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٣٨٨)
.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque l’un d’entre vous termine sa prière dans sa mosquée qu’il fasse une partie de ses prières (*) dans sa maison car certes Allah met du bien dans sa maison grâce à sa prière ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°778)

(*) C’est à dire les prières surérogatoires qu’il veut effectuer.

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إذا قضى أحدكم الصلاة في مسجده فليجعل لبيته نصيبًا من صلاته فإن الله جاعل في بيته من صلاته خيرًا
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٧٧٨)
.

D’après Jabir Ibn Samoura (qu’Allah l’agrée) : On a apporté au Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) un homme qui s’était suicidé avec une flèche (1) et alors il n’a pas prié sur lui (2).
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°978)

(1) C’est à dire qu’il s’était tranché la gorge avec, comme ceci est explicité dans une autre version de ce hadith.

(2) C’est à dire que le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) n’a pas prié la prière mortuaire sur lui afin que les gens prennent conscience de la gravité de cet acte.
(Voir Charh Sahih Mouslim de l’imam Nawawi)

Ainsi le fait que les gens de science et de mérite délaissent en apparence la prière mortuaire sur la personne qui a fait ce genre de péché est une bonne chose.
Mais s’ils peuvent en même temps invoquer en sa faveur de manière cachée alors ceci est encore meilleur car ils auront alors rassemblé entre les deux bienfaits qui sont le fait de prévenir les gens contre l’acte interdit et le fait d’invoquer en faveur de celui qui l’a commis
(Voir Al Ikhtiyarat Al Fiqhiya de Cheikh Al Islam Ibn Taymiya p 52)

عن جابر بن سمرة رضي الله عنه قال : أُتِي النبي صلى الله عليه وسلم برجل قتل نفسه بمشاقص فلم يصل عليه
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٩٧٨)
.

Selon Jâbir رضي الله عنه , le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم a dit :

«Les habitants du Paradis y mangent et y boivent sans pourtant avoir ni défécation, ni morve, ni urine. Mais leur manger ne provoque chez eux que des rots ayant le parfum du musc.
Allah leur inspire les formules suivantes comme II leur inspire leur respiration: « Soubhanallàh » (gloire et pureté à Allah) et « Allahou akbar » (Allah est Le plus grand)»
(Ryad As Salihine Hadith n°1880, Rapporté par Mouslim)

وعن جابر رضي الله عنه قال‏:‏ قال رسول الله صلى الله عليه وسلم ‏:‏ “يأكل أهل الجنة فيها ، ويشربون ، ولا يتغوطون، ولا يتمخطون، ولا يبولون، ولكن طعامهم ذلك جشاء كرشح المسك، يلهمون التسبيح والتكبير، كما يلهمون النفس‏ »‏ ‏(‏‏(‏رواه مسلم‏)‏‏)‏‏.‏
(رياض الصالحين رقم ۱۸۸۰)
.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque l’un de vous se lève la nuit pour prier, qu’il utilise le siwak. Car certes lorsque l’un d’entre vous récite dans sa prière, un ange met sa bouche sur sa bouche et rien ne sort de sa bouche sans qu’il ne rentre dans la bouche de l’ange ».
(Rapporté par Al Bayhaqi et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°720, Hadith Sahîh)
عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إذا قام أحدكم يصلي من الليل فليستك فإن أحدكم إذا قرأ في صلاته وضع ملك فاه على فيه و لا يخرج من فيه شيء إلا دخل فم الملك
(رواه البيهقي و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٧٢٠)

حكم : صحيح

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Le meilleur rappel est -Il n’y a pas d’autre divinité qui mérite d’être adorée si ce n’est Allah- (1) et la meilleure invocation est -Toutes les louanges sont pour Allah- (2) ».
(Rapporté par Tirmidhi n°3383 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)

(1) En phonétique: La Ilaha Illa Allah

En arabe:

لاَ إِلَهَ إِلاَّ الله

(2) En phonétique: El Hamdoulilah

En arabe:

الحَمْدُ لِلَّه
عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : أفضل الذكر لا إله إلا الله و أفضل الدعاء الحمد لله
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٣٨٣ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père) : Nous étions avec le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) lorsqu’une odeur fétide s’est répandue.
Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Savez-vous quelle est cette odeur ? C’est l’odeur de ceux qui font de la médisance sur les croyants (*) ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2840, Hadith Hasan li Ghayrihi)

(*) Les musulmans sont en consensus sur le fait que la médisance est le fait de mentionner une autre personne par une chose qu’elle n’aime pas.
Et ceci est interdit par le Coran, par la Sounna et par le consensus de la communauté.
(Voir Al Adhkar de l’imam Nawawi p 288/289)

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال : كنا مع النبي صلى الله عليه وسلم فارتفعت ريح منتنة
فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم : أتدرون ما هذه الريح ؟ هذه ريح الذين يغتابون المؤمنين
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٨٤٠)

حكم : حسن لغيره

.

