Abou Houreira [508 / 5374 Hadiths ]


D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y a un groupe de soixante-dix mille personnes (*) de ma communauté qui vont rentrer dans le paradis, leurs visages seront lumineux comme l’est la pleine lune dans la nuit ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6542, Mouslim dans son Sahih n°216, et Ahmad et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°8070, Hadith Sahîh)

(*) D’autres versions de ce hadiths précisent que ces gens sont ceux qui ne demandent pas qu’on leur fasse la rouqiya (l’exorcisme par le Coran et les invocations prophétiques), qui ne pratiquent pas la cautérisation ni l’augure et qui placent leur confiance en leur Seigneur.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : يدخل الجنة من أمتي زمرة هم سبعون ألفا تضيء وجوههم إضاءة القمر ليلة البدر
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٥٤٢ و مسلم في صحيحه رقم ٢١٦ وأحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ۸۰۷۰)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Le pauvre (1) n’est pas la personne qu’une datte ou deux et une bouchée ou deux font repartir.
Certes le pauvre est celui qui s’efforce de ne pas mendier, lisez si vous voulez : -Ils n’importunent personne en mendiant- (2) ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1039)

(1) C’est à dire le vrai pauvre qui est le plus en droit qu’on lui donne l’aumône
(Charh Sahih Mouslim de l’imam Nawawi)

(2) Il s’agit du verset 273 de la sourate Al Baqara n°2.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ليس المسكين بالذي ترده التمرة والتمرتان ولا اللقمة واللقمتان إنما المسكين المتعفف اقرؤا إن شئتم : ‏{‏ لاَ يَسْأَلُونَ النَّاسَ إِلْحَافًا‏}
(رواه مسلم في صحيحه رقم ١٠٣٩)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Si je ne craignais pas de mettre les croyants dans la gêne », et dans une autre version de Zouhair « ma communauté
(dans la gêne), je leur aurai ordonné le siwak (*) à chaque prière ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°252)

(*) C’est un morceau de bois avec lequel on se nettoie les dents et la langue.

عن أبي هريرة، عن النبي صلى الله عليه وسلم قال ‏: ‏ لولا أن أشق على المؤمنين – وفي حديث زهير على أمتي – لأمرتهم بالسواك عند كل صلاة ‏(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٥٢)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Les gens du Yémen sont venus ! Ce sont les gens qui ont les coeurs les plus tendres (1).
La foi est yéménite (2), la compréhension (3) est yéménite et la sagesse (4) est yéménite ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°52)

(1) C’est à dire que leurs coeurs étaient pleins de tranquillité et de crainte d’Allah, qu’ils acceptaient immédiatement la vérité et étaient de suite touchés par le rappel d’Allah.

(2) Il ne faut pas comprendre de cela qu’une personne qui n’est pas yéménite ne peut pas avoir la foi.

(3) C’est à dire la compréhension de la religion.

(4) Il s’agit d’une chose qui se trouve dans le coeur et qui guide la personne vers la vérité et la générosité et lui interdit de se comporter de manière stupide et grossière.
(Voir Minnatoul Moun’im Charh Sahih Mouslim vol 1 p 85) 

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : جاء أهل اليمن
هم أرق أفئدة الإيمان يمان والفقه يمان والحكمة يمانية 
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٥٢)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Empressez vous d’oeuvrer avant que ne survienne une épreuve comme un morceau de nuit noire durant laquelle l’homme sera croyant le matin et mécréant le soir ou il sera mécréant le soir et croyant le matin. Il va vendre sa religion pour quelque biens de l’ici-bas ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°118)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : بادروا بالأعمال فتنا كقطع الليل المظلم يصبح الرجل مؤمنا ويمسي كافرا أو يمسي مؤمنا ويصبح كافرا يبيع دينه بعرض من الدنيا 
(رواه مسلم في صحيحه رقم ١١٨)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) disait dans sa prosternation (1) : « Ô Allah ! Pardonne moi tous mes péchés, le peu comme le beaucoup, les premiers comme les derniers, ceux qui sont apparents comme ceux qui sont cachés (2) ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°483)

(1) C’est à dire dans la prosternation dans la prière.

(2) En phonétique : Allahoumma Ghfirli Dhanbi Koullahou Diqqahou Wa Joullahou Awwalahou Wa Akhirahou Wa ‘Alaniyatahou Wa Sirrahou

En arabe : اللَّهُمَّ اغْفِر لِي ذَنْبِي كُلَّهُ دِقَّهُ وَجُلَّهُ وَأَوَّلَهُ وَآخِرَهُ وَعَلاَنِيَتَهُ وَسِرَّهُ 

عن أبي هريرة رضي الله عنه أن رسول الله صلى الله عليه و سلم كان يقول في سجوده : اللهم اغفر لي ذنبي كله دقه وجله وأوله وآخره وعلانيته وسره 
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٤٨٣)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Les jours du Tachriq (1) sont des jours de nourriture (2) et de rappel (3) ».
(Rapporté par Ibn Hibban dans son Sahih n°3602 et authentifié par Cheikh Albani dans Al Ta’liqat Al Hissan ‘Ala Sahih Ibn Hibban n°3593, Sahih li Ghayrihi)

(1) Les jours du tachriq sont le 11e, le 12e et le 13e jour du mois de Dhoul Hijja.

(2) Le sens de ceci est qu’il est interdit de jeûner ces jours.
(Voir Sahih Ibn Hibban vol 8 p 367)

Voir d’autres hadith sur l’interdiction de jeûner durant les jours du tachriq L’interdiction de jeûner les jours du tachriq comme le Hadith rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n° 2418 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Sounan Abi Daoud

Il n’y a une exception à cette interdiction.
Les gens qui font le hajj et qui doivent jeûner car ils ne peuvent effectuer le sacrifice obligatoire durant les rites peuvent eux jeûner durant les trois jours du tachriq.
(Voir Sahih Al Boukhari 1997 et 1998)

(3) C’est à dire que ce sont des jours durant lesquels il est recommandé de faire beaucoup de rappel d’Allah.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : أيام التشريق أيام طعم وذكر 
(رواه ابن حبان في صحيحه رقم ٣٦٠٢ و صححه الشيخ الألباني في التعليقات الحسان على صحيح ابن حبان رقم ٣٥٩٣)

حكم : صحيح لغيره

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Les prophètes sont tous des demi-frères, leurs mères sont différentes mais leur religion est unique (1).
Je suis la personne la plus en droit de ‘Issa Ibn Maryam (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui), certes il n’y a pas de prophète entre lui et moi.
Certes il va descendre parmi vous, lorsque vous le verrez vous le reconnaitrez: c’est un homme de taille moyenne avec le teint rouge et blanc, il porte deux vêtements légèrement jaunes, c’est comme si sa tête coulait alors qu’il n’a pas été touché par de l’eau.
Il va combattre les gens pour l’Islam, il va casser la croix, tuer le porc et abolir la jizya (2).
À son époque, Allah va mettre en perdition toutes les religions sauf l’Islam.
Il va tuer le Masih Dajjal (3) et la sécurité sera sur Terre au point où les lions vont paître avec les chameaux, le tigre avec les vaches, les loups avec le bétail et les enfants vont s’amuser avec les serpents mais cela ne leur nuira pas.
Il va rester sur Terre quarante ans puis il va mourir et les musulmans vont prier sur lui. »
(Rapporté par Abou Daoud et authentifié par Cheikh Al Albani dans Silsilah Sahiha n°2182, Hadith Isnad Sahih)

(1) C’est à dire que le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a comparé les prophètes d’Allah à des demi-frères.
En effet, de la même manière que les demi-frères ont le même père et des mères différentes, les prophètes d’Allah ont tous la même religion dans le sens où la croyance vers laquelle ils ont appelé les gens est la même mais leurs législations sont différentes.

(2) La jizya est un impôt dont doivent s’acquitter les mécréants qui vivent dans un pays musulman.
Les musulmans doivent s’acquitter de la zakat et les mécréants de la jizya.
Le montant de la jizya est fixé par le gouverneur musulman.
(Voir Charh Boulough Al Maram de Cheikh ‘Otheimine vol 10 p 412)

(3) Le Masih Dajjal est un imposteur qui va apparaître à la fin des temps et qui va égarer beaucoup de gens.
Il va mentir aux gens et prétendre être un prophète puis va prétendre qu’il est le Seigneur.
Il y a de nombreux hadiths authentiques le concernant.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلّى الله عليه و سلّم : الأنبياء إخوة لعلات ، أمهاتهم شتى ، و دينهم واحد ، و أنا أولى الناس بعيسى ابن مريم لأنه [ ليس بيني و بينه نبي ، و إنه نازل ، فإذا رأيتموه فاعرفوه ، رجل مربوع ، إلى الحمرة و البياض ، بين ممصرتين ، كأن رأسه يقطر ، و إن لم يصبه بلل ، فيقاتل الناس على الإسلام ، فيدق الصليب ، و يقتل الخنزير ، و يضع الجزية ، و يهلك الله في زمانه الملل كلها إلا الإسلام ، و يهلك الله المسيح الدجال ، [ وتقع الأمنة في الأرض حتى ترتع الأسود مع الإبل ، و النمار مع البقر ، و الذئاب مع الغنم ، و يلعب الصبيان بالحيات لا تضرهم ] ، فيمكث في الأرض أربعين سنة ، ثم يتوفى ، فيصلي عليه المسلمون
(رواه أبو داود و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ۲۱۸۲)

حكم : إسناده صحيحن

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) : Les gens ont dit : Ô Messager d’Allah ! Est-ce que nous allons voir notre Seigneur le jour de la résurrection ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Est-ce que vous vous gênez les uns les autres pour voir le soleil en milieu de journée quand il n’y a pas de nuages ? ».
Ils ont dit : Non.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Est-ce que vous vous gênez les uns les autres pour voir la pleine lune quand il n’y a pas de nuages ? ».
Ils ont dit : Non.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Je jure par Celui qui détient mon âme dans Sa Main ! Vous ne vous gênerez pas les uns les autres pour le voir (votre Seigneur) comme vous ne vous gênez pas les uns les autres pour les voir (1) ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4730 et authentifié par Cheikh Al Albani dans son Sahih Abi Daoud, Hadith Sahîh)

(1) C’est à dire pour voir le soleil au milieu de la journée et pour voir la pleine lune.

عن أبي هريرة، قال قال ناس يا رسول الله أنرى ربنا يوم القيامة قال ‏ »‏ هل تضارون في رؤية الشمس في الظهيرة ليست في سحابة ‏ »‏ ‏.‏ قالوا لا ‏.‏ قال ‏ »‏ هل تضارون في رؤية القمر ليلة البدر ليس في سحابة ‏ »‏ ‏.‏ قالوا لا ‏.‏ قال ‏ »‏ والذي نفسي بيده لا تضارون في رؤيته إلا كما تضارون في رؤية أحدهما ‏ »‏ ‏.
(رواه أبو داود في صححه رقم ٤۷۳۰ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il n’y a pas un arbre au paradis qui n’a pas son tronc en or ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2525 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : مافي الجنة شجرة إلا وساقها من ذهب 
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٥٢٥ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

حكم : صحيح

.

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager d’Allah (ﷺ) a dit: « Si le Croyant savait le châtiment Qu’Allah détient auprès de Lui, nul n’espérerait plus entrer dans Son Paradis. Et si le Mécréant savait la miséricorde Qu’Allah détient auprès de Lui, nul ne désespérerait plus d’entrer dans Son Paradis ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3542 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)
عن أبي هريرة، أن رسول الله صلى الله عليه وسلم قال ‏: لو يعلم المؤمن ما عند الله من العقوبة ما طمع في الجنة أحد ولو يعلم الكافر ما عند الله من الرحمة ما قنط من الجنة أحد ‏‏ ‏.‏
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٢٧ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي۳٥٤۲

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira رضى الله عنه,
Le Messager d’Allah (ﷺ) a dit : « Quiconque accomplit le Hajj dans cette Maison (la Ka`ba) et s’abstient de s’adonner aux rapports conjugaux et de commettre d’actes impudiques, reviendra (absous des péchés) tel qu’il était le jour où sa mère l‘avait mis au monde. »
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1820)

عن أبي هريرة رضى الله عنه قال قال النبي صلى الله عليه وسلم : من حج هذا البيت، فلم يرفث، ولم يفسق، رجع كيوم ولدته أمه ‏
(رواه البخاري في صحيحه رقم ۱۸۲۰)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est passé près d’un étal de nourriture.
Il a rentré sa main dedans et ses doigts ont touché de l’humidité (*) alors il a dit : « Qu’est-ce que cela ô toi le marchand ? ».
Il a dit : Il a plu dessus ô Messager d’Allah !
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Pourquoi ne l’as-tu pas mis au dessus de la nourriture afin que les gens le voit ? Celui qui pratique la tromperie ne fait pas partie de moi ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°102)

(*) C’est à dire que le marchand avait mis la marchandise de bonne qualité au dessus et la marchandise humide de moindre qualité en dessous et ainsi les acheteurs ne pouvaient pas la voir.

Ce qui nous incombe c’est de vendre avec honnêteté, loyauté et de façon claire. Sans tromper ni tricher.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : أن رسول الله صلى الله عليه وسلم مر على صبرة طعام فأدخل يده فيها فنالت أصابعه بللا فقال : ما هذا يا صاحب الطعام ؟
قال : أصابته السماء يا رسول الله !
قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : أفلا جعلته فوق الطعام كي يراه الناس ؟ من غش فليس مني 
(رواه مسلم في صحيحه رقم ١٠٢)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y aura à la fin des temps des grands imposteurs, des grands menteurs qui vont vous apportez des ahadiths que ni vous ni vos ancêtres n’ont entendus auparavant. Faites très attention à eux afin qu’ils ne vous égarent pas et qu’ils ne soient pas une source de troubles pour vous ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°7)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : يكون في آخر الزمان دجالون كذابون . يأتونكم من الأحاديث بما لم تسمعوا أنتم ولا آباؤكم فإياكم وإياهم لا يضلونكم ولا يفتنونكم 
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٧)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Combien de jeûneurs n’obtiennent de leurs jeûnes que la soif (1) !
Et combien de personnes qui prient la nuit n’obtiennent de la prière que la fatigue (2) ! ».
(Rapporté par Darimi et authentifié par Cheikh Albani dans Takhrij Mishkat Al Masabih n°1956, Hadith Isnad Jayyid)

(1) C’est à dire que leur jeûne n’est pas accepté auprès d’Allah et qu’ils n’en n’obtiennent aucune récompense.
(Hachiya As Sindi ‘Ala Sounan Ibn Maja, hadith n°1690)

Le sens est que la personne qui jeûne sans le faire uniquement pour plaire à Allah ou celle qui ne s’écarte pas des choses interdites durant le jeûne comme la personne qui ment, calomnie, fait de la médisance ou autre parmi les choses interdites alors elle n’obtient de son jeûne que la faim et la soif.
(Mirqatoul Mafath Charh Mishkat Al Masabih, hadith n°2014)

L’imam Al Mundhiri (mort en 656 du calendrier hégirien) a mentionné ce hadith dans son ouvrage At Taghrib Wa Tarhib en le classant dans le chapitre intitulé : -L’avertissement du mensonge, de la médisance et des mauvaises paroles durant le jeûne-.

(2) C’est à dire qu’elles n’obtiennent aucune récompense de leur prière car les conditions pour obtenir la récompense, comme la sincérité envers Allah et la concentration durant la prière, ne sont pas réunies.
(Fayd Al Qadir, hadith n°4405)

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : كم من صائم ليس له من صيامه إلا الظمأ وكم من قائم ليس له من قيامه إلا السهر 
(رواه الدارمي و صححه الشيخ الألباني في تخريج مشكاة المصابيح رقم ١٩٥٦)

حكم : إسناده جيد

.

D’après Abou Houreira (رضي الله عنه), le Prophète (ﷺ) a dit: « Parmi ceux de ma Communauté, qui m’aime le plus, se trouvent des gens qui viendront après moi, l’un d’eux souhaiterait m’avoir vu au prix de sa famille et de ses biens.»
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2832)

عن أبي هريرة، أن رسول الله صلى الله عليه وسلم قال ‏:‏ من أشد أمتي لي حبا ناس يكونون بعدي يود أحدهم لو رآني بأهله وماله ‏ ‏.‏
(رواه مسلم في صحيحه رقم ۲۸۳۲)

.

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y a trois personne dont l’invocation n’est pas repoussée : le gouverneur juste, le jeûneur lorsqu’il rompt son jeûne et l’invocation de la personne qui subit une injustice ».
Allah élève l’invocation [la demande] de l’opprimé au-dessus des nuages, et Il lui ouvre les portes des cieux ; et le Seigneur dit : {Par Ma gloire et Ma majesté, Je viendrai à ton secours même si c’est après un moment}
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3598 et et authentifié par Cheikh Albani dans Silsilah Sahiha 2/527, Hadith Hasan fi al Chawahid)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلّى الله عليه و سلّم : ثلاثة لا ترد دعوتهم الصائم حتى يفطر والإمام العادل ودعوة المظلوم يرفعها الله فوق الغمام ويفتح لها أبواب السماء ويقول الرب وعزتي لأنصرنك ولو بعد حين 
(رواه الترمذي في سننه رقم ۳٥۹۸ و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة ج ۲ ص ۲٥۷)

حكم : حسن في الشواهد وأبو مدلة مجهول

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), Le Messager d’Allah (ﷺ) a dit : “Allah a créé la création, et quand Il eu fini, le “Rahim” (lien de parenté) se leva. Allah lui dit : “Stop !” Il dit : “Je me suis levé ainsi afin de chercher protection auprès de Toi contre tous ceux qui me coupent (càd. rompent les liens de parenté)” Allah dit : “Serais-tu satisfait que je garde les liens avec celui qui gardera les liens avec toi, et que je coupe les liens avec celui qui les coupera avec toi ?” “Oui, ô mon Seigneur”. Allah dit: “Ceci t’est accordé” Alors Abou Houraira récita le verset : {Si vous vous détournez, ne risquez-vous pas de semer la corruption sur terre et de rompre vos liens de parenté ?} (47.22)
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°7502)
عن أبي هريرة رضى الله عنه أن رسول الله قال ﷺ: خلق الله الخلق فلما فرغ منه قامت الرحم فقال مه‏.‏ قالت هذا مقام العائذ بك من القطيعة‏.‏ فقال ألا ترضين أن أصل من وصلك، وأقطع من قطعك قالت بلى يا رب‏.‏ قال فذلك لك.‏ ثم قال أبو هريرة ‏{‏فَهَلْ عَسَيْتُمْ إِنْ تَوَلَّيْتُمْ أَنْ تُفْسِدُوا فِي الأَرْضِ وَتُقَطِّعُوا أَرْحَامَكُمْ‏}‏
(رواه البخاري في صحيحه رقم ۷٥۰۲)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui oubli et mange ou boit alors qu’il jeûne, qu’il complète son jeûne car c’est certes Allah qui l’a nourri et l’a abreuvé (*) ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1155)

(*) C’est à dire que celui qui mange ou boit par oubli durant le jeune n’a pas à rattraper ce jour ni à faire d’expiation.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : من نسي وهو صائم فأكل أو شرب فليتم صومه فإنما أطعمه الله وسقاه 
(رواه مسلم في صحيحه رقم ١١٥٥)
.

D’après Abû Hourayra رضي الله عنه le Prophète ﷺ a dit :
« Un jour, un homme décida de faire une aumône.
Il s’en alla avec son aumône et la déposa (sans savoir) dans la main d’un voleur.

Le lendemain, les gens discutèrent sur cette aumône donnée à un voleur.
L’homme (en entendant cela) s’écria :
« Louange à Toi, ô mon Seigneur ! Je vais faire encore une aumône. »
Il partit à nouveau et donna son aumône (sans savoir) à une prostituée.

Le lendemain, les gens discutèrent de cette aumône remise la nuit passée à une femme prostituée.
L’homme dit :
« Louange à Toi, ô mon Seigneur, qui m’a fait faire l’aumône à une prostituée, je vais distribuer encore une autre aumône. »
Il s’en alla et la déposa (sans savoir) dans la main d’un homme riche.

Le jour d’après, les gens discutèrent de cette aumône donnée à un homme riche.
Alors l’homme s’écria :
« Louange à Toi, ô mon Seigneur ! qui m’a fait donné mon aumône à un voleur, puis à une prostituée et à un homme riche. »

Puis, lorsqu’il s’endormit cet homme eut un rêve.
Il vit en songe quelqu’un qui lui dit :

L’aumône qui est parvenue à un voleur le dissuadera peut-être de voler à l’avenir ; celle qui a été faite à une prostituée, l’incitera peut-être à renoncer à sa prostitution ; tandis que celle qui a été donnée à un homme riche, elle constituera un exemple pour lui et le poussera peut-être à distribuer en aumônes, une partie des richesses qu’Allah lui a accordées. »
[Bukhari et Muslim]
(Ryad As Salihine Hadith n°1865)

وعن أبي هريرة رضي الله عنه أن رسول الله صلى الله عليه وسلم قال‏:‏ ‏ « ‏ قال رجل لأتصدقن بصدقة، فخرج بصدقته، فوضعها في يد سارق، فأصبحوا يتحدثون‏:‏ تصدق على سارق‏!‏ فقال‏:‏ اللهم لك الحمد لأتصدقن بصدقة، فخرج بصدقته، فوضعها في يد زانية‏؟‏‏!‏ فأصبحوا يتحدثون‏:‏ تصدق على زانية فقال‏:‏ اللهم لك الحمد على زانية، لأتصدقن بصدقة، فخرج بصدقته، فوضعها في يد غني‏,‏ فأصبحوا يتحدثون‏!‏ تصدق الليلة على غني‏,‏ فقال‏:‏ اللهم لك الحمد على سارق ، وعلى زانية، وعلى غني‏!‏ فأتى فقيل له‏:‏ أما صدقتك على سارق، فلعله أن يستعف عن سرقته، وأما الزانية فلعلها تستعف عن زناها، وأما الغني فلعله أن يعتبر، فينفق مما آتاه الله‏ »‏ ‏(‏‏(‏رواه البخاري بلفظه، ومسلم بمعناه‏)‏‏)‏‏.‏
(رياض الصالحين رقم ۱۸٦٥)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Faites vous des cadeaux alors vous vous aimerez ».
(Rapporté par Boukhari dans Al Adab Al Moufrad n°594 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Adab Al Moufrad n°463, Hadith Hasan)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : تهادوا تحابوا
(رواه الإمام البخاري في الأدب المفرد رقم ٥٩٤ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الأدب المفرد رقم ٤٦٢)

حكم : حسن

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) : On a apporté au Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) un homme efféminé (moukhannath, بمخنث) qui avait teint ses pieds et ses mains avec du hénné.
Alors il a dit : « Qu’est-ce qui lui arrive à celui là ? ».
Quelqu’un a dit : Ô Messager d’Allah ! Il ressemble aux femmes.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a ordonné qu’on le fasse sortir vers Al Naqi’ (*).
Quelqu’un a dit : Ô Messager d’Allah ! Ne devons-nous pas le tuer ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Il m’a certes été interdit de tuer les gens qui accomplissent la prière ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4928 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Sahih)

(*) C’est un endroit situé à deux jours de marche de Médine.
(Awn Al Ma’boud Bi Charh Sounan Abi Daoud)

عن أبي هريرة رضي الله عنه أن النبي صلى الله عليه وسلم أتي بمخنث وقد خضب رجليه ويديه بالحناء فقال : ما بال هذا ؟
فقيل : يا رسول الله ! يتشبه بالنساء
فأمر به فنفي إلى النقيع فقيل: يا رسول الله ألا نقتله
فقال النبي صلى الله عليه وسلم : إني نهيت عن قتل المصلين 
(رواه أبو داود في سننه رقم ٤٩٢٨ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque l’un de vous éternue qu’il dise: -Al Hamdoulilah ‘Ala Koulli Hal-.
Que son frère ou son compagnon lui dise: -Yarhamouka Allah-.
Et qu’il lui réponde: -Yahdikoumou Allah Wa Youslihou Baalakoum- ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°5033 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Sahih)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : إذا عطس أحدكم فليقل : الحمد لله على كل حال
وليقل أخوه أو صاحبه : يرحمك الله
ويقول هو : يهديكم الله ويصلح بالكم 
(رواه أبو داود في سننه رقم ٥٠٣٣ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن أبي داود)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque l’un de vous éternue qu’il dise: -Al Hamdoulilah-.
Que son frère ou son compagnon lui dise: -Yarhamouka Allah-.
Et lorsqu’il lui a dit -Yarhamouka Allah-, qu’il dise: -Yahdikoumou Allah Wa Youslihou Baalakoum- ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6224)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : إذا عطس أحدكم فليقل : الحمد لله
وليقل له أخوه أو صاحبه : يرحمك الله
فإذا قال له يرحمك الله فليقل : يهديكم الله ويصلح بالكم 
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٢٢٤)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque l’un d’entre vous rencontre son frère qu’il lui passe le salam puis s’ils sont séparés par un arbre, un mur ou un rocher et qu’il le rencontre de nouveau qu’il lui passe encore le salam ». (*)
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°5200 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Sahîh Mawqouf Marfou’an)

(*) C’est à dire que s’ils marchent ensemble puis il y a une chose qui les sépare et qu’ils se rencontrent de nouveau alors ils doivent se passer le salam de nouveau.
En effet, le salam est une invocation et les musulmans ont un grand besoin de faire les invocations les uns envers les autres.
(Charh Sounan Abi Daoud de Cheikh Al ‘Abad, cours n°591)

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : إذا لقي أحدكم أخاه فليسلم عليه فإن حالت بينهما شجرة أو جدار أو حجر ثم لقيه فليسلم عليه 
(رواه أبو داود في سننه رقم ٥٢٠٠ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح موقوفاً ومرفوعاً

.

D’après Sahl, d’après son père : Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) faisait le tekbir (1) à chaque fois qu’il se baissait et à chaque fois qu’il se relevait (2) et il mentionnait que le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) faisait cela. (3)
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°392f)

(1) C’est à dire qu’il disait : -Allahou Akbar-.
(2) C’est à dire dans la prière.
(3) C’est La description de la prosternation lors de la récitation du Coran dans la prière

La personne qui se prosterne après avoir récité un verset de prosternation dans la prière devra faire le tekbir lorsqu’il descend pour se prosterner et lorsqu’il se relève pour reprendre sa position debout.

Les savants sont en consensus sur ce point.
(Voir Al Fawakih Al Dawani ‘Ala Risala Ibn Abi Zayd Al Qayrawani vol 1 p 391)

عن سهيل، عن أبيه، عن أبي هريرة، أنه كان يكبر كلما خفض ورفع ويحدث أن رسول الله صلى الله عليه وسلم كان يفعل ذلك ‏.‏
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٣٩٢)
.

D’après Abou Rafi’ (qu’Allah l’agrée) : J’ai prié la prière du ‘icha derrière Abou Houreira (qu’Allah l’agrée). Il a récité la sourate -Idha Samaaoun Chaqat- (1) durant laquelle il s’est prosterné. (2)
Je lui ai dit : Qu’est-ce que cela ?
Il a dit : Je me suis prosterné dans cette sourate derrière Abou Al Qasim (3) (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et je ne cesserai pas de me prosterner dans cette sourate jusqu’à ce que je le rencontre (4).
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1078)

(1) C’est à dire la sourate Inchiqaq n°84.
(2) c’est à dire La prosternation lors de la récitation du Coran dans la prière
(3) C’est le surnom (kounia) du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).
(4) C’est à dire : -jusqu’à ce que je meurs et que je le rencontre le jour de la résurrection-.

Note:

Il est légiféré de se prosterner lorsque l’on récite un verset de prosternation durant la prière que ce soit pour la personne qui prie seule, pour celle qui prie comme imam ou pour celle qui prie derrière un imam que ce soit dans une prière obligatoire ou dans une prière surérogatoire.

L’imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a dit : « Il n’y a pas de divergence sur le fait que la prosternation lors de la récitation du Coran est une sounna pour la personne qui récite comme pour celle qui l’écoute, que la personne qui récite soit en train de prier ou qu’elle ne le soit pas ».
(Al Majmou’ Charh Al Mouhadhab vol 3 p 551)

عن أبي رافع، قال صليت مع أبي هريرة العتمة فقرأ ‏{‏إِذَا السَّمَاءُ انْشَقَّتْ‏}‏ فسجد فقلت ما هذه قال سجدت بها خلف أبي القاسم صلى الله عليه وسلم فلا أزال أسجد فيها حتى ألقاه‏.‏
(رواه البخاري في صحيحه رقم ١٠٧٨)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) : Nous nous sommes prosternés avec le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) dans la sourate -Idha Samaaoun Chaqat- (*) et dans la sourate ‘Iqra Bismi Rabik Ladhi Khalaq-.
(Rapporté par Abou Daoud et authentifié par Cheikh Al Albani dans son Sahih Abi Daoud n°1407, Hadith Sahîh)

(*) C’est à dire la sourate Al Inchiqaq.

عن أبي هريرة، قال سجدنا مع رسول الله صلى الله عليه وسلم في ‏{‏ إذا السماء انشقت ‏}‏ و ‏{‏ اقرأ باسم ربك الذي خلق ‏}‏ ‏.‏
(رواه أبو داود في سننه رقم ۱۴۰۷ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Allah a créé la terre le samedi, puis il y a créé les montagnes le dimanche, puis il a créé les arbres le lundi, puis il a créé les choses nuisantes le mardi, puis il a créé la lumière le mercredi, puis il a créé les animaux le jeudi puis il a créé Adam le vendredi après le asr, à la fin de la création, dans la dernière heure du vendredi entre le asr et la nuit ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2789)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : خلق الله عز وجل التربة يوم السبت وخلق فيها الجبال يوم الأحد وخلق الشجر يوم الاثنين وخلق المكروه يوم الثلاثاء وخلق النور يوم الأربعاء وبث فيها الدواب يوم الخميس وخلق آدم عليه السلام بعد العصر من يوم الجمعة في آخر الخلق في آخر ساعة من ساعات الجمعة فيما بين العصر إلى الليل
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٧٨٩)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui est sur une monture passe le salam (*) à celui qui est à pied, celui qui marche passe le salam à celui qui est assis et le petit groupe passe le salam au groupe plus nombreux ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6233)

(*) C’est à dire que c’est à lui de lui passer le salam en premier lorsqu’ils se rencontrent.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : يسلم الراكب على الماشي والماشي على القاعد والقليل على الكثير 
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٢٣٣)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Certes Allah a fait partir de vous l’orgueil de la jahiliya (1) et la fierté relative aux ancêtres qu’il y avait à cette époque.
Il n’y a qu’un croyant faisant preuve de taqwa (2) ou un pervers (3) malheureux (4).
Vous êtes les fils de Adam (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et Adam (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a été créé de terre.
Par Allah ! Des gens vont délaisser leur fierté par rapport aux peuples car ils ne sont que des braises de la géhenne ou sinon ils vont devenir plus méprisable pour Allah que les scarabées qui lèvent les excréments avec leurs nez ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°5116 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud)

(1) C’est à dire la période précédent l’Islam.

(2) La taqwa signifie le fait que la personne mette entre elle et le châtiment d’Allah une protection en pratiquant ce qu’Il a ordonné et en s’écartant de ce qu’Il a interdit.

(3) C’est à dire une personne qui désobéit à Allah.

(4) C’est à dire qu’il y a deux types de personne : le croyant qui pratique la taqwa qui est la personne qui a un réel mérite même si elle n’a pas un haut rang dans son peuple ; et le désobéissant qui est en réalité la personne rabaissée même si auprès de son peuple elle a un haut rang.
(‘Awn Al Ma’boud Bi Charh Sounan Abi Daoud)

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : إن الله قد أذهب عنكم عبية الجاهلية وفخرها بالآباء مؤمن تقي وفاجر شقي أنتم بنو آدم وآدم من تراب
ليدعن رجال فخرهم بأقوام إنما هم فحم من فحم جهنم أو ليكونن أهون على الله من الجعلان التي تدفع بأنفها النتن 
(رواه أبو داود في سننه رقم ٥١١٦ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : حسن

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Celui qui dit -Gloire et Louange à Allah l’Immense- (1) cent fois le matin et cent fois l’après-midi (2), aucune créature ne viendra (3) avec l’équivalent de ce qu’il a fait ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°5091 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Sahih)

(1) En phonétique: Sobhanalahil ‘Adhim Wa Bihamdih
En arabe: سُبْحَانَ اللهِ العَظِيم وَ بِحَمْدِه 

(2) La plupart des savants sont d’avis que les invocations du matin doivent se faire entre le lever de l’aube et le lever du soleil et que les invocations de l’après-midi doivent se faire entre le ‘asr et le coucher du soleil.

Il faut également préciser qu’il n’est pas obligé de dire ces cent formules de rappel en une seule fois.
Si la personne espace les formules de rappel durant le temps qui leur est imparti alors ceci est valable également.
(Voir Fath Dhil Jalal Wal Ikram Bi Charh Boulough Al Maram de Cheikh ‘Otheimine vol 15 p 464)

(3) C’est à dire le jour du jugement.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من قال حين يصبح سبحان الله العظيم وبحمده مائة مرة وإذا أمسى كذلك لم يواف أحد من الخلائق بمثل ما وافى 
(رواه أبو داود في سننه رقم ٥٠٩١ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم المحدث : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque l’un d’entre vous prie la nuit, qu’il débute sa prière en faisant deux légères unités de prière ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°768)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : إذا قام أحدكم من الليل فليفتتح صلاته بركعتين خفيفتين 
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٧٦٨)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « L’Heure aura lieu (si soudainement) alors qu’un homme sera en train de traire une chamelle et il n’aura le temps de lever le récipient (de lait) vers sa bouche avant qu’elle n’ai lieu.
Deux hommes seront en train de procéder à la vente d’un vêtement et ils n’auront pas le temps de conclure la vente avant qu’elle n’ai lieu.
Un homme sera en train d’arranger son bassin et il n’aura pas le temps de terminer avant qu’elle n’ai lieu ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2954)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : تقوم الساعة والرجل يحلب اللقحة فما يصل الإناء إلى فيه حتى تقوم والرجلان يتبايعان الثوب فما يتبايعانه حتى تقوم والرجل يلط في حوضه فما يصدر حتى تقوم
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٩٥٤)
.

D’après Abou Hurayra, Le Messager d’Allah (ﷺ) a dit: « Celui qui rattrape une rak’a (une unité de prière) de la prière du Sobh, avant le lever du soleil, a pu rattraper tout le Sobh.
Et celui qui rattrape une rak ‘ a de la prière du ‘asr, avant le coucher du soleil, a pu rattraper le ‘asr. »
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°608)
عن أبي هريرة، أن رسول الله صلى الله عليه وسلم قال ‏ « ‏ من أدرك ركعة من الصبح قبل أن تطلع الشمس فقد أدرك الصبح ومن أدرك ركعة من العصر قبل أن تغرب الشمس فقد أدرك العصر ‏ »‏ ‏.
(رواه مسلم في صحيحه رقم ۶۰۸)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque vous vous habillez et lorsque vous faites les ablutions alors commencez par votre côté droit ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4141 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Isnad Sahih)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : إذا لبستم وإذا توضأتم فابدؤوا بأيامنكم
(رواه أبو داود في سننه رقم ٤١٤١ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : إسناده صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) : Lorsque le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) éternuait il mettait sa main ou son vêtement sur sa bouche et il le faisait avec un faible volume sonore.
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°5029 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Hasan Sahih)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : كان رسول الله صلى الله عليه وسلم إذا عطس وضع يده أو ثوبه على فيه وخفض بها صوته 
(رواه أبو داود في سننه رقم ٥٠٢٩ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

حكم : حسن صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Si vous saviez – ou s’ils savaient ce qu’il y a dans le rang avancé alors il y aurait tirage au sort (1) ».
Ibn Harb a dit : L’accès au premier rang n’était qu’avec le tirage au sort (2).
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°439)

(1) C’est à dire si vous connaissiez la récompense que vous pouvez obtenir en priant au premier rang dans la première en commun, les gens s’y presseraient tellement qu’il ne serait possible d’attribuer les places que par tirage au sort.

(2) C’est à dire qu’à l’époque, les places au premier rang étaient parfois attribuées par tirage au sort tellement les gens qui voulaient y prier étaient nombreux et motivés à l’atteindre.

عن أبي هريرة، عن النبي صلى الله عليه وسلم قال ‏:‏ لو تعلمون – أو يعلمون – ما في الصف المقدم لكانت قرعة ‏‏ ‏.‏ وقال ابن حرب ‏:‏ الصف الأول ما كانت إلا قرعة ‏.‏ 
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٤٣٩)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Je n’ai jamais vu une chose aussi étonnante que quelqu’un qui veut fuir le feu mais dort et quelqu’un qui veut le paradis mais dort (*) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2601 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Hasan)

(*) C’est à dire compte tenu du châtiment du feu, comment est-il possible que celui qui veut en être préservé dorme et soit insouciant ?
De la même manière, compte tenu des bienfaits et des délices du paradis, comment est-il possible que celui qui veut l’obtenir dorme et soit insouciant ?
La personne qui veut renter dans le paradis et être préservé du feu doit plutôt faire des efforts dans la pratique des bonnes actions et dans le fait de s’écarter des péchés.
(voir Touhafatoul Ahwdhi et Charh Sounan Tirmidhi de cheikh Al Abad cours n°280)

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ما رأيت مثل النار نام هاربها ولا مثل الجنة نام طالبها 
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٦٠١ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : حسن

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque Allah a créé le paradis, Il a dit à Jibril : Ô Jibril ! Va et regarde le.
Alors Jibril est parti et l’a regardé puis il est revenu et a dit : Ô Seigneur ! Par Ta puissance, personne ne peut en entendre parler sans y entrer (1).
Alors Allah l’a entouré de difficultés (2) puis a dit : Ô Jibril ! Va et regarde le.
Jibril est donc parti et l’a regardé puis il est revenu et a dit : Ô Seigneur ! Par Ta puissance, j’ai certes craint que personne n’y entre (3).
Et lorsque Allah a créé le feu, Il a dit à Jibril : Ô Jibril ! Va et regarde le.
Alors Jibril est parti et l’a regardé puis il est revenu et a dit : Ô Seigneur ! Par Ta puissance, personne ne peut en entendre parler et y entrer (4).
Alors Allah l’a entouré de passions puis a dit : Ô Jibril ! Va et regarde le.
Jibril est donc parti et l’a regardé puis il est revenu et a dit : Ô Seigneur ! Par Ta puissance, j’ai certes craint que personne n’y entre pas (5) ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4744 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Hasan Sahih)

(1) C’est à dire sans souhaiter y entrer, sans faire les efforts nécessaires pour y entrer et n’être préoccupé que par cela.

(2) C’est à dire les actes de l’Islam qui nécessitent des efforts alors que l’être humain par essence n’aime pas les actes qui lui demandent des efforts.

(3) C’est à dire à cause des difficultés par lesquelles il faut passer pour rentrer dans le paradis.

(4) C’est à dire que personne ne peut en entendre parler sans en avoir peur et sans s’en enfuir.

(5) Ceci car beaucoup de gens n’arrivent pas à patienter à la passion et au plaisir immédiat et ils ne regardent pas les conséquences mauvaises et extrêmement néfastes qu’ils peuvent avoir sur le long terme.

Voir ‘Awn Al Ma’boud Bi Charh Sounan Abi Daoud ainsi que Charh Sounan Abi Daoud de Cheikh Abdel Mouhsin Al Abad cours n°537

عن أبي هريرة، أن رسول الله صلى الله عليه وسلم قال ‏:‏ ‏‏ لما خلق الله الجنة قال لجبريل ‏:‏ اذهب فانظر إليها ‏.‏ فذهب فنظر إليها ثم جاء فقال ‏:‏ أى رب وعزتك لا يسمع بها أحد إلا دخلها ثم حفها بالمكاره ثم قال ‏:‏ يا جبريل اذهب فانظر إليها فذهب فنظر إليها ثم جاء فقال ‏:‏ أى رب وعزتك لقد خشيت أن لا يدخلها أحد ‏ »‏ ‏.‏ قال ‏:‏ ‏ »‏ فلما خلق الله النار قال ‏:‏ يا جبريل اذهب فانظر إليها ‏.‏ فذهب فنظر إليها ثم جاء فقال ‏:‏ أى رب وعزتك لا يسمع بها أحد فيدخلها فحفها بالشهوات ثم قال ‏:‏ يا جبريل اذهب فانظر إليها ‏.‏ فذهب فنظر إليها ثم جاء فقال ‏:‏ أى رب وعزتك لقد خشيت أن لا يبقى أحد إلا دخلها ‏ ‏.‏
(رواه أبو داود في سننه رقم ٤٧٤٤ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود )

حكم : حسن صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Changez la couleur des cheveux blancs et ne ressemblez pas aux juifs et aux chrétiens ».
(Rapporté par Ibn Hibban dans son Sahih n°5373 et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°836, Hadith Isnadhou Hasan)

Remarque : Par contre, il ne faut pas utiliser la couleur noire voir Silsila Sahiha n°496

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : غيّروا الشيب و لا تشبهوا باليهود و النصارى 
(رواه ابن حبان في صحيحه رقم ٥٣٧٣ و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٨٣٦)

حكم : إسناده حسن

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Si je ne craignais pas de mettre ma communauté dans la gêne, je leur aurais ordonné le siwak (*) à chaque prière ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°22 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(*) C’est à dire d’utiliser le siwak avant chaque prière.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لولا أن أشق على أمتي لأمرتهم بالسواك عند كل صلاة
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢٢ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Lorsque la femme sort vers la mosquée qu’elle lave le parfum (1) comme elle se lave pour la janaba (2) ».
(Rapporté par Nasai dans ses Sounan n°5127 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Nasai, Hadith Sahih)

(1) C’est à dire le parfum qu’elle pourrait avoir sur elle.

(2) C’est à dire suite à un rapport sexuel.

Ainsi elle doit laver le parfum qui est sur elle de manière sérieuse afin qu’il ne reste pas d’odeur lorsqu’elle va sortir.
Sachant qu’il faut préciser que dans le cas où la femme a du parfum seulement sur certaines parties précises de son corps, certains savants sont d’avis qu’elle devra simplement laver les parties de son corps qui sont parfumées tandis que d’autres savants disent qu’elle devra tout de même laver tout son corps.
(Voir Charh Sounan Nasai de Cheikh Al Etiopi vol 38 p 174)

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : إذا خرجت المرأة إلى المسجد فلتغتسل من الطيب كما تغتسل من الجنابة 
(رواه النسائي في سننه رقم ٥١٢٧ و صححه الشيخ الألباني في صحيح النسائي)

حكم : صحيح

.

