Anas Ibn Mâlik [130 / 2286 Hadiths ]


D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Si ce n’était la crainte que vous n’enterriez pas vos morts, j’aurais invoqué Allah عز وجل qu’il vous fasse entendre (parmis) le châtiment de la tombe Que moi j’entends ».(*)
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Silsilah Sahiha n°158, Hadith Isnad Sahih)

(*) C’est à dire si ce n’était pas la crainte que vous n’enterriez pas ceux d’entre vous qui meurent.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النبي صلّى الله عليه وسلّم : لولا أن لا تدافنوا لدعوت الله عز وجل أن يسمعكم (من) عذاب القبر
(ما أسمعني)
(رواه أحمد وصححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٥٨)

حكم : إسناده صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Ô Allah ! Mets à Médine le double de ce que Tu as mis à La Mecque comme bénédiction ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1885)

Et également rapporté Mouslim dans son Sahih n°1369

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : اللهم اجعلْ بالمدينةِ ضِعفَي ما جعَلْتَ بمكةَ من البرَكةِ 
(رواه البخاري في صحيحه رقم ١٨٨٥)
.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « La réflexion avant d’agir vient d’Allah tandis que la précipitation vient de Chaytan. Il n’y a personne qui excuse plus qu’Allah et il n’y a rien que Allah aime plus que le hamd (*) »
(Rapporté par Abou Ya’la et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2677, Hadith Hasan)

(*) Le mot hamd signifie une éloge que l’on fait pour celui que l’on aime et que l’on glorifie
عن أنس بن مالك رضي الله عنه ، قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : التَّأَنِّي مِنَ اللهِ والعَجَلَةُ مِنَ الشيطانِ ، وما أحدٌ أكثرُ مَعَاذِيرَ مِنَ اللهِ ، وما من شيءٍ أحبَّ إلى اللهِ مِنَ الحَمْدِ .
(رواه أبو يعلى و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٦٧٧)

حكم :حسن

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit lors de sa maladie: « Vos liens de parenté ! Vos liens de parenté ! (*) ».
(Rapporté par Ibn Hibban et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°736, Hadith Sahih)

(*) C’est à dire que durant la maladie dans laquelle le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est mort, il a conseillé à sa communauté de lier les liens de parentés.
Ceci comprend en premier lieux les parents, ensuite les frères, les soeurs, les oncles, les tantes…

عن أنس بن مالك رضي الله عنه أن النبي صلى الله عليه و سلم قال في مرض موته : أرحامُكمْ ! أرحامُكمْ ! 
(رواه ابن حبان و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٧٣٦)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée) : Le Prophète (ﷺ) a interdit qu’un homme boive debout.
Qatada (1) a dit : Et le fait de manger ?
Anas (qu’Allah l’agrée) a dit : C’est pire (2).
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2024b)

(1) Qatada est le rapporteur qui a entendu le hadith de Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée).

(2) Les savants divergent sur le jugement du fait de boire ou de manger debout.
Certains savants l’interdisent et d’autres l’autorisent en se basant sur d’autres textes.
Quoi qu’il en soit il convient d’éviter, autant que possible, de faire cela afin de sortir de la divergence.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه عن النّبيِّ صلَّى اللهُ عليه وسلَّمَ أنّه نهى أن يشربَ الرجلُ قائمًا
قال قتادةُ : فالأكلُ ؟
فقال أنس رضي الله عنه : ذاك أشَرُّ
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٠٢٤)
.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée) : Un homme s’est rendu auprès du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et a dit: Ô toi le meilleur de la création !
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ceci est Ibrahim (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) (*) ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2369)

(*) L’imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a classé ce hadith dans Charh Sahih Mouslim dans le chapitre sur les mérites d’Ibrahim (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).
Puis il a dit dans son explication : « Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit cela par modestie et par respect envers Ibrahim (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) mais il est meilleur qu’Ibrahim (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) ».

D’après Abou Hazim, Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) a dit : « Les meilleurs des envoyés (*) sont au nombre de cinq et Muhammed (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est le meilleur des cinq : Nouh, Ibrahim, Moussa, ‘Issa et Muhammed (que la prière d’Allah et Son salut soient sur eux) »
(Rapporté par Al Hakim dans Al Moustadrak n°4065 qui l’a authentifié et l’imam Dhahabi l’a approuvé)

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال : جاء رجل إلى رسول الله صلى الله عليه وسلم فقال : يا خير البرية !
فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ذاك إبراهيم صلى الله عليه وسلم
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٣٦٩)
.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes il se peut qu’un homme parmi vous dise une parole avec laquelle il fait rire les gens mais qui va le faire tomber de plus haut que le ciel.
Certes il se peut qu’un homme parmi vous dise une parole avec laquelle il fait rire ses compagnons mais qu’à cause d’elle Allah va se fâcher contre lui, il ne sera pas satisfait de lui jusqu’à ce qu’il le fasse rentrer dans le feu (*) ».
(Rapporté par Abou Cheikh et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2877, Hadith Hasan)

(*) Ainsi chacun doit bien réfléchir avant de parler et de plaisanter car parfois les gens disent des choses qu’ils pensent insignifiantes mais ces paroles peuvent faire perdre à la personne l’ici-bas et l’au-delà.

L’imam Moundhiri (mort en 656) a classé ce hadith dans son ouvrage Al Targhib Wa Tarhib sous les chapitre : « L’incitation à garder le silence sauf pour dire du bien et l’avertissement contre le fait de trop parler ».

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ألا هل عسَى رجلٌ منكم أن يتكلَّمَ بالكلمةِ يُضحِكُ بها القومَ فيسقُطَ بها أبعدَ من السَّماءِ ، ألا هل عسَى رجلٌ منكم يتكلَّمُ بالكلمةِ يُضحِكُ بها أصحابَه ، فيسخَطُ اللهُ بها عليه لا يرضَى عنه حتَّى يُدخِلَه النَّارَ
(رواه أبو الشيخ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٨٧٧)

حكم : حسن

.

D’après Ayoub : Une année, Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée) n’a pas pu jeûner à cause de sa faiblesse. Il a donc préparé un plat de tharid (*) et a invité trente pauvres qu’il a rassasié.
(Rapporté par Daraqoutni dans ses Sounan n°2390 et authentifié par Cheikh Shouayb Arnaout dans sa correction de Sounan Daraqoutni ainsi que par Cheikh Albani dans Irwa Al Ghalil vol 4 p 21, Hadith Isnad Sahih)

(*) Le tharid est un plat arabe avec de la viande et de la sauce.

Il y a deux manières possibles pour effectuer la compensation des jours qui n’ont pas été jeûné.
(Voir par exemple Al Charh Al Mumti’ de Cheikh ‘Otheimine vol 6 p 325)

Première manière (Hadith ci-dessus) : On peut préparer un repas et y inviter un nombre de pauvre qui correspond au nombre de jours non-jeûné.

Seconde manière : On peut donner directement au pauvre de la nourriture consommée dans l’endroit où l’on vit sans la cuire.

عن أيوب عن أنس بن مالك رضي الله عنه أنّه ضَعُفَ عن الصّوم عامًا فصنع جفنة من ثريد ودعا ثلاثين مسكينًا فأشبعهم
(رواه الدارقطني في سننه رقم ٢٣٩٠ و صححه الشيخ شعيب الأرناؤوط في تحقيق سنن الدارقطني و صححه أيضاً الشيخ الألباني في إرواء الغليل ج ٤ ص

حكم : إسناده صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Certes Allah est vraiment satisfait de son serviteur qui, lorsqu’il mange ou boit quelque chose, le loue (*) pour cela ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2734)

(*) C’est à dire qu’il dit -El Hamdoulilah-.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إن اللهَ ليرضى عن العبدِ أن يأكلَ الأكلةَ فيحمدَه عليها . أو يشربَ الشربةَ فيحمدَه عليها
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٧٣٤)
.

D’après Thabit Al Bounani : Lorsque Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée) terminait le Coran il rassemblait ses enfants et les gens de sa maison et il invoquait pour eux.
(Rapporté par Said Ibn Mansour dans ses Sounan n°27 et authentifié par l’imam Ibn Hajar dans Nataij Al Afkar vol 3 p 173, Hadith Mawqouf Sahih)
عن ثابت البناني قال : كان أنس بن مالك رضي الله عنه إذا ختم القرآن جمع ولده و أهل بيته و دعا لهم
(رواه سعيد ابن منصور في سننه رقم ٢٧ و صححه الحافظ ابن حجر نتائج الأفكار ج ٣ ص)

حكم : موقوف صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), un homme a demandé au Prophète (ﷺ): Quand aura lieu l’Heure? Le Prophète (ﷺ) a dit: « Et qu’as tu préparé pour elle? ».
L’homme a dit: Je n’ai pas préparé pour elle beaucoup de prière, de jeûne ou d’aumône mais certes j’aime Allah et son Prophète.
Le Prophète (ﷺ) a dit: « Tu es avec ceux que tu as aimé ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6171)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه أن رجلا سأل النبي صلى الله عليه وسلم : متى الساعة يا رسول الله ؟
قال : ما أعددت لها ؟
قال : ما أعددت لها من كثير صلاة ولا صوم ولا صدقة ولكني أحب الله ورسوله
قال النبي صلى الله عليه وسلم : أنت مع من أحببت
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٦١٧١)
.

D’après Anas ibn Malik, Le Messager d’Allah (ﷺ) a dit: « Allah a dit: Ô fils de Adam! Tant que tu m’invoques et que tu as espoir en Moi je te pardonne ce qu’il y a en toi et n’en tient pas compte.
Ô fils de Adam! Si tes péchés atteignes le niveau des cieux puis tu me demandes pardon je te pardonne et n’en tiens pas compte.
Ô fils de Adam! Certes si tu viens à moi avec l’équivalent de la terre remplie de péchés mais que tu me rencontres sans m’avoir rien associé alors je te rencontrerais avec autant de pardon ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3540 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : قالَ اللَّهُ تبارَكَ وتعالى يا ابنَ آدمَ إنَّكَ ما دعوتَني ورجوتَني غفَرتُ لَكَ على ما كانَ فيكَ ولا أبالي، يا ابنَ آدمَ لو بلغت ذنوبُكَ عَنانَ السَّماءِ ثمَّ استغفرتَني غفرتُ لَكَ، ولا أبالي، يا ابنَ آدمَ إنَّكَ لو أتيتَني بقرابِ الأرضِ خطايا ثمَّ لقيتَني لا تشرِكُ بي شيئًا لأتيتُكَ بقرابِها مغفرةً
(رواه الترمذي في سننه رقم ۳۵۴۰ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abdallah ibn ‘Abbas et Anas Ibn Malik (qu’Allah les agrées), le Prophète (ﷺ) a dit: « La victoire vient avec la patience, le soulagement vient avec l’angoisse et la difficulté vient avec la facilité ».
(Rapporté par Ahmed, et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°6809, Hadith Sahih)
عن عبدالله بن عباس و أنس بن مالك رضي الله عنهم قال رسول الله صلّى الله عليه و سلم : – النصرُ معَ الصبرِ ، والفرَجُ مع الكرْبِ : وإِنَّ مع العسرِ يُسْرًا
(رواه أحمد و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ۶۸۰۶)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah a levé la moitié de la prière pour le voyageur (1) et Il a levé le jeûne pour le voyageur, la femme enceinte et le malade ».(2)
(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°2274 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Ibn Maja, Hadith Hasan)

(1) C’est à dire que le voyageur prie les prières du dohr, du ‘asr et du ‘icha en faisant deux unités de prière au lieu de quatre pour le résident.

(2) Le jeûne du mois de Ramadan n’est pas obligatoire à la femme enceinte si le jeûne lui est difficile ainsi qu’à la femme qui allaite si le jeûne nuit à l’allaitement

Autre cas de figure:

– Si la femme enceinte ou celle qui allaite sont en forme et ne craignent pas que le jeûne nuise à l’enfant alors il leur est obligatoire de jeûner

Cheikh ‘Otheimine a dit : « Si la femme enceinte est en forme et forte, que le jeûne n’est pas difficile pour elle et qu’il n’a pas d’effet sur l’enfant qu’elle porte alors elle doit obligatoirement jeûner car elle n’a aucune excuse pour ne pas jeûner ».
(Fatawa As Siyam p 550)

– Si la femme enceinte craint que le jeûne ne nuise à l’enfant qu’elle porte ou si la femme qui allaite craint que le jeûne ne nuise au bébé alors le jeûne est interdit

L’imam Chawkani (mort en 1250 du calendrier hégirien) a dit : « Il a été mentionné que certains savants ont cité le consensus sur le fait que le jeûne n’est pas permis pour la femme enceinte ou celle qui allaite si elle craint pour l’enfant qu’elle porte ou son bébé ».
(Seyl Al Jarar p 287)

– Si la femme enceinte ou celle qui allaite rompent le jeûne alors elles ont le choix entre le fait de rattraper les jours de Ramadan manqués ultérieurement ou bien nourrir un pauvre pour chaque jour
(Voir Sounan Tirmidhi p 178 ; Fatawa Nisaiya de Cheikh Albani à 40 secondes)

D’après ‘Ata, ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) a dit : « La femme enceinte et celle qui allaite peuvent rompre le jeûne durant le Ramadan et elle rattrape en jeûnant et ne nourrissent pas ».
(Rapporté par ‘Abder Razaq dans son Mousannaf n°7564 et authentifié par Cheikh Zakariya Ibn Ghoulam Al Bakistani dans son ouvrage Ma Saha Min Athar AS Sahaba Fil Fiqh p 688)

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : إنَّ اللهَ وضعَ عنِ المسافرِ نصفَ الصلاةِ والصومِ ، وعن الحبلى ، والمرضعِ
(رواه ابن ماجه في سننه رقم ۲۲۷۴ و صححه الشيخ الألباني في صحيح النسائي)

حكم : حسن

.

D’après ‘Ata [rapporte avoir] entendu, ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) a dit : réciter comme suit:

{ Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter qu’avec grande difficulté, il y a un compensation : nourrir un pauvre }.
(Sourate Al Baqara n°2 verset 184)

Ibn ‘Abbas a dit: « Ce verset n’est pas abrogé. Il concerne le vieil homme et la vieille femme qui n’ont pas la capacité de jeûner. Ils doivent nourrir un pauvre pour chaque jour ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°4505)

Ce qu’on déduit du hadith:

– La personne âgée dont la faiblesse fait qu’elle ne peut que difficilement supporter le jeûne n’est pas obligée de jeûner le mois de Ramadan

L’imam Ibn Al Moundhir (mort en 318 du calendrier hégirien) a dit : « Les savants sont en consensus sur le fait que le vieil homme et la vieille femme qui ne sont pas capables de jeûner peuvent rompre le jeûne »
(Al Ijma’ n°153 p 60)

– La personne âgée qui n’a pas jeûné à cause de sa faiblesse devra nourrir un pauvre pour chaque jour non-jeûné

En Complément:

D’après Thabit Al Bounani : Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée) a vieilli au point où il ne pouvait plus supporter le jeûne. Alors il rompait et nourrissait.
(Rapporté par ‘Abder Razaq dans son Mousannaf n°7570 et authentifié par Cheikh Salim Al Hilali dans sa correction du Mouwatta de l’imam Malik vol 2 p 361)

عن ثابت البناني قال : كبر أنس بن مالك رضي الله عنه حتى كان لا يطيق الصيام فكان يفطر و يطعم
(رواه عبدالرزاق في مصنفه رقم ٧٥٧٠ و صححه الشيخ سليم الهلالي في تحقيق موطأ الإمام مالك ج ٢ ص ٣٦١)

عن عطاءٍ، سمع ابن عباسٍ، يَقْرَأُ ‏{‏وَعَلَى الَّذِينَ يُطَوَّقُونَهُ فِدْيَةٌ طَعَامُ مِسْكِينٍ ‏}‏‏.‏ قَالَ ابْنُ عَبَّاسٍ لَيْسَتْ بِمَنْسُوخَةٍ، هُوَ الشَّيْخُ الْكَبِيرُ وَالْمَرْأَةُ الْكَبِيرَةُ لاَ يَسْتَطِيعَانِ أَنْ يَصُومَا، فَلْيُطْعِمَانِ مَكَانَ كُلِّ يَوْمٍ مِسْكِينًا‏.‏
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٤٥٠٥)
.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée) : Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) faisait partie des gens qui avaient le meilleur comportement.
Un jour il m’a envoyé pour faire quelque chose (1) alors j’ai dit : Par Allah ! Je n’y vais pas et j’avais en moi l’intention d’aller faire la chose que le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) m’avait ordonné (2).
Je suis donc sorti jusqu’à passer vers les enfants qui jouaient dans le marché.
Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a attrapé ma nuque par derrière moi.
Je l’ai regardé, il riait et m’a dit : « Ô petit Anas ! Es-tu allé faire ce que je t’ai ordonné ? ».
J’ai dit : Oui, j’y vais ô Messager d’Allah !
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2310)

(1) La mère de Anas, Oum Souleym (qu’Allah l’agrée), avait laissé Anas (qu’Allah les agrée) au Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) lorsqu’il était petit afin qu’il soit son servant et qu’ainsi il puisse profiter de son éducation.