D’après Jâbir ibn Abdillah (رضى الله عنه), le Prophète ( صَلّى الله عليه وسلم)
« Hamza Ibn ‘Abd AI-Muttalib (*) est le maître des martyrs des serviteurs d’Allah, le Jour de jugement dernier »
(Rapporté par Chawkani et Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°3676, Hadith Hasan)

(*) Hamza Ibn ʿAbd al-Muttalib (de l’arabe Hamza : حمزه بن عبد المطلب) était l’oncle paternel de Muhammad. Ayant presque le même âge que ce dernier, ils ont été élevés et allaités ensemble par la même nourrice Thuwaibah, et sont considérés comme « frères de lait ». Il était bien connu et surtout respecté par la tribu de Quraish.

عن جابر بن عبدالله ضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : سيدُ الشهداءِ عندَ اللهِ يومَ القيامَةِ حمزةُ بنُ عبدِ المطلِبِ
(رواه الشوكاني و الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ۳۶۷۶)

حكم : حسن

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est sorti et a dit à ses compagnons: « Marchez devant moi et laissez mon dos pour les anges » (*).
(Rapporté par Abou Nouaym et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1557)

(*) Ceci est à comprendre comme étant dans les voyages.
(Charh Sounan Ibn Maja de Cheikh Al ‘Abad cours n°30)

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال : خرج رسول الله صلى الله عليه وسلم فقال لأصحابه : امشوا أمامي و خلوا ظهري للملائكة
(رواه أبو نعيم و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٥٥٧)

حكم : ذكر له شاهدا قويا

.

D’après Jabir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Couvrez les récipients et fermez les gourdes car il y a certes durant l’année une nuit durant laquelle descend une maladie qui ne passe pas par un récipient qui n’est pas couvert, ni une gourde qui n’est pas fermée sans qu’elle ne rentre dedans ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2014)
عن جابر رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : غطوا الإناء وأوكوا السقاء فإن في السنة ليلة ينزل فيها وباء لا يمر بإناء ليس عليه غطاء أو سقاء ليس عليه وكاء إلا نزل فيه من ذلك الوباء
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٠١٤)
.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit à Ka’b Ibn ‘Oujra (qu’Allah l’agrée): « Ô Ka’b Ibn ‘Oujra! La prière est un rapprochement, le jeûne est une protection et l’aumône éteint le péché comme l’eau éteint le feu.
Ô Ka’b Ibn ‘Oujra! Les gens le matin sont de deux types: celui qui fait le commerce de son âme en la faisant tomber dans la perdition et celui qui fait le commerce de son âme en la sauvant ».
(Rapporté par Abou Ya’la et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°866, Hadith Sahîh)
عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم لكعب بن عجرة رضي الله عنه : يا كعب بن عجرة ! الصلاة قربان والصيام جنة والصدقة تطفىء الخطيئة كما يطفىء الماء النار . يا كعب بن عجرة ! الناس غاديان فبائع نفسه فموبق رقبته ومبتاع نفسه في عتق رقبته
(رواه أبو يعلى و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٨٦٦)

حكم : صحيح

.

D’après Jabir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Le jeûne est une protection et une citadelle dans laquelle on se réfugie contre le feu ».
(Rapporté par l’imam Ahmed dans son Mousnad n°9225 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Targhib n°980, Hadith Hasan li Ghayrihi)
عن جابر رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : الصيام جنة يستجن بها العبد من النار
(رواه أحمد و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٩٨٠)

حكم:حسن لغيره

.

D’après Jabir ibn Abdullah : « Les membres de la tribu des Banou Salima ont voulu se transférer tout près de la mosquée (pour s’éviter des va et vient répétés à chaque heure de prière). Cela vint au Messager D’Allah (ﷺ) qui leur dit : « Je viens d’apprendre que vous voulez vous transférez près de la mosquée ». Ils dirent : « En effet, ô Messager de D’Allah (ﷺ)! Nous avons projeté de la faire ». Il leur dit : « O Banou Salima ! Restez plutôt dans vos maisons et l’on inscrira ainsi pour vous tous vos pas vers la mosquée » (et il répéta cela deux fois).
[Mouslim].

Une autre version stipule, le Messager d’Allah (ﷺ) a dit: « Il est pour chaque pas (vers la mosquée) un degré (de récompense) pour vous »
(Ryad As Salihine Hadith n°136, Rapporté par Mouslim).

عن جابرِ بنِ عبدِاللهِ ؛ قال ‏:‏ أراد بنو سلمة أن ينقلوا قرب المسجد فبلغ ذلك رسول الله صلى الله عليه وسلم، فقال لهم‏:‏ ‏ »‏ إنه قد بلغني أنكم تريدون أن تنتقلوا قرب المسجد‏؟‏‏ »‏ فقالوا‏:‏ نعم يارسول الله قد أردنا ذلك، فقال‏:‏‏ »‏بني سلمة دياركم؛ تكتب آثاركم
(رياض الصالحين رقم ۱۳۶)
.