D’après ‘Amir Ibn Sa’d : J’étais assis auprès de ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée lui et son père) lorsque Khabab est venu et a dit : Ô ‘Abdallah Ibn ‘Omar ! N’as-tu pas entendu ce qu’a dit Abou Houreira ? Il a entendu le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) dire : Celui qui sort avec un convoi funéraire depuis sa maison, puis prie sur le mort et le suit jusqu’à ce qu’il soit enterré obtient deux qirat de récompense ; chaque qirat étant comme Ouhoud (1) ; et celui qui prie sur lui puis part obtient l’équivalent de Ouhoud comme récompense.
Alors ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée lui et son père) a envoyé Khabab vers ‘Aicha (qu’Allah l’agrée) afin de l’interroger à propos de la parole de Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) et ensuite il devait revenir et l’informer de ce qu’elle a dit.
‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée lui et son père) a pris une poignée de petites pierres de la mosquée qu’il faisait tourner dans sa main jusqu’à ce que le messager revienne vers lui et dise : ‘Aicha (qu’Allah l’agrée) a dit que Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) a dit vrai.
Alors ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée lui et son père) a tapé les pierres qu’il avait dans la main sur le sol puis a dit : Nous avons certes négligé de nombreux qirat (2).
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°945f)

(1) C’est le nom d’une montagne à Médine.

(2) C’est à dire qu’il regrettait de ne pas avoir participé à davantage de cortèges funéraires malgré que ceci aurait été facile.

عن عامر بن سعد أنه كان قاعدا عند عبد الله بن عمر إذ طلع خباب صاحب المقصورة فقال يا عبد الله بن عمر ألا تسمع ما يقول أبو هريرة إنه سمع رسول الله صلى الله عليه وسلم يقول ‏ « ‏ من خرج مع جنازة من بيتها وصلى عليها ثم تبعها حتى تدفن كان له قيراطان من أجر كل قيراط مثل أحد ومن صلى عليها ثم رجع كان له من الأجر مثل أحد ‏ »‏ ‏.‏ فأرسل ابن عمر خبابا إلى عائشة يسألها عن قول أبي هريرة ثم يرجع إليه فيخبره ما قالت وأخذ ابن عمر قبضة من حصى المسجد يقلبها في يده حتى رجع إليه الرسول فقال قالت عائشة صدق أبو هريرة ‏.‏ فضرب ابن عمر بالحصى الذي كان في يده الأرض ثم قال لقد فرطنا في قراريط كثيرة ‏.‏
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٩٤٥)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Interrogez moi ».
Mais ils ont refusé de l’interroger.
Alors un homme est venu et s’est assis vers ses genoux et a dit : Ô Messager d’Allah ! Qu’est ce que l’Islam ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Tu n’associes rien à Allah, tu accomplis la prière, tu donnes l’aumône obligatoire et tu jeûnes le Ramadan ».
L’homme a dit : Tu as dis vrai. Ô Messager d’Allah ! Qu’est ce que la foi ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Que tu croies en Allah, en Ses anges, en Son Livre, en Sa rencontre, en en Ses prophètes, que tu croies en la résurrection et que tu croies en le destin en entier ».
L’homme a dit : Tu as dis vrai. Ô Messager d’Allah ! Qu’est ce que l’ihsan ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Que tu craignes Allah comme si tu Le voyais et si tu ne Le voies pas certes Lui te voit ».
L’homme a dit : Tu as dis vrai. Ô Messager d’Allah ! Quand aura lieu l’Heure ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: Le questionné n’en sait pas plus que le questionneur.
Mais je vais t’informer de ses signes: quand tu verras la femme enfanter son maître ceci fait partie de ses signes.
Quand tu verras les gens nus et ne portant pas de souliers, sourds et muets (1) seront les rois de la terre ceci fait partie de ses signes.
Quand tu verras les gardiens de bétails rivaliser dans les constructions, ceci fait partie de ses signes.
Il y a cinq choses de l’invisible que seul Allah connaît ».
Puis le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) récita : -Certes la connaissance de l’Heure est auprès d’Allah, c’est Lui qui descend la pluie et sait ce qu’il y a dans les matrices. Aucune âme ne sait ce qu’elle aura demain et aucune âme ne sait sur quelle terre elle va mourir. Certes Allah est savant et très connaisseur-. (2)
Puis l’homme s’est levé et le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Ramenez-le moi ».
Ils ont cherché l’homme mais ne l’ont pas trouvé alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Il s’agissait de Djibril (3) qui a voulu que vous appreniez au moment où vous ne posiez pas de questions ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°10)

(1) Le sens est que ces gens seront des ignorants faibles d’esprits au point où on la compare à des gens qui ne peuvent ni entendre ni parler.
(Minnatoul Moun’im Charh Sahih Mouslim vol 1 p 60)

(2) Il s’agit de la traduction approchée du sens du verset n°34 de la sourate Louqman n°31.

(3) C’est à dire l’ange Djibril.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : قال رسول الله صلّى الله عليه وسلّم : سلوني
فهابوه أن يسألوه فجاء رجل فجلس عند ركبتيه فقال : يا رسول الله ! ما الإسلام ؟
قال رسول الله صلّى الله عليه وسلّم : لا تشرك بالله شيئًا وتقيم الصلاة وتؤتى الزكاة وتصوم رمضان
قال : صدقت يا رسول الله ! ما الإيمان ؟
قال رسول الله صلّى الله عليه وسلّم : أن تؤمن بالله وملائكته وكتابه ولقائه ورسله وتؤمن بالبعث وتؤمن بالقدر كلٌه قال : صدقت يا رسول الله ! ما لإحسان ؟
قال رسول لله صلّى الله عليه وسلّم : أن تخشى الله كأنّك تراه فإنّك إن لا تكن تراه فإنّه يراك
قال : صدقت يا رسول الله ! متى تقوم الساعة ؟
قال رسول لله صلّى الله عليه وسلّم : ما المسئول عنها بأعلم من السّائل وسأحدثك عن أشراطها : إذا رأيت المرأة تلد ربها فذاك من أشراطها وإذا رأيت الحفاة العراة الصم البكم ملوك الأرض فذاك من أشراطها وإذا رأيت رعاء البهم يتطاولون في البنيان فذاك من أشراطها
في خمس من الغيب لا يعلمهنّ إلاّ الله ثمّ قرأ : إن الله عنده علم السّاعة وينزل الغيث ويعلم ما في الأرحام وما تدري نفس ماذا تكسب غدًا وما تدري نفس بأي أرض تموت إنّ الله عليم خبير
ثمّ قام الرجل فقال رسول الله صلّى الله عليه وسلّم : ردّوه عليّ
فالتمس فلم يجدوه
فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم : هذا جبريل أراد أن تعلّموا إذا لم تسألوا 
(رواه مسلم في صحيحه رقم ١٠)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) : Un homme a été tué à l’époque du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).
Le tueur a été apporté au Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) l’a apporté au proche de la victime (1).
Le tueur a dit : Ô Messager d’Allah ! Non, par Allah ! Je n’ai pas voulu le tuer.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit au plus proche parent: « Certes s’il dit vrai et que tu le tues (2) alors tu rentreras dans le feu (3) ».
Alors il l’a laissé partir (4).
il avait été attaché avec une corde et il est sorti en traînant sa corde, alors il est devenu connu sous le nom de « Dhul-Nis’ah » (celui avec la corde).
(Rapporté par Nasai dans ses Sounan n°4722 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Nasai, Hadith Isnad Sahih)

(1) C’est à dire à sa famille.

(2) C’est à dire que le proche de la victime a le choix entre trois choses : soit il décide que le tueur doit être tué en application du talion, soit il décide de prendre de la part du tueur une compensation financière, soit il décide de lui pardonner.

(3) C’est à dire que si tu décides de le faire tuer alors qu’il n’a pas tué ton proche volontairement tu rentreras dans le feu.

(4) C’est à dire qu’il lui a pardonné.

عن أبي هريرة، قال قتل رجل على عهد رسول الله صلى الله عليه وسلم فرفع القاتل إلى النبي صلى الله عليه وسلم فدفعه إلى ولي المقتول فقال القاتل يا رسول الله لا والله ما أردت قتله ‏.‏ فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم لولي المقتول ‏ « ‏ أما إنه إن كان صادقا ثم قتلته دخلت النار ‏ »‏ ‏.‏ فخلى سبيله ‏.‏ قال وكان مكتوفا بنسعة فخرج يجر نسعته فسمي ذا النسعة ‏.‏ 
(رواه النسائي في سننه رقم ٤٧٢٢ و صححه الشيخ الألباني في صحيح النسائي)

حكم : إسناده صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui regarde dans la maison de gens sans leur permission et qu’ils crèvent son oeil, il n’a alors ni compensation financière ni talion ».
(Rapporté par Nasai dans ses Sounan n°4987 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Nasai, Hadith Sahih)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : من اطلع في بيت قوم بغير أذنهم ففقأوا عينه فلا دية له ولا قصاص
(رواه النسائي في سننه رقم ٤٨٦٠ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن النسائي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Des gens vont regretter de ne pas avoir multiplié les péchés ».
Ils ont dit: Pourquoi ô Messager d’Allah?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a répondu: « Ceux à qui Allah va changer les mauvaises actions en bonnes actions » (*).
(Rapporté par Al Hakim et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°3053, Hadith Isnad Sahih)

(*) Allah a dit dans la sourate Al Fourqan n°25 verset 70 (traduction rapprochée du sens du verset): « Sauf celui qui se repent, croit et accomplit les bonnes actions, ceux-là Allah changera leurs mauvaises actions en bonnes actions et Allah est Pardonneur et Miséricordieux ».

قال الله تعالى: إلاّ من تاب وآمن وعمل عملاً صالحًا فأولئك يبدّل الله سيئاتهم حسنات وكان الله غفورًا رحيمًا
(سورة الفرقان ٧٠)

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلّى الله عليه و سلّم : ليتمنين أقوام لو أكثروا من السّيئات
قالوا : بم يا رسول الله ؟
قال رسول الله صلّى الله عليه و سلّم : الذين بدّل الله سيئاتهم حسنات 
(رواه الحاكم و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ۳۰۵۳)

حكم : إسناده صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) : Jibril (1) a demandé la permission de rentrer chez le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) qui lui a dit: « Rentre ».
Mais Jibril a dit : Comment vais-je rentrer alors qu’il y a dans ta maison un rideau sur lequel il y a des représentations figurées (2) ? Soit les têtes doivent être coupées, soit il doit être utilisé comme tapis sur lequel on marche. Certes nous, les anges, nous ne rentrons pas dans une maison dans laquelle il y a des représentations figurées.
(Rapporté par Nasai dans ses Sounan n°5365 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Nasai)

(1) Il s’agit de l’ange Jibril.

(2) C’est à dire des animaux.
(Charh Sounan Nasai de Cheikh Al Etiopi vol 39 p 159)

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : استأذنَ جبريلُ على النبيِّ صلى الله عليه وسلَّم فقال : ادخل
فقال : كيف أدخلُ وفي بيتِك سِترٌ فيه تصاويرُ فإما أن تُقطًعَ رؤوسُها أو تُجعَلَ بِساطًا يوطأُ فإنا معشرَ الملائكةِ لا ندخلُ بيتًا فيه تصاويرُ 
(رواه النسائي في سننه رقم ٥٣٦٥ و صححه الشيخ الألباني في صحيح النسائي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Le meilleur des jours auprès d’Allah est le jour du vendredi ».
(Rapporté par Al Bayhaqi et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1502, Hadith Sahih)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : أفضل الأيام عند الله يوم الجمعة 
(رواه البيهقي و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٥٠٢)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Demandez protection à Allah contre le mauvais voisin dans le lieu de résidence car certes le voisin durant le voyage s’écarte de toi (*) ».
(Rapporté par Nasai dans ses Sounan n°5502 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Nasai, Hadith Hasan Sahih)

(*) C’est à dire qu’il va se séparer de toi sans difficulté et ainsi le mal qu’il pourrait te causer ne va pas durer longtemps.
(Charh Sounan Nasai de Cheikh Al Etiopi vol 40 p 59)

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : تعوذوا بالله من جار السوء في دار المقام فإن جار البادية يتحول عنك
(رواه النسائي في سننه رقم ٥٥٠٢ و صححه الشيخ الألباني في صحيح النسائي)

حكم : حسن صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « La foi se compose d’environ (*) soixante dix branches : la meilleure d’entre elle est la parole -La Ilaha Illa Allah-, la plus basse d’entre elle est le fait de retirer un objet gênant du chemin et la pudeur est une branche de la foi ».
(Rapporté par Nasai dans ses Sounan n°5005 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Nasai, Hadith Sahih)

(*) Le terme arabe qui est utilisé dans le hadith signifie un nombre compris entre trois et neuf.
Ainsi le sens est que le nombre des branches de la foi est compris entre soixante treize et soixante dix neuf.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : الإيمان بضع وسبعون شعبة أفضلها لا إله إلا الله وأوضعها إماطة الأذى عن الطريق والحياء شعبة من الإيمان 
(رواه النسائي في سننه رقم ٥٠٠٥ و صححه الشيخ الألباني في صحيح النسائي)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Le Coran se présentera au jour de la Résurrection sous les traits d’un homme pâle et dira à son compagnon (le mémorisateur du Coran):

Tu me connais ? Je suis celui qui t’empêchais de dormir la nuit et te donnais la soif. Certes tout commerçant veille sur son commerce et, aujourd’hui je veille sur toi à la manière du commerçant. C’est alors qu’on lui (le mémorisateur du Coran) donnera la royauté à sa main droite et l’éternité à sa main gauche et la couronne de la vénérabilité sur sa tête et ses père et mère recevront deux habits plus précieux que la terre et son contenu.
Et les parents diront : « Ô Seigneur ! Ceci nous appartient ? »
On leur dira : « Oui, en raison de l’enseignement du Coran que vous aviez fait dispenser à votre enfant » ».
(Rapporté par at-Tabarani dans « Al-Awsat » 6/51 et authentifié dans Silsilah Sahiha de Cheikh Al Albani n°2829, Hadith Hasan ou Sahih)

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : يجيء القرآن يوم القيامة كالرجل الشاحب، يقول لصاحبه: هل تعرفني؟ أنا الذي كنت أسهر ليلك، وأظمئ هواجرك، وإن كل تاجر من وراء تجارته، وأنا لك اليوم من وراء كل تاجر. فيعطى الملك بيمينه، والخلد بشماله، ويوضع على رأسه تاج الوقار، ويكسى والداه حلتين لا تقوم لهما الدنيا وما فيها، فيقولان: يا رب، أنى لنا هذا؟ فيقال: بتعليم ولدكما القرآن.
(رواه الطبراني في الأوسط ۶/۵۱ و صححه الشيخ الألباني في تالسلسلة الصحيحة رقم ۲۸۲۹)

حكم : حسن أو صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y a une aumône qui est obligatoire pour chaque articulation des gens chaque jour que le soleil se lève.
Le fait de réconcilier deux personnes est une aumône, le fait que tu aides un homme à monter sur sa monture ou en lui passant une chose lui appartenant alors qu’il est dessus est une aumône, la bonne parole est une aumône, tous les pas que tu fais vers la mosquée sont une aumône (*) et le fait que tu retires un objet gênant du chemin est une aumône ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1009)

(*) Tous les pas que tu fais vers la mosquée sont une aumône, voir Hadith suivant:

D’après Thabit Al Bounani : Je me suis rendu à la prière en marchant avec Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée) alors que l’iqama avait été faite et il faisait des petits pas.
Il m’a dit : Sais-tu pourquoi je fais cela ?
J’ai dit : Non.
Il a dit : C’est comme cela que Zayd Ibn Thabit (qu’Allah l’agrée) a fait avec moi afin que nous fassions davantage de pas.
(Rapporté par Ibn ‘Adi et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Daifa vol 14 p 723)

عن ثابت البناني قال : مشيتُ مع أنس بن مالك رضي الله عنه إلى الصلاة وقد أُقِيمَت الصلاة وكان يقرب بين الخُطا
فقال لي : أتدري لِمَ أفعل هذا ؟
فقلتُ : ولِمَ تفعله ؟
قال : كذا فعل بي زيد بن ثابت رضي الله عنه ليكون أكثر لخطونا
(رواه بن عدي و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الضعيفة ج ١٤ ص ٧٢٣)

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبيّ صلّى الله عليه و سلّم : كلُّ سُلامى مِن النَّاسِ عليهِ صدقةٌ كلَّ يومٍ تطلعُ فيهِ الشَّمسُ . تعدِلُ بين الاثنينِ صَدقةٌ وتُعينُ الرَّجلَ في دابَّتِه فتحمِلُه علَيها أو تَرفعُ لهُ علَيها مَتاعُه صدقةٌ والكلِمةُ الطَّيِّبةُ صَدقةٌ وكلُّ خُطوةٍ تَمشيها إلى الصَّلاةِ صدقةٌ وتُميطُ الأذى عَن الطَّريقِ صدقةٌ 
(رواه مسلم في صحيحه رقم ١٠٠٩)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « N’avez vous pas vu que lorsqu’une personne meurt son regard se lève ? ».
Ils ont dit : Certes oui.
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ceci est lorsque son regard suit son âme (*) ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°921)

(*) C’est à dire que le regard suit l’âme qui est sortie du corps.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبيّ صلّى الله عليه و سلّم : ألم تروُا الإنسانَ إذا مات شخَص بصرُه ؟
قالوا : بلَى
قال النّبيّ صلّى الله عليه و سلّم : فذلك حين يتبعُ بصرُه نفسَه 
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٩٢١)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le jour du jugement sera pour les croyants comme la durée qu’il y a entre le dohr et le ‘asr ».
(Rapporté par Al Hakim et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°8193, Hadith Sahih)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : يومُ القيامَةِ على المؤمنينَ كقدْرِ ما بينَ الظٌّهرِ والعصرِ 
(رواه الحاكم و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٨١٩٣)

حكم : صحيح

.

Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) dans lequel le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Et tu trouves que le pire des gens le jour du jugement auprès d’Allah est celui qui a deux visages: celui qui va vers ceux là avec un visage et vers ceux là avec un autre visage ».
(Rapporté par l’imam Boukhari dans son Sahih n°6058)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : تَجِدُ مِنْ شَرِّ النَّاسِ يَوْمَ الْقِيَامَةِ عِنْدَ اللَّهِ ذَا الْوَجْهَيْنِ، الَّذِي يَأْتِي هَؤُلاَءِ بِوَجْهٍ وَهَؤُلاَءِ بِوَجْهٍ 
(رواه البخاري في صحيحه رقم ۶۰۵۸)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il a été pardonné à un homme ses péchés précédents et ses péchés futurs car il avait pris une branche avec des épines qui était sur le chemin des gens (*) ».
(Rapporté par Ibn Hibban dans son Sahih n°539 et authentifié par Cheikh Albani dans Al Ta’liqat Al Hissan ‘Ala Sahih Ibn Hibban vol 2 p 35 Hadith n°540, Hadith Hasan Al Isnad)

(*) C’est à dire qu’il avait retiré du chemin cette chose qui gênait les gens qui empruntaient ce chemin.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : غُفِر لرجل أخذ غصن شوك من طريق الناس ذنبه ما تقدّم من ذنبه و ما تأخّر
(رواه ابن حبان في صحيحه رقم ٥٣٩ و حسنه الشيخ الألباني في التعليقات الحسان على صحيح ابن حبان ج ٢ ص ٣٥ رقم ۵۴۰)

حكم : حسن الإسناد

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Lorsque l’un de vous voit quelqu’un qui a été favorisé par rapport à lui au niveau de la création (1) ou au niveau de la subsistance (2) alors qu’il regarde vers quelqu’un qui est au dessous de lui et par rapport à qui il a été favorisé (3) ».
(Rapporté par Ibn Hibban dans son Sahih n°711 et authentifié par Cheikh Albani dans Al Ta’liqat Al Hissan ‘Ala Sahih Ibn Hibban vol 2 p 139, Hadith Sahih)

(1) C’est à dire au niveau de l’apparence physique.

(2) C’est à dire au niveau de l’argent, des enfants…

(3) Dans un autre hadith avec des termes proches, il est précisé que la sagesse derrière cela est que la personne ne méprise pas les bienfaits qu’Allah lui a accordé.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : إذا رأى أحَدُكم مَن فُضِّل عليه في الخَلْقِ أو الرِّزْقِ فلْينظُرْ إلى مَن هو أسفَلَ منه ممَّن فُضِّل هو عليه
(رواه ابن حبان في صحيحه رقم ٧١١ و صححه الشيخ الألباني في التعليقات الحسان على صحيح ابن حبان ج ٢ ص ١٣٩ رقم ۷۱۰)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Un homme parmi ceux qui sont venus avant vous a été jugé et on ne lui a pas trouvé d’acte de bien si ce n’est qu’il avait retiré une branche avec des épines qui était sur le chemin et qui gênait les gens.
Alors il lui a été pardonné ».
(Rapporté par Ibn Hibban dans son Sahih n°538 et authentifié par Cheikh Albani dans Al Ta’liqat Al Hissan ‘Ala Sahih Ibn Hibban vol 2 p 34 Hadith n°539, Hadith Sahih)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : حُوسِبَ رجُلٌ ممَّن كان قبْلَكم فلم يوجَدْ له مِن الخيرِ إلَّا غُصْنُ شوكٍ كان على الطَّريقِ كان يؤذي النَّاسَ فعزَله فغُفِر له
(رواه ابن حبان في صحيحه رقم ٥٣٨ و صححه الشيخ الألباني في التعليقات الحسان على صحيح ابن حبان ج ٢ ص ٣٤ رقم ۵۳۹)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui croit en Allah et au jour dernier qu’il ne cause pas de tort à son voisin, celui qui croit en Allah et au jour dernier qu’il honore son invité et celui qui croit en Allah et au jour dernier qu’il dise du bien ou qu’il se taise ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°47b)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : من كان يؤمنُ باللهِ واليومِ الآخرِ فلا يؤذي جارَه ومن كان يؤمنُ باللهِ واليومِ الآخرِ فليكرمْ ضيفَه ومن كان يؤمنُ باللهِ واليومِ الآخرِ فليقلْ خيرًا أو ليسكتْ
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٠١٨ و مسلم في صحيحه رقم ٤٧)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui va souffler dans la trompe (*) n’a pas baissé son attention depuis que cette tâche lui a été confiée. Il est prêt et regarde vers le trône par crainte qu’on lui donne l’ordre alors qu’il cligne de l’oeil comme si ses deux yeux étaient des étoiles filantes ».
(Rapporté par Al Hakim et authentifié par Cheikh Albani dans Moukhtasar Al Oulou n°23, Hadith selon les conditions de Mouslim)

(*) C’est à dire que au moment de l’Heure un ange à qui Allah a confié cette tâche va souffler dans la trompe ce qui va marquer la fin de la vie d’ici-bas

L’imam Qortobi (mort en 671) a dit : « Les communautés sont en consensus sur le fait que celui qui va souffler dans la trompe est Israfil ».
(Al Jami’ Li Ahkam Al Quran vol 8 p 430)

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : ما طرَفَ صاحبُ الصورِ مُذْ وُكِّلَ بِهِ مُسْتَعِدًّا ينظُرُ نحْوَ العرشِ مخافَةَ أنْ يَؤْمَرَ قبْلَ أنْ يَرْتَدَّ إليْهِ طَرْفُهُ كَأَنَّ عَيْنَيْهِ كَوْكَبَانِ دُرِّيَّانِ
(رواه الحاكم و صححه الشيخ الألباني في مختصر العلو رقم ٢٣)
حكم : على شرط مسلم
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « L’homme fort n’est pas celui qui prend le dessus sur les gens mais l’homme fort est celui qui prend le dessus sur sa propre personne (*) ».
(Rapporté par Ibn Hibban dans son Sahih n°717 et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2750, Hadith Sahîh)

(*) C’est à dire qu’il se maîtrise lorsqu’il est énervé comme ceci est explicité dans d’autres hadiths proches de celui-là.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : ليس الشَّدِيدُ مَنْ غَلَبَ الناسَ إِنَّما الشَّدِيدُ مَنْ غَلَبَ نفسَهُ
(رواه ابن حبان في صحيحه رقم ٧١٧ و و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ۲۷۵۰)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Prenez votre protection contre le feu ! Dites : -Sobhanallah, Al Hamdoulilah, La Ilaha Illa Allah et Allahou Akbar-.
Certes ces paroles vont venir le jour de la résurrection par devant et par derrière celui qui les a prononcé et elles vont le sauver.
Ces paroles sont les bonnes actions qui perdurent ».
(Rapporté par Nasai et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami’ n°3214, Hadith Sahih)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : خُذُوا جُنَّتَكُمْ مِنَ النارِ قولوا : سبحانَ اللهِ و الحمدُ للهِ ولَا إلهَ إلَّا اللهِ واللهُ أكبرُ فإِنَّهنَّ يأتينَ يومَ القيامةِ مُقَدِّمَاتٍ وَمُعَقِّبَاتٍ وَمُجَنِّبَاتٍ وَهُنَّ الْبَاقِيَاتُ الصَّالِحَاتُ
(رواه النسائي و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٣٢١٤)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Prenez votre protection contre le feu ! Dites : -Sobhanallah, Al Hamdoulilah, La Ilaha Illa Allah et Allahou Akbar-.
Certes ces paroles vont venir le jour de la résurrection par devant et par derrière celui qui les a prononcé et elles vont le sauver.
Ces paroles sont les bonnes actions qui perdurent ».
(Rapporté par Nasai et authentifié par l’imam Ibn Hajar dans Al Amali Al Moutlaqa p. 224, Hadith Hasan)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : خُذُوا جُنَّتَكُمْ مِنَ النارِ قولوا : سبحانَ اللهِ و الحمدُ للهِ ولَا إلهَ إلَّا اللهِ واللهُ أكبرُ فإِنَّهنَّ يأتينَ يومَ القيامةِ مُقَدِّمَاتٍ وَمُعَقِّبَاتٍ وَمُجَنِّبَاتٍ وَهُنَّ الْبَاقِيَاتُ الصَّالِحَاتُ
(رواه النسائي و حسنه الحافظ ابن حجر في الأمالي المطلقة ص ٢٢٤)

حكم : حسن

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « L’ensemble du corps du fils d’Adam sera mangé par la terre sauf le coccyx, c’est à partir de lui qu’il a été créé et c’est à partir de lui qu’il sera reconstruit ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2955b)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : كُلُّ ابْنِ آدَمَ يَأْكُلُهُ التُّرَابُ إِلاَّ عَجْبَ الذَّنَبِ مِنْهُ خُلِقَ وَفِيهِ يُرَكَّبُ
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٩٥٥)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est sorti vers nous alors que nous polémiquions sur le destin.
Il s’est alors énervé au point où son visage est devenu rouge d’énervement comme si des grenades (*) avaient été pressées sur ses joues et il a dit: « Est-ce cela qui vous a été ordonné ? Est-ce que c’est pour cela que j’ai été envoyé à vous ? Certes ceux qui sont venus avant vous ont péri lorsqu’ils ont polémiqué à ce sujet. Je vous ai ordonné de ne pas polémiquer dessus ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2133 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Hasan)

(*) Il s’agit d’un fruit dont la chaire est de couleur rouge.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : خَرَجَ عَلَيْنَا رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم وَنَحْنُ نَتَنَازَعُ فِي الْقَدَرِ فَغَضِبَ حَتَّى احْمَرَّ وَجْهُهُ حَتَّى كَأَنَّمَا فُقِئَ فِي وَجْنَتَيْهِ الرُّمَّانُ فَقَالَ ‏ « ‏ أَبِهَذَا أُمِرْتُمْ أَمْ بِهَذَا أُرْسِلْتُ إِلَيْكُمْ إِنَّمَا هَلَكَ مَنْ كَانَ قَبْلَكُمْ حِينَ تَنَازَعُوا فِي هَذَا الأَمْرِ عَزَمْتُ عَلَيْكُمْ أَلاَّ تَتَنَازَعُوا فِيهِ ‏ »‏ ‏.
(رواه الترمذي في سننه رقم ٢١٣٣ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي

حكم : حسن

>

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit alors qu’il y avait auprès de lui un homme de la campagne (1): « Un homme du paradis va demander à son Seigneur la permission de cultiver la terre.
Allah va lui dire : N’es-tu pas dans une situation que tu désires ?
Il va dire : Certes si mais j’aime pratiquer la culture de la terre.
Il va alors semer et les graines vont immédiatement pousser, se dresser et être cultivées au point d’être comme des montagnes.
Allah va dire : Ô fils de Adam ! Prends car il n’y a vraiment rien qui te rassasie ! ».
Le bédouin a dit : Par Allah ! Il ne peut s’agir que d’un qouraychi (2) ou d’un ansari (3) car ce sont des gens qui pratiquent la culture de la terre mais nous nous ne sommes pas des cultivateurs.
Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a rigolé.
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°2348)

(1) C’est à dire un bédouin.

(2) C’est à dire une personne issue de la tribu de Qouraych dont les origines sont à La Mecque.

(3) C’est à dire un compagnon du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) originaire de Médine.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى اله عليه و سلّم وعِندَه رجلٌ من أهل البادية أن رجلًا مِن أهلِ الجنَّةِ استأْذَنَ رَبهُ في الزَّرْعِ
فقال له : ألستَ فيما شِئتَ ؟
قال : بلى ولكنّي أُحِبُّ أنْ أزْرَعَ
فبَذَرَ فبادَرَ الطَّرْفَ نباتُهُ واسْتِواؤُهُ واستِحْصادُهُ فكانَ أمْثَالَ الجِبالِ فيقول الله : دونكَ يا ابنَ آدمَ ! فإنّه لا يُشْبِعُكَ شيءٌ
فقال الأعرابيُّ : والله لا تجِدُهُ إلا قرشيًّا أو أنصاريًّا فإنّهم أصحابُ زرعٍ وأمّا نحنُ فلسنا بأصحابِ زرعٍ
فضحِكَ النّبي صلَّى اللهُ عليه وسلَّم 
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٢٣٤٨)
.

D’après Abou Hourayra (Qu’Allah l’agrée), le Messager d’Allah (ﷺ) a dit:
« Quand l’un de vous prononce l’attestation (tashahhoud), qu’il invoque la protection d’Allah contre quatre choses en disant: « Seigneur Allah! Je me mets sous Ta protection contre le supplice de l’Enfer contre les tourments de la tombe, contre la tentation de la vie et de la mort et contre le mal de la tentation du Al-Masih Ad-Dajjal (faux Messie charlatan) ».
[Muslim].
(Ryad As Salihine Hadith n°1423)

(*) Le Tashahhoud, on le récite après deux unités de prière et à la fin de chaque prière

En phonétique: Allahumma inni a’udhu bika min ‘adhabi jahannam, wa min ‘adhabil-qabr, wa min fitnatil-mahya wal-mamat, wa min sharri fitnatil-masihid-dajjal

En arabe:
اللَّهُمَّ إِنِّي أَعُوذُ بِكَ مِنْ عَذَابِ جَهَنَّمَ وَمِنْ عَذَابِ الْقَبْرِ وَمِنْ فِتْنَةِ الْمَحْيَا وَالْمَمَاتِ وَمِنْ شَرِّ فِتْنَةِ الْمَسِيحِ الدَّجَّالِ

وعن أبي هريرة رضي الله عنه أن رسول الله صلى الله عليه وسلم قال‏:‏ ‏ « ‏إذا تشهد أحدكم فليستعذ بالله من أربع، يقول‏:‏ اللهم إني أعوذ بك من عذاب جهنم، ومن عذاب القبر ومن فتنة المحيا والممات، ومن شر فتنة المسيح الدجال‏ »‏ ‏(‏‏(‏رواه مسلم‏)‏‏)‏‏.‏
(رياض الصالحين رقم ۱۴۲۳)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque l’on fait l’iqama (*) pour la prière alors ne vous-y rendez pas en courant mais allez-y plutôt en marchant.
Vous devez vous y rendre sereinement et ce que vous attrapez de la prière alors priez-le et ce que vous avez manqué complétez-le ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°327 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi)

(*) C’est à dire le second appel juste avant le début de la prière.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : إذا أقيمَتِ الصَّلاةُ ، فلا تَأتوها وأنتُمْ تَسعونَ ، ولَكِن ائتوها وأنتُمْ تمشونَ ، وعليكُمُ السَّكينةَ فما أدرَكْتُمْ فصلُّوا ، وما فاتَكُم فأتمُّوا
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٢٧ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui rassemble de l’argent illicite puis le donne en aumône n’a aucune récompense pour cela et son péché sera sur lui (*) ».
(Rapporté par Ibn Khouzeima et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°880, Hadith Hasan)

(*) C’est à dire le péché du fait d’avoir rassemblé de l’argent interdit.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلّى الله عليه وسلّم : من جمع مالاً حرامًا ثمّ تصدّق به لم يكن له فيه أجر وكان إصره عليه 
(رواه ابن خزيمة و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٨٨٠)

حكم : حسن

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Tout ce qui touche le croyant comme fatigue, comme maladie, comme soucis, comme tristesse, comme gêne, comme angoisse, même une épine qui le pique est une expiation d’Allah de ses péchés ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5641)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : ما يصيب المسلم ، من نصب ولا وصب ، ولا هم ولا حزن ولا أذى ولا غم ، حتى الشوكة يشاكها ، إلا كفر الله بها من خطاياه
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٥٦٤١)
.

Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) a dit : « On élève le degré du défunt après sa mort et alors il dit : Ô Seigneur ! Qu’est ce que cela ? (*)
Il lui est dit : Ton enfant a demandé pardon en ta faveur ».
(Rapporté par Boukhari dans Al Adab Al Moufrad n°36 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Adab Al Moufrad n°27, Hadith Hasan lil Isnaad)

(*) C’est à dire : D’où me vient cette augmentation de mon rang et de ma récompense ?

عن أبي هريرةَ رضي الله عنه قال : تُرفعُ للميِّتِ بعد موتهِ درجتُهُ فيقولُ : أي ربِّ أيُّ شيءٍ هذه ؟
فيقالُ : ولدك استغفَرَ لك 
(رواه الإمام البخاري في الأدب المفرد رقم ٣٦ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الأدب المفرد رقم ٢٧)

حكم : حسن الإسناد

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Un homme a acheté une terre à un autre homme. Il y a trouvé une jatte dans laquelle il y avait de l’or.
Il a alors dit à celui qui lui a vendu la terre : Prends ton or, certes je ne t’ai acheté que la terre et je ne t’ai pas acheté l’or.
Le vendeur a dit : Certes je t’ai vendu la terre et ce qui s’y trouve.
Ils sont alors allé voir un homme pour qu’il juge entre eux.
Cet homme a dit : Est-ce que vous avez des enfants ?
L’un a dit : J’ai un fils.
L’autre a dit : J’ai une fille.
Alors il a dit : Mariez le garçon à la fille et donnez leur subsistance de cet or et faites en l’aumône ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°3472)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : اشترى رجلٌ مِن رجلٍ عَقارًا له فوجَد الرَّجلُ الَّذي اشترى العَقارَ في عَقارِه جَرَّةً فيها ذَهَبٌ
فقال له الَّذي اشترى العَقارَ : خُذْ ذَهَبَك منِّي إنَّما اشتَرَيْتُ منك الأرضَ ولم أَبْتَعْ منك الذَّهَبَ
وقال الَّذي له الأرضُ : إنَّما بِعْتُك الأرضَ وما فيها
فتحاكَما إلى رجلٍ
فقال الَّذي تحاكَما إليه : ألَكُما وَلَدٌ ؟
قال أحدُهما : لي غُلامٌ
وقال الآخر : لي جاريَةٌ
قال : أنكِحوا الغُلامَ الجاريةَ وأنفِقوا على أنفُسِهما منه وتصدَّقَا 
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٣٤٧٢)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y avait un homme qui prêtait de l’argent aux gens. Il disait à son employé : Si tu te rends chez une personne qui est en difficulté alors sois indulgent avec lui peut-être que ainsi Allah sera indulgent avec nous.
Cet homme a rencontré Allah qui a été indulgent avec lui (*) »..
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1562)

(*) C’est à dire qu’Allah a été indulgent envers lui vis-à-vis de ses péchés et Il les lui a pardonné.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : كان رجلٌ يُداينُ النَّاسَ فكان يقولُ لِفَتاه : إذا أتَيْتَ مُعْسِرًا فتجاوَزْ عنه لعلَّ اللهَ أن يتجاوَزَ عنَّا
فلقِيَ اللهَ فتجاوَزَ عنه 
(رواه مسلم في صحيحه رقم ١٥٦٢)
.

D’après ‘Orwa Ibn Zoubayr : Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) a vu deux hommes et il a dit à l’un d’eux : Qui est cet homme vis-à-vis de toi ?
Il a dit : C’est mon père.
Alors Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) a dit : Ne l’appelle pas par son nom, ne marche pas devant lui et ne t’assieds pas avant lui. (*)
(Rapporté par Boukhari dans Al Adab Al Moufrad n°44 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Adab Al Moufrad n°32, Hadith Sahih bil Isnad)

(*) Parmi les comportement à adopter avec ses parents

عن عروة بن الزبير أنَّ أبا هريرةَ رضي الله عنه أَبْصَرَ رَجُلَيْنِ فقال لأَحَدِهما : ما هذا مِنْكَ ؟
فقال : أبي
فقال أبوهريرةَ رضي الله عنه : لا تُسَمِّهِ بِاسْمِهِ ولا تَمْشِ أَمامَهُ ولا تَجْلِسْ قبلَهُ 
( رواه الإمام البخاري في الأدب المفرد رقم ٤٤ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الأدب المفرد رقم ٣٢)

حكم : صحيح الإسناد

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il a été interdit à deux yeux d’être touchés par le feu (1): un oeil qui a pleuré par crainte d’Allah et un oeil qui a passé la nuit à surveiller l’Islam et les gens de l’Islam contre la mécréance (2) ».
(Rapporté par Al Hakim et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1233, Hadith Sahih Li Ghayrihi)

(1) C’est à dire que les yeux de deux types de personnes ne seront pas touchés par le feu.
Les yeux ont été spécifiés dans le hadith par rapport aux autres parties du corps car les deux bonnes actions qui sont citées ensuite sont faites par les yeux.

(2) C’est à dire une personne qui monte la garde de nuit aux frontières de l’état musulman afin de protéger l’Islam et les musulmans contre les éventuelles agressions des mécréants.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلّى الله عليه وسلّم : حُرِّم على عينين أن تنالهما النّار : عين بكت من خشية الله وعين باتت تحرس الإسلام وأهله من الكفر
(رواه الحاكم و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٢٣٣)

حكم : صحيح لغيره

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Les martyrs sont au nombre de cinq :
– celui qui meurt de la peste
– celui qui meurt d’une maladie du ventre
– celui qui meurt noyé
– celui qui meurt sous les décombres
– celui qui meurt martyr dans le sentier d’Allah ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°2829)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : الشُّهداءُ خَمسةٌ : المطعونُ ، والمبطونُ ، والغرِقُ ، وصاحبُ الهدمِ ، والشَّهيدُ في سبيلِ اللهِ
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٢٨٢٩)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Les jours du Tachriq (1) sont des jours de nourriture (2) et de rappel (3) ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1282, Hadith « moutawatir »(4))

(1) Les jours du tachriq sont le 11e, le 12e et le 13e jour du mois de Dhoul Hijja.

(2) Le sens de ceci est qu’il est interdit de jeûner ces jours.
(Voir Sahih Ibn Hibban vol 8 p 367)

Il n’y a une exception à cette interdiction.
Les gens qui font le hajj et qui doivent jeûner car ils ne peuvent effectuer le sacrifice obligatoire durant les rites peuvent eux jeûner durant les trois jours du tachriq.
(Voir Sahih Al Boukhari 1997 et 1998)

(3) C’est à dire que ce sont des jours durant lesquels il est recommandé de faire beaucoup de rappel d’Allah.

(4) Moutawâtir – Consécutif (ou notoire)
Ce dit d’un Hadîth qui est rapporté par un si grand nombre de personnes qu’il est impossible qu’ils se soient concertés pour convenir d’un mensonge.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلّى الله عليه و سلّم : أيَّامُ التَّشريقِ أيَّامُ طُعْمٍ وذِكْرٍ 
(رواه الطبراني و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ۱۲۸۲)

حكم : متواتر

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le jour du jugement, une longue partie de l’enfer va sortir, elle aura deux yeux avec lesquels elle voit, deux oreilles avec lesquelles elle entend et une langue avec laquelle elle parle ». Elle va dire: « J’ai été chargée de trois types de personnes: pour tout tyran oppresseur, pour toute personne qui invoque une autre divinité en dehors d’Allah et pour ceux qui font des représentations (*) ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°8051, Hadith Sahih)

(*) En arabe le mot utilisé est المصوّرين, ceci signifie faire des statues de choses ayant une âme comme des statues humaines, d’animaux. Certains savants ont dit que le fait de dessiner et de prendre des photos rentre dans cela.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : يَخْرُجُ عُنُقٌ من النارِ يومَ القيامةِ ، له عينانِ يُبْصِرانِ ، وأُذُنانِ يَسْمَعانِ ، ولسانٌ يَنْطِقُ ، يقولُ : إني وُكِّلْتُ بثلاثةٍ : بكلِّ جَبَّارٍ عنيدٍ ، وبكلِّ مَن دعا مع اللهِ إلهًا ، وبالمُصَوِّرِينَ
 (رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٨٠٥١)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Que l’un de vous parte ramasser du bois qu’il porterait ensuite sur son dos et qu’il l’utilise pour faire l’aumône et pour se passer de l’aide des gens est meilleur pour lui que le fait de demander l’aumône à une personne peu importe qu’elle lui donne ou pas.
En effet la main du dessus (1) est certes meilleure que la main du dessous (2) et commence par ceux que tu as sous ta responsabilité (3) ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°680 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih)

(1) C’est à dire la main qui donne l’aumône.

(2) C’est à dire la main qui reçoit l’aumône.

(3) C’est à dire que dans tes dépenses et tes aumônes, tu dois en premier lieu t’occuper des gens qui sont sous ta responsabilité comme ton épouse et tes enfants.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : لأَن يَغدوَ أحدُكُم فيحتَطِبَ علَى ظَهْرِهِ فيتَصدَّقَ منهُ فيَستغنيَ بِهِ عن النَّاسِ خيرٌ لَهُ من أن يَسألَ رجلًا أَعطاهُ أو منعُهُ ذلِكَ
فإنَّ اليدَ العُليا خَيرٌ منَ اليَدِ السُّفلَى وابدَأ بِمَن تعولُ 
(رواه الترمذي في سننه رقم ٦٨٠ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

حكم :صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le soleil et la lune seront enroulés et obscurcis dans le feu le jour de la résurrection ».
(Rapporté par Tahawi et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°124, Hadith Isna Sahih selon les conditions de Boukhari et Mouslim)

L’imam Abou Souleyman Al Khattabi (mort en 388) a dit: « Le sens du fait qu’ils soient tous deux dans le feu ne signifie pas qu’ils seront châtiés par cela mais afin que ce soit un reproche pour ceux qui leur ont voué une adoration dans la vie d’ici-bas, pour qu’ils sachent que le culte qu’ils leurs ont voué est faux ».
(Voir la Silsila Sahiha vol 1 p 245)

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : الشمس و القمر ثوران مكوران في النار يوم القيامة 
(رواه الطحاوي و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٢٤)

حكم : إسناده صحيح على شرط البخاري

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
« Certes Allah aime l’éternuement et déteste le bâillement. Ainsi si l’un d’entre vous éternue et loue Allah c’est un droit à l’encontre de chaque musulman l’ayant entendu de lui dire: Yarhamouka Allah. Par contre le bâillement vient de Chaytan. Que la personne le repousse tant qu’elle peut et si il dit ‘Ahh’ alors Chaytan rigole de lui ».
(Rapporté par Al Boukhari dans son Sahih n°6223)

Cheikh Albani a dit (Silsila Sahiha vol 7 p 252): « Sache que ce qui est connue chez les savants est que le tachmit est un fard kifaya (1), si certains le font les autres ne sont plus concernés mais il a été authentifié dans le hadith de Abou Houreira, remontant au Prophète qu’il a dit: Ainsi si l’un d’entre vous éternue et loue Allah c’est un droit à l’encontre de chaque musulman l’ayant entendu de lui dire: Yarhamouka Allah
Je dis: Ceci est un texte clair sur l’obligation du tachmit (2) pour celui qui a entendu le hamd de la personne qui a éternué, c’est un fard ayn (3) pour chacun ».