(2) C’est à dire qu’Anas (qu’Allah l’agrée) s’est dit dans sa tête qu’il n’allait pas faire ce que lui avait demandé le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) tout de suite mais qu’il allait plutôt y aller un petit peu plus tard.
(Fath Al Moun’im Charh Sahih Mouslim vol 9 p 147)

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال : كان رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلَّمَ من أحسنِ الناسِ خُلُقًا .
فأرسلَني يومًا لحاجةٍ . فقلتُ : واللهِ ! لا أذهبُ وفي نفسي أنْ أذهبَ لما أمرني به نبيُّ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلَّمَ
فخرجتُ حتى أمرُّ على صبيانٍ وهم يلعبون في السوقِ فإذا رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلَّمَ قد قبض بقفاي من ورائي . فنظرتُ إليه وهو يضحكُ فقال : يا أُنَيسُ ! أَذَهبتَ حيثُ أمرتُك ؟
قلتُ : نعم أنا أذهبُ يا رسولَ اللهِ !
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٣١٠)
.

D’aprés Anas (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit:
« Ô Mon fils, lorsque tu rentres chez toi, salue [ceux qui s’y trouvent], ce sera alors une bénédiction pour toi et pour les habitants de ta maison. ».
(Rapporté par Tirmidhi et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1608, Hadith Hasan li Ghayrihi)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال: قال رسول الله – صلى الله عليه وسلم:
« يا بنىَّ إذا دخلْتَ على أهلِك فسلَّمْ ، فتكون بركةً عليك وعلى أهلِ بيتِك ».
(رواه الترمذي و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ۱۶۰۸)

حكم : حسن لغيره

.

D’après Anas ibn Malik (qu’Allah l’agrée), Le Prophète (ﷺ) a dit :« Comme est étonnante l’affaire du croyant, Allah ne lui décide rien sans que ça soit un bien pour lui. »
(Rapporté par Ahmed dans son Mousnad (12906) et authentifié par Cheikh Al Albani dans As-Sahiha n°148, Hadith Isnad Sahih )

عن أنس بن مالك قال : قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : عجبًا للمؤمنِ لا يقضي اللَّهُ لَهُ شيئًا إلَّا كانَ خيرًا لَهُ
(رواه أحمد (۱۲۹۰۶) و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ۱۴۸)

حكم : إسناده صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée) : Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a envoyé un homme parmi ses compagnons au dirigeant des associateurs afin de l’appeler vers Allah.
L’associateur a dit : Ce Seigneur vers lequel tu m’appelles est-il en or, en argent ou en fer ?
L’envoyé du Prophète a, dans son for intérieur, jugé cette parole comme étant très grave.
Il est donc retourné vers le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et l’a informé mais il lui a dit : « Retourne vers lui ».
Il est donc retourné vers l’associateur qui a dit la même chose et Allah lui a alors envoyé un éclair venant du ciel qui l’a foudroyé.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit à son envoyé : « Certes Allah a fait périr ton compagnon après que tu l’aies quitté ».
Alors Allah a envoyé ce verset au Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) : -Et Il lance les foudres par lesquelles Il atteint qui Il veut-. (*)
(Rapporté par Ibn Abi ‘Asim dans Kitab As Sounna et authentifié par Cheikh Albani dans Dhilal Al Janna Fi Takhrij As Sounna n°692, Hadith Isnad Sahih)

(*) Il s’agit du verset 13 de la sourate Ar Ra’d n°13.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال : أرسلَ رسولُ اللَّهِ صلّى الله عليه و سلّم رجلًا مِن أصحابِهِ إلى رأسِ المشرِكينَ يَدعوهُ إلى اللَّهِ فقالَ المشرِكُ : هذا الَّذي تَدعوني إليهِ من ذَهَبٍ أو فضَّةٍ أو نُحاسٍ
فتعاظمَ مقالتُهُ في صدرِ رَسولِ رسولِ اللَّهِ فرجعَ إلى رسولِ اللَّهِ صلّى الله عليه و سلّم فأخبرَهُ فقالَ : ارجِع إليهِ
فرجعَ إليهِ بمثلِ ذلِكَ وأرسلَ اللَّهُ علَيهِ صاعقةً منَ السَّماءِ فأَهْلَكَتهُ
فقالَ لهُ النَّبيُّ إنَّ اللَّهَ قد أَهْلَكَ صاحبَكَ بعدَكَ
ونزلَت علَى رسولِ اللَّهِ صلّى الله عليه و سلّم : وَيُرْسِلُ الصَّوَاعِقَ فَيُصِيبُ بِهَا مَنْ يَشَاءُ
(رواه ابن أبي عاصم في كتاب السنة رقم ٦٩٢ و صححه الشيخ الألباني في ظلال الجنة في تخريج كتاب السنة)

حكم : إسناده صحيح

.

D’après Anas (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Faites la sieste car certes les chayatins (1) ne font pas la sieste (2) ».
(Rapporté par Abou Nouaym et authentifié par cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°1647, Hadith Isnad Hasan Rijal Thiqat)

(1) Il s’agit du pluriel de chaytan.

(2) L’imam Ibn Athir a dit dans Al Nihaya Fi Gharib Al Hadith 4/133 que la définition du mot « المقيل أو القيلولة » qui a été traduit ici par la « sieste » signifie en arabe le fait de se reposer au milieu de la journée même si la personne ne dort pas.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : قِيلوا فإنَّ الشَّياطِينَ لا تَقِيلُ
(رواه أبو نعيم و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٦٤٧)

حكم : إسناده حسن رجاله ثقات

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Celui a qui Allah a accordé une femme pieuse, il l’a certes aidé à la moitié de sa religion alors qu’il craigne Allah pour l’autre moitié ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1916, Hadith Hasan li Ghayrihi)

(*) Il existe une autre version rapporté par Bayhaqi et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1916 (toujours au même numéro)

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من رزقه الله امرأة صالحة فقد أعانه على شطر دينه فليتق الله في الشطر الباقي
(رواه الطبراني و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٩١٦)

حكم : حسن لغيره

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes celui qui montre un bien est comme celui qui l’a fait (*) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°1605, Hadith Sahih)

(*) C’est à dire qu’il obtient la même récompense.

Ainsi nous encourageons chacun à transmettre les hadiths à ses proches et à ses contacts car cela peut rapporter une immense récompense.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : إنَّ الدالَ على الخيرِ كفاعلِه
(رواه الترمذي في سننه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ۱۶۰۵)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Aucun de vous ne sera croyant (*) jusqu’à ce qu’il m’aime plus que son père, que son enfant et que l’ensemble des gens ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°15)

(*) Ceci ne signifie pas que la personne est mécréante et qu’elle n’a aucune foi mais plutôt que sa foi n’est pas complète car la personne a délaissé un acte qui lui était obligatoire.
(Voir par exemple Charh Al ‘Arba’in Nawawiya de Cheikh Saleh Al Cheikh p 220)

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : لاَ يُؤْمِنُ أَحَدُكُمْ حَتَّى أَكُونَ أَحَبَّ إِلَيْهِ مِنْ وَلَدِهِ وَوَالِدِهِ وَالنَّاسِ أَجْمَعِينَ
(رواه البخاري في صحيحه رقم ١٥ )
.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) disait fréquemment: « Ô Toi qui fait tourner les coeurs affermit mon coeur sur Ta religion (1) ».
J’ai dit: Ô Messager d’Allah ! Nous avons cru en toi et en ce avec quoi tu es venu. As-tu peur pour nous ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Oui, certes les coeurs sont entre deux doigts parmi les doigts d’Allah (2), il les fait tourner comme il le veut ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2140 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(1) Invocation

En phonétique: Ya Mouqallibal Qouloub Thabbit Qalbi ‘Ala Dinik

En arabe:

يَا مُقَلِّبَ القُلُوبِ ثَبِّت قَلْبِي عَلَى دِينِكَ

(2) Les gens de la Sounna affirment ainsi que les doigts sont parmi les attributs d’Allah comme cela est mentionné dans les ahadiths authentiques du Messager d’Allah.
(Voir par exemple Sahih Al Boukhari n°7451, Silsila Sahiha n°1689 et 2091)

Par contre il faut savoir que ce sont des doigts qui conviennent à la grandeur et à la majesté d’Allah et ne ressemblent en rien à ceux d’une créature quelle qu’elle soit car Allah a dit : « Il n’y a rien qui Lui ressemble et c’est Lui l’Audient, le Clairvoyant ».
(Sourate Choura n°42 verset 11)

عن أنس ابن مالك رضي الله عنه قال : كان رسول الله صلى الله عليه وسلم يكثر أن يقول : يا مقلب القلوب ! ثبت قلبي على دينك .
فقلت : يا نبي الله ! آمنا بك وبما جئت به فهل تخاف علينا ؟
قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : نعم إن القلوب بين إصبعين من أصابع الله يقلبها كيف شاء
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢١٤٠ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
« Trois choses si elles sont chez une personnes alors c’est un hypocrite même si il jeûne, prie, fait le hajj et la ‘omra et dit – Je suis certes musulman – : lorsqu’il parle il ment, lorsqu’il promet il ne tient pas sa promesse et lorsqu’on lui confie un dépôt il trahit ».
(Rapporté par Abou Ya’la et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2938, Hadith Hasan li Ghayrihi)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ثلاثٌ مَن كنَّ فيهِ فهوَ منافقٌ ، وإنْ صام وصلَّى ، وحجَّ واعتمرَ ، وقال إنِّي مسلِمٌ : إذا حدَّث كذَب ، وإذا وعدَ أخلفَ ، وإذا ائْتُمنَ خانَ
(رواه أبو يعلى و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٩٣٨)

حكم : حسن لغيره

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « J’ai laissé parmi vous deux choses auxquelles si vous vous accrochez vous ne vous égarerez jamais : le Livre d’Allah et la Sounna de son Messager ».
(Rapporté Al Bayhaqi dans Al Sounan Al Koubra n°20336 et authentifié par Cheikh Albani dans Takhrij Mishkat Al Masabih n°186, Hadith Isnad Hasan)

______________________________________________
Allah a dit dans la sourate Nissa n°4 verset 59 : « Ô vous les croyants ! Obéissez à Allah, obéissez au Prophète ainsi qu’à ceux d’entre vous qui détiennent l’autorité. Puis, si vous divergez sur quoi que ce soit, renvoyez cette chose à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleur interprétation ».

قال الله تعالى : يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ أَطِيعُواْ اللَّهَ وَأَطِيعُواْ الرَّسُولَ وَأُولِي الأَمْرِ مِنكُمْ فَإِن تَنَازَعْتُمْ فِي شَيْءٍ فَرُدُّوهُ إِلَى اللَّهِ وَالرَّسُولِ إِن كُنتُمْ تُؤْمِنُونَ بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الآخِرِ ذَلِكَ خَيْرٌ وَأَحْسَنُ تَأْوِيلاً
(سورة النساء ٥٩)

Allah a dit dans la sourate Choura n°4 verset 10 : « Et si vous divergez sur quoi que ce soit alors le jugement de cette chose revient à Allah ».

قال الله تعالى : وَمَا اخْتَلَفْتُمْ فِيهِ مِن شَيْءٍ فَحُكْمُهُ إِلَى اللَّهِ
(سورة الشورى ١٠)

L’imam Chawkani (mort en 1250) a dit : « Sache que lorsqu’il y a une divergence entre les musulmans sur une chose : est-ce qu’elle est une innovation ou n’est pas une innovation ? Est-ce qu’elle est détestable ou n’est pas détestable ? Est-ce qu’elle est interdite ou n’est pas interdite ? Ou autre que cela…
Alors les musulmans, anciens et récents, et depuis l’époque des compagnons jusqu’à notre époque qui est le 13e siècle depuis l’envoi du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui), sont tous en consensus sur le fait que ce qui est obligatoire en cas de divergence des savants moujtahidins (*) sur n’importe quelle chose concernant la religion est qu’il faut renvoyer cette divergence vers le Livre d’Allah et la Sounna de son Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).
C’est le Livre d’Allah qui a énoncé cela : -Puis, si vous divergez sur quoi que ce soit, renvoyez-là à Allah et au Messager-.
Le sens de renvoyer la chose vers Allah est de la renvoyer vers son Livre et le sens de la renvoyer vers le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est de la renvoyer vers sa Sounna après sa mort.
Il n’y a aucune divergence entre les musulmans sur cela ».
(Charh As Soudour Fi Tahrim Raf’ Al Qoubour p 3)

(*) C’est à dire les savants qui ont atteint le degré de faire des efforts d’interprétations

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلّى الله عليه و سلّم : ترَكْتُ فيكم أَمرينِ ، لَن تضلُّوا ما تمسَّكتُمْ بِهِما : كتابَ اللَّهِ وسنَّةَ رسولِهِ
(رواه ابن أبي عاصم في كتاب السنة رقم ۱۸۶ و صححه الشيخ لألباني في تخريج مشكاة المصابيح رقم ۱۸۴)

حكم : إسناده حسن

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), lorsque le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) passait vers des enfants, il leur passait le salam et il invoquait la bénédiction en leur faveur.
(Rapporté par Ibn Asakir et authentifié par cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1278, Hadith Lahou Chahid Qawi)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه أنّ النّبي صلّى الله عليه و سلّم كان يمرُّ بالغلمانَ فيسلّمُ عليهِم ويدعُو لهم بالبركةِ
(رواه ابن عساكر و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٢٧٨)

حكم : له شاهد قوي

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Répétez fréquemment -ô Toi qui a la Majesté et la Noblesse- (*) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3525 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadit Sahih)

(*) C’est à dire lorsque vous invoquez Allah, alors répétez beaucoup cette formule.

En phonétique: Ya Dhal Jalal Wal Ikram

En arabe: يَا ذَا الجَلاَلِ وَالإكْرَام

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : ألِظُّوا بيا ذا الجلالِ والإكرامِ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٥٢٥ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Les prophètes, que la prière d’Allah soit sur eux, sont vivants et prient dans leurs tombes ».
(Rapporté par Al Bazar et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°621, Hadith Qawii)

Cheikh Albani a dit: « Sache que la vie qui a été affirmée aux Prophètes (que la prière d’Allah et Son salut soient sur eux) dans ce hadith est la vie du barzakh (*) et n’a absolument rien à voir avec la vie de l’ici-bas. C’est pour cela qu’il est obligatoire d’y croire sans prendre des exemples, imaginer son comment et la faire ressembler à ce qui est connu pour nous dans la vie d’ici-bas ».
(Sisila Sahiha vol 2 p 190)

(*) Le barzakh est la période qu’il y a pour les personnes décédées entre le moment de leur mort et le jour où elles seront ressuscités.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النبي صلي الله عليه و سلم : الأنْبياءُ صلوات الله عليهم أَحْياءٌ في قُبُورِهِمْ يُصَلُّونَ
(رواه البزار و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٦٢١)

حكم : إسناده قوي

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Multipliez les prières sur moi le jour du vendredi et la nuit du vendredi (1) car celui qui prie sur moi une fois, Allah prie sur lui dix fois (2) ».
(Rapporté par Al Bayhaqi et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1407, Hadith Hasan)

(1) C’est à dire la nuit qui précède la journée du vendredi car dans l’Islam c’est la nuit qui précède le jour.

(2) C’est à dire qu’Allah le mentionne auprès des anges rapprochés.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : أكثروا الصلاةَ عليّ يومَ الجمعةِ وليلةَ الجمعةِ ، فمَنْ صلّى عليّ صلاةً صلّى اللهُ عليهِ عشرا
(رواه البيهقي و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٤٠٧)

حكم : حسن لشواهده

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y a deux voix qui sont maudites dans l’ici-bas et dans l’au-delà: la voix de l’instrument de musique dans les moments de joie et la voix de la plainte dans les moments de malheur ».
(Rapporté par Al Bazar et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami’ n°3801, Hadith Hasan)
عن أنس بن مالك ضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : صَوْتَانِ مَلْعُونانِ في الدنيا و الآخرةِ : مِزْمارٌ عندَ نِعْمَةٍ ، ورَنَّةٌ عندَ مُصِيبَةٍ
(رواه البازار و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٣٨٠١)

حكم : حسن

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
« Secours ton frère qu’il soit injuste ou victime d’injustice ».
Un homme a dit: Ô Messager d’Allah ! Je lui porte secours si il subit une injustice mais si c’est lui qui commet l’injustice comment est-ce que je lui porte secours ?
Il (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Tu l’empêche d’être injuste, ceci est le secourir ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6952)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : انصر أخاك ظالمًا أو مظلومًا . فقال رجلٌ : يا رسولَ اللهِ ، أنصرُه إذا كان مظلومًا ، أفرأيتَ إذا كان ظالمًا كيف أنصرُه ؟ قال : تحجِزُه ، أو تمنعُه ، من الظلمِ فإنَّ ذلك نصرُه
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٩٥٢)
.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « L’injustice est de trois types: une injustice qu’Allah ne laisse pas, une injustice qui est pardonnée et une injustice qui n’est pas pardonnée.
L’injustice qui n’est pas pardonnée est l’association (1), Allah ne la pardonne pas.
L’injustice qui est pardonnée (2) est l’injustice du serviteur en ce qui concerne ce qu’il y a entre lui et son Seigneur.
Et l’injustice qu’Allah ne laisse pas est l’injustice des serviteurs (3), Allah applique le tallion les uns envers les autres (4) ».
(Rapporté par Tayalisi et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1927, Hadith Hasan)

(1) C’est à dire le shirk qui est le fait de donner un égal à Allah dans une chose qui lui est spécifique :
– Soit dans sa Seigneurerie comme par exemple en croyant qu’il y a un autre créateur qu’Allah ou qu’un autre qu’Allah peut guérir les maladies ou faire descendre la pluie.
– Soit dans ses noms et attributs en croyant par exemple qu’il y a quelqu’un en dehors d’Allah qui connait l’invisible alors que seul Allah le connait.
– Soit enfin dans sa divinité en croyant qu’un autre qu’Allah mérite d’être adoré ou en adorant un autre qu’Allah en se prosternant pour lui, en faisant des sacrifices pour lui ou en l’invoquant.