D’après Jabir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Les meilleurs jours de la vie d’ici-bas sont les dix jours de dhoul hijja ».
Ils ont dit: Pas même leur équivalent dans le sentier d’Allah ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Pas même leur équivalent dans le sentier d’Allah, sauf un homme qui a couvert son visage de poussière ».
(Rapporté par Al Bazar et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1150, Hadith Sahîh li Ghayrihi)
عن جابر رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : أفضل أيام الدنيا العشر – يعني : عشر ذي الحجة
قيل : ولا مثلهن في سبيل الله ؟
قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ولا مثلهن في سبيل الله إلا رجل عفر وجهه بالتراب
(رواه البزار و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١١٥٠)

حكم:صحيح لغيره

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), j’ai assisté au ‘id al Adha avec le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) au mousalla. Lorsqu’il a terminé son sermon il est descendu du minbar et on lui a apporté un bélier qu’il a égorgé de sa main et il a dit: « Bismi Allah Wa Allahou Akbar. Ceci est pour moi et pour ceux de ma communauté qui n’ont pas pratiqué la odhiya ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1521 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال : شهدت مع النبي صلى الله عليه و سلم الأضحى بالمصلى فلما قضى خطبته نزل عن منبره فأتي بكبش فذبحه رسول الله صلى الله عليه و سلم بيده وقال : بسم الله والله أكبر هذا عني وعمن لم يضح من أمتي
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٥٢١ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم:صحيح

.

D’après Jabir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Les meilleurs endroits en direction desquels les montures ont été montées sont la mosquée de Ibrahim (1) (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et ma mosquée (2) ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1206, Hadith Sahîh)

(1) C’est à dire la mosquée Al Haram à La Mecque.
(2) La mosquée du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) se trouve à Médine.

عن جابر رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : خير ما ركبت إليه الرواحل مسجد إبراهيم صلى الله عليه وسلم ومسجدي
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٢٠٦)

حكم:صحيح

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a ordonné de se lécher les doigts et le plat et il a dit: « Certes vous ne savez pas dans quelle partie de votre nourriture se trouve la bénédiction ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2033)
عن جابر بن عبدالله رضي الله عنه أن رسول الله صلى الله عليه وسلم أمر بلعق الأصابع و الصحفة و قال : إنكم لا تدرون في أي طعامكم البركة
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٠٣٣)
.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a visité un malade et a dit: « Ne vas-tu pas lui appeler un médecin ? ».
Ils ont dit: Ô Messager d’Allah ! Toi tu nous ordonnes cela ?
Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah n’a pas envoyé une maladie sans qu’Il n’ai envoyé avec un remède ».
(Rapporté par Ibn Al Hamami et authentifié par cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°2873, Hadith Jayyid)
عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما أن رسول الله صلى الله عليه وسلم عاد مريضًا فقال : ألا تدعو له طبيبا ؟
قالوا : يا رسول الله ! وأنت تأمرنا بهذا ؟
فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إن الله لم ينزل داءً إلاّ أنزل معه دواءً
(رواه بن الحمامي و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٨٧٣)

حكم : جيد

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), ‘Omar Ibn Al Khatab (qu’Allah l’agrée) a dit : J’ai ressenti une excitation (1) et j’ai embrassé mon épouse alors que je jeûnais.
Alors j’ai dit : Ô Messager d’Allah ! Aujourd’hui j’ai fais une chose très grave. J’ai embrassé alors que je jeûnais.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Si tu avais mis de l’eau dans ta bouche pendant que tu jeûnes, qu’aurais-tu dis de cela ? ».
J’ai dit : Il n’y a pas de mal à cela.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Et donc ? (2) ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°2385 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Sahîh)

(1) C’est à dire après avoir regardé son épouse.
(2) C’est à dire que le fait de mettre de l’eau dans la bouche n’annule pas le jeûne alors que c’est la première étape qui est mise en oeuvre lorsque l’on boit.
Ainsi de la même manière, le fait d’embrasser qui est un préliminaire du rapport sexuel et une chose qui mène à lui n’annule pas non plus le jeûne.
(Awn Al Ma’boud Bi Charh Sounan Abi Daoud)

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال قال عمر بن الخطاب رضي الله عنه : هششت فقبلت وأنا صائم
فقلت : يا رسول اللهِ ! صنعت اليوم أمرا عظيما قبلت وأنا صائم
قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : أرأيت لو مضمضت من الماء وأنت صائم ؟
قلت : لا بأس به
قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : فمه ؟
(رواه أبو داود في سننه رقم ٢٣٨٥ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

.