(1) C’est à dire que si une personne le pratique les autres n’ont pas à le faire.
(2) C’est le fait de dire: Yarhamouka Allah.
(3) c’est à dire que cela est obligatoire pour tous.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم: إن اللهَ يحبُ العطاسَ ، ويكرهُ التثاؤبَ ، فإذا عطسَ فحمِد اللهَ ، فحقٌّ على كلِّ مسلمٍ سمِعه أن يشمِّتَه ، وأما التثاؤبُ : فإنما هو من الشيطانِ ، فليردَّه ما استطاع ، فإذا قال : ها ، ضحِك منه الشيطانُ 
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٢٢٣)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui fait une aumône de l’équivalent d’une datte provenant d’un salaire bon, et ne monte vers Allah que ce qui est bon, alors certes Allah la reçoit avec Sa Main droite (*) puis Il la fait fructifier pour celui qui l’a fait comme l’un d’entre vous élève son poulain jusqu’à ce qu’elle soit comme une montagne ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°7430)

(*) Les gens de la Sounna affirment que les deux mains sont parmi les attributs d’Allah comme cela est mentionné dans le Coran et dans les ahadiths authentiques du Messager d’Allah.
(Voir par exemple la sourate Sad n°38 verset 75, la sourate Maida n°5 verset 64, le hadith n°6614 de Sahih Al Boukhari et le hadith n°2652 de Sahih Mouslim)

Par contre, il faut savoir que ce sont deux Mains qui conviennent à la grandeur et à la majesté d’Allah et ne ressemblent en rien à celles d’une créature quelle qu’elle soit car Allah a dit dans le Coran (traduction rapprochée du sens du verset) : « Il n’y a rien qui Lui ressemble et c’est Lui l’Audient, le Clairvoyant ».
(Voir le verset 11 de la sourate Ach Choura n°42)

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : من تصدَّقَ بعدلِ تمرةٍ من كسبٍ طيِّبٍ ولا يصعدُ إلى اللهِ إلا الطِّيبُ فإنَّ اللهَ يتقبَّلُها بيمينِه ثمّ يُربِّيها لصاحبها كما يُربِّي أحدُكم فَلُوَّهُ حتّى تكونَ مثلَ الجبلِ
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٧٤٣٠)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui s’occupe de la veuve et du pauvre est comme le combattant dans le sentier d’Allah ou à celui qui prie toute la nuit et jeûne toute la journée. ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5353)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلي الله عليه و سلم : السَّاعي على الأرملةِ والمسكينِ ، كالمُجاهدِ في سبيلِ اللَّهِ ، أو القائمِ الليلَ والصائمِ النهارِ
(رواه البخاري في صحيحه رقم ۵۳۵۳)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il n’est pas permis au musulman de s’écarter de son frère au-delà de trois jour. Celui qui s’écarte de son frère plus de trois jours et meurt rentre dans le feu ».
(Rapporté par Abou Daoud et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°7659, Hadith Sahih)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لا يَحِلُّ لمسلمٍ أن يهجرَ أخاه فوقَ ثلاثٍ ، فمَن هجر فوق ثلاثٍ فمات دخل النارَ
(رواه أبو داود و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٧٦٥٩)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Répétez souvent l’attestation -La Ilaha Illa Allah- avant que quelque chose ne vienne se mettre entre vous et elle et faites la prononcer à vos morts (*) ».
(Rapporté par Abou Ya’la et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°1212, Hadith Hasan)

(*) C’est à dire évidement à ceux qui sont à l’agonie.

L’imam ‘Abder Rahman Ibn Hassan Al Cheikh (mort en 1285) a dit dans Fath Al Majid p 44: « Celui qui atteste de -La Ilaha Illa Allah- est celui qui prononce cette parole en connaissant son sens et en agissant par ce qu’elle induit que se soit dans son for intérieur comme dans ses actes extérieurs. Ainsi il faut forcément pour les deux attestations de foi, la science, la certitude et agir par ce qu’elles induisent comme Allah a dit: « Sache qu’il n’y a pas d’autre divinité qui mérite d’être adorée par justice si ce n’est Allah [Sourate Muhammad verset 19] et il a dit également: « Sauf ceux qui attestent de la vérité alors qu’ils savent » [Sourate Zoukhrouf n°43 verset 86].
Par contre le fait de prononcer cette parole sans comprendre son sens, sans en avoir la certitude et sans mettre en pratique ce qu’elle induit comme désaveu de l’association, comme sincérité dans les paroles et les actes (la parole du coeur et de la langue et les actes du coeur et des membres) alors ceci ne profite en rien par consensus ».

Cheikh Al Islam Ibn Taymiya (mort en 728) a dit : « Celui qui croit que le simple fait que la personne prononce l’attestion de foi la fait rentrer dans le paradis et l’empêche de rentrer dans le feu est égaré et est en contradiction avec le Coran, la Sounna et le consensus des croyants »
(Al Fatawa Al Koubra 2 p 377)

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : أكثِروا من شهادةِ : أنْ لا إلهَ إلَّا اللهُ ؛ قبلَ أن يُحالَ بينَكم و بينَها ، و لقِّنوها مَوتاكُمْ
(رواه أبو يعلى و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ١٢١٢)

حكم : حسن

.

D’après Abou Hurairah (رضي الله عمه):

Un bedouin vint dire au Messager d’Allah (ﷺ) et a dit: « Ma femme a mis au monde un enfant noir et il me déplaît »
Le Prophète (ﷺ) lui demanda: « As-tu des chameaux? »
« Oui », répondit le bédouin.
« Quelle est leur couleur? » demanda le Prophète (ﷺ).
Il répondit: « Rousse »,
« Y en a-t-il des cendrés? » poursuivit le Prophète (ﷺ)
« Oui », répliqua le bédouin.
Le Messager d’Allah (ﷺ) demanda: « Comment cela se fait-il? »
Il répondit: « Ô Messager d’Allah! Peut-être que cela est héréditaire » . Le Messager d’Allah (ﷺ) dit alors: « Peut-être en est-il de même pour cet enfant ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1500c)

عن أبي هريرة، أَنَّ صلى الله عليه وسلم فَقَالَ يَا رَسُولَ اللَّهِ إِنَّ امْرَأَتِي وَلَدَتْ غُلاَمًا أَسْوَدَ وَإِنِّي أَنْكَرْتُهُ ‏.‏ فَقَالَ لَهُ النَّبِيُّ صلى الله عليه وسلم «‏ هَلْ لَكَ مِنْ إِبِلٍ ‏»‏ ‏.‏ قَالَ نَعَمْ ‏.‏ قَالَ ‏«‏ مَا أَلْوَانُهَا ‏»‏ ‏.‏ قَالَ حُمْرٌ ‏.‏ قَالَ ‏«‏ فَهَلْ فِيهَا مِنْ أَوْرَقَ ‏»‏ ‏.‏ قَالَ نَعَمْ ‏.‏ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم ‏« فَأَنَّى هُوَ ‏»‏ ‏.‏ قَالَ لَعَلَّهُ يَا رَسُولَ اللَّهِ يَكُونُ نَزَعَهُ عِرْقٌ لَهُ ‏.‏ فَقَالَ لَهُ النَّبِيُّ صلى الله عليه وسلم ‏«‏ وَهَذَا لَعَلَّهُ يَكُونُ نَزَعَهُ عِرْقٌ لَهُ »‏ ‏.‏
(رواه مسلم في صحيحه رقم ۱۵۰۰)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Si je ne craignais pas de mettre ma communauté dans la gêne, je leur aurais imposé le siwak avec les ablutions, et j’aurais retardé la prière du ‘icha jusqu’au milieu de la nuit ».
(Rapporté par Al Hakim et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Jami n°5319, Hadith Sahih)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لولا أنْ أشُقَّ على أمَّتي ، لفَرَضتُ عليهم السواكَ مع الوضوءِ ، ولأخَّرْتُ العشاءَ الآخِرَةَ إلى نصفِ الليلِ
(رواه الحاكم و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٥٣١٩)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Hurairah, d’après le Messager (ﷺ) a dit:
« Allah détient cent miséricordes. Il a fait descendre une miséricorde parmi les djinns, les hommes, les bêtes et les animaux. C’est grâce à elle qu’ils font preuve d’affection et de miséricorde entre eux. C’est grâce à elle aussi que la bête sauvage éprouve de la compassion pour son petit. Mais Allah a réservé quatre-vingt-dix-neuf miséricordes avec lesquelles Il fera miséricorde à Ses serviteurs le Jour de la Résurrection.
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2752)
، عن أبي هريرة، عَنِ النَّبِيِّ صلى الله عليه وسلم قَالَ ‏ « ‏ إِنَّ لِلَّهِ مِائَةَ رَحْمَةٍ أَنْزَلَ مِنْهَا رَحْمَةً وَاحِدَةً بَيْنَ الْجِنِّ وَالإِنْسِ وَالْبَهَائِمِ وَالْهَوَامِّ فَبِهَا يَتَعَاطَفُونَ وَبِهَا يَتَرَاحَمُونَ وَبِهَا تَعْطِفُ الْوَحْشُ عَلَى وَلَدِهَا وَأَخَّرَ اللَّهُ تِسْعًا وَتِسْعِينَ رَحْمَةً يَرْحَمُ بِهَا عِبَادَهُ يَوْمَ الْقِيَامَةِ ‏ »‏ ‏.‏
(رواه مسلم في صحيحه رقم ۲۷۵۲)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah a des anges qui parcourent les chemins pour chercher les gens qui font du rappel. Lorsqu’ils trouvent un groupe qui fait du rappel d’Allah ils appellent: -Venez vers ce que vous cherchez-.
Alors ils les couvrent de leurs ailes jusqu’à atteindre le ciel de l’ici-bas et Allah les interroge bien qu’Il soit plus savant: Que disent mes serviteurs ?
Ils disent: Ils te font du tesbih, du tekbir, du tehmid et du tamjid (*).
Allah dit ensuite: M’ont-ils vu ?
Les anges disent: Non par Allah ils ne t’ont pas vu.
Allah dit: Qu’en serait-il s’ils m’avaient vu ?
Les anges disent: S’ils t’avaient vu, ils t’auraient encore plus adorés, auraient fait plus de tamjid et de tesbih.
Allah dit: Que demandent-ils ?
Les anges disent: Ils te demandent le paradis.
Allah dit: L’ont-ils vu ?
Les anges disent: Non par Allah ô Seigneur ils ne l’ont pas vu.
Allah dit: Qu’en serait-il s’ils l’avaient vu ?
Les anges disent: S’ils l’avaient vu, ils seraient encore plus assidus à l’obtenir, le demanderaient encore plus et le désireraient encore plus.
Allah dit: Contre quoi demandent-ils protection ?
Les anges disent: Ils demandent protection contre l’enfer.
Allah dit: L’ont-ils vu ?
Les anges disent: Non par Allah ô Seigneur ils ne l’ont pas vu.
Allah dit: Qu’en serait-il s’ils l’avaient vu ?
Les anges disent: S’ils l’avaient vu, ils voudraient encore plus le fuir et en auraient encore plus peur.
Allah dit: Je vous prend comme témoin que je les ai pardonné.
Un ange parmi les anges dit: Il y a parmi eux untel qui ne fait pas partie d’eux mais est venu pour un besoin.
Allah dit: Ce sont les gens dont ceux qui s’assoient avec eux ne sont pas malheureux.
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6408)

Le Tesbih est le fait de dire Sobhanallah / سبحان الله
le Tehmid est le fait de dire El Hamdoulilah / الحمد لله
Le Tekbir est le fait de dire Allahou Akbar / الله أكبر
Le Tamjid est le fait de dire La Ilaha Illa Allah / لا إله إلا الله

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلّى الله عليه و سلم : إِنَّ لِلَّهِ مَلاَئِكَةً يَطُوفُونَ فِي الطُّرُقِ، يَلْتَمِسُونَ أَهْلَ الذِّكْرِ، فَإِذَا وَجَدُوا قَوْمًا يَذْكُرُونَ اللَّهَ تَنَادَوْا هَلُمُّوا إِلَى حَاجَتِكُمْ‏.‏ قَالَ فَيَحُفُّونَهُمْ بِأَجْنِحَتِهِمْ إِلَى السَّمَاءِ الدُّنْيَا‏.‏ قَالَ فَيَسْأَلُهُمْ رَبُّهُمْ وَهْوَ أَعْلَمُ مِنْهُمْ مَا يَقُولُ عِبَادِي قَالُوا يَقُولُونَ يُسَبِّحُونَكَ، وَيُكَبِّرُونَكَ، وَيَحْمَدُونَكَ وَيُمَجِّدُونَكَ‏.‏ قَالَ فَيَقُولُ هَلْ رَأَوْنِي قَالَ فَيَقُولُونَ لاَ وَاللَّهِ مَا رَأَوْكَ‏.‏ قَالَ فَيَقُولُ وَكَيْفَ لَوْ رَأَوْنِي قَالَ يَقُولُونَ لَوْ رَأَوْكَ كَانُوا أَشَدَّ لَكَ عِبَادَةً، وَأَشَدَّ لَكَ تَمْجِيدًا، وَأَكْثَرَ لَكَ تَسْبِيحًا‏.‏ قَالَ يَقُولُ فَمَا يَسْأَلُونِي قَالَ يَسْأَلُونَكَ الْجَنَّةَ‏.‏ قَالَ يَقُولُ وَهَلْ رَأَوْهَا قَالَ يَقُولُونَ لاَ وَاللَّهِ يَا رَبِّ مَا رَأَوْهَا‏.‏ قَالَ يَقُولُ فَكَيْفَ لَوْ أَنَّهُمْ رَأَوْهَا قَالَ يَقُولُونَ لَوْ أَنَّهُمْ رَأَوْهَا كَانُوا أَشَدَّ عَلَيْهَا حِرْصًا، وَأَشَدَّ لَهَا طَلَبًا، وَأَعْظَمَ فِيهَا رَغْبَةً‏.‏ قَالَ فَمِمَّ يَتَعَوَّذُونَ قَالَ يَقُولُونَ مِنَ النَّارِ‏.‏ قَالَ يَقُولُ وَهَلْ رَأَوْهَا قَالَ يَقُولُونَ لاَ وَاللَّهِ مَا رَأَوْهَا‏.‏ قَالَ يَقُولُ فَكَيْفَ لَوْ رَأَوْهَا قَالَ يَقُولُونَ لَوْ رَأَوْهَا كَانُوا أَشَدَّ مِنْهَا فِرَارًا، وَأَشَدَّ لَهَا مَخَافَةً‏.‏ قَالَ فَيَقُولُ فَأُشْهِدُكُمْ أَنِّي قَدْ غَفَرْتُ لَهُمْ‏.‏ قَالَ يَقُولُ مَلَكٌ مِنَ الْمَلاَئِكَةِ فِيهِمْ فُلاَنٌ لَيْسَ مِنْهُمْ إِنَّمَا جَاءَ لِحَاجَةٍ‏.‏ قَالَ هُمُ الْجُلَسَاءُ لاَ يَشْقَى بِهِمْ جَلِيسُهُمْ
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٤٠٨ و مسلم في صحيحه رقم ٢٦٨٩)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il m’a été permis de mentionner un ange dont les deux pieds ont dépassé la septième terre, le trône est sur ses épaules et il dit: Gloire à toi ! Où tu étais et où que tu sois (*) ».
(Rapporté par Abou Ya’la et Al Hakim et authentifié par cheikh Moqbil dans Sahih Al Mousnad Mima Laysa Fi Sahihayn n°1436, Hadith Sahih)

(*) Les savants expliquent cette phrase comme étant une glorification à Allah pour sa grandeur.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : أُذِنَ لِي أَنْ أُحَدِّثَ عَنْ مَلَكٍ قَدْ مَرَقَتْ رِجْلَاهُ الْأَرْضَ السَّابِعَةَ وَالْعَرْشُ عَلَى مِنْكَبِهِ ، وَهُوَ يَقُولُ : سُبْحَانَكَ أَيْنَ كُنْتَ وَأَيْنَ تَكُونُ
(رواه أبو يعلى و الحاكم و صححه الحافظ بن حجر في المطالب العالية رقم ٣٤٣٦ و الشيخ مقبل في صحيح المسند مما ليس في الصحيحين رقم ١٤٣٦)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Allah ne regarde pas un serviteur qui ne tend pas son dos entre l’inclinaison et la prosternation (*) ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°531, Sahih li Ghayrihi)

(*) C’est à dire de garder la position debout en se relevant de l’inclinaison et avant la prosternation et de ne pas se précipiter. Ce hadith montre qu’il est obligatoire de tenir cette position debout et de ne pas se précipiter.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : لا يَنظرُ اللهُ إلى عَبدٍ لا يُقِيمُ صُلْبَه بين ركوعِه و سُجودِه
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٥٣١)

حكم : صحيح لغيره

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit « Il y a pour chaque chose un maître et le maître dans la manière de s’asseoir est face à la qibla (*)».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3085, Hadith Hasan)

(*) C’est à dire que la meilleure manière de s’asseoir est de se mettre en face de la qibla (la direction de La Mecque).

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إنَّ لكلِّ شيءٍ سيِّدًا ، وإنَّ سيِّدَ المجالسِ قُبالةُ القِبلةِ
(رواه الطبراني و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٠٨٥)

حكم : حسن

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Celui qui n’invoque pas Allah, Allah se met en colère contre lui ».
(Rapporté par Ibn Maja et authentifié par Cheikh Albani dans Silsilah Sahiha n°2654, Hadith Hasan)

L’imam Chawkani (mort en 1250) a dit dans Touhfatou Dhakirin p 33 : « Il y a dans ces deux hadiths (voir aussi Tirmidhi dans ses Sounan n°3373) une preuve que l’invocation que le serviteur fait à son Seigneur fait partie des plus importantes obligations et des plus grandes prescriptions car il n’y a aucune divergence concernant le fait que s’écarter de ce qui met en colère Allah est obligatoire.

À ceci viennent s’ajouter les ordres dans le Coran, parmi eux la parole d’Allah: « Invoquez moi je vous exaucerai. Certes ceux qui s’enorgueillissent vis-à-vis de mon adoration entreront bientôt en enfer humiliés » [sourate Ghafir n°40 verset 60], et sa parole: « Et demandez à Allah de sa grâce » [sourate Nissa n°4 verset 32].

Nous avons certes précédemment parlé du fait que la parole d’Allah: « Certes ceux qui s’enorgueillissent vis-à-vis de mon adoration entreront bientôt en enfer humiliés » montre que le fait que le serviteur délaisse l’invocation de son Seigneur fait partie de l’orgueil et il ne fait aucun doute que s’écarter de cela est obligatoire ».

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من لم يدع الله يغضب عليه
(رواه الترمذي في سننه رقم ٣٣٧٣ و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ۲۶۵۴)

حكم : حسن

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) a dit : Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) m’a donné quelques dattes que j’ai mises dans un panier nous appartenant. Nous l’avons accroché au toit de la maison et nous n’avons cessé d’en manger jusqu’à ce que les dernières dattes du panier soient mangées par les gens du Cham lorsqu’ils ont trahis Médine (*).
(Rapporté par l’imam Ahmed dans son Mousnad n°8299 et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°3162, Hadith Isnad Sahih Rijalouhou thiqat rijal Mouslim)

(*) C’est à dire lorsque les gens du Cham (région qui comprend la Palestine, le Jordanie…) ont tué le calife ‘Othman Ibn ‘Affan (qu’Allah l’agrée) comme ceci est explicité dans une autre version rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3839.

Ceci a eu lieu en l’an 35 après la hijra du Messager d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) de La Mecque à Médine, sachant que le Messager d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est mort en l’an 10 après la hijra.
Ainsi ils ont mangé les dattes du panier pendant plus de 25 ans sans que ces dattes ne s’épuisent ou qu’elles ne s’abîment.

C’est Un des miracles du Messager d’Allah (ﷺ)

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : أَعْطَانِي صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ شيئًا من تَمْرٍ ففجعلْتُهُ في مِكْتَلٍ لَنا . فَعَلَّقْناهُ في سَقْفِ البيتِ فلمْ نَزَلْ نأكلُ مِنْهُ حتى كان آخِرُهُ أَصابَهُ أهلُ الشَّامِ حيثُ أَغَارُوا على المدينةِ
(رواه الإمام أحمد في مسنده رقم ٨٢٩٩ و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٣١٦٢)

حكم : إسناده صحيح رجاله ثقات رجال مسلم

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Trois invocations sont exaucées :
– L’invocation du jeûneur
– L’invocation de celui qui subi une injustice
– L’invocation du voyageur »
(Rapporté par Ibn ‘Asakir et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°3030, Hadith Sahîh)
عن أبي هريرة رضي الله عنه , قال: قال رسول الله صلى الله عليه وسلم ثلاثُ دَعَواتٍ مُستجاباتٍ : دعوةُ الصائِمِ ، ودعوةُ المظلُومِ ، ودعوةُ المسافِرِ
(رواه ابن عساكر و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ۳۰۳۰)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit:
« Lorsque la amana sera perdue (*) alors attend toi à l’heure » J’ai dit: Comment sera-elle perdue? Le Prophète (ﷺ) a dit: « Lorsque les responsabilités seront données à autre que ses gens alors attend l’heure »
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6496)

(*) c’est à dire que les gens ne respecteront plus leurs engagements

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم: إذا ضُيِّعت الأمانةُ فانتظِرِ السَّاعةَ . قال : كيف إضاعتُها يا رسولَ اللهِ ؟ قال : إذا أُسنِد الأمرُ إلى غيرِ أهلِه فانتظِرِ السَّاعةَ
(رواه البخاري في صحيحه رقم ۶۴۹۶)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), un homme est venu auprès du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) pour récupérer un chameau qu’il lui avait prêté. Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a alors dit: « Donnez lui un chameau plus âgé que l’âge de son chameau. Le meilleur d’entre vous est le meilleur dans la manière de rendre ses dettes ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1601)

Nous pouvons tirer de ce hadith que la sounna lorsque l’on rend une dette est de donner plus que ce qui nous a été prêté. Par contre il ne faut absolument pas que le rajout ai été convenu au départ entre les deux parties sinon il s’agit d’usure ( الربا ) ce qui est interdit formellement dans le Coran et dans la sounna authentique.

عن أبي هريرة رضي الله عنه جاء رجل يتقاضى رسول الله صلى الله عليه وسلم بعيرا . فقال: أعطوه سنا فوق سنه. وقال: خيركم أحسنكم قضاء
(رواه مسلم في صحيحه رقم ١٦٠١)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il n’y a personne qui sorte de sa maison sans qu’il n’y ait à sa porte deux bannières: une bannière dans la main d’un ange et une bannière dans la main d’un chaytan.
S’il sort pour une chose qu’Allah aime, l’ange le suit avec sa bannière et il ne cesse d’être sous la bannière de l’ange jusqu’à ce qu’il revienne à sa maison.
Et s’il sort pour ce qui met Allah en colère, le chaytan le suit avec sa bannière et il ne cesse d’être sous la bannière du chaytan jusqu’à ce qu’il revienne à sa maison ».
(Rapporté par Ahmed dans son Mousnad n°8286 et authentifié par Cheikh Ahmed Chakir dans sa correction du Mousnad vol 16 p 125, Hadith Isnad Sahih)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : ما من خارجٍ يَخرجُ يعني من بيتِه إِلا بِبَابِهِ رايتانِ: رايَةٌ بِيَدِ ملَكٍ، ورايَةٌ بِيَدِ شَيْطانٍ، فإن خَرَج لِما يُحِبُّ اللهُ عَزَّ وَجَلَّ، اتَّبَعَهُ الملَكُ برايتِه، فلم يَزَلْ تحت رايةِ الملَكِ حتَّى يَرْجِعَ إلى بيتِه، وإنْ خَرَج لما يُسْخِطُ اللهَ، اتَّبَعَهُ الشَّيطانُ برايتِه، فلَم يَزَلْ تَحْتَ رايَةِ الشَّيطانِ حَتَّى يَرْجِعَ إلى بيتِه
(رواه الإمام أحمد في مسنده رقم ٨٢٨٦ و صححه الشيخ أحمد شاكر في تحقيق المسند ج ١٦ ص ١٢٥)

حكم : إسناده صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « De la poussière soulevée dans le sentier d’Allah et de la fumée de l’enfer ne se rassemble jamais dans le ventre d’un serviteur, et l’avarice et la foi ne se rassemble jamais dans le coeur d’un serviteur ».
(Rapporté par Nasai et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°7616, Hadith Sahih)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لا يجتمعُ غُبَارٌ في سبيلِ اللهِ ودُخَانُ جهنمَ في جَوْفِ عبدٍ أبدًا ، ولا يجتمعُ الشُّحُّ والإيمانُ في قلبِ عبدٍ أبدًا
(رواه النسائي و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٧٦١٦)

حكم : صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Il n’y a de jalousie (*) que dans deux choses: un homme a qui Allah a enseigné le Coran qu’il récite nuit et jour. Alors un de ses voisins l’entend et dit: Malheur à moi, si seulement il m’avait été donné ce qui a été donné à untel j’aurais alors oeuvré comme il oeuvre.
Et un homme a qui Allah a donné de l’argent qu’il dépense abondamment dans la vérité alors un autre homme dit: Malheur à moi, si seulement il m’avait été donné ce qui a été donné à untel j’aurais alors oeuvré comme il oeuvre ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5026)

(*) Le sens est que la personne aimerait elle aussi avoir les bienfaits cités et pas que ces bienfaits soient enlevés à ceux qui en bénéficient.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لاَ حَسَدَ إِلاَّ فِي اثْنَتَيْنِ رَجُلٌ عَلَّمَهُ اللَّهُ الْقُرْآنَ فَهُوَ يَتْلُوهُ آنَاءَ اللَّيْلِ وَآنَاءَ النَّهَارِ فَسَمِعَهُ جَارٌ لَهُ فَقَالَ لَيْتَنِي أُوتِيتُ مِثْلَ مَا أُوتِيَ فُلاَنٌ فَعَمِلْتُ مِثْلَ مَا يَعْمَلُ، وَرَجُلٌ آتَاهُ اللَّهُ مَالاً فَهْوَ يُهْلِكُهُ فِي الْحَقِّ فَقَالَ رَجُلٌ لَيْتَنِي أُوتِيتُ مِثْلَ مَا أُوتِيَ فُلاَنٌ فَعَمِلْتُ مِثْلَ مَا يَعْمَلُ
(رواه البخاري في صحيحه رقم ٥٠٢٦)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Il est possible qu’un jeûneur n’ait comme part de son jeûne que la faim et la soif (1) et il est possible que quelqu’un qui prie la nuit n’ait comme part de sa prière que la fatigue ».
(Rapporté par Ibn Khouzeima et al Hakim et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Taghrib n°1083, Hadith Hasan Sahîh)

Les savants mentionnent généralement ce hadith dans le chapitre sur l’avertissement du mensonge, de la médisance et des mauvaises paroles durant le jeûne comme l’a fait l’imam Al Mundhiri dans son ouvrage «Al Taghrib wa al Tarhib».

(1) C’est à dire que leur jeûne n’est pas accepté auprès d’Allah et qu’ils n’en obtiennent aucune récompense.
(Hachiya As Sindi ‘Ala Sounan Ibn Maja, hadith n°1690)

Le sens est que la personne qui jeûne sans le faire uniquement pour plaire à Allah ou celle qui ne s’écarte pas des choses interdites durant le jeûne comme la personne qui ment, calomnie, fait de la médisance ou autre parmi les choses interdites alors elle n’obtient de son jeûne que la faim et la soif.
(Mirqatoul Mafath Charh Mishkat Al Masabih, hadith n°2014)

L’imam Al Mundhiri (mort en 656 du calendrier hégirien) a mentionné ce hadith dans son ouvrage At Taghrib Wa Tarhib en le classant dans le chapitre intitulé : ‘L’avertissement du mensonge, de la médisance et des mauvaises paroles durant le jeûne’

(2) C’est à dire qu’elles n’obtiennent aucune récompense que leur prière car les conditions pour obtenir la récompense, comme la sincérité envers Allah et la concentration durant la prière, ne sont pas réunies.
(Fayd Al Qadir, hadith n°4405)

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : رب صائم ليس له من صيامه إلا الجوع ورب قائم ليس له من قيامه إلا السهر
(رواه ابن خزيمة و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠٨٣)

حكم : حسن صحيح

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Vous n’entrerez pas au Paradis tant que vous ne croirez pas, et vous ne croirez pas tant que vous ne vous aimerez pas. Ne vais-je pas vous montrer une chose qui, si vous la pratiquez, vous vous aimerez? Propagez le salam entre vous ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°54)

(*) Comme par exemple « As-salamu alaykum »

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لاَ تَدْخُلُونَ الْجَنَّةَ حَتَّى تُؤْمِنُوا وَلاَ تُؤْمِنُوا حَتَّى تَحَابُّوا ‏.‏ أَوَلاَ أَدُلُّكُمْ عَلَى شَىْءٍ إِذَا فَعَلْتُمُوهُ تَحَابَبْتُمْ أَفْشُوا السَّلاَمَ بَيْنَكُمْ
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٥٤)
.

D’après Abou Houraira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le meilleur jour sur lequel le soleil s’est levé est le vendredi. C’est ce jour là que Adam a été créé, c’est ce jour là qu’il a été introduit au Paradis, c’est en ce jour qu’il en a été sorti, et c’est ce jour là que l’Heure aura lieu ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°854)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : خَيْرُ يَوْمٍ طَلَعَتْ عَلَيْهِ الشَّمْسُ يَوْمُ الْجُمُعَةِ فِيهِ خُلِقَ آدَمُ وَفِيهِ أُدْخِلَ الْجَنَّةَ وَفِيهِ أُخْرِجَ مِنْهَا وَلاَ تَقُومُ السَّاعَةُ إِلاَّ فِي يَوْمِ الْجُمُعَةِ
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit:
« Certes lorsque Allah aime un serviteur il appelle Jibril et dit: Certes j’aime untel donc aime-le alors Jibril l’aime. Puis il appelle dans les cieux: Certes Allah aime untel donc aimez-le alors les gens des cieux l’aiment. Alors il lui est mis l’acceptation sur la terre.
Et lorsqu’il déteste un serviteur il appelle Jibril et dit: Certes je déteste untel donc déteste-le alors Jibril le déteste. Puis il appelle dans les cieux: Certes Allah déteste untel donc détestez-le alors les gens des cieux le détestent. Alors il lui est mis la haine sur la terre ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2637)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم: إِنَّ اللَّهَ إِذَا أَحَبَّ عَبْدًا دَعَا جِبْرِيلَ فَقَالَ إِنِّي أُحِبُّ فُلاَنًا فَأَحِبَّهُ – قَالَ – فَيُحِبُّهُ جِبْرِيلُ ثُمَّ يُنَادِي فِي السَّمَاءِ فَيَقُولُ إِنَّ اللَّهَ يُحِبُّ فُلاَنًا فَأَحِبُّوهُ ‏.‏ فَيُحِبُّهُ أَهْلُ السَّمَاءِ – قَالَ – ثُمَّ يُوضَعُ لَهُ الْقَبُولُ فِي الأَرْضِ ‏.‏ وَإِذَا أَبْغَضَ عَبْدًا دَعَا جِبْرِيلَ فَيَقُولُ إِنِّي أُبْغِضُ فُلاَنًا فَأَبْغِضْهُ – قَالَ – فَيُبْغِضُهُ جِبْرِيلُ ثُمَّ يُنَادِي فِي أَهْلِ السَّمَاءِ إِنَّ اللَّهَ يُبْغِضُ فُلاَنًا فَأَبْغِضُوهُ – قَالَ – فَيُبْغِضُونَهُ ثُمَّ تُوضَعُ لَهُ الْبَغْضَاءُ فِي الأَرْضِ
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٦٣٧)
.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
« Peu s’en faut que les gens s’interrogent entre eux jusqu’à ce que l’un d’eux dise : voici Allah qui a crée les créatures mais qui a crée Allah ? S’ils disent cela alors dites : Allahou ahad, Allahou Samad, Lam yalid wa lam youlad, wa lam yakoun lah koufouan ahad. Puis, qu’il crache légèrement trois fois à sa gauche et qu’il demande protection contre Chaytan »
(Rapporté par Abou Daoud et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°118, Hadith Isnad Hasan)
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : يوشك الناسُ يتساءلون بينهم حتى يقول قائلُهم : هذا اللهُ خلق الخلْقَ فمن خلق اللهَ عزَّ وجلَّ ؟ فإذا قالوا ذلك ، فقولوا : اللهُ أحَدٌ ، اللهُ الصمدُ ، لم يلِدْ ، ولم يُولَدْ ، و لم يكنْ له كُفُوًا أحدٌ ثم لْيَتْفُلْ أحدُكم عن يسارِه ثلاثًا ، و لِيَسْتَعِذْ من الشيطانِ
(رواه أبو داود و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١١٨)

حكم : إسناده حسن

.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Celui qui soulage un croyant d’un soucis parmi les soucis de l’ici-bas Allah le soulage d’un soucis parmi les soucis du jour du jugement. Celui qui accorde une facilité à son débiteur (1), Allah lui facilite dans l’ici-bas et dans l’au-delà. Celui qui couvre un croyant (2), Allah le couvre dans l’ici-bas et dans l’au-delà. Allah aide le serviteur tant que le serviteur aide son frère. Celui qui emprunte un chemin par lequel il recherche une science, Allah lui facilite par cela un chemin vers le paradis. Et aucun groupe ne se rassemble dans une maison parmi les maisons d’Allah (3) afin de lire le Coran et de l’enseigner entre eux sans que la quiétude ne descende sur eux, sans que la miséricorde ne les englobe, sans que les anges ne les entourent et sans qu’Allah ne les mentionne auprès de ceux qui sont auprès de lui. Et celui dont ses oeuvres ont l’ont retardé ne sera pas avancé par sa lignée ».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2699)

(1) C’est à dire une personne qui à une dette envers lui.
(2) C’est à dire qu’il cache son péché.
(3) C’est à dire les mosquées.

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلي الله عليه و سلم : من نفَّسَ عن مؤمنٍ كُربةً من كُرَبِ الدنيا ، نفَّسَ اللهُ عنه كُربةً من كُرَبِ يومِ القيامةِ . ومن يسّرَ على معسرٍ ، يسّرَ اللهُ عليه في الدنيا والآخرةِ . ومن سترَ مسلمًا ، ستره اللهُ في الدنيا والآخرةِ . واللهُ في عونِ العبدِ ما كان العبدُ في عونِ أخيه . ومن سلكَ طريقًا يلتمسُ فيه علمًا ، سهَّل اللهُ له به طريقًا إلى الجنةِ . وما اجتمعَ قومٌ في بيتِ من بيوتِ اللهِ ، يتلون كتابَ اللهِ ، ويتدارسونه بينهم ، إلا نزلتْ عليهم السكينةُ ، وغشيتْهم الرحمةُ وحفّتهم الملائكةُ ، وذكرَهم اللهُ فيمن عنده . ومن بطّأ به عملُه ، لم يسرعْ به نسبُه
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٦٩٩)
.

  • D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
    « Regardez ceux qui sont au dessous de vous et ne regardez pas ceux qui sont au dessus de vous ceci afin que vous ne minimisiez pas les bienfaits d’Allah sur vous ».
    (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2963)

    L’imam Nawawi (mort en 676) a dit: « Ibn Jarir et d’autres ont dit que ce hadith rassemble de nombreux bénéfices. En effet lorsque la personne regarde celui qui a plus que lui dans les choses de l’ici-bas alors son -nafs- demande à avoir la même chose et minimise ce qu’il y a auprès de lui comme bienfaits d’Allah et ainsi il s’efforce d’avoir plus afin d’être comme l’autre ou de s’en approcher ».

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم: انظروا إلى من أسفل منكم ولا تنظروا إلى من هو فوقكم فهو أجدر أن لا تزدروا نعمة الله عليكم
    (رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٩٦٣)
    .

  • D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) : Je marchais avec le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) dans la palmeraie d’un médinois lorsqu’il a dit : « Ô Abou Houreira ! Ceux qui ont beaucoup de biens sont perdus sauf ceux qui font comme cela, cela et cela -et il a mimé le fait de donner à droite, à gauche et devant lui- (*) et ils ne sont que très peu ».
    (Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3261, Hadith Hasan Sahih)

    (*) C’est à dire celui qui dépense de son argent dans le bien, les aumônes…

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : كنت أمشي مع النبي صلى الله عليه وسلم في نخل لبعض أهل المدينة فقال : يا أبا هريرةَ ! هلك الْمُكثِرون إلا من قال هكذا ، وهكذا ، وهكذا – ثلاثَ مراتٍ ، حثا بكفَّيه عن يمينِه ، وعن يسارِه ، ومن بين يدَيه – وقليلٌ ما هم الحديث .
    (رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٢٦١)

    حكم : حسن صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) : Quelqu’un a dit : Ô Messager d’Allah ! Qui est le plus noble des gens ?
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui d’entre eux qui a le plus de taqwa (1) ».
    Ils ont dit : Ce n’est pas sur cela que nous t’interrogeons.
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Il s’agit de Yousouf l’envoyé d’Allah, fils de l’envoyé d’Allah, fils de l’envoyé d’Allah, fils de l’ami proche d’Allah (2) ».
    Ils ont dit : Ce n’est pas sur cela que nous t’interrogeons.
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « C’est sur les tribus des arabes que vous m’interrogez. Les meilleurs d’entre eux dans la Jahiliya sont les meilleurs d’entre eux dans l’Islam lorsqu’ils sont instruits (3) ».
    (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2378)

    (1) La Taqwa signifie le fait que la personne mette entre elle et le châtiment d’Allah une protection en pratiquant ce qu’Il a ordonné et en s’écartant de ce qu’Il a interdit.

    (2) C’est à dire l’envoyé d’Allah Yousouf qui est le fils de l’envoyé d’Allah Ya’qoub qui est le fils de l’envoyé d’Allah Ishaq qui est le fils de l’ami proche d’Allah Ibrahim (que la prière d’Allah et Son salut soient sur eux).

    (3) Durant la Jahilya, qui est la période qui a précédé l’Islam, la noblesse était en fonction des bons comportements et des caractéristiques louables. Ainsi celui qui avait ces bons comportements dans la Jahiliya puis est rentré dans l’Islam et s’est instruit dans la religion fait parti des meilleurs personnes dans l’Islam.
    (Minnatoul Moun’im Charh Sahih Mouslim vol 4 p 69)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : قيل : يا رسولَ اللهِ ! مَن أكرمُ الناسِ ؟
    قال رسول الله صلّى الله عليه و سلّم : أتقاهم
    قالوا : ليس عن هذا نسألُك
    قال رسول الله صلّى الله عليه و سلّم : فيوسفُ نبيُّ اللهِ ابنُ نبيِّ اللهِ ابنُ نبيِّ اللهِ ابنُ خليلِ الله
    قالوا : ليس عن هذا نسألُك
    قال رسول الله صلّى الله عليه و سلّم : فعن معادنِ العربِ تسألوني خيارُهم في الجاهليةِ خيارُهم في الإسلامِ إذا فقُهوا
    (رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٣٧٨)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Allah a dit : Le fils de Adam insulte le temps (*). Et Je suis le temps, le jour et la nuit sont dans Ma Main ».
    (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2246)

    (*) C’est à dire en disant des expressions comme – ce lundi maudit -…

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : قال اللهُ : يَسُبُّ ابنُ آدمَ الدَّهرَ وأنا الدهرُ بيدي الليلُ والنهارُ
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٦١٨١ و مسلم في صحيحه رقم ٢٢٤٦)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) : Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) était sur la montagne Hira (1) avec Abou Bakr, ‘Omar, ‘Othman, ‘Ali, Talha et Zoubayr (qu’Allah les agrée tous) lorsqu’un rocher a bougé .
    Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ne bouge pas. Il n’y a sur toi qu’un prophète, un véridique ou un martyr (2) ».
    (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2417)

    (1) C’est une montagne à proximité de La Mecque.