Allah a dit dans la sourate Louqman n°31 verset 13, en citant les paroles de Louqman envers son fils: « Ô mon fils! Ne donne pas d’associé à Allah car certes l’association est une immense injustice ».

قال الله تعالى : يَا بُنَيَّ لا تُشْرِكْ بِاللَّهِ إِنَّ الشِّرْكَ لَظُلْمٌ عَظِيمٌ
(سورة لقمان ١٣)

(2) C’est à dire que Allah pardonne a qui il veut comme dans le verset ci-dessous.

Allah a dit dans la sourate Nissa n°4 verset 13: « Certes Allah ne pardonne pas qu’on lui donne un associé et il pardonne ce qui est en dessous de cela à qui il veut ».

قال الله تعالى : إِنَّ اللَّهَ لاَ يَغْفِرُ أَن يُشْرَكَ بِهِ وَيَغْفِرُ مَا دُونَ ذَلِكَ لِمَن يَشَاء
(سورة النساء ٤٨)

(3) C’est à dire l’injustice des serviteurs les uns envers les autres.

(4) C’est à dire que celui qui a subi l’injustice va prendre les bonnes actions de celui qui a été injuste envers lui et s’il n’ a plus de bonnes actions alors ce sont ses péchés qu’il mettra sur lui. Ceci est explicité dans d’autres ahadiths authentiques. (Voir le Hadith Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°2249)

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النبي صلي الله عليه و سلم : الظُّلْمُ ثلاثةٌ، فظُلْمٌ لا يَتْرُكُهُ اللهُ، وظُلْمٌ يُغْفَرُ، وظُلْمٌ لا يُغْفَرُ. فأمَّا الظُّلْمُ الَّذي لا يُغْفَرُ، فالشِّركُ لا يَغفِرُهُ اللهُ. وأمَّا الظُّلْمُ الَّذي يُغفَرُ، فظُلْمُ العبدِ فيما بيْنهُ و بيْن ربِّهِ. وأمَّا الظُّلْمُ الَّذى لا يُتْرَكُ، فظُلْمُ العِبادِ، فيَقتَصُّ اللهُ لبَعضِهِم مِن بعضٍ.
(رواه الطيالسي و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٩٢٧)

حكم : حسن لشواهده

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée) : Jamais une affaire concernant le talion n’a été portée devant le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) sans qu’il n’ordonne de pardonner (*).
(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°2692 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Ibn Maja, Hadith Sahîh)

(*) L’imam Sindi (mort en 1163 du calendrier hégirien) a dit que le sens voulu ici est -sans qu’il n’encourage à pardonner-.
(Hachiya As Sindi ‘Ala Sounan Ibn Maja)

Pour aider à comprendre le hadith il faut savoir que lors de différents entre des musulmans concernant le talion, il est permis à la victime ou à ses proches de demander l’application du talion mais il leur est recommandé de pardonner.

Allah a dit dans la sourate Choura n°42 verset 40 (traduction rapprochée du sens du verset): « La sanction d’une mauvaise action est une mauvaise action identique. Mais quiconque pardonne et réforme, sa récompense incombe à Allah. Certes Il n’aime pas les injustes ».

قال الله تعالى : وَجَزَاءُ سَيِّئَةٍ سَيِّئَةٌ مِّثْلُهَا فَمَنْ عَفَا وَأَصْلَحَ فَأَجْرُهُ عَلَى اللَّهِ إِنَّهُ لا يُحِبُّ الظَّالِمِينَ
(سورة الشورى ٤٠)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال : ما رُفع إلى رسول الله صلّى الله عليه وسلّم شيء فيه القصاص إلاّ أمر فيه بالعفو
(رواه ابن ماجه في سننه رقم ٢٦٩٢ و صححه الشيخ الألباني في صحيح ابن ماجه)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Pour chaque prophète, il y aura une invocation qui sera sûrement exaucée par Allah. »
(ou il ﷺ a dit), « Chaque prophète a fait une invocation qui a été exaucée, moi j’ai gardé mon invocation comme intercession pour ma communauté le jour de la résurrection ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6305)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلّى الله عليه و سلّم : كُلُّ نَبِيٍّ سَأَلَ سُؤْلاً ـ أَوْ قَالَ لِكُلِّ نَبِيٍّ دَعْوَةٌ قَدْ دَعَا بِهَا ـ فَاسْتُجِيبَ، فَجَعَلْتُ دَعْوَتِي شَفَاعَةً لأُمَّتِي يَوْمَ الْقِيَامَةِ
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٣٠٥)
.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le regret est un repentir ».
(Rapporté par Ibn Hibban et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°6802, Hadith Sahîh)

L’imam Ibn Qayim (mort en 751 du calendrier hégirien) a dit: « Il ne peut y avoir de repentir qu’en présence du regret car si la personne ne regrette pas avoir commis la mauvaise action ceci montre qu’elle en est satisfaite et qu’elle continue de la pratiquer ».
(Madarij As Salikin p 135)

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : الندم توبة
(رواه ابن حبان و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٦٨٠٢)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Tous les fils d’Adam sont pécheurs et les meilleurs des pécheurs sont ceux qui se repentent ».
(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°4251 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Ibn Maja, Hadith Hasan)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : كل بني آدم خطاء وخير الخطائين التوابون
(رواه ابن ماجه في سننه رقم ٤٢٥١ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح ابن ماجه)

حكم : حسن

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), trois personnes se sont rendues vers les maisons des épouses du Prophète (qu’Allah les agrée toutes) et ont interrogé concernant les adorations du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui). Quand ils ont été informé c’est comme si ils avaient trouvé que cela était peu et ils ont dit: Où sommes-nous comparés au Messager d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui)? Certes Allah lui a déjà pardonné ses péchés passés et futurs.
L’un d’eux à dit: Moi je vais passer toutes mes nuits à prier.
Le second a dit: Moi je vais jeûner tout le temps et je romprai jamais.
Le troisième a dit: Moi je vais m’écarter des femmes et je ne me marierai jamais.
Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est venu et a dit: « Est-ce vous qui avez dit telle et telle chose? Certes je jure que je suis celui d’entre vous qui a le plus peur d’Allah et celui qui a le plus de taqwa (*) mais moi je jeûne et je romps, je prie et je dors et je me marie avec des femmes. Celui qui s’écarte de ma sounna ne fait pas partie de moi ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5063)

(*) Il s’agit du fait que la personne mette une protection entre lui et le châtiment d’Allah en pratiquant ce qu’il a ordonné et en s’écartant de ce qu’il a interdit.

Personne ne peut douter de la sincérité de ces trois personnes ni de leur volonté de faire ces dures actes d’adoration pour obtenir la satisfaction d’Allah. Malgré cela le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) les a fortement réprimandé car leurs actes n’étaient pas conforme à la sounna.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال : جَاءَ ثَلاَثَةُ رَهْطٍ إِلَى بُيُوتِ أَزْوَاجِ النَّبِيِّ صلى الله عليه وسلم يَسْأَلُونَ عَنْ عِبَادَةِ النَّبِيِّ صلى الله عليه وسلم فَلَمَّا أُخْبِرُوا كَأَنَّهُمْ تَقَالُّوهَا فَقَالُوا وَأَيْنَ نَحْنُ مِنَ النَّبِيِّ صلى الله عليه وسلم قَدْ غُفِرَ لَهُ مَا تَقَدَّمَ مِنْ ذَنْبِهِ وَمَا تَأَخَّرَ‏.‏ قَالَ أَحَدُهُمْ أَمَّا أَنَا فَإِنِّي أُصَلِّي اللَّيْلَ أَبَدًا‏.‏ وَقَالَ آخَرُ أَنَا أَصُومُ الدَّهْرَ وَلاَ أُفْطِرُ‏.‏ وَقَالَ آخَرُ أَنَا أَعْتَزِلُ النِّسَاءَ فَلاَ أَتَزَوَّجُ أَبَدًا‏.‏ فَجَاءَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم فَقَالَ ‏ «‏ أَنْتُمُ الَّذِينَ قُلْتُمْ كَذَا وَكَذَا أَمَا وَاللَّهِ إِنِّي لأَخْشَاكُمْ لِلَّهِ وَأَتْقَاكُمْ لَهُ، لَكِنِّي أَصُومُ وَأُفْطِرُ، وَأُصَلِّي وَأَرْقُدُ وَأَتَزَوَّجُ النِّسَاءَ، فَمَنْ رَغِبَ عَنْ سُنَّتِي فَلَيْسَ مِنِّي ‏».‏‏.
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٥٠٦٣)
.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Je ne vais cesser d’intercéder auprès de mon Seigneur (*) et Il va me faire intercéder. Puis je vais intercéder et Il va me faire intercéder jusqu’à ce que je dise: Ô Seigneur! Fais moi intercéder pour ceux qui disent: -La Ilaha Illa Allah-.
Allah va dire: Ceci n’appartient ni à toi ni à personne ô Muhammad ! Ceci est à Moi ! Par Ma puissance, par Ma majesté et par Ma miséricorde Je ne vais laisser dans le feu aucune personne qui dit: -La Ilaha Illa Allah- ».
(Rapporté par Ibn Abi Asim dans Kitab Sounna n°828 et authentifié par Cheikh Albani dans Dhilal Al Janna Fi Takhrij Sounna, Hadith Sahîh)

(*) C’est à dire le jour du jugement.

L’imam ‘Abder Rahman Ibn Hassan Al Cheikh (mort en 1285) a dit : « Celui qui atteste de -La Ilaha Illa Allah- est celui qui prononce cette parole en connaissant son sens et en agissant par ce qu’elle induit que ce soit dans son for intérieur comme dans ses actes extérieurs.
Ainsi il faut forcément pour les deux attestations de foi la science, la certitude et agir par ce qu’elles induisent comme Allah a dit:
-Sache qu’il n’y a pas d’autre divinité qui mérite d’être adorée par justice si ce n’est Allah- [Sourate Muhammad n°47 verset 19]
et Il a dit également: -Sauf ceux qui attestent de la vérité alors qu’ils savent- [Sourate Zoukhrouf n°43 verset 86].
Par contre le fait de prononcer cette parole sans comprendre son sens, sans en avoir la certitude et sans mettre en pratique ce qu’elle induit comme désaveu de l’association, comme sincérité dans les paroles et les actes (la parole du coeur et de la langue et les actes du coeur et des membres) alors ceci ne profite en rien par consensus ».
(Fath Al Majid p 44)

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلّى الله عليه و سلّم : ما زلت أشفع إلى ربي ويشفعني وأشفع و يشفعني حتى أقول : أي رب ! شفعني فيمن قال : لا إله إلا الله
فيقول : هذه ليست لك يا محمد و لا لأحد ! هذه لي وعزتي وجلالي ورحمتي لا أدع في النار أحدًا يقول : لا إله إلا الله
(رواه ابن أبي عاصم في كتاب السنة رقم ٨٢٨ و صححه الشيخ لألباني في ظلال الجنة في تخريج السنة)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Je jure par Celui qui détient mon âme dans Sa main! Allah ne met Sa miséricorde que sur une personne miséricordieuse »
Ils ont dit: Nous faisons tous preuve de miséricorde.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Il ne s’agit pas de la miséricorde de l’un d’entre vous envers son compagnon, c’est celui qui fait miséricorde à tous les gens ».
(Rapporté par Abou Ya’la et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°167)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النبي صلّى الله عليه و سلّم : والذي نفسي بيده لا يضع الله رحمته إلا على رحيم
قالوا : كلنا يرحم
قال النبي صلّى الله عليه و سلّم : ليس برحمة أحدكم صاحبه يرحم الناس كافّة
(رواه أبو يعلى و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٦٧)
.

D’après Anas (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) nous a mis comme limite de temps pour tailler les moustaches, pour couper les ongles, pour raser le pubis, et pour raser les aisselles de ne pas dépasser 40 jours.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2759 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال : وقت لنا رسول الله صلى الله عليه وسلم في قص الشارب ، وتقليم الأظافر ، وحلق العانة ، ونتف الإبط أن لا نترك أكثر من أربعين يوما
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٧٥٩ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a donné la permission à Az Zoubayr et à ‘Abder Rahman (qu’Allah les agrée tous les deux) de porter de la soie car ils avaient une maladie de peau (*).
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5839)

(*) Dans la législation il est interdit aux hommes de porter des vêtements de soie.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال : رخص النّبي صلّى الله عليه وسلّم للزبير وعبدالرحمن رضي الله عنهما في لبس الحرير لحكة بهما
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٥٨٣٩)
.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes lorsque le serviteur est placé dans sa tombe, ses compagnons s’écartent de lui et il entend le bruit de leurs chaussures lorsqu’ils s’en vont.
Alors deux anges viennent à lui. Ils le font asseoir et lui disent: Que disais-tu concernant cet homme Muhammad ?
Le croyant dit: J’atteste qu’il est le serviteur d’Allah et son Messager.
Alors il lui est dit: Regarde ta place dans le feu, Allah te l’a changée pour une place dans le paradis; et il les verra toutes les deux (*).
Par contre s’il s’agit d’un mécréant ou d’un hypocrite il va dire: Je ne sais pas ! Je disais sur lui ce que les gens disaient.
Alors il lui sera dit: Tu n’as pas eu de connaissances et tu ne t’es pas instruit.
Puis il sera frappé d’un coup de barre de fer entre les deux oreilles et va pousser un cri qui est entendu par toute chose sauf par les humains et les djinns ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1338)

(*) C’est à dire qu’il voit sa place au paradis et la place qui lui était réservée en enfer s’il y était entré.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه وسلّم : إنّ العبد إذا وُضع في قبره وتولّى عنه أصحابه وإنه ليسمع قرع نعالهم
إذا انصرفوا أتاه ملكان فيقعدانه فيقولان له : ما كنت تقول في هذا الرجلِ محمد ؟
فأما المؤمن فيقول : أشهد أنه عبدالله ورسوله
فيُقال له : انظر إلى مقعدك من النار أبدلك الله به مقعدًا من الجنة ؛ فيراهما جميعا
وأما الكافر أو المنافق فيقول : لا أدري ! كنت أقول ما يقول الناس فيه
فيُقال : لا دريت ولا تليت ثم يُضرب بمطرقة من حديد ضربة بين أذنيه فيصيح صيحة يسمعها من يليه إلا الثقلين
(رواه البخاري في صحيحه رقم ١٣٣٨)
.

D’après Anas Ibn Malik et Abou Houreira (qu’Allah les agrées), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le croyant est semblable à l’épi de blé qui penche parfois et se redresse parfois ».
(Rapporté par Ibn ‘Adi dans Al Kami, et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°5845, Hadith Sahîh)

عن أنس بن مالك و أبو هريرة رضي الله عنهم قال رسول الله صلّى الله عليه و سلم : مَثَلُ المؤمنِ مثلُ السُّنبُلةِ ، تميلُ أحيانًا ، و تقوم أحيانًا
(رواه ابن عدي في الكامل و صحيحه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ۵۸۴۵)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah ibn Omar et Anas Ibn Malik (qu’Allah les agrées), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Consignez la Science par écrit ».
(Rapporté par Al Bayhaqi, et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°4434, Hadith Sahîh)

عن عبدالله بن عمرو و أنس بن مالك رضي الله عنهم قال رسول الله صلّى الله عليه و سلم : قيِّدُوا العِلمَ بالكِتابِ
(رواه أحمد و صحيحه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ۴۴۳۴)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah va appeler le jour de la résurrection: Où sont mes voisins ? Où sont mes voisins ?
Les anges vont dire: Ô notre Seigneur ! À qui convient-il d’être ton voisin ?
Allah va dire: Où sont ceux qui peuplent les mosquées ? ».
(Rapporté par Al Harith Ibn Abi Ousama et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°2728, Hadith Jayyid)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : إن الله لينادي يوم القيامة : أين جيراني ؟ أين جيراني ؟
فتقول الملائكة : ربنا ! و من ينبغي أن يجاورك ؟
فيقول الله : أين عمار المساجد ؟
(رواه الحارث بن أبي أسامة و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٧٢٨)

حكم : إسناده جيد

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Lorsque le serviteur se marie, il parachève la moitié de la religion, Qu’il craigne Allah concernant la seconde moitié »
(Rapporté par Tabarani, et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°430, Hadith Hasan)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلّى الله عليه و سلم : إذا تَزَوَّجَ العبدُ فقدِ اسْتكمَلَ نِصْفَ الدِّينِ ، فلْيَتَّقِ اللهَ في النِّصفِ الباقِي
(رواه الطبراني و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ۴۳۰)

حكم : حسن

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Multipliez les prières sur moi le jour du vendredi car certes Djibril est venu de la part de son Seigneur qui a dit: -Il n’y a aucun musulman sur la terre qui prie sur toi une seule fois sans que Moi et Mes anges ne prions sur lui dix fois- (*) »
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1662, Hadith Sahîh li Ghayrihi)

(*) La prière d’Allah sur Son serviteur signifie qu’Il le mentionne auprès des anges rapprochés et la prière des anges signifie qu’ils invoquent en faveur de la personne.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلّى الله عليه وسلّم : أكثروا الصلاة عليّ يوم الجمعة فإنه أتاني جبريل آنفًا عن ربه فقال : ما على الأرض من مسلم يصلّي عليك مرة واحدة إلاّ صلّيت أنا وملائكتي عليه عشرًا
(رواه الطبراني و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٦٦٢)

حكم : حسن لغيره

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y a certes trois personnes que le paradis attend: ‘Ali, ‘Ammar et Salman ».
(Rapporté par Tirmidhi n°3797 et affaibli par Cheikh Albani dans Da’if Tirmidhi, Hadith Da’if)

Il s’agit des compagnons : ‘Ali Ibn Abi Talib, de ‘Ammar Ibn Yasir et de Salman Al Farisi (qu’Allah les agrée tous).