D’après Jabir (Qu’Allah l’agrée), le Messager d’Allah (ﷺ) a interdit de se chausser en position debout.
(Ryad As Salihine Hadith n°1651, Rapporté par Abou Daoud avec une bonne chaîne de transmission).
وعن جابر رضي الله عنه أن رسول الله صلى الله عليه وسلم نهى أن ينتعل الرجل قائمًا‏‏‏.‏
(رواه أبو داود)
.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée), un homme a dit: Ô Messager d’Allah ! Que dis-tu d’un homme qui s’acquitte de la zakat sur son argent ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui s’acquitte de la zakat sur son argent, alors certes ce qu’il y avait dedans comme mal (*) est parti ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°743, Hadith Hasan li Ghayrihi)

(*) Le terme zakat en arabe signifie la purification. Ainsi le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) l’a qualifié ici comme faisant partir ce qu’il y avait dans l’argent comme mal car elle purifie l’argent ainsi que la personne qui s’en acquitte.
(Voir Charh Sahih Mouslim de l’imam Nawawi, hadith n°1072)

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال رجل : يا رسول الله ! أرأيت إن أدى الرجل زكاة ماله ؟
فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من أدى زكاة ماله فقد ذهب عنه شره
(رواه الطبراني و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٧٤٣)

حكم : حسن لغيره

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Récite Ô Jabir ! ».
J’ai dit: Par ma mère et mon père, que dois-je réciter ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « -Qoul A’oudhou Bi Rabil Falaq- et -Qoul A’oudhou Bi Rabi Nas- (*) ».
Alors je les ai récité et le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Récite les et tu ne réciteras rien qui leur soit équivalentes ».
(Rapporté par Nasai dans ses Sounan n°5456 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Nasai, Hadith Hasan Sahîh)

(*) Il s’agit des sourates 113 et 114

عن جابر بن عبد الله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : اقرأ يا جابر
فقلت : وما أقرأ بأبي أنت وأمي ؟
قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : قل أعوذ برب الفلق و قل أعوذ برب الناس
فقرأتهما فقال صلى الله عليه و سلم : اقرأ بهما ولن تقرأ بمثلهما
(رواه النسائي في سننه رقم ٥٤٥٦ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن النسائي)

حكم : حسن صحيح

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ce que la personne dépense pour elle-même, pour ses enfants, pour sa femme, pour sa famille et ses proches est pour lui une aumône ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1960, Hadith Hasan li Ghayrihi)
عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه وسلم : ما أنفق المرء على نفسه وولده وأهله وذي رحمه وقرابته فهو له صدقة
(رواه الطبراني و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٩٦٠)

حكم : حسن لغيره

.

D’après Jabir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Lorsqu’un homme rentre dans sa maison et mentionne le nom d’Allah lors de son entrée et de son repas alors Chaytan dit: Il n’y a pour vous ni gîte ni repas. Et si il rentre mais ne mentionne pas Allah lors de son entrée Chaytan dit: vous avez trouvé le gîte; et si il ne mentionne pas Allah lors de son repas Chaytan dit: vous avez trouvé le gîte et le repas ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2018)
عن جابر رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : إذا دخل الرجل بيته ، فذكر الله عند دخوله وعند طعامه ، قال الشيطان : لا مبيت لكم ولا عشاء . وإذا دخل فلم يذكر الله عند دخوله ، قال الشيطان : أدركتم المبيت . وإذا لم يذكر الله عند طعامه ، قال : أدركتم المبيت والعشاء
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٠١٨)
.

D’après Jabir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui a qui il plaît de regarder un homme du paradis, qu’il regarde Al Husseyn Ibn Ali ».
(Rapporté par Abou Ya’la et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°4003)
عن جابر رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم: من سره أن ينظر إلى رجل من أهل الجنة فلينظر إلى الحسين بن علي
(رواه أبو يعلى و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٤٠٠٣)

حكم :  ثابت

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) est sorti vers nous alors que nous lisions le Coran.
Il y avait parmi nous des bédouins et des gens qui n’étaient pas des arabes (1) et il dit alors: « Lisez, tout cela est bien. Des gens viendront et le placeront comme on place la flèche avant qu’elle ne soit tirée (2), ils voudront par lui l’ici bas et non l’au-delà ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°830 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Abi Daoud, Hadith Sahîh)

(1) C’est à dire qu’il y avait des gens dont la lecture était plus belle que celle des autres.

(2) C’est à dire qu’ils vont exceller dans la lecture du Coran, dans la prononciation correcte des lettres.