    (2) Le véridique est Abou Bakr (qu’Allah l’agrée) et ‘Omar, ‘Othmane, ‘Ali, Talha et Zoubayr (qu’Allah les agrée) sont tous morts en martyr.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه أنَّ رسولَ اللهِ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ كان على حراءٍ هو وأبو بكرٍ وعمرَ وعثمانَ وعليَّ وطلحةَ والزبيرَ رضي الله عنهم فتحركت الصخرةُ
    فقال رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ : اهدأ فما عليك إلا نبيٌّ أو صِدِّيقٌ أو شهيدٌ
    (رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٤١٧)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: «Toute ma communauté est pardonnée sauf les moujahirin. Et certes fait partie de la moujahara qu’un homme fasse quelque chose la nuit puis au matin, alors que Allah l’a caché, il dit: Oh untel hier j’ai fait telle et telle chose. Certes il a passé la nuit en étant caché par son Seigneur et le matin il découvre ce que son Seigneur a caché ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6069)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم :كلُّ أمَّتي مُعافًى إلَّا المُجاهِرينَ ، وإنَّ منَ المُجاهرةِ أن يعمَلَ الرَّجلُ باللَّيلِ عملًا ، ثُمَّ يصبِحَ وقد سترَه اللَّهُ ، فيقولَ : يا فلانُ ، عمِلتُ البارحةَ كذا وَكذا ، وقد باتَ يسترُه ربُّهُ ، ويصبِحُ يَكشِفُ سترَ اللَّهِ عنهُ
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٠٦٩)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui soulage un musulman d’un souci parmi les soucis de l’ici-bas Allah le soulage d’un souci parmi les soucis de l’au-delà. Celui qui accorde une facilité à une personne endettée en difficulté Allah lui facilite dans l’ici-bas et dans l’au-delà. Et celui qui couvre un musulman (*) Allah le couvre dans l’ici-bas et dans l’au-delà. Et Allah aide son serviteur tant que le serviteur aide son frère ».
    (Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1930 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahih)

    (*) C’est à dire qu’il ne dévoile pas un péché qu’il a fait.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من نفَّسَ عن مسلمٍ كُربةً مِن كُربِ الدُّنيا نفَّسَ اللَّهُ عنهُ كربةً مِن كُرَبِ يومِ القيامةِ ، ومن يسَّرَ على مُعسرٍ في الدُّنيا يسَّرَ اللَّهُ عليهِ في الدُّنيا والآخرةِ ، ومن سَترَ على مُسلمٍ في الدُّنيا سترَ اللَّهُ علَيهِ في الدُّنيا والآخرةِ ، واللَّهُ في عونِ العَبدِ ، ما كانَ العَبدُ في عونِ أخيهِ
    (رواه الترمذي في سننه رقم ۱۹۳۰ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Une fourmi a piqué un prophète parmi les prophètes (que la prière d’Allah et Son salut soient sur eux) qui a donc ordonné de brûler la fourmilière.
    Allah lui a alors révélé : Est-ce à cause du fait qu’une fourmi t’ai piqué que tu va faire périr une communauté parmi les communautés qui font le tesbih (*) ? ».
    (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2241)

    (*) Le tesbih est le fait de dire -Sobhanallah-.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : أنَّ نملةً قرصتْ نبيًّا من الأنبياءِ فأمر بقريةِ النّملِ فأُحرِقت
    فأوحى اللهُ إليه : أفي أنْ قرصَتْك نملةٌ أهلكت أُمَّةً من الأممِ تُسبِّحُ ؟
    (رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٢٤١)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui à qui on propose du parfum qu’il ne le repousse pas car certes il est léger (*) et a une odeur agréable ».
    (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2253)

    (*) C’est à dire qu’il ne pèse pas lourd et est donc facile à porter.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : من عُرض عليه رَيحانٌ فلا يرُدُّه . فإنه خفيفُ المَحملِ طيِّبُ الرِّيحِ
    (رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٢٥٣)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « À l’approche de l’Heure, le rêve du croyant sera presque toujours véridique et celui d’entre vous qui est le plus véridique en rêve est celui qui est le plus véridique dans ses propos.
    Le rêve du musulman est une partie des quarante cinq parties de la prophétie.
    Le rêve est de trois catégories :
    – le rêve pieux qui vient d’Allah
    – le rêve qui attriste qui provient de Chaytan
    – le rêve qui provient de ce à quoi la personne pense
    Si l’un d’entre vous voit ce qu’il déteste, qu’il se lève et prie et qu’il ne raconte pas ce rêve aux gens ».(*)
    (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2263)

    (*) Ce qu’on doit faire lorsqu’on fait un mauvais rêve

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : إذا اقترب الزمانُ لم تكد رُؤيا المسلمِ تكذبُ وأصدقُكم رؤيا أصدقُكم حديثًا
    ورؤيا المسلمِ جزءٌ من خمسةٍ وأربعين جزءًا من النبوة والرؤيا ثلاثةٌ : فرؤيا الصالحةُ بشرى من الله ورؤيا تحزينٌ من الشيطان ورؤيا ممّا يُحدِّثُ المرءُ نفسَه .
    فإن رأى أحدُكم ما يكره فلْيَقُمْ فلْيُصلِّ ولا يُحدِّثْ بها الناسَ
    (رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٢٦٣)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) : Al Aqra’ Ibn Habis (qu’Allah l’agrée) a vu le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) embrasser Al Hassan (qu’Allah l’agrée) Ibn Omar a dit Al Houssein ou Al Hassan (*) alors il a dit : Certes j’ai dix enfants et je n’ai jamais embrassé l’un d’eux.
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Certes celui qui ne fait pas miséricorde il ne lui sera pas fait miséricorde ».
    (Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1911 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahih)

    (*) C’est à dire qu’il a vu le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) embrasser Al Hassan Ibn ‘Ali (qu’Allah l’agrée) ou Al Houssein Ibn ‘Ali (qu’Allah ljagrée) qui étaient son petit fils.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : أبصرَ الأقرعُ بنُ حابسٍ النَّبيَّ صلَّى اللَّهُ علَيهِ وسلَّمَ يقبِّلُ الحسَنَ قالَ ابنُ أبي عمرَ الحُسَيْنَ أوِ الحسنَ فقالَ: إنَّ لي منَ الولَدِ عَشرةً ما قبَّلتُ أحدًا منهُم، فقالَ رسولُ اللَّهِ صلَّى اللَّهُ علَيهِ وسلَّمَ: إنَّهُ مَن لا يرحَمْ لا يُرحَمْ
    (رواه الترمذي في سننه رقم ۱۹۱۱ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il m’a été ordonné d’émigrer et de vivre dans une ville qui mange les autres villes (1).
    Ils l’appellent : Yathrib (2) mais son nom est Médine.
    Elle se purifie des gens (3) comme le soufflet de forge purifie le fer de son impureté ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1871)

    (1) C’est à dire que l’Islam vient au départ de Médine qui est la ville vers laquelle le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a émigré.
    Et l’Islam prend le dessus et se propage sur les autres terres.
    (Sahih Ibn Hibban vol 9 p 39)

    (2) C’est le nom qui était donné à la ville de Médine avant l’Islam.
    Le fait de lui donner ce nom est détestable car il provient de racines arabes qui montrent des sens négatifs.
    (Voir Charh Sahih Al Boukhari de Cheikh Rajihi vol 4 p 104)

    (3) C’est à dire qu’elle fait partir les mauvaises personnes comme les mécréants et les hypocrites.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلّى الله عليه و سلّم : أُمِرْتُ بقريةٍ تأكُلُ القُرَى يقولون : يَثْرِبَ وهي المدينةُ تَنفِي الناسَ كما يَنفِي الكِيرُ خَبَثَ الحديدِ
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ١٨٧١)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah m’a permis de mentionner un coq dont les pieds ont dépassés la terre et dont le cou est plié sous le trône qui dit: Gloire à toi, comme notre Seigneur est grand ; et Allah lui répond: Celui qui jure par Moi en mentant ne sait pas cela ».
    (Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1839, Hadith Sahih)

    L’imam Al Moundhiri (mort en 656) a classé ce hadith dans son ouvrage Al Taghrib Wa Al Tarhib sous le chapitre : « L’avertissement contre le fait de jurer en mentant ».

    C’est à dire que celui qui jure sur Allah en mentant n’a pas compris quelle était la grandeur d’Allah sinon il n’aurait pas pu mentir après avoir juré sur Allah.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إنَّ اللهَ جلَّ ذِكرُه أذِن لي أن أُحدِّثَ عن ديكٍ قد مرَقتْ رجلاه الأرضَ ، وعنقُه مَثنيٌّ تحت العرشِ وهو يقولُ : سبحانك ما أعظمَك ربَّنا . فيردُّ عليه : ما علِم ذلك من حلَف بي كاذبًا
    (رواه الطبراني و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٨٣٩)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
    « Celui qui dit à un enfant: ‘Viens, prend cela!’ puis il ne lui donne rien, ceci est un mensonge ».
    (Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2942, Hadith Hasan li Ghayrihi)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من قال لصبي تعال هاك ثم لم يعطه فهي كذبة
    (رواه أحمد و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٩٤٢)

    حكم : حسن لغيره

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes une femme ne jeûne pas un jour en dehors du mois de Ramadan alors que son mari est présent sans avoir son autorisation ».
    (Rapporté par Ibn Hibban dans son Sahih n°3573 et authentifié par Cheikh Albani dans Al Ta’liqat Al Hissan ‘Ala Sahih Ibn Hibban n°3565, Hadith Hasan Sahih)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلّى الله عليه و سلّم : لا تصومَنَّ امرأةٌ يومًا سوى شهرِ رمضانَ وزوجُها شاهدٌ إلَّا بإذنِه
    (رواه ابن حبان في صحيحه رقم ٣٥٧٣ و صححه الشيخ الألباني في التعليقات الحسان على صحيح ابن حبان رقم ٣٥٦٥)

    حكم : حسن صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Qu’aucun d’entre vous ne jeûne le vendredi sauf en jeûnant un jour avant ou un jour après ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1985)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : لا يصومَنَّ أحدُكم يومَ الجمُعةِ إلا يومًا قبلَه أو بعدَه
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ١٩٨٥)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit:
    « Il va venir un temps où la personne n’accordera pas d’importance au fait qu’il ait gagner son argent de manière permise ou de manière interdite ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°2083)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : ليَأتينَّ على الناسِ زمانٌ ، لا يُبالي المرءُ بما أخذَ المالَ ، أمن حلالٍ أم من حرامٍ
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٢٠٨٣)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:: « Il y avait certes chez ceux qui sont venus avant vous parmi les Fils d’Israel des hommes que l’on faisait parler sans qu’ils ne soient des prophètes, s’il y avait une personne de ma communauté qui ferait partie d’eux ce serait Omar (*) ».
    (Rapporté par Al Boukhari dans son Sahih n°3689)

    (*) L’imam Ibn Hajar a dit dans Fath Al Bari que le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit cela, car souvent à l’époque du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui), Omar (qu’Allah l’agrée) a eu des positions conformes avec ce qui était ensuite révélé dans le Coran.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم: لقد كان فيمن كان قبلكم من بني إسرائيل رجال يكلمون من غير أن يكونوا أنبياء . فإن يكن من أمتي منهم أحد فعمر
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٣٦٨٩ و مسلم في صحيحه رقم ٢٣٩٨)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « L’homme est sur la religion de son ami proche ainsi que l’un d’entre vous regarde qui il prend comme ami proche (*) ».
    (Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4833 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Hasan)

    (*) C’est à dire que la personne dont on est satisfaite au niveau de sa religion et de son comportement alors on le prend comme ami proche par contre celui pour qui ce n’est pas le cas alors on s’écarte de lui.
    Ceci car l’ami proche a, en fonction de sa religion et de sa piété, une bonne influence ou une mauvaise influence sur la personne.
    (Voir Awn Al Ma’boud ‘Ala Charh Sounan Abi Daoud)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : الرجلُ على دينِ خليلِه فلينظرْ أحدُكم من يُخالِلُ
    (رواه أبو داود في سننه رقم ٤٨٣٣ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

    حكم : حسن

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « il est interdit à un homme de demander en mariage une femme qui a déjà été demandée par son frère. »
    (Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°1940 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Ibn Maja, Hadith Sahîh)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لاَ يَخْطُبِ الرَّجُلُ عَلَى خِطْبَةِ أَخِيهِ
    (رواه ابن ماجه في سننه رقم ۱۹۴۰ و صححه الشيخ الألباني في صحيح ابن ماجه )

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Une personne seule est un chaytan, deux personnes sont deux chaytans et trois personnes sont un groupe de cavaliers (*) ».
    (Rapporté par Al Hakim et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3109, Hadith Hasan Sahih)

    (*) L’imam Ibn Khouzeima (mort en 311) a dit dans son Sahih vol 4 p 151:
    « Chapitre sur l’interdiction de voyager à 2 et la preuve sur le fait que les voyageurs qui sont moins de 3 sont pécheurs car le Prophète (que la prière d’Allah et sont salut soient sur lui) a enseigné que le voyageur seul est un Chaytan et que deux sont deux chaytans ».

    Cheikh Otheimine a dit dans Charh Ryad Salihin vol 4 p 585/586 que ceci concerne les voyages sur des routes ou des chemins sur lesquels il n’y a pas d’allers et venues. Dans les routes qui sont fréquentées l’interdiction ne s’applique pas.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : الواحدُ شَيطانٌ ، والاثنانِ شَيطانانِ ، والثَّلاثةُ رَكْبٌ .
    (رواه الحاكم و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣١٠٩)

    حكم : حسن صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit:
    « Si se présente à vous celui dont vous êtes satisfait de sa religion et de son comportement alors mariez-le. Si vous ne le faites pas cela va entraîner le désordre sur la terre et une grande perversion ».
    (Rapporté par Tirmidhi et authentifié par Cheikh Albani dans Ghayatoul Maram n°219, Hadith Hasan)

    Ce Hadith s’adresse essentiellement au tuteur, Le tuteur doit être satisfait de la religion et du comportement de l’homme qui vient demander sa fille ou la fille qu’il a sous sa tutelle.

    Il existe 3 moyens de connaitre véritablement une personne. Ces moyens sont

    1 – De voyager avec lui (meilleur des moyens) car lorsqu’il est chez lui, on voit que du bien alors qu’en voyage, on peut le voir réagir face aux épreuves. Ainsi on voit si la personne accepte les épreuves et si elle est patiente. Le prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : « Le voyage est une partie du châtiment (السَّفَرُ قِطْعَةٌ مِنَ الْعَذَابِ)» (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1804)

    2 – De travailler avec lui, avoir des relations commerciales avec lui. Cela permet de voir comment sont les comptes, s’il n’y a pas de tricherie, etc.
    3 – De demander au voisinage : Il faut demander aux voisins afin de savoir comment la personne est, ils pourront donner une image ou un avis sur l’homme.

    ═ Annotation ‎════════

    Question

    Une personne demande :

    « quelle est la signification de cet honorable et auguste récit prophétique :

    « Si se présente à vous celui dont vous êtes satisfait de sa religion et de son comportement alors mariez-le. Si vous ne le faites pas cela va entraîner le désordre sur la terre et une grande perversion »

    Sheikh Al Albani dit :

    « La personne demande quel est le sens du récit prophétique ? »…

    Réponse :

    « Oui. »

    Sheikh Al Albani :

    «C’est-à-dire que ce récit prophétique [hadith] concorde avec l’autre récit qui est en rapport avec la femme :

     » On épouse une femme pour quatre raisons : pour son argent, pour sa classe sociale, pour sa beauté et pour sa religion ; choisis plutôt celle qui est pieuse.
    Périsse ta fortune si tu n’agis pas ainsi.  »
    [Al Boukhari et Mouslim].

    En effet, ce récit prophétique, tout en ordonnant à l’homme de choisir celle qui est pieuse, ordonne également au père de la jeune fille à travers l’autre récit qui vise à informer le principal concerné, que s’il se présenterait à lui un prétendant pour sa fille, le cas échéant à celui qui en est responsable [Wali], qu’il porte son choix sur l’homme qui montre une bonne moralité religieuse et qui manifeste une bonne vertu :

    « S’il vient à vous » ou plutôt : « S’il se présente à vous celui qui vous a plu par sa moralité (religieuse) et sa vertu… », voulant ainsi se marier d’avec l’une des femmes dont tu as la responsabilité, alors tu as le devoir de répondre à cette recommandation exhortation sinon ta dénégation sera la source de l’apparition du trouble.

    Ce sujet apparaît aujourd’hui comme une grande évidence, lorsque l’on observe les gens qui veulent marier leurs filles, force est de constater qu’ils n’accordent pas d’importance à la moralité religieuse, ni même à la vertu, mais accordent plutôt de l’importance à l’aspect matériel de la vie (l’argent) ou à la classe sociale ou encore à la renommé de la personne sinon à bien d’autres choses qui sont relatives à la vie d’ici bas.

    En effet, à chaque fois que j’entends parler de demande en mariage, cela me laisse toujours pantois de voir que personne ne questionne au sujet de la religion (la moralité religieuse de la personne) !

    Si Il leur arrive de s’interroger sur une chose, c’est vraisemblablement en rapport qu’avec le bon comportement [Al-Khoulouq] et quand bien même ils questionneraient dans ce sens là, ils ne le feront que dans certaines limites seulement…tel que le fait de demander :

    – « il ne boit pas d’alcool ?…il ne fornique pas ? »,

    Ceci représente-t-il un bon comportement [Al-Khoulouq] dans toute son intégralité ?!

    Soubhâna Allah, on voit bien que les pères des jeunes filles qui se préparent au mariage, font preuve d’une insouciance très profonde, notamment lorsqu’ils n’accordent pas d’importance à ce qui se rapporte à la religion, principale chose (à prendre en considération) qui leur fait défaut :

    – « fait-il la prière ? Accomplit-il le jeûne ? »…Ou encore « va-t-il au cinéma ? Il ne fréquente pas le cinéma ? »

    Tout ceci ne semble pas, à leurs yeux, avoir de relation ni avec la religion ni avec le bon comportement !

    Et si Il leur arrive donc, de s’interroger sur tout ce qui se rapporte au bon comportement [Al-Khoulouq], comme nous l’avons déjà mentionné, ce n’est que dans des limites très très restreintes.

    Donc, voila le véritable sens de ce récit prophétique :

     » S’il se présente à vous celui qui vous a plu par sa moralité (religieuse) et sa vertu… », alors vous avez pour obligation de le marier (d’accepter sa demande en mariage), ne pas faites pas attention aux choses relatives à la vie d’ici bas sur lesquelles nous avons attiré votre attention à leur sujet : « …mariez-le. Si vous ne le faites, il y aura du trouble sur la terre et une grande perversion.  » » [Hadith assez bon, At-Tirmidhi et autres]

    En effet…

    Source : www.fatawa-alalbany.com
    Extrait de l’enregistrement de la casette n°13 – Silsilat an Houda oua An-Nour – concernant le bon comportement à suivre

    Traduction rapprochée : AbuKhadidja Al Djazairy

    لسائل: يقول:- ما معنى الحديث النبوي الشريف: (إذا أتاكم من ترضون عنه دينه وأمانته فزوجوه إلا تكن فتنة في الأرض أو فساد عريض) ؟

    الألباني: ما معنى الحديث يقول ؟

    السائل: نعم

    الألباني: يعني هذا يقال للحديث الآخر بالنسبة للمرأة: « تنكح المرأة لأربع، لمالها وجمالها وحسبها ودينها فعليك بذات الدين تربت يداك » فهذا الحديث في الوقت الذي يأمر الرجل بأن يتزوج ذات الدين، حديث المسؤول عنه يأمر ولي البنت بأنه إن جاء خاطب لابنته أو لمن هو وليّها فعليه أن يختار بالرجل الديّن وحسن الخُلق، (إذا جاءكم) أو (إذا أتاكم من ترضون دينه وخلقه) غالباً التزوج من ما عندك من النساء فعليك أن تتزوج مع هذا الطالِب الراغب وإلا فامتناعك يكون سبب لوقوع فتنة، وهذا واضح جداً لمّا الناس بيزوجوا بناتهم لا يراعون في ذلك ديناً ولا خُلقاً ، وإنما يراعون في ذلك مالاً أو جاهاً أو منصباً أو أو شهرة إلى غير ذلك من أمور الدنيا، والواقع أنني أتعجب جداً كلما سمعت بخطوبة وإذا ليسَ هناك من يسأل عن الدين، إن سألوا عن شيء يمكن بيسألوا عن الخلق، وإن سألوا عن الخلق ففي حدود معينة فقط، ما بيشرب خمر، ما بيزني ، هذا هو الخُلق كلّـه ، سبحان الله ، يعني فيه غفلة شديدة جداً من آباء البنات اللي هنّ مشرفين على الزواج فأول شيء ما بيهتموا لأمر الدين، بيصلي بيصوم، بيروح على السينما ما بيروح على السينما، هذي كلها ما لها علاقة لا بالدين ولا بالخلق عندهم، وإن سألوا –كما ذكرنا- عن الخلق ففي حدود ضيّقة جداً جداً، وهذا معنى الحديث (إذا أتاكم من ترضون دينه و خلقه) فواجب عليهم أن تزوجوه، لا تنظروا للمظاهر الدنيوية التي سبقت الإشارة إليها (فزوجوه إلا تفعلوا تكن فتنة في الأرض وفساد عريض)، نعم

    موسوعة الفتاوى الصوتية

    http://www.fatawa-alalbany.com/adab/hn(13_07.rm).html

    Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany –

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إذا أتاكم من ترضون دينه و خلقه فزوجوه إلا تفعلوه تكن فتنه في الأرض و فساد كبير
    (رواه الترمذي و حسنه الشيخ الألباني في غاية المرام رقم ٢١٩)

    حكم : حسن

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) : Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) tirait la langue à Al Hassan Ibn ‘Ali (qu’Allah les agrée lui et son père) (*).
    Alors l’enfant voyait le rouge de sa langue et courait vers lui.
    (Rapporté par Abou Cheikh Ibn Hiyan et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°70, Hadith Isnad Hasan)

    (*) Al Hassan Ibn ‘Ali (qu’Allah les agrée lui et son père) était le petit-fils du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).

    عن أبي هريرة رضي الله عنه : كان رسول الله صلّى الله عليه و سلّم ليدلَعُ لسانَه للحسنِ بنِ عليٍّ ، فيرَى الصَّبيُّ حُمرةَ لسانِه ، فيهشُّ إليه
    (رواه أبو الشيخ بن حيان و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٧٠)

    حكم : إسناده حسن

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit:
    « On se marie avec une femme pour quatre choses: pour son argent, pour sa noblesse (1), pour sa beauté et pour sa religion. Choisis celle qui a la religion ainsi tu seras gagnant (2), que tes mains touchent la poussière (3) »
    (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1466)

    Annotations::

    (1) « sa noblesse (ou lignage) » – ولحسبِها -, comme par exemple la préférence national, ou la race (arabe ou non arabe)

    (2) « Choisis celle qui a la religion ainsi tu seras gagnant »
    Et si on se marie avec celle qui a la religion on aura la réussite, et c’est un mariage béni même si elle a pas la beauté, même si elle a pas le lignage, même si elle a pas l’argent

    (3) « tes mains touchent la poussière » – تربت يداكَ – : Il y a 2 explications :

    1- C’est une expression utilisée en arabe pour appuyer une chose. Par cela, le prophète (صلى الله عليه وسلم) voulait dire « la pauvreté » car ce sont les pauvres qui touchent la poussière. Ce n’est pas pour vouloir une chose mais seulement pour appuyer, pour insister sur le fait que la femme qui a la religion est ce qu’il y a de plus important.

    2- C’est-à-dire « tes mains vont toucher la poussière si tu choisis une femme qui n’est pas dotée de religion », « sinon tu connaîtras la pauvreté ».
    (EL-WADJÎZ FI FIQHI AS-SOUNNATI WA AL-KITÂBI EL ‘AZÎZ DU CHEIKH ‘ABDEL-‘ADHDIM EL-BADAWI)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : تُنْكحُ المرأةُ لأربعٍ: لمالِها، ولحسبِها، ولجمالِها، ولدينِها، فاظفر بذاتِ الدِّينِ تربت يداكَ
    (رواه مسلم في صحيحه رقم ١٤٦٦)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le voyage est une partie du châtiment, il prive l’un d’entre vous de sa nourriture, de sa boisson et de son sommeil. Ainsi lorsque l’un d’entre vous a accompli ce qu’il voulait faire qu’il s’empresse de retourner à sa famille ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1804)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : السَّفَرُ قِطْعَةٌ مِنَ الْعَذَابِ، يَمْنَعُ أَحَدَكُمْ طَعَامَهُ وَشَرَابَهُ وَنَوْمَهُ، فَإِذَا قَضَى نَهْمَتَهُ فَلْيُعَجِّلْ إِلَى أَهْلِهِ .
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ١٨٠٤)

    >

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « L’âme du croyant est accrochée à sa dette jusqu’à ce qu’elle soit payée pour lui ».
    (Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1078 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahih [li Ghayrihi])
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : نَفسُ المؤمنِ معلَّقةٌ بدَينِه حتَّى يُقضَى عنهُ
    (رواه الترمذي في سننه رقم ١٠٧٨ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

    حكم : صحيح [لغيره]

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) : Des gens parmi les compagnons du Prophète (qu’Allah les agrée tous) sont venus et ont dit: Certes nous trouvons en nous-même ce que l’un de nous voit comme extrêmement grave de prononcer. (1)
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Vous avez trouvé cela? ».
    Ils ont dit: Oui.
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ceci est la foi évidente ». (2)
    (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°132a)

    (1) C’est à dire que Chaytan vient insuffler à la personne des choses mauvaises et des mauvaises croyances.
    Le croyant déteste ces pensées et n’adhère pas à ces croyances qui lui ont été insufflées et juge le fait de les prononcer comme étant très grave.

    (2) L’imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a dit: « Le sens est que le fait de voir comme extrêmement grave de prononcer cela est la foi évidente.
    En effet, le fait de voir cela comme très grave et avoir peur de le prononcer et encore plus de le croire, ceci provient d’une personne qui a complété la foi… ».
    (Charh Sahih Mouslim)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : جَاءَ نَاسٌ مِنْ أَصْحَابِ النَّبِيِّ صلى الله عليه وسلم فَسَأَلُوهُ إِنَّا نَجِدُ فِي أَنْفُسِنَا مَا يَتَعَاظَمُ أَحَدُنَا أَنْ يَتَكَلَّمَ بِهِ ‏.‏ قَالَ «‏ وَقَدْ وَجَدْتُمُوهُ ‏»‏ ‏.‏ قَالُوا نَعَمْ ‏.‏ قَالَ ‏«‏ ذَاكَ صَرِيحُ الإِيمَانِ ‏»‏ ‏.‏
    قالوا : نعمقال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : ذاك صريح الإيمان
    (رواه مسلم في صحيحه رقم ١٣٢)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y avait deux hommes parmi les Bani Israïl qui ne suivaient pas la même voie.
    L’un deux était un pécheur et l’autre était une personne qui faisait des efforts dans l’adoration.
    Celui qui faisait des efforts dans l’adoration ne cessait de voir l’autre commettre des péchés et il lui disait: Arrête de faire cela!
    Un jour il l’a vu en train de commettre un péché et lui a dit: Arrête de faire cela !
    L’autre lui a dit: Laisse moi! Par mon Seigneur, est-ce que tu as été envoyé pour me surveiller?
    Alors il a dit: Par Allah! Allah ne va pas te pardonner et Il ne va pas te faire rentrer dans le paradis!
    Alors les âmes des deux hommes ont été prises (*) et ils ont été rassemblés auprès du Seigneur des mondes qui a dit à celui qui faisait des efforts dans l’adoration: Est ce que tu savais ce que J’allais faire ou possédais-tu ce qu’il y a dans Ma Main?
    Et Il a dit au pécheur: Va et rentre dans le paradis par Ma miséricorde.
    Puis il a dit concernant l’autre: Ramenez le dans le feu ».
    Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) a dit: Je jure par Celui qui détient mon âme dans Sa Main ! Il a prononcé une parole qui lui a fait perdre sa vie d’ici-bas et celle de l’au-delà.
    (Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4901 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Sahih)

    (*) C’est à dire qu’ils sont morts.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم :«‏ كَانَ رَجُلاَنِ فِي بَنِي إِسْرَائِيلَ مُتَآخِيَيْنِ فَكَانَ أَحَدُهُمَا يُذْنِبُ وَالآخَرُ مُجْتَهِدٌ فِي الْعِبَادَةِ فَكَانَ لاَ يَزَالُ الْمُجْتَهِدُ يَرَى الآخَرَ عَلَى الذَّنْبِ فَيَقُولُ أَقْصِرْ ‏.‏ فَوَجَدَهُ يَوْمًا عَلَى ذَنْبٍ فَقَالَ لَهُ أَقْصِرْ فَقَالَ خَلِّنِي وَرَبِّي أَبُعِثْتَ عَلَىَّ رَقِيبًا فَقَالَ وَاللَّهِ لاَ يَغْفِرُ اللَّهُ لَكَ أَوْ لاَ يُدْخِلُكَ اللَّهُ الْجَنَّةَ ‏.‏ فَقُبِضَ أَرْوَاحُهُمَا فَاجْتَمَعَا عِنْدَ رَبِّ الْعَالَمِينَ فَقَالَ لِهَذَا الْمُجْتَهِدِ أَكُنْتَ بِي عَالِمًا أَوْ كُنْتَ عَلَى مَا فِي يَدِي قَادِرًا وَقَالَ لِلْمُذْنِبِ اذْهَبْ فَادْخُلِ الْجَنَّةَ بِرَحْمَتِي وَقَالَ لِلآخَرِ اذْهَبُوا بِهِ إِلَى النَّارِ ‏».‏ قَالَ أَبُو هُرَيْرَةَ وَالَّذِي نَفْسِي بِيَدِهِ لَتَكَلَّمَ بِكَلِمَةٍ أَوْبَقَتْ دُنْيَاهُ وَآخِرَتَهُ ‏.‏
    (رواه أبو داود في سننه رقم ٤٩٠١ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن أبي داود)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque l’un d’entre vous s’arrête dans une assise (1) qu’il passe le salam, ensuite lorsqu’il veut se lever, qu’il passe le salam et le premier n’a pas plus de droit que le dernier (2) ».
    (Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°5208 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Hasan Sahih)

    (1) C’est à dire auprès d’un groupe de gens qui sont en train de discuter.

    (2) C’est à dire que passer le salam lorsque l’on arrive dans une assise ou autre n’est pas plus important que passer le salam lorsque l’on quitte cette assise.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إذا انتهى أحدُكم إلى المجلسِ فليسلِّم، فإذا أراد أن يقوم فلْيسلمْ ؛ فليستِ الأولى بأحقُّ من الآخرةِ
    (رواه أبو داود في سننه رقم ٥٢٠٨ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن أبي داود)

    حكم : حسن صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes lorsque Allah accorde un bienfait à un serviteur (1), Il aime voir l’effet de ce bienfait sur lui (2) et Il n’aime pas le miséreux et le fait de montrer extérieurement la misère.
    Et Allah déteste le mendiant qui demande avec insistance et Il aime le mendiant pudique, celui qui ne demande pas et s’efforce de ne pas le faire ».
    (Rapporté par Al Bayhaqi et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1320, Hadith Sahih Bi Majmou’ Tariq)

    (1) C’est à dire dans son argent, dans sa situation.
    (2) C’est à dire dans la manière dont il s’habille, dans ce dont il se nourri.
    (Voir Al Tanwir Charh Al Jami’ Saghir, hadith n°1662)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : إنَّ اللهَ إذا أنعم على عبدٍ نعمةً يحبُّ أن يرَى أثرَ النِّعمةَ عليه ويكرهُ البؤسَ والتَّباؤسَ ويُبغِضُ السَّائلَ المُلحِفَ ويحبُّ الحيِيَّ العفيفَ المُتعفِّفَ
    (رواه البيهقي و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٣٢٠)

    حكم : صحيح بمجموع طرقه

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Les moufaridoun ont devancé les autres (*) ».
    Ils ont dit: Ô Messager d’Allah ! Qui sont les moufaridoun ?
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ceux qui font sans cesse le rappel d’Allah عز وجلَ ».
    (Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1317, Hadith Sahih selon les conditions de Mouslim)

    (*) C’est à dire qu’ils ont dépassé les autres dans le bien et dans l’obtention des hauts degrés.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : سبقَ المُفرّدونَ قالوا : يا رسولَ اللهِ ! ومن المُفرّدونَ ؟ قال : الذين يهترونَ في ذكرِ اللهِ عز وجلَ
    (رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٣١٧)

    حكم : صحيح على شرط مسلم

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « L’Islam a des indications et des balises comme celles qui se trouvent sur les chemins. Parmi elles il y a: le fait que tu crois en Allah et que tu ne lui associes rien, l’accomplissement de la prière, l’acquittement de la zakat, le jeûne du ramadan, le hajj de la maison (*), ordonner le bien, interdire le mal, que tu passes le salam à ta famille lorsque tu rentres auprès d’eux, que tu passes le salam aux gens lorsque tu passes vers eux.
    Celui qui délaisse une chose de cela aura certes délaissé une flèche de l’Islam et celui qui les délaisse toutes aura certes placé l’Islam derrière son dos ».
    (Rapporté Abou Oubeid Al Qasim Ibn Salam dans Kitab Al Iman n°14 et authentifié par Cheikh Albani dans Silsilah Sahiha Hadith n°333, Hadith Sahih)

    (*) C’est à dire la Ka’ba qui se trouve dans la mosquée Al Haram à La Mecque.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إنَّ للإسلامِ صُوىً و منارًا كمنار الطريقِ ، منها أن تؤمنَ بالله و لا تشركَ به شيئًا و إقامُ الصلاةِ وإيتاءُ الزكاةِ و صومُ رمضانَ و حجُّ البيتِ و الأمرُ بالمعروف و النهيُ عن المنكرِ و أن تُسلِّمَ على أهلك إذا دخلْتَ عليهم و أن تسلِّمَ على القومِ إذا مررتَ بهم ، فمن ترك من ذلك شيئًا ، فقد ترك سهمًا من الإسلامِ و من تركهن كلَّهنَّ فقد ولَّى الإسلامَ ظهرَه
    (رواه أبو عبيد القاسم بن سلام في كتاب الإيمان رقم ١٤ و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ۳۳۳span>

    حكم : صحيح على شرط البخاري

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Si tu dis à ton compagnon ‘Tais toi’ alors que l’imam fait son sermon le jour du vendredi tu as certes fais une futilité ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°934)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إذا قلتَ لصاحبِك يومَ الجمُعةِ أَنصِتْ، والإمامُ يَخطُبُ، فقد لَغَوتَ .
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٩٣٤)
    .

    D’après Abou Houreira (رضي الله عنه) rapporte que le Messager d’Allah (ﷺ) a dit : « Celui qui ne demande pas Allah تعالى, Il se courrouce contre lui. »
    (Rapporté par Abou Daoud et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°2418, Hadith Sahîh)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إنه من لم يسألِ اللهَ تعالى يغضبْ عليه
    (رواه أبو داود و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٣٩٧)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le plus mauvais des repas est le repas de mariage dont on prive celui qui s’y rend (1) et auquel on invite celui qui le refuse (2) et celui qui ne répond pas à l’invitation (de son frère) a certes désobéit à Allah et son Messager ».(3)
    (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1432)

    (1) C’est à dire le pauvre qui en a besoin.
    (2) C’est à dire le riche qui n’en a pas besoin.
    (3) l’Islam met en pratique des principes d’humanité. Tout le monde mange au même plateau (après s’être soigneusement lavé les mains). Tous sont assis par terre et le riche côtoie le pauvre sans aucune distinction, de quoi purifier le coeur de tout égoïsme et de tout orgueil.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : شرُّ الطَّعامِ طعامُ الوليمةِ يُمنعُها من يأتيها ويُدعى إليْها من يأباها ومن لم يُجِبِ الدَّعوةَ فقد عصى اللَّهَ ورسولَهُ
    (رواه مسلم في صحيحه رقم ١٤٣٢)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit : « Le croyant est naïf et généreux tandis que le désobéissant est malin et avare ».
    (Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1964 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : الْمُؤْمِنُ غِرٌّ كَرِيمٌ وَالْفَاجِرُ خِبٌّ لَئِيمٌ
    (رواه الترمذي في سننه رقم ۱۹۶۴ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

    حكم : حسن

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui prêche vers une guidée a la même récompense que tous ceux qui l’ont suivi sans que cela ne réduise en rien leurs récompenses. Et celui qui prêche vers un égarement a le même péché que tous ceux qui l’ont suivi sans que cela ne réduise en rien leurs péchés ».
    (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2674)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من دعا إلى هدى كان له من الأجر مثل أجور من تبعه لا ينقص ذلك من أجورهم شيئا . ومن دعا إلى ضلالة كان عليه من الإثم مثل آثام من تبعه لا ينقص ذلك من آثامهم شيئا
    (رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٦٧٤)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Lorsque l’un de vous invoque (Son Seigneur), « Ne dites pas : Ô Allah, pardonne-moi si Tu veux ! », Il faut s’exprimer résolument, qu’il ait une grande espérance car rien n’est trop grand pour Allah qu’il ne peut pas accorder. ».
    (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2679)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّي الله عليه و سلّم : إِذَا دَعَا أَحَدُكُمْ فَلاَ يَقُلِ اللَّهُمَّ اغْفِرْ لِي إِنْ شِئْتَ وَلَكِنْ لِيَعْزِمِ الْمَسْأَلَةَ وَلْيُعَظِّمِ الرَّغْبَةَ فَإِنَّ اللَّهَ لاَ يَتَعَاظَمُهُ شَىْءٌ أَعْطَاهُ
    (رواه مسلم في صحيحه رقم ۲۶۷۹ )
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque l’un de vous invoque, qu’il ait une grande espérance car rien n’est trop grand pour Allah ».
    (Rapporté par Ibn Hibban dans son Sahih n°2401 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Mawarid Tham’an n°2037, Hadith Sahih)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّي الله عليه و سلّم : إذا دعا أحدكم فليعظم الرغبة فإنّه لا يتعاظم على الله شيء
    (رواه ابن حبان في صحيحه رقم ٢٤٠١ و صححه الشيخ الألباني في صحيح موارد الظمآن رقم ٢٠٣٧)

    حكم المحدث:صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui va voir un voyant et le rend véridique dans ce qu’il dit, qui a un rapport sexuel avec une femme en menstrue ou a un rapport avec une femme par son derrière a certes mécru à ce qui a été révélé à Muhammad ».
    (Rapporté par Ibn Majah dans ses Sounan n°639 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Ibn Majah, Hadith Sahîh)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : مَن أتى حائضًا أوِ امرأةً في دُبرِها أو كاهنًا فصدَّقَه بما يقولُ فقد كفرَ بما أُنزلَ علَى محمَّدٍ
    (رواه أبو داود في سننه رقم ۶۳۹ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Si il y a dans les choses par lesquelles vous vous soignez une chose qui est bonne alors il s’agit de la hijama (*) ».
    (Rapporté par Ibn Majah dans ses Sounan n°3476 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Ibn Majah, Hadith Sahîh)

    (*) Cela consiste a appliquer une ventouse sur certaines parties du corps puis à faire de légères incisions pour faire sortir du sang. C’est ce que les gens appelent communément « une saignée ».

    Je précise qu’il faut apprendre auprès de ceux qui ont de l’expérience dans cela et ne pas se lancer sans connaissances.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إن كان في شيءٍ مما تداوون به خيرٌ فالحجامةُ
    (رواه ابن ماجه في سننه رقم ۳۴۷۶ و صححه الشيخ الألباني في صحيح ابن ماجه)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Est-ce que vous aimez faire des efforts dans l’invocation (1) ?
    Dites: Ô Allah! Aide nous à Te remercier, à nous rappeler de Toi et à T’adorer convenablement (2) ».
    (Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°844, Hadith Sahîh)

    (1) C’est à dire: -si vous voulez faire des efforts dans l’invocation alors dites l’invocation qui suit-.

    (2) En phonétique: Allahoumma A’inna ‘Ala Choukrika Wa Dhikrika Wa Housni ‘Ibadatik
    En arabe:
    اللَّهُمَ أَعِنَّا عَلَى شُكْرِكَ وَ ذِكْرِكَ وَ حُسْنِ عِبَادَتِكَ

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : أَتُحِبُّونَ أنْ تَجْتَهِدُوا في الدعاءِ قولوا اللهمَّ أَعِنَّا على شُكْرِكَ ، و ذكرِكَ، و حُسْنِ عِبادَتِكَ
    (رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٨٤٤)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) : La sourate An Najm a été écrite auprès du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).
    Une fois arrivé à la prosternation, le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) s’est prosterné, nous nous sommes prosternés avec lui et l’encrier et la plume se sont prosternés.
    (Rapporté par Al Bazar et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°3035, Hadith Jayyid)

    Voici le verset de Prosternation de la Sourate An Najm:

    Allah a dit dans la sourate An Najm n°53 verset 62 (traduction rapprochée du sens du verset): « Ainsi prosternez vous pour Allah et adorez-Le ».

    قال الله تعالى : فَاسْجُدُوا لِلَّهِ وَاعْبُدُوا
    (سورة النجم ٦٢)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه أنّ النّبيّ صلّي الله عليه و سلّم كُتِبَتْ عندَهُ سورةُ النَّجمِ فلمَّا بلغَ السجدةَ سجدَ و سجدْنَا معَهُ و سجدَتْ الدَّواةُ و القلمُ
    (رواه البزار و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٣٠٣٥)

    حكم : جيد

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Repousser le délai de la part d’un riche est une injustice ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°2400)

    (*) C’est à dire si le débiteur a les moyens de régler sa dette, il lui est obligatoire de rembourser dès la fin du délai initialement prévu entre lui et celui qui lui a prêté.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : مطلُ الغنيِّ ظلمٌ
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٢٤٠٠)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « On va prêter serment d’allégeance à un homme entre le coin et le maqam (1) et personne ne va porter atteinte au caractère sacré de cette maison sauf ses gens (2) et lorsqu’ils lui auront porté atteinte alors n’interroge pas concernant la perdition des arabes. Puis vont apparaître les abyssins qui vont la détruire et elle ne sera plus jamais habitée et c’est eux qui vont sortir son trésor ».
    (Rapporté par Ibn Hibban et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sahih Ibn Hibban n°6788, Hadith Sahîh)

    (1) Le coin signifie -le coin yéménite- qui est l’un des coins de la Ka’ba et le maqam est le -maqam Ibrahim- qui est situé tout proche de la Ka’ba.
    Ce qui se situe entre le coin et le maqam est la pierre noire.

    (2) C’est à dire que ce sont les gens du Haram, les habitants de La Mecque qui vont lui porter atteinte.

    L’imam Ibn Hibban (mort en 354) a rapporté ce hadith dans son Sahih sous le chapitre: « Mention de l’endroit où l’on va prêter serment d’allégeance au Mahdi ».

    L’imam Ibn Kathir (mort en 774) a dit: « Le Mahdi promis viendra à la fin des temps. Il va sortir du côté de l’est et les gens vont lui prêter serment d’allégeance auprès de la maison sacrée (la ka’ba) comme cela est mentionné dans le hadith ».
    (Al Bidaya Wa Nihaya vol 19 p 62)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : يبايع لرجل ما بين الركن و المقام ، و لن يستحل البيت إلا أهله ، فإذا استحلوه ، فلا يسأل عن هلكة العرب ، ثم تأتي الحبشة فيخربونه خرابا لا يعمر بعده أبدا و هم الذين يستخرجون كنزه
    (رواه ابن حبان و صححه في التعليقات الحسان على صحيح ابن حبان رقم ٦٧٨٨)

    حكم : إسناده صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit:
    « Celui qui a commis une injustice envers son frère qu’il arrange cela car il n’y aura plus de dinar ni de dirham, avant qu’il ne donne ses bonnes actions à son frère et si il n’a pas de bonnes actions on prendra les péchés de son frère que l’on mettra sur lui ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6534)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من كانت عنده مظلمة لأخيه فليتحلله منها فإنه ليس ثم دينار ولا درهم من قبل أن يؤخذ لأخيه من حسناته فإن لم يكن له حسنات أخذ من سيئات أخيه فطرحت عليه
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٥٣٤)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le lien de parenté est proche du Miséricordieux et dit: Ô Seigneur! J’ai certes été coupé. Ô Seigneur! Certes on s’est mal comporté avec moi. Ô Seigneur! Certes j’ai été victime d’injustice. Ô Seigneur! Ô Seigneur! Alors il lui répond: N’est-tu pas satisfait que je lie celui qui t’a lié et que je coupe celui qui t’a coupé ?».
    (Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2530, Hadith Sahîh li Ghayrihi)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إنَّ الرَّحِمَ شِجنةٌ من الرحمنِ تقول : يا ربِّ ! إني قُطِعتُ ، يا ربِّ ! إني أُسيءَ إليَّ ، يا ربِّ ! إنى ظُلِمتُ ، يا ربِّ ! يا ربِّ ! فيُجيبها : ألا تَرضَينَ أن أَصِلَ من وَصَلَكِ ، وأَقطَعَ مَن قطَعَكِ ؟ !
    (رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٥٣٠)

    حكم : صحيح لغيره

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Certes Allah a 99 noms, cent moins un, celui qui les dénombre entre dans le paradis ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°2736)

    Cheikh Otheimine a dit:
    « Le sens de cela est tout d’abord que la personne doit connaître ces noms.
    Deuxièmement, la personne doit comprendre le sens de ces noms.
    Troisièmement, la personne doit adorer Allah avec ce qu’entraîne ces noms et ceci comprend deux points:

    – Le fait d’invoquer Allah par ces noms car Allah a dit dans la sourate Al A’raf n°7 verset 180: « C’est à Allah qu’appartiennent les plus beaux noms, invoquez-le par ces noms ».