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إن الجنة لتشتاق إلى ثلاثة : علي وعمار وسلمان
(رواه الترمذي رقم ۳۷۹۷ و الشيخ الألباني في و الشيخ الألباني في ضعيف الترمذي)

حكم : ضعيف

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque vous passez par les jardins du paradis profitez-en tant que vous pouvez (*) ».
Ils ont dit: Qu’est ce que les jardins du paradis?
Le Prophète a dit: « Les assises de rappel ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3510 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)

(*) Le mot arabe utilisé signifie le fait de manger et boire de manière abondante mais le sens est ce qui a été mentionné.
(voir Touhfatoul Ahwadhi Charh Sounan Tirmidhi et Mirqat Al Mafatih Charh Mishkat Al Masabih hadith n°2271)

Remarque : ‘Ata Al Khourasani (mort en 135 du calendrier hégirien) a dit: « Les assises de dhikr sont les assises de halal et de haram: comment vendre, comment acheter, comment prier, comment jeûner, comment se marier, comment divorcer, comment faire le hajj et ce qui ressemble à cela ».
(Rapporté par Ibn Asakir dans Tarikh Dimashq vol 40 p 432)

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إذا مررتم برياض الجنة فارتعوا
قالوا : و ما رياض الجنة ؟
قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : حلق الذكر
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٥١٠ و حسنه و حسنه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

قال عطاء الخرساني :‏ مجالسُ الذِّكر هي مجالسُ الحلال والحرام، كيف تشتري وتبيعُ وتصلّي وتصومُ وتنكحُ وتطلّق وتحجّ وأشباه هذا
(رواه ابن عساكر في تاريخ دمشق ج ٤٠ ص ٤٣٢)
.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Celui qui demande trois fois le paradis à Allah, le paradis dit: Ô Allah ! Fais le rentrer dans le paradis.
Et celui qui demande protection contre le feu trois fois, le feu dit: Ô Allah protège le du feu ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2572 et authentifié par cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من سأل الله الجنة ثلاث مرات قالت الجنة : اللهم أدخله الجنة . ومن استجار من النار ثلاث مرات قالت النار : اللهم أجره من النار
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٥٧٢ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي )

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y a certes trois personnes que le paradis attend: ‘Ali, ‘Ammar et Salman ».
(Rapporté par Tirmidhi n°3797 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°1598, Hadith Hasan)

Il s’agit des compagnons : ‘Ali Ibn Abi Talib, de ‘Ammar Ibn Yasir et de Salman Al Farisi (qu’Allah les agrée tous).

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إن الجنة لتشتاق إلى ثلاثة : علي وعمار وسلمان
(رواه الترمذي رقم ۳۷۹۷ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ١٥٩٨)

حكم : حسن

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Djibril a dit: Reprend Hafsa (*), car elle jeûne et prie la nuit et elle est ta femme dans le paradis ».
(Rapporté par Al Hakim et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami’ n°4351, Hadith Hassan)

(*) Hafsa Bint ‘Omar (qu’Allah les agrée) était une des épouses du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui). Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) l’avait divorcé mais Djibril lui a transmis l’ordre de la reprendre.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : قال جبريل : راجع حفصة فإنها صوامة قوامة و إنها زوجتك في الجنة
(رواه الحاكم و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٤٣٥١)

حكم : حسن

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Certes Allah a dit : Si je prend les deux chers de mon serviteur (1) dans la vie d’ici-bas il n’aura pas d’autre récompense auprès de moi que le paradis (2) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2400 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(1) C’est à dire qu’Allah prend ses deux yeux et le rend aveugle.

(2) Ceci si la personne fait preuve de patience et recherche par cela la récompense d’Allah comme ceci est précisé dans d’autres ahadiths.
(voir Sahih Al Targhib n°3452)

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : إنَّ اللهَ يقولُ : إذا أخذتُ كريمتَي عبدي في الدُّنيا لم يَكُن لهُ جزاءٌ عندي إلَّا الجنَّةَ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٤٠٠ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah les agrée), il y avait un arbre qui gênait les gens, alors un homme l’a écarté du chemin des gens.
Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Je l’ai certes vu aller et venir dans l’ombre de cet arbre au paradis ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2977, Hadith Hasan Sahîh)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال : كانَتْ شَجرةٌ تُؤْذي الناسَ، فأتاها رجلٌ فَعزَلها عَنْ طريقِ الناسِ، قال:
قال نبيُّ الله – صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ -:
فلقد رأيْتُه يتقلَّبُ في ظِلِّها في الجَنَّةِ
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٩٧٧)

حكم :حسن صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Jibril est venu à moi alors qu’il avait dans sa main un miroir blanc sur lequel il y avait un point noir.
Je lui ai dit: Qu’est ce que cela ô Jibril ?
Il a dit: Ceci est le vendredi que ton Seigneur te présente afin qu’il soit un ‘id pour toi, pour ton peuple et à ceux qui viennent après toi. Ainsi tu seras le premier et les juifs et les chrétiens seront après toi.
Je lui ai dit: Qu’avons nous dans ce jour ?
Jibril a répondu: Il y a dans ce jour du bien pour vous. Il y a dedans une heure durant laquelle personne n’invoque son Seigneur pour un bien dont il a une part sans qu’il ne le lui accorde, si il n’en a aucune part alors il lui est préparé ce qui est plus grand que ce qu’il a demandé. Durant cette heure personne ne demande protection contre un mal qui lui était écrit sans qu’il soit protégé de ce mal et si il demande protection contre un mal qui ne lui était pas écrit alors il est protégé d’un mal qui est plus grand.
J’ai dit: Quel est ce point noir dessus ?
Jibril a répondu: Ceci est l’heure qui a lieu le vendredi (1). Il est auprès de nous le meilleur des jours et nous l’appelons dans l’au-delà le jour du supplément.
J’ai dit: Pourquoi est-ce que vous l’appelez le jour du supplément?
Jibril a répondu: Certes ton Seigneur a pris dans le paradis une vallée qui est plus parfumée que le musc blanc et lorsque viendra le jour du vendredi il descendra depuis ‘Illiyin (2) en étant au dessus de son koursi (3). Puis il disposera autour de son trône des minbars de lumière et les prophètes viendront et s’assiéront dessus. Puis il disposera autour des minbars des sièges en or et les véridiques et les martyrs s’assiéront dessus. Puis les gens du paradis viendront et s’assiéront sur la dune. Alors leur Seigneur se dévoilera à eux jusqu’à ce qu’ils regardent son visage (4) et il dira: Je suis celui qui a tenu ma promesse envers vous, j’ai complété sur vous mon bienfait, ceci est le lieu de ma générosité alors demandez moi !
Alors ils demanderont sa satisfaction. Allah dira: Ma satisfaction vous a rendu permise ma maison et vous a permis d’atteindre ma générosité.
Ensuite ils viendront demander jusqu’à terminer tous leurs souhaits et c’est alors qu’il leur sera ouvert ce qu’aucun oeil n’a vu, ce qu’aucune oreille n’a entendue et qu’aucun coeur humain n’a imaginé jusqu’au moment où les gens vont retourner le jour du vendredi.
Puis le Seigneur s’élèvera en étant au dessus de son koursi et les véridiques et les martyrs s’élèveront avec lui. Alors les gens des appartements retourneront à leurs appartements comme des perles blanches exemptes de fissures et de défauts, ou comme des rubis rouges ou des émeraudes vertes dont sont faites les chambres et les portes. Leurs rivières coulent dedans, leurs fruits y descendent et ils ont dedans leurs épouses et leurs servants. Rien ne leur sera plus cher que le jour du vendredi dans lequel il augmentent en noblesse et durant lequel il regardent davantage le visage d’Allah. C’est pour cela qu’il est appelé le jour du supplément ».
(Rapporté par Ibn Abi Dounia, Tabarani dans « Al-Awsat » et Al Bazar et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhrib n°3761, Hadith Hasan li Ghayrihi)

Et authentifié entre autres par:
– L’imam Al Moundhiri dans Al Targhib Wa Al Tarhib, voir Sahih Targhib vol 3 p 526
– L’imam Dhahabi dans Al Oulou n°30
– L’imam Ibn Qayim dans Zaad Al Maad vol 1 p 396
– L’imam Ibn Taymiya dans Majmou Al Fatawa 6/411.

Le cheikh Hafith Hakami a dit dans Ma’arij Al Qaboul vol 1 p 319 concernant ce hadith: « C’est un grand hadith ayant une immense valeur que les imams de la sounna ont rapportés et acceptés ».

(1) Ceci est une allusion au fait que cette heure durant le vendredi est courte, comme dans le Hadith Suivant:

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a mentionné le jour du vendredi et a dit: « Il y a dedans une heure durant laquelle aucun serviteur musulman n’est debout en train de prier et demande quelque chose à Allah sans qu’Allah ne lui donne cette chose » et il a fait signe de sa main pour montrer qu’elle est courte.
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°935 et Mouslim dans son Sahih n°852)

(2) Ibn Kathir a dit dans son tefsir vol 4 p 3057: « Ce qui est apparent est que le mot Illiyin est tiré du mot العلو». Ce mot signifie en arabe être élevé, être au dessus.

(3) Allah a mentionné son koursi dans le Coran (sourate Baqara n°2 verset 255) en disant: – Son koursi englobe les cieux et la terre -.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : آتاني جبريل عليه السلام وفي يده مرآة بيضاء ، فيها نكتة سوداء ؛ فقلت : ما هذه يا جبريل ؟ قال : هذه الجمعة يعرضها عليك ربك لتكون لك عيدا ولقومك من بعدك ، تكون أنت الأول ، وتكون اليهود والنصارى من بعدك قال : ما لنا فيها ؟ قال فيها خير لكم ، فيها ساعة من دعا ربه فيها بخير هو له قسم إلا أعطاه إياه ، أو ليس له بقسم إلا ادخر له ما هو أعظم منه ، أو تعوذ فيها من شر هو عليه مكتوب ؛ إلا أعاذه ، أو ليس عليه مكتوب ؛ إلا أعاذه من أعظم منه قلت : ما هذه النكتة السوداء فيها ؟ قال : هذه الساعة تقوم يوم الجمعة ، وهو سيد الأيام عندنا ونحن ندعوه في الآخرة يوم المزيد قال : قلت : لم تدعونه يوم المزيد ؟ قال : إن ربك عز وجل اتخذ في الجنة واديا أفيح من مسك أبيض فإذا كان يوم الجمعة نزل تبارك وتعالى من عليين على كرسيه ، ثم حف الكرسي بمنابر من نور ، وجاء النبيون حتى يجلسوا عليها ، ثم حف المنابر بكراسي من ذهب ، ثم جاء الصديقون والشهداء ، حتى يجلسوا عليها ، ثم يجيء أهل الجنة حتى يجلسوا على الكثيب ، فيتجلى لهم ربهم تبارك وتعالى حتى ينظر إلى وجهه ، وهو يقول : أنا الذي صدقتكم وعدي ، وأتممت عليكم نعمتي ، هذا محل كرامتي ، فسلوني ؛ فيسألونه الرضا ، فيقول عز وجل : رضائي أحلكم داري ، وأنالكم كرامتي ، فسلوني ؛ فيسألونه حتى تنتهي رغبتهم فيفتح لهم عند ذلك ما لا عين رأت ولا أذن سمعت ، ولا خطر على قلب بشر إلى مقدار منصرف الناس يوم الجمعة ، ثم يصعد الرب تبارك وتعالى على كرسيه ، فيصعد معه الشهداء والصديقون – أحسبه قال – ويرجع أهل الغرف إلى غرفهم دره بيضاء ، لا فصم فيها ولا وصم أو ياقوتة حمراء ، أو زبرجدة خضراء ، منها غرفها وأبوابها مطردة فيها أنهارها ، متدلية فيها ثمارها ، فيها أزواجها وخدمها ، فليسوا إلى شيء أحوج منهم إلى يوم الجمعة ليزدادوا فيه كرامة ، وليزدادوا فيه نظرا إلى وجهه تبارك وتعالى ، ولذلك دعي ( يوم المزيد )
(رواه ابن أبي الدنيا، والطبراني في « الأوسط » و صححه الشيخ الألباني في الترغيب والترهيب رقم ۳۷۶۱)

حكم : حسن لغيره

.

D’après Anas ibn Malik, le Prophète (ﷺ) a dit:

« Les habitants du Paradis les plus inférieurs auront à leur service dix mille domestiques, chacun de ces domestiques portera deux plateaux: un en or et un autre en argent; chacun des plateaux contient un mets différent des autres. La première bouchée sera aussi délicieuse que la dernière ensuite la nourriture se dégagera avec une sueur à l’odeur musquée; ils n’urineront pas, n’iront pas aux latrines, ni ne se moucheront. »
(Rapporté par Ibn Abi Dounia, Tabarani, et Mounzir et affaibli par cheikh Albani dans Da’if Targhib n°2205, Hadith Daifa)

عن أنس بن مالكٍ رضي الله عنه يرفعه قال:
« إنَّ أسْفَلَ أهْلِ الجنَّةِ أجْمعين؛ مَنْ يقومُ على رَأْسِه عَشَرَةُ آلاف خادِمٍ، مع كلِّ خادِمٍ صحْفَتانِ؛ واحدَةٌ مِنْ فِضَّةٍ، وواحدَةٌ مِنْ ذَهَبٍ، في كلِّ صَحْفَةٍ لونٌ ليسَ في الأُخْرى مثلُها، يأكُلُ مِنْ آخِرِه كما يأكُلُ مِنْ أوَّلِه، يَجِدُ لآخِرِه مِنَ اللَّذَّةِ والطَّعْمِ ما لا يَجِدُ لأَوَّله، ثُمَّ يكونُ بَعْدَ ذلك رشحُ مِسْكٍ، وجُشاءُ مسكٍ، لا يبولون، ولا يَتَغَوَّطونَ، ولا يتَمَخَّطونَ .
(رواه الطبراني و الشيخ الألباني في ضعيف الترغيب رقم ۲۲۰۵)

حكم : ضعيف

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
« Il y a certes dans le paradis un marché auquel les gens se rendent chaque vendredi. Alors va souffler un vent venant de la gauche qui va se répandre sur leurs visages et leurs vêtements ce qui va faire augmenter leurs beautés et leurs splendeurs. Alors ils vont retourner auprès de leurs familles en étant plus beaux et splendides et leurs épouses vont leur dire: Par Allah, après nous vous avez certes augmentés en beauté et en splendeur; et eux aussi vont leur dire: Et vous aussi par Allah vous avez certes augmentés en beauté et en splendeur ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2833)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إن في الجنة لسوقا يأتونها كل جمعة فتهب ريح الشمال فتحثو في وجوهم وثيابهم فيزدادون حسنا وجمالا فيرجعون إلى أهليهم وقد ازدادوا حسنا وجمالا فتقول لهم أهلوهم والله لقد ازددتم بعدنا حسنا وجمالا فيقولون وأنتم والله لقد ازددتم بعدنا حسنا وجمالا
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٨٣٣)
.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
« Il y a certes dans le paradis un arbre si grand que si un cavalier avançait dans son ombre durant 100 ans il ne l’aurait pas traversé ; si vous voulez lisez: -Dans une ombre étendue, une eau qui coule- [Sourate Al Waqi’a n°56 verset 30/31] ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°3251)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إِنَّ فِي الْجَنَّةِ شَجَرَةً يَسِيرُ الرَّاكِبُ فِي ظِلِّهَا مِائَةَ عَامٍ لاَ يَقْطَعُهَا، وَاقْرَءُوا إِنْ شِئْتُمْ ‏{‏وَظِلٍّ مَمْدُودٍ‏}‏‏ »‏‏
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٣٢٥١)
.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Si vous ne faisiez pas de péchés, j’aurais craint pour vous ce qui est plus grave que les péchés: l’auto-satisfaction ».
(Rapporté par Al Bazar et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2921, Hadith Hasan li Ghayrihi)
عن أنس ابن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : لو لم تُذنبوا لخشيتُ عليكم ما هو أكبرُ منه ؛ العُجْبَ
(رواه البزار و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٩٢١)

حكم : حسن لغيره

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Si ce n’était la crainte que vous n’enterriez pas vos morts, j’aurais invoqué Allah qu’il vous fasse entendre le châtiment de la tombe ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2867)

(*) C’est à dire si ce n’était pas la crainte que vous n’enterriez pas ceux d’entre vous qui meurent.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النبي صلّى الله عليه وسلّم : لولا أن لا تدافنوا لدعوت الله أن يسمعكم عذاب القبر
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٨٦٧)
.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée) : Certes les gens tapaient aux portes du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) avec leurs ongles.(*)
(Rapporté par Boukhari dans Al Adab Al Moufrad n°1080 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Adab Al Moufrad n°824, Hadith Sahîh)

(*) C’est à dire Il faut taper sur la porte doucement

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال : إنَّ أبوابَ النبيِّ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّم كانت تُقرَعُ بالأظافيرِ
(رواه الإمام البخاري في الأدب المفرد رقم ١٠٨٠ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الأدب المفرد رقم ٨٢٤)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes les houris (*) dans le paradis chantent en disant: -Nous sommes les belles houris, nous sommes offertes à de nobles époux- ».
(Rapporté par Ibn Abi Dounia et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3750, Hadith Sahîh li GHayrihi)

(*) Il s’agit des femmes du paradis.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلّى الله عليه وسلّم : إن الحور في الجنّة يغنين يقلن : نحن الحور الحسان هدينا لأزواج كرام
(رواه ابن أبي الدنيا و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٧٥٠)

حكم : صحيح لغيره

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque l’on m’a fait faire l’ascension nocturne, j’ai vu Idriss (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) dans le quatrième ciel ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3157 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi)

C’est l’explication du verset suivant:

Allah a dit dans la sourate Maryam n°19 versets 56 et 57 (traduction rapprochée du sens des versets): « Et mentionne dans le livre Idriss, il était certes un véridique et un prophète et Nous l’avons fait monté dans un endroit élevé ».