Le sens du hadith est qu’ils vont très bien lire le Coran mais par ostentation, vantardise et de manière prétentieuse.
Ainsi celui qui lit le Coran pour obtenir sa récompense dans l’au-delà même s’il ne maîtrise pas parfaitement les règles de lecture et la prononciation des lettres est meilleure que celui qui le lit très bien mais ne recherche pas l’au-delà par sa lecture.
(Voir Awn Al Ma’boud ‘Ala Charh Sounan Abi Daoud)

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال : خرج علينا رسول الله صلى الله عليه وسلم ونحن نقرأ القرآن وفينا الأعرابي والأعجمي فقال : اقرءوا فكل حسن وسيجيء أقوام يقيمونه كما يقام القدح يتعجلونه ولا يتأجلونه
(رواه أبو داود في سننه رقم ٨٣٠ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père) : Nous enlevions la soie aux jeunes garçons et nous la laissions pour les jeunes filles (*).
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4059 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Sahîh)

(*) La soie est permise aux femmes mais est interdite aux hommes.

Ainsi les savants disent que ce qui est interdit comme vêtements aux adultes est aussi interdit aux enfants.
Par exemple, il n’est pas permis de faire porter aux jeunes garçons de la soie ou des habits qui descendent au dessous des chevilles comme c’est le cas pour les hommes adultes.
(Voir As’ila Al Ousra Al Mouslima de Cheikh Otheimine p 40 ; Silsila Al Houda Wa Nour de Cheikh Albani k7 n°301)

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال : كنا ننزعه عن الغلمان ، يعني الحرير ، ونتركه على الجواري
(رواه أبو داود في سننه رقم ٤٠٥٩ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

.

D’après Jabir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit « Certes parmi les gens qui ont la plus belle voix en lisant le Coran, celui qui lorsque vous l’entendez réciter vous pensez qu’il craint Allah ».
(Rapporté par Ibn Maja et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1450, Hadith Sahîh li Ghayrihi)
عن جابر رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إن من أحسن الناس صوتا بالقرآن الذي إذا سمعتموه يقرأ حسبتموه يخشى الله
(رواه ابن ماجه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٤٥٠)

حكم : صحيح لغيره

.

D’après Jabir (ibn Abdullah) (Qu’Allah l’agrée) le Prophète (ﷺ) a dit:
« Le jour de la resurrection, ceux qui étaient en bonne santé dans la demeure d’ici bas, lorsqu’ils verront la récompense de ceux qui était éprouver (par la maladie) ils aimeraient ce jour là que leurs peau eut été découpée par des cisailles ici-bas. »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2402 sous le chapitre as zouhd et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)
عن جابر، قَالَ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏ « ‏ يَوَدُّ أَهْلُ الْعَافِيَةِ يَوْمَ الْقِيَامَةِ حِينَ يُعْطَى أَهْلُ الْبَلاَءِ الثَّوَابَ لَوْ أَنَّ جُلُودَهُمْ كَانَتْ قُرِضَتْ فِي الدُّنْيَا بِالْمَقَارِيضِ ‏ »‏ ‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ۲۴۰۲ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Jabir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit « Le Coran est un intercesseur et un défenseur véritable, celui qui le met devant lui il le guide vers le paradis et celui qui le met derrière son dos il le poussera vers le feu ».
(Rapporté par Ibn Hibban et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1423, Hadith Sahîh)
عن جابر رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : القرآن شافع مشفع وماحل مصدق من جعله أمامه قاده إلى الجنة ومن جعله خلف ظهره ساقه إلى النار
(رواه ابن حبان و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٤٢٣)

حكم :صحيح

.

D’après Jabir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Ceux qui font le hajj et la ‘omra sont les invités d’Allah, il les a appelés et ils lui ont répondu et ils lui ont demandé et il leur a donné (*) ».
(Rapporté par Al Bazar et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1820, Hadith Hasan)

(*) C’est à dire que les invocations de ceux qui font le hajj et la ‘omra sont exaucées.

عن جابر رضي الله عنه قال النبي صلي الله عليه و سلم : الحجاج والعمار وفد الله دعاهم فأجابوه وسألوه فأعطاهم
(رواه البزار و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٨٢٠ )

حكم : حسن

.

D’après Jabir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Le hajj mabrour n’a pas d’autre récompense que le paradis »
Ils ont dit: Que signifie mabrour?
Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a répondu: « Offrir à manger et proférer de bonnes paroles ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1104, Hadith Sahîh li Ghayrihi)
عن جابر رضي الله عنه عن النبي صلى الله عليه وسلم قال : الحج المبرور ليس له جزاء إلا الجنة
قيل: وما بره ؟
قال النبي صلى الله عليه وسلم : إطعام الطعام وطيب الكلام
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١١٠٤)

حكم : صحيح لغيره

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Ceux qui font le hajj et la ‘omra sont les invités d’Allah, il les a invité et ils ont répondu et ils lui ont demandé et il leur a donné ».
(Rapporté par Al Bazar et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°3173, Hadith Hasan)
عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : الْحُجَّاجُ والعُمَّارُ وفدُ اللهِ دعاهم فأجابوهُ وسألوهُ فأعطاهم
(رواه البزار و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٣١٧٣)

حكم : حسن

.