    قال الله تعالى : و لله الأسماء الحسنى فادعوه بها
    (سورة الأعراف ١٨٠)

    C’est à dire que la personne va prendre les noms d’Allah comme moyen menant vers la chose demandée, c’est à dire qu’il va choisir le nom qui correspond à la chose qu’il va demander.

    Par exemple lorsqu’il va demander le pardon de ses péchés il va dire: Ô Toi Le Pardonneur, pardonne moi.

    يا غفور اغفر لي

    Et il ne convient pas de dire: Ô Toi Le Dur en châtiment, pardonne moi car ceci ressemble à de la moquerie.

    يا شديد العقاب اغفر لي

    Que tu pratiques dans tes adorations ce qu’entraînent ces noms, par exemple ce qu’entraîne le nom -Le Miséricordieux- الرحيم est la miséricorde. Ainsi la personne va pratiquer les bonnes actions qui lui permettront d’obtenir la miséricorde d’Allah.

    Ceci est le sens du dénombrement des noms d’Allah ».
    (Fatawa Al ‘Aqida vol 1 p 221)

    Remarque n°1:

    Ce hadith n’est pas une preuve qu’Allah n’a que 99 noms, en effet les noms d’Allah qui sont mentionnés dans le Coran et dans la Sounna authentique sont plus nombreux que cela.
    L’imam Nawawi a dit: « Les savants sont en consensus sur le fait que ce hadith ne montre pas une limite. Son sens n’est pas qu’Allah n’a pas d’autres noms que ces 99, il signifie que celui qui dénombre ces 99 noms entre dans le paradis ».
    (Charh Sahih Mouslim)

    De plus il est authentifié du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) qu’Allah a des Noms qu’il n’a enseigné à personne.
    (Voir Hadith Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°199)

    Remarque n°2: :

    Il est rapporté une liste des noms dans certaines versions du hadith des 99 noms (Sounan Tirmidhi n°3507, Sounan Ibn Maja n°3861) mais ces versions ne sont pas authentiques.

    L’imam Ibn Hazm a dit: « Les ahadiths qui sont rapportés dans lesquels les noms sont mentionnés sont tous faibles, il n’y a absolument rien d’authentique ».
    (Fath Al Bari 11/217)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : إن لله تسعة وتسعين اسما مائة إلا واحدا من أحصاها دخل الجنة
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٢٧٣٦)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
    « Le croyant est le miroir du croyant et le croyant est le frère du croyant. Il protège ce qu’il risque de perdre et le préserve en son absence ».
    (Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4918 et authentifié par cheikh Albani dans Sahîh Abi Daoud, Hadith Hasan)
    ن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : المؤمن مرآة المؤمن ، والمؤمن أخو المؤمن : يكف عليه ضيعته ويحوطه من ورائه
    (رواه أبو داود في سننه رقم ٤٩١٨ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

    حكم : حسن

    .

    Il est également rapporté du compagnon du prophète Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) qu’il a dit: « Le croyant est le miroir de son frère, si il voit en lui un défaut il le corrige ».
    (Rapporté par l’imam Boukhari dans Al Adab Al Moufrad et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Al Adab Al Moufrad n°188, Hadith Hasan)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : المؤمِنُ مرآةُ المؤمنِ إذا رأى فيهِ عَيبًا أصلحَهُ
    (رواه البخاري في الأدب المفرد و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الأدب المفرد رقم ١٨٨)

    حكم : إسناده حسن

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le croyant est le miroir de son frère, le croyant est le frère du croyant ».
    (Rapporté par l’imam Boukhari dans Al Adab Al Moufrad et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Al Adab Al Moufrad n°189, Hadith Hasan)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم: المؤمن مرآة أخيه ، المؤمن أخو المؤمن
    (رواه البخاري في الأدب المفرد و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الأدب المفرد رقم ١٨٩)

    حكم : حسن

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Que l’un d’entre vous mange avec sa main droite, boive avec sa main droite, prenne avec sa main droite et donne avec sa main droite car certes Chaytan mange avec sa main gauche, boit avec sa main gauche, prend avec sa main gauche et donne avec sa main gauche ».
    (Rapporté par Ibn Maja et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2114, Hadith Sahîh li Ghayrihi)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : ليأكل أحدكم بيمينه وليشرب بيمينه وليأخذ بيمينه وليعط بيمينه . فإن الشيطان يأكل بشماله ويشرب بشماله ويعطى بشماله ويأخذ بشماله
    (رواه ابن ماجه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢١١٤)

    حكم : صحيح لغيره

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) m’a confié la garde de l’aumône de ramadan. Quelqu’un est venu et a pris de la nourriture.
    Je l’ai attrapé et lui ai dit: Je vais certes t’amener au Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).
    Il a dit: Je suis pauvre, je dois nourrir ma famille et suis vraiment dans un grand besoin.
    Alors je lui ai fait miséricorde et l’ai laissé partir. J’ai raconté cela au Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) qui m’a dit: « Il t’a certes menti et il va revenir ». Alors j’ai su qu’il allait revenir comme m’en a informé le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui). Alors il est revenu et a pris de la nourriture.
    Je l’ai alors attrapé et lui ai dit: Je vais certes t’amener au Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).
    Il m’a dit: Laisse moi, je suis certes pauvre et je dois assumer une famille, je ne reviendrai plus.
    Alors je lui ai fait miséricorde et l’ai laissé partir. Au matin, le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) m’a dit: « Ô Abou Houreira, qu’à fait ton prisonnier? »
    J’ai dit: Ô Messager d’Allah, il s’est plaint de sa grande pauvreté et a dit qu’il a une famille a nourrir, alors je lui ai fait miséricorde et l’ai laissé partir. Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) m’a alors dit: « Il t’a certes menti et il va revenir ».
    La troisième fois, il est revenu et a pris de la nourriture. Je l’ai alors attrapé et lui ai dit: Je vais certes t’amener au Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui), cela fait trois fois que tu me dis que tu ne va pas revenir et tu reviens quand même.
    Il a dit: Laisses moi et je vais t’apprendre des paroles par lesquelles Allah va te profiter.
    J’ai dit: Quelles sont ces paroles?
    Il dit: Lorsque tu te couche dans ton lit récite ayat al koursi ‘Allahou la ilaha illa houwal hayoul qayoum’ jusqu’à la fin. Ainsi il y aura certes en permanence un protecteur d’Allah avec toi et aucun Shaytan ne s’approchera de toi jusqu’au matin.
    Alors je l’ai laissé partir et au matin le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) m’a dit: « Qu’à fait ton prisonnier la nuit dernière? »
    J’ai dit: Ô Messager d’Allah il a prétendu qu’il allait m’apprendre des paroles qui allaient me profiter si je le laissait partir.
    Le Prophète a dit: « Quelles sont ces paroles? »
    J’ai dit: Il m’a dit: lorsque tu te couches dans ton lit, récite ayat al koursi du début jusqu’à la fin ‘Allahou la ilaha illa houwal hayoul qayoum’ et il m’a dit: ainsi il y aura certes en permanence un protecteur d’Allah avec toi et aucun Shaytan ne s’approchera de toi jusqu’au matin.
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) dit: « Il a certes été véridique avec toi bien qu’il soit un grand menteur, ô Abou Houreira, sais-tu qui te parle depuis trois nuits? »
    J’ai dit: Non.
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « C’est Shaytan »
    (Rapporté par Boukhari dans son sahih n°2311)

    Le verset «Ayat Al Koursi» est le verset 255 de la sourate Al Baqara (n°2)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : وكلني رسول الله صلى الله عليه و سلم بحفظ زكاة رمضان . فأتانى آت فجعل يحثو من الطعام فأخذته ، فقلت : لأرفعنك إلى رسول الله
    قال : إني محتاج وعلي دين وعيال ولي حاجة شديدة فخليت عنه ، فأصبحت ، فقال النبي : يا أبا هريرة ما فعل أسيرك البارحة ؟ قال : قلت : يا رسول الله شكا حاجة شديدة وعيالا ، فرحمته فخليت سبيله ، قال : أما إنه قد كذبك وسيعود فعرفت أنه سيعود ، لقول رسول الله : أنه سيعود ، فرصدته ، فجاء يحثو من الطعام فأخذته فقلت : لأرفعنك إلى رسول الله ، و هذا آخر ثلاث مرات تزعم أنك لا تعود ، ثم تعود ، قال : دعني أعلمك كلمات ينفعك الله بها قلت : ما هن ؟ قال ، إذا أويت إلى فراشك ، فاقرأ آية الكرسي : الله لا إله إلا هو الحي القيوم حتى تختم الآية ، فإنك لن يزال عليك من الله حافظ ، ولا يقربك شيطان حتى تصبح فخليت سبيله ، فأصبحت ، فقال لي رسول الله : ما فعل أسيرك البارحة ؟ قلت : يا رسول الله زعم أنه يعلمني كلمات ينفعني الله بها ، فخليت سبيله ، قال : ما هي ؟ قلت : قال لي : إذا أويت إلى فراشك فاقرأ آية الكرسي ، من أولها حتى تختم الآية ‘ الله لا إله إلا هو الحي القيوم ‘ و قال لي : لن يزال عليك من الله حافظ ، و لا يقربك شيطان حتى تصبح و كانوا أحرص شيء على الخير فقال النبي : أما إنه قد صدقك و هو كذوب تعلم من تخاطب منذ ثلاث ليال يا أبا هريرة ؟ قلت : لا . قال : ذاك الشيطان
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٢٣١١)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ô Abou Houreira fait preuve de wara’ (*) tu sera ainsi le plus adorateur des gens. Sois satisfait de ce qu’Allah t’a donné tu sera ainsi le plus riche des gens. Aime pour les musulmans et les croyants ce que tu aimes pour toi et pour les membres de ta famille et déteste pour eux ce que tu détestes pour toi et pour les gens de ta famille tu sera ainsi un croyant. Pratique un bon voisinage ainsi tu sera un musulman. Et fais attention à ne pas trop rire car l’excès de rire tue le coeur ».
    (Rapporté par Ibn Maja et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°7833, Hadith Sahîh)

    (*) Wara’ : le mot wara’ signifie le fait de délaisser certaines choses qui sont hallal de peur de tomber dans le haram.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : يا أبا هريرةَ ! كُنْ وَرِعًا تَكُنْ من أَعْبَدِ الناسِ ، وارْضَ بما قسم اللهُ لكَ تَكُن من أَغْنَى الناسِ ، وأَحِبَّ للمسلمينَ والمؤمنينَ ما تُحِبُّ لنفسِكَ وأهلِ بيتِكَ ، واكْرَهْ لهم ما تَكْرَهُ لنفسِكَ وأهلِ بيتِكَ تَكُنْ مؤمنًا ، وجاوِرْ مَن جاوَرْتَ بإحسانٍ تَكُنْ مُسْلِمًا ، وإياكَ وكثرةَ الضَّحِكِ ؛ فإنَّ كَثْرَةَ الضَّحِكِ فسادُ القلبِ
    (رواه ابن ماجه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٧٨٣٣)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Si vous voyez quelqu’un vendre ou acheter dans la mosquée alors dites: (La arbaha-Allahu tijarataka) -Qu’Allah fasse que ton commerce ne soit pas fructueux-,»
    « Et quand vous voyez quelqu’un crier à la recherche de ce qu’il a perdu, dites-lui: « Puisse Allah ne jamais te le rendre! »
    (Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1321 qui l’ authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahîh)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّي الله عليه و سلّم : إذا رأيتُم من يَبيعُ أو يبتاعُ في المسجِدِ فقولُوا : لا أَربحَ اللهُ تِجارتَك ، و إذا رأيتُم مَن يُنشِدُ ضالَّةً فقولُوا : لا ردَّها اللهُ عليْكَ
    (رواه الترمذي في سننه رقم ١٣٢١ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « L’âge de ma communauté se situe entre soixante et soixante dix ans, il n’y a que peu d’entre eux qui dépassent cela (1) ».
    (Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3550 qui l’a authentifié et il a été également authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)

    (1) C’est à dire que, en général, les musulmans décèdent entre soixante et soixante dix ans.
    Ainsi il faut donc que, arrivé à cet âge, la personne consacre tous ses efforts à l’adoration d’Allah qui va lui profiter dans l’au delà.
    (Voir Touhfatoul Ahwadhi)

    L’imam Malik Ibn Anas (mort en 179 du calendrier hégirien) a dit : « J’ai vu les gens de science, à l’endroit où nous vivons (*), rechercher à la fois la vie d’ici et la science et se mélanger aux gens jusqu’à ce qu’ils atteignent l’âge de quarante ans. Une fois cet âge atteint, ils s’écartaient des gens et se consacraient à l’au-delà jusqu’à ce que leur vienne la mort ».
    (Al Jami’ Li Ahkam Al Quran de l’imam Qortobi vol 17 p 390)

    (*) C’est à dire à Médine.

    Cheikh ‘Otheimine a dit : « Ce qu’il convient à la personne de faire est que plus elle avance dans l’âge plus elle doit faire de bonnes actions.
    Certes il convient aussi à la personne jeune de multiplier les bonnes actions car personne ne sait quand il va mourir mais il ne fait aucun doute que la personne dont l’âge est avancé est plus proche de la mort que la personne jeune… ».
    (Charh Riyad Salihin vol 2 p 139)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّي الله عليه و سلّم : أعمار أمّتي ما بين الستين إلى السبعين وأقلّهم من يُجَوِّزُ ذلك
    (رواه الترمذي في سننه رقم ٣٥٥٠ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)

    حكم : حسن

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Lorsque l’imam dit -Amin- alors dites -Amin- car certes celui dont la parole -Amin- correspond avec celle des anges il lui est pardonné ses péchés précédents ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°780)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : إذا أمَّنَ الإمامُ فأمِّنوا فإنه من وافقَ تأمينُه تأمينَ الملائكةِ غُفِرَ له ما تقدَّمَ من ذنبِه
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ۷۸۰)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) : La fièvre a été mentionnée auprès du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) et un homme l’a insultée.
    Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ne l’insulte pas car certes elle fait partir les péchés comme le feu fait partir les impuretés du fer ».
    (Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°3469 et authentifié par Cheikh Albani dans sa Sahih Ibn Maja, Hadith Sahîh)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : ذُكرت الحمّى عند رسول الله صلّى الله عليه وسلّم فسبّها رجل
    فقال رسول الله صلّى الله عليه وسلّم : لا تسبها فإنّها تنفي الذنوب كما تنفي النّار خبث الحديد
    (رواه ابن ماجه في سننه رقم ٣٤٦٩ و صححه الشيخ الألباني في صحيح ابن ماجه)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah vous a fait une aumône lors de votre décès du tiers de vos biens (*) afin que ceci soit pour vous une augmentation de vos actes ».
    (Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°2709 et authentifié par cheikh Albani dans Sahîh Ibn Maja, Hadith Hasan)

    (*) C’est à dire que le musulman peut écrire un testament (wasiya) pour que au moment de sa mort une partie de ses biens soit donnée pour les actes de piété (aumône, construction de mosquées…).
    Par contre ceci ne peut pas excéder le tiers de la totalité de ses biens.
    Également le testament (wasiya) ne peut pas être en faveur d’une ou plusieurs personnes ayant un droit dans l’héritage.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : إنَّ اللَّهَ تصدَّقَ عليْكُم عندَ وفاتِكُم بثلثِ أموالِكُم زيادةً لَكم في أعمالِكُم
    (رواه ابن ماجه في سننه رقم ٢٧٠٩ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح ابن ماجه)

    حكم : حسن

    .

    D’après Abou Houreira (رضي الله عنه) que le Messager d’Allah ﷺ a dit : « C’est en position de prosternation que le serviteur est le plus proche de son Seigneur,
    aussi faites de nombreuses invocations dans cette position. » (Rapporté par Mouslim)
    (Ryad As Salihine Hadith n°1498)
    وعن أبي هريرة رضي الله عنه أن رسول الله صلى الله عليه وسلم قال‏:‏ ‏ « ‏أقرب ما يكون العبد من ربه وهو ساجد، فأكثروا الدعاء‏ »‏
    ‏(‏‏(‏رواه مسلم‏)‏‏)‏‏
    (رياض الصالحين رقم ۱۴۹۸)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) s’est arrêté vers un groupe de gens assis et a dit: « Ne vais-je pas vous informer du meilleur et du plus mauvais d’entre vous? » Alors ils se sont tus. Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a répété cela trois fois alors un homme a dit: Certes ô Messager d’Allah, informe nous du meilleur et du plus mauvais d’entre nous!
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le meilleur d’entre vous est celui dont on espère le bien et dont on est à l’abri du mal et le plus mauvais d’entre vous est celui dont on espère pas le bien et dont on n’est pas à l’abri du mal ».
    (Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2263 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh tirmidhi, Hadith Sahîh)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه أن رسول الله صلى الله عليه وسلم وقف على أناس جلوس فقال: ألا أخبركم بخيركم من شركم ؟ قال : فسكتوا ، فقال ذلك ثلاث مرات ، فقال رجل : بلى يا رسول الله أخبرنا بخيرنا من شرنا . قال : خيركم من يرجى خيره ويؤمن شره ، وشركم من لا يرجى خيره ، ولا يؤمن شره
    (رواه الترمذي في سننه رقم ٢٢٦٣ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) disait: « Ô Allah! Profite moi par ce que Tu m’as enseigné, enseigne moi ce qui va me profiter et accorde moi davantage de science (*),
    EL hamdoulilah en toute situation, et je cherche refuge auprès d’Allah de la condition des gens du feu.».
    (Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3599 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh en dehors de la Parole Al HamdouliLah)

    (*) En phonétique: Allahoumma Nfa’ni Bima ‘Allamtani Wa ‘Allimni wa Yanfa’ouni Wa Zidni ‘Ilman

    En arabe:

    اللَّهُمَّ انْفَعْنِي بِمَا عَلَّمْتَنِي وَعَلِّمْنِي مَا يَنْفَعُنِي وَزِدْنِي عِلْمًا
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : كان النّبي صلّى الله عليه و سلّم يقول : اللَّهُمَّ انْفَعْنِي بِمَا عَلَّمْتَنِي وَعَلِّمْنِي مَا يَنْفَعُنِي وَزِدْنِي عِلْمًا
    (رواه الترمذي في سننه رقم ٣٥٩٩ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

    حكم : صحيح دون قوله: والحمد لله

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Allah ne regarde pas un homme qui a eu un rapport avec une femme par son anus ».
    (Rapporté par Ibn Maja et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2431, Hadith Sahîh li Ghayrihi)

    L’imam Ibn Kathir (mort en 774 du calendrier hégirien) a dit : « Le fait d’avoir des rapports sexuel avec les femmes par leurs anus, ce qui est la petite homosexualité (*), est interdit par consensus des savants sauf un avis isolé qui a été celui de certains anciens ».
    (‘Omdatou Tefsir vol 2 p 41)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلّى الله عليه و سلّم : لا ينظر اللهُ إلى رجلٍ جامع امرأتَه في دُبُرِها
    (رواه ابن ماجه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٤٣١)

    حكم : صحيح لغيره

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Qu’Allah fasse miséricorde à un serviteur qui avait commis une injustice envers son frère au niveau de l’honneur ou de l’argent et lui demande pardon avant qu’il ne meurt car alors il n’y aura plus de dinar ou de dirham (1).
    S’il possède des bonnes actions alors il sera pris de ses bonnes actions (2) et s’il n’en possède pas ils mettront une partie de leurs péchés sur lui ».
    (Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2419 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)

    (1) C’est à dire que le jour du jugement il se sera plus possible de régler les conflits avec une compensation financière.

    (2) C’est à dire qu’il sera pris de ses bonnes actions qui seront données aux gens envers qui il avait été injuste.

    Remarque importante :

    Si le péché est en relation avec les droits d’une autre personne alors pour que le repentir soit valable : il faut forcément apporter réparation à l’injustice qui a été commise

    L’imam Ibn Kathir (mort en 774 du calendrier hégirien) a dit : « Les droits des autres personnes ne sont pas annulés par le repentir et sur cela il n’y a aucune différence entre la personne qui a été tuée, celle qui a été volée, celle de qui on s’est accaparé les biens, celle que l’on a accusé injustement et autre parmi les droits des gens.
    Il y a un consensus sur le fait que ces droits ne sont pas annulés par le repentir et qu’il faut forcément rendre le droit à celui à qui il appartient pour que le repentir soit valable ».
    (Omdatou Tefsir vol 1 p 554/555)

    Ainsi il y a deux types de péchés : les péchés concrets (le vol, frapper une personne injustement…) pour lesquels il faut forcément rendre le droit à celui à qui il appartient et les péchés abstraits (la médisance, la calomnie…) pour lesquels il faut demander pardon à la personne qui a subit l’injustice.
    (Charh Al Wasiya Soughra de Cheikh Souleyman Ruheili p 10)

    1. En ce qui concerne les péchés concrets, il faut forcément rendre le droit à celui à qui il appartient

    L’imam Al Qortobi (mort en 671 du calendrier hégirien) a dit : « Si le péché est une injustice qui a été faite sur une autre personne alors le repentir n’est pas valable sans rendre cette chose à son propriétaire et sans sortir de cette injustice et ceci qu’il s’agisse d’une chose concrète ou abstraite.
    Et si celui qui a commis le péché n’est pas capable de faire cela tout de suite il doit alors avoir la ferme intention de le faire dans le plus bref délai ».
    (Al Jami’ Li Ahkam Al Quran vol 21 p 100)

    2. En ce qui concerne les péchés abstraits, il faut forcément demander pardon à la personne qui a subit l’injustice si elle en a eu connaissance ou invoquer pour elle et la mentionner en bien si elle n’en n’a pas eu connaissance

    L’imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a dit : « En ce qui concerne la médisance, si la personne sur qui la médisance a été faite n’est pas au courant du péché alors le regret et la demande de pardon en sa faveur suffira.
    Par contre si elle est au courant alors il faudra aller la voir et lui demander pardon ».
    (Rawdatou Talibin vol 11 p 247)

    Ceci est également l’avis de Cheikh Al Islam Ibn Taymiya et de l’imam Ibn Qayim.
    (Voir Madarij As Salikin de l’imam Ibn Qayim p 211)

    Remarque :

    Il est recommandé à celui auprès de qui on vient s’excuser d’accepter les excuses de la personne qui a commis le péché.

    L’imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a dit : « Il est très fortement recommandé d’accepter les excuses de celui qui vient s’excuser afin de préserver son frère musulman des mauvais effets du péché qui a été commis et alors celui qui accepte les excuses obtient l’immense récompense d’Allah. Allah a dit : -Ceux qui dominent leur colère, ceux qui pardonnent aux gens et Allah aime les bienfaisants- (*) ».
    (Al Adhkar p 297)

    (*) Il s’agit de la traduction rapprochée du sens du verset 134 de la sourate Ali ‘Imran n°3.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : رَحِمَ اللهُ عبدًا كانت لأخيهِ عندَهُ مَظلِمَةٌ في عِرضٍ أو مالٍ فجاءَهُ فاسْتَحَلَّهُ قبل أنْ يُؤخَذَ وليسَ ثَمَّ دينارٌ ولا دِرْهَمٌ فإنْ كانت لَه حَسَناتٌ أُخِذَ مِن حَسَناتِهِ وإنْ لم تَكُن لَه حَسَناتٌ حَمَّلُوهُ عليه مِن سَيِّئاتِهِم
    (رواه الترمذي في سننه رقم ٢٤١٩ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes un serviteur a commis un péché et a dit : Ô Seigneur ! J’ai commis un péché donc pardonne moi.
    Son Seigneur a dit : Mon serviteur sait qu’il a un Seigneur qui pardonne les péchés et qui châtie pour eux ; j’ai pardonné à mon serviteur.
    Puis il c’est passé le temps qu’Allah a voulu et cette personne a commis un péché et a dit : Ô Seigneur ! J’ai commis un péché donc pardonne moi.
    Son Seigneur a dit : Mon serviteur sait qu’il a un Seigneur qui pardonne les péchés et qui châtie pour eux ; j’ai pardonné à mon serviteur.
    Puis cette personne a commis encore un péché et a dit : Ô Seigneur ! J’ai commis un péché donc pardonne moi.
    Son Seigneur a dit : Mon serviteur sait qu’il a un Seigneur qui pardonne les péchés et qui châtie pour eux ; j’ai pardonné à mon serviteur. Qu’il fasse ce qu’il veut ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°7507)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : إِنَّ عَبْدًا أَصَابَ ذَنْبًا ـ وَرُبَّمَا قَالَ أَذْنَبَ ذَنْبًا ـ فَقَالَ رَبِّ أَذْنَبْتُ ـ وَرُبَّمَا قَالَ أَصَبْتُ ـ فَاغْفِرْ لِي فَقَالَ رَبُّهُ أَعَلِمَ عَبْدِي أَنَّ لَهُ رَبًّا يَغْفِرُ الذَّنْبَ وَيَأْخُذُ بِهِ غَفَرْتُ لِعَبْدِي‏.‏ ثُمَّ مَكَثَ مَا شَاءَ اللَّهُ، ثُمَّ أَصَابَ ذَنْبًا أَوْ أَذْنَبَ ذَنْبًا، فَقَالَ رَبِّ أَذْنَبْتُ ـ أَوْ أَصَبْتُ ـ آخَرَ فَاغْفِرْهُ‏.‏ فَقَالَ أَعَلِمَ عَبْدِي أَنَّ لَهُ رَبًّا يَغْفِرُ الذَّنْبَ وَيَأْخُذُ بِهِ غَفَرْتُ لِعَبْدِي، ثُمَّ مَكَثَ مَا شَاءَ اللَّهُ ثُمَّ أَذْنَبَ ذَنْبًا ـ وَرُبَّمَا قَالَ أَصَابَ ذَنْبًا ـ قَالَ قَالَ رَبِّ أَصَبْتُ ـ أَوْ أَذْنَبْتُ ـ آخَرَ فَاغْفِرْهُ لِي‏.‏ فَقَالَ أَعَلِمَ عَبْدِي أَنَّ لَهُ رَبًّا يَغْفِرُ الذَّنْبَ وَيَأْخُذُ بِهِ غَفَرْتُ لِعَبْدِي ـ ثَلاَثًا ـ فَلْيَعْمَلْ مَا شَاءَ
    قال : عَلِمَ عبدي أنَّ له ربًّا يغفر الذَّنبَ ويأخذُ به قد غفرتُ لعبدي فلْيعمَلْ ما شاء
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٧٥٠٧ و مسلم في صحيحه رقم ٢٥٧٨)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Je n’ai rien vu de similaire à quelqu’un qui veut fuir le feu et qui dort et à quelqu’un qui veut le paradis et qui dort ».
    (Rapporté par Tirmidhi et authentifié par cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°953, Hadith Hasan)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : ما رأيت مثل النار نام هاربها و لا مثل الجنة نام طالبها
    (رواه الترمذي و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٩٥٣)

    حكم : حسن بجموع الطرق

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Priez dans l’enclos des ovins et caressez leurs museaux car ils font certes partie des animaux du paradis ».
    (Rapporté par Al Bayhaqi et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1128)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : صَلّوا في مراح الغنم وامسحوا رغامها فإنّها من دواب الجنّة
    (رواه البيهقي و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١١٢٨)

    حكم : لا بأس به

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), on a demandé au Prophète (ﷺ): Quelle est la meilleure aumône? Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a répondu: « Celle qui est difficile de la part d’une personne ayant peu de moyens ; et commence par ceux qui sont à ta charge ».
    (Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°1677 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Abi Daoud)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه أنه قال : عن أبي هُرَيْرةَ ، أنَّهُ قالَ : يا رسولَ اللَّهِ ، أيُّ الصَّدَقةِ أفضلُ ؟ قالَ : جُهْدُ المقلِّ ، وابدأ بِمن تعولُ
    (رواه أبو داود في سننه رقم ١٦٧٧ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Hurayra, Le Messager d’Allah (ﷺ) a dit: « Celui qui rattrape une rak ‘a (une unité de prière) de la prière du Sobh, avant le lever du soleil, a pu rattraper tout le Sobh.
    Et celui qui rattrape une rak ‘ a de la prière du ‘asr, avant le coucher du soleil, a pu rattraper le ‘asr. »
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°579)
    عن أبي هريرة، أن رسول الله صلى الله عليه وسلم قال ‏ « ‏ من أدرك من الصبح ركعة قبل أن تطلع الشمس فقد أدرك الصبح، ومن أدرك ركعة من العصر قبل أن تغرب الشمس فقد أدرك العصر ‏ »‏‏.‏
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ۵۷۹)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Allah n’a pas accordé à un serviteur une chose qui est meilleure pour lui et plus large que la patience ».
    (Rapporté par Al Hakim et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3396, Hadith Sahîh)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ما رزق الله عبدا خيرا له ولا أوسع من الصبر
    (رواه الحاكم و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٣٩٦)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), Le Prophète ﷺ a dit: « Si les gens connaissaient toute la récompense qu’il y a à prononcer l’appel à la prière (l’adhan) ainsi que de prier au premier rang, et qu’ils ne trouvent rien d’autre pour se départager que le tirage au sort, ils le feraient. S’ils connaissaient toute la récompense qu’il y a à prier de bonne heure, ils se précipiteraient (à l’office). S’ils connaissaient toute la récompense qu’il y a à accomplir la prière du soir (‘icha) et du matin (sobh) en groupe, ils y viendraient et cela même en rampant. »
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°615)
    عن أبي هريرة، أن رسول الله صلى الله عليه وسلم قال ‏ «‏ لو يعلم الناس ما في النداء والصف الأول، ثم لم يجدوا إلا أن يستهموا عليه لاستهموا، ولو يعلمون ما في التهجير لاستبقوا إليه، ولو يعلمون ما في العتمة والصبح لأتوهما ولو حبوا ‏»‏‏.‏
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ۶۱۵)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a rencontré Houdheyfa (qu’Allah l’agrée) et a voulu lui serrer la main mais Houdheyfa (qu’Allah l’agrée) s’est écarté et a dit: Certes j’étais en janaba (*).
    Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes lorsque le musulman serre la main à son frère, leurs péchés tombent comme tombent les feuilles de l’arbre ».
    (Rapporté par Al Bazzar et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2721, Sahîh li Ghayrihi)

    (*) C’est à dire suite à un rapport sexuel ou à un rêve érotique…

    عن أبي هريرة رضي الله عنه أن النبي صلى الله عليه وسلم لقي حذيفة فأراد أن يصافحه فتنحى حذيفة فقال : إني كنت جنبا . فقال النبي صلى الله عليه و سلم : إنَّ المسلمَ إذا صافح أخاه تحاتَّتْ خطاياهما كما يتحاتُّ وَرَقُ الشجرِ
    (رواه البزار و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢١٢٧)

    حكم : صحيح لغيره

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui soulage un croyant d’un souci parmi les soucis de l’ici-bas Allah le soulage d’un souci parmi les soucis de l’au-delà. Celui qui accorde une facilité à une personne endettée en difficulté Allah lui facilite dans l’ici-bas et dans l’au-delà. Et celui qui couvre un musulman (*) Allah le couvre dans l’ici-bas et dans l’au-delà. Et Allah aide son serviteur tant que le serviteur aide son frère ».
    (Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4946 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Abou Daoud, Hadith Sahîh)

    (*) C’est à dire qu’il ne dévoile pas un péché qu’il a fait.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : مَن نَفَّسَ عن مسلمٍ كُرْبَةً مِن كُرَبِ الدنيا نفَّسَ اللهُ عنه كُرْبَةً مِن كُرَبِ يومِ القيامةِ ، ومَن يَسَّرَ على مُعْسِرٍ يَسَّرَ اللهُ عليه في الدنيا والآخرة ، ومَن ستَرَ على مسلمٍ سَتَرَ اللهُ عليه في الدنيا والآخرة ، واللهُ في عونِ العبدِ ما كان العبدُ في عونِ أخيه
    (رواه مسلم في صحيحه رقم ۴۹۴۶)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ne racontez les rêves qu’à un savant ou à un homme de bon conseil ».
    (Rapporté par Tirmidhi et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°119, Hadith Sahîh)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : لا تَقُصُّوا الرُّؤيا إلا على عالمٍ أو ناصحٍ
    (رواه الترمذي و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١١٩)

    حكم : إسناده صحيح على شرط الشيخين

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque l’un d’entre vous fait un rêve qui lui plait qu’il le mentionne et en cherche l’explication. Et lorsque l’un d’entre vous fait un rêve qui lui déplait qu’il ne le mentionne pas et n’en cherche pas l’explication ».
    (Rapporté par Ibn Abdel Bar et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°1340, Hadith Isnad Sahîh)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : إذا رأى أحدكم الرؤيا تُعجبُهُ فليذكُرها ، وليفسّرها ، وإذا رأى أحدكم الرؤيا تسوءهُ ، فلا يذكُرها ، ولا يفسّرها
    (رواه بن عبد البر و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٣٤٠)

    حكم : إسناده صحيح رجاله ثقات رجال مسلم

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), un homme qui mangeait beaucoup est rentré dans l’Islam et depuis ne mangeait que très peu. Ceci a été mentionné au Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) qui a dit: « Certes le croyant mange avec un seul intestin tandis que le mécréant mange avec sept intestins ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5397)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه أنَّ رجلًا كان يأكل أكلًا كثيرًا، فأسلم، فكان يأكل أكلًا قليلًا، فذُكر ذلك للنبيِّ صلَّى اللهُ عليهِ وسلَّمَ فقال : إنَّ المؤمنَ يأكل في معىً واحدٍ، والكافرُ يأكل في سبعةِ أمعاءَ
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٥٣٩٧)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah va dire le jour du jugement: Où sont ceux qui se sont aimés pour ma majesté? Aujourd’hui je les couvre de mon ombre dans ce jour où il n’y a pas d’autre ombre que la mienne ».
    (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2566)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إنَّ اللَّهَ يقولُ يومَ القيامةِ : أينَ المُتحابُّونَ بجلالي ، اليومَ أظلُّهم في ظلِّي . يومَ لا ظلَّ إلَّا ظلِّي
    (رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٥٦٦)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
    « Celui qui est facile à vivre, calme et doux, Allah l’interdit à l’enfer »
    (Rapporté par Al Bayhaqi et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°6484, Hadith Sahîh)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : مَنْ كان سهْلًا هيِّنًا لَيِّنًا ، حرَّمَهُ اللهُ على النَّارِ
    (رواه البيهقي و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٦٤٨٤)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
    « Certes je n’ai été envoyé que pour parfaire les nobles comportements »
    (Rapporté par Malik dans Mouwata et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°45, Hadith Sahîh)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إنما بعثت لأتمم مكارم الأخلاق
    (رواه مالك و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٤٥)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit « Ne faites pas de vos maisons des tombes, certes Shaytan fuit de la maison dans laquelle est lue sourate Al Baqara (n°2) »
    (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°780)

    Parmi les choses que nous pouvons tirer de ce hadith :

    – Le mérite de lire le Coran dans les maisons et en particulier la sourate baqara.
    – Le fait que les cimetières ne soient pas des endroits dans lesquels on lit le Coran.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : لا تجعلوا بيوتكم مقابر إن الشيطان يفر من البيت الذي تقرأ فيه سورة البقرة
    (رواه مسلم في صحيحه رقم ٧٨٠)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), des gens ont dit: Ô Messager d’Allah ! Est-ce que nous verrons notre Seigneur le jour de la résurrection ?
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: Avez-vous du mal à voir le soleil lorsqu’il n’y a pas de nuages ?
    Ils ont dit: Non ô Messager d’Allah !
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: Avez vous du mal à voir la lune la nuit où elle est pleine lorsqu’il n’y a pas de nuages ?
    Ils ont dit: Non ô Messager d’Allah !
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: Et bien certes vous le verrez le jour de la résurrection comme ceci.
    Allah va rassembler les gens et va dire: Celui qui adorait une chose, qu’il la suive.
    Alors ceux qui adoraient le soleil vont le suivre, ceux qui adoraient la lune vont la suivre, ceux qui adoraient les tawaghits (1) vont les suivre et il ne restera que cette communauté et ses hypocrites.
    Allah va leur venir par une image autre que celle qu’ils connaissent et va dire: Je suis votre Seigneur !
    Ils vont dire: Nous demandons protection à Allah contre toi; nous resterons ici jusqu’à ce que notre Seigneur vienne à nous car lorsqu’il viendra à nous nous le reconnaitrons.
    Allah va alors venir à eux par l’image qu’ils connaissent et il va dire: Je suis votre Seigneur !
    Ils vont dire: Tu es notre Seigneur et ils vont le suivre.
    Ensuite le pont de l’enfer sera établit et je serais le premier à le franchir et l’invocation des prophètes ce jour-là sera: Ô Allah ! Accorde ton salut ! Accorde ton salut !
    Le pont a des crochets comme les épines du sa’dan (2), connaissez vous les épines du sa’dan ?
    Ils ont dit: Certes ô Messager d’Allah.
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: Ils seront donc comme les épines du sa’dan sauf qu’il n’y a que Allah qui connait leurs grandeurs. Les gens vont alors traverser en fonction de leurs oeuvres. Certains seront sauvés par leurs oeuvres et d’autres seront touchés puis vont êtres sauvés.
    Puis lorsque Allah aura terminé le jugement entre ses serviteurs et que parmi les gens du feu certains de ceux qui attestaient de ‘La Ilaha Illa Allah’ voudront en sortir, Allah va ordonner aux anges de les faire sortir. Ils les reconnaitrons par les traces de prosternation et Allah a interdit au feu de dévorer les traces de prosternations du fils de Adam.
    Ils vont les faire sortir alors qu’ils auront été brûlés et il sera versé sur eux de l’eau que l’on appelle l’eau de la vie. Ils vont alors pousser comme la graine pousse dans la terre apportée par le ruisseau.
    Il restera un homme qui aura l’enfer en face de lui. Il va dire: Seigneur, certes sont odeur m’a causé du tort, ses flammes m’ont brûlé, ainsi détourne mon visage de l’enfer !
    Il ne cessera d’invoquer jusqu’à ce qu’Allah dise: Si je te donne cela tu ne me demanderas rien d’autre ?
    Il va dire: Non par ta puissance ! Je ne te demanderai rien d’autre; et alors Allah va écarter son visage de l’enfer.
    Puis l’homme va dire: Ô Seigneur ! Rapproche moi de la porte du paradis
    Allah va dire: N’avais-tu pas prétendu que tu ne me demanderais rien d’autre ? Malheur à toi ô fils d’Adam à cause de ce que tu ne respectes pas de tes engagements.
    Alors il ne cessera d’invoquer et Allah va dire: Peut-être que si je te donne cela tu ne me demanderas rien d’autre ?
    Il va dire: Non par ta puissance ! Je ne te demanderai rien d’autre.
    Allah va prendre de lui des engagements qu’il ne demandera rien d’autre et il va l’approcher de la porte du paradis.
    Lorsqu’il va voir ce qu’il y a dedans il va se taire le temps qu’Allah voudra puis dira: Ô Seigneur ! Ne fais pas de moi la plus triste de tes créatures. Et il ne cessera d’invoquer jusqu’à ce qu’Allah rigole.
    Et lorsqu’Allah va rigoler de lui, il va lui permettre de rentrer dans le paradis.
    Quand il sera rentré, Allah va dire: Tu veux cela ? Alors il va vouloir cette chose.
    Puis il lui dira: Tu veux cela ? Alors il va vouloir cette chose ceci jusqu’à avoir épuisé tous ses souhaits.
    Allah va lui dire: Tout cela est pour toi et son équivalent avec !
    Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) a dit: Et ceci est le dernier des gens du paradis à y entrer.
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6573)

    (1) C’est le pluriel du mot taghout que certains définissent par toute personne qui est adorée en dehors d’Allah et qui est satisfaite de cela.
    (2) C’est un arbre épineux.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : قال أناس : يا رسول الله ، هل نرى ربنا يوم القيامة ؟
    فقال : هل تضارون في الشمس ليس دونها سحاب
    قالوا : لا يا رسول الله
    قال : هل تضارون في القمر ليلة البدر ليس دونه سحاب . قالوا : لا يا رسول الله
    قال : فإنكم ترونه يوم القيامة كذلك ، يجمع الله الناس ، فيقول : من كان يعبد شيئا فليتبعه ، فيتبع من كان يعبد الشمس ، ويتبع من كان يعبد القمر ، ويتبع من كان يعبد الطواغيت ، وتبقى هذه الأمة فيها منافقوها ، فيأتيهم الله في غيرالصورة التي يعرفون ، فيقول : أنا ربكم ، فيقولون : نعوذ بالله منك ، هذا مكاننا حتى يأتينا ربنا ، فإذا أتانا ربنا عرفناه ، فيأتيهم الله في الصورة التي يعرفون ، فيقول : أنا ربكم ، فيقولون : أنت ربنا فيتبعونه ، ويضرب جسر جهنم ، قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : فأكون أول من يجيز ، ودعاء الرسل يومئذ : اللهم سلم سلم . وبه كلاليب مثل شوك السعدان ، أما رأيتم شوك السعدان
    قالوا : بلى يا رسول الله
    قال : فإنها مثل شوك السعدان ، غير أنها لا يعلم قدر عظمها إلا الله ، فتخطف الناس بأعمالهم ، منهم الموبق بعمله ومنهم المخردل ، ثم ينجو ، حتى إذا فرغ الله من القضاء بين عباده ، وأراد أن يخرج من النار من أراد أن يخرج ، ممن كان يشهد أن لا إله إلا الله ، أمر الملائكة أن يخرجوهم ، فيعرفونهم بعلامة آثار السجود ، وحرم الله على النار أن تأكل من ابن آدم أثر السجود ، فيخرجونهم قد امتحشوا ، فيصب عليهم ماء يقال له ماء الحياة ، فينبتون نبات الحبة في حميل السيل ، ويبقى رجل مقبل بوجهه على النار ، فيقول : يا رب ، قد قشبني ريحها ، وأحرقني ذكاؤها ، فاصرف وجهي عن النار ، فلا يزال يدعو الله ، فيقول : لعلك إن أعطيتك أن تسألني غيره ، فيقول : لا وعزتك لا أسألك غيره ، فيصرف وجهه عن النار ، ثم يقول بعد ذلك : يا رب قربني إلى باب الجنة ، فيقول : أليس قد زعمت أن لا تسألني غيره ، ويلك يآبن آدم ما أغدرك ، فلا يزال يدعو ، فيقول : لعلي إن أعطيتك ذلك تسألني غيره ، فيقول : لا وعزتك لا أسألك غيره ، فيعطي الله ما شاء من عهود ومواثيق أن لا يسأله غيره ، فيقربه إلى باب الجنة ، فإذا رأى ما فيها سكت ما شاء الله أن يسكت ، ثم يقول : رب أدخلني الجنة ، ثم يقول : أوليس قد زعمت أن لا تسألني غيره ، ويلك يا ابن آدم ما أغدرك ، فيقول : يا رب لا تجعلني أشقى خلقك ، فلا يزال يدعو حتى يضحك ، فإذا ضحك منه أذن له بالدخول فيها ، فإذا دخل فيها قيل : تمن من كذا ، فيتمنى ، ثم يقال له : تمن من كذا ، فيتمنى ، حتى تنقطع به الأماني ، فيقول له : هذا لك ومثله معه
    قال أبو هريرة رضي الله عنه : وذلك الرجل آخر أهل الجنة دخولا
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٥٧٣)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
    « Sept personnes seront couvert par Allah dans son ombre le jour où il n’y aura pas d’autre ombre que son ombre:
    – un dirigeant juste
    – un jeune qui a grandit dans l’adoration de son Seigneur
    – un homme dont le coeur est accroché aux mosquées
    – deux hommes qui se sont aimés pour Allah il se sont rassemblés pour lui et se sont séparés pour lui (1)
    – un homme qu’une femme noble et belle a appelé et lui a dit: Je crains Allah
    – un homme qui a fait une aumône qu’il a cachée au point où sa main gauche ne sait pas ce que sa main droite a dépensée
    – un homme qui a mentionné Allah (2) alors qu’il est seul et s’est mis à pleurer ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°660)

    (1) C’est à dire que la mort les a séparés alors qu’ils étaient dans cette situation, ils s’aimaient pour Allah.
    (Charh Boulough Al Maram de cheikh Otheimine vol 6 p 215)

    (2) Ceci est général et comprend le rappel d’Allah à travers la lecture du Coran, la prière, la réflexion, la méditation, la lecture de la vie du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui)…
    (Charh Boulough Al Maram de cheikh Otheimine vol 6 p 217)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم: سبعة يظلهم الله في ظله يوم لا ظل إلا ظله الإمام العادل، وشاب نشأ في عبادة ربه، ورجل قلبه معلق في المساجد، ورجلان تحابا في الله اجتمعا عليه وتفرقا عليه، ورجل طلبته امرأة ذات منصب وجمال فقال إني أخاف الله‏.‏ ورجل تصدق أخفى حتى لا تعلم شماله ما تنفق يمينه، ورجل ذكر الله خاليا ففاضت عيناه
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ۶۶۰)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui assiste à des funérailles jusqu’à ce que l’on prie sur le mort a un qirat et celui qui y assiste jusqu’à l’enterrement a deux qirat (*) ».
    Quelqu’un a dit: Qu’est ce que deux qirat ?
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Comme deux immenses montagnes ».
    (Rapporté par Nasai dans ses Sounan n°1995 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Nasai, Hadith Sahîh)

    (*) C’est à dire de récompense.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم :من شَهدَ جنازةً حتَّى يصلَّى عليها فلَه قيراطٌ ومن شَهدَ حتَّى تدفنَ فلَه قيراطانِ قيلَ: وما القيراطانِ يا رسولَ اللَّهِ قالَ مثلُ الجبلينِ العظيمينِ
    (رواه النسائي في سننه رقم ٥١٠٢ و صححه الشيخ الألباني في صحيح النسائي)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
    « Le coeur de la personne âgée ne cesse d’être jeune pour deux choses: l’amour de l’ici-bas et l’espoir de vivre longtemps ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6420)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لا يزال قلب الكبير شابا في اثنتين : في حب الدنيا وطول الأمل
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٤٢٠)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « La majorité du châtiment de la tombe est due à l’urine ».
    (Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°348 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Ibn Maja, Hadith Sahîh)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : أكثر عذاب القبر من البول
    (رواه ابن ماجه في سننه رقم ٣٤٨ و صححه الشيخ الألباني في صحيح ابن ماجه)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Si il y a dans les choses par lesquelles vous vous soignez une chose qui est bonne alors il s’agit de la hijama (*) ».
    (Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°3857 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Abi Daoud, Hadith Sahîh)

    (*) Cela consiste a appliquer une ventouse sur certaines parties du corps puis à faire de légères incisions pour faire sortir du sang. C’est ce que les gens appelent communément « une saignée ».