قال الله تعالى : وَ اذْكُرْ فِي الْكِتَابِ إِدْرِيسَ إِنَّهُ كَانَ صِدِّيقًا نَّبِيًّا وَرَفَعْنَاهُ مَكَانًا عَلِيًّا
(سورة مريم ٥٦/٥٧)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : لما عرج بي رأيت إدريس في السماء الرابعة
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣١٥٧ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Allah refuse de mettre un repentir pour celui qui a tué un croyant ».
(Rapporté par Diya Al Maqdisi et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°689, Hadith Sahîh)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : أبى الله أن يجعل لقاتل المؤمن توبة
(رواه الضياء المقدسي و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٦٨٩)

حكم : إسناده صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit à un homme: « Ô untel ! Tu as fait telle chose ».
L’homme a dit: Non, je le jure par Celui en dehors de qui il n’y a pas d’autre divinité méritant d’être adorée.
Mais le Prophète savait qu’il avait fait cette chose alors il lui a dit: « Certes Allah t’a pardonné ton mensonge par le fait que tu rends véridique qu’il n’y a pas d’autre divinité méritant d’être adorée en dehors de Lui ».
(Rapporté par Abd Ibn Houmayd et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°3064, Hadith Sahîh)

Deux points importants:

– Nous voyons dans ce hadith que la parole -La Ilaha Illa Allah- a été bénéfique à cet homme car il l’a dit en comprenant son sens et en le rendant véridique. Ainsi il est impératif de savoir que l’attestation -La Ilaha Illa Allah- a des conditions sans lesquelles elle ne profite pas à celui qui l’a prononcée.

L’imam Abder Rahman Ibn Hassan Al Cheikh (mort en 1285) a dit dans Fath Al Majid p 44: Celui qui atteste de La Ilaha Illa Allah est celui qui prononce cette parole en connaissant son sens et en agissant par ce qu’elle induit que ce soit dans son for intérieur comme dans ses actes extérieurs. Ainsi il faut forcément pour les deux attestations de foi la science, la certitude et agir par ce qu’elles induisent comme Allah a dit: -Sache qu’il n’y a pas d’autre divinité qui mérite d’être adorée par justice si ce n’est Allah- [Sourate Muhammad verset 19] et il a dit également: -Sauf ceux qui attestent de la vérité alors qu’ils savent- [Sourate Zoukhrouf n°43 verset 86].
Par contre le fait de prononcer cette parole sans comprendre son sens, sans en avoir la certitude et sans mettre en pratique ce qu’elle induit comme désaveu de l’association, comme sincérité dans les paroles et les actes (la parole du coeur et de la langue et les actes du coeur et des membres) alors ceci ne profite en rien par consensus.

Ainsi il est indispensable que chacun apprenne le sens de l’attestation de foi ainsi que ses conditions afin qu’elle soit pour nous un rempart contre le feu.

– Le hadith n’est en aucun cas une preuve que le mensonge n’est pas grave et que celui qui atteste de -La Ilaha Illa Allah- peut se permettre de mentir comme bon lui semble. Les textes du Coran et de la Sounna authentique sont nombreux sur l’interdiction et la gravité de cet acte.

L’imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a dit : « Les textes du Coran et de la Sounna sont évidents concernant l’interdiction du mensonge. Il fait partie des péchés mauvais et des défauts les plus vils et la communauté est en consensus à propos de son interdiction ».
(Sahih Al Adhkar Nawawiya p 406)

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النبي صلّى الله عليه و سلم لرجل : يا فلان ! فعلت كذا
قال الرجل : لا والذي لا إله إلا هو
والنبي صلى الله عليه و سلم يعلم أنه قد فعله فقال له : إن الله قد غفر لك كذبك بتصديقك بلا إله إلا اللهه
(رواه عبد بن حميد و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٣٠٦٤)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il n’y a aucun musulman qui meurt et en faveur de qui les gens de quatre maisons voisines témoignent qu’ils ne connaissent que du bien de lui sans qu’Allah ne dise: J’ai certes accepté ce que vous savez sur lui et Je lui ai pardonné ce que vous ne savez pas ».
(Rapporté par Abou Ya’la et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3515)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلّى الله عليه وسلم : ما من مسلم يموت فيشهد له أربعة أهل أبيات من جيرانه إنهم لا يعلمون إلا خيرًا إلاّ قال الله : قد قبلت علمكم فيه وغفرت له ما لا تعلمون
(رواه أبو يعلى و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٥١٥)
.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il n’y a pas de sacrifice (à proximité de la tombe) dans l’Islam ».

Abd al-Razzaq a dit: Ils ont sacrifiés des vaches ou des moutons à proximité de la tombe.

(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°3222 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Daoud, Hadith Sahîh)

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلّى الله عليه و سلم : لا عقر في الإسلام ‏.‏ قَالَ عَبْدُ الرَّزَّاقِ كَانُوا يَعْقِرُونَ عِنْدَ الْقَبْرِ بَقَرَةً أَوْ شَاةً ‏.‏
(رواه أبو داود في سننه رقم ٣٢٢٢ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Prenez garde contre l’invocation de celui qui subit une injustice, même si c’est un mécréant, car certes il n’y a aucun voile sur elle (*) ».
(Rapporté par Ahmed, et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°119, Hadith Hasan)

(*) C’est à dire qu’elle est exaucée.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلّى الله عليه و سلم : اتقوا دعوة المظلوم و إن كان كافرًا فإنه ليس دونها حجاب
(رواه أحمد و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ١١٩)

حكم : حسن

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Al Salam (*) est un nom parmi les noms d’Allah (*). Il l’a mis sur la terre ainsi propagez le salam entre vous ».
(Rapporté par l’imam Boukhari dans Al Adab Al Moufrad et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Adab Al Moufrad n°764, Hadith Hasan)

(*) Le sens du nom d’Allah Al Salam est Celui qui est exempt de tous les défauts et de tous les manques de par sa perfection, de la perfection de ses attributs et la perfection de ses actes.
(Fiqh Al Asma Al Housna de Cheikh Abder Razaq Al Abad p 190)

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النبي صلّى الله عليه و سلم : إن السلام اسم من أسماء الله وضعه الله في الأرض فأفشوا السلام بينكم
(رواه الإمام البخاري في الأدب المفرد و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الأدب المفرد رقم ٧٦٤)

حكم : حسن

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « On fera pleurer les gens de l’enfer alors ils vont pleurer jusqu’à ne plus avoir de larmes. Puis ils vont pleurer du sang au point il va couler sur leurs visages comme des fossés dans lesquels si on lançait un navire il naviguerait ».
(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounans n°4324 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°8083, Hadith Hasan)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : يرسل البكاء على أهل النار فيبكون حتى تنقطع الدموع ثم يبكون الدم حتى يصير في وجوههم كهيئة الأخدود لو أرسلت فيه السفن لجرت
(رواه ابن ماجه رقم ۴۳۲۴ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٨٠٨٣)

حكم : حسن

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « La douceur n’a jamais été présente dans une chose sans qu’elle ne l’ai embellie et la dureté n’a jamais été présente dans une chose sans qu’elle ne l’ai enlaidie et certes Allah est doux et aime la douceur ».
(Rapporté par Al Bazar et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2672, Hadith Hasan Sahîh)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ما كان الرفق في شيء قط إلا زانه ولا كان الخرق في شيء قط إلا شانه وإن الله رفيق يحب الرفق
(رواه البزار و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٦٧٢)

حكم : حسن صحيح

.

D’après Sa’îd ben Yazîd Yazid Al-Azdi a dit : « J’ai demandé à Anas bin Malik si le Prophète (ﷺ) avait déjà prier avec ses chaussures.
Il m’a répondu : « Oui. »
(Rapporté Par Al Boukhari dans son Sahih n°386)

Le sens global [du hadîth] :

Sa’îd Ibn Yazîd a interrogé Anas Ibn Mâlik (radhiallâhu ’anhu) au sujet du Prophète (ﷺ), à savoir s’il priait avec ses chaussures, et qui était pour lui un exemple à suivre sur cela ? – Il lui a répondu qu’effectivement il a prié avec ses chaussures. Et cela fait parti de sa Sounnah pure.

عن أبو مسلمة سعيد بن يزيد الأزدي، قال: سألت أنس بن مالك: أكان النبي صلى الله عليه وسلم يصلي في نعليه؟
قال: نعم
(رواه البخاري في صحيحه رقم ۳۸۶)
.

D’après Anas (qu’Allah l’agrée), lorsque le Prophète (ﷺ) rentrait dans les toilettes il disait: « Ô Allah! Je cherche refuge auprès de toi contre les démons mâles et femelles. ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°375)

En phonétique :
bismillah Allahoumma inni a’oudhou bika minal khoubthi wal khabaïth

En arabe

:بسمِ الله اللهم إني أعوذ بك من الخبث والخبائث

عن أنس بن مالك رضي الله عنه أن رسول الله صلى الله عليه وسلم كان إذا دخل الكنيف قال ‘ اللهم إني أعوذ بك من الخبث والخبائث ‘
(رواه مسلم في صحيحه رقم ۳۷۵)

.

.

D’après ‘Anas ibn Mâlik (Qu’Allah l’agrée) Le Messager d’Allah (salla Allahou ‘alayhi wa salam) a dit :

« L’intention du croyant est meilleur que son action »
(Rapporté par At-Tabarani, et Cheikh Albani l’a jugé faible dans Daifa Jami n°5976, Hadith Da’if)

عن أنس بن مالك ضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم – نيَّةُ المؤمنِ خيرٌ مِن عملِهِ
(رواه الطبراني و الشيخ الألباني في ضعيف الجامع رقم ۵۹۷۶)

حكم : ضعيف

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Des gens vont sortir du feu après qu’il les ai touché (1) et ils vont rentrer dans le paradis. Les gens du paradis vont les appeler les -jahanamiyin- (2) ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6559)

(1) On comprend des termes utilisés en arabe que le feu a changé la couleur de leurs peaux.
(Voir Fath Al Bari)

(2) C’est à dire les gens de la géhenne.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : يخرج قوم من النار بعد ما مسهم منها سفع فيدخلون الجنة فيسميهم أهل الجنة : الجهنميين
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٥٥٩)
.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « La géhenne ne cessera d’être remplie et dira: Y en a-t-il encore ?
Jusqu’à ce que le Seigneur de la puissance y pose Son pied, elle va alors se replier sur elle-même et va dire: Cela suffit, cela suffit par ta puissance et ta générosité!
Et il restera de la place dans le paradis jusqu’à ce qu’Allah crée pour lui d’autres créatures et les fasse habiter dans ce qui reste comme place dans le paradis ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2848)

Ce Hadith est l’explication de ce verset:

Allah a dit dans la sourate Qaf n°50 verset 30 (traduction rapprochée du sens du verset): « Le jour où Nous dirons à la géhenne es-tu pleine ? Et elle va dire: Y en a-t-il encore ? ».

قال الله تعالى : يَوْمَ نَقُولُ لِجَهَنَّمَ هَلِ امْتَلَأْتِ وَتَقُولُ هَلْ مِن مَّزِيدٍ
(سورة ق ٣٠)

Les gens de la Sounna affirment ainsi, que les deux pieds sont parmi les attributs d’Allah comme cela est mentionné dans les ahadiths authentiques du Messager d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et dans les narrations de ses compagnons.
Par contre il faut savoir que ce sont deux pieds qui conviennent à la grandeur et à la majesté d’Allah et ne ressemblent en rien à ceux d’une créature quelle qu’elle soit car Allah a dit dans la sourate Choura n°42 verset 11 (traduction rapprochée du sens du verset): -Il n’y a rien qui Lui ressemble et c’est Lui l’Audient, le Clairvoyant-.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : لا تزال جهنم يلقى فيها وتقول : هل من مزيد ؟ حتى يضع رب العزة فيها قدمه فينزوي بعضها إلى بعض وتقول : قط قط بعزتك وكرمك ! ولا يزال في الجنة فضل حتى ينشئ الله لها خلقًا فيسكنهم فضل الجنة
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٨٤٨ و اللفظ لمسلم)
.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il n’y a entre le serviteur et l’association que l’abandon de la prière, s’il l’abandonne il aura certes associé ».
(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°1080 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Ibn Majah, Hadith Sahîh)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ليس بين العبد والشرك إلا ترك الصلاة فإذا تركها فقد أشرك
(رواه ابن ماجه في سننه رقم ١٠٨٠ و صححه الشيخ الألباني في صحيح ابن ماجه)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il a été donné à Youssouf la moitié de la beauté ».
(Rapporté par Ibn Abi Chayba et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1481, Hadith Sahîh)

Allah a dit dans la sourate Youssouf n°12 verset 31 (traduction rapprochée du sens du verset): « Lorsqu’elles le virent, elles l’admirèrent, se coupèrent les mains (*) et dirent: À Allah ne plaise! Ce n’est pas un humain, c’est un ange noble! ».


قال الله تعالى : فَلَمَّا رَأَيْنَهُ أَكْبَرْنَهُ وَقَطَّعْنَ أَيْدِيَهُنَّ وَقُلْنَ حَاشَ لِلَّهِ مَا هَذَا بَشَرًا إِنْ هَذَا إِلاَّ مَلَكٌ كَرِيمٌ
(سورة يوسف ٣١)

C’est à dire que les femmes de la ville étaient invitées par la femme de Al ‘Aziz pour lequel Yousouf (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) travaillait.
Lorsqu’elles lui ont demandé de sortir vers elles, elles se sont alors coupées les mains en pensant qu’elles coupaient les aliments qui leur avaient été donnés par leur hôte tellement elles ont été émerveillées par la beauté de Yousouf (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).

(Voir par exemple Tawfiq Al Rahman Fi Dourous Al Quran vol 1 p 526)

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : أُعطي يوسف شطر الحسن
(رواه ابن أبي شيبة و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٤٨١)

حكم : إسناده صحيح على شرط مسلم

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), lorsque les compagnons du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) se rencontraient ils se serraient la main et lorsqu’ils revenaient de voyage ils se faisaient une accolade.
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2719, Hadith Hasan)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال : كان أصحاب النبي صلى الله عليه وسلم إذا تلاقوا تصافحوا وإذا قدموا من سفر تعانقوا
(رواه الطبراني و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٧١٩)

حكم : حسن

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Le croyant est celui de qui les gens sont à l’abri, le musulman est celui qui préserve les musulmans de sa langue et de sa main, le mouhajir est celui qui délaisse le mal et je jure par Celui qui détient mon âme dans Sa main, un serviteur dont le voisin n’est pas à l’abri de son mal ne rentrera pas dans le paradis ».
(Rapporté par l’imam Ahmed dans son Mousnad n°12561 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2555, Hadith Sahîh)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : المؤمن من أمنه الناس والمسلم من سلم المسلمون من لسانه ويده والمهاجر من هجر السوء والذي نفسي بيده لا يدخل الجنة عبد لا يأمن جاره بوائقه
(رواه الإمام أحمد في مسنده رقم ١٢٥٦١ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٥٥٥)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée) : Jibril est venu au Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) alors qu’il jouait avec les enfants, il l’a prit et a sorti son coeur duquel il a sorti un morceau de viande et a dit : Ceci est la part de Chaytan te concernant (1).
Ensuite il a lavé le coeur dans un récipient d’or avec de l’eau de zamzam, la replié puis il l’a remis à sa place.
Les enfants sont allée en courant vers sa mère (2) et ont dit : Certes Muhammad a été tué !
Ils sont donc allés vers lui alors que sa couleur avait changé (3).
Anas (qu’Allah l’agrée) a dit : Je voyais certes la trace de cette ouverture sur son torse.
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°162c)

(1) Dans une autre version il est mentionné qu’il l’a jeté (Silsila Sahiha n°1455 et 1546)
(2) C’est à dire vers sa mère de lait
(3) C’est à dire à cause de la peur

عن أنس بن مالك رضي الله عنه أنَّ رسولَ اللَّهِ صلَّى اللَّهُ علَيهِ وسلَّمَ أتاهُ جبريلُ وَهوَ يلعَبُ معَ الغلمانِ فأخذَهُ فشقَّ عن قلبِهِ فاستَخرجَ القلبَ فاستَخرجَ منهُ علَقةً فقالَ : هذا حظُّ الشَّيطانِ منكَ
ثمَّ غسلَهُ في طَستٍ من ذَهَبٍ بماءِ زمزمَ ثمَّ لأَمَهُ ثمَّ أعادَهُ في مَكانِهِ
وجاءَ الغِلمانُ يسعَونَ إلى أمِّهِ فقالوا : إنَّ محمَّدًا قد قُتِلَ ! فاستَقبلوهُ وَهوَ مُنتقعُ اللَّونِ
قالَ أنسٌ رضي الله عنه : وقد كنتُ أرى أثرَ ذلِكَ المِخيَطِ في صدرِهِ
(رواه مسلم في صحيحه رقم ١٦٢)
.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée) : Alors qu’il était entrain de voyager, le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) entendit un homme dire: Allahou Akbar, Allahou Akbar, alors le Prophète a dit: « Il est sur la fitra (*) ».
Puis l’homme a dit: Achhadou An La Ilaha Illa Allah.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit alors: « Il est sorti du feu ».
Les gens se sont alors empressés de regarder qui était cet homme.
Il s’agissait d’un berger qui a atteint l’heure de la prière, il s’est alors levé et a fait l’appel à la prière.
(Rapporté par Ibn Khouzeima dans son Sahih n°399 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°245, Hadith Sahîh)

(*) La fitra désigne la caractéristique de base, sur laquelle Allah a créé chaque être humain, qui est la reconnaissance d’Allah comme Seigneur et l’acceptation de Sa religion.
(Voir par exemple Al Tawqif ‘Ala Mouhimat At Ta’arif de Al Mounawi p 187 et Tarh At Tathrib Fi Charh At Taqrib vol 7 p 225)

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال : سمع النبي صلى الله عليه و سلم رجلاً وهو في مسير له يقول : الله أكبر الله أكبر
فقال النبي صلى الله عليه و سلم : على الفطرة
فقال الرجل : أشهد أن لا إله إلا الله
قال النبي صلى الله عليه و سلم : خرج من النار
فاستبق القوم إلى الرجل فإذا راعي غنم حضرته الصلاة فقام يؤذن
(رواه ابن خزيمة في صحيحه رقم ٣٩٩ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٤٥)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « La distance entre les deux côtés de mon bassin est comme la distance entre San’a et Médine ou comme la distance entre Médine et Amman (*). On y voit des récipients d’or et d’argent nombreux comme les étoiles dans le ciel ou plus nombreux encore ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°5592, Hadith Sahîh)

(*) San’a est une ville au Yémen et Amman est une ville en Jordanie.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : ما بين ناحيتي حوضي كما بين صنعاء و المدينة أو كما بين المدينة و عمان . ترى فيه أباريق الذهب و الفضة كعدد نجوم السماء أو أكثر
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٥٥٩٢)

حكم : صحيح

.

