‘Abdoullâh Ibn ‘Abbas [143 / 1160 Hadiths ]


D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « La bénédiction descend au milieu du plat, ainsi mangez depuis ses côtés et ne mangez pas depuis son milieu ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1805 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

L’imam Al Moubarakafouri a dit que ce hadith montre qu’il est légiféré de manger les côtés du plat avant le milieu.
(Touhfatoul Ahwadhi)

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه وسلم : البرَكَةُ تنزلُ وَسطَ الطَّعامِ ، فَكُلوا من حافَتيهِ ، ولا تأكُلوا مِن وسطِهِ
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٨٠٥ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), Abou Bakr (qu’Allah l’agrée) a dit au Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) : Ô Messager d’Allah ! Tu as pris des cheveux blancs.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) lui dit: « Ce sont les sourates Houd (1), l’Événement (2), les Envoyés (3), la Nouvelle (4) et l’Obscurcissement (5) qui m’ont donné des cheveux blancs ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3297 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(1) Il s’agit de la sourate n°11
(2) Il s’agit de la sourate n°56
(3) Il s’agit de la sourate n°21
(4) Il s’agit de la sourate n°78
(5) Il s’agit de la sourate n°81

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال : قال أبو بكر رضي الله عنه : يا رسول الله قد شبت
قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : شيبتني هود و الواقعة و المرسلاث و عم يتساءلون و إذا الشمس كورت
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٢٩٧ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) : Un ansari (1) parmi les compagnons du Prophète (qu’Allah l’agrée) m’a informé qu’une nuit ils étaient assis avec le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) lorsqu’une étoile filante a été envoyée.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Que disiez vous dans la Jahiliya (2) lorsqu’une étoile filante comme celle-ci était envoyée ? ».
Ils ont dit : Allah et son Messager sont plus savant. Nous disions que durant cette nuit un homme important est né et un homme important est mort.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Certes les étoiles filantes ne sont pas envoyées pour la mort de quelqu’un ni pour sa naissance mais il s’agit plutôt de notre Seigneur, lorsqu’il décrète une chose les anges qui portent le trône font le tesbih (3) puis les gens des cieux (4) qui sont en dessous d’eux font le tesbih jusqu’à ce que le tesbih arrive aux gens du ciel de l’ici-bas.
Puis ceux qui sont en dessous des anges qui portent le trône leur disent : Qu’a dit votre Seigneur ?
Alors ils les informent de ce qu’Il a dit.
Ensuite les gens des cieux se posent la question les uns les autres jusqu’à ce que l’information arrive au ciel de l’ici-bas et alors les djinns prêtent l’oreille et la dérobent.
Puis les djinns déposent brièvement l’information auprès de leurs biens-aimés (5).
Ainsi ce qu’ils disent comme vérité est certes vrai mais ils y insèrent et rajoutent à ce qui leur a été transmis ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2229)

(1) C’est à dire que c’était un compagnon originaire de Médine (qu’Allah l’agrée).
(2) La Jahiliya est le donnée à la période qui a précédé l’Islam durant laquelle l’ignorance était très répandue.
(3) C’est à dire qu’ils disent -Sobhanalah-.
(4) C’est à dire les anges.
(5) C’est à dire les devins, les voyants…

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال : أخبرني رجلٌ من أصحابِ النبيِّ رضي الله عنه من الأنصارِ أنّهم بينما هم جلوسٌ ليلةً مع رسولِ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلَّمَ رُمِيَ بنجمٍ
فقال لهم رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلَّمَ : ماذا كنتُم تقولون في الجاهليةِ إذا رُمِيَ بمثلِ هذا ؟
قالوا : اللهُ ورسولُه أعلمُ كنّا نقول : وُلِدَ الليلةَ رجلٌ عظيمٌ ومات رجلٌ عظيمٌ
فقال رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلَّمَ : فإنّها لا يُرمَى بها لموتِ أحدٍ ولا لحياتِه ولكنَّ ربَّنا إذا قضى أمرًا سبَّح حمَلَةُ العرشِ ثمّ سبَّح أهلُ السماءِ الذين يلونهم حتّى يبلغَ التَّسبيحُ أهلَ هذه السماءِ الدّنيا ثمّ قال الذين يلون حملةَ العرشِ لحملةِ العرشِ : ماذا قال ربُّكم ؟
فيخبِرونهم ماذا قال فيستخبر بعضُ أهلِ السماواتِ بعضًا حتّى يبلغ الخبرُ هذه السّماءَ الدُّنيا فتخطَّفَ الجنُّ السمعَ فيقذفون إلى أوليائِهم ويرمون به
فما جاءوا به على وجهِه فهو حقٌّ ولكنّهم يقرِفون فيه ويزيدون
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٢٢٩
.

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui insulte mes compagnons, que la malédiction d’Allah, des anges et de tous les hommes soit sur lui ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°6285, Hadith Hasan)
عن بن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من سبَّ أصحابي ، فعليه لعنةُ اللهِ ، و الملائكةِ ، و الناسِ أجمعِينَ
(رواه الطبراني و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٦٢٨٥)

حكم : حسن

.

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui que vous trouvez qui pratique l’acte du peuple de Lot, alors tuez celui qui pratique l’acte et celui sur qui il est pratiqué (*) ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4462 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Hasan Sahih)

(*) Je précise et j’insiste sur le fait que les peines prescrites de l’Islam ne peuvent être appliquées que par un gouverneur musulman ou par une personne qu’il aura nommé pour cela et pas par des personnes du commun.
Il est donc strictement interdit de porter atteinte physiquement à ces gens.

عن ابن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من وجدتموهُ يعملُ عمل قومِ لوطٍ فاقتلوا الفاعلَ والمفعولَ بهِ
(رواه أبو داود في سننه رقم ٤٤٦٢ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : حسن صحيح

.

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Allah ne regarde pas un homme qui a un rapport avec un homme ou avec une femme par son derrière ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1165 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Hasan)

l’homosexualité est interdit par le consensus de la communauté

L’imam Al Bayhaqi (mort en 458) a dit dans son ouvrage Al Sounan Al Koubra vol 8 p 402: « Chapitre: Ce qui est rapporté concernant l’interdiction de l’homosexualité et l’interdiction d’avoir un rapport sexuel avec un animal en plus du fait que ces deux choses sont interdites par consensus ».

L’imam Al Qortobi (mort en 671) a dit dans son Tefsir vol 9 p 274: « Les savants sont en divergence sur la manière dont doit être appliquée la peine à celui qui a commis le péché de l’homosexualité après avoir été en consensus sur l’interdiction de ceci ».

L’imam Dhahabi (mort en 748) a dit dans son ouvrage Al Kabair p 201: « Les musulmans sont en consensus sur le fait que l’homosexualité fait partie des grands péchés ».

Remarque importante:
Ce qui a été cité précédemment concerne les relations sexuelles entre hommes, c’est ceci que l’on appelle ‘اللواط ‘ en langue arabe
Mais les relations sexuelles entre femmes que l’on appelle en arabe ‘ السحاق ‘ même si elles sont moins graves font aussi partie des grands péchés comme l’a mentionné l’imam Ibn Hajar Al Haytami (mort en 973) dans son ouvrage Al Zawajir An Iqtiraf Al Kabair vol 2 p 152.

عن بن عباس رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : لا ينظرُ اللهُ إلى رجلٍ أتَى رجلًا أو امرأةً في الدبرِ
(رواه الترمذي في سننه رقم ١١٦٥ و حسنه و حسنه أيضا الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Maudit est celui qui insulte son père, maudit est celui qui insulte sa mère, maudit est celui qui égorge pour un autre qu’Allah, maudit est celui qui change les limites des terres (*), maudit est celui qui égare un aveugle du chemin, maudit est celui qui a un rapport sexuel avec un animal, maudit est celui qui pratique l’acte du peuple de Lot ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°5891, Hadith Sahih)

(*) C’est à dire que si il y a une chose qui fait la limite entre deux terrains, celui qui bouge cette limite afin de s’accaparer injustement une partie de la terre de son voisin est maudit.

عن بن عباس رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : ملعونٌ مَنْ سبَّ أباهُ ، ملعونٌ مَنْ سَبَّ أُمَّهُ ، ملعونٌ مَنْ ذبَحَ لغيرِ اللهِ ، ملعونٌ مَنْ غَيَّرَ تُخومَ الأرضِ ، ملعونٌ مَنْ كَمَهَ أَعْمَى عَنْ طريقٍ ، ملعونٌ مَنْ وقعَ على بهيمَةٍ ، ملعونٌ مَنْ عمِلَ بعمَلِ قومِ لوطٍ
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٥٨٩١)

حكم : صحيح

.

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit à un homme alors qu’il l’exhortait: « Profite de cinq choses avant cinq choses: de ta jeunesse avant ta vieillesse, de ta santé avant ta maladie, de ta richesse avant ta pauvreté, de ton temps libre avant ton occupation et de ta vie avant ta mort ».
(Rapporté par Al Hakim et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3355)

(*) Le sens est de profiter des cinq choses mentionnées dans le hadith pour se rapprocher d’Allah et faire le maximum d’actes d’obéissance avant que le serviteur ne soit privé de ces choses et ainsi ne soit plus capable de faire les bonnes actions qu’il pouvait faire auparavant.

عن ابن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم لرجل وهو يعظه : اغْتَنِمْ خَمْسًا قبلَ خَمْسٍ : شَبابَكَ قبلَ هِرَمِكَ ، وصِحَّتَكَ قبلَ سَقَمِكَ ، وغِناكَ قبلَ فَقْرِكَ ، وفَرَاغَكَ قبلَ شُغْلِكَ ، وحَياتَكَ قبلَ مَوْتِكَ .
(رواه الحاكم و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٣٥٥)

حكم : صحيح

.

D’après Ibn ‘Abbas rapporte que Omar a dit « Je crains qu’après le passage d’une longue période quelqu’un dise: « Nous ne trouvons pas la lapidation dans le Livre d’Allah », et qu’on s’égare de délaisser une prescription révélée par Allah. [Sachez donc] que la lapidation doit être appliquée contre quiconque commet l’adultère étant marié, lorsqu’il y a des témoins ou que la preuve résulte d’une grossesse ou d’un aveu (Le sous-narrateur, « Sufyân » a ajouté: c’est ainsi que j’ai retenu ces paroles). [Sachez aussi que] le Messager d’Allah (ﷺ) a appliqué la lapidation et nous l’avons aussi appliquée après lui.»
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6829)
عن ابن عباس ـ رضى الله عنهما ـ قَالَ قَالَ عُمَرُ لَقَدْ خَشِيتُ أَنْ يَطُولَ بِالنَّاسِ زَمَانٌ حَتَّى يَقُولَ قَائِلٌ لاَ نَجِدُ الرَّجْمَ فِي كِتَابِ اللَّهِ‏.‏ فَيَضِلُّوا بِتَرْكِ فَرِيضَةٍ أَنْزَلَهَا اللَّهُ، أَلاَ وَإِنَّ الرَّجْمَ حَقٌّ عَلَى مَنْ زَنَى، وَقَدْ أَحْصَنَ، إِذَا قَامَتِ الْبَيِّنَةُ، أَوْ كَانَ الْحَمْلُ أَوْ الاِعْتِرَافُ ـ قَالَ سُفْيَانُ كَذَا حَفِظْتُ ـ أَلاَ وَقَدْ رَجَمَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم وَرَجَمْنَا بَعْدَهُ‏.‏
(رواه البخاري في صحيحه رقم ۶۸۲۹)
.

D’après ‘lkrima, d’après Ibn ‘Abbas (Qu’Allah les agrées) au sujet de la parole d’Allah:

{Quant à la vision que Nous t’avons montrée, Nous ne l’avons faite que pour éprouver les gens} (Sourate 17: Le Voyage noctune, Verset 60)
« Il s’agit là, dit-il, d’une vision avec l’oeil et qui fut offerte au Messager d’Allah (ﷺ) pendant son Voyage nocturne vers le Temple de Jérusalem.»

« Et: {tout comme l’arbre maudit mentionné dans le Coran}(*) (Sourate 17: Le Voyage noctune, Verset 60) est une allusion à l’arbre d’az-Zaqqûm.»
(Rapporté Par Al Boukhari dans son Sahih n°3888)

(*) Les Versets relatifs à L’arbre de Zaqoum

Allah a dit dans la sourate Saffat n°37 versets 62 à 66: « Est-ce que ceci est meilleur comme séjour ou bien l’arbre de Zaqoum ? Nous avons fait de lui une épreuve pour les injustes, c’est un arbre qui sort de la base de la fournaise. Ses fruits sont comme des têtes de diables. Ils vont certes en manger et en remplir leurs ventres ».

Allah a dit dans la sourate Doukhan n°44 versets 43 à 46: « Certes l’arbre de Zaqoum sera la nourriture du pécheur, comme du métal en fusion, il bouillonnera dans les ventres comme le bouillonnement de l’eau ».

Allah a dit dans la sourate Al Waqi’a n°56 verset 51 et 52: « Puis vous allez ô vous les égarés, les menteurs certes manger de l’arbre de Zaqoum et vous vous en remplirez le ventre ».

عن عكرمة، عن ابن عباس ـ رضى الله عنهما ـ فِي قَوْلِهِ تَعَالَى ‏{‏وَمَا جَعَلْنَا الرُّؤْيَا الَّتِي أَرَيْنَاكَ إِلاَّ فِتْنَةً لِلنَّاسِ‏}‏ قَالَ هِيَ رُؤْيَا عَيْنٍ، أُرِيَهَا رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم لَيْلَةَ أُسْرِيَ بِهِ إِلَى بَيْتِ الْمَقْدِسِ‏.‏ قَالَ وَالشَّجَرَةَ الْمَلْعُونَةَ فِي الْقُرْآنِ قَالَ هِيَ شَجَرَةُ الزَّقُّومِ‏.‏
(رواه البخاري في صحيحه رقم ۳۸۸۸)
.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est né le lundi, il a reçu la prophétie le lundi, il est mort le lundi, il est sorti pour la hijra de La Mecque à Médine le lundi, il est arrivé à Médine le lundi et il a levé la pierre noire le lundi.
(Rapporté par Ahmed dans son Mousnad n°2506 et authentifié par Cheikh Ahmed Chakir dans sa correction du Mousnad vol 4 p 172, Hadith Isnad Sahih)

L’imam Ibn Kathir (mort en 774 du calendrier hégirien) a dit : « Il n’y aucune divergence sur le fait qu’il soit né un lundi ».
(Al Bidaya Wa Nihaya vol 3 p 374)

Ensuite les savants ont été en divergence sur le fait de savoir la date du lundi du mois de Rabi’ Al Awal durant lequel le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est né.
L’imam Ibn Kathir a cité 6 avis sur le sujet dans l’ouvrage mentionné ci-dessus.

Il y a deux avis qui se distinguent des autres :

– Le fait que la naissance ai eu lieu le lundi 8

L’imam Malik a rapporté ceci du tabi’i Mouhammad Ibn Joubeyr Ibn Mout’im (mort en 99 du calendrier hégirien) avec une chaîne de transmission authentique.
(Voir Sahih Al Sira Nabawiya de cheikh Albani p 13)

L’imam Ibn Hajar (mort en 852 du calendrier hégirien) a dit : « Ceci est ce que montre la plupart des récits ».

L’imam Abou ‘Omar Ibn ‘Abdel Bar (mort en 463 du calendrier hégirien) a dit : « C’est l’avis que les historiens ont authentifié et ont jugé comme juste ».
(Voir Souboul Al Houda Wa Rachad Fi Sira Kheyr Al ‘Ibad vol 1 p 404)

– Le fait que la naissance ai eu lieu le lundi 12

L’imam Ibn Kathir (mort en 774 du calendrier hégirien) a dit : « Ceci est l’avis connu de la majorité ».
(Al Bidaya Wa Nihaya vol 3 p 375)

Remarque : Quand le Prophète est-il mort ?

Les savants sont en consensus sur le fait que le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est mort un lundi (voir le hadith de Anas Ibn Malik dans Sahih Al Boukhari n°680 et dans Sahih Mouslim n°419) ainsi que sur le fait qu’il soit mort durant le mois de Rabi’ Al Awal.

L’imam Ibn Hajar (mort en 852 du calendrier hégirien) a dit : « Il n’y a pas de divergence sur le fait que le décès du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) ai eu lieu un lundi et que ceci ai eu lieu durant le mois de Rabi’ Al Awal, ceci est comme un consensus ».
(Fath Al Bari 8/129)

L’imam Ibn Kathir (mort en 774 du calendrier hégirien) a dit : « L’avis répandu est que son décès a eu lieu le lundi 12 du mois de Rabi’ Al Awal ».
(Al Fousoul Fi Sirati Rasoul p 260)

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال : وُلِدَ النبيُّ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ يومَ الاثنينِ واستُنْبِئَ يومَ الاثنينِ وتوفيَ يومَ الاثنينِ وخرج مهاجرًا من مكةَ إلى المدينةِ يومَ الاثنينِ وقَدِمَ المدينةَ يومَ الاثنينِ ورفِعَ الحجرُ الأسودُ يومَ الاثنينِ
(رواه الإمام أحمد في مسنده رقم ٢٥٠٦ و صححه الشيخ أحمد شاكر في تحقيق المسند ج ٤ ص ١٧٢)

حكم : إسناده صحيح

.

D’après Ibn Abbas (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Les meilleurs d’entre vous sont ceux qui ont les épaules les plus douces dans la salat ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounann°672 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Sahih)

Les savants ont expliqué ce hadith de trois manières:
– il désigne la personne qui lorsqu’on lui demande d’aligner le rang dans le prière en commun accepte sur le champ et ne fait pas preuve d’orgueil
– il désigne la personne qui est concentrée dans sa prière et ne bouge pas et ainsi il ne gêne pas la personne à côté d’elle
– il désigne également celui qui laisse facilement entrer dans le rang une personne arrivée en retard ou celle qui veut combler un vide

Ces explications sont tirées de l’ouvrage Awn Al Ma’boud Charh Sounan Abi Daoud.

عن بن عباس رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه وسلم : خياركم ألينكم مناكب في الصلاة
(رواه أبو داود في سننه رقم ٦٧٢ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

.

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: «Il n’y a aucun musulman qui a deux filles et se s’occupent bien d’elles sans qu’elles le fassent rentrer dans le paradis »
(Rapporté par Boukhari dans Al Adab Al Moufrad et authentifié par cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°2776, Hadith Jayyid li Chawaahid)
عن ابن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : ما من مسلم تدرك له ابنتان فيحسن إليهما صحبهما إلا أدخلتاه الجنة
(رواه البخاري في الأدب المفرد و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٧٧٦)

حكم : جيد لشواهده

.

D’après Abdallah Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (ﷺ) n’a jamais combattu un peuple sans l’avoir auparavant appelé (*).
(Rapporté par Darimi et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha vol 6 p 294, Hadith Isnad Sahih ‘Ala Chart As-Shayakhin)

(*) C’est à dire sans l’avoir appelé à l’Islam.

Annotations:

– L’importance de l’appel à Allah et à sa religion car même dans un moment de combat, la recommandation qu’à faite le Prophète (ﷺ) concernait la da’wa.

– Le mérite d’inviter les gens à Allah car le fait d’être la cause pour qu’une seule personne rentre dans l’Islam est meilleure que la plus grande des richesses.

– L’objectif du djihad n’est pas de tuer des mécréants mais qu’ils soient guidés vers l’Islam.

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال : ما قاتل رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ قومًا قطُّ إلا دعاهُم
(رواه الدارمي و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة ج ٦ ص ٢٩٤)

حكم : إسناده صحيح على شرط الشيخين

.

D’après Abdallah ibn ‘Abbas et Anas Ibn Malik (qu’Allah les agrées), le Prophète (ﷺ) a dit: « La victoire vient avec la patience, le soulagement vient avec l’angoisse et la difficulté vient avec la facilité ».
(Rapporté par Ahmed, et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°6809, Hadith Sahih)
عن عبدالله بن عباس و أنس بن مالك رضي الله عنهم قال رسول الله صلّى الله عليه و سلم : – النصرُ معَ الصبرِ ، والفرَجُ مع الكرْبِ : وإِنَّ مع العسرِ يُسْرًا
(رواه أحمد و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ۶۸۰۶)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée lui et son père) : J’ai entendu le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) dire : « Certes le fait de toucher la pierre noire et le coin yéménite fait partir les péchés ».
Je l’ai entendu dire : « Celui qui fait sept tours de tawaf (1) en les comptant (2) et prie deux unités de prière est comme celui qui a affranchi un esclave ».
Et je l’ai également entendu dire : « Aucun homme n’a levé son pied ou l’a posé sans qu’il ne lui soit inscrit 10 bonnes actions, qu’il lui soit enlevé 10 péchés et qu’il soit élevé de 10 degrés (3) ».
(Rapporté par l’imam Ahmed dans son Mousnad n°4462 et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1139, Hadith Sahîh li Ghayrihi)

(1) Le tawaf est une adoration qui consiste à faire sept tours autour de la Ka’ba.
Cette adoration est légiférée durant les rites du hajj, durant les rites de la ‘omra ou bien de manière surérogatoire.
(2) Cheikh Albani a dit: « Il y a dans ceci une allusion au fait que les actes méritoires qui sont conditionnés par un nombre précis, il faut forcément s’accrocher à ce nombre précis sans rien y rajouter ni y enlever ».
(Sahih Targhib vol 2 p 26)

(3) Ceci est la récompense des pas effectués dans le tawaf.