    Je précise qu’il faut apprendre auprès de ceux qui ont de l’expérience dans cela et ne pas se lancer sans connaissances.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إن كان في شيء مما تداويتم به خير فالحجامة
    (رواه أبو داود في سننه رقم ٣٨٥٧ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Deux paroles sont légères sur la langue, lourdes dans la balance et aimées par le Miséricordieux: Gloire et louange à Allah (*), Gloire à Allah l’Immense (**)
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6682)

    (*) en phonétique: sobhanalah wa bihamdih
    en arabe: سبحان الله وبحمده

    (**) en phonétique: sobhanalah al ‘adhim
    en arabe: سبحان الله العظيم

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : كلمتان خفيفتان على اللسان ، ثقيلتان في الميزان ، حبيبتان إلى الرحمن : سبحان الله وبحمده ، سبحان الله العظيم
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٦٨٢)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Un homme qui marchait a été pris d’une très forte soif. Alors il est descendu dans un puits dans lequel il a but. Puis lorsqu’il en est sortit il a vu un chien qui tirait la langue et mangeait de la terre tellement il avait soif. L’homme a dit: Il a atteint un niveau de soif comme le mien.
    Alors il a remplit sa chaussure d’eau et l’a attrapée avec sa bouche puis est remonté et a donné à boire au chien. Allah l’a remercié pour cela en lui accordant son pardon »
    Ils ont dit: Ô Messager d’Allah! Est-ce que nous avons des récompenses pour les animaux?
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Pour toutes les choses vivantes »
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°2363)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : بينا رجل يمشي ، فاشتد عليه العطش ، فنزل بئرا فشرب منها ، ثم خرج فإذا هو بكلب يلهث ، يأكل الثرى من العطش ، فقال : لقد بلغ هذا مثل الذي بلغ بي ، فملأ خفه ثم أمسكه بفيه ، ثم رقي فسقى الكلب ، فشكر الله له فغفر له
    قالوا : يا رسول الله ، وإن لنا في البهائم أجرا ؟
    قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : في كل كبد رطبة أجر
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٢٣٦٣)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui va voir un voyant et le rend véridique dans ce qu’il dit, qui a un rapport sexuel avec une femme en menstrue ou a un rapport avec une femme par son derrière s’est désavoué de ce qui a été révélé à Muhammad ».
    (Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°3904 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Abi Daoud, Hadith Sahîh)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من أتى كاهنا فصدقه بما يقول أو أتى امرأة حائضا أو أتى امرأة في دبرها فقد بريء مما أنزل على محمد
    (رواه أبو داود في سننه رقم ٣٩٠٤ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Écartez vous des sept qui mènent à la perdition ! ».
    Ils ont dit: Quels sont ces choses ?
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « L’association à Allah, la sorcellerie, tuer une âme qu’Allah a interdit sans droit, manger l’usure, manger l’argent de l’orphelin, fuir le jour de la bataille et accuser injustement de fornication les croyantes chastes et insouciantes ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6857)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : اجتنبوا السبعَ الموبقاتِ .
    قالوا : يا رسولَ اللهِ ، وما هن ؟
    قال : الشركُ باللهِ ، والسحرُ ، وقتلُ النفسِ التي حرّم اللهُ إلا بالحقِّ ، وأكلُ الربا ، وأكلُ مالِ اليتيمِ ، والتولي يومَ الزحفِ ، وقذفُ المحصناتِ المؤمناتِ الغافلاتِ
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٨٥٧)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
    « Celui a qui Allah a donné des biens sur lesquels il ne s’acquitte pas de la zakat alors ils prendront la forme d’un serpent noir chauve avec deux tâches qui va s’enrouler autour de lui puis va lui mordre les joues puis il va dire: Je suis ton argent, je suis ton trésor » puis le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) récita le verset:
    – Ceux qui gardent avec avarice ce qu’Allah leur donne par sa grâce -.
    (Sourate 3- Al ‘Imran (La famille d’Imran) verset 180)
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1403)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من آتاه الله مالا ، فلم يؤدي زكاته ، مثل له يوم القيامة شجاعا أقرع ، له زبيبتان ، يطوقه يوم القيامة ، ثم يأخذ بلهزمتيه ، يعني شدقيه ، ثم يقول : أنا مالك ، أنا كنزك ثم تلا : ‏{‏لاَ يَحْسِبَنَّ الَّذِينَ يَبْخَلُونَ‏}‏ الآية
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ١٤٠٣)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Les enfants des musulmans (1) sont sur une montagne du paradis, Ibrahim et Sara (2) s’occupent d’eux jusqu’à ce qu’ils les donnent à leurs parents le jour de la résurrection ».
    (Rapporté par Abou Nouaym et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1467, Hadith Rijalouhou Thiqat)

    (1) C’est à dire les enfants des musulmans qui sont morts alors qu’ils étaient petits.

    (2) Il s’agit de Ibrahim le prophète d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui et sur l’ensemble des prophètes) et de son épouse Sara.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلّى الله عليه و سلّم : أطفال المسلمين في جبل في الجنة يكفلهم إبراهيم و سارة حتى يدفعونهم إلى آبائهم يوم القيامة
    (رواه أبو نعيم و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٤٦٧)

    حكم : رجاله ثقات

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque l’un de vous a un rapport sexuel qu’il ne regarde pas le sexe car ceci entraîne la perte de la vue et qu’il ne parle pas trop car ceci entraîne la perte de la parole ».
    (Rapporté par Ibn Al Djawzi dans Al Mawdou’at 3/69 qui l’a donc jugé inventé et Cheikh Albani l’a également jugé inventé dans la Silsila Daifa n°196, Hadith Mawdou)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إذا جامع أحدكم فلا ينظر إلى الفرج فإنه يورث العمى ولا يكثر الكلام فإنه يورث الخرس
    (رواه ابن الجوزي في الموضوعات ٦٩/٣ و حكم عليه بالوضع أيضا الشيخ الألباني رقم ١٩٦)

    حكم : موضوع

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Les sons de cloche sont les flûtes de Chaytan ».
    (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2114)

    Le Cheikh Safi Rahman Al Moubarakafouri a dit: Le fait que la cloche soit la flûte de Chaytan montre l’interdiction d’en avoir ou son caractère très détestable.
    (Minatoul Moun’im Charh Sahih Mouslim vol 3 p 415)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلّى الله عليه و سلّم : الجرسُ مزاميرُ الشيطانِ
    (رواه مسلم في صحيحه رقم ٢١١٤)
    .

    D’apres Abu Hurayra, le Prophète (ﷺ) [dit]: « Lorsque l’homme se met entre les quatre membres (C’est à dire les deux bras et les deux jambes de sa femme) puis « la fatigue (جَهَدَهَا)» (1), dans ce cas les ablutions majeures sont obligatoires. (2) »
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°291)

    (1) Une métaphore qui veut dire qu’il y a une introduction de la verge.
    (2) A la fois pour les hommes et les femmes.

    عن أبي هريرة، عن النبي صلى الله عليه وسلم قال ‏ :‏ إذا جلس بين شعبها الأربع ثم جهدها، فقد وجب الغسل ‏‏‏.‏
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ۲۹۱)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a été interrogé sur ce qui fait rentrer le plus de gens au paradis ? Il a répondu: « La taqwa d’Allah (1) et le bon comportement »; Et il a été interrogé sur ce qui fait rentrer le plus de gens dans le feu ? Il a répondu: « La bouche et le sexe (2) ».
    (Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°4246 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par cheikh Albani dans Sahih Ibn Maja, Hadith Hasan)

    (1) La taqwa signifie le fait que la personne mette une protection entre elle et le châtiment d’Allah en pratiquant ce qu’Il a ordonné et en s’écartant de ce qu’Il a interdit.

    (2) C’est à dire les péchés qui sont commis par la bouche (association, mensonge, médisance, calomnie, moquerie, insulte…) et le sexe (fornication, adultère, masturbation…).

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال سُئِلَ النبيُّ صلَّى اللهُ عليْهِ وسلَّمَ ما أكثرُ ما يُدخلُ الجنةَ قال التقوى وحسنُ الخُلقِ وسُئِلَ ما أكثرُ ما يُدخِلُ النارَ قال الأجوفانِ الفمُ والفرجُ
    (رواه ابن ماجه في سننه رقم ۴۲۴۶ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح ابن ماجه)

    حكم : إسناده حسن

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il n’est pas permis à une femme de jeûner alors que son mari est présent sans son autorisation (*).
    Elle ne doit laisser entrer personne chez lui sans son autorisation.
    Et ce qu’elle dépense comme aumône sans qu’il ne lui ai ordonné alors il est certes inscrit au mari la moitié de la récompense ».
    (Rapporté par Boukhari dans son sahih n°5195)

    (*) L’imam Nawawi (mort en 676 du calendrier hégirien) a dit dans Charh Sahih Mouslim dans l’explication du hadith n°1146 : « Les savants sont en consensus sur le fait qu’il n’est pas permis à une femme de jeûner un jeûne surérogatoire alors que son mari est présent sans sa permission en se basant sur le hadith de Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) ».

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : لا يحلّ للمرأة أن تصوم وزوجها شاهد إلاّ بأذنه ولا تأذن في بيته إلاّ بأذنه وما أنفقت من نفقة عن غير أمره فإنّه يؤدي إليه شطره
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٥١٩٥)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Si vous saviez ce qu’il y a dans le premier rang (1), vous feriez un tirage au sort (2) ».
    (Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°998 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Ibn Maja, Hadith Sahîh)

    (1) C’est à dire comme récompense à prier dans le premier rang lors de la prière en commun.

    (2) C’est à dire que tout le monde voudrait prier au premier rang et le seul moyen de se départager pour savoir qui va prier au premier rang serait de faire un tirage au sort.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النّبي صلّى الله عليه و سلّم : لو تعلَمونَ ما في الصَّفِّ الأوَّلِ لَكانت قرعةً
    (رواه ابن ماجه في سننه رقم ٩٩٨ و صححه الشيخ الألباني في صحيح ابن ماجه)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) a dit: « Le Messager d’Allah (ﷺ) a interdit que l’homme couvrir sa bouche pendant la prière . »
    (Rapporté par Nasai dans ses Sounans n°966 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Nasai, Hadith Hasan)

    (1) II est permis de se couvrir la bouche dans la prière s’il y a des raisons légales. Une raison légale tel qu’une maladie ou toute autre raison.

    (2) Les bédouins avaient l’habitude d’attacher leur turban en couvrant leurs bouches et ainsi le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a interdit de faire cela durant la prière.
    (Voir Hachiya Sindi ‘Ala Sounan Ibn Maja)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : نهَى رسولُ اللَّهِ صلَّى اللَّهُ عليهِ وسلَّمَ أن يغطِّيَالرَّجلُ فاهُ في الصَّلاةِ
    (رواه النسائي رقم ۹۶۶ و الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب)

    حكم :حسن

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Priez sur les messagers d’Allah et ses prophètes car certes Allah les a envoyés comme il m’a envoyé ».
    (Rapporté par Abder Razaq et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°2963)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : صلوا على أنبياء الله و رسله فإن الله بعثهم كما بعثني
    (رواه عبد الرزاق و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٩٦٣)

    حكم : ذكر له شواهد

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque tu mets tes chaussures commence par la droite et si tu les enlèves commence par la gauche. Que la droite soit la première que tu mets et que la gauche soit la première que tu enlèves. Et ne marche pas avec une seule chaussure, enlève les deux ou porte les deux ».
    (Rapporté par Ibn Mandah et authentifié par cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°2570, Hadith Hasan)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : إذا لبست نعليك فابدأ باليمنى و إذا خلعت فابدأ باليسرى و ليكن اليمنى أول ما تنتعل و اليسرى أول ما تحفى و لا تمش في نعل واحد اخلعهما جميعا أو البسهما جميعا
    (رواه ابن منده و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٥٧٠)

    حكم : حسن في الشواهد

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ibrahim (1) va rencontrer son père Azar le jour du jugement, le visage de Azar sera recouvert de poussière et de ténèbres.
    Ibrahim va lui dire: Ne t’avais-je pas dit de ne pas me désobéir ?
    Son père va dire: Aujourd’hui je ne te désobéis pas.
    Ibrahim va dire: Ô Seigneur! Tu m’as certes promis de ne pas m’humilier le jour où ils seront ressuscités, et quelle humiliation plus grande que le fait que mon père soit éloigné ?
    Allah va dire: J’ai certes interdit le paradis aux mécréants.
    Puis il sera dit: Ô Ibrahim! Qu’y a t-il sous tes pieds ?
    Il va regardé et va voir une hyène maculée de sang que l’on prendra par ses membres et que l’on jettera dans le feu (2) ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°3350)

    (1) Il s’agit évidemment du Prophète d’Allah Ibrahim (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).

    (2) C’est à dire qu’il sera donné au père de Ibrahim (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) l’apparence d’une hyène maculée de sang.

    Lorsque Ibrahim (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) va voir cette hyène sous cette mauvaise apparence il ne reconnaîtra pas son père et va se désavouer d’elle.

    La sagesse voulu par cela est donc le fait que Ibrahim (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) éprouve de la répugnance envers cet animal et que son père ne garde pas son apparence de base une fois dans le feu.

    (Charh Sahih Al Boukhari de Cheikh Rajihi vol 8 p 861)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلّى الله عليه و سلّم : يلقى إبراهيم أباه آزر يوم القيامة وعلى وجه آزر قترة وغبرة فيقول له إبراهيم : ألم أقل لك لا تعصني ؟
    فيقول أبوه : فاليوم لا أعصيك
    فيقول إبراهيم : يا رب ! إنّك وعدتني أن لا تخزيني يوم يبعثون فأي خزي أخزى من أبي الأبعد ؟
    فيقول الله : إني حرّمت الجنّة على الكافرين
    ثم يقال : يا إبراهيم ! ما تحت رجليك ؟
    فينظر فإذا هو بذيخ متلطخ فيؤخذ بقوائمه فيلقى في النّار
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٣٣٥٠)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il n’y a pas de contagion ou d’augure et le ayn est vérité ».
    (Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°781)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لا عدوى و لا طيرة و العين حق
    (رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٧٨١)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le ayn est vérité » et il a interdit le tatouage.
    (Rapporté par Al Boukhari dans son Sahih n°5944)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : العين حق و نهي عن الوشم
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٥٩٤٤)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), deux jeûnes et deux ventes ont été interdits: le fitr et le sacrifice (1); la moulamasa et la mounabadha (2).
    (Rapporté par Al Boukhari dans son Sahih n°1993)

    (1) C’est à dire le jour du ‘id al fitr et le jour du ‘id al adha.

    (2) L’imam Boukhari a expliqué dans son sahih en commentaire du hadith n°2144 que la moulamasa est une vente dans laquelle on achète de l’étoffe sans la regarder et la mounabadha est une vente d’étoffe sans que l’acheteur ne l’ai touché ou regardé.

    Remarque : Nous voyons dans ce hadith que le compagnon, en l’occurrence Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), n’a pas dit « le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a interdit » mais ce type de formule chez les savants a le même jugement qu’une parole du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) car lorsqu’un compagnon dit que telle chose a été interdite ou telle chose a été ordonnée alors cette interdiction ou cet ordre vient forcément du Messager d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : يُنهى عن صيامين وبيعتين : الفطر والنحر والملامسة والمنابذة
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ۱۹۹۳)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
    « Celui qui prie la nuit durant le ramadan avec foi et en espérant la récompense, a ses péchés précédents pardonnés ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°37)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من قام رمضان إيمانا واحتسابا غفر له ما تقدم من ذنبه
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٣٧ و مسلم في صحيحه رقم ٧٥٩)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit:
    « La religion ne cessera d’être apparente tant que les gens hâteront la rupture du jeûne car certes les juifs et les chrétiens la retardent ».
    (Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounans n°2353 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abi Daoud, Hadith Hasan)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه أن النبي صلى الله عليه وسلم قال : لا يزال الدين ظاهرا ما عجل الناس الفطر لان اليهود والنصارى يؤخرون
    (رواه أبو داود رقم ۲۳۵۳ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

    حكم : حسن

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
    « Celui qui vomi non volontairement alors qu’il jeûne n’a pas a rattraper mais celui qui se fait vomir volontairement qu’il rattrape ».
    (Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°720 et authentifié par cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من ذرعه القيء فليس عليه قضاء ومن استقاء عمدا فليقض
    (رواه الترمذي في سننه رقم ٧٢٠ و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le mois de ramadan vous est venu, c’est un mois béni qu’Allah vous a imposé de jeûner. Durant ce mois les portes des cieux sont ouvertes, les portes de la géhenne sont fermées et les diables sont enchainés. Allah a dans ce mois une nuit qui est meilleure que mille mois, celui qui est privé de son bien est vraiment privé de tout bien ».
    (Rapporté par Nasai dans ses Sounans n°2106 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Nasai, Hadith Sahîh)

    L’imam Souyouti (mort en 911) a cité ce hadith dans son ouvrage Wousoul Al Amani Bi Ousoul Al Tahani p 54 et il a dit ensuite: « Ibn Rajab a dit: Ce hadith est une base en ce qui concerne la félicitation pour la venue du mois de Ramadan ».

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : أَتَاكُمْ رَمَضَانُ شَهْرٌ مُبَارَكٌ فَرَضَ اللَّهُ عَزَّ وَجَلَّ عَلَيْكُمْ صِيَامَهُ تُفْتَحُ فِيهِ أَبْوَابُ السَّمَاءِ وَتُغْلَقُ فِيهِ أَبْوَابُ الْجَحِيمِ وَتُغَلُّ فِيهِ مَرَدَةُ الشَّيَاطِينِ لِلَّهِ فِيهِ لَيْلَةٌ خَيْرٌ مِنْ أَلْفِ شَهْرٍ مَنْ حُرِمَ خَيْرَهَا فَقَدْ حُرِمَ
    (رواه النسائي و صححه الشيخ الألباني في صحيح النسائي ۲۱۰۶)

    حكم :صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Entre les deux épaules du mécréant (*) il y a la distance que parcoure un cavalier qui se presse en trois jours ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6551)

    (*) C’est à dire dans l’enfer.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ما بين منكبي الكافر مسيرة ثلاثة أيام للراكب المسرع
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٥٥١)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « L’enfer s’est plaint auprès de son Seigneur et a dit: Seigneur! Mes parties se dévorent les unes les autres! Alors il lui a permis deux souffles: un souffle en hiver et un souffle en été. C’est ce que vous trouvez comme chaleur la plus intense et comme froid le plus intense ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°3260)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه يَقُولُ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صلى الله عليه وسلم :‏ اشْتَكَتِ النَّارُ إِلَى رَبِّهَا، فَقَالَتْ رَبِّ أَكَلَ بَعْضِي بَعْضًا، فَأَذِنَ لَهَا بِنَفَسَيْنِ نَفَسٍ فِي الشِّتَاءِ وَنَفَسٍ فِي الصَّيْفِ، فَأَشَدُّ مَا تَجِدُونَ فِي الْحَرِّ، وَأَشَدُّ مَا تَجِدُونَ مِنَ الزَّمْهَرِيرِ ‏‏‏
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٣٢٦٠)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
    « Votre feu est une partie des 70 parties du feu de l’enfer ».
    Quelqu’un a dit: Ô Messager d’Allah! Elle aurait suffit !
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il lui est supérieur de 69 parties, chacune de ces parties étant équivalent à sa chaleur ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°3265)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : ناركم جزء من سبعين جزأ من نار جهنم
    قيل : يا رسول الله ، إن كانت لكافية !
    قال : فضلت عليهن بتسعة وستين جزأ كلهن مثل حرها
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٣٢٦٥)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y a dans le paradis cent degrés et la distance entre chaque degré est de cent ans ».
    (Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2529 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Sahîh)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه وسلم : في الجنة مائة درجة ما بين كل درجتين مائة عام
    (رواه الترمذي في سننه رقم ٢٥٢٩ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Qui d’entre vous jeûne aujourd’hui ? ».
    Abou Bakr (qu’Allah l’agrée) a dit: Moi.
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) dit ensuite: « Qui d’entre vous a suivi un convoi funéraire aujourd’hui ? ».
    Abou Bakr (qu’Allah l’agrée) a dit: Moi.
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) dit ensuite: « Qui d’entre vous a nourri un pauvre aujourd’hui ? ».
    Abou Bakr (qu’Allah l’agrée) a dit: Moi.
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) dit ensuite: « Lequel d’entre vous a rendu visite à un malade aujourd’hui ? ».
    Abou Bakr (qu’Allah l’agrée) a dit: Moi.
    Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ces choses ne se rassemblent pas chez une personne sans qu’elle n’entre dans le paradis ».
    (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1028)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من أصبح منكم اليوم صائما ؟
    قال أبو بكر رضي الله عنه : أنا
    قال : فمن تبع منكم اليوم جنازة ؟
    قال أبو بكر رضي الله عنه : أنا
    قال : فمن أطعم منكم اليوم مسكينا ؟
    قال أبو بكر رضي الله عنه : أنا
    قال : فمن عاد منكم اليوم مريضا ؟
    قال أبو بكر رضي الله عنه : أنا
    فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ما اجتمعن في امرئ ، إلا دخل الجنة
    (رواه مسلم في صحيحه رقم ١٠٢٨)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le paradis et l’enfer se sont disputés.
    L’enfer a dit: Il y a en moi les tyrans et les orgueilleux ! (1)
    Le paradis a dit: Il n’y a en moi que les gens faibles et les pauvres !
    Allah a dit au paradis: Tu es certes ma miséricorde, par toi je fais miséricorde à qui je souhaite parmi mes serviteurs.
    Et Il a dit à l’enfer : Tu es certes mon châtiment, par toi je châtie qui je souhaite parmi mes serviteurs et chacun d’entre vous sera rempli ».
    « Pour ce qui est de l’enfer, il ne se remplira que lorsqu’il pose son rijl (2) et alors
    L’enfer dira: « Cela suffit! cela suffit! cela suffit! » C’est dans ces circonstances qu’il se remplira et que ses différentes parties se rétréciront.
    Et Allah, Puissant et Majestueux, ne lèse aucune de Ses créatures.
    Quant au Paradis, Allah lui créera d’autres créatures… »
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°4850)

    (1) Le terme arabe utilisé sous-entend que l’enfer se sent favorisé par cela.
    (Voir Minnatoul Moun’im Charh Sahih Mouslim vol 4 p 324)

    (2) Son Pied

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : تحاجت الجنة والنار . فقالت النار : أوثرت بالمتكبرين والمتجبرين . وقالت الجنة : فما لي لا يدخلني إلا الضعفاء والمساكين .عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ، رضى الله عنه قَالَ قَالَ النَّبِيُّ صلى الله عليه وسلم ‏ « ‏ تَحَاجَّتِ الْجَنَّةُ وَالنَّارُ فَقَالَتِ النَّارُ أُوثِرْتُ بِالْمُتَكَبِّرِينَ وَالْمُتَجَبِّرِينَ‏.‏ وَقَالَتِ الْجَنَّةُ مَا لِي لاَ يَدْخُلُنِي إِلاَّ ضُعَفَاءُ النَّاسِ وَسَقَطُهُمْ‏.‏ قَالَ اللَّهُ تَبَارَكَ وَتَعَالَى لِلْجَنَّةِ أَنْتِ رَحْمَتِي أَرْحَمُ بِكِ مَنْ أَشَاءُ مِنْ عِبَادِي‏.‏ وَقَالَ لِلنَّارِ إِنَّمَا أَنْتِ عَذَابٌ أُعَذِّبُ بِكِ مَنْ أَشَاءُ مِنْ عِبَادِي‏.‏ وَلِكُلِّ وَاحِدَةٍ مِنْهُمَا مِلْؤُهَا، فَأَمَّا النَّارُ فَلاَ تَمْتَلِئُ حَتَّى يَضَعَ رِجْلَهُ فَتَقُولُ قَطٍ قَطٍ قَطٍ‏.‏ فَهُنَالِكَ تَمْتَلِئُ وَيُزْوَى بَعْضُهَا إِلَى بَعْضٍ، وَلاَ يَظْلِمُ اللَّهُ ـ عَزَّ وَجَلَّ ـ مِنْ خَلْقِهِ أَحَدًا، وَأَمَّا الْجَنَّةُ فَإِنَّ اللَّهَ عَزَّ وَجَلَّ يُنْشِئُ لَهَا خَلْقًا ‏ »‏‏
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٤٨٥٠)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Répétez fréquemment -Il n’y a de force et de puissance que par Allah- (*) car cette parole est certes un trésor parmi les trésors du paradis ».
    (Rapporté par Ahmed et authentifié par cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1528, Hadith Sahih Bi Majmou’ Tariq)

    (*) En phonétique: La Hawla wa la Qouwata Illa Billah

    En arabe: لاَ حَولَ وَلاَ قُوَّةَ إِلاَّ بِاللهِ

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : أكثروا من قول لا حول و لا قوة إلا بالله فإنها كنز من كنوز الجنة
    (رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٥٢٨)

    حكم : صحيح بمجموع طرقه

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) : On a mentionné la nuit du destin auprès du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) qui a dit: « Combien de jours sont déjà passés dans le mois ? ».
    Nous avons dit : Vingt deux jours sont déjà passés et il en reste huit.
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Non. Vingt deux jours sont déjà passés et il en reste huit, le mois est de vingt neuf jours. Ainsi cherchez la cette nuit-là (*) ».
    (Rapporté par Ibn Hibban dans son Sahih n°2548 et authentifié par Cheikh Albani dans Al Ta’liqat Al Hissan ‘Ala Sahih Ibn Hibban n°2539, Hadith Sahîh)

    (*) La nuit qui suit le vingt deuxième jour est la vingt troisième nuit.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : ذكَرْنا ليلةَ القدرِ عندَ رسولِ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلَّم فقال : كم مضى مِن الشَّهرِ ؟
    فقُلْنا : مضى اثنانِ وعشرونَ يومًا وبقي ثمانٍ
    فقال رسولِ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلَّم : لا بل مضى اثنانِ وعشرونَ يومًا وبقي سَبْعٌ الشَّهرُ تسعٌ وعشرونَ يومًا فالتمِسوها اللَّيلةَ
    (رواه ابن حبان في صحيحه رقم ٢٥٤٨ و صححه الشيخ الألباني في التعليقات الحسان على صحيح ابن حبان رقم ٢٥٣٩)

    حكم : صحيحه

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), nous avons dit: Ô Messager d’Allah ! Parle nous du paradis, comment sont ses constructions ?
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a répondu: « Des briques en or et des briques en argent, leur ciment est le musc, leurs petits cailloux sont des perles et des rubis, leurs sols est le safran. Celui qui pénètre dedans sera comblé de bienfait et ne sera touché par aucun mal, il sera éternel et ne mourra pas, son vêtement se n’usera pas et sa jeunesse perdurera ».
    (Rapporté par Ahmed et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3711, Hadith Hasan li Ghayrihi)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : قلنا : يا رسول الله ! حدثنا عن الجنة ما بناؤها ؟
    قال النبي صلى الله عليه وسلم : لبنة ذهب ولبنة فضة وملاطها المسك وحصباؤها اللؤلؤ والياقوت وترابها الزعفران من يدخلها ينعم ولا يبأس ويخلد لا يموت لا تبلى ثيابه ولا يفنى شبابه
    (رواه أحمد و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٧١١)

    حكم : حسن لغيره

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a été interrogé sur ce qui fait rentrer le plus de gens au paradis ? Il a répondu: « La taqwa d’Allah (1) et le bon comportement »; Et il a été interrogé sur ce qui fait rentrer le plus de gens dans le feu ? Il a répondu: « La bouche et le sexe (2) ».
    (Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2004 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Hasan)

    (1) La taqwa signifie le fait que la personne mette une protection entre elle et le châtiment d’Allah en pratiquant ce qu’Il a ordonné et en s’écartant de ce qu’Il a interdit.

    (2) C’est à dire les péchés qui sont commis par la bouche (association, mensonge, médisance, calomnie, moquerie, insulte…) et le sexe (fornication, adultère, masturbation…).

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال سئل رسول الله صلى الله عليه وسلم عن أكثر ما يدخل الناس الجنة . فقال: تقوى الله وحسن الخلق وسئل عن أكثر ما يدخل الناس النار فقال: الفم والفرج
    (رواه الترمذي في سننه رقم ٢٠٠٤ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

    حكم : إسناده حسن

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) : Un homme a questionné le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) en disant : Ô Messager d’Allah ! Certes je jeûnais et j’ai mangé et j’ai bu par oubli.
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « C’est Allah qui t’a nourri et t’a abreuvé. Termine ton jeûne ».
    (Rapporté par Ibn Hibban dans son Sahih n°3522 et authentifié par Cheikh Albani dans Al Ta’liqat Al Hissan ‘Ala Sahih Ibn Hibban n°3513, Hadith Sahîh)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه : أنّ رجلا سأل رسول الله صلّى الله عليه و سلّم فقال : يا رسول الله ! إنّي كنت صائمًا فأكلت و شربت ناسياً
    فقال رسول الله صلّى الله عليه و سلّم : أطعمك الله و سقاك أتِمَّ صومَك
    (رواه ابن حبان في صحيحه رقم ٣٥٢٢ و صححه الشيخ الألباني في التعليقات الحسان على صحيح ابن حبان رقم ٣٥١٣)

    حكم : إسناده صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Les gens du paradis sont imberbes, sans barbe, blancs, les cheveux crépus/frisés et les yeux enduits de kohl. Ils ont 33 ans et sont à l’image de Adam, ils font 60 coudées ».
    (Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3700, Hadith Hasan li Ghayrihi)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه وسلم : يدخل أهل الجنة الجنة جردا مردا بيضا جعادا مكحلين أبناء ثلاث وثلاثين وهم على خلق آدم ستون ذراعا
    (رواه أحمد و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٧٠٠)

    حكم : حسن لغيره

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Les fleuves du paradis jaillissent sous des montagnes de musc ».
    (Rapporté par Ibn Hibban et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3721, Hadith Sahîh)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه وسلم : أنهارُ الجنَّةِ تَخرجُ من تحتِ تلالِ أو من تَحتِ جبالِ المِسكِ
    (رواه ابن حبان و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٧٢١)

    حكم : حسن صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est passé près de moi alors que je plantais des arbres, il m’a dit: « Ne vais-je pas t’informer d’une plantation qui est meilleure que cela? Tu dis: sobhanallah, al hamdoulilah, la ilaha illa Allah, Allahou akbar et pour chacune de ces paroles il te sera planté un arbre au paradis ».
    (Rapporté par Al Hakim et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°2613, Hadith Sahîh)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه أنه مر به رسول الله صلى الله عليه و سلم وهو يغرس غرسا فقال : ألَا أدُلُّكَ على غِراسٍ ، هو خيرٌ مِنْ هذا ؟ تقولُ : سبحانَ اللهِ ، والحمدُ للهِ ، ولا إلهَ إلَّا اللهُ ، واللهُ أكبرُ ، يُغْرَسُ لكَ بِكُلِّ كَلِمَةٍ منها شجرةٌ في الجنةِ
    (رواه الحاكم و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٢٦١٣)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) : Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) exhortait les gens à propos de la prière de nuit durant le mois de Ramadan sans qu’il ne la leur impose.
    Il disait : « Celui qui prie les nuits du mois de Ramadan avec foi et en recherchant par cela la récompense, il lui est pardonné ses péchés précédents ».
    (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°759)

    Remarque n°1 : Il convient de prier la prière surérogatoire « ratiba » du ‘icha (voir le lien suivant : Prière surérogatoire) avant de commencer la prière du tarawih.

    Cheikh ‘Otheimine a dit : « Lorsque l’imam termine la prière obligatoire, les gens doivent faire le rappel de leur Seigneur (dikhr) comme il leur a ordonné -Et lorsque vous avez terminé la prière mentionnez le nom d’Allah debout, assis ou couchés sur vos côtés- (*).
    Puis deuxièmement les gens prient la prière ratiba du ‘icha et ensuite après cela ils accomplissent la prière du tarawih. Ceci est l’ordre qu’il convient de respecter ».
    (Fatawa Nour ‘Ala Darb, k7 n°735)

    (*) Sourate Nissa verset 103.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : كان رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلَّمَ يُرغِّبُ في قيامِ رمضانَ من غيرِ أن يأمرَهم فيه بعزيمةٍ فيقول : من قام رمضانَ إيمانًا واحتسابًا غُفِرَ له ما تقدَّم من ذنبِه
    (رواه مسلم في صحيحه رقم ٧٥٩)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
    « Personne n’entre dans le paradis sans que la place qu’il aurait eu dans le feu s’il avait désobéi lui soit montrée, ceci afin qu’il augmente en remerciement. Et personne n’entre dans le feu sans que la place qu’il aurait eu dans le paradis s’il avait obéi lui soit montrée afin qu’elle soit une peine pour lui ».
    (Rapporté par Al Boukhari dans son Sahih n°6569)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لاَ يَدْخُلُ أَحَدٌ الْجَنَّةَ إِلاَّ أُرِيَ مَقْعَدَهُ مِنَ النَّارِ، لَوْ أَسَاءَ، لِيَزْدَادَ شُكْرًا، وَلاَ يَدْخُلُ النَّارَ أَحَدٌ إِلاَّ أُرِيَ مَقْعَدَهُ مِنَ الْجَنَّةِ، لَوْ أَحْسَنَ، لِيَكُونَ عَلَيْهِ حَسْرَةً
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٥٦٩)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Un crieur va appeler (*): Certes vous serez en bonne santé et ne tomberez jamais malade, certes vous allez vivre et ne mourrez jamais, certes vous serez jeunes et ne vieillirez jamais, certes vous allez être comblé de bienfaits et jamais un mal ne vous touchera.
    Et ceci est la parole d’Allah:
    – Et ils seront appelés: Voici le paradis duquel vous héritez en récompense des oeuvres que vous avez accomplis –
    [Sourate Al Araf n°7 verset 43] ».
    (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2837)

    (*) C’est à dire lorsque les gens du paradis vont rentrer dans le paradis.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم: ينادي منادٍ إنَّ لكم أن تصحُّوا فلا تسقموا أبدًا وإنَّ لكم أن تحيوا فلا تموتوا أبدًا وإنَّ لكم أن تشبُّوا فلا تَهرموا أبدًا وإنَّ لكم أن تَنعموا فلا تَبْأسوا أبدًا فذلِك قولُه عزَّ وجلَّ {وَنُودُوا أَنْ تِلْكُمُ الْجَنَّةُ أُورِثْتُمُوهَا بِمَا كُنْتُمْ تَعْمَلُونَ}
    [ ۷ / الأعراف / ۴۳ ]
    (رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٨٣٧)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui dépense deux choses (1) dans le sentier d’Allah sera appelé par les portes du paradis: Ô serviteur d’Allah! Ceci est bien.
    Celui qui fait partie des gens de la prière sera appelé par la porte de la prière, celui qui fait partie des gens du djihad (2) sera appelé par la porte du djihad, celui qui fait partie des gens du jeûne sera appelé par la porte Ar Rayan (3) et celui qui faisait partie des gens de l’aumône sera appelé par la porte de l’aumône ».
    Abou Bakr (qu’Allah l’agrée) a dit: Par mon père et ma mère ô Messager d’Allah! Il n’y a aucun mal pour celui qui est appelé par ces portes. Mais y a-t-il des gens qui seront appelés par toutes ces portes?
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Oui et j’espère que tu feras partie d’eux ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1897)

    (1) C’est à dire deux choses de même type comme deux dinars, deux chamelles…

    (2)Le djihad signifie le fait de faire des efforts à la fois par la parole, la main, les biens et la plume afin de combattre le nafs (la partie de la personne qui la pousse vers le mal), les pécheurs, les innovateurs, les hypocrites et les mécréants dans le but que la parole d’Allah soit la plus haute.
    (voir Zad Al Ma’ad de l’imam Ibn Qayim Am Djawziya vol 3 à partir de la page 9)

    Ceci est le sens général du mot djihad. Dans le hadith ce qui est voulu est le combat contre les mécréants.
    (voir Al Mouqadimat Al Moumahidat de l’imam Ibn Rouchd Al Maliki vol 1 p 342)

    Je précise et j’insiste sur le fait que le djihad, comme les autres adorations, ont des conditions à respecter et des règles qui lui sont précises afin qu’il soit agrée et pas détesté par Allah.
    (voir Ar Rad Ala Al Akhnai de cheikh Al Islam Ibn Taymiya p 607)

    Je précise également que le fait de tuer des mécréants dans des attentats comme cela se passe à notre époque ne fait ni partie de l’Islam ni partie du djihad
    (Voir Bi Ayi Aqlin Wa Din Yakoun Al Tadmir Jihadan de cheikh Abdel Mouhsin Al Abad)

    (3) En arabe le mot Al Rayan / الرَّيَّان signifie le contraire d’une personne qui est assoiffée.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : مَن أَنفَقَ زوجَينِ في سبيلِ اللهِ نودِيَ من أبوابِ الجنةِ : يا عبدَ اللهِ هذا خيرٌ . فمَن كان من أهلِ الصلاةِ دُعِيَ من بابِ الصلاةِ ومَن كان من أهلِ الجهادِ دُعِيَ من بابِ الجهادِ ومَن كان من أهلِ الصيامِ دُعِيَ من بابِ الرَّيَّانِ ومَن كان من أهلِ الصدقةِ دُعِيَ من بابِ الصدقةِ .
    فقال أبو بكرٍ رضي الله عنه : بأبي وأمي يا رسولَ اللهِ ما على مَن دُعِيَ من تلك الأبوابِ من ضرورةٍ . فهل يُدْعَى أحد من تلك الأبوابِ كلِّها ؟
    قال النبي صلى الله عليه و سلم : نعم وأرجو أن تكونَ منهم
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ١٨٩٧)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
    « Certes le premier groupe qui va rentrer dans le paradis sera à l’image de la lune la nuit où elle est pleine, puis ceux qui les suivront seront plus lumineux que l’étoile la plus lumineuse du ciel.
    Ils n’urineront pas, ne feront pas leurs besoins, ne cracheront pas et ne se moucheront pas. Leurs peignes seront en or, leurs transpiration sera du musc, leur encensoir est de bois.
    Leurs épouses seront les houris, leurs comportements seront comme celui d’un seul homme, ils seront à l’image de leur père Adam, 60 coudées dans le ciel ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°3327)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إِنَّ أَوَّلَ زُمْرَةٍ يَدْخُلُونَ الْجَنَّةَ عَلَى صُورَةِ الْقَمَرِ لَيْلَةَ الْبَدْرِ، ثُمَّ الَّذِينَ يَلُونَهُمْ عَلَى أَشَدِّ كَوْكَبٍ دُرِّيٍّ فِي السَّمَاءِ إِضَاءَةً، لاَ يَبُولُونَ وَلاَ يَتَغَوَّطُونَ وَلاَ يَتْفِلُونَ وَلاَ يَمْتَخِطُونَ، أَمْشَاطُهُمُ الذَّهَبُ، وَرَشْحُهُمُ الْمِسْكُ، وَمَجَامِرُهُمُ الأَلُوَّةُ الأَنْجُوجُ عُودُ الطِّيبِ، وَأَزْوَاجُهُمُ الْحُورُ الْعِينُ، عَلَى خَلْقِ رَجُلٍ وَاحِدٍ عَلَى صُورَةِ أَبِيهِمْ آدَمَ، سِتُّونَ ذِرَاعًا فِي السَّمَاءِ
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٣٣٢٧)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
    « Allah a dit: J’ai préparé pour mes serviteurs pieux ce qu’aucun oeil n’a vu, ce qu’aucune oreille a entendu et ce qu’aucun coeur n’a jamais imaginé. Lisez si vous le voulez: -Dans une ombre étendue- [Sourate Al Waqi’a n°56 verset 30].
    L’espace d’un fouet dans le paradis est meilleur que la vie d’ici-bas et tout ce qu’elle contient, lisez si vous le voulez: -Quiconque est écarté du feu et rentre dans le paradis a certes réussi- [Sourate Ali Imran n°3 verset 185] ».
    (Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3292 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan Sahîh)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : يقول الله أعددت لعبادي الصالحين ما لا عين رأت ولا أذن سمعت ولا خطر على قلب بشر اقرؤوا إن شئتم وظل ممدود وموضع سوط من الجنة خير من الدنيا وما فيها واقرؤوا إن شئتم فمن زحزح عن النار وأدخل الجنة فقد فاز
    (رواه الترمذي في سننه رقم ٣٢٩٢ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