D’après Anas ibn Mâlik (رضي الله عنه) le Messager d’Allah (ﷺ) a dit: « Le Prophète d’Allâh, Ayyûb, fut touché par l’épreuve pendant dix-huit ans.

Tous s’étaient éloignés de lui sauf deux de ses frères qui lui rendirent visite.

Un jour, l’un de ces deux hommes dit à l’autre : « Par Allâh ! Ayyûb a dû commettre un péché qu’aucun autre homme n’a commis. »

L’autre dit : « Pourquoi ça ?  »

Il répondit : « Depuis dix-huit ans, Allâh ne lui fait pas miséricorde et ne le soulage pas. »

Lorsqu’ils se rendirent auprès de Ayyûb, un des deux hommes ne put patienter et lui rapporta cela.

Ayyûb dit alors : « Je ne sais de quoi vous parlez, et Allâh سبحانه وتعالى sait que lorsque je passais devant deux hommes qui se disputaient en citant Allâh, je rentrais chez moi et je faisais pénitence par aversion (pour cela et volonté) qu’on ne cite Allâh que dans la vérité. »

Il sortait pour accomplir ses besoins, et lorsqu’il avait terminé sa femme le tenait jusqu’à ce qu’il rentre.

Mais un jour, il tarda et on lui révéla (traduction rapprochée) :

Frappe [la terre] de ton pied : voici une eau fraîche pour te laver et voici de quoi boire.
(Sourate 38 : sad, Verset 42)

ارْكُضْ بِرِجْلِكَ هَذَا مُغْتَسَلٌ بَارِدٌ وَشَرَابٌ

Elle s’inquiéta et se mit à sa recherche, alors que lui se dirigeait vers elle, mais Allâh سبحانه وتعالى l’avait soulagé du mal qui le frappait, et il était aussi beau qu’auparavant.

Lorsqu’elle le vit, elle dit : « Qu’Allâh te bénisse » (Baraka Lahou fik) , as-tu vu le Prophète d’Allâh éprouvé ? » Par Allâh, je n’ai jamais vu quelqu’un lui ressembler autant, lorsqu’il était encore en bonne santé. »

Il lui dit : « C’est moi ».

Il possédait deux meules, l’une pour le blé et l’autre pour l’orge.

Allâh envoya deux nuages, lorsque le premier fut au-dessus de la meule de blé, il y fit tomber de l’or, et lorsque le deuxième fut au-dessus de la meule d’orge, il y fit tomber de l’argent »
(Rapporté par Abou Yaalaa dans al-Mousnad (6/299) et par Ibn Hibban dans son Sahih (7/159) et par al-Hakim dans al-Moustadrak (2/635) et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°17, Hadith Sahîh(1))

_______________________________________
(1) Ce Hadith est authentifié aussi par:
Jugé authentique par Ibn Hibban et qualifié par al-Hakim de «conforme aux critères retenus par les deux cheikh même s’ils ne l’ont pas cité». Adh-Dhahabi l’a précisé dans at-Talkhis et Ibn Hadjar en a dit dans Fateh al-Bari (6/421) qu’il est le plus authentique des hadiths rapportés à ce sujet.
L’un des ulémas l’a jugé défectueux. Voir ahahdith ma’loula dhahirouah as-sihhah (p.54) (hadiths défectueux bien qu’apparemment authentiques). Voir al-Bidayah wa an-Nihayah (1/254-259)

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : إنَّ نبيَّ اللهِ أيُّوبَ لبث به بلاؤُه ثمانيَ عشرةَ سنةً ، فرفضه القريبُ والبعيدُ ، إلَّا رَجلَيْن من إخوانِه كانا يغدوان إليه ويروحان ، فقال أحدُهما لصاحبِه ذاتَ يومٍ : تعلمُ واللهِ لقد أذنب أيُّوبُ ذنبًا ما أذنبه أحدٌ من العالمين ، فقال له صاحبُه : وما ذاك ؟ قال : منذ ثمانيَ عشرةَ سنةً لم يرحَمْه اللهُ فيكشِفَ ما به ، فلمَّا راحا إلى أيُّوبَ لم يصبِرِ الرَّجلُ حتَّى ذكر ذلك له ، فقال أيُّوبُ : لا أدري ما تقولان غير أنَّ اللهَ تعالَى يعلمُ أنِّي كنتُ أمرُّ بالرَّجلَيْن يتنازعان ، فيذكران اللهَ فأرجِعُ إلى بيتي فأُكفِّرُ عنهما كراهيةَ أن يُذكَرَ اللهُ إلَّا في حقٍّ
، قال : وكان يخرُجُ إلى حاجتِه فإذا قضَى حاجتَه أمسكته امرأتُه بيدِه حتَّى يبلُغَ ، فلمَّا كان ذاتَ يومٍ أبطأ عليها وأُوحي إلى أيُّوبَ أن ارْكُضْ بِرِجْلِكَ هَذَا مُغْتَسَلٌ بَارِدٌ وَشَرَابٌ فاستبطأته ، فتلقَّته تنظُرُ وقد أقبل عليها قد أذهب اللهُ ما به من البلاءِ وهو أحسنُ ما كان ، فلمَّا رأته قالت : أيْ بارك اللهُ فيك ، هل رأيتَ نبيَّ اللهِ هذا المُبتلَى ، واللهِ على ذلك ما رأيتُ أشبهَ منك إذ كان صحيحًا ، فقال : فإنِّي أنا هو : وكان له أندَران أي ( بيدران ) : أندَرُ للقمحِ وأندَرُ للشَّعيرِ ، فبعث اللهُ سحابتَيْن ، فلمَّا كانت إحداهما على أندرِ القمحِ أفرغت فيه الذَّهبَ حتَّى فاض ، وأفرغت الأخرَى في أندرِ الشَّعيرِ الورِقَ حتَّى فاض
(رواه ابن حبان و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ۱۷)

حكم :صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son Salut soient sur lui) a interdit de jeûner 6 jours dans l’année: les 3 jours du tachriq, le jour du fitr, le jour du sacrifice (*) et le jour du vendredi en le spécifiant par rapport aux autres jours.
(Rapporté par Tayalisi et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°2398, Hadith Sahîh)

(*) Les jours du tachriq sont les 3 jours qui suivent le ‘id soit le 11, le 12 et le 13 du mois de Dhoul Hijja.
Le jour du fitr est le jour du ‘id de la rupture du jeûne de ramadan.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه أن النبي صلى الله عليه و سلم نهى عن صوم ستة أيام من السنة : ثلاثة أيام التشريق و يوم الفطر و يوم الأضحى و يوم الجمعة مختصة من الأيام
(رواه الطيالسي و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٣٩٨)

حكم:صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), j’étais assis auprès du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) lorsque qu’un homme est passé.
Alors une des personnes présente a dit: Ô Messager d’Allah! Certes j’aime vraiment cet homme !
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Est ce que tu l’as informé de cela ? ».
L’homme a dit: Non.
Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lève toi et informe-le ».
Alors il s’est levé vers lui et a dit: Ô untel! Je jure sur Allah, certes je t’aime pour Allah.
L’homme lui a dit: Que celui pour qui tu m’aimes t’aime.
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha vol 1 p 778, Hadith Sahîh)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال : كنت جالسا عند رسول الله صلى الله عليه وسلم إذ مر رجل فقال رجل من القوم : يا رسول الله ! إني لأحب هذا الرجل
قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : هل أعلمته ذلك ؟
قال : لا
فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم : قم فأعلمه .
فقام إليه فقال : يا هذا والله إني لأحبك في الله
قال : أحبك الذي أحببتني له
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة ج ١ ص ٧٧٨)

حكم:إسناده صحيح على شرط مسلم

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit le jour de Badr (1): « Levez vous vers un paradis dont la largeur est celle des cieux et de la terre ».
‘Oumayr Ibn Al Houmam Al Ansari (qu’Allah l’agrée) a dit: Ô Messager d’Allah ! Un paradis dont la largeur est celle des cieux et de la terre ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Oui ».
‘Oumayr (qu’Allah l’agrée) a alors dit: Bakh Bakh ! (2)
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) lui a dit: « Qu’est ce qui te pousses à dire Bakh Bakh ? ».
Il a répondu: Non par Allah ô Messager d’Allah ! Si ce n’est l’espérance d’être parmi ses habitants !
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Tu es certes parmi ses habitants ».
Alors il a sorti des dattes de son carquois qu’il a commencé à manger puis il a dit: Si je vis jusqu’à avoir mangé mes dattes, ce serait certes une vie très longue.
Alors il a jeté ce qu’il avait comme dattes puis il a combattu jusqu’à ce qu’il soit tué.
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1901)

(1) Badr est la célèbre bataille qui eu lieu entre les musulmans et les qouraych durant la deuxième année après l’émigration du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) à Médine.

(2) C’est une parole que disent les arabes en situation d’étonnement comme on dit en français : ô ô.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم يوم بدر: قوموا إلى جنة عرضها السماوات والأرض !
قال عمير بن الحمام الأنصاري رضي الله عنه : يا رسول الله ! جنة عرضها السماوات والأرض ؟
قال النبي صلى الله عليه و سلم : نعم .
قال عمير رضي الله عنه : بخ بخ .
فقال النبي صلى الله عليه وسلم : ما يحملك على قولك بخ بخ ؟
قال : لا . والله ! يا رسول الله ! إلى رجاءة أن أكون من أهلها .
فقال النبي صلى الله عليه وسلم : فإنك من أهلها .
فأخرج تمرات من قرنه فجعل يأكل منهن ثم قال : لئن أنا حييت حتى آكل تمراتي هذه إنها لحياة طويلة
فرمى بما كان معه من التمر ثم قاتل حتى قتل
(رواه مسلم في صحيحه رقم ١٩٠١)
.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit:
« Les savants sont les garants des Prophètes auprès des serviteurs d’Allah, tant qu’ils ne fréquentent pas les sultans. Car, quand ils fréquenteront les sultans, ils auront trahi les Prophètes. Prends alors garde à eux et ne les approche plus »
(Rapporté par ‘Aqil dans Jami’ Bayan al-Ilm (1/180) et affaibli par Cheikh Albani dans la Silsila Dai’fa n°2670 vol 6 p 188, Hadith Dai’f)

L’imâm Ibn el Jawzî a cité ce hadith dans son livre « el mawdhoù3ât el koubrâ » (les grandes inventions ) pour montrer que ce hadith est mawdhoù3 (inventé )
( موضوعات ابن الجوزي  –   الصفحة أو الرقم:  1/430)

L’imâm a_Chawkânî (Rahimahou Allah) a citer ce hadith dans son livre « el fawâïd el madjmoù3ah , p/288 » en disant qu’il est mawdhoù3 ( inventé )

L’imâm Hâtim (Rahimahou Allah ) a dit au sujet de ce hadith : هَذَا حَدِيث مُنْكَر : « ce hadith est abominable ! » (mounkar chez les savants de hadith veut dire : un hadith dha3îf « faible » qui en plus contredit un ou des hadith sahih »authentique »)
Voir el 3ilal au hadith n°/1862 d’Ibn Abî Hâtim

Et el hâfidh Ibn Hadjar (Rahimahou Allah ) a citer le isnâd de ce hadith dans son livre « al_Lissân » en disant :
قال أحمد : » تركنا حديثه ، وحرقناه  » . وقال علي : » ليس بثقة  » .وقال النسائي : » متروك

A propos donc du rapporteur de ce hadith « Hafs « : « l’imâm Ahmed a dit sur lui : nous avons délaisser son hadith et ensuite bruler ! Et Ali (Ibn al Madini) a dit : Il n’est pas thiquah (homme de droiture et honnêteté ) , et an_Nassâï a dit : (son hadith) est a délaissé ! »

  عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم :  العُلَماءُ أمناءُ الرُّسلِ علَى عبادِ اللهِ مالم يُخالِطوا السُّلطانَ ، ويَدخلوا في الدُّنيا ، فإذا خالَطوا ودَخلوا في الدُّنيا فقَد خانوا الرُّسُلَ ، فاعتَزِلوهم واحذَروهُم
(رواه العقيلي كما في  » جامع بيان العلم  » (١/١٨٥) و الشيخ الألباني في السلسلة الضعيفة رقم ٢٦٧٠)

حكم  : ضعيف

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Ramadan est rentré alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: Certes ce mois vous est parvenu, il y a dedans une nuit qui est meilleure que mille mois, celui qui est privé d’elle est privé de tout le bien et n’est privé de son bien qu’une personne privée de tout bien ».
(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°1644 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Ibn Maja, Hadith Hasan Sahîh)

L’imam Ibn Jarir At Tabari (mort en 310 du calendrier hégirien) a dit: « Le sens de ceci est qu’un acte qui est pratiqué durant la nuit du destin est meilleur qu’un acte qui serait pratiqué durant mille mois dans lesquels il n’y aurait pas la nuit du destin ».
(Tefsir Tabari vol 24 p 534)

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إن هذا الشهر قد حضركم وفيه ليلة خير من ألف شهر من حرمها فقد حرم الخير كله ولا يحرم خيرها إلا محروم
(رواه ابن ماجه في سننه رقم ١٦٤٤ و صححه الشيخ الألباني في صحيح ابن ماجه)

حكم : حسن صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), « Lorsque le Prophète (ﷺ) voulait rompre le jeûne, il rompait le jeûne avec du lait ».
(Rapporté par Abou Nouaym et authentifié par Cheikh Albani dans Daifa Al Jami n°6127, Hadith Da’if)

عن أنس بن مالك رضي الله عنه رسول الله صلى الله عليه و سلم : كان يَستحِبُّ إذا أفطرَ أنْ يُفطِرَ على لبَنٍ
(رواه أبو نعيم و صححه الشيخ الألباني في ضعيف الجامع رقم ۶۱۲۷)

حكم : ضعيف

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), je n’ai jamais vu le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) prier le maghreb avant d’avoir rompu son jeûne ne serait-ce qu’en buvant une gorgée d’eau ».
(Rapporté par Ibn Hibban dans son Sahih n°3504 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1076, Hadith Sahîh)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه : ما رأيت رسول الله صلى الله عليه وسلم قط صلى صلاة المغرب حتى يفطر ولو على شربة من ماء
(رواه ابن حبان في صحيحه رقم ٣٥٠٤ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠٧٦)

حكم :صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) rompait son jeûne avant de prier en mangeant des dattes fraîches, si ce n’était pas avec des dattes fraîches alors avec des dattes sèches et si ce n’était pas avec des dattes sèches alors avec quelques gorgées d’eau ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°2356 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Abi Daoud, Hadith Hasan Sahîh)

(*) C’est à dire avant de faire la prière du maghreb.