D’après Abou Bichr : Sa’id Ibn Joubeyr (mort en 95 du calendrier hégirien) faisait le tawaf alors qu’il y avait une inondation.
L’eau lui arrivait au niveau du nombril et une autre fois elle lui arrivait au niveau du torse (*).
(Rapporté par Al Fakihi dans Akhbar Mekka n°481 et authentifié par Cheikh Wasiyou Allah ‘Abbas dans son ouvrage Al Masjid Al Haram Tarikhouhou Wa Ahkamouh p 392)

(*) C’est à dire que compte tenu des grandes récompenses qui sont accordées à celui qui fait le tawaf, les premiers musulmans étaient très assidus à pratiquer cette adoration même si cela pouvait comporter une difficulté.
Ainsi ceci doit motiver les croyants qui voyagent à La Mecque et les pousser à multiplier les tawafs.

عن أبي بشر قال : كان سعيد بن جبير يطوف بالبيت زمن الماء والماء يأخذه إلى سرته ومرة إلى ثندوته
(رواه الفاكهي في أخبار مكة رقم ٤٨١ و صححه الشيخ وصي الله عباس في كتابه المسجد الحرام تاريخه وأحكامه ص ٣٩٢)

عن عبدالله بن عمر رضي الله عنهما قال : سمعتُ رسولَ اللهِ صلَّى اللهُ عليهِ وسلّمَ يقولُ : إن استلامَ الحجر الأسود والركن اليمانيّ
وسمعته يقولُ : من طاف أسبوعًا يحصيه وصلى ركعتين كان له كعِدلِ رقبةٍ
وسمعته يقولُ : ما رفع رجلٌ قدمًا ولا وضعَها إلا كُتبت له عشرُ حسناتٍ وحُطَّ عنه عشرُ سيئاتٍ ورُفِع له عشرُ درجاتٍ
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١١٣٩)

حكم : صحيح لغيره

.

D’après ‘Ata [rapporte avoir] entendu, ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) a dit : réciter comme suit:

{ Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter qu’avec grande difficulté, il y a un compensation : nourrir un pauvre }.
(Sourate Al Baqara n°2 verset 184)

Ibn ‘Abbas a dit: « Ce verset n’est pas abrogé. Il concerne le vieil homme et la vieille femme qui n’ont pas la capacité de jeûner. Ils doivent nourrir un pauvre pour chaque jour ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°4505)

Ce qu’on déduit du hadith:

– La personne âgée dont la faiblesse fait qu’elle ne peut que difficilement supporter le jeûne n’est pas obligée de jeûner le mois de Ramadan

L’imam Ibn Al Moundhir (mort en 318 du calendrier hégirien) a dit : « Les savants sont en consensus sur le fait que le vieil homme et la vieille femme qui ne sont pas capables de jeûner peuvent rompre le jeûne »
(Al Ijma’ n°153 p 60)

– La personne âgée qui n’a pas jeûné à cause de sa faiblesse devra nourrir un pauvre pour chaque jour non-jeûné

En Complément:

D’après Thabit Al Bounani : Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée) a vieilli au point où il ne pouvait plus supporter le jeûne. Alors il rompait et nourrissait.
(Rapporté par ‘Abder Razaq dans son Mousannaf n°7570 et authentifié par Cheikh Salim Al Hilali dans sa correction du Mouwatta de l’imam Malik vol 2 p 361)

عن ثابت البناني قال : كبر أنس بن مالك رضي الله عنه حتى كان لا يطيق الصيام فكان يفطر و يطعم
(رواه عبدالرزاق في مصنفه رقم ٧٥٧٠ و صححه الشيخ سليم الهلالي في تحقيق موطأ الإمام مالك ج ٢ ص ٣٦١)

عن عطاءٍ، سمع ابن عباسٍ، يَقْرَأُ ‏{‏وَعَلَى الَّذِينَ يُطَوَّقُونَهُ فِدْيَةٌ طَعَامُ مِسْكِينٍ ‏}‏‏.‏ قَالَ ابْنُ عَبَّاسٍ لَيْسَتْ بِمَنْسُوخَةٍ، هُوَ الشَّيْخُ الْكَبِيرُ وَالْمَرْأَةُ الْكَبِيرَةُ لاَ يَسْتَطِيعَانِ أَنْ يَصُومَا، فَلْيُطْعِمَانِ مَكَانَ كُلِّ يَوْمٍ مِسْكِينًا‏.‏
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٤٥٠٥)
.

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « La guérison se trouve dans trois choses: l’incision de celui qui fait la hijama (*), une gorgée de miel ou une cautérisation par le feu et j’interdis à ma communauté la cautérisation ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5681)

(*) Cela consiste à appliquer une ventouse sur certaines parties du corps puis à faire de légères incisions pour faire sortir du mauvais sang. C’est ce que les gens appellent communément -une saignée-.
Je précise qu’il faut apprendre auprès de ceux qui ont de l’expérience dans cela et ne pas se lancer sans connaissances.

عن ابن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : الشفاء في ثلاثة : في شرطة محجم ، أو شربة عسل ، أو كية بنار ، وأنا أنهى أمتي عن الكي
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٥٦٨١)
.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) : ‘Ali Ibn Abi Talib (qu’Allah l’agrée) a dit à ‘Omar (qu’Allah l’agrée) : « Ne sais-tu pas que la plume a été levée pour le fou jusqu’à ce qu’il retrouve la raison, pour l’enfant jusqu’à ce qu’il soit pubère et pour celui qui dort jusqu’à ce qu’il se réveille ? ».
(Rapporté par Al Baghawi dans Mousnad Ibn Al Ja’d et authentifié par Cheikh Albani dans Moukhtasar Sahih Al Boukhari vol 3 p 400 Hadith n°1163, Isnad Sahih)

L’imam Ibn Battal (mort en 449 du calendrier hégirien) a dit : « Les savants sont en consensus sur le fait que les adorations et les actes obligatoires ne deviennent obligatoires qu’au moment de la puberté ».
(Voir ‘Omdatoul Qari Charh Sahih Al Boukhari vol 11 p 98)

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما أنّ علي بن أبي طالب رضي الله عنه قال أَلَمْ تَعْلَمْ أَنَّ الْقَلَمَ رُفِعَ عَنْ ثَلاَثَةٍ: عَنِ الْمَجْنُونِ حَتَّى يُفِيقَ، وَعَنِ الصَّبِىِّ حَتَّى يُدْرِكَ، وَعَنِ النَّائِمِ حَتَّى يَسْتَيْقِظَ؟
(رواه البغوي في مسند ابن الجعد و صححه الشيخ الألباني في مختصر صحيح البخاري ج ٣ ص ٤٠٠ رقم ۱۱۶۳)

حكم : وصله البغوي في « الجعديات » بسند صحيح عنه

.

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), les Qouraych ont dit au Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui): Invoque pour nous ton Seigneur pour qu’il nous transforme Safa (*) en or et si elle devient de l’or nous te suivons.
Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a invoqué son Seigneur et Djibril lui est venu et a dit: Certes ton Seigneur te passe le salam et te dit: « Si tu veux Safa va devenir pour eux de l’or et celui d’entre eux qui mécroit je vais le châtier d’un châtiment dont personne dans les mondes n’a jamais été châtié et si tu veux je leur ouvre la porte du repentir et de la miséricorde ».
Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Je choisis plutôt la porte du repentir et de la miséricorde ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3142, Hadith Sahih)

(*) C’est le nom d’une petite montagne à La Mecque.

عن ابن عباس رضي الله عنهما : قالتْ قُرَيشٌ للنَّبيِّ صلَّى اللهُ عليه وسلَّم: ادْعُ لنا ربَّكَ يَجعَلْ لنا الصَّفَا ذهبًا، فإنْ أَصبَحَ ذهبًا اتَّبَعْناكَ. فدعَا ربَّهُ، فأَتاهُ جِبريلُ عليه السَّلامُ، فقال: إنَّ ربَّكَ يُقْرِئُكَ السَّلامَ، ويَقولُ لكَ: إنْ شِئْتَ أَصبَح لهُمُ الصَّفَا ذهبًا؛ فمَن كَفَر منهُم عذَّبْتُه عذابًا لا أُعَذِّبُه أحدًا مِنَ العالَمينَ، وإنْ شِئْتَ فتَحْتُ لهُم بابَ التَّوبةِ والرَّحمةِ. قال: بل بابَ التَّوبةِ والرَّحمةِ.
رواه الطبراني و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣١٤٢)

حكم : صحيح

.

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque Ibrahim, l’ami privilégié d’Allah, est venu vers le lieux où les rites sont pratiqués, Chaytan s’est présenté à lui près de la stèle aqaba, Ibrahim l’a alors lapidé de sept pierres jusqu’à l’enfoncer dans la terre.
Puis il s’est présenté à lui près de la seconde stèle, Ibrahim l’a alors lapidé de sept pierres jusqu’à l’enfoncer dans la terre.
Enfin il s’est présenté à lui près de la troisième stèle, Ibrahim l’a alors lapidé de sept pierres jusqu’à l’enfoncer dans la terre »
Ibn Abbas (qu’Allah les agrée) a dit: C’est le Chaytan que vous lapidez et la voie de votre père Ibrahim que vous suivez (*).
(Rapporté par Ibn Khouzeima et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1156, Hadith Sahih)

(*) Il fait allusion à la lapidation des stèles qui fait partie des rites du pèlerinage.

عن ابن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : لمَّا أَتَى إبراهيمُ خَلِيلُ اللهِ المَناسِكَ عرضَ لهُ الشَّيْطَانُ عندَ جَمْرَةِ العقبةَ ، فَرَماهُ بِسبعِ حصياتٍ حتى ساخَ في الأرضِ ، ثُمَّ عرضَ لهُ عندَ الجمرةِ الثانيةِ ، فَرَماهُ بِسبعِ حصياتٍ حتى ساخَ في الأرضِ ، ثُمَّ عرضَ لهُ عِنْدِ الجمرةِ الثالثةِ ، فَرَماهُ بِسبعِ حصياتٍ حتى ساخَ في الأرضِ. قال ابْنُ عباسٍ : الشيطانَ تَرْجُمُونِ ، ومِلَّةَ أَبيكُمْ إبراهيمَ تَتَّبِعُونَ .
(رواه ابن خزيمة و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١١٥٦)

حكم : صحيح

.

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « La demande est que tu lèves tes mains à hauteur de tes épaules ou à peu près, la demande de pardon est que tu lèves un seul doigt et la supplication est de tendre tes deux mains ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°1491 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Sahih)

(*) Ce hadith nous montre que en fonction de l’invocation que l’on veut faire il y a trois manières de lever les mains

عن بن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : المسألَةُ أن ترفعَ يديْكَ حذوَ منْكبيْك، أو نحوَهُما، والاستغفارُ أن تشيرَ بأصبعٍ واحدةٍ، والابتِهالُ أن تمدَّ يديْكَ جميعًا
(رواه أبو داود في سننه رقم ١٤٩١ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) : Damra Ibn Joundoub (qu’Allah l’agrée) est sorti de sa maison pour émigrer (1).
Il a dit à sa famille : Portez moi et faites moi sortir de la terre des associateurs pour aller rejoindre le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) mais il est mort avant d’arriver jusqu’à lui.
Alors la révélation est descendue : -Et quiconque sort de sa maison, émigrant vers Allah et Son messager puis est atteint par la mort sa récompense incombe à Allah. Et Allah est Pardonneur et Miséricordieux-. (2)
(Rapporté par Abou Ya’la et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha vol 7 p 666 Hadith n°3218, Haditn Isnad Hasan Rijalouhou Thiqat)

(1) C’est à dire pour quitter la terre de mécréance et se rendre vers le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).

(2) C’est à dire que c’est pour Damra Ibn Joundoub (qu’Allah l’agrée) que ce verset, le verset 100 de la sourate An Nissa n°4, a été révélé.

۞ وَمَن يُهَاجِرْ فِى سَبِيلِ ٱللَّهِ يَجِدْ فِى ٱلْأَرْضِ مُرَٰغَمًۭا كَثِيرًۭا وَسَعَةًۭ ۚ وَمَن يَخْرُجْ مِنۢ بَيْتِهِۦ مُهَاجِرًا إِلَى ٱللَّهِ وَرَسُولِهِۦ ثُمَّ يُدْرِكْهُ ٱلْمَوْتُ فَقَدْ وَقَعَ أَجْرُهُۥ عَلَى ٱللَّهِ ۗ وَكَانَ ٱللَّهُ غَفُورًۭا رَّحِيمًۭا

{Et quiconque émigre dans le sentier d’Allah trouvera sur terre maints refuges et abondance. Et quiconque sort de sa maison, émigrant vers Allah et Son messager, et que la mort atteint, sa récompense incombe à Allah. Et Allah est Pardonneur et Miséricordieux.}

(3) Ce hadith relate un des mérites du compagnon Damra Ibn Joundoub

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما : خرج ضَمْرَةُ بنُ جندبٍ رضي الله عنه من بيتِه مهاجرًا فقال لأهلِه : احملوني فأخرجوني من أرضِ المشركينَ إلى رسولِ اللهِ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ
فماتَ في الطريقِ قبلَ أن يَصِلَ إلى النبيِّ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ فنزلَ الوَحْيُ : وَمَن يَخْرُجْ مِن بَيْتِهِ مُهَاجِرًا إِلَى اللَّهِ وَرَسُولِهِ ثُمَّ يُدْرِكْهُ الْمَوْتُ فَقَدْ وَقَعَ أَجْرُهُ عَلَى اللَّهِ وَكَانَ اللَّهُ غَفُورًا رَّحِيمًا
(رواه أبو يعلى و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة ج ٧ ص ٦٦٦ رقم ۳۲۱۸)

حكم : إسناده حسن رجاله ثقات

.

Selon Ibn Abbas رضي الله عنه, un homme s’est rendu vers le Prophète (صلى الله عليه وسلم) et a dit:
« il y a sous ma responsabilité une orpheline et elle a été demandée en mariage par une personne pauvre et une autre (personne) aisée.
Elle aime celui qui n’a pas d’argent et on veut pour elle, celui qui est aisée »
le Prophète (صلى الله عليه وسلم) repondit donc:
« Il n’a pas été constaté de meilleure chose que le mariage pour deux personnes qui s’aiment. »
(Rapporté par Ibn Majah dans ses Sounan n°1920 et authentifié par Cheikh Albani dans Silsilah Sahiha n°624, Hadith Sahîh)

Dans son livre « Faydou l-Qadir Charh Al-Jami’ As- Saghir » (Explication du livre Al-Jâmi’ As-Saghir de l’Imâm As-Souyouti رحمة الله),

Le Chaykh Al-Mounawi (رحمة الله) a dit, en rapportant la parole du Savant At-Tibi (رحمة الله)

قال الطيبي
أي لم تر أيها السامع ما تزيد به المحبة (مثل النكاح)

C’est à dire: [par rapport au Hadith]

« N’as tu pas vu! Ô Toi qui écoute! »
« Qu’est ce qui fait augmente l’amour? (Comme le Mariage) » (*)

(*) [Rien ne fera augmenter cet amour sauf le mariage et ceci est la parole du prophète (صلى الله عليه وسلم) pour deux être qui s’aimaient déjà.]

Le Chaykh Al-Mounawi (رحمة الله) a dit dans le commentaire de son livre.

« C’est à dire que Lorsque l’homme regarde l’étrangère et que le regard atteint son cœur et en tombe amoureux alors le mariage avec elle, va augmenter cet amour-là »

أي إذا نظر رجل لأجنبية وأخذت بمجامع قلبه فنكاحها يورثه مزيد المحبة

(*) [Comme dirait les savants]: « Le remède pour des personnes amoureuses est le mariage.»

المراد أن أعظم الأدوية التي يعالج بها العشق النكاح فهو علاجه

[Extrait de « Faydou l-Qadir Charh Al-Jami’ As- Saghir »]

Tomber amoureux cela ne se contrôle pas, l’être humain a été créé faible et peut tomber amoureux,

Comme dit Allah (ﷻ) dans le sens rapproché du verset suivant:

« Car l’homme a été créé faible.»
[Sourate 4 : les femmes, Verset 28]

عن ابن عباس قال جاء رجل إلى النبي صلى الله عليه وسلم فقال إن عندنا يتيمة وقد خطبها رجل معدم ورجل موسر وهي تهوى المعدم ونحن نهوى الموسر فقال صلى الله عليه وسلم : ‏لَمْ نَرَ لِلْمُتَحَابَّيْنِ مِثْلَ النِّكَاحِ ‏
(رواه ابن ماجه و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ۶۲۴)

حكم : صحيح

.

D’après Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée), une jeune fille vierge s’est rendue auprès du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et a mentionné que son père l’a mariée alors qu’elle détestait cela. Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) lui a donné le choix (*).
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°2096 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Sahih)

(*) C’est à dire il lui a donné le choix entre rester avec son mari si elle le désire ou d’annuler le mariage.

عن بن عباس رضي الله عنهما : أنَّ جاريةً بِكْرًا أتتِ النَّبيَّ صلَّى اللَّهُ علَيهِ وسلَّمَ، فذَكَرت أنَّ أباها زوَّجَها وَهيَ كارِهَةٌ فخيَّرَها النَّبيُّ صلَّى اللَّهُ علَيهِ وسلَّمَ
(رواه أبو داود في سننه رقم ٢٠٩٦ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

.

D’après Sa’id Ibn Joubayr, ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) a dit: « Lorsque Allah a voulu élever ‘Issa (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) dans le ciel, il est sorti vers ses compagnons alors que de l’eau coulait sur sa tête. Il y avait dans la maison douze hommes.
Il a dit : Lequel d’entre-vous accepte de prendre mon apparence. Il sera donc tué à ma place et sera avec moi dans mon degré (1) ?
Un jeune homme, parmi les plus jeune d’entre-eux, s’est levé mais ‘Issa (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) lui a dit : Assieds toi.
Puis il leur a redit la même chose, le jeune homme s’est levé et ‘Issa (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) lui a redit : Assieds toi.
Puis il leur a redit la même chose, le jeune homme s’est levé et a dit : Moi.
‘Issa (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : Oui ce sera toi.
Alors il lui a été donné l’apparence de ‘Issa (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et ‘Issa (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a été élevé vers le ciel depuis une ouverture de la maison.
Alors le garde parmi les juifs est venu, ils ont pris le jeune car il avait l’apparence de ‘Issa (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui). Ils l’ont tué puis l’ont crucifié.

Ils se sont alors divisés en trois groupes :
– un groupe qui a dit : Allah était parmi nous le temps qu’Il a voulu puis il est monté vers le ciel. Ceux-ci sont les Ya’qoubiya.
– un groupe qui a dit : Il y avait parmi nous le fils d’Allah puis Allah l’a élevé vers Lui. Ceux-ci sont les Nastouriya.
– un groupe qui a dit : Il y avait parmi nous le Serviteur d’Allah et Son Envoyé durant la période qu’Il a voulu puis Il l’a élevé vers Lui. Ceux-ci sont les musulmans.

Les deux groupes de mécréants ont pris le dessus sur le groupe des musulmans et les ont tué.
L’Islam n’a cessé d’être inexistant jusqu’à ce qu’Allah envoie Muhammad (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).
Alors Allah a envoyé le verset suivant : { Une partie des Bani Israil a cru et une partie des Bani Israil a mécru. Nous avons donc soutenu les croyants contre leurs ennemis et ils furent les vainqueurs } (2) ».(3)
(Rapporté par Nasai dans son Tafsir n°611 et authentifié par l’imam Ibn Kathir dans Al Bidaya Wa Nihaya 2/85, Hadith Isnad Sahih selon les Conditions de Mouslim)

(1) C’est à dire dans le paradis.

(2) Il s’agit du verset 14 de la sourate As Saff n°61.
(3) C’est La véritable histoire de la crucifixion.