    حكم : حسن صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « La maladie du croyant est une expiation de ses péchés (*) ».
    (Rapporté par Ibn Abi Dounia et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3416, Hadith Sahîh)

    (*) Ceci s’il patiente et recherche par cela la récompense.
    (Fayd Al Qadir, hadith n°9621)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : وصب المؤمن كفارة لخطاياه
    (رواه ابن أبي دنيا و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٤١٦)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Celui qui dit lorsqu’il va dans son lit: -Il n’y a pas de divinité méritant d’être adorée si ce n’est Allah seul sans associé, à Lui la royauté et la louange et Il est puissant sur toute chose. Il n’y a de force et de puissance que par Allah, gloire à Allah, louange à Allah et il n’y a pas de divinité méritant d’être adorée si ce n’est Allah et Allah est le plus grand- ses péchés seront pardonnés même s’ils sont nombreux comme l’écume de la mer ».
    (Rapporté par Ibn Hibban dans son Sahih n°5528 et authentifié par Cheikh Albani dans Al Ta’liqat Al Hissan ‘Ala Sahih Ibn Hibban n°5503, Hadith Sahîh)

    En phonétique: La Ilaha Illa Allah Wahdahou La charika Lah Lahoul Moulk Wa Lahoul Hamd Wa Houwa Ala Kouli Chay In Qadir Wa La Hawla Wa La Qouwata Illa Billah Sobhanalah Wal Hamdoulilah Wa La Ilaha Illa Allah Wallahou Akbar

    En arabe:

    لاَ إِلَهَ إِلاَّ الله وَحْدَهُ لاَ شَرِيكَ لَه لَهُ المُلْكُ وَلهُ الحَمْدُ وَهُوَ عَلَى كُلِّ شَيءٍ قَدِير لاَ حَولَ وَلاَ قُوَّةَ إِلاَّ بِاللهِ سُبْحَانَ الله وَ الحَمْدُ لله وَ لاَ إِلَهَ إِلاَّ الله واللهُ أَكْبَر
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من قال حين يأوي إلى فراشه : لا إله إلا الله وحده لا شريك له له الملك وله الحمد وهو على كل شيء قدير لاحول ولا قوة إلا بالله سبحان الله وبحمده والحمد لله ولا إله إلا الله والله أكبر غفرت له ذنوبه ولو كانت مثل زبد البحر
    (رواه بن حبان في صحيحه رقم ٥٥٢٨ و صححه الشيخ الألباني في التعليقات الحسان على صحيح ابن حبان رقم ٥٥٠٣)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui jeûne le Ramadan avec foi et en espérant la récompense il lui est pardonné ses péchés précédents ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°2014)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : من صام رمضانَ إيمانًا واحتسابًا غُفِرَ له ما تقدَّمَ من ذنبِه
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ۲۰۱۴)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Aucun serviteur ne couvre un serviteur dans la vie d’ici-bas sans qu’Allah ne le couvre le jour du jugement ».
    (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2590)

    L’imam Nawawi (mort en 676) a expliqué dans Charh Sahih Mouslim que le sens de couvrir une personne est de cacher ses péchés et ses défauts et de ne pas les dévoiler.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : لا يستر عبد عبدا في الدنيا إلا ستره الله يوم القيامة
    (رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٥٩٠)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y a trois personnes dont Allah ne repousse pas l’invocation: celui qui fait beaucoup de rappel d’Allah, celui qui subit une injustice et l’imam juste ».
    (Rapporté par Al Bayhaqi et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°3374, Hadith Hasan « Rijalouhou Thiqat »)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : ثلاثة لا يرد الله دعاءهم : الذاكر الله كثيرا ودعوة المظلوم والإمام المقسط
    (رواه البيهقي و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٣٣٧٤)

    حكم :إسناده حسن رجاله ثقات

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui dit lorsqu’il va dans son lit : -Il n’y a pas d’autre divinité qui mérite d’être adorée en dehors d’Allah sans associé, à Lui la royauté et la louange et Il est puissant sur toute chose. Il n’y a de force et de puissance que par Allah l’Elevé l’Immense. Gloire à Allah, toute la louange est à Allah, il n’y a pas d’autre divinité qui mérite d’être adorée à part Allah et Allah est le plus grand- (*) ses péchés sont pardonnés même s’il étaient aussi nombreux que l’écume de la mer ».
    (Rapporté par Ibn Hibban et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°607, Hadith Sahîh)

    (*) En phonétique:
    La Ilaha Illa Allah Wahdahou La Charika Lah Lahoul Moulk Wa Lahoul Hamd Wa Houwa ‘Ala Kouli Chayin Qadir La Hawla Wa la Qouwata Illa Billah Al ‘Ali Al ‘Adhim Sobhanallah Wal Hamdoulilah Wa La Ilaha Illa Allah Wa Allahou Akbar

    En arabe:

    لاَ إِلَهَ إِلاَّ الله وَحْدَهُ لاَ شَرِيكَ لَه لَهُ المُلْكُ وَلهُ الحَمْدُ وَهُوَ عَلَى كُلِّ شَيءٍ قَدِير لاَ حَولَ وَلاَ قُوَّةَ إِلاَّ بِاللهِ العَلِيِّ العَظِيم سُبْحَانَ الله وَ الحَمْدُ لله وَلاَ إِلَهَ إِلاَّ الله واللهُ أَكْبَر

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من قال حين يأوي إلى فراشه : لا إله إلا الله وحده لا شريك له له الملك وله الحمد وهو على كل شيء قدير لا حول ولا قوة إلا بالله العلي العظيم سبحان الله والحمد لله ولا إله إلا الله والله أكبر غفرت له ذنوبه وإن كانت مثل زبد البحر
    (رواه ابن حبان و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٦٠٧)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui aime que Allah l’exauce dans les moments difficiles et de soucis, qu’il multiplie les invocations dans les moments de facilité ».
    (Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3382 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°6290, Hadith Hasan)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من سره أن يستجيب الله له عند الشدائد و الكرب فليكثر الدعاء في الرخاء
    (رواه الترمذي و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٦٢٩٠)

    حكم : حسن

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Rien n’est aussi noble pour Allah que l’invocation ».
    (Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3370 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : ليس شيء أكرم على الله تعالى من الدعاء
    (رواه الترمذي في سننه رقم ٣٣٧٠ و حسنه و حسنه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

    حكم : حسن

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes le croyant dans sa tombe est dans un jardin verdoyant, sa tombe lui est élargie de soixante-dix coudées et elle est illuminée comme la lune durant une nuit où elle est pleine.
    Savez-vous pourquoi est descendu ce verset: -Il aura certes une existence de gêne et nous le ressusciterons le jour du jugement aveugle- ? (1); Savez-vous ce qu’est l’existence de gêne ? ».
    Ils ont dit: Allah et son messager sont plus savants.
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « C’est le châtiment du mécréant dans sa tombe.
    Je jure par Celui qui détient mon âme dans Sa main ! Il sera certes attaqué par quatre-vingt dix neuf -tanin-.
    Savez-vous ce qu’est un tanin ? Il s’agit de soixante-dix serpents, chaque serpent a sept têtes qui le mordent (2) et déchirent sa peau jusqu’au jour de la résurrection ».
    (Rapporté par Abou Ya’la et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3552, Hadith Hasan)

    (1) Il s’agit du verset 124 de la sourate Taha n°20.

    (2) Le mot arabe qui a été utilisé dans le hadith sous-entend que le serpent transmet son poison avec sa morsure.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه وسلم : إن المؤمن في قبره لفي روضة خضراء فيرحب له قبره سبعون ذراعا وينور له كالقمر ليلة البدر . أتدرون فيما أنزلت هذه الآية فإن له معيشة ضنكا ونحشره يوم القيامة أعمى ؟ أتدرون ما المعيشة الضنك ؟
    قالوا : الله ورسوله أعلم
    قال النبي صلى الله عليه وسلم : عذاب الكافر في قبره والذي نفسي بيده إنه يسلط عليه تسعة وتسعون تنينا أتدرون ما التنين سبعون حية لكل حية سبع رؤوس يلسعونه ويخدشونه إلى يوم القيامة
    (رواه أبو يعلى و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٥٥٢)

    حكم : حسن

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) jeûnait le lundi et le jeudi.
    Quelqu’un lui a dit: Ô Messager d’Allah ! Tu jeûnes le lundi et le jeudi ?
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes le lundi et le jeudi Allah pardonne à chaque musulman sauf à deux personnes qui s’évitent (1), Il dit (2): Laisse ces deux jusqu’à ce qu’ils se réconcilient ».
    (Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°1740 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Ibn Maja, Hadith Sahîh)

    (1) C’est à dire ceux qui ont coupé les relations entre eux pour une cause qui ne doit pas entraîner cela. Par contre le fait de couper les relations pour une cause liée à la religion ou pour éduquer sa famille est permis.
    (2) C’est à dire qu’Allah dit cela à l’ange qui lui présente les actes des gens.
    Ces commentaires sont tirés de la Hachiya ‘Ala Sounan Ibn Maja de l’imam Sindi.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه أنّ النبي صلّى الله عليه وسلّم كان يصوم الاثنين والخميس
    فقيل : يا رسول الله ! إنك تصوم الاثنين والخميس ؟
    فقال النبي صلّى الله عليه وسلّم : إن يوم الاثنين والخميس يغفر الله فيهما لكل مسلم إلا مهتجرين يقول : دعهما حتى يصطلحا
    (رواه ابن ماجه في سننه رقم ١٧٤٠ و صححه الشيخ الألباني في صحيح ابن ماجه)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui rompt son jeûne durant le Ramadan par oubli n’a pas à rattraper ni a faire de kaffara (*) ».
    (Rapporté par Al Hakim dans son Moustadrak n°1570 qui a dit qu’il est authentique avec les conditions de Mouslim et l’imam Dhahabi l’a approuvé. De plus il a également été authentifié par cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°6070, Hadith Hasan)

    (*) La kaffara signifie l’expiation que doit faire celui qui a eu un rapport sexuel alors qu’il jeûnait durant le Ramadan. Elle consiste à libérer un esclave, si la personne ne peut pas alors elle doit jeûner deux mois consécutifs, si elle ne peut pas alors elle doit nourrir 60 pauvres et en plus de cela elle doit rattraper le jour du jeûne.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : مَنْ أفطرَ في رمضانَ ناسِيًا ، فلا قضاءَ عليْهِ ولا كفّارةَ
    (رواه الحاكم في المستدرك رقم ١٥٧٠ و صححه على شرط مسلم و وافقه الذهبي و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٦٠٧٠)

    حكم : حسن

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque tu sors de ta demeure alors prie deux unités de prière qui vont te protéger d’une mauvaise sortie et lorsque tu rentres dans ta demeure alors prie deux unités de prière qui vont te protéger d’une mauvaise entrée ».
    (Rapporté par Al Bazzar et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1323, Hadith Jayyid)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : إذا خرجت من منزلك فصل ركعتين يمنعانك مخرج السوء وإذا دخلت منزلك فصل ركعتين يمنعانك مدخل السوء
    (رواه البزار و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٣٢٣)

    حكم : إسناده جيد رجاله ثقات رجال البخاري

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit : « Le croyant est naïf et généreux tandis que le désobéissant est malin et avare ».
    (Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4790 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Abou Daoud, Hadith Hasan)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : الْمُؤْمِنُ غِرٌّ كَرِيمٌ وَالْفَاجِرُ خِبٌّ لَئِيمٌ
    (رواه أبو داود في سننه رقم ٤٧٩٠ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

    حكم : حسن

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est monté sur le minbar et a dit : Amine, Amine Amine (*).
    Quelqu’un a dit : Ô Messager d’Allah ! Tu es certes monté sur le minbar et tu as dit : Amine, Amine Amine.
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Certes Jibril est venu me voir et a dit : Celui qui atteint le Ramadan et il ne lui est pas pardonné et rentre dans le feu, qu’Allah l’éloigne ! Dis : Amine. Alors j’ai dit : Amine.
    Celui qui atteint ses deux parents ou l’un d’eux et ne se comporte pas bien avec eux puis meurt et rentre dans le feu, qu’Allah l’éloigne. Dis : Amine. Alors j’ai dit : Amine.
    Et celui auprès de qui tu es mentionné et ne prie pas sur toi et meurt, qu’Allah l’éloigne ! Dis : Amine. Alors j’ai dit : Amine ».
    (Rapporté par Ibn Khouzeima dans son Sahih et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1679, Hadith Hasan Sahîh)

    (*) Le mot -Amine- signifie : Ô Allah exauce.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه أن رسول الله صلى الله عليه وسلم صعد المنبر فقال : آمين آمين آمين
    قيل : يا رسول الله ! إنك صعدت المنبر فقلت : آمين آمين آمين
    فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إن جبريل عليه السلام أتاني فقال : من أدرك شهر رمضان فلم يغفر له فدخل النار فأبعده الله . قل : آمين . فقلت : آمين
    و من أدرك أبويه أو أحدهما فلم يبرهما فمات فدخل النار فأبعده الله . قل : آمين . فقلت : آمين
    و من ذكرت عنده فلم يصل عليك فمات فدخل النار فأبعده الله . قل : آمين . فقلت : آمين
    (رواه ابن خزيمة و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٦٧٩)

    حكم : حسن صحيح

    .

    D’après Abou Hurayra, Le Prophète (ﷺ) a dit:
    « Le Savoir (religieux) sera retiré (1), l’ignorance (dans la religion) se manifestera, les troubles éclateront, et le Harj se multipliera (A la fin du Monde). »

    Il a demandé: « Qu’est-ce le Harj,
    Ô Messager d’Allah (ﷺ)? »

    Il répondit par un signe de la main indiquant « la mise à mort », (2)
    (Rapporté Par Al Boukhari dans son Sahih n°85)

    (1) Par la mort de Savant religieux.
    (2) Signifiant le Massacre (Génocide)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم قال ‏ « ‏ يقبض العلم، ويظهر الجهل والفتن، ويكثر الهرج ‏ »‏‏.‏ قيل يا رسول الله وما الهرج فقال هكذا بيده، فحرفها، كأنه يريد القتل‏.‏
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ۸۵)
    .

    D’après Abou Hourayra (رضي الله عنه),  le Messager  d’Allah (ﷺ)  a dit: « Celui qui a peur (de ne pas arriver à  bon port) se met en route de bonne heure et celui qui se met en route de bonne heure  atteint l’endroit (de sa sécurité).
    Attention! La marchandise d’Allah est très chère. Attention! La marchandise d’Allah c’est le Paradis».
    (Ryad As Salihine Hadith n°410, Rapporté par At-tirmidhi)
    وعن أبي هريرة، رضي الله عنه، قال‏:‏ قال رسول الله، صلى الله عليه وسلم ‏ « ‏من خاف أدلج ، ومن أدلج، بلغ المنزل، ألا إن سلعة الله غالية، إلا إن سلعة الله الجنة‏ »
    (‏‏(‏رواه الترمذي وقال‏:‏ حديث حسن‏)‏‏)‏‏.‏
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Maudit est celui qui commet l’acte du peuple de Lot, maudit est celui qui commet l’acte du peuple de Lot, maudit est celui qui commet l’acte du peuple de Lot (1).
    Maudit est celui qui sacrifie pour autre qu’Allah (2).
    Maudit est celui qui a un rapport sexuel avec un animal.
    Maudit est celui qui se comporte mal avec ses parents.
    Maudit est celui qui change les limites de la terre (3) ».
    (Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2420, Sahîh li Ghayrihi)

    (1) C’est à dire le rapport sexuel entre hommes.

    (2) C’est à dire celui qui sacrifie un animal comme offrande pour autre qu’Allah.

    (3) C’est à dire une personne qui change la limite séparant son terrain du terrain de son voisin afin de prendre injustement une partie du terrain de son voisin.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلّى الله عليه وسلّم : ملعون من عمل عمل قوم لوط ملعون من عمل عمل قوم لوط ملعون من عمل عمل قوم لوط ملعون من ذبح لغير الله ملعون من أتى شيئًا من البهائم ملعون من عق والديه ملعون من غيّر حدود الأرض
    (رواه الطبراني و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٤٢٠)

    حكم : صحيح لغيره

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ne coupez pas les relations entre vous, ne vous tournez pas le dos, ne vous détestez pas, ne vous enviez pas et soyez des frères comme Allah vous l’a ordonné ».
    (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2563)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلّى الله عليه و سلّم : لا تقاطعوا ولا تدابروا ولا تباغضوا ولا تحاسدوا وكونوا إخوانًا كما أمركم الله
    (رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٥٦٣)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui ne remercie pas les gens n’a pas remercié Allah ».
    (Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4811 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Abou Daoud, Hadith Sahîh)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : لاَ يَشْكُرُ اللَّهَ مَنْ لاَ يَشْكُرُ النَّاسَ
    (رواه أبو داود في سننه رقم ٤٨١١ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah agrée pour vous trois choses et déteste pour vous trois choses. Il agrée pour vous que vous l’adoriez et que vous ne Lui associez rien, que vous vous cramponniez tous au câble d’Allah (*) et que vous ne vous divisiez pas. Et Il déteste pour vous: les « on dit », le fait de poser trop de questions et de gaspiller l’argent ».
    (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1715)

    (*) Le câble d’Allah, comme l’ont expliqué les savants, est le Coran.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إن الله يرضى لكم ثلاثًا ويكره لكم ثلاثًا
    فيرضى لكم أن تعبدوه ولا تشركوا به شيئًا وأن تعتصموا بحبل الله جميعًا ولا تفرقوا ويكره لكم قيل وقال وكثرة السؤال وإضاعة المال
    (رواه مسلم في صحيحه رقم ١٧١٥)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « L’Islam est que tu adores Allah et que tu ne Lui associes rien, que tu accomplisses la prière, que tu t’acquittes de la zakat, que tu jeûnes le ramadan, que tu fasses le pèlerinage vers la Maison (*) , que tu ordonnes le bien, que tu interdises le mal et que tu passes le salam à ta famille.
    Celui qui délaisse quelque chose de cela, c’est une flèche de l’Islam qu’il a délaissé et celui qui les délaisse toutes aura certes mis l’Islam derrière son dos ».
    (Rapporté par Al Hakim et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2324, Hadith Sahîh li Ghayrihi)

    (*) C’est à dire la Ka’ba qui se trouve dans la mosquée Al Haram à La Mecque.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه وسلم : الإسلام أن تعبد الله لا تشرك به شيئا وتقيم الصلاة وتؤتي الزكاة وتصوم رمضان وتحج والأمر بالمعروف والنهي عن المنكر وتسليمك على أهلك
    فمن انتقص شيئا منهن فهو سهم من الإسلام يدعه ومن تركهن فقد ولى الإسلام ظهره
    (رواه الحاكم و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٣٢٤)

    حكم : صحيح لغيره

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Jeûnez à sa vision (1) et rompez le jeûne à sa vision (2) et si vous êtes empêchés par des nuages alors complétez le nombre de jours de Cha’ban à 30 jours (3) ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1909)

    (1) C’est à dire que si vous voyez le croissant de lune du mois de Ramadan la 29e nuit de Cha’ban alors jeûnez le lendemain.

    (2) C’est à dire que après avoir jeûné 29 jours de Ramadan, si vous voyez le croissant de lune de Chawal alors rompez le jeûne le lendemain qui sera le jour du ‘Id sinon jeûnez un 30e jour.

    (3) C’est à dire qui si vous n’avez pas vu la lune durant la 29e nuit de Cha’ban alors complétez le mois de Cha’ban 30 jours et jeûnez le 1er jour de Ramadan le jour suivant.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : صُومُوا لِرُؤْيَتِهِ، وَأَفْطِرُوا لِرُؤْيَتِهِ، فَإِنْ غُبِّيَ عَلَيْكُمْ فَأَكْمِلُوا عِدَّةَ شَعْبَانَ ثَلاَثِينَ ‏
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ١٩٠٩)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y a trois personnes dont l’invocation n’est pas repoussée: celui qui fait beaucoup de rappel d’Allah (*), l’invocation de celui qui subit une injustice et le dirigeant juste ».
    (Rapporté par Al Bayhaqi et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1211)

    (*) C’est à dire la personne qui est assidue aux différents rappels qui sont rapportés de manière authentique du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) que ce soit le matin et l’après-midi, après les prières, au moment de dormir, au moment du réveil…
    (Voir Sahih Al Adhkar Nawawiya p 19)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : ثلاثة لا يرد دعاؤهم : الذاكر الله كثيرًا و دعوة المظلوم و الإمام المقسط
    (رواه البيهقي و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٢١١)

    حكم : إسناده حسن

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Celui qui dit -Gloire et Louange à Allah- (1) 100 fois le matin et 100 fois l’après-midi (2), personne ne viendra le jour de la résurrection avec une oeuvre meilleure que lui sauf quelqu’un qui aura fait l’équivalent ou plus que cela ».
    (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2692)

    (1) En phonétique: Sobhanalah Wa Bihamdih

    En arabe:

    سُبْحَانَ الله وَ بِحَمْدِه

    (2) La plupart des savants sont d’avis que les invocations du matin doivent se faire entre le lever de l’aube et le lever du soleil et les invocations de l’après-midi doivent se faire entre le ‘asr et le coucher du soleil.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من قال حين يصبح وحين يمسي : سبحان الله وبحمده مائة مرة لم يأت أحد يوم القيامة بأفضل مما جاء به إلا أحد قال مثل ما قال أو زاد عليه
    (رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٦٩٢)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Certes Allah a choisi quatre parmi les paroles: -Sobhanallah, Al Hamdoulilah, La Ilaha Illa Allah, Allahou Akbar-.
    Celui qui dit -Sobhanallah-, il lui est inscrit 20 bonnes actions et il lui est enlevé 20 péchés.
    Celui qui dit -Allahou Akbar- a la même chose.
    Celui qui dit -La Ilaha Illa Allah- a la même chose et celui qui dit -El Hamdoulilah Rabil ‘Alamin- de lui même il lui est inscrit 30 bonnes actions et il lui est enlevé 30 péchés ».
    (Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°1718, Hadith Sahîh)

    Cheikh ‘Abder Razaq Al ‘Abad a expliqué dans son ouvrage Dirasat Fil Baqiyat Salihat la raison pour laquelle la parole -El Hamdoulilah Rabil ‘Alamin- a mérité plus de récompense que les autres paroles.
    Il a dit: « La récompense du hamd (*) lorsque la personne la prononce de lui-même est supérieure aux récompenses des 3 autres paroles car en général le hamd ne survient que pour une cause comme le fait de manger, de boire ou car la personne a reçu un bienfait, comme s’il provenait comme retour à cette cause.
    Ainsi si le serviteur prononce le hamd de lui-même sans avoir été poussé à cela par un bienfait alors sa récompense augmente ».

    (*) Il s’agit donc ici de dire : -El Hamdoulilah Rabil ‘Alamin-.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إن الله اصطفى من الكلام أربعًا : سبحان الله والحمد لله ولا إله إلا الله والله أكبر
    فمن قال سبحان الله كتبت له عشرون حسنة وحطت عنه عشرون سيئة
    ومن قال الله أكبر مثل ذلك
    ومن قال : لا إله إلا الله مثل ذلك
    ومن قال الحمد لله رب العالمين من قبل نفسه كتبت له ثلاثون حسنة وحط عنه ثلاثون خطيئة
    (رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ١٧١٨)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque l’un de vous se prosterne (*) qu’il ne fasse pas comme fait le chameau, qu’il pose ses mains avant ses genoux ».
    (Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°840 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Abou Daoud, Hadith Sahîh)

    (*) C’est à dire durant la prière.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إذا سجد أحدكم فلا يبرك كما يبرك البعير و ليضع يديه قبل ركبتيه
    (رواه أبو داود في سننه رقم ٨٤٠ و صححه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsqu’un homme appelle son épouse vers son lit (*) et elle refuse de venir alors les anges la maudissent jusqu’au matin ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5193)

    (*) L’imam Ibn Hajar a mentionné dans son explication de ce hadith dans Fath Al Bari que ce qui est voulu ici est le rapport sexuel.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : إِذَا دَعَا الرَّجُلُ امْرَأَتَهُ إِلَى فِرَاشِهِ فَأَبَتْ أَنْ تَجِيءَ لَعَنَتْهَا الْمَلاَئِكَةُ حَتَّى تُصْبِحَ
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٥١٩٣)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit « L’obéissance à Allah est dans l’obéissance au père et la désobéissance à Allah est dans la désobéissance au père ».
    (Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2502, Hadith Hasan li Ghayrihi)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : طاعة الله طاعة الوالد ومعصية الله معصية الوالد
    (رواه الطبراني و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٥٠٢)

    حكم : حسن لغيره

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « L’usure comporte soixante-dix péchés (*), le moins grave d’entre eux étant équivalant au fait que l’homme se marie avec sa mère ».
    (Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°2274 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Ibn Maja, Hadith Sahîh)

    (*) C’est à dire qu’il y a dans l’usure 70 types de péchés.

    Ce hadith montre que l’usure est plus grave que l’adultère.
    (Hachiya Al Sindi ‘Ala Sounan Ibn Maja)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلّى الله عليه وسلم : الربا سبعون حوبًا أيسرها أن ينكح الرجل أمه
    (رواه ابن ماجه في سننه رقم ٢٢٧٤ و صححه الشيخ الألباني في صحيح ابن ماجه)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) : Un homme a insulté Abou Bakr (qu’Allah l’agrée) alors que le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) était assis.
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) s’est alors étonné et a souri.
    Lorsque l’homme a abusé, Abou Bakr (qu’Allah l’agrée) lui a répondu sur certaines de ses paroles alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) s’est énervé et s’est levé.
    Abou Bakr (qu’Allah l’agrée) l’a rattrapé et lui a dit: Ô Messager d’Allah! Il m’insultait alors que tu étais assis et lorsque que je lui ai répliqué certaines de ses paroles tu t’es énervé et tu t’es levé.
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y avait avec toi un ange qui répliquait pour toi et lorsque tu lui as répondu sur certaines de ses paroles alors le Chaytan est venu et il ne convient pas que je m’assois avec le Chaytan.
    Ô Abou Bakr! Trois choses sont certes vérité:
    – il n’y a aucun serviteur qui subit une injustice à laquelle il patiente pour Allah sans que cette injustice ne soit une cause pour qu’Allah affermisse son secours envers lui
    – aucun homme n’a ouvert une porte de cadeau en voulant par cela lier les liens de parenté sans qu’Allah n’augmente ses biens pour cela
    – et aucun homme n’a ouvert une porte de mendicité en voulant par cela s’enrichir sans qu’Allah n’augmente sa pauvreté ».
    (Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°2231, Hadith Isnad Jayyid)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : أن رجلاً شتم أبا بكر رضي الله عنه والنبي صلّى الله عليه وسلم جالس
    فجعل النبي صلى الله عليه وسلم يعجب ويبتسم
    فلما أكثر رد عليه بعض قوله فغضب النبي صلّى الله عليه وسلم وقام
    فلحقه أبو بكر رضي الله عنه فقال : يا رسول الله ! كان يشتمني وأنت جالس فلما رددت عليه بعض قوله غضبت وقمت
    قال النبي صلّى الله عليه وسلم : إنه كان معك ملك يرد عنك فلما رددت عليه بعض قوله وقع الشيطان فلم أكن لأقعد مع الشيطان . يا أبا بكر ! ثلاث كلهنّ حق : ما من عبد ظلم بمظلمة فيغضي عنها لله إلا أعز الله بها نصره
    وما فتح رجل باب عطية يريد بها صلة إلا زاده الله بها كثرة
    وما فتح رجل باب مسألة يريد بها كثرة إلا زاده الله بها قلة
    (رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٢٣١)

    حكم : إسناده جيد

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il n’y a pas une aumône qui a une plus grande récompense que l’eau ».
    (Rapporté par Al Bayhaqi et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°960, Hadith Hasan li Ghayrihi)

    (*) C’est à dire par exemple offrir de l’eau à une personne qui a soif.
    (Voir Fayd Al Qadir, hadith n°7607)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلّى الله عليه وسلم : ليس صدقة أعظم أجرًا من ماء
    (رواه البيهقي و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٩٦٠)

    حكم : حسن لغيره

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) : Un homme est venu pour se plaindre de son voisin au Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) qui lui a dit: « Repars et patientes ».
    Il est revenu deux ou trois fois alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Pars et met tes affaires dans la rue » ce qu’il a fait.
    Alors les gens passaient et lui demandaient pourquoi il a fait cela et lui les informait de ce qu’avait fait son voisin.
    Alors ils se mettaient à le maudire: Qu’Allah lui fasse cela et cela et d’autres invoquaient contre lui.
    Son voisin est donc venu à lui et lui a dit: Retourne, tu ne verras plus jamais de moi une chose que tu détestes.
    (Rapporté par Abou Daoud et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2559, Hadith Hasan Sahîh)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : جاء رجل إلى رسول الله صلّى الله عليه وسلم يشكو جاره فقال له : اذهب فاصبر
    فأتاه مرتين أو ثلاثا فقال : اذهب فاطرح متاعك في الطريق
    ففعل فجعل الناس يمرون ويسألونه فيخبرهم خبر جاره فجعلوا يلعنونه : فعل الله به وفعل وبعضهم يدعو عليه
    فجاء إليه جاره فقال : ارجع فإنك لن ترى مني شيئًا تكرهه
    (رواه أبو داود و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٥٥٩)

    حكم : حسن صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il n’y a aucun d’entre vous qui n’a pas deux demeures: une demeure dans le paradis et une demeure dans le feu.
    S’il meurt et rentre dans le feu alors les gens du paradis héritent de sa maison et ceci est la parole d’Allah: -Ceux-ci sont les héritiers- ».
    (Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°4341 et authentifié par Cheikh Albani dans sa Sahih Ibn Majah, Hadith Sahîh)

    (*) Il s’agit du verset 10 de la sourate Al Mouminoun n°23.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ما منكم من أحد إلا له منزلان : منزل في الجنة ومنزل في النار
    فإذا مات فدخل النار ورث أهل الجنة منزله فذلك قول الله : أولئك هم الوارثون
    (رواه ابن ماجه في سننه رقم ٤٣٤١ و صححه الشيخ الألباني في صحيح ابن ماجه)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ne vais-je pas vous informer des meilleurs d’entre vous ? ».
    Ils ont dit: Certes ô Messager d’Allah !
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ceux d’entre vous qui ont la vie la plus longue et ont le meilleur comportement ».
    (Rapporté par Al Bazar et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2651, Hadith Sahîh li Ghayrihi)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : ألا أخبركم بخياركم ؟
    قالوا : بلى يا رسول الله !
    قال النبي صلى الله عليه و سلم : أطولكم أعمارًا وأحسنكم أخلاقًا
    (رواه البزار و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٦٥١)

    حكم : صحيح لغيره

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Quel bon homme est Abou Bakr, quel bon homme est ‘Omar, quel bon homme est Abou ‘Oubeida Ibn Al Jarah, quel bon homme est Ousayd Ibn Houdayr, quel bon homme est Thabit Ibn Qays Ibn Chamas, quel bon homme est Mou’adh Ibn Jabal, quel bon homme est Mou’adh Ibn ‘Amr Ibn Al Jamouh, quel bon homme est Souhayl Ibn Bayda ».
    (Rapporté par Tirmidhi et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°6770, Hadith Sahîh)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : نعم الرجل أبو بكر نعم الرجل عمر نعم الرجل أبو عبيدة بن الجراح نعم الرجل أسيد بن حضير نعم الرجل ثابت ابن قيس بن شماس نعم الرجل معاذ بن جبل نعم الرجل معاذ بن عمرو ابن الجموح نعم الرجل سهيل ابن بيضاء
    (رواه الترمذي و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٦٧٧٠)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui lit dix versets dans la nuit n’est pas inscrit parmi les insouciants ».
    (Rapporté par Al Hakim et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1436, Hadith Sahîh li Ghayrihi)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من قرأ عشر آيات في ليلة لم يكتب من الغافلين
    (رواه الحاكم و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٤٣٦)

    حكم : صحيح لغيره

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes un ange se tient devant une porte parmi les portes du paradis et dit: Celui qui accorde un prêt aujourd’hui sera récompensé demain et un ange à une autre porte dit: Ô Allah ! Donne une compensation à celui qui dépense et accorde la ruine à celui qui ne dépense pas ».
    (Rapporté par Ibn Hibban et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°914, Hadith Sahîh)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلّى الله عليه وسلم : إن ملكًا بباب من أبواب الجنة يقول : من يقرض اليوم يجز غدًا وملك بباب آخر يقول : اللهمّ أعط منفقًا خلفًا وأعط ممسكًا تلفًا
    (رواه ابن حبان و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٩١٤)

    حكم : صحيح

    .

    Selon Abû Hurayrah, qu’Allah l’agrée, le Prophète (ﷺ) a dit :

    « Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

    – Une aumône continue.
    – Une science dont les gens tirent profit.
    – Un enfant pieux qui invoque pour lui. (Pour le Mort)»
    [Ryad As Salihine Hadith n°1383, Rapporté par Muslim]

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال‏:‏ قال رسول الله صلى الله عليه وسلم ‏:‏ ‏ « ‏إذا مات ابن آدم انقطع عمله إلا من ثلاث‏:‏ صدقة جارية ،أو علم ينتفع به، أو ولد صالح يدعو له‏ »‏ ‏(‏‏(‏رواه مسلم‏)‏‏)‏‏.‏
    (رياض الصالحين رقم ۱۳۸۳)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes Chaytan marche avec une seule chaussure ».
    (Rapporté par Tahawi et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°348)

    Ce hadith et d’autres ahadiths montrent que le musulman ne doit pas marcher avec une seule chaussure car ceci est une ressemblance à Chaytan.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إن الشيطان يمشي في النعل الواحدة
    (رواه الطحاوي و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٣٤٨)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes un homme peut prier durant soixante ans sans qu’il ne soit accepté de lui une seule prière, peut-être qu’il complétait l’inclinaison et ne complétait pas la prosternation ou qu’il complétait la prosternation mais ne complétait (*) pas l’inclinaison ».
    (Rapporté par Abou Al Qasim Al Asbahani et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°2535, Hadith « Isnad Hasan Rijalouhou Thiqat »)

    (*) Le sens de compléter est de faire l’acte convenablement et de garder la position sans se précipiter.

    Ce hadith montre qu’il est obligatoire de tenir la position de l’inclinaison et de la prosternation dans la prière et de ne pas se précipiter et que si cela n’est pas fait la prière n’est pas valable.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إن الرجل ليصلّي ستين سنة و ما تقبل له صلاة لعلّه يتم الركوع ولا يتم السجود ويتم السجود ولا يتم الركوع
    (رواه أبو القاسم الأصبهاني و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٥٣٥)

    حكم : إسناده حسن رجاله ثقات

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque l’imam dit (1) : -Sami’a Allahou Liman Hamidah (2)- alors dites : -Allahoumma Rabbana Lakal Hamd- (3) car certes celui dont la parole coïncide avec celle des anges (4) ses péchés précédents lui sont pardonnés ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°796)

    (1) C’est à dire lors de la prière en commun lorsqu’il se relève de l’inclinaison.

    (2) C’est à dire : Allah entend / exauce ceux qui Le louent.

    (3) C’est à dire : Ô Allah, notre Seigneur ! À Toi la louange.

    En arabe:

    اللَّهُمَّ رَبَّنَا لَكَ الحَمْد

    (4) C’est à dire que les anges disent aussi cette invocation.

    Remarque n°1 : La personne qui prie seule, lorsqu’elle se relève de l’inclinaison, dit -Sami’a Allahou Liman Hamidah- et dit ensuite -Rabbana Walakal Hamd-

    L’imam Tahawi (mort en 321 du calendrier hégirien) a dit : « Il est confirmé par consensus des savants que la personne qui prie seule dit -Sami’a Allahou Liman Hamidah- puis dit ensuite -Rabbana Walakal Hamd- ».
    (Charh Ma’ani Al Athar vol 1 p 241)

    Remarque n°2 : La personne qui prie derrière un imam dit uniquement -Rabbana Walakal Hamd- et ne dit pas avant cela -Sami’a Allahou Liman Hamidah-.
    C’est comme ceci que les compagnons du Prophète (qu’Allah les agrée) ont compris cette question.