Remarque : Il est rapporté dans certains ahadiths que le Messager d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) rompait le jeûne avec du lait mais ces ahadiths ne sont pas authentiques. Voir par exemple Irwa Al Ghalil vol 4 p 45 et la Silsila Daifa n°6127.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه : كان رسول الله صلى الله عليه وسلم يفطر قبل أن يصلي على رطبات فإن لم تكن رطبات فتمرات فإن لم تكن حسا حسوات من ماء
(رواه أبو داود في سننه رقم ٢٣٥٦ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : حسن صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y a trois invocations qui ne sont pas repoussées (1) : l’invocation du père (2), l’invocation du jeûneur (3) et l’invocation du voyageur (4) ».
(Rapporté par Al Bayhaqi et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1797)

(1) c’est à dire qu’elles sont exaucées.
(2) C’est à dire l’invocation des parents en faveur des enfants. Ici c’est le père qui a été cité mais ceci sous-entend que l’invocation de la mère l’est également car son invocation est encore plus en droit d’être exaucée.
(Fayd Al Qadir, hadith n°3454 et 3456)

(3) L’imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a dit : « Il est recommandé au jeûneur, durant son jeûne, d’invoquer pour les choses importantes de sa vie dans l’au-delà et de sa vie d’ici-bas pour lui et pour les gens qu’il aime parmi les musulmans comme le montre le hadith.
L’invocation du jeûneur est recommandée du début de la journée jusqu’à la fin car dans tout ce laps de temps il est appelé -jeûneur- ».
(Al Majmou’ Charh Al Mouhadhab vol 6 p 422)

(4) C’est à dire jusqu’à ce qu’il retourne chez lui.
(Fayd Al Qadir, hadith n°3456)

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : ثلاثُ دَعَواتٍ لا تُرَدُّ : دعوةُ الوالدِ و دعوةُ الصائمِ و دعوةُ المسافرِ
(رواه البيهقي و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٧٩٧)

حكم :ذكر له شواهد

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui a la responsabilité de quelque chose parmi les affaires des musulmans et les a trompé est dans le feu ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2206, Hadith Sahîh)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من ولي من أمر المسلمين شيئًا فغشهم فهو في النار
(رواه الطبراني و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٢٠٦)

حكم :صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le jour de Ouhoud (1), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est passé près du corps de Hamza Ibn ‘Abdel Moutalib (qu’Allah l’agrée) qui avait été mutilé. Il a dit: « Si je ne craignais pas de faire de la peine à Safiya (2) je l’aurai laissé pour que les fauves et les charognes le mangent et il aurait été ressuscité dans leurs ventres ».
Puis il a demandé qu’on lui apporte un morceau de tissu qu’il a utilisé comme linceul, s’il couvrait sa tête ses pieds se découvraient et s’il couvrait ses pieds, sa tête se découvrait.
Les morts étaient nombreux et le tissu manquait. Alors un homme, deux hommes ou trois étaient mis dans un seul habit puis étaient enterrés dans une seule tombe.
Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) demandait lequel d’entre eux connaissait le plus le Coran (3) et il le mettait en premier en direction de la qibla.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) les a enterrés et n’a pas prié sur eux.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1016 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(1) Ouhoud est le nom d’une montagne proche de Médine et auprès de laquelle il y a eu une grande bataille entre les musulmans et les associateurs durant la troisième année après la hijra du Messager d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) de La Mecque vers Médine.

(2) Il s’agit de Safiya Bint ‘Abdel Moutalib (qu’Allah l’agrée) la tante paternelle du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) qui était donc la soeur de Hamza (qu’Allah l’agrée).
(Touhfatoul Ahwadhi)

(3) Il y a de nombreux bénéfices dans ce hadith concernant les règles funéraires mais ce hadith montre surtout le grand mérite de la personne qui connait le Coran car il est le premier qu’il soit mort ou vivant.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال : أتى رسول الله صلى الله عليه وسلم على حمزة يوم أحد فرآه قد مثل به فقال : لولا أن تجد صفية في نفسها لتركته حتى تأكله العافية حتى يحشر يوم القيامة من بطونها .
ثم دعا بنمرة فكفنه فيها فكانت إذا مدت على رأسه بدت رجلاه وإذا مدت على رجليه بدا رأسه .
فكثر القتلى وقلت الثياب فكفن الرجل والرجلان والثلاثة في الثوب الواحد ثم يدفنون في قبر واحد .
فجعل رسول الله صلى الله عليه وسلم يسأل عنهم أيهم أكثر قرآنا فيقدمه إلى القبلة . فدفنهم رسول الله صلى الله عليه وسلم ولم يصل عليهم
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٠١٦ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Je jure par Celui qui détient mon âme dans Sa main ! Si vous aviez vu ce que j’ai vu vous rigoleriez peu et vous pleureriez beaucoup ».
Ils ont dit: Qu’as-tu vu ô Messager d’Allah ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a répondu: « J’ai vu le paradis et l’enfer ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°426)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : والذي نفسي بيده لو رأيتم ما رأيت لضحكتم قليلا ولبكيتم كثيرا
قالوا : وما رأيت يا رسول الله ؟
قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : رأيت الجنة والنار
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٤٢٦)
.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit « Celui à qui il plaît qu’on lui allonge la vie et qu’on augmente sa subsistance qu’il se comporte avec ses parents avec piété et qu’il lie ses liens de parenté »
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2488, Hadith Hasan li Ghayrihi))
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من سره أن يمد له في عمره ويزاد في رزقه فليبر والديه وليصل رحمه
(رواه أحمد و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٤٨٨)

حكم : حسن لغيره

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée) : Un homme était assis avec le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et l’un de ses fils est venu. Alors l’homme l’a embrassé et l’a assis sur lui.
Puis une fille de l’homme est venue et il l’a prise à côté de lui.
Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Pourquoi n’as-tu pas été juste entre eux (*) ».
(Rapporté par Al Bazzar et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°2883 6/897, Hadith Sahîh)

(*) C’est à dire qu’il a mis sa fille à côté de lui alors qu’il a mis son fils sur lui et il l’a embrassé mais n’a pas embrassé sa fille.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال : كان رجل جالس مع النبي صلى الله عليه وسلم فجاء ابن له فقبله ثم أجلسه في حجره وجاءت ابنة له فأخذها إلى جنبه فقال النبي صلى الله عليه وسلم : ألا عدلت بينهما
(رواه البزار و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٨٨٣)

إسناده صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit « La foi d’un serviteur ne sera pas droite tant que son coeur ne sera pas droit et son coeur ne sera pas droit tant que sa langue ne sera pas droite et il ne rentrera pas dans le paradis tant que son voisin ne sera pas à l’abri de son mal ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2554, Hadith Hasan)
عن أنس ابن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لا يستقيم إيمان عبد حتى يستقيم قلبه ولا يستقيم قلبه حتى يستقيم لسانه ولا يدخل الجنة حتى يأمن جاره بوائقه
(رواه أحمد و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٥٥٤)

حكم : حسن

.

D’après Anas Ibn malik (qu’Allah l’agrée), Zaynab (qu’Allah l’agrée) disait aux épouses du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) : « Ce sont vos familles qui vous ont marié mais moi c’est Allah qui m’a marié du haut des sept cieux (*) ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°7420)

(*) C’est une allusion au verset 37 de la sourate Al Ahzab n°33.

En effet Allah -Le Très Haut- a dit :

Traduction relative et approchée : « Quand tu disais à celui à qui Allah a comblé de bienfaits, tout comme toi-même l’avais comblé : « Gardes pour toi ton épouse et crains Allah ! », et tu cachais en ton âme ce qu’Allah allait rendre public. Tu craignais les gens mais c’est Allah qui est plus digne de ta crainte. Puis quand Zayd eut cessé toute relation avec elle, Nous te l’a fîmes épouser, afin qu’il n’y ait aucun empêchement pour les croyants d’épouser les femmes de leurs fils adoptifs, quand ceux-ci cessent toute relation avec elles. Le commandement d’Allah doit être exécuté »

عن أنس بن مالك رضي الله عنه أن زينب رضي الله عنها كانت تقول لأزواجِ النبيِّ صلَّى اللهُ عليه وسلَّم : زوجَكُنَّ أهاليكُنَّ وزوجَني اللهُ تعالى من فوقِ سبعِ سماواتٍ
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٧٤٢٠)
.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit:
« Il n’y a pas deux hommes qui se sont aimés pour Allah sans que celui que Allah aime le plus soit celui qui aime le plus son compagnon ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3014, Hadith Hasan Sahîh)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ما تحاب رجلان في الله إلا كان أحبهما إلى الله عز وجل أشدهما حبا لصاحبه
(رواه الطبراني و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٠١٤)

حكم : حسن صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), un homme a dit: Ô Messager d’Allah! Untel a un palmier et j’en ai besoin pour ma palmeraie. Ordonnes lui qu’il me le donne afin que je puisse terminer le mur de ma palmeraie.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) dit à l’homme: « Donnes lui et tu aura pour cela un palmier dans le paradis » mais l’homme a refusé.
Abou Dahdah (qu’Allah l’agrée) est allé voir l’homme et lui a dit: Vends moi ton palmier contre ma palmeraie. L’homme a accepté.
Abou Dahdah (qu’Allah l’agrée) est allé voir le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et a dit: Ô Messager d’Allah! J’ai certes vendue ma palmeraie contre le palmier, ainsi donne le à cet homme. Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Combien de grands palmiers pour Abou Dahdah dans le paradis! » et il répéta cela plusieurs fois.
Alors Abou Dahdah (qu’Allah l’agrée) est allé voir sa femme et lui a dit: Ô Oum Dahdah ! Sort de la palmeraie, je l’ai vendue contre un palmier dans le paradis.
Elle a dit alors: Tu a certes fais une vente avec bénéfice.
(Rapporté par Al Hakim dans Al Moustadrak n°2249 qui l’a authentifié et l ‘imam Dhahabi l’a approuvé. Il a également été authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°2964, Hadith Sahîh)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه : أن رجلا قال : يا رسول الله ! إن لفلان نخلة و أنا أقيم نخلي بها فمره أن يعطيني إياها حتى أقيم حائطي بها .
فقال له النبي صلى الله عليه وسلم : أعطها إياه بنخلة في الجنة .
فأبى و أتاه أبو الدحداح رضي الله عنه فقال : بعني نخلك بحائطي .
ففعل . قال : فأتى النبي صلى الله عليه وسلم فقال : يا رسول الله ! إني قد ابتعت النخلة بحائطي فاجعلها له .
فقال النبي صلى الله عليه وسلم : كم من عَذقٍ دوَّاحٍ لأبي الدَّحداحِ في الجنةِ . مِرارًا .
فأتى امرأته فقال : يا أم الدحداح ! اخرجي من الحائط فإني بعته بنخلة في الجنة .
فقالت : قد ربحت البيع
(رواه الحاكم في المستدرك رقم ٢٢٤٩ و صححه ووافقه الذهبي و صححه أيضاً الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٩٦٤)

حكم : إسناده صحيح على شرط مسلم

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) faisait la hijama (1) sur deux veines en bas du cou et entre les épaules et il faisait la hijama le 17 et le 19 (2).
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2051 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(1) Cela consiste a appliquer une ventouse sur certaines parties du corps puis à faire de légères incisions pour faire sortir du sang. C’est ce que les gens appellent communément -une saignée-.

(2) C’est à dire le 17e et le 19e jour du mois lunaire.

Je précise qu’il faut apprendre auprès de ceux qui ont de l’expérience dans cela et ne pas se lancer sans connaissances.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال : كان رسول الله صلى الله عليه وسلم يحتجم في الأخدعين والكاهل وكان يحتجم لسبع عشرة وتسع عشرة
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٠٥١ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Anas ibn Malik (Qu’Allah l’agrée) Le Messager d’Allah (ﷺ)  a dit: {Allah se réjouit plus du repentir de quelqu’un lorsqu’il se repent que ne se réjouirait l’un d’entre vous s’il montait son chameau dans une terre désertique et que son chameau s’échappe tout à coup en emportant sa nourriture et sa boisson.  Il va s’allonger à l’ombre d’un arbre (attendant la mort), car il n’a aucun espoir de retrouver son chameau.  Et alors qu’il est dans cet état de désespoir, voilà que son chameau est là, devant lui!  Il le saisit par la bride et dit, sous l’effet de sa joie excessive: « Seigneur Allah!  Tu es mon serviteur et je suis Ton seigneur! », s’embrouillant tellement sa joie est intense.}
(Rapporté dans Sahih Mouslim n°2747)

Rapporté également dans Sahih Al-Boukhari n°6309

عن أنس بن مالك، – وَهُوَ عَمُّهُ – قَالَ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏ ‏ لَلَّهُ أَشَدُّ فَرَحًا بِتَوْبَةِ عَبْدِهِ حِينَ يَتُوبُ إِلَيْهِ مِنْ أَحَدِكُمْ كَانَ عَلَى رَاحِلَتِهِ بِأَرْضِ فَلاَةٍ فَانْفَلَتَتْ مِنْهُ وَعَلَيْهَا طَعَامُهُ وَشَرَابُهُ فَأَيِسَ مِنْهَا فَأَتَى شَجَرَةً فَاضْطَجَعَ فِي ظِلِّهَا قَدْ أَيِسَ مِنْ رَاحِلَتِهِ فَبَيْنَا هُوَ كَذَلِكَ إِذَا هُوَ بِهَا قَائِمَةً عِنْدَهُ فَأَخَذَ بِخِطَامِهَا ثُمَّ قَالَ مِنْ شِدَّةِ الْفَرَحِ اللَّهُمَّ أَنْتَ عَبْدِي وَأَنَا رَبُّكَ ‏.‏ أَخْطَأَ مِنْ شِدَّةِ الْفَرَحِ ‏‏ ‏.‏
(رواه مسلم في صحيحه رقم ۲۷۴۷)
.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « La place de l’arc de l’un d’entre vous ou de son pied dans le paradis est meilleur que la vie d’ici-bas et tout ce qui s’y trouve. Et si une femme parmi les femmes du paradis apparaissait sur la terre, elle illuminerait l’espace qu’il y a entre les deux et son odeur remplirait ce qu’il y a entre les deux (*) et certes son foulard est meilleur que la vie d’ici-bas et ce qui s’y trouve ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6567)

(*) C’est à dire entre le ciel et la terre.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ولَقابُ قَوسِ أحدِكم أو موضِعُ قدمٍ من الجنةِ خيرٌ من الدنيا وما فيها . ولو أن امرأةً من نساءِ أهلِ الجنةِ اطَّلعَتْ إلى الأرضِ لأضاءَتْ ما بينَهما ولملأَتْ ما بينَهما رِيحًا ولنَصِيفُها خيرٌ منَ الدنيا وما فيها
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٥٦٧)
.

D’après Qays Ibn Wahb, Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée) a dit: Nos anciens parmi les compagnons du Prophète (qu’Allah les agrée) nous ont interdit les choses suivantes: « N’insultez pas vos gouverneurs, ne les trompez pas, ne les détestez pas, craignez Allah et patientez car certes la fin est proche ».
(Rapporté par Ibn Abi ‘Asim dans Kitab Sounna n°1015 et authentifié par Cheikh Albani dans Dhilal Al Janna Fi Takhrij Al Sounna n°1015, Hadith Jayid (1))

(1) Hadith Jayid ça veut dire dans le language propre à la science du hadith que la chaîne de transmetteur est bonne

Rapporté dans le même sujet:

D’après Abou Tamima, ‘Amr Al Bakali (qu’Allah l’agrée) a dit: « Si vous êtes gouvernés par des gouverneurs qui vous ordonnent la prière et la zakat alors la prière derrière eux est permise et il vous est interdit de les insulter ».
(Rapporté par Abou Nouaym dans Ma’rifatou Al Sahaba n°5093 et authentifié par l’imam Ibn Hajar dans Al Isaba Fi Tamyiz Al Sahaba vol 7 p 488)

عن قيس ابن وهب قال أنس بن مالك رضي الله عنه : نهانا كُبَراؤُنا مِنْ أصحابِ رسولِ اللهِ قال : لا تَسُبُّوا أُمَراءَكم ولا تَغُشُّوهم ولا تَبْغَضوهم واتقوا اللهَ واصبِروا فإنَّ الأمرَ قريبٌ
(رواه ابن أبي عاصم في كتاب السنة رقم ١٠١٥ و صححه الشيخ الألباني في ظلال الجنة في تخريج السنة)

حكم : جيد

عن أبي تميمة قال عمرو البكالي رضي الله عنه : إذا كانت عليكم أمراء يأمرونكم بالصلاة و الزكاة حلت لكم الصلاة خلفهم و حرم عليكم سبهم
(رواه أبو نعيم في معرفة الصحابة رقم ٥٠٩٣ و صححه الإمام بن حجر في الإصابة في تمييز الصحابة ج ٧ ص ٤٨٨)

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) était dans un voyage et a fait une halte. Un homme s’est arrêté à côté de lui alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) s’est tourné et a dit: « Ne vais-je pas t’informer du meilleur du Coran ? ».
L’homme a dit: Certes.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a récité: « Al Hamdoulilah Rabil ‘Alamin (*) ».
(Rapporté par Ibn Hibban et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1454, Hadith Sahîh)

(*) C’est à dire qu’il a récité la sourate Al Fatiha n°1

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال : كان النبي صلى الله عليه وسلم في مسير فنزل ونزل رجل إلى جانبه . فالتفت النبي صلى الله عليه وسلم فقال : ألا أخبرك بأفضل القرآن ؟
قال : بلى . فتلا النبي صلى الله عليه وسلم : الحمد لله رب العالمين
(رواه ابن حبان و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٤٥٤)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Imran Ibn Husayn (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit « Celui qui lit le Coran, qu’il demande à Allah par celui-ci (*) car viendront des gens qui liront le Coran et demanderont au gens par celui-ci ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2917 et authentifié par cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)

(*) L’imam ‘Abder Raouf Al Mounawi a dit dans Fayd Al Qadir (hadith n°8956) que le sens de cela est: « qu’il invoque après avoir terminé le Coran par les invocations qui sont rapportées ou bien à chaque fois qu’il lit un verset sur la miséricorde il demande à Allah sa miséricorde, à chaque fois qu’il lit un verset sur le châtiment il demande protection contre le châtiment et ainsi de suite ».