عن سعيد بن جبير قال عبدالله بن عباس رضي الله عنه : لمَّا أرادَ اللَّهُ أنْ يرفعَ عيسى إلى السَّماءِ خرجَ على أصحابِهِ وفي البيتِ اثنا عشرَ رجلًا و هم في البيتِ ورأسُهُ يقطُرُ ماءً
فقالَ : أيُّكُم يُلقَى عليهِ شَبَهي فيُقتَلَ مكاني فيكونَ معيَ في دَرجتي ؟
فقامَ شابٌّ من أحدثِهم سنًّا فقالَ لهُ : اجلسْ
ثمَّ أعادَ عليهم فقامَ الشَّابُّ فقالَ : اجلسْ
ثمَّ أعادَ عليهم فقامَ الشَّابُّ فقالَ : أنا
فقالَ : نعم أنتَ هوَ ذاكَ
فأُلقِيَ عليهِ شَبهُ عيسى ورفعَ عيسى من رَوْزَنةٍ في البيتِ إلى السَّماءِ
وجاءَ الطَّلَبُ منَ اليهودِ فأخذوا الشَّب للشبه فقتلوهُ ثمَّ صلبوه
وافترقوا ثلاثَ فِرَقٍ فقالت طائفةٌ : كانَ اللَّهُ فينا ما شاءَ ثمَّ صعِدَ إلى السَّماءِ وهؤلاءِ اليعقوبيِّةُ
وقالت فرقةٌ : كانَ فينا ابنُ اللَّهِ ما شاءَ ثمَّ رفعَهُ اللَّهُ إليهِ وهؤلاءِ النَّسطوريَّةُ
وقالت فرقةٌ : كانَ فينا عبدُ اللَّهِ ورسولُه ما شاءَ ثمَّ رفعهُ اللَّهُ إليهِ وهؤلاءِ المسلمونَ
فتَظاهرتِ الكافرتانِ على المسلِمَةِ فقتلوها فلم يزلِ الإسلامُ طامِسًا حتَّى بعثَ اللَّهُ محمَّدًا صلَّى اللَّهُ عليهِ وسلَّمَ
فأنزل الله : فَآمَنَت طَّائِفَةٌ مِّن بَنِي إِسْرَائِيلَ وَكَفَرَت طَّائِفَةٌ فَأَيَّدْنَا الَّذِينَ آمَنُوا عَلَى عَدُوِّهِمْ فَأَصْبَحُوا ظَاهِرِينَ
(رواه النسائي في تفسيره رقم ٦١١ و صححه الإمام ابن كثير البداية والنهاية ٨٥/٢ و حسنه الشيخ سليم الهلالي في الإستيعاب في بيان الأسباب ج ٣ ص ٤٠٤)

حكم : إسناده صحيح على شرط مسلم

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) : Un homme est allé voir le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et a dit: Ô Messager d’Allah ! Je suis certes un homme vieux et malade et la prière de nuit est difficile pour moi. Ainsi oriente moi vers une nuit peut-être qu’Allah m’aidera et qu’elle sera la nuit du destin.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) : « Je te recommande la septième (*) ».
(Rapporté par l’imam Ahmed dans son Mousnad n°2149 et authentifié par Cheikh Ahmed Chakir dans la correction du Mousnad, Hadith Isnad Sahih)

(*) C’est à dire la septième nuit des dix dernières nuits soit la vingt-septième nuit.

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما أنَّ رجلًا أتى النبيَّ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ فقال : يا نبيَّ اللهِ إني شيخٌ كبيرٌ عليلٌ يشُقُّ عليَّ القيامُ فأْمُرْني بليلةٍ لعل اللهَ يوفِّقُني فيها ليلةَ القدرِ قال : عليكَ بالسابعةِ
(رواه الإمام أحمد في مسنده رقم ٢١٤٩ و صححه الشيخ أحمد شاكر في تحقيق المسند )

حكم : إسناده صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « La bénédiction (1) se trouve avec vos grands (2) ».
(Rapporté par Ibn Hibban et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1778, Hadith Sahîh Selon les Conditions de Boukhari)

(1) C’est à dire l’abondance de bien.
(2) Il y a deux explications pour ce Hadith soit c’est à dire les personnes âgées ou c’est à dire les grands savants

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : البركة مع أكابركم
(رواه ابن حبان و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٧٧٨)

حكم : صحيح على شرط البخاري

.

D’après Abdullah Ibn Abbas (qu’Allah soit satisfait d’eux), Le Messager d’Allah (ﷺ) a dit « Si l’un de vous disait avant d’avoir des rapports avec sa femme:
« Au nom de d’Allah, Ô Allah! Eloigne de nous le Diable. Eloigne le Diable de la progéniture que Tu nous as donnée»,
et si Allah leur a prédestiné un enfant, le Diable n’aura pas d’emprise néfaste sur lui» [Al-Bukhari et Mouslim].
(Ryad As Salihine Hadith n°1445)

Voici l’invocation en Arabe

بِسْمِ الله اللّهُـمَّ جَنِّبْنا الشَّيْـطانَ، وَجَنِّبِ الشَّـيْطانَ ما رَزَقْـتَنا

Voici l’invocation en Phonétique
Bismillah! Allahumma janibnash-Shaitana, wa jannibish-Shaitana ma razaqtana

وعن ابن عباس رضي الله عنهما عن النبي صلى الله عليه وسلم قال‏:‏ ‏ « ‏لو أن أحدكم إذا أتى أهله قال‏:‏ بسم الله، اللهم جنبنا الشيطان وجنب الشيطان ما رزقتنا، فقضى بينهما ولد لم يضره ‏ »‏ ‏(‏‏(‏متفق عليه‏)‏‏)‏‏.‏
(رياض الصالحين رقم ۱۴۴۵)
.

D’après Ibn ‘Abbas (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui entend l’appel à la prière et n’y répond pas, il n’y a pas de prière pour lui sauf si il a une excuse ».
(Rapporté par Abou Daoud et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Taghrib n°426, Hadith Sahih)
عن بن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من سمع النداء فلم يجب فلا صلاة له إلا من عذر
(رواه أبو داود و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٤٢٦)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Ja’far (1) est passé avec Jibril et Mikaïl (2). Il avait deux ailes par lesquelles Allah a remplacé ses deux mains (3) ».
(Rapporté par Tabarani dans Al Mou’jam Al Awsat n°6932 et authentifié par l’imam Ibn Hajar dans Fath Al Bari 7/77, Hadith Isnad Jayyid)

(1) Il s’agit du compagnon Ja’far Ibn Abi Talib (qu’Allah l’agrée) qui était le cousin du Messager d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).

(2) Ce sont deux anges.

(3) Ja’far Ibn Abi Talib (qu’Allah l’agrée) est mort en martyr durant la bataille de Mou’ta.
L’imam Al Boukhari a rapporté dans son Sahih (hadith n°4261) que ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah l’agrée) a vu la dépouille de Ja’far (qu’Allah l’agrée) sur laquelle il y avait sur son corps plus de quatre vingts-dix coups d’épée et de flèches.

Voici le Hadith

D’après Nafi’, ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée lui et son père) dit: « Le Messager d’Allah (ﷺ) a désigné à la tête de l’expédition de Mu’ta (Ghazwa de Mu’tah) Zayd ibn Hâritha. Il a dit entre autres [aux membres de l’expédition]: « Si Zayd est abattu, Ja’far sera le chef. Et si Ja’far est tué, le chef sera ‘Abd Allah ibn Rawâha.»
« J’étais dans cette expédition. Nous cherchâmes Ja’far Ibn Abi Talib (qu’Allah l’agrée) et nous le trouvâmes parmi les morts. Nous trouvâmes sur son corps plus de quatre vingts-dix coups d’épée et de flèches.»
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°4261)

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : إنّ جعفر مرّ مع جبريل وميكائيل له جناحان عوّضه الله من يديه
(رواه الطبراني في المعجم الأوسط رقم ٦٩٣٢ و صححه الإمام ابن حجر في فتح الباري ٧/٧٧)

حكم : إسناده جيد

.

D’après Abdallah Ibn ‘Abbbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ne vais-je pas vous informer du meilleur des gens ? Un homme qui a attrapé les rennes de son cheval dans le sentier d’Allah (1).
Ne vais-je pas vous informer de celui qui le suit ? Un homme qui s’est isolé avec son troupeau sur lequel il donne le droit d’Allah. (2)
Ne vais-je pas vous informer du plus mauvais des gens ? Un homme à qui on a demandé par Allah et n’a pas donné (3) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1652 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

1) C’est à dire un homme qui fait le djihad dans le sentier d’Allah

Le djihad signifie le fait de faire des efforts à la fois par la parole, la main, les biens et la plume afin de combattre le nafs (la partie de la personne qui la pousse vers le mal), les pécheurs, les innovateurs, les hypocrites et les mécréants dans le but que la parole d’Allah soit la plus haute.
(voir Zad Al Ma’ad de l’imam Ibn Qayim Am Djawziya vol 3 à partir de la page 9)

Ceci est le sens général du mot djihad. Dans le hadith ce qui est voulu est le combat contre les mécréants.
(voir Al Mouqadimat Al Moumahidat de l’imam Ibn Rouchd Al Maliki vol 1 p 342)

Je précise et j’insiste sur le fait que le djihad, comme les autres adorations, ont des conditions à respecter et des règles qui lui sont précises afin qu’il soit agrée et pas détesté par Allah.
(voir Ar Rad Ala Al Akhnai de cheikh Al Islam Ibn Taymiya p 607)

Je précise également que le fait de tuer des mécréants dans des attentats comme cela se passe à notre époque ne fait ni partie de l’Islam ni partie du djihad
(Voir Bi Ayi Aqlin Wa Din Yakoun Al Tadmir Jihadan de cheikh Abdel Mouhsin Al Abad)

(2) C’est à dire un homme qui, en période de trouble s’écarte, des gens et reste seul avec son troupeau sur lequel il s’acquitte de la zakat obligatoire ou à partir duquel il donne des aumônes surérogatoires.

(3) C’est à dire une personne à qui on a demandé par Allah une chose qui mérite d’être demandée par Allah et est capable de la donner.

Ces commentaires sont tirés de Charh Sounan Tirmidhi de Cheikh Abdel Mouhsin Al Abad cours n°188.

عن عبد الله بن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ألا أخبرُكُم بِخَيرِ النَّاسِ؟ رجلٌ مُمسِكٌ بعَنانِ فرسِهِ في سبيلِ اللَّهِ. ألا أخبرُكُم بالَّذي يَتلوهُ؟ رجلٌ معتزِلٌ في غُنَيْمةٍ يؤدِّي حقَّ اللَّهِ فيها. ألا أخبرُكُم بِشرِّ النَّاسِ؟ رجلٌ يُسأَلُ باللَّهِ ولا يُعطي بِهِ
(رواه الترمذي في سننه رقم ١٦٥٢ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui voit chez son dirigeant une chose qu’il déteste, qu’il patiente car certes celui qui s’écarte du groupe d’un empan puis meurt alors cette mort est une mort de la période pré-islamique ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1849a)
عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : من رأى من أميرِهِ شيئًا يكرههُ فليصْبِر فإنّه من فارَقَ الجماعةَ شبرًا فمات فميتَةٌ جاهليةٌ
(رواه مسلم في صحيحه رقم ١٨٤٩)
.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque le soleil se couche, gardez vos enfants (*) car c’est une heure durant laquelle les diables se dispersent ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1366, Hadith Sahih)

(*) C’est à dire qu’il faut les garder chez soi et ne pas les laisser s’amuser dehors.

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : إذا غربتِ الشمسُ فكفّوا صبيانكم فإنّها ساعةٌ ينتشِر فيها الشياطينُ
(رواه الطبراني و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٣٦٦)

حكم : صحيح بمجموع طرقه

.

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) m’a dit le matin de la ‘aqaba (*) alors qu’il était sur sa monture : Va me chercher des pierres. Je lui ai alors ramassé sept pierres de la taille de pois chiche. Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) les a secouées dans sa main et a dit : « Tirez des pierres comme celles ci ». Puis il a dit: « Ô vous les gens ! Prenez garde à l’exagération dans le religion car certes ce qui a perdu ceux qui sont venus avant vous est l’exagération dans la religion ».
(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°3029 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Ibn Maja, Hadith Sahih)

(*) La ‘aqaba est le nom de la 3e stèle que les pèlerins doivent lapider durant les rites du pèlerinage.
Le matin de la ‘aqaba désigne le jour du ‘id, soit le 10e jour du mois de Dhoul Hijja.

عن ابن عباس رضي الله عنهما : قال رسول الله صلى الله عليه وسلم غداة العقبة وهو على ناقته : القِطْ لي حصًى فلَقطتُ لَه سبعَ حصَياتٍ هنَّ حصَى الخَذفِ فجَعلَ ينفضُهُنَّ في كفِّهِ ويقولُ أمثالَ هؤلاءِ فَارْموا ثمَّ قالَ يا أيُّها النَّاسُ إيَّاكم والغُلوَّ في الدِّينِ فإنَّهُ أهْلَكَ من كانَ قبلَكُمُ الغلوُّ في الدِّينِ
(رواه ابن ماجه في سننه رقم ٣٠٢٩ و صححه الشيخ الألباني في صحيح ابن ماجه)

حكم : صحيح

.

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: «Celui qui croit en Allah et au jour dernier qu’il ne rentre au hammam qu’en portant un izar (*), celui qui croit en Allah et au jour dernier que sa femme ne rentre pas au hammam, celui qui croit en Allah et au jour dernier qu’il ne boive pas de vin, celui qui croit en Allah et au jour dernier qu’il ne s’assied pas à une table sur laquelle il y a du vin, celui qui croit en Allah et au jour dernier qu’il ne reste pas seul avec une femme sans qu’il n’y ait entre lui et elle un mahram».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Taghrib n°172, Hadith Sahih li Ghayrihi)

(*) Le Izar est un vêtement que l’on porte pour couvrir le bas du corps.

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : من كان يؤمن باللهِ و اليومِ الآخرِ فلا يَدخُلِ الحمَّامَ [ إلا بِمئزرٍ ] ، من كان يؤمن باللهِ و اليومِ الآخرِ فلا يُدخِلْ حليلتَه الحمَّامَ ، من كان يؤمن باللهِ و اليومِ الآخرِ فلا يجلِسْ على مائدةٍ يُشرَبُ عليها الخمرُ ، من كان يؤمن باللهِ و اليومِ الآخرِ فلا يخلُوَنَّ بامرأةٍ ليس بينه و بينها مَحرَمٌ
(رواه الطبراني و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٧٢)

حكم : صحيح لغيره

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Chaque être humain a sur sa tête une bride qui est tenue par un ange. Si il fait preuve de modestie (1), il est dit à l’ange (2): Lève sa bride (3) tandis que si il se comporte avec orgueil il est dit à l’ange: Baisse sa bride (4) ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2895, Hadith Hasan li Ghayrihi)

(1) C’est à dire vis-à-vis des gens en ne les méprisant pas et vis-à-vis de la vérité en l’acceptant.

(2) C’est à dire que Allah dit à l’ange.

(3) C’est à dire son rang.

(4) C’est une image pour montrer l’humiliation.

Ces commentaires sont tirés de Fayd Al Qadir de l’imam Abder Raouf Al Mounawi.

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ما من آدمي إلا في رأسه حكمة بيد ملك فإذا تواضع قيل للملك : ارفع حكمته ، وإذا تكبر قيل للملك : ضع حكمته
(رواه الطبراني و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٨٩٥)

حكم : حسن لغيره

.

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a interdit de manger la nourriture de ceux qui se concurrencent dans cela.
(Rapporté par Abou Daoud et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhrib n°2158, Hadith Sahih li Ghayrihi)

L’imam Abou Souleyman Al Khattabi a expliqué que cela concerne la personne qui veut faire comme une autre personne afin de voir lequel des deux prendra le dessus sur l’autre. Certes ceci est détestable pour ce qui s’y trouve comme ostentation et vantardise et cela rentre dans l’interdiction de dilapider l’argent dans les futilités (Voir Awn Al Ma’boud hadith n°3754).

عن ابن عباس رضي الله عنهما إنَّ النبيَّ – صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ – نَهى عن طعامِ المتبارِيَيْن أنْ يُؤكَلَ.
(رواه أبو داود و صححه الشيخ الألباني في الترغيب والترهيب رقم ۲۱۵۸)

حكم : صحيح لغيره

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il n’y a pas de serviteur musulman qui qui visite un malade dont le terme de vie n’est pas arrivé et dit auprès de lui 7 fois: -Je demande à Allah l’Immense, le Seigneur de l’immense trône, de te guérir- (*) sauf quand il sera guérit de cette maladie.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3106 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

(*) En phonétique: As Aloulah Al Adhim Rabbal Archil Adhim An Yachfiyak

En arabe: أَسْأَلُ اللهَ العَظِيمَ رَبَّ العَرْشِ العَظِيمِ أَن يَشْفِيَك

عن عبدالله ابن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : عَنِ ابْنِ عَبَّاسٍ، عَنِ النَّبِيِّ صلى الله عليه وسلم أَنَّهُ قَالَ ‏ «‏ مَا مِنْ عَبْدٍ مُسْلِمٍ يَعُودُ مَرِيضًا لَمْ يَحْضُرْ أَجَلُهُ فَيَقُولُ سَبْعَ مَرَّاتٍ أَسْأَلُ اللَّهَ الْعَظِيمَ رَبَّ الْعَرْشِ الْعَظِيمِ أَنْ يَشْفِيَكَ إِلاَّ عُوفِيَ ‏ ».
(رواه الترمذي في سننه رقم ۲۰۸۳ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il n’y a pas de jours dans lesquels les bonnes actions sont plus aimées par Allah que ces jours (10 premiers jours) ».
Ils ont dit: Ô Messager d’Allah ! Pas même le djihad dans le sentier d’Allah ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Pas même le djihad dans le sentier d’Allah, sauf un homme qui est sorti avec sa propre personne et son argent et n’est revenu avec rien de cela (*) ».
(Rapporté par Ibn Majah dans ses Sounan n°1727 et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Ibn Majah, Hadith Sahîh)

(*) C’est à dire qu’il a dépensé tout son argent dans le sentier d’Allah et a combattu jusqu’à être tué.

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال النبي صلي الله عليه و سلم : ما من أيَّامٍ العملُ الصَّالحُ فيها أحبُّ إلى اللَّهِ من هذِهِ الأيَّامِ يعني العَشرَ قالوا يا رسولَ اللَّهِ ولا الجِهادُ في سبيلِ اللَّهِ قالَ ولا الجِهادُ في سبيلِ اللَّهِ إلَّا رجلٌ خرجَ بنفسِهِ ومالِهِ فلم يرجِع من ذلِكَ بشيءٍ
(رواه ابن ماجه في سننه رقم ۱۷۲۷ و صححه الشيخ الألباني في صحيح ابن ماجه )

حكم:صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « La meilleure adoration est l’invocation ».
(Rapporté par Al Hakim et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1579, Hadith Hasan)
عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : أفضل العبادة الدعاء
(رواه الحاكم و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٥٧٩)

حكم : حسن لشواهده

.

D’après Abdallah Ibn Abbas (qu’Allah les agrées) a dit concernant le verset: { Et parmi les gens il y en a qui, dénués de science, achètent de plaisants discours (*)}, « il s’agit de « La musique et ce qui lui ressemble ».
(Rapporté par Boukhari dans Al Adab Al Moufrad n°1265 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Adab Al Moufrad n°955, Hadith Sahîh Mawqouf)

(*) Voici le Verset en question:

Allah a dit dans la sourate Louqman n°31 verset 6: « Et parmi les gens il y en a qui, dénués de science, achètent de plaisants discours pour égarer hors du chemin d’Allah et pour le prendre en raillerie. Ceux-là subiront un châtiment avilissant »

قال الله تعالى : ومن الناس من يشتري لهو الحديث ليضل عن سبيل الله بغير علم ويتخذها هزوا أولئك لهم عذاب مهين

عن ابنِ عباسٍ في قولِه عز وجل : { ومن الناسِ من يشتري لهوَ الحديثِ } قال : الغناءُ وأشباهُه
( رواه الإمام البخاري في الأدب المفرد رقم ١٢٦٥ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الأدب المفرد رقم ۹۵۵)

حكم : صحيح موقوفا

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Sache que le secours vient avec la patience ».
(Rapporté par Ibn Abi ‘Asim dans Kitab Sounna n°316 et authentifié par Cheikh Albani dans Dhilal Al Janna Fi Takhrij Sounna)
عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : اعلم أنّ النّصر مع الصّبر
(رواه بن أبي عاصم في كتاب السنة رقم ٣١٦ و صححه الشيخ الألباني في ظلال الجنة في تخريج السنة)
.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) : J’ai dormi une nuit auprès du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui). Lorsqu’il s’est réveillé, il s’est rendu vers son eau et a pris son siwak et l’a utilisé puis il a lu ces verset: -Il y a certes dans la création des cieux et de la terre et la succession des nuits et des jours des signes pour les dotés d’intelligence- (*) jusqu’à ce qu’il ait presque terminé la sourate ou il l’a terminé.
Puis il a fait les ablutions et s’est rendu à l’endroit où il priait et a prié deux unités de prières. Puis il est retourné à son lit et a dormi ce que Allah a voulu.
Puis il s’est réveillé et a refait la même chose. Puis il retourna à son lit et a dormi.
Puis il s’est réveillé et a refait la même chose. Puis il retourna à son lit et a dormi.
Puis il se réveilla et a refait la même chose, à chaque fois il utilisait le siwak et priait deux unités de prière puis il a fait le witr.
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°58 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Abi Daoud, Hadith Sahîh)

(*) Il s’agit du verset 190 de la sourate Ali ‘Imran n°3.

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال : بتّ ليلة عند النّبي صلّى الله عليه و سلّم فلمّا استيقظ من منامه أتى طهوره فأخذ سواكه فاستاك ثمّ تلا هذه الآيات : إنّ في خلق السموات والأرض واختلاف اللّيل والنّهار لآيات لأولي الألباب حتّى قارب أن يختم السورة أو ختمها ثمّ توضأ فأتى مصلاّه فصلّى ركعتين ثمّ رجع إلى فراشه
فنام ما شاء الله ثمّ استيقظ ففعل مثل ذلك ثمّ رجع إلى فراشه
فنام ثمّ استيقظ ففعل مثل ذلك ثم رجع إلى فراشه فنام
ثمّ استيقظ ففعل مثل ذلك كلّ ذلك يستاك ويصلّي ركعتين ثم أوتر
(رواه أبو داود في سننه رقم ٥٨ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah va élever les descendants du croyant jusqu’à son degré (1) même s’ils ont moins oeuvré que lui, ceci afin de réjouir son oeil ».
Puis le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a récité le verset: -Ceux qui ont cru et que leurs descendants ont suivis dans la foi-.
Et enfin il a ajouté: « Ce que nous avons donné aux enfants n’a en rien diminué ce que nous avons donné aux parents ».
(Rapporté par Al Bazzar et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°2490, Hadith Sahîh)

(1) C’est à dire dans le paradis.
(2) Ceci fait référence à ce verset:

Allah a dit dans la sourate Tour n°52 verset 21 (traduction rapprochée du sens du verset) : « Ceux qui ont cru et dont les descendants les ont suivis dans la foi, Nous ferons que leurs descendants les rejoignent et Nous ne diminuerons en rien le mérite de leurs oeuvres ».