D’après Muhammad Ibn ‘Abad, j’ai questionné Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée) alors qu’il faisait le tawaf autour de la ka’ba: Est-ce que le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a interdit le jeûne du vendredi ?
Il a répondu: Oui par le Seigneur de la ka’ba ! (*).
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1143)

(*) D’autres textes montrent que cette interdiction ne s’applique pas si la personne jeûne le jour précédent ou le jour suivant le vendredi.

عن محمد بن عباد قال : سألت جابرا رضي الله عنه وهو يطوف بالبيت : أنهى النبي صلى الله عليه وسلم عن صيام الجمعة ؟
قال : نعم ورب هذا البيت
(رواه مسلم في صحيحه رقم ١١٤٣)
.

D’après Jabir (qu’Allah l’agrée), le plafond de la mosquée reposait sur des troncs de palmiers. Lorsque le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) faisait des sermons il montait sur un tronc de palmier. Lorsque le minbar a été fabriqué et que le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) était dessus nous avons entendu le tronc d’arbre faire un bruit comme le bruit d’une chamelle qui met bas jusqu’à ce que le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) vienne et mette sa main sur lui alors il se calma.
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°3585)
عن جابر رضي الله عنه قال: كان المسجد مسقوفا على جذوع من نخل . فكان النبي صلى الله عليه وسلم إذا خطب يقوم إلى جذع منها فلما صنع له المنبر وكان عليه فسمعنا لذلك الجذع صوتا كصوت العشار حتى جاء النبي صلى الله عليه وسلم فوضع يده عليها فسكنت
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٣٥٨٥)
.

D’après Jabir Ibn Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a interdit de plâtrer les tombes, d’écrire dessus, de s’asseoir dessus et de construire dessus.
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°3226 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Sahîh)
عن جابر بن عبد الله رضي الله عنهما قال : نهى رسول الله صلى الله عليه وسلم أن يجصص القبر و أن يكتب عليه وأن يقعد عليه وأن يبنى عليه
(رواه أبو داود في سننه رقم ٣٢٢٦ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

.

D’après Jabir Ibn Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui veut jeûner qu’il mange quelque chose au sahour ».
(Rapporté par Ahmed dans son Mousnad n°14950 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°6005, Hadith Sahîh)
عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : من أراد أن يصوم فليتسحر بشيء
(رواه الإمام أحمد في مسنده رقم ١٤٩٥٠ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٦٠٠٥)

حكم : صحيح

.

D’après Jabir Ibn Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) ne dormait pas avant d’avoir lu – Tanzil Sajda – (*) et – Tabarak – (**).
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3404 et authentifié par cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi)

(*) Il s’agit de la sourate Sajda n°32
(**) Il s’agit de la sourate Al Moulk n°67

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما كانَ النَّبيُّ صلَّى اللَّهُ عليهِ وسلَّمَ لا ينامُ حتَّى يقرأ ب تَنزيل السَّجدةِ وب تبارَك
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٤٠٤ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Chaque acte de bien est une aumône et certes fait partie des actes de bien que tu rencontres ton frère avec un visage avenant et que tu remplisse le récipient de ton frère de ton seau (*) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1970 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi)

(*) C’est à dire que si les deux personnes sont entrain de remplir des récipients d’eau alors verser de son récipient dans le récipient de son frère est un acte de bien.
Le sens voulu est d’aider son frère et lui rendre service.

عن جابر بن عبد الله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : كل معروف صدقة وإن من المعروف أن تلقى أخاك بوجه طلق وأن تفرغ من دلوك في إناء أخيك
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٩٧٠ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit à Ka’b Ibn Oujra (qu’Allah l’agrée): « Ô Ka’b Ibn Oujra ! Le jeûne est une protection, l’aumône éteint les péchés et la prière est un rapprochement.
Ô Ka’b Ibn Oujra ! Les gens sont de deux catégories le matin: certains rachètent leurs propres personnes et les affranchissent et d’autres vendent leurs propres personnes et les font tomber en perdition (*) ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2242, Hadith Sahîh li Ghayrihi)

(*) C’est à dire en fonction de leurs bonnes ou de leurs mauvaises actions

عن جابر بن عبد الله رضي الله عنهما أن النبي صلى الله عليه وسلم قال لكعب بن عجرة رضي الله عنه : يا كعب بن عجرة ! الصيام جنة والصدقة تطفىء الخطيئة والصلاة قربان .
يا كعب بن عجرة ! الناس غاديان فمبتاع نفسه فمعتقها وبائع نفسه فموبقها
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٢٤٢)

حكم : صحيح لغيره

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le repas d’une personne suffit pour deux, le repas de deux personnes suffit pour quatre et le repas de quatre suffit pour huit ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2059)
عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : طعام الواحد يكفي الاثنين وطعام الاثنين يكفي الأربعة وطعام الأربعة يكفي الثمانية
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٠٥٩)
.