Pour appuyer le premier sens qui a été mentionné par l’imam Mounawi il est bon de citer le récit suivant:

D’après Thabit Al Bounani, lorsque Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée) terminait le Coran il rassemblait ses enfants et les gens de sa maison et il invoquait pour eux.
(Rapporté par Said Ibn Mansour dans ses Sounan n°27 et authentifié par l’imam Ibn Hajar dans Nataij Al Afkar vol 3 p 173, par l’imam Nawawi dans Al Adhkar p 88 et par Cheikh Albani dans Lafdatoul Kabad p 7)

عن عمران بن حصين رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من قرأ القرآن فليسأل الله به فإنه سيجيء أقوام يقرؤون القرآن يسألون به الناس
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٩١٧ و حسنه و حسنه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن


عن ثابت البناني قال : كان أنس بن مالك رضي الله عنه إذا ختم القرآن جمع ولده و أهل بيته و دعا لهم
(رواه سعيد ابن منصور في سننه رقم ٢٧ و صححه الحافظ ابن حجر نتائج الأفكار ج ٣ ص ١٧٣ و الإمام النووي في كتاب الأذكار ص ٨٨ و الشيخ الألباني في لفدة الكبد ص ٧)

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah les agrée) qui a dit: «La plus aimée des couleurs auprès du Prophète salallahou aleyhi wa sallam était le vert.».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°2054, Hadith Hasan)
 عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال كَانَ أَحَبُّ الْأَلْوَانِ إِلَى رَسُولِ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ اَلْخُضْرَةُ
(رواه الطبراني و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ۲۰۵۴)

حكم :حسن

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a fait le hajj sur une monture dont la selle était usée, il était vêtu d’un vieil habit qui valait quatre dirham ou moins que cela puis il a dit: « Ô Allah ! Ceci est le hajj dans lequel il n’y a pas d’ostentation dans les actes ni dans les paroles (*) ».
Rapporté par Tirmidhi dans Chamail Mohamediya n°288 et authentifié par cheikh Albani dans sa correction de Chamail Mohamediya, Hadith Sahîh)

(*) Il y a dans cette invocation une demande adressée à Allah pour qu’Il lui permette de faire un hajj avec sincérité et Allah est certes le Plus Riche, Celui qui se passe de tout associé.
Il n’accepte comme oeuvre que ce qui est fait uniquement pour Lui tandis que celui qui lui donne un associé alors Allah le délaisse lui et son association.

Ainsi celui qui recherche par son hajj les louanges et les éloges des gens alors son hajj n’est pas accepté.
(Charh Ach Camail Mohamediya de Cheikh Abder Razaq Al Badr p 362)

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال : حج النبي صلى الله عليه وسلم على رحل رث وقطيفة خلقة تساوي أربعة دراهم أو لا تساوي ثم قال : اللهم حجة لا رياء فيها ولا سمعة
(رواه الترمذي في الشمائل المحمدية رقم ٢٨٨ و صححه الشيخ الألباني في تحقيقه لهذا الكتاب)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), des invités venus de Bahrain ont été reçus chez le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui).
Alors le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a demandé de l’eau pour les ablutions et a fait les ablutions.
Ils se sont alors dépêchés de prendre l’eau du Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui). Ils ont bu ce qu’il en restait et ce qui en était tombé au sol, ils ont frotté leurs visages, leurs têtes et leurs torses avec (1).
Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) leur a demandé ce qui les a poussé à faire cela?
Ils ont dit: C’est par amour pour toi et ainsi peut-être que Allah nous aimera ô Messager d’Allah.
Alors le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Si vous aimez qu’Allah et son Prophète vous aiment alors soyez assidus à trois choses: la véracité dans la parole, s’acquitter de la amana (2) et le bon comportement avec le voisin, car certes le fait de gêner son voisin fait fondre les bonnes actions comme le soleil fait fondre la glace ».
(Rapporté par Al Khala’i et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°2998)

(1) Ils ont fait ceci car parmi les spécificités du Messager d’Allah (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) il y a le fait qu’il y avait une bénédiction dans son corps.

(2) Le mot arabe Al Amana / الأمانة est un terme général qui signifie l’ensemble des droits dont la personne doit s’acquiter et qu’elle doit préserver (Fayd Al Qadir 1/288)

Nous pouvons classer les différents types de amana dans deux catégories :
1. La amana dans le droit d’Allah qui signifie les adorations qu’Allah a imposé à ses serviteurs
2. La amana dans les droits des créatures qui comprend de nombreuses choses, parmi elles :
– le fait de rendre l’argent qu’une personne nous a confié ou nous a prêté
– le droit des gens dont doit s’acquitter celui qui les gouverne
– le droit des amis ou du conjoint de préserver les secrets
– le fait de respecter la parole que l’on a donné
(Voir Charh Riyad Salihin de Cheikh Otheimine vol 2 p 462)

عن أنس ابن مالك رضي الله عنه قال : نزل بالنبي صلى الله عليه وسلم أضياف من البحرين فدعا النبي بوضوئه فتوضأ . فبادروا إلى وضوئه فشربوا ما أدركوه منه وما انصب منه في الأرض فمسحوا به وجوههم ورؤوسهم وصدورهم
فقال لهم النبي صلى الله عليه وسلم : ما دعاكم إلى ذلك ؟
قالوا : حبًا لك لعل الله يحبنا يا رسول الله !
فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إن كنتم تحبون أن يحبكم الله ورسوله فحافظوا على ثلاث خصال : صدق الحديث وأداء الأمانة وحسن الجوار . فإن أذى الجار يمحو الحسنات كما تمحو الشمس الجليد
(رواه خلعي و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٩٩٨)
.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) passa près d’un arbre dont les feuilles étaient sèches alors il les a tapées avec son bâton ce qui les a fait tomber puis il a dit « Certes – al hamdoulilah wa sobhanallah wa la ilaha illa Allah wa Allahou akbar – font tomber les péchés des serviteurs comme tombent les feuilles de cet arbre ».
(Rapporté par Tirmidhi n°3533 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه : أن النبي صلى الله عليه وسلم مر بشجرة يابسة الورق فضربها بعصاه فتناثر الورق فقال: إِنَّ الْحَمْدَ لِلَّهِ وَسُبْحَانَ اللَّهِ وَلاَ إِلَهَ إِلاَّ اللَّهُ وَاللَّهُ أَكْبَرُ لَتُسَاقِطُ مِنْ ذُنُوبِ الْعَبْدِ كَمَا تَسَاقَطَ وَرَقُ هَذِهِ الشَّجَرَةِ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٥٣٣ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a demandé de l’eau pour les ablutions alors il a lavé son visage une fois, ses bras une fois et ses pieds une fois et il a dit: « Voilà les ablutions sans lesquelles Allah n’accepte pas de prière ». Puis il a demandé qu’on lui apporte de l’eau, il a fait les ablutions en lavant ses membres deux fois chacun et a dit: « Voilà les ablutions de celui qui aura sa récompense multipliée deux fois ». Puis il a demandé de l’eau et a fait ses ablutions en lavant ses membres trois fois alors il a dit: « Voilà mes ablutions et les ablutions des prophètes avant moi ».
(Rapporté par Ibn Chahin et authentifié par cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°261)
عن أنس بن مالك، دعا رسول الله صلى الله عليه وسلم بوضوء فغسل وجهه مرة ويديه مرة ورجليه مرة مرة وقال : هذا وضوء لا يقبل الله عز وجل الصلاة إلا به ثم دعا بوضوء فتوضأ مرتين مرتين وقال : هذا وضوء من توضأ ضاعف الله له الأجر مرتين ثم دعا بوضوء فتوضأ ثلاثا وقال : هذا وضوئي ووضوء الأنبياء قبلي
(رواه ابن شاهن و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٦١)
.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), deux hommes sont sortis de chez le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) lors d’une nuit très sombre. Alors il y a eu une lumière devant eux jusqu’à ce qu’ils se séparent et alors la lumière s’est séparée avec eux (*).
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°3805)

(*) C’est à dire qu’une partie de la lumière est partie avec chacun des deux hommes jusqu’à leur demeure.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال : أن رجلين خرجا من عند النبي صلى الله عليه وسلم في ليلة مظلمة وإذا نور بين أيديهما حتى تفرقا فتفرق النور معهما
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٣٨٠٥)
.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « La mort sera amenée le jour du jugement sous la forme d’un bélier de couleur noire et blanchâtre et elle sera posée entre le paradis et l’enfer; puis un crieur appellera: Ô les gens du paradis !
Ils diront: Nous voilà Ô Seigneur !
Il sera dit: Reconnaissez vous cela ?
Ils diront: Oui Seigneur, ceci est la mort.
Puis un crieur appellera : Ô les gens du feu !
Ils diront: Nous voilà Ô Seigneur!
Il sera dit: Reconnaissez vous cela ?
Ils diront : Oui Seigneur, ceci est la mort.
Alors elle sera égorgée comme on égorge un mouton et ceux là seront en sécurité (1) tandis que les espoirs de ceux-là seront terminés (2) ».
(Rapporté par Abou Ya’la et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3774, Hadith Sahîh)

(1) C’est à dire que les gens du paradis ne craindront plus la mort qui aurait mis fin à leurs récompenses et les délices dans lesquels ils seront.

(2) C’est à dire que les gens du feu espéraient pouvoir mourir afin que leurs châtiments cessent mais l’égorgement de la mort mettra fin à tous leurs espoirs.

عن أنس ابن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : يؤتى بالموت يوم القيامة كأنه كبش أملح فيوقف بين الجنة والنار ثم ينادي مناد : يا أهل الجنة !
فيقولون : لبيك ربنا !
فيقال : هل تعرفون هذا ؟
فيقولون : نعم ربنا هذا الموت
ثم ينادي مناد : يا أهل النار !
فيقولون : لبيك ربنا !
فيقال لهم : هل تعرفون هذا ؟
فيقولون : نعم ربنا هذا الموت .
فيُذبح كما تُذبح الشاة فيأمن هؤلاء وينقطع رجاء هؤلاء
(رواه أبو يعلى و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٧٧٤)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit:
« Il y a trois choses qui suivent le mort, deux reviennent et une seule reste: sa famille, son argent et ses actes le suivent et sa famille et son argent reviennent tandis que ses actes restent ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2960)

Rapporté également par Boukhari dans son Sahih n°6514

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : يتبع الميت ثلاثة فيرجع اثنان ويبقى معه واحد : يتبعه أهله وماله وعمله فيرجع أهله وماله ويبقى عمله
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٩٦٠)
.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit:
« Il y a trois choses qui suivent le mort, deux reviennent et une seule reste: sa famille, son argent et ses actes le suivent et sa famille et son argent reviennent tandis que ses actes restent ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6514)

Rapporté également par Mouslim dans son Sahih n°2960

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : يتبع الميت ثلاثة فيرجع اثنان ويبقى معه واحد : يتبعه أهله وماله وعمله فيرجع أهله وماله ويبقى عمله
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٥١٤)
.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée) : J’ai prié avec le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui), avec Abou Bakr (qu’Allah l’agrée) et avec ‘Omar (qu’Allah l’agrée) et ils ne disaient pas -Bismillah Rahmani Rahim- à voix haute.
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Asl Sifat Salat vol 1 p 279)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال : صليتُ مع رسولِ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلم ومع أبي بكرٍ ومع عمرَ فلم يجهَروا ب بِسْمِ اللهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في أصل صفة الصلاة ج ١ ص ٢٧٩)
.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée) a dit: « Cinquante prières ont été imposées au Messager d’Allah (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) la nuit de l’ascension. Puis elles ont été réduites jusqu’à arriver à 5 prières puis il a été appelé: Ô Muhammad ! Certes la parole ne change pas auprès de moi. Tu auras pour ces cinq l’équivalent de cinquante ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°213 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال : فرضت على النبي صلى الله عليه وسلم ليلة أسري به الصلوات خمسين ثم نقصت حتى جعلت خمسا ثم نودي : يا محمد ! إنه لا يبدل القول لدي وإن لك بهذه الخمس خمسين
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢١٣ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Anas (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a interdit de jeûner 6 jours dans l’année: les 3 jours du techriq (1), le jour du fitr (2), le jour du sacrifice et le jour du vendredi si il est spécifié par rapport aux autres jours.
(Rapporté par Tayalisi et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°6961, Hadith Sahîh)

(1) Les jours du techriq sont les jours 11, 12 et 13 du mois de Dhoul Hijja, c’est à dire les 3 jours qui suivent le ‘id du sacrifice.

(2) Le jour du fitr est le jour du ‘id après la fin du Ramadan.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه أن النبي صلى الله عليه و سلم نهى عن صوم ستة أيام من السنة : ثلاثة أيام التشريق و يوم الفطر و يوم الأضحى و يوم الجمعة مختصة من الأيام
(رواه الطيالسي و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٦٩٦١)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), on n’a jamais demandé une chose au Prophète (ﷺ) pour l’islam sans qu’il ne l’ai donné. Un homme est venu et il lui a donné tout le bétail qu’il y avait entre deux montagnes. Alors cet homme est retourné vers son peuple et a dit: Ô vous le peuple, rentrez dans l’islam ! Certes Muhammad fait des dons et ne craint pas la pauvreté.
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2312)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال : ما سئل رسول الله صلى الله عليه وسلم على الإسلام شيئا إلا أعطاه . فجاءه رجل فأعطاه غنما بين جبلين فرجع إلى قومه ، فقال : يا قوم أسلموا . فإن محمدا يعطي عطاء لا يخشى الفاقة
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٣١٢)
.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Nous les prophètes, nos yeux s’endorment mais nos coeurs ne dorment pas»
(Rapporté par Ibn Sa’d et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°2287, Hadith Sahîh)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إنا معشر الأنبياء تنام أعيننا و لا تنام قلوبنا
(رواه ابن سعد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٢٢٨٧)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit:
« Personne ne sera croyant (*) tant que je ne serais pas plus aimé auprès de lui que son enfant, que son père et que tous les hommes ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°44)

(*) C’est à dire qu’il n’aura pas la foi complète, pas qu’il est mécréant.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لا يؤمن أحدكم حتى أكون أحب إليه من ولده ووالده والناس أجمعين
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٤٤)
.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit:
« On m’a fait aimé de votre vie d’ici-bas les femmes et le parfum et la réjouissance de mes yeux se trouve dans la prière »
(Rapporté par Nasai et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°3124, Hadith Sahîh)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : حبب إلي من دنياكم : النساء و الطيب و جعلت قرة عيني في الصلاة
(رواه النسائي و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٣١٢٤)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit:
« Celui qui ne verse pas la zakat sera dans le feu le jour du jugement »
(Rapporté par Tabarani et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°5807, Hadith Hasan)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : مانع الزكاة يوم القيامة في النار
(رواه الطبراني و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٥٨٠٧)

حكم : حسن

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit : « Celui qui a deux langues (*), Allah va lui donner deux langues de feu le jour de la résurrection ».
(Rapporté par Ibn Abi Dounia et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2950, Hadith Sahîh li Ghayrihi)

(*) C’est à dire celui qui a un discours devant certaines personnes et un autre discours devant d’autres personnes.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من كان ذا لسانين جعل الله له يوم القيامة لسانين من نار
(رواه بن أبي دنيا و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٩٥٠)

حكم : صحيح لغيره

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui prie en groupe pour Allah durant 40 jours en attrapant le premier tekbir (*), il lui est inscrit deux protections: une protection contre le feu et une protection contre l’hypocrisie ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°241 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)

(*) C’est à dire qu’il est présent dans le rang des prieurs lorsque l’imam dit -Allahou Akbar- pour débuter la prière.

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من صلى لله أربعين يوما في جماعة يدرك التكبيرة الأولى كتب له براءتان براءة من النار وبراءة من النفاق
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٤١ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Lors de la nuit durant laquelle on m’a fait faire l’ascension, je suis allé vers des gens à qui on coupait les lèvres avec des tenailles de feu.
J’ai dit: Qui sont ceux-là ô Djibril ?
Il a dit: Ce sont ceux qui font les sermons dans ta communauté, qui disent ce qu’ils ne font pas et lisent le livre d’Allah mais ne le mettent pas en pratique ».
(Rapporté par Al Bayhaqi et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2327, Hadith Sahih)
عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : أتيت ليلة أسري بي على قوم تقرض شفاههم بمقاريض من نار .
فقلت : من هؤلاء يا جبريل ؟
قال : خطباء أمتك الذين يقولون ما لا يفعلون ويقرؤون كتاب الله ولا يعملون به
(رواه البيهقي و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٣٢٧)

حكم : صحيح

.

D’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit : « Voyagez de nuit car certes la terre est pliée la nuit ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°2571 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Sahîh)

Ce hadith est une incitation à voyager la nuit car le voyage y est plus facile
(Charh Sounan Abi Daoud de cheikh Al Abad cours n°304)

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : عليكم بالدلجة فإن الأرض تطوى بالليل ‏ »‏ »
(رواه أبو داود في سننه رقم ٢٥٧١ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

.