قال الله تعالى : وَالَّذِينَ آمَنُوا وَاتَّبَعَتْهُمْ ذُرِّيَّتُهُمْ بِإِيمَانٍ أَلْحَقْنَا بِهِمْ ذُرِّيَّتَهُمْ وَمَا أَلَتْنَاهُمْ مِنْ عَمَلِهِمْ مِنْ شَيْءٍ
(سورة الطور ٢١)

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : إنَّ اللهَ لَيرفعُ ذِرِّيَّةَ المؤمنِ إليه في درجتِه ، و إن كانوا دونه في العملِ ، لتَقَرَّ بهم عينُه ، ثم قرأ : ( وَالَّذِينَ آمَنُوا وَ اتَّبَعَتْهُمْ ذُرِّيَّتَهُمْ بِإِيمَانٍ ) الآية ، ثم قال : و ما نقَصْنا الآباءَ بما أعطينا البنينَ
(رواه البزار و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٤٩٠

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) a dit : « Le Coran a été pris du dhikr (*) et a été mis dans la Maison de la Puissance (Baytoul ‘Izza) dans le ciel de l’ici-bas ».
(Rapporté par Al Hakim dans son Moustadrak n°2940 qui l’a authentifié et l’imam Dhahabi l’a approuvé. Il a également été authentifié par l’imam Ibn Hajar dans Fath Al Bari 9/4, Hadith Sahih)

(*) C’est à dire la Tablette Préservée (Al Lawh Al Mahfouth).

L’imam Abou Bakr Al Qortobi Al Maliki (mort en 671 du calendrier hégirien) a dit : « Il n’y a aucune divergence sur le fait que le Coran a été descendu en une seule fois de la Tablette Préservée (Al Lawh Al Mahfouth) et qu’il a été mis dans la Maison de la Puissance (Baytoul ‘Izza) dans le ciel de l’ici-bas durant la nuit du destin ».
(Al Jami Li Ahkam Al Quran vol 3 p 160/161)

و في رواية أخرى عن سعيد بن جبير أيضا عن عبد الله بن عباس رضي الله عنهما قال : فُصِلَ القرآنُ من الذِّكْرِ فوُضِعَ في بيتِ العِزَّةِ في السماءِ الدنيا
(رواها الحاكم في المستدرك رقم ٢٩٤٠ و صححها و أقره الذهبي و صححها أيضا الحافظ بن حجر في فتح الباري ٤/٩)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) a dit : Interrogez-moi à propos de l’explication du Coran car je l’ai certes appris alors que j’étais petit.
(Rapporté par Ibn Sa’id et authentifié par l’imam Ibn Hajar dans Fath Al Bari 9/84, Hadith Sahîh)
عنِ عبدالله بن عباس رضي الله عنهما أنه قال : سَلوني عن التفسيرِ فإني حفظتُ القرآنَ وأنا صغيرٌ
(رواه ابن سعيد و صححه احافظ ابن حجر في فتح الباري ٨٤/٩)

حكم : صحيح

.

D’après Kourayb : Un des fils de ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) est mort alors il m’a dit: Ô Kourayb! Lève toi et va voir si il y a un rassemblement pour mon fils.
J’ai dit: Oui.
Il a dit: Malheur à toi! (1) Tu vois qu’ils sont combien? (2) Quarante?
J’ai dit: Non, ils sont plus nombreux.
Il a dit: Alors faites sortir mon fils (3) car j’atteste que j’ai certes entendu le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) dire: « Il n’y a pas quarante personnes parmi les croyants qui intercèdent (4) pour un croyant sans que Allah ne les fasse intercéder (5) ».
(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°1489 et authentifié par Cheikh Albani dans sa Sahih Ibn Maja)

(1) Ceci est une expression arabe qui est fréquemment utilisée mais dont le sens apparent n’est pas ce qui est voulu.

(2) Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée) était aveugle à la fin de sa vie.

(3) C’est à dire : -Faites sortir le corps afin que les gens puissent prier sur lui-.

(4) C’est à dire qu’ils invoquent en sa faveur lors de la prière mortuaire.

(5) C’est à dire qu’Allah pardonne au défunt et accepte leurs invocations en sa faveur.
(Hachiya Al Sindi ‘Ala Sounan Ibn Maja)

عَنْ كُرَيْبٍ قَالَ : هَلَكَ ابْنٌ لِعبدالله بن عباس رضي الله عنهما فَقَالَ لِي : يَا كُرَيْبُ ! قُمْ فَانْظُرْ هَلِ اجْتَمَعَ لِابْنِي أَحَدٌ
فَقُلْتُ : نَعَمْ
فَقَالَ : وَيْحَكَ ! كَمْ تَرَاهُمْ ؟ أَرْبَعِينَ ؟
قُلْتُ : لَا بَلْ هُمْ أَكْثَرُ
قَالَ : فَاخْرُجُوا بِابْنِي فَأَشْهَدُ لَسَمِعْتُ رَسُولَ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ يَقُولُ : مَا مِنْ أَرْبَعِينَ مِنْ مُؤْمِنٍ يَشْفَعُونَ لِمُؤْمِنٍ إِلَّا شَفَّعَهُمُ اللَّهُ
(رواه ابن ماجه في سننه رقم ١٤٨٩ و صححه الشيخ الألباني في صحيح ابن ماجه)

حكم : صحيح

.

D’après Muhammad Ibn Sirin, dans un jour de pluie, Ibn Abbas (qu’Allah les agrée) a dit à son mouadhin: « Lorsque tu dis -Ach hadou Anna Muhammadan Rassoulou Lah- alors ne dis pas – Haya ‘Ala Salat (حَيِّ علَى الصلاَةِ)- (1) mais dis – Sallou Fi Bouyoutikoum (صَلُّوا في بُيُوتِكُم) – (2) ».
C’est comme si les gens avaient réprouvé cela alors il a dit: « Celui qui était meilleur que moi a fait cela (3). Certes le joumou’a est une obligation mais j’ai certes détesté le fait de vous faire sortir de vos maisons pour vous faire marcher dans la boue et la gadoue glissante ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°901)

(1) C’est à dire qu’il a demandé à celui qui faisait l’appel à la prière de remplacer la phrase -Haya ‘Ala Salat- par -Sallou Fi Bouyoutikom-.

(2) Ceci signifie: Priez dans vos maisons.

(3) C’est à dire le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).

عن محمد ابن سيرين قال ابنُ عباسٍ رضي الله عنهما لِمُؤَذِّنِه في يَومٍ مَطيرٍ : إذا قلتَ : أشْهدُ أنْ محمدًا رسولُ اللهِ ، فَلا تَقُلْ حَيِّ علَى الصلاَةِ ، قُلْ صَلُّوا في بُيُوتِكُم . فكأنَّ الناسَ اسْتَنْكَرُوا ، قال : فَعَلَهُ مَن هو خيْرٌ مِنِّي ، إنَّ الجُمُعَةَ عَزْمَةٌ ، وإنِّي كَرِهْتُ أنْ أُحْرِجَكُم ، فتَمْشونَ في الطِّينِ والدَّحَضِ
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٩٠١)
.

D’après Jabir Ibn Zayd, ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) a dit à propos de la parole d’Allah -Et qu’elles ne montrent de leurs atours- (*) : « La main et le visage ».
(Rapporté par Ibn Abi Chayba dans son Mousannaf n°17281 et authentifié par Ibn Hazm dans Al Mouhala vol 3 p 221 ainsi que par Cheikh Albani dans Ar Rad Al Moufhim p 132, Hadith Sahîh)

(*) Il s’agit du verset 31 de la sourate An Nour n°24 dans lequel Allah dit : « Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté et qu’elles ne montrent de leurs atours que ce qui est apparent ».

عن جابر بن زيد قل عبدالله بن عباس رضي الله عنهما في قول الله تعالى ولا يبدين زينتهن : الكف ورقعة الوجه
(رواه ابن أبي شيبة في المصنف رقم ١٧٢٨١ و صححه ابن حزم في المحلّى ج ٣ ص ٢٢١ و صححه أيضاً الشيخ الألباني في الرد المفحم ص ١٣٢)

حكم : إسناده صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah aime que l’on profite de Ses facilités comme il aime que l’on pratique ce qu’Il a imposé ».
(Rapporté par Al Bazar et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1060, Hadith Sahîh)
عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال النبي صلّى الله عليه و سلّم : إن الله يحب أن تُؤتى رخصه كما يُحبُّ أن تُؤتى عزائمه
(رواه البزار و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠٦٠)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il n’y a pas d’acte qui est plus noble auprès d’Allah et qui a une plus grande récompense qu’un acte de bien qui est pratiqué dans les dix jours du adha (1) »
Quelqu’un a dit : Pas même le combat dans le sentier d’Allah ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Pas même le combat dans le sentier d’Allah sauf un homme qui est sorti avec sa personne et son argent et n’est revenu avec rien de cela (2) »
Lorsque les dix jours rentraient, Sa’id Ibn Joubeyr (3) faisait de très gros efforts dans l’adoration au point où il n’est pas possible de faire ce qu’il faisait.
(Rapporté par Darimi dans ses Sounan n°1815 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib Wa Tarhib n°1148, Hadith Hasan)

(1) C’est à dire les dix premiers jours du mois de Dhoul Hijja.

(2) C’est à dire qu’il a été tué dans le sentier d’Allah et y a dépensé tout son argent.

(3) Sa’id Ibn Joubeyr (qu’Allah lui fasse miséricorde) est mort en 95 du calendrier hégirien.

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال النبي صلّى الله عليه و سلّم : ما من عملٍ أزكى عند اللهِ ولا أعظمَ أجرًا من خيرٍ يعملُه في عَشرِ الأَضحى
قيل : ولا الجهادُ في سبيلِ اللهِ ؟
قال : ولا الجهادُ في سبيلِ اللهِ إلا رجلٌ خرج بنفسِه وماله فلم يرجِعْ من ذلك بشيءٍ
قال : فكان سعيدُ بنُ جُبَيرٍ إذا دخل أيامُ العشرِ اجتهد اجتهادًا شديدًا حتى ما يكادُ يقدرُ عليه
(رواه الدارمي في سننه رقم ١٨١٥ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١١٤٨)

حكم : حسن

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui a été tué viendra (1) en tenant sa tête dans l’une de ses mains et il tirera celui qui l’a tué par son autre main, le sang giclera de ses veines jugulaires (2) jusqu’à ce qu’il arrive au trône.
Alors il va dire au Seigneur des mondes: Celui-ci m’a tué !
Et Allah va dire au tueur: Tu as certes péri.
Et il sera emmené vers le feu ».
(Rapporté par Tirmidhi et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2447, Hadith Sahîh)

(1) C’est à dire le jour du jugement.

(2) Le terme utilisé en arabe désigne le lait qui sort du pie de la vache, ceci pour montrer la force avec laquelle le sang va gicler.

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : يأتي المقتول متعلقًا رأسه بإحدى يديه متلببًا قاتله باليد الأخرى تشخب أوداجه دمًا حتى يأتي به العرش
فيقول المقتول لرب العالمين : هذا قتلني
فيقول الله للقاتل : تعست
ويُذهب به إلى النار
(رواه الترمذي و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٤٤٧)

حكم : صحيح

.

D’après Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque l’un de vous a un rapport avec son épouse qu’il ne regarde pas son sexe car ceci entraîne la perte de la vue ».
(Rapporté par Ibn ‘Adi dans Al Kamil Fi Dou’afa vol 2 p 265 et jugé inventé par l’imam Ibn Hibban dans Al Marjouhin 1/231 et par Cheikh Albani dans la Silsila Daifa n°195, Hadith Mawdou)
عن عن ابن عباس رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : إذا جامع أحدكم زوجته فلا ينظر إلى فرجها فإن ذلك يورث العمى
(رواه ابن عدي في الكامل في الضعفاء ج ٢ ص ٢٦٥ و حكم عليه بالوضع الإمام ابن حبان في المجروحين ٢٣١/١ و الشيخ الألباني في السلسلة الضعيفة رقم ١٩٥)

حكم : موضوع

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah va élever la descendance du croyant jusqu’à son degré (1), même s’ils n’étaient pas à son niveau dans les actes, afin qu’ils réjouissent son oeil (2) ».
Puis il a récité le verset suivant: -Ceux qui ont cru et dont la descendance les a suivie dans la foi- et a dit: « Ce qui a été donné aux parents n’a pas été diminuée par ce qui a été donné aux enfants ».
(Rapporté par Al Bazar et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°2490, Hadith Sahîh)

(1) C’est à dire dans le paradis.

(2) Le degré de la personne dans le paradis dépend de ses bonnes actions, plus les bonnes actions sont nombreuses plus le degré de la personne est élevé.

Ainsi, le sens du hadith est que lorsque les enfants et les descendants du croyants rentrent dans le paradis mais que le degré que leurs actes leur permettent d’atteindre est en dessous du degré de leurs parents, ils seront élevés jusqu’au degré de leurs parents.

Ceci afin que cela soit une joie et une récompense supplémentaire pour les parents.

Voici le Verset:

Allah a dit dans la sourate Tour n°52 verset 21 (traduction rapprochée du sens du verset): « Ceux qui ont cru et dont la descendance les a suivie dans la foi, Nous mettrons avec eux leurs descendants et Nous ne diminuerons en rien leurs oeuvres ».

قال الله تعالى : والذين آمنوا واتبعتهم ذريتهم بإيمان ألحقنا بهم ذريتهم وما ألتناهم من عملهم من شيء
(سورة الطور ٢١)
عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال النبي صلّي الله عليه و سلم : إن الله ليرفع ذرية المؤمن إليه في درجته و إن كانوا دونه في العمل لتقر بهم عينه
ثم قرأ : والذين آمنوا و اتبعتهم ذريتهم بإيمان ‘ الآية
ثم قال : وما نقصنا الآباء بما أعطينا البنين
(رواه البزّار و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٤٩٠)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah ibn Abbas (qu’Allah les agrées), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes il y a deux ‘id qui sont rassemblés dans votre jour-ci: celui qui veut ceci lui suffira vis-à-vis du joumou’a (*) et nous allons faire le joumou’a, In chaa Allah ».
(Rapporté par Ibn Majah dans ses Sounan n°1090 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh ibn Majah, Hadith Sahîh)

(*) C’est à dire que celui qui a assisté au ‘id peut s’il le souhaite ne pas assister au joumou’a.

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهم قال النبي صلى الله عليه و سلم : اجتمعَ عيدانِ في يومِكم هذا فمن شاءَ أجزأَهُ منَ الجمعةِ وإنَّا مجمِّعونَ إن شاءَ اللَّهُ
(رواه ابن ماجه في سننه رقم ۱۰۹۰ و صححه الشيخ الألباني في صحيح ابن ماجه)

حكم : صحيح

.

D’après Abdullah Ibn Abbas (qu’Allah soit satisfait d’eux), Le Messager d’Allah (ﷺ) a dit parmi ce qu’il a raconté sur son Seigneur glorifié et exalté : « En vérité Allah a fait mentionner par écrit (par les deux Anges gardiens attachés à chaque personne) les bonnes actions et les mauvaises », puis, il a donné cet éclaircissement : « Celui qui a eu l’intention de faire une bonne action mais n’a pu la réaliser, Allah, glorifié et exalté, la lui inscrit comme une bonne action entière. S’il a eu l’intention de la faire et s’il l’a exécutée, Allah lui inscrit pour elle une bonne action supérieure de dix à sept cents fois et davantage encore. S’il a eu l’intention de commettre une mauvaise action, et s’il ne la fait pas, Allah la lui inscrit comme une bonne action entière. S’il a eu l’intention de la faire et s’il la fait, Allah la lui inscrit comme une seule mauvaise action. » [Al-Bukhari et Mouslim].
(Ryad As Salihine Hadith n°11)
عن أبي العباس عبد الله بن عباس بن عبد المطلب رضي الله عنهما، عن رسول الله، صلى الله عليه وسلم، فيما يروى عن ربه، تبارك وتعالى قال‏:‏ ‏ « ‏ إن الله كتب الحسنات والسيئات ثم بين ذلك‏:‏ فمن همّ بحسنة فلم يعملها كتبها الله تبارك وتعالى عنده حسنة كاملة، وإن هم بها فعملها كتبها الله عشر حسنات إلى سبعمائه ضعف إلى أضعاف كثيرة، وإن هم بسيئة فلم يعملها كتبها الله عنده حسنة كاملة، وإن همّ بها فعملها كتبها الله سيئة واحدة ‏ »‏ ‏(‏‏(‏متفق عليه‏)‏‏)‏‏.‏
(رياض الصالحين رقم ۱۱)
.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Empressez vous de faire le hajj car certes l’un d’entre vous ne sait pas ce qui va lui arriver ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par cheikh Albani dans ahih Al Jami n°2957)

(1) C’est à dire pour accomplir le hajj et la ‘omra.
(Fayd Al Qadir, hadith n°5398)

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : تعجلوا إلى الحج فإن أحدكم لا يدري ما يعرض له
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ۲۹۵۷)
.

D’après Abdallah Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « 70 000 personnes de ma communauté vont rentrer dans le paradis sans jugement, ce sont ceux qui ne demandent pas qu’on leur fasse rouqiya, qui ne pratiquent pas les augures, qui ne pratiquent pas la cautérisation et font confiance à leur Seigneur ».
(Rapporté par Al Boukhari dans son Sahih n°6472)
عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : يدخل الجنة من أمتي سبعون ألفا بغير حساب هم الذين لا يسترقون ولا يتطيرون وعلى ربهم يتوكلون
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٤٧٢)
.

D’après Abdallah Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le ayn (le mauvais oeil) est vérité et si une chose devait précéder le destin alors le ayn l’aurait précédé et si l’on vous demande de vous laver alors lavez vous ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2188)
عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : العين حق و لو كان شيء سابق القدر سبقته العين و إذا استغسلتم فاغسلوا
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢١٨٨)
.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « La chose pour laquelle est bue l’eau de zamzam est exaucée ».
(Rapporté par Daraqoutni dans ses Sounan n°2739 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1164, Hadith Sahîh li Ghayrihi)

L’imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a dit : « Le sens du hadith (*) que celui qui boit cette eau pour une chose obtient cette chose. Les savants et les gens pieux l’ont pratiqué en voulant par cela obtenir des choses de l’au-delà et de l’ici-bas et ils les ont obtenu et ceci est un bienfait venant d’Allah »

(Tahdhib Al Asma Wal Loughat vol 3 p 139)

(*) C’est à dire le hadith de ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) qui est cité au dessus.

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلّى الله عليه وسلّم : ماء زمزم لما شُرِب له
(رواه الدارقطني في سننه رقم ٢٧٣٩ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١١٦٤)

حكم : حسن لغيره

.

D’après Ibn ‘Abbâs (رضيَ اللَّهُ عنهُ), que la Parole [D’Allah (Exalté soit -il)]:

{Malheur, donc, à ceux qui de leurs propres mains composent un livre }
[ Sourate 2 : la vache, Verset 79]

فَوَيْلٌ لِّلَّذِينَ يَكْتُبُونَ الْكِتَابَ بِأَيْدِيهِمْ

furent révélées au sujet des gens du Livre [juifs et chrétiens].
(Rapporté par L’Imam Boukhari (رحمه الله) dans kitab Af’âl al ‘Ibad et authentifié par Cheikh Mouqbil dans Sahih al-Musnad min Asbab an-Nuzul n°21, Hadith Rijaluhu rijal Sahîh (*))

(*) « Rijaluhu rijal Sahîh »
Toutes les personnes se trouvant dans la chaine sont dignes de confiance, excepté Abd Rahman ibn ‘Akhamah
Nasai, Ibn Hibban le rendent digne de confiance.

Ce Hadith est l’explication du verset suivant

C’est « A propos de la parole d’Allah : « Malheur, donc, à ceux qui de leurs propres mains composent un livre puis le présentent comme venant d’Allah pour en tirer un vil profit ! – Malheur à eux, donc , à cause de ce que leurs mains ont écrit, et malheur à eux à cause de ce qu’ils en profitent ! ».
(Sourate 2 : la vache, Verset 79)

فَوَيْلٌ لِّلَّذِينَ يَكْتُبُونَ الْكِتَابَ بِأَيْدِيهِمْ ثُمَّ يَقُولُونَ هَـذَا مِنْ عِندِ اللّهِ لِيَشْتَرُواْ بِهِ ثَمَناً قَلِيلاً فَوَيْلٌ لَّهُم مِّمَّا كَتَبَتْ أَيْدِيهِمْ وَوَيْلٌ لَّهُمْ مِّمَّا يَكْسِبُونَ

عن ابن عباس رضي الله عنه {فويل للذين يكتبون الكتاب بأيديهم} قال نزلت في أهل الكتاب
(رواه الإمام البخاري رحمه الله في كتابه خلق أفعال العباد ص٥٤ و صححه الشيخ مقبل في صحيح المسند رقم ۲۱)

حكم :رجاله رجال الصحيح إلا عبد الرحمن بن علقمة وقد وثقه النسائي وابن حبان والعجلي

.