D’après Jabir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Le sommeil est le frère de la mort et les gens du paradis ne dorment pas ».
(Rapporté par Abou Nouaym et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°1087, Hadith Sahih Bi Majmou’ Tariq)
عن جابر رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : النوم أخو الموت و لا ينام أهل الجنة
(رواه أبو نعيم و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٠٨٧)

حكم : صحيح بمجموع طرقه

.

D’après Jabir Ibn Abdillah (qu’Allah les agrée), un homme est venu alors que le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) faisait le sermon pour les gens le jour du vendredi. Alors le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « As-tu prié ô untel ? ». L’homme a dit: Non. Alors le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) lui a dit: « Lève toi et prie ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°875a)

Rapporté également par Boukhari dans son Sahih n°930

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما جاء رجل والنبي صلى الله عليه وسلم يخطب الناس يوم الجمعة فقال : أصليت يا فلان؟ قال : لا. قال : قم فاركع
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٨٧٥)
.

D’après Jabir Ibn Abdillah (qu’Allah les agrée), un homme est venu alors que le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) faisait le sermon pour les gens le jour du vendredi. Alors le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « As-tu prié ô untel ? ». L’homme a dit: Non. Alors le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) lui a dit: « Lève toi et prie deux unités de prière (*) ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°930)

Rapporté également par Mouslim dans son Sahih n°875

(*) C’est à dire la prière de salutation de la mosquée (Tahyatoul Masjid).

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما جاء رجل والنبي صلى الله عليه وسلم يخطب الناس يوم الجمعة فقال : أصليت يا فلان؟ قال : لا. قال : قم فاركع ركعتين
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٩٣٠)
.

D’après Djabir Ibn Abdillah (qu’Allah l’agrée), le Messager d’Allah (ﷺ) a dit : « La pierre noire est (la main) droite d’Allah sur terre . C’est par elle qu’il sert la main à ses serviteurs. »
(Rapporté par Ibn ‘Adi dans Al Kamil vol 1 p 557 et affaibli par Cheikh Albani dans la Silsila Dai’fa n°223 vol 1 p 390, Hadith Munkar)
عن جابر بن عبد الله ضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم
 » الحجر الأسود يمين الله في الأرض يصافح بها عباده « :
(رواه ابن عدي في الكامل ١٧ / ٢ و الشيخ الألباني في السلسلة الضعيفة رقم ٢٢٣)

حكم  : منكر

.

D’après Jabir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a fait ses ablutions alors il a aspergé son sexe.
(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°464 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Ibn Majah, Hadith Sahîh)

L’imam Nawawi a dit dans Charh Sahih Mouslim (3/150): « La plupart des savants disent que l’intidah est d’asperger le sexe avec un petit peu d’eau après les ablutions afin que la personne évite le waswas (*) ».

L’imam Al Adhim Abadi a dit dans Awn Al Ma’boud dans l’explication du hadith de Al Hakam Ibn Sofiane Al Thaqafi: « Le sens de cela est de gicler de l’eau sur le sexe après les ablutions afin de faire partir le waswas qui se présente à la personne selon lequel des gouttes sont sorties de son sexe ».

(*) Le waswas signifie les chuchotements de Shaytan.

عن جابر رضي الله عنه توضأ رسول الله صلى الله عليه وسلم فنضح فرجه
(رواه ابن ماجه في سننه رقم ٤٦٤ و صححه الشيخ الألباني في صحيح ابن ماجه)

حكم : صحيح

.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Un lit pour l’homme, un lit pour sa femme (1), le troisième pour l’invité et le quatrième pour le Chaytan (2)».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2084)

(1) Cheikh ‘Otheimine a dit : « Fait partie du bon comportement entre les époux que l’homme et son épouse soient ensemble dans un seul lit, ceci est la voie du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) mais il n’y a pas de mal à ce que de temps à autre ils dorment dans un lit seul.
Reste que la base est que l’homme et son épouse dorment dans le même lit ».
(As’ila Al Ousra Al Mouslima p 32)

L’imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a dit dans son explication de ce hadith qu’il n’y a pas de mal à ce qu’il y ait un lit pour le mari et un pour l’épouse car chacun d’entre eux peut en avoir besoin en cas de maladie ou autre.
(Charh Sahih Mouslim)

(2) L’imam Nawawi a classé ce hadith dans Charh Sahih Mouslim dans le chapitre: -Le caractère détestable de ce qui dépasse ce dont on a besoin au niveau de la literie et des habits-.

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : فراش للرجل وفراش لامرأته والثالث للضيف والرابع للشيطان
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٠٨٤)
.