D’après ‘Ikrima, ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) a dit : « Cherchez la nuit du destin la vingt quatrième nuit (*) ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°2022)

(*) C’est à dire la vingt quatrième nuit du mois de Ramadan.

عن عكرمة قال عبدالله بن عباس رضي الله عنهما : التمسوا في أربع وعشرين يعني ليلة القدر
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٢٠٢٢)
.

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
« Allah a dit: Si je prend les deux nobles (*) de mon serviteur et qu’il patiente et en espère la récompense alors je ne suis pas satisfait pour lui d’une récompense autre que le paradis »
(Rapporté par Abou Ya’ala et il a été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Targhib n°3452, Hadith Sahîh)

(*) C’est à dire qu’Allah prend ses deux yeux et le rend aveugle.

وعن ابن عباسٍ رضي الله عنهما قال: قال رسول الله – صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ
« يقول الله: إذا أخذتُ كريمتَيْ عبدي فصبَر واحْتَسب؛ لَمْ أرْضَ له ثواباً دونَ الجنَّةِ ».
(رواه رواه أبو يعلى و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي رقم ۳۴۵۲)

حكم : صحيح

.

D’après Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit à al-Abbas ibn AbdulMuttalib: « Ô ‘Abbas, ô mon oncle! Ne veux tu pas que je te fasse un don, une offre, une faveur? Ne veux tu pas que je te fasse profiter de dix caractéristiques? Si tu fais cela Allah te pardonnera tes péchés, les premiers et les derniers, les anciens et les récents, ceux faits par erreur ou volontairement, les petits et les grands, les cachés et ceux qui sont apparents, dix caractéristiques!

Tu pries 4 unités de prière en lisant dans chaque unité la Fatiha du livre et une sourate. Lorsque tu as terminé la lecture au début de la raka’a dit alors que tu es debout « Sobhanallah Wal Hamdoulilah Wa La Ilaha Illa Allah Wallahou Akbar » 15 fois, puis tu te mets en inclinaison et tu le dit 10 fois alors que tu es en inclinaison, puis tu relève ta tête de l’inclinaison et tu le dit 10 fois, puis tu te prosterne et tu le dit 10 fois alors que tu es prosterné, puis tu relève ta tête de la prosternation et tu le dit 10 fois, puis tu te prosternes et tu le dit 10 fois, puis tu relèves ta tête de la prosternation et tu le dit 10 fois.

Ceci fait 75 fois dans chaque unité de prière et tu fais cela dans les 4 unités de prière.

Si tu peux la prier chaque jour fais le, si tu peux la prier chaque semaine fais le, si tu ne le fais pas alors une fois chaque mois, si tu ne le fais pas alors une fois chaque année, si tu ne le fais pas alors une fois dans ta vie ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°1297 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Abi Daoud, Hadith Sahîh)

Ce hadith a été entre autres authentifié par:
– L’imam Ahmed Ibn Hanbal (voir Al Ajwiba Ala Ahadith Al Masabih de Ibn Hajar dans Hidayatou Rouwat vol 2 p 81)
– L’imam Ishaq Ibn Rahaway (Masail Ahmed wa Ishaq Ibn Rahaway min riwaya Ishaq Ibn Mansour n°3309)
– L’imam Daraqutni (Al Talkhis Al Habir vol 2 p 14)
– L’imam Abou Daoud (voir sahih taghrib vol 1 p 425)
– L’imam Mouslim Ibn Al Hajjaj (référence précédente)
– L’imam Al Hakim (Al Moustadrak n°1197)
– L’imam Nawawi (Tahdhib Al Asma Wa Loughat vol 3 p 144)
– L’imam Ibn Hajar (Majalis Amali Al Adhkar Fi Salat Tesbih p 35)

Et parmi les contemporains entre autres:
– Cheikh Al Albani (sahih taghrib n°677)
– Cheikh Ahmed Chakir (Ta’liqat Ala Jami’ Tirmidhi vol 2 p 352)
– Cheikh Shouayb Arnaout (Tahqiq Charh Sunna vol 4 p 157)
– Cheikh Abdel Qadir Arnaout (Ta’liqat Alal Adhkar p 107)
– Cheikh Moqbil dans Sahih Al Mousnad Mima Laysa Fi Sahihayn n°588

عن ابن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم للعباس بن عبد المطلب: يَا عَبَّاسُ يَا عَمَّاهُ أَلاَ أُعْطِيكَ أَلاَ أَمْنَحُكَ أَلاَ أَحْبُوكَ أَلاَ أَفْعَلُ بِكَ عَشْرَ خِصَالٍ إِذَا أَنْتَ فَعَلْتَ ذَلِكَ غَفَرَ اللَّهُ لَكَ ذَنْبَكَ أَوَّلَهُ وَآخِرَهُ قَدِيمَهُ وَحَدِيثَهُ خَطَأَهُ وَعَمْدَهُ صَغِيرَهُ وَكَبِيرَهُ سِرَّهُ وَعَلاَنِيَتَهُ عَشْرَ خِصَالٍ أَنْ تُصَلِّيَ أَرْبَعَ رَكَعَاتٍ تَقْرَأُ فِي كُلِّ رَكْعَةٍ فَاتِحَةَ الْكِتَابِ وَسُورَةً فَإِذَا فَرَغْتَ مِنَ الْقِرَاءَةِ فِي أَوَّلِ رَكْعَةٍ وَأَنْتَ قَائِمٌ قُلْتَ سُبْحَانَ اللَّهِ وَالْحَمْدُ لِلَّهِ وَلاَ إِلَهَ إِلاَّ اللَّهُ وَاللَّهُ أَكْبَرُ خَمْسَ عَشْرَةَ مَرَّةً ثُمَّ تَرْكَعُ فَتَقُولُهَا وَأَنْتَ رَاكِعٌ عَشْرًا ثُمَّ تَرْفَعُ رَأْسَكَ مِنَ الرُّكُوعِ فَتَقُولُهَا عَشْرًا ثُمَّ تَهْوِي سَاجِدًا فَتَقُولُهَا وَأَنْتَ سَاجِدٌ عَشْرًا ثُمَّ تَرْفَعُ رَأْسَكَ مِنَ السُّجُودِ فَتَقُولُهَا عَشْرًا ثُمَّ تَسْجُدُ فَتَقُولُهَا عَشْرًا ثُمَّ تَرْفَعُ رَأْسَكَ فَتَقُولُهَا عَشْرًا فَذَلِكَ خَمْسٌ وَسَبْعُونَ فِي كُلِّ رَكْعَةٍ تَفْعَلُ ذَلِكَ فِي أَرْبَعِ رَكَعَاتٍ إِنِ اسْتَطَعْتَ أَنْ تُصَلِّيَهَا فِي كُلِّ يَوْمٍ مَرَّةً فَافْعَلْ فَإِنْ لَمْ تَفْعَلْ فَفِي كُلِّ جُمُعَةٍ مَرَّةً فَإِنْ لَمْ تَفْعَلْ فَفِي كُلِّ شَهْرٍ مَرَّةً فَإِنْ لَمْ تَفْعَلْ فَفِي كُلِّ سَنَةٍ مَرَّةً فَإِنْ لَمْ تَفْعَلْ فَفِي عُمُرِكَ مَرَّةً
(رواه أبو داود في سننه رقم ١٢٩٧ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « La pierre noire vient du paradis, elle était plus blanche que la neige jusqu’à ce que les péchés des associateurs la noircissent ».
(Rapportée par Al Bayhaqi et authentifiée par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1146, Hadith Sahîh li Ghayrihi)

Certains savants ont dit: méditez sur l’effet que les péchés ont eu sur une pierre et voyez quels peuvent être les effets des péchés sur les coeurs.

عن عبد الله ابن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : الحجر الأسود من الجنة وكان أشد بياضا من الثلج حتى سودته خطايا أهل الشرك
(رواها البيهقي و صححها الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١١٤٦)

حكم : صحيح لغيره

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « La pierre noire est descendue du paradis alors qu’elle était plus blanche que le lait, ce sont les péchés des fils d’Adam qui l’ont rendu noire ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°877 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

Certains savants ont dit: méditez sur l’effet que les péchés ont eu sur une pierre et voyez quels peuvent être les effets des péchés sur les coeurs.

عن عبد الله ابن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : نزل الحجر الأسود من الجنة وهو أشد بياضا من اللبن فسودته خطايا بني آدم
(رواه الترمذي في سننه رقم ٨٧٧ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui dit: – Gloire à Allah (1), Toute la louange est à Allah (2), Il n’y a pas de divinité méritant d’être adorée si ce n’est Allah (3), Allah est le plus grand (4) -. Il lui est planté pour chacune de ces paroles un arbre dans le paradis ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°2880)

(1) Sobhannallah / سبحان الله
(2) El Hamdoulilah / الحمد لله
(3) La Ilaha Illa Allah / لا إله إلا الله
(4) Allahou Akbar / الله أكبر

عن ابن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من قال : سبحان الله و الحمد لله و لا إله إلا الله و الله أكبر غرس الله بكل واحدة منهن شجرة في الجنة
(رواه الطبراني و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٨٨٠)

حكم : ذكر له شواهد

.

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ô les jeunes de Qouraych! Préservez vos sexes, ne pratiquez pas la fornication. Certes celui qui préserve son sexe aura le paradis ».
(Rapporté par Al Hakim et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2410, Hadith Hasan)
عن ابن عباس رضي الله عنهما قال قال رسول الله صلى الله عليه وسلم يا شباب قريش احفظوا فروجكم لا تزنوا ألا من حفظ فرجه فله الجنة
(رواه الحاكم و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٤١٠)

حكم : حسن

.

D’après Abdallah Ibn Abbas (qu’Allah les agrée) a dit: « Le koursi est l’emplacement des deux pieds et personne ne connait la grandeur du trône ».
(Rapporté par l’imam Dhahabi dans Al Oulou n°76, qui l’a approuvé et l’a également authentifié et également Cheikh Albani dans Moukhtasar Al Oulou n°45 page 102, Hadith Sahîh Mawqouf)

Ceci est rapporté par Ibn Khouzeima, Ibn Abi Chayba et authentifié par:
– L’imam Al Hakim dans son Moustadrak n°3175
– Cheikh Moqbil dans sa correction du Moustadrak
– Cheikh Ahmed Chakir dans Omdatou Tefsir Ibn Kathir vol 2 p 163

عنِ ابنِ عباسٍ قال : الكُرْسِيُّ موضعُ القدمينِ ، والعرشُ لا يقدرُ أحدٌ قدْرَهُ
(رواه الذهبي في االعلو رقم ۷۶ و صححه شيخ الإسلام بن تيمية في مجموع الفتاوى ١٣٩/٣ و الشيخ الألباني في مختصر العلو رقم ۴۵)

حكم : صحيح موقوف

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (ﷺ) a dit:
« En rentrant de son pèlerinage, le Prophète (ﷺ) dit à Oum Sinan l’Ansarite,
« Quelle est la chose qui t’a empêchée de faire le hajj? »
« C’est Un tel (c.-à-d. son époux), répondit-elle. Il avait deux chameaux; il fit le hajj sur l’un et [laissa] l’autre pour l’irrigation de notre terre ».

Eh bien! « Une ‘Omra durant le ramadan équivaut à un Hajj en ma compagnie (*) ».
(Rapporté par Boukhari n°1863)

(*) C’est à dire que la personne qui fait une ‘Omra durant le mois de Ramadan obtient la même récompense qu’un pèlerinage effectué avec le Messager d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) mais cela ne signifie pas qu’il sera dispensé de faire le pèlerinage qui est le cinquième pilier de l’Islam.

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما ـ قَالَ لَمَّا رَجَعَ النَّبِيُّ صلى الله عليه وسلم مِنْ حَجَّتِهِ قَالَ لأُمِّ سِنَانٍ الأَنْصَارِيَّةِ ‏: ‏مَا مَنَعَكِ مِنَ الْحَجِّ‏‏.‏ قَالَتْ أَبُو فُلاَنٍ ـ تَعْنِي زَوْجَهَا ـ كَانَ لَهُ نَاضِحَانِ، حَجَّ عَلَى أَحَدِهِمَا، وَالآخَرُ يَسْقِي أَرْضًا لَنَا‏.‏ قَالَ ‏: فَإِنَّ عُمْرَةً فِي رَمَضَانَ تَقْضِي حَجَّةً مَعِي ‏
(رواه البخاري في صحيحه رقم ١٨٦٣)
.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui visite un malade dont le terme de vie n’est pas arrivé et dit auprès de lui 7 fois: -Je demande à Allah l’Immense, le Seigneur de l’immense trône, de te guérir- (*) alors Allah le guérit de cette maladie.
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°3106 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Abou Daoud, Hadith Sahîh)

(*) En phonétique: As Aloulah Al Adhim Rabbal Archil Adhim An Yachfiyak

En arabe: أَسْأَلُ اللهَ العَظِيمَ رَبَّ العَرْشِ العَظِيمِ أَن يَشْفِيَك

عن عبدالله ابن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من عادَ مريضًا لم يحضر أجلُهُ فقالَ عندَهُ سبعَ مرارٍ أسألُ اللَّهَ العظيمَ ربَّ العرشِ العظيمِ أن يشفيَكَ إلَّا عافاهُ اللَّهُ من ذلِكَ المرضِ
(رواه أبو داود في سننه رقم ٣١٠٦ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Demandez à Allah la Wassila (*) pour moi, car certes aucun serviteur ne la demande pour moi dans la vie d’ici-bas sans que je ne témoigne pour lui ou n’intercède pour lui le jour de la résurrection ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°257, Hadith Hasan)

(*) Il est rapporté dans Sahih Mouslim (hadith n°384) que la Wassila est un degré dans le paradis qui ne sera atteint que par un seul des serviteurs d’Allah.
Ce hadith, dans Sahih Mouslim, précise qu’elle doit être demandée en faveur du Messager d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) après avoir répété ce que dit la personne qui fait l’appel à la prière.
Ensuite lorsque l’appel à la prière est terminé on prie sur le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et alors on dit l’invocation dans laquelle on demande la Wassila en faveur du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : سلوا الله لي الوسيلة فإنه لم يسألها لي عبد في الدنيا إلا كنت له شهيدًا أو شفيعًا يوم القيامة
(رواه الطبراني و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٥٧)

حكم : حسن

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit « Celui qui revient sur un don qu’il a fait est comme le chien qui mange son vomi ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°2622)
عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلّى الله عليه و سلّم : الَّذي يعودُ في هبتِه كالكلبِ يرجِعُ في قيْئِه
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٢٦٢٢)
.

D’après Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée), Oum Souleym (qu’Allah l’agrée) est venue vers le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et a dit: Abou Talha et sont fils sont partis faire le hajj et ils m’ont laissé.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ô Oum Souleym! Une ‘omra durant le ramadan équivaut à un hajj avec moi (*)».
(Rapporté par Ibn Hibban dans son Sahih n°3699 et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1118, Hadith Sahîh ou Hasan)

(*) C’est à dire que la personne qui fait une ‘omra durant le mois de Ramadan obtient la même récompense qu’un pèlerinage effectué avec le Messager d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) mais cela ne signifie pas qu’il sera dispensé de faire le pèlerinage qui est le cinquième pilier de l’Islam.

عن ابن عباس رضي الله عنهما جاءت أمُّ سُلَيمٍ إلى رسولِ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلَّم فقالت حجَّ أبو طلحةَ وابنُه وترَكاني فقال يا أمَّ سُلَيمٍ عُمرةٌ في رمضانَ تعدِلُ حجَّةً معي
(رواه ابن حبان في صحيحه رقم ٣٦٩٩ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١١١٨)

حكم المحدث:[إسناده صحيح أو حسن أو ما قاربهما]

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) : ‘Omar (qu’Allah l’agrée) a demandé la permission d’entrer auprès du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) en disant : Que le Salam soit sur le Messager d’Allah, Salam ‘Alaikoum. Est-ce que ‘Omar peut rentrer ?
(Rapporté par Boukhari dans Al Adab Al Moufrad n°1085 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Adab Al Moufrad n°827, Hadith Sahîh)
عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال : استأذنَ عمرُ رضي الله عنه على النبيِّ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ فقال : السلامُ على رسولِ اللهِ السلامُ عليكُمْ أَيدخلُ عمرُ
(رواه الإمام البخاري في الأدب المفرد رقم ١٠٨٥ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الأدب المفرد رقم ٨٢٧)

حكم : إسناده صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « L’anse de la foi qui est la plus solide est de prendre pour allié pour Allah, de prendre pour ennemi pour Allah, d’aimer pour Allah et de détester pour Allah ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1728)
عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : أوثق عرى الإيمان الموالاة في الله و المعاداة في الله و الحب في الله و البغض في الله
(رواه أحمد و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٧٢٨)

حكم المحدث:قوي بالطرق

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il n’y a aucun des enfants de Adam qui n’a pas commis de péché ou a pensé à commettre un péché, sauf Yahya Ibn Zakariya (*) ».
(Rapporté par Al Hakim et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°2984, Hadith Sahîh)

(*) Il s’agit du prophète d’Allah Yahya Ibn Zakariya (que la prière d’Allah et Son salut soient sur l’ensemble des prophètes).

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال النبي صلّى الله عليه و سلم : ما من أحد من ولد آدم إلا قد أخطأ أو هم بخطيئة ليس يحيي بن زكريا
(رواه الحاكم و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٩٨٤)

حكم : صحيح بمجموع طرقه

.

D’après Ibn ‘Abbas (رضي الله عنهما) a dit : « Le Messager d’Allah (ﷺ) a dit : « On a fait défiler devant moi les communautés religieuses (ou nations). Je vis alors un tel prophète et avec lui moins de dix adeptes, tel autre avec un ou deux adeptes et un tel autre n’en ayant aucun.
Tout à coup on éleva vers moi une foule énorme et je crus que c’était ma communauté.

Mais on me dit : « Voilà Moïse et sa nation. Regarde plutôt à l’horizon ».

Je regardai et vis apparaître des masses innombrables. On me dit alors : « Regarde de l’autre côté de l’horizon » et voilà surgir une foule immense.

« C’est tout cela ta nation et, avec elle, soixante dix mille hommes qui entreront au Paradis sans subir aucun jugement et aucun tourment ».
Puis il se leva et rentra chez lui. Les gens se mirent alors à conjecturer sur ces bienheureux qui entreront au Paradis sans jugements ni tourments. Certains dirent : « C’est sans doute ceux qui ont été les compagnons du Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) ». D’autres dirent : « Ce sont peut-être ceux qui sont nés en Islam et n’ont ainsi jamais rien associés à Allah ». On fit d’autres supputations. C’est alors que le Messager d’Allah (ﷺ) se présenta à eux de nouveau et leur dit : « A propos de quoi discutez-vous ainsi? » Ils lui dirent l’objet de leurs discussions et il dit : « Ce sont plutôt ceux qui ne se soignent pas par les incantations (roquiya) et ne se font pas soigner par elles. Ceux qui ne croient point au mauvais augure et qui s’en remettent en tout à leur Seigneur ». Juste à ce moment se leva ‘Oukkâsha Ibn Mohsin qui dit : « Implore Allah pour que j’en sois! » Il (ﷺ) lui dit : « Tu es effectivement l’un de ceux là ». Quelqu’un d’autre se leva pour faire la même demande. Il (ﷺ) lui dit : « C’est là une faveur dans laquelle t’a déjà précédé ‘Oukkaâsha »
(Ryad As Salihine Hadith n°74, Rapporté par Al Boukhari et Mouslim).

عن ابن عباس رضي الله عنهما قال‏:‏ قال رسول الله صلى الله عليه وسلم ‏:‏ عرضت علي الأمم، فرأيت النبي ومعه الرهيط، والنبي ومعه الرجل والرجلان، والنبي وليس معه أحد إذ رفع لي سواد عظيم فظننت أنهم أمتي، فقيل لى ‏:‏ هذا موسى وقومه، ولكن انظر إلى الأفق، فنظرت فإذا سواد عظيم، فقيل لى، انظر إلى الأفق الآخر، فإذا سواد عظيم، فقيل لي‏:‏ هذه أمتك، ومعهم سبعون ألفاً يدخلون الجنة بغير حساب ولا عذاب‏ »‏ ثم نهض فدخل منزله، فخاض الناس في أولئك الذين يدخلون الجنة بغير حساب ولا عذاب، فقال بعضهم‏:‏ فلعلهم الذين صحبوا رسول الله صلى الله عليه وسلم ، وقال بعضهم‏:‏ فلعلهم الذين ولدوا في الإسلام، فلم يشركوا بالله شيئاً- وذكروا أشياء- فخرج عليهم رسول الله صلى الله عليه وسلم فقال‏:‏ ‏ »‏ما الذي تخوضون فيه‏؟‏‏ »‏ فأخبروه فقال‏:‏ ‏ »‏هم الذين لا يرقون ، ولا يسترقون ولا يتطيرون، وعلى ربهم يتوكلون‏ »‏ فقام عكاشة بن محصن فقال‏:‏ ادع الله أن يجعلني منهم، فقال‏:‏ ‏ »‏أنت منهم‏ »‏ ثم قام رجل آخر فقال‏:‏ ادع الله أن يجعلني منهم فقال‏:‏ ‏ »‏سبقك بها عكاشة‏ »‏ ‏.‏ ‏(‏‏(‏متفق عليه‏)‏‏)‏ ‏.‏
(رياض الصالحين رقم ۷۴)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Si ce n’était les Fils d’Israel, aucune nourriture n’aurait périmé et aucune viande n’aurait pourrie (1) et si ce n’était Hawwa, une femme n’aurait jamais trompé son mari (2) ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1470)

(1) C’est à dire que lorsqu’Allah leur a donné les mannes et des cailles comme ceci est mentionné dans le Coran, Il leur a interdit d’en garder comme provision mais ils ont désobéi et en ont gardé en provisions.
Alors ces nourritures ont pourris et ceci se poursuit depuis ce moment.
(Charh Sahih Mouslim de l’imam Nawawi)

(2) Hawwa est la femme d’Adam, sa tromperie envers son mari n’est pas à comprendre par le fait qu’elle a commis une turpitude avec un autre homme que son mari mais par le fait que c’est elle qui a poussé Adam a goûter du fruit défendu ce qui les a fait sortir du paradis.
(Voir Minnatoul Moun’im Charh Sahih Mouslim vol 2 p 428)

En effet l’imam Ibn Jarir Tabari a rapporté dans son Tefsir vol 23 p 112 d’après Al Dahak que le compagnon ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée) a dit: « Aucune femme de prophète n’a jamais commis la fornication ».

عن الضحاك قال عبدالله بن عباس رضي الله عنهما : ما بغت امرأة نبي قط
(رواه ابن جرير الطبري في تفسيره ج ٢٣ ص ١١٢)

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لولا بنو إسرائيل لم يخبث الطعام ولم يخنز اللحم ولولا حواء لم تخن أنثى زوجها الدهر
(رواه مسلم في صحيحه رقم ١٤٧٠ و اللفظ لمسلم)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Si ce n’était les Fils d’Israel, aucune nourriture n’aurait périmé et aucune viande n’aurait pourrie (1) et si ce n’était Hawwa, une femme n’aurait jamais trompé son mari (2) ».
(Rapporté par Al Boukhari dans son Sahih n°3399)

(1) C’est à dire que lorsqu’Allah leur a donné les mannes et des cailles comme ceci est mentionné dans le Coran, Il leur a interdit d’en garder comme provision mais ils ont désobéi et en ont gardé en provisions.
Alors ces nourritures ont pourris et ceci se poursuit depuis ce moment.
(Charh Sahih Mouslim de l’imam Nawawi)

(2) Hawwa est la femme d’Adam, sa tromperie envers son mari n’est pas à comprendre par le fait qu’elle a commis une turpitude avec un autre homme que son mari mais par le fait que c’est elle qui a poussé Adam a goûter du fruit défendu ce qui les a fait sortir du paradis.
(Voir Minnatoul Moun’im Charh Sahih Mouslim vol 2 p 428)

En effet l’imam Ibn Jarir Tabari a rapporté dans son Tefsir vol 23 p 112 d’après Al Dahak que le compagnon ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée) a dit: « Aucune femme de prophète n’a jamais commis la fornication ».

عن الضحاك قال عبدالله بن عباس رضي الله عنهما : ما بغت امرأة نبي قط
(رواه ابن جرير الطبري في تفسيره ج ٢٣ ص ١١٢)

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لولا بنو إسرائيل لم يخبث الطعام ولم يخنز اللحم ولولا حواء لم تخن أنثى زوجها
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٣٣٩٩)
.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Le moins châtié des gens du feu sera Abou Talib (1), il portera deux chaussures (2) qui feront bouillir son cerveau ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°212)

(1) Il s’agit de l’oncle du Prophète (ﷺ) qui a défendu son neveu durant sa vie mais qui est mort associateur.

(2) C’est à dire des chaussures de feu comme ceci est précisé dans d’autres versions du hadith.

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إن أهون أهل النار عذابا أبو طالب وهو منتعل بنعلين يغلي منهما دماغه
(رواه مسلم في صحيحه رقم ۲۱۲)
.

D’après Ibn ‘Abbas (رضي الله عنهما) a rapporté, que le
Messager d’Allah (ﷺ) nous prononça un jour un sermon où il dit :

« Ô gens! Vous êtes appelés à être rassemblés vers Allah le Très Haut sans chaussures ni vêtements et non circoncis ».
Il a ensuite récité:

« Tout comme Nous avons commencé la première création, ainsi Nous la répéterons; c’est une promesse qui Nous incombe et Nous l’accomplirons ! »
(Sourate 21 : les prophètes, Verset 104)

كَمَا بَدَأْنَا أَوَّلَ خَلْقٍ نُّعِيدُهُ وَعْداً عَلَيْنَا إِنَّا كُنَّا فَاعِلِينَ

Et a continué: « Notez bien que la première créature à être vêtue le jour de la résurrection sera Abraham ( ﷺ ).

Notez bien qu’on fera venir des hommes de ma communauté qu’on dirigera vers la gauche (l’Enfer) et que je dirai alors : « Ô Seigneur ! Ce sont mes Compagnons! » On me répondra : « Tu ne peux pas savoir ce qu’ils ont apporté comme innovations après toi ».

Je dis comme a dit le vertueux esclave d’Allah (Jésus (ﷺ)) :
« Et je fus témoin contre eux aussi longtemps que je fus parmi eux. Puis quand Tu m’as rappelé, c’est Toi qui fus leur observateur attentif. Et Tu es témoin de toute chose.
Si Tu les châties, ils sont Tes serviteurs. Et si Tu leur pardonnes, c’est Toi le Puissant, le Sage. »
(Sourate La Table verset 117 et 118).

وَكُنتُ عَلَيْهِمْ شَهِيداً مَّا دُمْتُ فِيهِمْ فَلَمَّا تَوَفَّيْتَنِي كُنتَ أَنتَ الرَّقِيبَ عَلَيْهِمْ وَأَنتَ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ شَهِيد ٌ* إِن تُعَذِّبْهُمْ فَإِنَّهُمْ عِبَادُكَ وَإِن تَغْفِرْ لَهُمْ فَإِنَّكَ أَنتَ الْعَزِيزُ الْحَكِيمُ

On me dit : « Ils n’ont pas cessé de retourner sur leurs pas depuis que tu les a quittés. (Unanimement reconnu authentique)
(Ryad As Salihine Hadith n°165, Rapporté par Al Boukhari et Mouslim)

عن ابن عباس، رضي الله عنهما، قال‏:‏ قام فينا رسول الله صلى الله عليه وسلم بموعظة فقال‏:‏ ‏ »‏يا أيها الناس إنكم محشورون إلى الله تعالى حفاة عراة غرلاً ‏{‏كما بدأنا أول خلق نعيده وعداً علينا إنا كنا فاعلين‏}‏ ‏(‏‏(‏الأنبياء‏:‏ 103‏)‏‏)‏ ألا وإن أول الخلائق يكسى يوم القيامة إبراهيم ، صلى الله عليه وسلم، ألا وإنه سيجاء برجال من أمتي ، فيؤخذ بهم ذات الشمال؛ فأقول‏:‏ يارب أصحابي؛ فيقال‏:‏ إنك لا تدري ما أحدثوا بعدك، فأقول كما قال العبد الصالح‏:‏ ‏{‏وكنت عليهم شهيداً ما دمت فيهم‏}‏ إلى قوله‏:‏ ‏{‏ العزيز الحكيم‏}‏ ‏)‏ ‏(‏‏(‏المائدة ‏:‏ 117،118‏)‏‏)‏ فيقال لي ‏:‏ إنهم لم يزالوا مرتدين على أعقابهم منذ فارقتهم‏ »‏ ‏(‏‏(‏متفق عليه‏)‏‏)
(رياض الصالحين رقم ۱۶۵)
.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il n’y a pas de jours dans lesquels les bonnes actions sont plus aimées par Allah que ces jours (10 premiers jours) ».
Ils ont dit: Ô Messager d’Allah ! Pas même le djihad dans le sentier d’Allah ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Pas même le djihad dans le sentier d’Allah, sauf un homme qui est sorti avec sa propre personne et son argent et n’est revenu avec rien de cela (*) ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°2438 et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Sahîh)

(*) C’est à dire qu’il a dépensé tout son argent dans le sentier d’Allah et a combattu jusqu’à être tué.

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال النبي صلي الله عليه و سلم : ما من أيام العمل الصالح فيها أحب إلى الله من هذه الأيام يعني أيام العشر
قالوا : يا رسول اللهِ ولا الجهاد في سبيل الله ؟
قال النبي صلي الله عليه و سلم : ولا الجهاد في سبيل الله إلا رجل خرج بنفسه وماله فلم يرجع من ذلك بشيء
(رواه أبو داود في سننه رقم ٢٤٣٨ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم:صحيح

.

D’après Ibn ‘Abbas (qu’Allah soit satisfait de lui), Le Messager d’Allah (ﷺ) a dit: « Il est deux bienfaits que beaucoup de gens n’apprécient pas à leur juste valeur : la santé et le temps libre (pour faire le bien) »
(Rapporté par Al Boukhari dans son Sahih n°6412)

(*) C’est à dire que beaucoup de gens ne connaissent pas la valeur de ces deux bienfaits car ils n’en profitent pas pour accomplir des bonnes actions dont ils auront besoin dans l’au-delà.
Puis au moment où ces bienfaits disparaissent, ils regrettent d’avoir perdu leurs vies dans ce qui n’est pas bénéfique mais le regret ne sert à rien.
(Touhfatoul Ahwadhi, hadith n°2304)

عن ابن عباس رضي الله عنهما قال‏:‏ قال رسول الله صلى الله عليه وسلم‏:‏ « ‏ نعمتان مغبون فيهما كثير من الناس‏:‏ الصحة، والفراغ‏ »‏ ‏(‏‏(‏رواه البخاري‏)‏‏)‏‏.‏‏
(رواه البخاري في صحيحه رقم ۶۴۱۲)
.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Les gens les plus détestés par Allah sont trois:
– un moulhid dans le Haram (1)
– celui qui veut pratiquer dans l’Islam une habitude de la période ante-islamique
– une personne qui demande le sang d’une autre personne sans droit (2).
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6882)

(1) Le moulhid est la personne qui fait du ilhad (voir définition ci-dessous). Le Haram désigne la zone autour de la mosquée de La Mecque.

Allah a dit dans la sourate Al Hajj n°22 verset 25, concernant le Haram de La Mecque : « Et celui qui veut y commettre du ilhad (*) et de l’injustice nous lui ferons goûter un châtiment douloureux ».

(*) Le ilhad signifie ici l’ensemble des désobéissances.
(Voir Majmou Al Fatawa de cheikh Abdel Aziz Ibn Baz vol 3 p 391)
قال الله تعالى عن الحرم المكي : وَمَن يُرِدْ فِيهِ بِإِلْحَادٍ بِظُلْمٍ نُذِقْهُ مِنْ عَذَابٍ أَلِيمٍ
(سورة الحج ٢٥)

(2) C’est à dire qu’il demande que cette personne soit exécutée dans le cadre d’une peine prescrite comme si elle avait commis un meurtre par exemple alors qu’en réalité elle n’a rien fait.

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : أبغضُ الناسِ إلى اللهِ ثلاثةٌ : ملحدٌ في الحرمِ ومبتغٍ في الإسلامِ سُنَّةَ الجاهليةِ ومُطَّلِبُ دمِ امرئٍ بغيرِ حقٍّ ليُهريقَ دَمَه
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٨٨٢)
.

D’après Moujahid, ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) ne voyait pas de mal à ce que la personne donne de la zakat sur son argent pour le hajj et pour affranchir les esclaves.
(Rapporté par Abou Oubeid dans Kitab Al Amwal n°1786 et authentifié par Cheikh Albani dans Tamam Al Minna p 381, Hadith Isnadhou Sahih)

Rapporté aussi dans Irwa Al Ghalil 3/377, Hadith Jayyid (حكم المحدث:إسناده جيد)

Cheikh Al Islam Ibn Taymiya (mort en 728 du calendrier hégirien) a dit : « La personne qui n’a pas effectué le hajj de l’Islam (*) et est pauvre on lui donne de la zakat ce qui lui permet de faire le hajj ».
(Al Ikhtiyarat Al Fiqhiya p 62)

(*) C’est à dire le hajj obligatoire et pas un hajj surérogatoire.

عن مجاهد عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما أنه كان لا يرى بأساً أن يعطي الرجل من زكاة ماله في الحج و أن يعتق منه الرقبة
(رواه أبو عبيد في كتاب الأموال رقم ١٧٨٦ و صححه الشيخ الألباني في تمام المنة ص ٣٨١)

حكم : إسناده صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) : Lorsque le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) s’apprêtait à faire le hajj, une femme a dit à son mari: Emmène moi faire le hajj avec le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).
Il lui a dit: Je n’ai pas de monture pour t’emmener au hajj.
Elle lui a dit: Emmène moi faire le hajj sur ton chameau untel (*).
Il a dit: Il est réservé pour le combat dans le sentier d’Allah.
Alors le mari s’est rendu auprès du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et a dit: Certes ma femme te passe le salam et demande de faire le hajj avec toi mais je lui ai dit que je n’ai pas de monture pour elle. Elle m’a dit de l’emmener au hajj sur mon chameau untel mais je lui ai dit qu’il est réservé dans le sentier d’Allah.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes si tu l’amenais au hajj sur ce chameau il aurait été dans le sentier d’Allah ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°1990 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Abi Daoud, Hadith Hasan Sahîh)

(*) Les arabes avaient l’habitude de donner des noms à leurs chameaux.

Allah a mentionné dans le verset 60 de la sourate Tawba n°9 les huit catégories de gens auxquels il est permis de donner la zakat.

Parmi ces huit catégories il y a la catégories -dans le sentier d’Allah-.

Certains savants sont d’avis qu’il est permis de verser la zakat à une personne qui n’a pas les moyens de faire le hajj obligatoire.

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال : أراد رسول الله صلى الله عليه وسلم الحج فقالت امرأة لزوجها: أحججني مع رسول الله صلى الله عليه وسلم
فقال: ما عندي ما أحججك عليه
فقالت: أحججني على جملك فلان
قال: ذاك حبيس في سبيل الله
فأتى رسول الله صلى الله عليه وسلم فقال: إن امرأتي تقرأ عليك السلام ورحمة الله وإنها سألتني الحج معك فقلت ما عندي ما أحججك عليه قالت أحججني على جملك فلان فقلت ذاك حبيس في سبيل الله
فقال: أما إنك لو أحججتها عليه كان في سبيل الله
(رواه أبو داود في سننه رقم ١٩٩٠ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم:حسن صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « La meilleure eau sur Terre est l’eau de zamzam (1) , elle permet de rassasier et de guérir.
Et la plus mauvaise eau sur la terre est une eau de la vallée de Barhout près de Hadramawt (2), elle est comme la patte de la sauterelle elle coule le matin et est sèche le soir ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1161, Hadith Hasan)

(1) L’eau de zamzam est une eau provenant d’une source située à La Mecque proche de la Ka’ba.
(2) C’est le nom d’une ville au Yémen.

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : خير ماء على وجه الأرض ماء زمزم فيه طعام الطعم وشفاء السقم وشر ماء على وجه الأرض ماء بوادي برهوت بقبة بحضرموت كرجل الجراد تصبح تتدفق وتمسي لا بلال فيها
(رواه الطبراني و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١١٦١)

حكم : حسن

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Empressez vous de sortir vers Mekka (1) car certes l’un d’entre vous ne sait pas ce qui pourrait le toucher comme maladie ou comme besoin (2) ».
(Rapporté par Al Bayhaqi et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°3990, Hadith Hasan)

(1) C’est à dire pour accomplir le hajj et la ‘omra.

(2) Ou pauvreté ou autre parmi les causes d’empêchement…
(Fayd Al Qadir, hadith n°5398)

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : عجلوا الخروج إلى مكة فإن أحدكم لا يدري ما يعرض له من مرض أو حاجة
(رواها البيهقي و حسنها الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٣٩٩٠)

حكم:حسن

.

D’après Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée), le jour du fitr le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a prié 2 unités de prière (*) et n’a pas prié avant ni après. Et il était accompagné de Bilal
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°989)

(*) C’est à dire la prière du ‘id.

عن بن عباس رضي الله عنهما أَنَّ النَّبِيَّ صلى الله عليه وسلم خَرَجَ يَوْمَ الْفِطْرِ، فَصَلَّى رَكْعَتَيْنِ لَمْ يُصَلِّ قَبْلَهَا وَلاَ بَعْدَهَا وَمَعَهُ بِلاَلٌ‏.‏
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٩٨٩)
.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (Qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit à propos de la nuit du destin : « C’est une nuit douce, ni chaude ni froide après laquelle le soleil se lève avec une légère rougeur ».
(Rapporté par Ibn Khouzeima dans son Sahih n°2192 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Ibn Khouzeima, Hadith Sahîh li Ghayrihi)
عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم في ليلة القدر : ليلةٌ طَلْقَةٌ لا حارَّةٌ ولا باردةٌ تُصْبِحُ الشمسُ يومَها حمراءَ ضعيفةً
(رواه ابن خزيمة في صحيحه رقم ٢١٩٢ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق صحيح ابن خزيمة)

صحيح لغيره

.

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), lorsque le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) arriva à Médine il a vu que les juifs jeûnaient le jour de Achoura alors il a dit: « Pourquoi cela? »
Ils ont dit: Ceci est un grand jour, ceci est le jour durant lequel Allah a sauvé Bani Israil de leurs ennemis alors Moussa a jeûné ce jour.
Alors le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Je suis plus en droit de Moussa que vous » alors il a jeûné ce jour et a ordonné de le jeûner.
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°2004)

Pourquoi ce jour a t-il cette importance ?

Allah a dit dans la sourate Al Chou’ara n°26 versets 60 à 67 : « Puis au matin ils les poursuivirent et quand les deux parties se sont aperçues les compagnons de Moussa ont dit : Nous allons être rejoints.
Il a dit : Certes non ! Il y a avec moi mon Seigneur qui va me guider.
Alors nous avons révélé à Moussa : Frappe la mer avec ton bâton.
Elle se fendit et chaque versant était comme une énorme montagne.
Nous fîmes approcher les autres (*) et nous sauvâmes Moussa et tous ceux qui étaient avec lui.
Ensuite nous avons noyé les autres.
Il y a certes dans cela un signe mais la plupart d’entre eux ne croient pas ».

(*) C’est à dire Pharaon et son armée.


قال الله تعالى : فَأَتْبَعُوهُم مُّشْرِقِينَ . فَلَمَّا تَرَاءى الْجَمْعَانِ قَالَ أَصْحَابُ مُوسَى إِنَّا لَمُدْرَكُونَ . قَالَ كَلاَّ إِنَّ مَعِيَ رَبِّي سَيَهْدِينِ . فَأَوْحَيْنَا إِلَى مُوسَى أَنِ اضْرِب بِّعَصَاكَ الْبَحْرَ فَانفَلَقَ فَكَانَ كُلُّ فِرْقٍ كَالطَّوْدِ الْعَظِيمِ . وَأَزْلَفْنَا ثَمَّ الآخَرِينَ . وَأَنجَيْنَا مُوسَى وَمَن مَّعَهُ أَجْمَعِينَ . ثُمَّ أَغْرَقْنَا الآخَرِينَ . إِنَّ فِي ذَلِكَ لآيَةً وَمَا كَانَ أَكْثَرُهُم مُّؤْمِنِينَ
(سورة الشعراء ٦٠ إلى ٦٧)

Remarque:

Les chiites prennent le jour de ‘achoura comme un jour de rassemblement pour pleurer la mort de Al Houssayn Ibn ‘Ali (qu’Allah l’agrée). Ceci est une innovation qui n’a rien à voir avec l’Islam.

L’imam Ibn Rajab Al Hanbali (mort en 795 du calendrier hégirien) a dit : « En ce qui concerne le fait de prendre le jour de ‘achoura comme un jour de rassemblement de tristesse, comme le font les rawafid (1), ceci fait partie des actions de ceux dont les efforts se sont perdus dans la vie présente alors qu’ils s’imaginaient faire le bien (2).
Ni Allah, ni son Messager (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) n’ont ordonné de prendre les jours durant lesquels les prophètes sont morts ou les jours durant lesquels ils ont subit des malheurs comme des jours de rassemblement de tristesse alors qu’en est-il pour ceux qui sont en dessous de ceux-là comme Al Houssayn ? ».
(Lataif Al Ma’arif p 126)

(1) Ce sont les chiites extrémistes.
(2) C’est une allusion au versets n°103 et 104 de la sourate Al Kahf n°18.

En plus du fait que, prendre cette journée comme une journée de tristesse n’est pas légiféré, ce que font certains d’entre eux en déchirant leurs vêtements, en criant et parfois même en se frappant jusqu’au sang est formellement interdit.

عن ابن عباس رضي الله عنهما قال : قدم النبي صلى الله عليه وسلم المدينة فرأى اليهود تصوم يوم عاشوراء . فقال : ما هذا ؟
قالوا : هذا يوم صالح ! هذا يوم نجى الله بني إسرائيل من عدوهم فصامه موسى .
قال : فأنا أحق بموسى منكم فصامه وأمر بصيامه
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٢٠٠٤)
.