D’après Jabir (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Certes entre un homme et la l’association et la mécréance il y a l’abandon de la prière »
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°82)
عن جابر رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : بين الرجل و بين الشرك و الكفر ترك الصلاة
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٨٢)
.

D’après Jabir Ibn Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Iblîs dépose son trône sur l’eau puis envoie ses troupes. Celui d’entre eux qui est le plus rapproché de lui est celui qui cause le plus d’épreuves et de problèmes. L’un d’entre eux vient et dit: j’ai fait cela et cela, mais lui dit: tu n’as rien fait. Puis vient l’un d’entre eux qui dit: je ne l’ai pas laissé jusqu’à ce que j’ai séparé entre la personne et son épouse. Alors il le rapproche de lui et dit: Oui, toi! ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2813)
عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إن إبليس يضع عرشه على الماء . ثم يبعث سراياه . فأدناهم منه منزلة أعظمهم فتنة . يجيء أحدهم فيقول : فعلت كذا وكذا . فيقول : ما صنعت شيئا . قال ثم يجيء أحدهم فيقول : ما تركته حتى فرقت بينه وبين امرأته . قال فيدنيه منه ويقول : نعم أنت
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٨١٣)
.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « N’invoquez pas contre vous-même, n’invoquez pas contre vos enfants, n’invoquez pas contre votre servant, n’invoquez pas contre vos biens car vous risquez d’invoquer dans un moment durant lequel Allah exauce les invocations et alors il va vous exaucer ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°1532 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Sahîh)
عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لا تدعوا على أنفسكم ولا تدعوا على أولادكم ولا تدعوا على خدمكم ولا تدعوا على أموالكم لا توافقوا من الله ساعة نيل فيها عطاء فيستجيب لكم
(رواه أبو داود في سننه رقم ١٥٣٢ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

.

D’après Jabir Ibn Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui dit lorsqu’il entend l’adhan (*) -Allahoumma Rabba Hadhihi Ada’wati Tamma Wa Asalatil Qaima Aati Muhammad Al Wasilata Wal Fadilata Wab’ath Hou Maqaman Mahmoudan Aladhi Wa’adtah- (1), il profitera de mon intercession le jour du jugement ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°614).

(*) Il ne faut pas comprendre de cette phrase que cette invocation se dit durant l’adhan, elle doit être dite après comme cela est explicité dans d’autres ahadith.

(1) Traduction en Français:
Mon Seigneur, Maître de cet appel complet, cette prière célébrée
Accorde à Mohammed (ﷺ) al-Wasilata wal-Fadilah.
Installe-le dans la Station louable que Tu lui a promise.

(2) En arabe avec les voyelles :

اللّهُمَّ رَبَّ هَذِهِ الدَعْوَةِ التَّامَّةِ وَالصَلاَةِ القَائِمَةِ آتِ مُحَمَّدًا الوَسِيلَةَ وَالفَضِيلَةَ وَابْعَثْهُ مَقَامًا مَحْمُودًا الَّذِي وَعَدْتَهُ

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من قال حين يسمع النداء : ‘ اللهم رب هذه الدعوة التامة والصلاة القائمة آت محمدا الوسيلة والفضيلة وابعثه مقاما محمودا الذي وعدته ‘ حلت له شفاعتي يوم القيامة
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٦١٤)
.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit alors que la dépouille de Sa’d Ibn Mou’adh (qu’Allah l’agrée) était devant eux: « Le trône du Miséricordieux a tremblé pour elle (*) ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2466)

(*) C’est à dire pour la mort de Sa’d Ibn Mou’adh (qu’Allah l’agrée).

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم وجنازة سعد بن معاذ بين أيديهم : اهتز لها عرش الرحمن
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٤٦٦)
.

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Le Coran est un intercesseur et un avocat véridique, celui qui le met devant lui il le conduit vers le paradis et celui qui le met derrière son dos il l’amène vers le feu (*) ».
(Rapporté par Ibn Hibban et authentifié par cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°2019)

(*) L’imam Ibn Qayim (mort en 751) a dit que le délaissement du Coran peut prendre les formes suivantes :
– le fait de délaisser son écoute et la foi en lui
– le fait de délaisser sa mise en pratique en respectant ses règles au niveau de ce qui est permis et ce qui est interdit même si la personne croit en lui
– le fait de ne pas retourner vers le jugement du Coran que ce soit dans les fondements de la religion ou dans ses branches
– le fait de délaisser la méditation sur le Coran ainsi que de s’efforcer de le comprendre
– le fait de ne pas se soigner avec lui de toutes les maladies du coeur
(Voir Al Fawaid p 132)

عن جابر بن عبدالله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : القرآن شافع مشفع و ماحل مصدق من جعله أمامه قاده إلى الجنة و من جعله خلف ظهره ساقه إلى النار‏‏.
(رواه بن حبان و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٠١٩)
.