D’après Ata, Ibn Abbas (qu’Allah les agrée) jeûnait un jour avant ‘achoura et un jour après.
(Rapporté par Tabari, Al Bayhaqi et Tahawi et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sahih Ibn Khouzeima n°2095, vol 3 p 290, Hadith Daif mais rapporté par d’autre voie authentique)

L’imam Ibn Qayim Al Djawziya (mort en 751) a dit: « Il y a trois degrés pour le jeûne de ‘achoura:
– le plus parfait est de jeûner avec ‘achoura un jour avant et un jour après
– puis le fait de jeûner ‘achoura avec le neuvième jour et c’est ce qui est montré par la plupart des hadiths
– puis le fait de jeûner ‘achoura seul »
(Zad Al Ma’ad Fi Hadi Kheyr Al Ibad vol 2 p 72)

عن عطاء عن ابن عباس رضي الله عنهما أنه كان يصوم يوما قبل عاشوراء و يوما بعده
(رواه الطبري و البيهقي و الطحاوي و صححه الشيخ الألباني في تحقيق صحيح بن خزيمة ج ٣ ص ٢٩٠)

حكم : سناده ضعيف، وروى موقوفاً وسنده صحيح

.

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit:
« Si Allah veut que je vive jusqu’à l’année prochaine, je vais jeûner le neuvième jour de peur de manquer le jour de ‘achoura ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°350, Hadith Sahîh)
عن بن عباس رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه وسلم : إن عشت إن شاء الله إلى قابل صمت التاسع مخافة أن يفوتني يوم عاشوراء
(رواه الطبراني و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٣٥٠)

حكم : صحيح

.

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), lorsque le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a jeûné le jour de ‘achoura et a ordonné de le jeûner, ils ont dit: Ô Messager d’Allah! Certes c’est un jour auquel les juifs et les chrétiens donnent de l’importance. Le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « L’année prochaine, si Allah le veut, nous jeûnerons le neuvième jour ». Ibn Abbas (qu’Allah les agrée) a dit: L’année suivante n’est pas venue avant que le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) ne décède.
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1134)

Pourquoi ce jour a t-il cette importance ?

Allah a dit dans la sourate Al Chou’ara n°26 versets 60 à 67 : « Puis au matin ils les poursuivirent et quand les deux parties se sont aperçues les compagnons de Moussa ont dit : Nous allons être rejoints.
Il a dit : Certes non ! Il y a avec moi mon Seigneur qui va me guider.
Alors Nous avons révélé à Moussa : Frappe la mer avec ton bâton.
Elle se fendit et chaque versant était comme une énorme montagne.
Nous fîmes approcher les autres (*) et Nous sauvâmes Moussa et tous ceux qui étaient avec lui.
Ensuite Nous avons noyé les autres.
Il y a certes dans cela un signe mais la plupart d’entre eux ne croient pas ».

(*) C’est à dire Pharaon et son armée.

قال الله تعالى : فَأَتْبَعُوهُم مُّشْرِقِينَ . فَلَمَّا تَرَاءى الْجَمْعَانِ قَالَ أَصْحَابُ مُوسَى إِنَّا لَمُدْرَكُونَ . قَالَ كَلاَّ إِنَّ مَعِيَ رَبِّي سَيَهْدِينِ . فَأَوْحَيْنَا إِلَى مُوسَى أَنِ اضْرِب بِّعَصَاكَ الْبَحْرَ فَانفَلَقَ فَكَانَ كُلُّ فِرْقٍ كَالطَّوْدِ الْعَظِيمِ . وَأَزْلَفْنَا ثَمَّ الآخَرِينَ . وَأَنجَيْنَا مُوسَى وَمَن مَّعَهُ أَجْمَعِينَ . ثُمَّ أَغْرَقْنَا الآخَرِينَ . إِنَّ فِي ذَلِكَ لآيَةً وَمَا كَانَ أَكْثَرُهُم مُّؤْمِنِينَ
(سورة الشعراء ٦٠ إلى ٦٧)

عن بن عباس رضي الله عنهما حين صام رسول الله صلى الله عليه وسلم يوم عاشوراء وأمر بصيامه ، قالوا : يا رسول الله ! إنه يوم تعظمه اليهود والنصارى . فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم : فإذا كان العام المقبل إن شاء الله ، صمنا اليوم التاسع . قال : فلم يأت العام المقبل ، حتى توفي رسول الله صلى الله عليه وسلم
(رواه مسلم في صحيحه رقم ١١٣٤)
.

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) ne recherchait pas le mérite d’un jour sur un autre jour après le ramadan sauf ‘achoura.
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1020, Hadith Hasan li Ghayrihi)
عن ابن عباس رضي الله عنهما أن النبي صلى الله عليه وسلم لم يكن يتوخى فضل يوم على يوم بعد رمضان إلا عاشوراء
(رواه الطبراني و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠٢٠)

حكم : حسن لغيره

.

D’après Ibn ‘Abbas (Qu’Allah les agrées):
Une fois, Le Messager d’Allah (ﷺ) me serra dans ses bras et dit: « Ô Allah enseigne-lui le Livre (Coran) »
(Rapporté Par Al Boukhari dans son Sahih n°75)
عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما : ضَمَّنِي رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّم وقال :اللهم عَلِّمْهُ الكتابَ
(رواه البخاري في صحيحه رقم ۷۵)
.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) était le plus généreux des hommes et la période durant laquelle il était le plus généreux était le Ramadan lorsque Jibril le rencontrait. Jibril le rencontrait chaque nuit de Ramadan et ils étudiaient ensemble le Coran. Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) était alors plus généreux pour le bien que le vent envoyé (*).
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°3554)

Rapporté également par Mouslim dans son Sahih n°2308

(*) C’est à dire le vent qui apporte la pluie salvatrice.

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال : كان النبيُّ صلَّى اللهُ عليه وسلَّم أجْوَدَ الناسِ و أجْوَدُ ما يكونُ في رَمَضانَ حين يَلْقاهُ جِبريلُ . و كان جِبريلُ يَلْقاهُ في كُلِّ ليلةٍ مِن رمضانَ فيُدارِسُه القُرآنَ فلَرسولُ اللهِ صلى اللهُ عليهِ وسلم أجْوَدُ بالخيْرِ مِن الرِّيحِ المُرسَلَةِ
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٣٥٥٤)
.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père); Un homme a dit : Ô Messager d’Allah ! Certes ma mère est morte. Est-ce que si je fais une aumône pour elle ceci lui profiterai ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Oui ».
L’homme a dit : Je possède un jardin, je te prends comme témoin que je le donne certes en aumône pour elle.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°669 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما أن رجلاً قال : يا رسول الله ! إن أمي توفيت أفينفعها إن تصدقت عنها ؟
قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : نعم
قال الرجل : فإن لي مخرفًا فأشهدك أني قد تصدقت به عنها
(رواه الترمذي في سننه رقم ٦٦٩ و حسنه و صححه الشيخ الألباني فيصحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) : Un homme a dit: Ô Messager d’Allah! Quels sont les grands péchés ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « L’association à Allah, désespérer du secours d’Allah (*) et désespérer de la miséricorde d’Allah ».

(Rapporté par Al Bazar et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°2051, Hadith Hasan)

(*) C’est à dire lorsque l’on est touché par un malheur
(Voir Charh Fath Al Majid de Cheikh Saleh Al Cheikh vol 2 p 484)

عن عبد الله بن عباس رضي الله عنهما أنَّ رجلًا قال : يا رسولَ اللهِ ! ما الكبائرُ ؟
قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : الشرك بالله و الإياس من روح الله و القنوط من رحمة الله
(رواه البزار و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٠٥١)

حكم : حسن

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est allé auprès d’un homme qui se prosternait sur son visage mais ne posait pas son nez sur le sol alors il lui a dit: « Laisse ton nez se prosterner avec toi ».
(Rapporté par Abou Nouaym et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°1644)

Ce hadith montre qu’il faut poser le nez sur le sol lors de la prosternation, son jugement est le même que celui du front.
(Voir la Silsila Sahiha vol 4 p 199)

عن عبدالله ابن عباس رضي الله عنهما أن النبي صلى الله عليه وسلم أتى رجل يسجد على وجهه و لا يضع أنفه قال : ضع أنفك يسجد معك
(رواه أبو نعيم و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٦٤٤)
.

D’après Oum Fadl Bint Al Harith (qu’Allah l’agrée), Al ‘Abbas (qu’Allah l’agrée) s’est rendu vers le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui). Lorsqu’il l’a vu, le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) s’est levé vers lui, il l’a embrassé entre les deux yeux, il l’a fait asseoir à sa droite puis il a dit: « Tu es mon oncle, ce qui reste de mes ancêtres et l’oncle est un père (*) ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°1041, Hadith Hasan li Ghayrihi)

(*) C’est à dire qu’il est comme un père au niveau de l’obligation de le respecter, de lui donner une grande importance et de l’interdiction de mal se comporter avec lui.
(Fayd Al Qadir hadith n°5722)Je précise que le terme arabe العم qui a été traduit par oncle signifie l’oncle du côté paternel tandis que l’oncle du côté maternel s’appelle الخال.

عن أم فضل بنت الحارث رضي الله عنها أن العباس رضي الله عنه أتى النبي صلى الله عليه وسلم . فلما رآه النبي صلى الله عليه وسلم قام إليه فقبل ما بين عينيه وأقعده عن يمينه ثم قال : وأنت عمي وبقية آبائي والعم والد
(رواه الطبراني و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٠٤١)

حكم : حسن لغيره

.

D’après Ibn Abi Moulayka, ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) a dit à ‘Aicha (qu’Allah l’agrée) : « Allah a révélé et fait descendre ton innocence d’en haut des sept cieux et il n’y a pas une mosquée dans laquelle on invoque Allah sans que ton histoire n’y soit récitée nuit et jour (*) ».
(Rapporté par Ibn Hibban dans son Sahih n°7108 et authentifié par Cheikh Albani dans Al Ta’liqat Al Hissan ‘Ala Sahih Ibn Hibban n°7064, Hadith Sahîh)

(*) C’est une allusion à l’affaire de la calomnie durant laquelle ‘Aicha (qu’Allah l’agrée) a été injustement accusée d’avoir commis l’adultère et pour laquelle Allah a révélé des versets de la sourate Nour (n°24) l’innocentant.

عن بن أبي مليكة أن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال لعائشة رضي الله عنها : أنزل الله براءتك من فوق سبع سَمَاوَاتٍ فَلَيْسَ مَسْجِدٌ يُذْكَرُ فِيهِ اللَّهُ إِلا وَشَأْنُكِ يُتْلَى فِيهِ آنَاءَ اللَّيْلِ وَأَطْرَافَ النَّهَارِ
(رواه بن حبان في صحيحه رقم ٧١٠٨ و صححه الشيخ الألباني في التعليقات الحسان على صحيح ابن حبان رقم ٧٠٦٤)

حكم : صحيح

.

D’après Moujahid Ibn Jabr, ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée) a dit: La femme qui rajoute des cheveux et celles pour qui on les rajoute, la femme qui épile les sourcils et celle pour qui on les épile, la femme qui tatoue et celle qui se fait tatouer sans qu’il n’y ai de maladie (1) ont été maudites (2).
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4170 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Sahîh)

(1) L’imam Abou Daoud (mort en 275) a dit dans ses Sounan suite à ce hadith que le tatouage signifie ici la fait que la femme face des traces noires sur son visage avec du khol ou autre.

(2) C’est à dire par le Messager d’Allah (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) comme cela est explicite dans d’autres ahadiths

عن مجاهد بن جبر قال عبد الله بن عباس رضي الله عنهما : لُعِنتِ الواصلةُ و المُستوصلةُ و النامصةُ و المُتنمِّصةُ و الواشمةُ و المُستوشمةُ من غير داءٍ
(رواه أبو داود في سننه رقم ٤١٧٠ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

.

D’après Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Que celui qui croit en Allah et au jour dernier qu’il ne reste pas seul avec une femme sans qu’il n’y ait entre lui et elle un mahram ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1909, Hadith Sahîh)
عن ابن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من كان يؤمن بالله واليوم الآخر فلا يخلون بامرأة ليس بينها وبينه محرم
(رواه الطبراني و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٩٠٩)

حكم : صحيح

.

D’après Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a maudit les hommes qui ressemblent aux femmes et les femmes qui ressemblent aux hommes.(*)
(Rapporté par Boukhari dans son sahih n°5885)

(*) C’est à dire dans l’habillement, dans la parure, la parole, la démarche…
(Voir Fath Al Bari)

عن بن عباس رضي الله عنهما قال : لعن رسول الله صلى الله عليه وسلم المتشبهين من الرجال بالنساء والمتشبهات من النساء بالرجال
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٥٨٨٥)
.

D’après Ibn ‘Abbâs (Qu’Allah l’agrée) a dit: « Allâh nous suffit, Il est le Meilleur Garant! » C’est la formule prononcée par Abraham quand on le jeta au feu. Elle a été de même prononcée par Mohammad quand on lui dit: « Les gens ont mobilisé des masses contre vous, craignez-les ». Cela augmenta leur foi et ils dirent: « Allah nous suffit et quel bon défenseur! ». 
(Rapporté par al Boukhari n°4563)

Voici l’invocation
Hasbunullâh wani’amal Wakîl / حسبنا الله ونعم الوكيل
« Allâh nous suffit, Il est le Meilleur Garant. »

عن ابن عباس رضي الله عنهما أيضاً قال‏:‏ حسبنا الله ونعم الوكيل، قالها إبراهيم صلى الله عليه وسلم حين ألقي في النار، وقالها محمد صلى الله عليه وسلم حين قالوا‏:‏ إن الناس قد جمعوا لكم فاخشوهم فزادهم إيمانا وقالوا‏:‏ حسبنا الله ونعم الوكيل
(رواه البخاري في صحيحه رقم ۴۵۶۳)
.

D’après Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Une femme ne fait pas le hajj sans qu’il y ait avec elle un mahram (*) ».
Un homme a dit: Ô Messager d’Allah! J’ai certes été inscrit pour telle expédition et ma femme est partie faire le hajj ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: Retourne et fais le hajj avec elle ».
(Rapporté par Al Bazzar et authentifié par cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°3065)

(*) L’imam Ibn Qoudama Al Maqdisi (mort en 620) a dit: « Le mahram est l’époux de la femme ou tout homme avec qui il lui est définitivement interdit de se marier pour une cause de parenté (1) ou une cause permise (2) ».
(Kitab Al Hajj Min Omda Al Fiqh)

(1) Comme son frère, son fils, son père…
(2) Une cause permise est par exemple l’allaitement: le frère de lait d’une femme est son mahram.

عن عبد الله بن عباس رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : لا تحج امرأة إلاّ و معها محرم قال رجل: يا نبي الله! إني اكتتبت في غزوة كذا و امرأتي حاجة ؟ قال النبي صلى الله عليه و سلم: ارجع فحج معها
(رواه البزار و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٣٠٦٥)
.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Empressez vous de faire le hajj car certes l’un d’entre vous ne sait pas ce qui va lui arriver ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par cheikh Albani dans Irwa Al Ghalil n°990)
عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : تعجلوا إلى الحج فإن أحدكم لا يدري ما يعرض له
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في إرواء الغليل رقم ٩٩٠)
.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Les gens du paradis (1) sont ceux à qui Allah a rempli les oreilles des éloges des gens alors qu’ils entendaient (2) et les gens de l’enfer (3) sont ceux à qui Allah a rempli les oreilles des critiques des gens alors qu’ils entendaient (4) ».
(Rapporté par Al Bayhaqi et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°2527, Hadith Sahîh)

(1) C’est à dire les gens qui vont rentrer au paradis et qui ne passeront pas par l’enfer avant cela.

(2) C’est à dire que la personne ne cesse d’oeuvrer dans le bien au point où cela se propage et il entend les gens lui faire des éloges.

(3) C’est à dire les gens qui, à cause de leurs mauvaises actions, méritent de rentrer dans l’enfer mais ils en sortiront ensuite s’ils étaient tout de même des croyants.

(4) C’est à dire que la personne ne cesse d’oeuvrer dans le mal au point où cela se propage et il entend les gens lui faire des critiques.

(Voir Fayd Al Qadir, hadith n°2764)

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : أهل الجنة من ملأ الله أذنيه من ثناء الناس خيرًا و هو يسمع و أهل النار من ملأ الله أذنيه من ثناء الناس شرًا و هو يسمع
(رواه البيهقي و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٢٥٢٧)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Prenez garde à l’exagération dans la religion (*) car certes ce qui a perdu ceux qui sont venus avant vous est l’exagération dans la religion ».
(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan et authentifié par Cheikh Albani dans Dhilal Al Janna Fi Takhrij As Sounna n°98, Hadith Sahîh)

(*) L’exagération dans la religion signifie le fait de faire des rajouts à ce qui a été permis par la législation islamique que ce soit au niveau de la croyance, des adorations ou du comportement.
(Charh Fath Al Majid de cheikh Saleh Al Cheikh vol 2 p 105

Cheikh Al Islam Ibn Taymiya (mort en 728 du calendrier hégirien) a dit après avoir authentifié le hadith ci-dessus : « Ceci est général pour tous les types d’exagération, que ce soit au niveau des croyances ou des actes ».
(Iqtida Siratal Moustaqim p 293)

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إياكم و الغلو في الدين فإنما هلك من كان قبلكم بالغلو في الدين
(رواه ابن ماجه في سننه رقم ٣٠٢٩ و صححه الشيخ الألباني في ظلال الجنة في تخريج كتاب رقم ۹۸)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Prenez garde à l’exagération dans la religion (*) car certes ce qui a perdu ceux qui sont venus avant vous est l’exagération dans la religion ».
(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°1283, hadith Sahîh)

(*) L’exagération dans la religion signifie le fait de faire des rajouts à ce qui a été permis par la législation islamique que ce soit au niveau de la croyance, des adorations ou du comportement.
(Charh Fath Al Majid de cheikh Saleh Al Cheikh vol 2 p 105

Cheikh Al Islam Ibn Taymiya (mort en 728 du calendrier hégirien) a dit après avoir authentifié le hadith ci-dessus : « Ceci est général pour tous les types d’exagération, que ce soit au niveau des croyances ou des actes ».
(Iqtida Siratal Moustaqim p 293)

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إياكم و الغلو في الدين فإنما هلك من كان قبلكم بالغلو في الدين
(رواه ابن ماجه في سننه رقم ٣٠٢٩ و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ۱۲۸۳)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Prenez garde à l’exagération dans la religion (*) car certes ce qui a perdu ceux qui sont venus avant vous est l’exagération dans la religion ».
(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°2680, Hadith Sahîh)

(*) L’exagération dans la religion signifie le fait de faire des rajouts à ce qui a été permis par la législation islamique que ce soit au niveau de la croyance, des adorations ou du comportement.
(Charh Fath Al Majid de cheikh Saleh Al Cheikh vol 2 p 105

Cheikh Al Islam Ibn Taymiya (mort en 728 du calendrier hégirien) a dit après avoir authentifié le hadith ci-dessus : « Ceci est général pour tous les types d’exagération, que ce soit au niveau des croyances ou des actes ».
(Iqtida Siratal Moustaqim p 293)

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إياكم و الغلو في الدين فإنما هلك من كان قبلكم بالغلو في الدين
(رواه ابن ماجه في سننه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ۲۶۸۰)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soit sur lui) a interdit de tuer 4 animaux: la fourmi, l’abeille, la huppe et la pie-grièche.
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°5267 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Sahîh)

Il faut par contre préciser qu’il est permis de tuer ces animaux s’ils nous causent du tort.
(Charh Sounan Abi Daoud de cheikh Al ‘Abad, dars n°596)

عن عبدالله ابن عباس رضي الله عنهما أن النبي صلى الله عليه وسلم نهى عن قتل أربع من الدواب : النملة والنحلة والهدهد والصرد
(رواه أبو داود في سننه رقم ٥٢٦٧ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

.

D’après Mou’adh Ibn Jabal (qu’Allah l’agrée), et Omar ibn Al khattab (qu’Allah l’agrée), et Ibn Abbas (qu’Allah les agrées) et Ali Ibn Abi Talib (qu’Allah l’agrée), Le Prophète (ﷺ) a dit : » Favorisez la réussite de vos projets en ne les dévoilant à personne. Car chaque personne qui a un bienfait aura un envieux (jaloux) »
(Rapporté par Al Khala’i et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih al jami n°943 et voir Silsila Sahiha n°1453, 3/436, Hadith Sahih)

(*) Lorsqu’on a un projet si l’on veut qu’il marche, vaut mieux pas le divulguer

عن معاذ بن جبل و عمر بن الخطاب و ابن عباس و علي بن أبي طالب قال رسول الله صلى الله عليه و سلم
استعينوا على إنجاح الحوائج بالكتمان فإن كل ذي نعمة محسود
(رواه خلعي و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ۹۴۳)

حكم : صحيح

.

D’après Mou’adh Ibn Jabal (qu’Allah l’agrée), et Ali Ibn Abi Talib (qu’Allah l’agrée), et Ibn Abbas  (qu’Allah les agrées) et Abou Houreira et Abou Bourda (qu’Allah l’agrée), Le Prophète (ﷺ) a dit : » Favorisez la réussite de vos projets en ne les dévoilant à personne. Car chaque personne qui a un bienfait aura un envieux (jaloux) »
(Rapporté par Al Khala’i et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°1453, 3/436 et voir sahih al jami’ n°943, Hadith Jayid (1))

(*) Lorsqu’on a un projet si l’on veut qu’il marche, vaut mieux pas le divulguer
(1) Hadith Jayid ça veut dire dans le language propre à la science du hadith que la chaîne de transmetteur est bonne

عن معاذ بن جبل و علي بن أبي طالب و ابن عباس و أبو هريرة و أبو بردة قال رسول الله صلى الله عليه و سلم
استعينوا على إنجاح الحوائج بالكتمان فإن كل ذي نعمة محسود
(رواه خلعي و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ۱۴۵۳)

حكم : جيد

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a maudit les hommes efféminés et les femmes masculines et il a dit : Faites les sortir de vos maisons.
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5886)
عن عبد الله بن عباس رضي الله عنهما قال : لعن رسول الله صلى الله عليه وسلم المخنثين من الرجال والمترجلات من النساء و قال : أَخرِجوهم من بُيوتِكم
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٥٨٨٦)
.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « L’alcool est la mère de toutes les perversions et le plus grand des grands péchés. Celui qui en boit peut avoir un rapport avec sa mère, sa tante maternelle et sa tante paternelle (*) ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1853)

(*) C’est à dire qu’une fois ivre, la personne qui a bu de l’alcool peut avoir des relations sexuelles avec les femmes citées et ceci va lui paraître tout à fait normal.

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : الخمر أم الفواحش و أكبر الكبائر من شربها وقع على أمه و خالته و عمته
(رواه الطبراني و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٨٥٣)
.

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a interdit de manger la nourriture de ceux qui se concurrencent dans cela.
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°3754 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Sahîh)

L’imam Abou Souleyman Al Khattabi a expliqué que cela concerne la personne qui veut faire comme une autre personne afin de voir lequel des deux prendra le dessus sur l’autre. Certes ceci est détestable pour ce qui s’y trouve comme ostentation et vantardise et cela rentre dans l’interdiction de dilapider l’argent dans les futilités (Voir Awn Al Ma’boud hadith n°3754).

عن ابن عباس رضي الله عنهما أن النبي صلى الله عليه وسلم نهى عن طعام المتباريين أن يؤكل
(رواه أبو داود في سننه رقم ٣٧٥٤ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

.

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Soixante dix prophètes ont prié dans la mosquée Al Khayf (1), parmi eux il y a Moussa (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui). C’est comme si je le regardais portant deux tuniques de Qatawan alors qu’il était en état de sacralisation (2). Il était sur un chameau de Chanoua dont la bride était en fibre et était coiffé de deux tresses ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1127, Hadith Hasan li Ghayrihi)

(1) C’est une mosquée qui se situe à Mina, un des lieux où se déroulent les rites du pèlerinage.

(2) C’est à dire qu’il accomplissait le hajj ou la ‘omra.

عن ابن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم: صلى في مسجد الخيف سبعون نبيا منهم موسى صلى الله عليه وسلم كأني أنظر إليه وعليه عباءتان قطوانيتان وهو محرم على بعير من إبل شنوءة مخطوم بخطام ليف له ضفيرتان
(رواه الطبراني و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١١٢٧)

حكم : حسن لغيره

.

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Nous les prophètes il nous a été ordonné de se précipiter à la rupture du jeûne, de retarder notre sahour et de mettre nos mains droites sur nos mains gauches dans la prière ».
(Rapporté par Ibn Hibban dans son Sahih n°1770 et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1774 vol 4 p 376)
عن بن عباس رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : إنا معشر الأنبياء أمرنا بتعجيل فطرنا وتأخير سحورنا وأن نضع أيماننا على شمائلنا في الصلاة
(رواه ابن حبان في صحيحه رقم ١٧٧٠ و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة ج ٤ ص ٣٧٦)
.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « La meilleure aumône est de donner de l’eau à boire ».
(Rapporté par Abou Ya’la et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°1113, Hadith Hasan)
عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : أفضل الصدقة سقي الماء
(رواه أبو يعلى و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ١١١٣)

حكم : حسن

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a imposé l’aumône de rupture du jeûne comme purification pour le jeûneur des paroles futiles et grossières et comme nourriture pour les pauvres. Celui qui la donne avant la prière (*) elle est alors une zakat acceptée et celui qui la donne après la prière c’est une aumône parmi les aumônes.
(Rapporté par Abou Daoud n°1609 et authentifié par cheikh Albani dans Sahîh Abi Daoud, Hadith Hasan)

(*) La prière dont il est question est la prière du ‘id. C’est à dire que la Zakat Al Fitr doit forcément être donnée avant la prière du ‘id et il est possible de la donner deux ou trois jours avant le ‘id.

عن عبد الله بن عباس رضي الله عنهما قال : فرض رسول الله صلى الله عليه و سلم زكاة الفطر طهرة للصائم من اللغو و الرفث و طعمة للمساكين . من أداها قبل الصلاة فهي زكاة مقبولة و من أداها بعد الصلاة فهي صدقة من الصدقات
(رواه أبو داود في سننه رقم ١٦٠٩ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : حسن

.

D’après Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit « Il n’est pas autorisé à un homme de donner quelque chose à un autre homme ou de lui faire un cadeau puis de revenir dessus sauf le père dans ce qu’il a donné à son enfant. Et l’exemple de celui qui revient sur son don ou son cadeau est comme le chien qui mange puis une fois rassasié il vomit et ensuite il mange son vomi ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2612, Hadith Sahîh)
عن ابن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لا يحل لرجل أن يعطي لرجل عطية أو يهب هبة ثم يرجع فيها إلا الوالد فيما يعطي ولده ومثل الذي يرجع في عطيته أو هبته كالكلب يأكل فإذا شبع قاء ثم عاد في قيئه
(رواه أبو داود و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٦١٢)

حكم : صحيح

.

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a fait les ablutions une fois une fois.
(Rapporté par l’imam Boukhari dans son Sahih n°157)

Le sens de «une fois une fois» est qu’il lavait chaque membre une fois.

Remarque: Il a aussi été rapporté qu’il est permis de varier le nombre de lavage d’un membre à l’autre.

عن بن عباس رضي الله عنهما قال : توضأ النبي صلى الله عليه وسلم مرة مرة
(رواه البخاري في صحيحه رقم ١٥٧)
.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Celui d’entre vous qui n’est pas capable de veiller la nuit en prière, qui n’est pas capable de dépenser de ses biens par avarice et qui n’est pas capable de combattre l’ennemi par lâcheté alors qu’il multiplie le rappel d’Allah (*) ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1496, Hadith Sahîh li Ghayrihi)

(*) C’est à dire qu’il multiplie le rappel d’Allah car c’est un acte simple et accessible à tout le monde et une manière facile d’obtenir de grandes récompenses.

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من عجز منكم عن الليل أن يكابده وبخل بالمال أن ينفقه وجبن عن العدو أن يجاهده فليكثر ذكر الله
(رواه الطبراني و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٤٩٦)

حكم : صحيح لغيره

.

D’après ‘Abdel Malik Ibn Qudama Ibn Malhan, d’après son père (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) nous ordonnait de jeûner les jours blancs, le 13, le 14 et le 15 et il disait: « Ceci est comme le jeûne du mois entier ».
(Rapporté par Nasai et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Taghrib n°1039, Hadith Sahîh li Ghayrihi)

D’après Moussa Ibn Salama : J’ai questionné Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père) à propos du jeûne des jours blancs.
Il a dit : ‘Omar (qu’Allah l’agrée) les jeûnait.
(Rapporté par Al Harith et authentifié selon les conditions de Mouslim par Cheikh Zakariya Ibn Ghoulam Al Bakistani dans son ouvrage Ma Saha Min Athar AS Sahaba Fil Fiqh p 671)

عن عبد الملك بن قدامة بن ملحان عن أبيه رضي الله عنه قال كان رسول الله صلى الله عليه وسل يأمرنا بصيام أيام البيض ثلاث عشرة وأربع عشرة وخمس عشرة ويقول: هن صيام الشهر
(رواه النسائي و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠٣٩)

حكم : صحيح لغيره


عن موسى بن سلمة قال : سألت بن عباس رضي الله عنهما عن صوم الأيام البيض ؟
فقال : كان عمر رضي الله عنه يصومهن
(رواه الحارث و صححه على شرط مسلم الشيخ زكريا بن غلام الباكستاني في كتابه ما صح من آثر الصحابة في الفقه ص ٦٧١)

.

D’après Chou’ba : J’ai prié à côté de ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée) et j’ai craqué mes doigts. Lorsque j’ai terminé ma prière il a dit : « Tu n’as pas de mère ! (*) Tu craques tes doigts alors que tu es entrain de prier ?! ».
(Rapporté par Ibn Abi Chayba dans son Mousannaf n°7358 et authentifié par Cheikh Albani dans Irwa Al Ghalil n°378 vol 2 p 99, Hadith Hasan)

(*) Les arabes utilisent comme formule de réprobation ce genre d’expression dont le sens apparent n’est pas voulu.

L’imam Al Iraqi a dit : Dans le même sens que le fait d’entrelacer les doigts, il y a le fait de les craquer. Ceci est donc également détestable dans la prière et pour celui qui s’y rend.
(Neyl Al Awtar vol 4 p 497)

عن شعبة قال : صليت إلى جنب عبدالله بن عباس رضي الله عنهما ففقَّعت أصابعي . فلما قضيت الصلاة قال : لا أمَّ لك ! تفقع أصابعك وأنت في الصلاة ؟!
(رواه ابن أبي شيبة في المصنف رقم ٧٣٥٨ و حسنه الشيخ الألباني في إرواء الغليل رقم ٣٧٨ ج ٢ ص ٩٩)

حكم : حسن

.

D’après Abdallah Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), j’étais un jour derrière le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) lorsqu’il m’a dit: « Ô mon petit ! Je vais t’apprendre quelques paroles. Préserve Allah et il te préservera. Préserve Allah et tu le trouveras devant toi. Si tu demandes, alors demande à Allah, si tu cherches secours, alors cherche secours auprès d’Allah.
Et sache que si toute la communauté se rassemblait pour te faire profiter d’une chose, ils ne pourraient te faire profiter que d’une chose qu’Allah t’a écrite.
Et si ils se rassemblaient pour te nuire sur une chose, ils ne pourraient te nuire que sur une chose qu’Allah t’a écrite. Les plumes ont été levées et les feuillets ont séché.
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2516 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال : كنتُ خلفَ رسولِ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلَّمَ يومًا قال : يا غلامُ ! إني أعلِّمُك كلماتٍ : احفَظِ اللهَ يحفَظْك ، احفَظِ اللهَ تجِدْه تُجاهَك . إذا سألتَ فاسألِ اللهَ وإذا استعنْتَ فاستعِنْ باللهِ . واعلمْ أنَّ الأمةَ لو اجتمعتْ على أن ينفعوك بشيءٍ لم ينفعوك إلا بشيءٍ قد كتبه اللهُ لك وإنِ اجتمعوا على أن يضُرُّوك بشيءٍ لم يضُروك إلا بشيءٍ قد كتبه اللهُ عليك . رُفِعَتِ الأقلامُ وجَفَّتِ الصُّحُفَ
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٥١٦ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Moujahid, ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée) faisait sur la janaza un seul teslim doucement.
(Rapporté par Al Bayhaqi dans As Sounan Al Koubra n°6990 et authentifié par Cheikh Albani dans Ahkam Al Janaiz vol 1 p 165)
عن مجاهد عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما أنه كان يسلم على الجنازة تسليمة خفية
(رواه البيهقي في السنن الكبرى رقم ٦٩٩٠ و صححه الشيخ الألباني في أحكام الجنائز ص ١٦٥)
.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui ouvre pour lui même une porte de mendicité sans avoir été atteint par une pauvreté ou sans avoir une famille dont il ne peut satisfaire les besoins, Allah lui ouvre une porte de pauvreté par où il ne s’attendait pas ».
(Rapporté par Al Bayhaqi et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°795, Hadith Hasan li Ghayrih)
عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من فتح على نفسه باب مسألة من غير فاقة نزلت به أو عيال لا يطيقهم فتح الله عليه باب فاقة من حيث لا يحتسب
(رواه البيهقي و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٧٩٥)

حكم : حسن لغيره

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a tracé sur le sol quatre traits puis il a dit: « Savez-vous ce qu’est ceci ? ».
Ils ont dit: Allah et son Messager sont plus savants.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Les meilleures femmes du paradis: Khadidja Bint Khouwaylid (1), Fatima Bint Mouhammad (2), Maryam Bint ‘Imran (3) et Assia Bint Mouzahim, l’épouse de Pharaon ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Al Ahadith Sahiha n°1508, Hadith Rijalouhou Thiqat (*))

(*) Les Hommes de la Chaîne de transmission du Hadith sont digne de confiance

Authentifié aussi par l’imam Nawawi dans Tahdhib Al Asma Wal Loughat 2/341

(1) Il s’agit de la première épouse du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et de la première femme qui a cru en sa prophétie.

(2) Il s’agit de la fille du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et de Khadidja.

(3) Il s’agit de la mère de ‘Issa Ibn Maryam l’envoyé d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال : خط رسول الله صلى الله عليه وسلم في الأرض أربعة أخطط ثم قال : تدرون ما هذا ؟
قالوا : الله و رسوله أعلم
قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : أفضل نساء أهل الجنة خديجة بنت خويلد و فاطمة بنت محمد و مريم بنت عمران و آسية بنت مزاحم امرأة فرعون
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٥٠٨)
.

D’après Ibn ‘Abbas (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui entend l’appel à la prière et n’y répond pas, il n’y a pas de prière pour lui sauf si il a une excuse ».
(Rapporté par Ibn Majah et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Ibn Maja n°793, Hadith Sahîh)
عن بن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : مَنْ سمعَ النِّدَاءَ فلمْ يُجِبْ فلا صَلاةَ لهُ إلَّا من عُذْرٍ
(رواه ابن ماجه و صححه الشيخ الألباني في صحيح ابن ماج رقم ۷۹۳)

حكم : صحيح

.

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Il n’y a pas de prière pour celui dont le nez ne touche pas le sol comme son front le touche ».
(Rapporté par Daraqoutni et authentifié par Cheikh Albani dans Asl Sifat Salat vol 2 p 733)
عن بن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لا صلاة لمن لا يصيب أنفه من الأرض ما يصيب الجبين
(رواه الدارقطني صححه الشيخ الألباني في أصل صفة الصلاة ج ٢ ص ٧٣٣)
.

D’après Abdallah Ibn Abbbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Certes nous les Prophètes, il nous a été ordonné d’avancer notre rupture du jeûne, de retarder notre sahour (*) et de poser nos mains droites sur nos mains gauches dans la prière ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par cheikh Albani dans Asl Sifat Salat vol 1 p 205)

(*) C’est le nom du repas que prend le jeûneur avant le début de son jeûne.

عن عبد الله بن عباس رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إنا معشر الأنبياء أمرنا بتعجيل فطرنا وتأخير سحورنا وأن نضع أيماننا على شمائلنا في الصلاة
(رواه الطبراني و صححه الشيخ الألباني في كتابه أصل صفة الصلاة ج ١ ص ٢٠٥)
.

D’après Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) ne rompait pas le jeûne durant les jours blancs qu’il soit en voyage ou en résidence.
(Rapporté par Nasai et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°580, Hadith Hasan)

Dans le même sujet, Rapporté par Nasai, Ahmed et Ibn Hibban et authentifié par cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°1567

L’imam Al Wazir Ibn Houbayra (mort en 560 du calendrier hégirien) a dit : « Les quatre imams sont en consensus sur la recommandation de jeûner les jours blancs à propos desquels le hadith est rapporté. Ce sont le 13e jour, le 14e jour et le 15e jour du mois ».
(Ijma’ Al A’ima Al Arba’a Wa Ikhtilfouhoum n°752 p 306)

عن بن عباس رضي الله عنهما أن النبي صلى الله عليه و سلم كان لا يفطر أيام البيض في حضر و لا سفر
(رواه النسائي و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٥٨٠)

حكم : حسن

.

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrées), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) était le plus généreux des hommes et le moment où il était le plus généreux est durant le ramadan lorsque Jibril le rencontrait et Jibril venait à lui chaque nuit de ramadan afin de lui enseigner le Coran. Ainsi lorsque le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) rencontrait Jibril il était plus généreux que les vents envoyés.
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°3220)

Rapporté également par Mouslim dans son Sahih n°2308

عن بن عباس رضي الله عنهما كان رسول الله صلى الله عليه وسلم أجود الناس وكان أجود ما يكون في رمضان حين يلقاه جبريل . وكان جبريل يلقاه في كل ليلة من رمضان فيدارسه القرآن . فلرسول الله صلى الله عليه وسلم حين يلقاه جبريل أجود بالخير من الريح المرسلة
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٣٢٢٠ )
.

D’après Abdallah Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Enseignez, facilitez et ne rendez pas les choses difficiles, annoncez de bonnes nouvelles et ne faites pas fuir et lorsque l’un d’entre vous s’énerve qu’il se taise ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°4027, Hadith Sahîh)
عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال النبي صلي الله عليه و سلم : علموا و يسروا و لا تعسروا و بشروا و لا تنفروا و إذا غضب أحدكم فليسكت
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٤٠٢٧)

حكم : صحيح

.

D’après Abdallah Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (ﷺ) a été interrogé concernant les enfants des polythéistes. Il a dit: « Allah est plus savant de ce qu’ils auraient fait ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2659)
عن عبدالله بن عباس رضي الله عنه قال : سُئِلَ رسولُ اللهِ صلى الله عليه وسلم عن أولادِ المشركين . فقال: اللهُ أعلمُ بما كانوا عاملين
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٦٥٩)
.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est né durant l’année de l’éléphant (*).
(Rapporté par Ibn Sa’d et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°3152)

(*) C’est à dire l’année où un éléphant a été amené par le roi chrétien Abraha pour détruire la Ka’ba.
(Voir la sourate Al Fil n°105)

L’imam Ibn Qayim Al Djawziya (mort en 751 du calendrier hégirien) a dit : Il n’y a aucune divergence sur le fait que le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) soit né à La Mecque et sur le fait qu’il soit né l’année de l’éléphant.
(Zad Al Ma’ad vol 1 p 76, voir également Siyar A’lam Al Noubala de l’imam Dhahabi vol 23 p 34 et Al Isti’ab Fi Ma’rifatil Ashab de l’imam Ibn Abdel Bar vol 1 p 30)

Ceci correspond à l’an 570 ou 571 du calendrier grégorien.
(As Sira An Nabawiya Sahiha vol 1 p 97)

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال : وُلِدَ النَّبيُّ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّم عامَ الفيلِ
(رواه ابن سعد و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٣١٥٢)

.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée) : Jibril était assis auprès du Prophète (ﷺ) lorsqu’il a entendu un bruit au dessus de lui, il a levé sa tête et a dit: « Ceci est une porte des cieux qui a été ouverte aujourd’hui et elle n’a jamais été ouverte avant aujourd’hui.
Un ange en est descendu, il a passé le salam et a dit: Reçois la bonne nouvelle de deux lumières qui te sont données et n’ont été données à aucun prophète avant toi -Fatihatoul Kitab- (1) et la fin de sourate Baqara (2), tu ne liras aucune lettre d’entre elles sans qu’il te soit donné (3) ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°806)

(1) C’est à dire la sourate Al Fatiha n°1

(2) C’est la sourate n°2

(3) Le Cheikh Safi Rahman Al Moubarakafouri a dit dans Minnatoul Moun’im Charh Sahih Mouslim vol 1 p 506: « C’est à dire qu’il t’es donné ce que contiennent ces versets comme demandes telle que : -Guide nous sur le droit chemin-, -Pardonne nous-, -Ô Seigneur ne nous prend pas- et les autres phrases comme celles-ci. Et quant aux phrases dans lesquelles il n’y a pas de demande comme la louange -El Hamdoulilah Rabbil ‘Alamin- et les éloges alors il t’es donné leurs récompenses ».

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال : بينما جبرائيل قاعد عند النبي صلى الله عليه وسلم سمع نقيضا من فوقه فرفع رأسه فقال : هذا باب من السماء فتح لم يفتح قط إلا اليوم فنزل منه ملك
فقال : هذا ملك نزل إلى الأرض لم ينزل قط إلا اليوم فسلم وقال : أبشر بنورين أوتيتهما لم يؤتهما نبي قبلك فاتحة الكتاب وخواتيم سورة البقرة لن تقرأ بحرف منهما إلا أعطيته
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٨٠٦)
.

D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée) : Lorsque l’alcool a été interdit, les compagnons du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) marchaient les uns vers les autres et disaient: L’alcool a été interdit et a été mis comme équivalent à l’association. (*)
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2371, Hadith Sahih)

(*) Ceci nous montre l’extrême gravité du fait de boire de l’alcool, de le vendre…
Mais s’il reconnaît pas le caractère illicite de l’alcool alors ça devient de la grande association.

عن عبدالله بن عباس رضي الله عنهما قال : لما حرمت الخمر مشى أصحاب رسول الله صلى الله عليه وسلم بعضهم إلى بعض وقالوا : حُرمت الخمر وجُعلت عدلا للشرك
(رواه الطبراني و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٣٧١)

حكم : صحيح

.