    D’après Abou Al Ahwas, ‘Abdallah Ibn Mas’oud (qu’Allah l’agrée) a dit : « Lorsque l’imam dit : -Sami’a Allahou Liman Hamidah- alors que ceux qui sont derrière lui disent : -Rabbana Lakal Hamd- ».
    (Rapporté par Ibn Al Mundhir dans Al Awsat n°1419. L’imam Al Haythami a dit dans Majma’ Az Zawaid n°2742 que les hommes de la chaîne de transmission sont dignes de confiance et il a été authentifié par Cheikh Zakaria Al Bakistani dans Ma Saha Min Athar Al Sahaba Fil Fiqh vol 1 p 524)

    D’après Al A’radj, Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) a dit : « Lorsque l’imam lève sa tête de l’inclinaison et dit : -Sami’a Allahou Liman Hamidah- alors dit : -Rabbana Lakal Hamd- ».
    (Rapporté par Ibn Al Mundhir dans Al Awsat n°1422 et authentifié par Cheikh Zakaria Al Bakistani dans Ma Saha Min Athar Al Sahaba Fil Fiqh vol 1 p 525)

    D’après Nafi’ : Lorsque ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée lui et son père) priait derrière un imam et que celui-ci disait -Sami’a Allahou Liman Hamidah- alors il disait : -Allahoumma Rabbana Lakal Hamd- ».
    (Rapporté par Ibn Al Mundhir dans Al Awsat n°1420 et authentifié par Cheikh Zakaria Al Bakistani dans Ma Saha Min Athar Al Sahaba Fil Fiqh vol 1 p 525)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلّى الله عليه وسلّم : إذا قال الإمام سمع الله لمن حمده ، فقولوا اللهم ربنا لك الحمد
    فإنّه من وافق قوله قول الملائكة غفر له ما تقدم من ذنبه
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٧٩٦)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le jeûne n’est pas de s’abstenir de manger et de boire, certes le jeûne est de s’abstenir des futilités et des obscénités ainsi si quelqu’un t’insulte ou agit avec toi avec ignorance alors dit: Certes je jeûne, certes je jeûne ».
    (Rapporté par Al Hakim dans son Moustadrak n°1571 qui a dit qu’il est authentique selon les conditions de Boukhari et Mouslim et Dhahabi l’a approuvé. Il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1082, Hadith Sahîh)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه أن النبي صلى الله عليه وسلم قال: ليس الصيام من الأكل والشرب إنما الصيام من اللغو والرفث فإن سابك أحد أو جهل عليك فقل إني صائم إني صائم
    (رواه ا لحاكم في المستدرك رقم ١٥٧١ و صححه على شرط البخاري و مسلم و وافقه الذهبي و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٥٨٢)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) : Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) était assis avec les gens lorsqu’un homme est venu et a dit: Ô Messager d’Allah ! Qu’est ce que la foi ?
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: «
    La foi est que tu croies en Allah, en Ses anges, en Son Livre, en Sa rencontre, en Ses prophètes et que tu croies en la résurrection ».
    Puis il a dit: Ô Messager d’Allah ! Qu’est ce que l’Islam ?
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « L’Islam est que tu adores Allah et que tu ne lui associes rien, que tu accomplisses la prière, que tu t’acquittes de la zakat obligatoire et que tu jeûnes le Ramadan ».
    Puis il a dit: Qu’est ce que l’ihsan ?
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Que tu adores Allah comme si tu Le voyais et si tu ne Le voies pas certes Lui te voit ».
    Puis il a dit: Ô Messager d’Allah ! Quand aura lieu l’Heure ?
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: Le questionné n’en sait pas plus que le questionneur mais je vais t’informer de ses signes: quand la femme esclave enfantera son maître ceci fait partie de ses signes.
    Quand les gens nus et ne portant pas de souliers dirigeront les gens ceci fait partie de ses signes. Quand les gardiens de bétails rivaliseront dans les constructions, ceci fait partie de ses signes.
    Il y a cinq choses que seul Allah connaît ».
    Puis le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) récita : -Certes la connaissance de l’Heure est auprès d’Allah, c’est Lui qui fait descendre la pluie et sait ce qu’il y a dans les matrices. Aucune âme ne sait ce qu’elle aura demain et aucune âme ne sait sur quelle terre elle va mourir. Certes Allah est savant et très connaisseur- (*).
    Alors l’homme est parti.
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ramenez moi cet homme ».
    Ils sont parti le chercher mais ils n’ont rien vu.
    Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « C’est Jibril qui est venu pour apprendre aux gens leur religion ».
    (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°9)

    (*) Il s’agit verset 34 de la sourate Luqman n°31.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : كان رسول الله صلى الله عليه وسلم يوما بارزا للناس فأتاه رجل فقال : يا رسول الله ! ما الإيمان ؟
    قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : أن تؤمن بالله وملائكته وكتابه ولقائه ورسله وتؤمن بالبعث الآخر
    قال الرجل : يا رسول الله ! ما الإسلام ؟
    قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : الإسلام أن تعبد الله ولا تشرك به شيئا وتقيم الصلاة المكتوبة وتؤدي الزكاة المفروضة وتصوم رمضان
    قال : يا رسول الله ! ما الإحسان ؟
    قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : أن تعبد الله كأنك تراه فإنك إن لا تراه فإنه يراك
    قال : يا رسول الله ! متى الساعة ؟
    قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ما المسؤول عنها بأعلم من السائل
    ولكن سأحدثك عن أشراطها : إذا ولدت الأمة ربها فذاك من أشراطها وإذا كانت العراة الحفاة رؤوس الناس فذاك من أشراطها وإذا تطاول رعاء البهم في البنيان فذاك من أشراطها
    في خمس لا يعلمهن إلا الله . ثم تلا رسول الله صلى الله عليه وسلم : إن الله عنده علم الساعة وينزل الغيث ويعلم ما في الأرحام وما تدري نفس ماذا تكسب غدا وما تدري نفس بأي أرض تموت إن الله عليم خبير
    ثم أدبر الرجل فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ردوا علي الرجل
    فأخذوا ليردوه فلم يروا شيئا
    فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم : هذا جبريل جاء ليعلم الناس دينهم
    (رواه مسلم في صحيحه رقم ٩)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) : Un homme a dit: Ô Messager d’Allah! Certes une telle est mentionnée pour ses nombreuses prières, ses nombreuses aumônes et le fait qu’elle jeûne beaucoup sauf qu’elle cause du tort à ses voisins par sa langue.
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Elle est dans le feu ».
    L’homme a dit: Ô Messager d’Allah! Certes une telle est mentionnée par son peu de jeûne, d’aumônes et de prières et par le fait qu’elle donne en aumône des morceaux de fromage de lait caillé mais elle ne cause pas de tort à ses voisins avec sa langue.
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Elle est dans le paradis ».
    (Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2560, Hadith Sahîh)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : قال رجل : يا رسول الله ! إن فلانة يُذكرمن كثرة صلاتها وصدقتها وصيامها غير أنها تؤذي جيرانها بلسانها
    قال النبي صلى الله عليه و سلم : هي في النار
    قال : يا رسول الله ! فإن فلانة يذكر من قلة صيامها وصدقتها وصلاتها وأنها تتصدق بالأثوار من الأقط ولا تؤذي جيرانها بلسانها
    قال النبي صلى الله عليه و سلم : هي في الجنة
    (رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٥٦٠)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah les agrée), ‘Amr Ibn Ouqaych (qu’Allah l’agrée) avait de l’usure de la jahiliya (*) et détesta rentrer dans l’Islam avant de le prendre. Il est venu le jour de Ouhoud et a dit: Où sont les fils de mon oncle?
    Ils ont dit: À Ouhoud.
    Il a dit: Où est untel?
    Ils ont dit: À Ouhoud.
    Il a dit: Où est untel?
    Ils ont dit: À Ouhoud.
    Alors il a mit son armure et prit ses armes, a monté son cheval et est parti dans leur direction.
    Quand les musulmans l’ont vu ils ont dit: Écarte toi de nous ô ‘Amr.
    Il a dit: Certes je suis maintenant croyant.
    Alors il a combattu jusqu’à être blessé. Il a été porté blessé vers sa famille.
    Sa’d Ibn Mou’adh (qu’Allah l’agrée) est venu à lui et a dit à sa soeur: Demande lui s’il a fait cela par fierté pour son peuple, ou par énervement pour eux ou par énervement pour Allah?
    Il a dit: Plutôt par énervement pour Allah et son Messager (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).
    Alors il est mort et rentra dans le paradis sans avoir prié une seule prière pour Allah.
    (Rapporté par Abou Daoud dans ses Sunan n°2537 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Abi Daoud, Hadith Hasan)

    Dans une version plus longue de cette histoire, c’est le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) qui a dit: « Il est certes parmi les gens du paradis ».
    (Rapportée par l’imam Ahmed dans son Mousnad n°23634 et cette version a été authentifiée par l’imam Ibn Hajar dans Al Isaba vol 7 p 341 biographie n°5811 et par Cheikh Shouayb Arnout dans sa correction du Mousnad)

    (*) C’est à dire la période avant l’Islam.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : أن عمرو بن أقيش كان له ربًا في الجاهلية فكره أن يسلم حتى يأخذه . فجاء يوم أحد فقال : أين بنو عمي ؟
    قالوا : بأحد
    قال : أين فلان ؟
    قالوا : بأحد
    قال : فأين فلان ؟
    قالوا : بأحد
    فلبس لأمته وركب فرسه ثم توجه قبلهم فلما رآه المسلمون قالوا : إليك عنا يا عمرو
    قال : إني قد آمنت
    فقاتل حتى جرح فحمل إلى أهله جريحًا فجاءه سعد بن معاذ رضي الله عنه فقال لأخته : سليه حمية لقومك أو غضبًا لهم أم غضبًا لله ؟
    فقال : بل غضبًا لله ولرسوله . فمات فدخل الجنة وما صلى لله صلاة
    (رواه أبو داود في سننه رقم ٢٥٣٧ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح أبي داود)

    حكم : حسن

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Si ce n’était les Fils d’Israel, aucune nourriture n’aurait périmé et aucune viande n’aurait pourrie (1) et si ce n’était Hawwa, une femme n’aurait jamais trompé son mari (2) ».
    (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1470)

    (1) C’est à dire que lorsqu’Allah leur a donné les mannes et des cailles comme ceci est mentionné dans le Coran, Il leur a interdit d’en garder comme provision mais ils ont désobéi et en ont gardé en provisions.
    Alors ces nourritures ont pourris et ceci se poursuit depuis ce moment.
    (Charh Sahih Mouslim de l’imam Nawawi)

    (2) Hawwa est la femme d’Adam, sa tromperie envers son mari n’est pas à comprendre par le fait qu’elle a commis une turpitude avec un autre homme que son mari mais par le fait que c’est elle qui a poussé Adam a goûter du fruit défendu ce qui les a fait sortir du paradis.
    (Voir Minnatoul Moun’im Charh Sahih Mouslim vol 2 p 428)

    En effet l’imam Ibn Jarir Tabari a rapporté dans son Tefsir vol 23 p 112 d’après Al Dahak que le compagnon ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée) a dit: « Aucune femme de prophète n’a jamais commis la fornication ».

    عن الضحاك قال عبدالله بن عباس رضي الله عنهما : ما بغت امرأة نبي قط
    (رواه ابن جرير الطبري في تفسيره ج ٢٣ ص ١١٢)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لولا بنو إسرائيل لم يخبث الطعام ولم يخنز اللحم ولولا حواء لم تخن أنثى زوجها الدهر
    (رواه مسلم في صحيحه رقم ١٤٧٠ و اللفظ لمسلم)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Si ce n’était les Fils d’Israel, aucune nourriture n’aurait périmé et aucune viande n’aurait pourrie (1) et si ce n’était Hawwa, une femme n’aurait jamais trompé son mari (2) ».
    (Rapporté par Al Boukhari dans son Sahih n°3399)

    (1) C’est à dire que lorsqu’Allah leur a donné les mannes et des cailles comme ceci est mentionné dans le Coran, Il leur a interdit d’en garder comme provision mais ils ont désobéi et en ont gardé en provisions.
    Alors ces nourritures ont pourris et ceci se poursuit depuis ce moment.
    (Charh Sahih Mouslim de l’imam Nawawi)

    (2) Hawwa est la femme d’Adam, sa tromperie envers son mari n’est pas à comprendre par le fait qu’elle a commis une turpitude avec un autre homme que son mari mais par le fait que c’est elle qui a poussé Adam a goûter du fruit défendu ce qui les a fait sortir du paradis.
    (Voir Minnatoul Moun’im Charh Sahih Mouslim vol 2 p 428)

    En effet l’imam Ibn Jarir Tabari a rapporté dans son Tefsir vol 23 p 112 d’après Al Dahak que le compagnon ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée) a dit: « Aucune femme de prophète n’a jamais commis la fornication ».

    عن الضحاك قال عبدالله بن عباس رضي الله عنهما : ما بغت امرأة نبي قط
    (رواه ابن جرير الطبري في تفسيره ج ٢٣ ص ١١٢)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : لولا بنو إسرائيل لم يخبث الطعام ولم يخنز اللحم ولولا حواء لم تخن أنثى زوجها
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٣٣٩٩)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « La place que prendrait le fouet de l’un d’entre vous dans le paradis est meilleure que la vie d’ici-bas et tout ce qui s’y trouve et encore une fois autant que cela.
    La place que prendrait l’arc de l’un d’entre vous dans le paradis est meilleure que la vie d’ici-bas et tout ce qui s’y trouve et encore une fois autant que cela.
    Et certes le nasif d’une femme du paradis est meilleur que la vie d’ici-bas et tout ce qui s’y trouve et encore une fois autant que cela ».
    (Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3767, Hadith Hasan Sahîh)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : قيد سوط أحدكم في الجنة خير من الدنيا ومثلها معها ولقاب قوس أحدكم من الجنة خير من الدنيا ومثلها معها ولنصيف امرأة من الجنة خير من الدنيا ومثلها معها
    (رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٧٦٧)

    حكم : حسن صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Si l’un d’entre vous entend le adhan alors que le récipient est dans sa main, qu’il ne le pose pas jusqu’à ce qu’il ai terminé de manger ce dont il a besoin ».
    (Rapporté par Abou Daoud et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°1394, Hadith Hasan)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إذا سمع أحدكم النداء و الإناء على يده فلا يضعه حتى يقضي حاجته منه
    (رواه أبو داود و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٣٩٤)

    حكم : حسن
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Lorsque l’un d’entre vous prie pour les gens (*) qu’il allège la prière car il y a parmi les gens le faible, le malade et le vieux. Par contre si l’un d’entre vous prie seul qu’il allonge la prière autant qu’il veux ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°703)

    (*) C’est à dire en tant qu’imam.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : إذا صلى أحدكم للناس فليخفف فإنه منهم الضعيف والسقيم والكبير وإذا صلى أحدكم لنفسه فليطول ما شاء
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٧٠٣)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a vu un homme qui buvait debout, il lui a dit: « Vomis! ».
    L’homme lui a dit: Pourquoi ?
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) lui a dit: « Te plairais t-il qu’un chat boive avec toi? ».
    L’homme a dit: Non.
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « A certes bu avec toi celui qui est plus mauvais que lui: le Chaytan! ».
    (Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha vol 1 p 337, Hadith Sahîh)

    Ce hadith montre soit le caractère interdit soit le caractère très détestable de boire debout, les savants divergent sur cette question. Quoi qu’il en soit le mieux sera d’éviter de boire en position debout.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه رأى رجلاً يشرب قائما فقال له : قه
    قال الرجل : لمه ؟
    قال النبي صلى الله عليه وسلم : أيسرك أن يشرب معك الهر ؟
    قال الرجل : لا
    قال النبي صلى الله عليه وسلم : فإنه قد شرب معك من هو شر منه : الشيطان
    (رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة ج ١ ص ٣٣٧)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Chacun des enfants de Adam est touché par le Chaytan le jour où sa mère le met au monde sauf Maryam et son fils (*) ».
    (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2366)

    (*) C’est à dire qu’Allah les a préservé de cela par la bénédiction de l’invocation de la femme de ‘Imran, qui était donc la mère de Maryam, lorsqu’elle a dit : -Et certes je la place ainsi que sa descendance sous Ta protection contre Chaytan le lapidé- [Sourate Ali ‘Imran n°3 verset 36].
    (Minnatoul Moun’im Charh Sahih Mouslim vol 4 p 62)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : كل بني آدم يمسه الشيطان يوم ولدته أمه إلاّ مريم و ابنها
    (رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٣٦٦)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ibrahim (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a émigré avec Sara (1) et il rentra dans un village dans lequel il y avait un tyran parmi les tyrans.
    Il a été dit : Ibrahim (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est rentré avec l’une des plus belles femmes.
    Le tyran envoya quelqu’un lui demander : Ô Ibrahim ! Qui est cette femme avec toi ? (2)
    Ibrahim (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : C’est ma soeur. (3)
    Puis il est retourné vers elle a dit : Ne me dément pas dans ce que j’ai dit, je leur ai dit que tu es ma soeur. Par Allah ! Il n’y a pas sur terre de croyant autre que moi et toi (4) ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°2217)

    (1) C’est à dire son épouse
    (2) Le tyran a demandé ceci car il voulait prendre cette belle femme comme épouse
    (3) Ibrahim (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a donné cette réponse pour se préserver lui et son épouse du mal de ce tyran.
    En effet lorsque celui-ci voulait se marier avec une femme qui était déjà mariée, il ne s’approchait pas d’elle avant d’avoir tué son époux.
    (4) C’est à dire qu’Ibrahim (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit que son épouse était sa soeur dans le sens où elle est sa soeur de religion mais celui qui lui a posé la question a compris de sa réponse qu’elle était sa soeur de sang.

    (Voir Fath Al Bari, hadith n°3179)

    Ibrahim a Les subtilités dans les propos

    Le sens voulu par les subtilités ici est le fait d’utiliser des propos qui ont un sens caché et un sens apparent.
    La personne qui prononce ces propos a comme intention le sens caché mais montre en apparence qu’il veut le sens apparent.
    (Awn Al M’aboud Bi Charh Sounan Abi Daoud)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : هاجرَ إبراهيمُ صلى الله عليه و سلم بسارةَ فدخل بها قريةً فيها جبارٌ من الجبابرةِ
    فقيل : دخل إبراهيمُ بامرأةٍ هي من أحسنِ النساءِ فأرسل إليه : أن يا إبراهيمُ من هذه التي معك ؟
    قال : أختي
    ثم رجع إليها فقال : لا تُكذِّبي حديثي فإني أخبرتُهم أنك أختي واللهِ إن على الأرضِ مؤمنٌ غيري وغيرُك
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٢٢١٧)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) : Lorsque le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) invoquait pour une personne qui se mariait il disait: « Qu’Allah te bénisse, qu’il mette la bénédiction sur toi et qu’il vous rassemble tous les deux dans le bien (*) ».
    (Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1091 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Tirmidhi, Hadith Sahîh)

    (*) En phonétique: Baraka Allahou Laka Wa Baraka ‘Alayka Wa Jama’a Baynakouma Fi Kheyr

    En arabe:

    بَارَكَ اللهُ لَكَ وَ بَارَكَ عَلَيكَ وَ جَمَعَ بَينَكُمَا فِي خَير
    عن أبي هريرة رضي الله عنه أنَّ النَّبيَّ صلَّى اللَّهُ عليْهِ وسلَّمَ كانَ إذا رفَّأَ الإنسانَ إذا تزوَّجَ قالَ : بارَكَ اللَّهُ لَكَ وبارَكَ عليْكَ وجمعَ بينَكُما في الخيرِ
    (رواه الترمذي في سننه رقم ١٠٩١ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), Jibril est venu un jour au Prophète (ﷺ) et lui dit: « Ô Messager d’Allah, voici Khadidja qui vient à toi portant un récipient contenant un condiment, de la nourriture ou de l’eau. Quand elle arrivera, transmets lui le salam de son Seigneur ainsi que le mien et annonce lui la bonne nouvelle d’un palais de perles au paradis exempt de tout bruit et de toute fatigue ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°3820)

    Et rapporté aussi par Mouslim dans son Sahih n°2432

    ن أبي هريرة رضي الله عنه أتى جبريل النبي صلى الله عليه وسلم فقال : يا رسول الله ، هذه خديجة قد أتت ، معها إناء فيه إدام أو طعام أو شراب ، فإذا هي أتتك فاقرأ عليها السلام من ربها ومني ، وبشرها ببيت في الجنة من قصب لا صخب فيه ولا نصب
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٣٨٢٠)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Empressez vous vers les bonnes oeuvres avant six choses (1): le dajjal (2), la fumée (3), la bête de la terre (4), le lever du soleil de son coucher, une épreuve générale concernant tout le monde et une épreuve spécifique à l’un d’entre vous (5) ».
    (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2947)

    (1) C’est à dire empressez vous de faire des bonnes actions avant que n’apparaissent un de ces six signes de la fin des temps car lorsqu’ils vont apparaître soit les oeuvres ne serviront à rien soit ces choses vont vous empêcher de pratiquer les bonnes actions.

    (2) Le dajjal est un imposteur qui va apparaître à la fin des temps et qui va égarer beaucoup de gens.
    Il va mentir aux gens et prétendre être un prophète puis va prétendre qu’il est le Seigneur.
    Il y a de nombreux ahadiths authentiques le concernant.

    (3) Voir la sourate Doukhan n°44 versets 10 et 11.

    (4) Voir la sourate Al Naml n°27 verset 82.

    (5) C’est à dire la mort

    (Voir Minnatoul Moun’im Charh Sahih Mouslim vol 4 p 386)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : بادروا بالأعمال ستًا : الدجال و الدخان و دابة الأرض و طلوع الشمس من مغربها و أمر العامة و خويصة أحدكم
    (رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٩٤٧)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « La meilleure aumône est celle qui laisse de la richesse (*), la main la plus haute est meilleure que la main la plus basse et commence par ceux qui sont sous ta responsabilité ».
    (Rapporté par Ibn Khouzeima et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°881, Hadith Sahîh)

    (*) C’est à dire l’aumône qui, une fois qu’elle a été donnée, laisse à la personne qui l’a donné ce qui lui suffit à elle et à sa famille comme dans le verset 219 de la sourate Al Baqara n°2 : -Et ils t’interrogent : Que doivent-ils dépenser ? Dis : L’excédent de vos bien-.
    (Fayd Al Qadir, hadith n°4022)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : خير الصدقة ما أبقت غنى واليد العليا خير من اليد السفلى وابدأ بمن تعول

    حكم : صحيح

    (رواه ابن خزيمة و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٨٨١)

    .

    Selon Abou Hourayra (رضيالله عنه) , le Prophète (ﷺ) a dit : « Il n’y a que trois nouveaux-nés qui ont parlé au berceau : Jésus-fils-de-Marie et celui [associé à] Jurayj. Ce Jurayj était un ascète qui s’était construit une tour. Alors qu’il était dans sa tour arriva sa mère juste au moment où il était en prière. Elle dit : « O Jurayj! » « Il dit : « O mon Seigneur! Dois-je répondre à ma mère ou poursuivre ma prière ? » et il continua sa prière. Sa mère s’en alla. Le lendemain elle revint le voir alors qu’il priait. Elle dit : « O Jurayj! » « Il dit : « O mon Seigneur! Dois-je répondre à ma mère ou poursuivre ma prière ? » et il continua sa prière. Le troisième jour il y eut la même scène et elle dit : « Seigneur Allah! Ne le fais pas mourir avant qu’il ait regardé le visage des prostituées » Les Enfants d’Israël parlèrent un jour de Jurayj et de son adoration pour Allah. Or il y avait parmi eux une prostituée connue pour sa beauté. Elle leur proposa : « Si vous voulez, je vais certainement le soumettre à la tentation (le séduire) ». Elle vint à sa rencontre mais il ne se tourna même pas vers elle. Elle alla trouver un berger qui habitait dans la tour de l’ascète. Elle se donna à lui et elle tomba enceinte. Quand elle mit au monde son enfant elle dit : « C’est celui de Jurayj ». Les gens vinrent à lui, le firent descendre de sa tour qu’ils détruisirent, et se mirent à le battre. Il leur dit : « Que me voulez-vous donc ? » Ils dirent : « Tu as commis un adultère avec cette prostituée et elle a eu de toi cet enfant ». Il dit : « Où est-il donc ? » Ils le lui apportèrent. Il leur dit : « Laissez-moi d’abord faire ma prière ». Il pria et, lorsqu’il eut terminé, il s’approcha du nouveau-né qu’il tapota sur le ventre puis il lui dit : « Enfant! Qui est ton père ? » Il dit : « Untel le berger ». Les gens se mirent à embrasser Jurayj et à passer leurs mains sur son corps. Ils lui dirent : « Veux-tu que nous te reconstruisions ta tour avec de l’or ? » Il dit : « Non, mais refaites-la en terre comme elle était » et ils le firent. Le troisième nouveau-né à avoir parlé au berceau était en train de téter le sein de sa mère. Voilà que passa un cavalier à la fière allure et monté sur un beau cheval. Sa mère dit : « Seigneur Allah! Faites que mon fils soit comme lui ! » L’enfant quitta le sein et se retourna vers le cavalier. Il le regarda et dit : « Seigneur Allâh! Ne faites pas que je sois comme lui ! » Il retourna ensuite au sein et se remit à téter (c’est comme si je voyais encore le Messager de Allah (ﷺ) tétant son propre doigt pour imiter l’enfant). Puis il dit : « Ils passèrent devant une jeune fille que les gens battaient en lui disant : « Tu as forniqué, tu as volé » et elle se contentait de leur dire : « Allah me suffit pour ma défense et quel bon défenseur! » Sa mère dit : « Seigneur Allâh! Faites que mon fils ne soit pas comme elle! » L’enfant s’arrêta de téter, regarda la jeune fille et dit : « Seigneur Allah! Faites que je sois comme elle! » C’est alors qu’il y eut entre lui et sa mère cette discussion. Sa mère lui dit : « Il est passé un homme à la belle apparence et j’ai dit : « Seigneur Allâh! Faites que mon fils soit comme lui! et tu as dit : « Seigneur Allâh! Ne faites pas que je sois comme lui! ». Puis des gens passèrent avec cette jeune fille qu’ils frappaient en lui disant : « Tu as forniqué, tu as volé ». J’ai dit alors : « Seigneur Allâh! Ne faites pas que mon fils soit comme celle-ci! » et tu as dit : « Seigneur Allâh! Faites que je sois comme elle ! ». Il dit : « Cet homme était un tyran et c’est pourquoi j’ai dit : « Seigneur Allâh! Ne faites pas que je sois comme lui! » Quant à cette jeune fille, ils lui disent : « Tu as forniqué » sans qu’elle n’ait jamais forniqué et : « Tu as volé » sans qu’elle n’ait jamais volé. C’est pourquoi j’ai dit : « Seigneur Allâh! Faites que je sois comme elle! »
    (Ryad As Salihine Hadith n°259, Rapporté par Al Boukhari et Mouslim)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه عن النبي صلى الله عليه وسلم قال‏:‏ “ لم يتكلم في المهد إلا ثلاثة‏:‏ عيسى ابن مريم، وصاحب جريج، وكان جريج رجلا عابدًا، فاتخذ صومعة فكان فيها، فأتته أمه وهو يصلي فقالت‏:‏ يا جريج، فأتته أمه وهو يصلي فقالت‏:‏ يا جريج، فقال‏:‏ يا رب أمي وصلاتي فأقبل على صلاته فانصرفت‏.‏ فلما كان من الغد أتته وهو يصلي، فقالت‏:‏ يا جريج، فقال‏:‏ أي رب أمي وصلاتي، فأقبل على صلاته، فقالت‏:‏ اللهم لاتمته حتى ينظر إلى وجوه المومسات‏.‏ فتذاكر بنو إسرائيل جريجًا وعبادته، وكانت امرأة بغي يتمثل بحسنها، فقالت‏:‏ إن شئتم لأفتننه، فتعرضت له، فلم يلتفت إليها، فأتت راعيًا كان يأوي إلى صومعته، فأمكنته من نفسها فوقع عليها‏.‏ فحملت، وجعلوا يضربونه، فقال‏:‏ ما شأنكم‏؟‏ قالوا‏:‏ زنيت بهذه البغي فولدت منك‏.‏ قال‏:‏ أين الصبي‏؟‏ فجاءوا به فقال‏:‏ دعوني حتى أصلي، فصلى، فلما انصرف أتى الصبي فطعن في بطنه وقال‏:‏ ياغلام من أبوك‏؟‏ قال‏:‏ فلان الراعي، فأقبلوا على جريج يقبلونه ويتمسحون به وقالوا‏:‏ نبني لك صومعتك من ذهب، قال‏:‏ لا، أعيدوها من طين كما كانت، ففعلوا‏.‏ وبينا صبي يرضع من أمه، فمر رجل راكب على دابة فارهة وشارة حسنة، فقالت‏:‏ “ اللهم اجعل ابني مثل هذا، فترك الثدي وأقبل إليه فنظر إليه فقال‏:‏ اللهم لا تجعلني مثله، ثم أقبل على ثديه فجعل يرتضع‏ »‏ فكأني أنظر إلى رسول الله صلى الله عليه وسلم وهو يحكي ارتضاعه بأصبعه السبابة في فيه، فجعل يمصها، قال‏:‏ ‏ »‏ومروا بجارية وهم يضربونها، ويقولون‏:‏ زنيت سرقت، وهي تقول‏:‏ حسبي الله ونعم الوكيل‏.‏ فقالت أمه‏:‏ اللهم لا تجعل ابني مثلها، فترك الرضاع ونظر إليها فقال‏:‏ اللهم اجعلني مثلها، فهناك تراجعا الحديث فقالت‏:‏ مر رجل حسن الهيئة فقلت‏:‏ اللهم اجعل ابني مثله فقلت‏:‏ اللهم لا تجعلني مثله، ومروا بهذه الأمة وهم يضربونها ويقولون‏:‏ زنيت سرقت، فقلت‏:‏ اللهم لا تجعل ابني مثلها فقلت‏:‏ اللهم اجعلني مثلها‏؟‏‏!‏ قال‏:‏ إن ذلك الرجل كان جبارًا فقلت‏:‏ اللهم لا تجعلني مثله، وإن هذه يقولون لها زنيت، ولم تزن وسرقت، ولم تسرق، فقلت‏:‏ اللهم اجعلني مثلها‏ »‏ ‏(‏‏(‏متفق عليه‏)‏‏)‏‏.‏
    (رياض الصالحين رقم ۲۵۹)
    .

    D’après Abou Houreira (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit: « Le sol est un moyen de purification pour le musulman, même s’il ne trouve pas d’eau pendant dix ans. Et s’il trouve de l’eau, qu’il craigne Allah et en verse sur sa peau, et ceci est préférable ».
    (Rapporté par Abou Daoud et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°3861, Hadith Sahîh)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : الصعيد وضوء المسلم وإن لم يجد الماء عشر سنين فإذا وجد الماء فليتق الله وليمسه بشرته فإن ذلك خير
    (رواه أبو داود و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ۳۸۶۱)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui a qui il plaît qu’Allah l’exauce dans les moments de difficultés qu’il multiplie les invocations dans les moments d’aisance ».
    (Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°3382 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من سره أن يستجيب الله له عند الشدائد فليكثر من الدعاء في الرخاء
    (رواه الترمذي في سننه رقم ٣٣٨٢ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

    حكم : حسن

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes l’aide vient de la part d’Allah en fonction de la dépense (*) et certes la patience vient de la part d’Allah en fonction de l’épreuve ».
    (Rapporté par Al Bazzar et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1961, Hadith Hasan Li Ghayrihi)

    (*) C’est à dire les dépenses qu’une personne doit faire pour ceux qu’elle a sous sa responsabilité.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه وسلم : إن المعونة تأتي من الله على قدر المؤونة وإن الصبر يأتي من الله على قدر البلاء
    (رواه البزار و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٩٦١)

    حكم :حسن لغيره

    .

    D’après Abou Houreira (عليه سلام), Le Messager d’Allah (ﷺ) a dit: « Le prophète David était mû par une grande jalousie. Ainsi, lorsqu’il sortait de son palais, toutes les portes étaient fermées et personne ne pouvait entrer chez sa famille jusqu’à ce qu’il revienne. Il sortit donc un jour et ferma les portes de son palais. Son épouse regarda depuis son balcon et vit un homme debout au milieu de la cour. Elle dit à celles qui étaient avec elle à la maison : “Par où cet homme est-il entré alors que la maison est fermée ? Par Allah, David va nous confondre !” A son retour, David trouva l’homme toujours debout au milieu de sa cours. Il lui dit ; “ Qui es-tu et que fais-tu là ?” L’homme lui répondit : “je suis celui qui n’a pas peur des rois et à qui rien n’échappe”. David lui dit : “Par Allah, tu es l’Ange de la mort ! Bienvenue au commandement d’Allah ”. Ensuite, il resta là où il était, se livrant à l’Ange de la mort qui prit son âme jusqu’à ce que le soleil se lève. Salomon ordonna alors aux oiseaux de couvrir le corps de David. Ils le couvrirent jusqu’à ce que la terre devienne obscure pour eux. Salomon leur dit ensuite : “Agrippez-vous, aile par aile !” Abû Hurayra a dit : “Le Messager d’Allah s’est mis à nous montrer comment les oiseaux ont fait, en agrippant ses mains l’une à l’autre. Ce sont les aigles qui l’ont couvert le plus ce jour là. ».
    (Rapporté par Ahmad dans son « Mousnad » n°9432 et authentifié par Ibn Kathir dans Al-bidaya wa an-nihaya, Hadith Isnad Jayyid)

    __________________________________
    Cité par El Haïthami dans El Madjma (8/209)
    Et il a dit (رجاله رجال الصحيح‏) Les hommes de la chaînes de transmission est authentique.

    Citée par Ibn Kathir et Authentifié par Ibn Kathir dans Al Bidaya wa Al Nihaya (2/16) (البداية والنهاية)
    La Chaîne de transmission est correct (إسناده جيد قوي رجاله ثقات)

    ٩٤٣٢ عن أبي هريرة، أن رسول الله صلى الله عليه وسلم قال: «كان داود النبي فيه غيرة شديدة، وكان إذا خرج أغلقت الأبواب فلم يدخل على أهله أحد حتى يرجع» ، قال:  » فخرج ذات يوم، وأغلقت الدار، فأقبلت امرأته تطلع إلى الدار، فإذا رجل قائم وسط الدار، فقالت لمن في البيت: من أين دخل هذا الرجل الدار، والدار مغلقة، والله لتفتضحن بداود، فجاء داود فإذا الرجل قائم وسط الدار، فقال له داود: من أنت؟ قال: أنا الذي لا أهاب الملوك، ولا يمتنع مني الحجاب، فقال داود: أنت والله إذن ملك الموت، مرحبا بأمر الله، فرمل داود مكانه حيث قبضت روحه حتى فرغ من شأنه، وطلعت عليه الشمس، فقال سليمان للطير: أظلي على داود، فأظلت عليه الطير حتى أظلمت عليهم الأرض، فقال لها سليمان: اقبضي جناحا جناحا  » [ص: ٢٥٥] ، قال أبو هريرة: يرينا رسول الله صلى الله عليه وسلم كيف فعلت الطير، وقبض رسول الله صلى الله عليه وسلم، يده، وغلبت عليه يومئذ المصرحية « 
    (رواه أحمد فى  » المسند  » رقم ٩٤٣٢ و في البداية والنهاية)

    حكم :إسناده جيد قوي رجاله ثقات

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Le lecteur du Coran viendra le jour du jugement et le Coran dira: Ô Seigneur ! Donne lui une parure!
    Alors il lui sera mis la couronne de la noblesse.
    Puis il dira: Ô Seigneur ! Rajoute lui !
    Alors il lui sera mis la parure de la noblesse.
    Puis il dira: Ô Seigneur ! Soit satisfait de lui!
    Alors Il sera satisfait de lui.
    Il lui sera dit: Récite et monte.
    Et il lui sera rajouté à chaque verset une bonne action ».
    (Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2915 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans Sahîh Tirmidhi, Hadith Hasan)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : يجيء صاحب القرآن يوم القيامة فيقول
    القرآن : يا رب ! حله
    فيُلبس تاج الكرامة ثم يقول : يا رب ! زده
    فيُلبس حلة الكرامة ثم يقول : يا رب ! ارض عنه
    فيرضى عنه فيقال له : اقرأ وارق ويزداد بكل آية حسنة
    (رواه الترمذي في سننه رقم ٢٩١٥ و صححه و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترمذي)

    حكم :حسن

    .

    D’ après Abu Hurayra, Le Prophète (ﷺ) a dit:
    « Le Coran a été rendu léger à Daoud (*), il ordonnait que l’on selle sa monture et terminait le Coran avant qu’elle ne soit montée et il ne mangeait que du travail de sa main ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°3417)

    (*) Il s’agit du prophète d’Allah Daoud (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).
    Le nom du livre qu’Allah lui a révélé est Az Zabour (sourate Al Isra n°17 verset 55).
    Ici le terme -Coran- est utilisé car à la base c’est un terme qui désigne chaque livre qu’Allah a révélé à l’un de ses Prophètes.
    (Charh Al ‘Aqida Tahawiya de Cheikh Saleh Al Cheikh vol 1 p 173)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلّى عليه و سلّم : خُفِّف على داود القرآن فكان يأمر بدوابه فتسرج فيقرأ القرآن قبل أن تسرج دوابه ولا يأكل إلا من عمل يده
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ۳۴۱۷)
    .

    D’après Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager d’Allah (ﷺ) a dit : « L’un des anciens Prophètes (عليه السلام) entreprit une campagne militaire. Il dit à son peuple : « Que s’abstiennent de me suivre celui qui vient d’épouser une femme et qui n’a pas encore eu avec elle les rapports qu’il désirait. Celui qui a construit une maison et n’en a pas encore posé la toiture. Celui qui a acheté des bêtes enceintes et qui attend la venue de leurs petits ». Quand il fut proche de la cité qu’il voulait assaillir ce fut l’heure de la prière de l’après-midi (‘Asr) ou un peu avant. (Il ne lui restait donc peu de temps pour mener sa bataille avant la prière du Maghreb). Il dit au soleil : « Tu es sous les ordres (d’Allah) comme je le suis moi-même. Seigneur Allah, arrête pour nous sa course ! » et le soleil s’arrêta jusqu’à ce qu’Allah lui donnât victoire. Il fit un tas de butin et le Feu du ciel vint pour le dévorer (en signe d’agrément d’Allah) mais n’en fit rien (Allah refusait cette offrande).
    Il dit : « L’un de vous a dérobé quelque chose de ce butin. Qu’un homme de chaque tribu s’avance pour me faire acte d’allégeance ! ». Quand la main de l’un d’eux toucha celle du Prophète, ce dernier lui dit : « Le voleur est dans ta tribu ». Ils apportèrent alors une tête d’or, comme la tête d’une vache. Il la plaça sur le reste du butin et le feu vint cette fois le dévorer. Il faut vous dire en effet que les butins de guerre n’ont jamais été permis à aucune nation avant nous (les Musulmans).
    Puis Allah nous les rendit licites en voyant notre faiblesse et notre pauvreté ».
    (Ryad As Salihine Hadith n°58, Rapporté par Al Boukhari et Mouslim).
    عن أبي هريرة ، رضي الله عنه ، قال‏:‏ قال رسول الله صلى الله عليه وسلم ‏:‏ ‏ « ‏غزا نبي من الأنبياء صلوات الله وسلامه عليهم فقال لقومه‏:‏ لا يتبعني رجل ملك بضع امرأة‏.‏ وهو يريد أن يبني بها ولما يبن بها، ولا أحد بنى بيوتا لم يرفع سقوفها، ولا أحد اشترى غنما أو خلفات وهو ينتظر أولادها‏.‏ فغزا فدنا من القرية صلاة العصر أو قريباً من ذلك، فقال للشمس‏:‏ إنك مأمورة وأنا مأمور، اللهم احبسها علينا، فحبست حتى فتح الله عليه، فجمع الغنائم، فجائت -يعني النار- لتأكلها فلم تطعمها، فقال ‏:‏ إن فيكم غلولاً، فليبايعني من كل قبيلةٍ رجل، فلزقت يد رجل بيده فقال‏:‏ فيكم الغلول، فلتبايعني قبيلتك، فلزقت يد رجلين أو ثلاثة بيده فقال‏:‏ فيكم الغلول‏:‏ فجاؤوا برأس مثل رأس بقرة من الذهب، فوضعها فجاءت النار فأكلتها، فلم تحل الغنائم لأحد قبلنا، ثم أحل الله لنا الغنائم لما رأى ضعفنا وعجزنا فأحلها لنا‏ »‏ ‏(‏‏(‏متفق عليه‏)‏‏)‏ ‏.‏
    (رياض الصالحين رقم ۵۸)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Les gens vont suer le jour de la résurrection au point où leur sueur va couler sur la terre d’une distance de 70 coudées et elle va les submerger au point où elle va atteindre leurs oreilles ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6532)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : يعرق الناس يوم القيامة حتى يذهب عرقهم في الأرض سبعين ذراعًا ويلجمهم حتى يبلغ آذانهم
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٥٣٢)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes la première chose sur laquelle le serviteur musulman sera jugé le jour de la résurrection est la prière obligatoire, est-elle complète ?
    Sinon il sera dit: Regardez s’il a fait des prières surérogatoires. S’il a fait des prières surérogatoires alors sa prière obligatoire sera complétée par ses prières surérogatoires. Puis il sera fait ainsi pour les autres actes obligatoires (*) ».
    (Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°1425 et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Ibn Maja, Hadith Sahîh)

    (*) C’est à dire que s’il n’a pas donné la zakat complètement, il sera regardé s’il a fait des aumônes surérogatoires qui viendront compléter le manque dans la zakat et ainsi de suite pour le jeûne, le hajj…

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : إن أوّل ما يحاسب به العبد المسلم يوم القيامة الصلاة المكتوبة فإن أتمها وإلا قيل : انظروا هل له من تطوع
    فإن كان له تطوع أكملت الفريضة من تطوعه ثم يفعل بسائر الأعمال المفروضة مثل ذلك
    (رواه ابن ماجه في سننه رقم ١٤٢٥ و صححه الشيخ الألباني في صححه ابن ماجه)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira, Le Prophète (ﷺ) a dit, « Celui à qui Allah veut du bien il l’éprouve (*) »
    (Rapporté Par Al Boukhari dans son Sahih n°5645)

    (*) Ceci afin que l’épreuve soit pour lui une expiation de ses péchés.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : من يرد الله به خيرا يصب منه
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ۵۶۴۵)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Mentionnez beaucoup celle qui coupe les plaisirs (*), car personne ne se rappelle d’elle dans une situation de gêne sans qu’elle ne lui donne de l’aisance et personne ne la mentionne dans une situation d’aisance sans qu’elle ne lui donne de la gêne ».
    (Rapporté par Ibn Hibban et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3333, Hadith Hasan)

    (*) C’est à dire la mort.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : أكثروا ذكر هاذم اللذات يعني الموت فإنه ما ذكره أحد في ضيق إلا وسعه ولا ذكره في سعة إلا ضيقها عليه
    (رواه بن حبان و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٣٣٣)

    حكم : حسن

    .

    D’après Abou Hourayra (رضي الله عنه) a dit : « On a demandé au Messager d’Allah (ﷺ): « Quel est le plus noble des hommes ? » Il dit : « C’est le plus pieux d’entre eux ». On lui dit : « Ce n’est pas à ce sujet que nous t’interrogeons ». Il dit : « C’est alors Joseph, Prophète d’Allah, fils de Prophète de d’Allah , lui-même fils de l’ami intime d’Allah (Abraham, عليه السلام) ». Ils dirent : « Ce n’est pas à ce sujet que nous t’interrogeons ». Il dit : « C’est alors au sujet des souches des arabes que vous m’interrogez ? Sachez alors que les meilleurs d’entre eux dans la période préislamique sont les meilleurs dans l’Islam, à condition qu’ils aient appris (leur religion) ».
    (Ryad As Salihine Hadith n°69, Boukhari (3353) et L’Authentique de Mouslim (2378))
    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال‏:‏ قيل ‏:‏ يا رسول الله من أكرم الناس‏؟‏ قال‏:‏ ‏ »‏أتقاهم‏ »‏‏.‏ فقالوا‏:‏ ليس عن هذا نسألك، قال‏:‏ ‏ »‏ فيوسف نبي الله بن نبي الله بن نبي الله بن خليل الله‏ »‏ قالوا‏:‏ ليس عن هذا نسألك، قال‏:‏ ‏ »‏فعن معادن العرب تسألوني‏؟‏ خيارهم في الجاهلية خيارهم في الإسلام إذا فقهواً ‏:‏ ‏(‏‏(‏متفق عليه‏)‏‏)‏ ‏.‏
    (رياض الصالحين رقم ٦٩)
    .

    Abou Hourayra rapporte : « Nous étions invités à un repas en compagnie du Prophète (ﷺ). On avait apporté de la viande à l’Envoyé de d’Allah. Il prit l’épaule, qui était son morceau préféré, en mangea une bouchée et dit : « Je serai le seigneur des hommes le jour du Jugement. Et savez-vous pourquoi ? Tous les hommes, les premiers comme les derniers, seront réunis à un même endroit, de sorte que celui qui voudra les observer pourra tous les voir et celui qui les appellera pourra se faire entendre d’eux tous. Le Soleil s’approchera d’eux, et ils seront dans une angoisse et un trouble insupportables. Ils diront alors : « Ne voyez-vous pas dans quelle situation nous sommes ? Voyez-vous quelqu’un qui pourrait intercéder pour nous auprès du Seigneur ? » Certains diront alors : « Votre père Adam ! » Ils iront trouver Adam et lui diront : « Adam, tu es le père du genre humain ; Allah t’a crée de Sa Main, Il a insufflé en lui Son Esprit ; Il a ordonné aux anges de se prosterner devant toi et ils l’ont fait. Et Il t’a fait demeurer au Paradis. Intercède donc pour nous auprès du Seigneur! Ne vois-tu pas dans quel état nous sommes ? » Mais Adam répondra : « Aujourd’hui, le Seigneur éprouve une colère qu’Il n’a jamais connue auparavant et qu’Il ne connaîtra jamais plus à l’avenir. Il m’avait autrefois défendu de toucher à l’arbre et je Lui ai désobéi. J’ai assez à faire avec moi-même ! J’ai assez à faire avec moi-même ! J’ai assez à faire avec moi-même ! Adressez-vous à un autre que moi ! Allez trouver Noé ! » Ils iront trouver Noé et lui diront : « Noé, tu es le premier des envoyés de d’Allah vers les hommes ; Allah t’a qualifié de serviteur reconnaissant. Ne vois-tu pas dans quel état nous sommes ? Intercède en notre faveur auprès du Seigneur! » Noé répondra : « Le Seigneur, aujourd’hui, éprouve une colère qu’il n’a jamais connue auparavant et qu’Il ne connaîtra jamais plus à l’avenir. Je L’avais invoqué contre mon peuple. J’ai assez à faire avec moi-même ! J’ai assez à faire avec moi-même ! J’ai assez à faire avec moi-même ! Adressez-vous à un autre que moi ! Allez trouver Abraham ! » Ils iront trouver Abraham et lui diront : « Abraham, tu es prophète d’Allah et Son ami parmi les hommes. Intercède en notre faveur auprès du Seigneur ! Ne vois-tu pas dans quel état nous sommes ? » Mais il répondra : « Aujourd’hui, le Seigneur éprouve une colère qu’Il n’a jamais ressentie auparavant et qu’Il ne ressentira jamais plus à l’avenir. Et moi, j’ai menti par trois fois. J’ai assez à faire avec moi-même [trois fois] ! Adressez-vous à un autre que moi ! Allez trouver Moïse! » Ils iront trouver Moïse et lui diront : « Moïse, tu es un envoyé d’Allah, Allah t’a favorisé en te faisant transmettre aux hommes Ses commandements et Ses paroles. Intercède en notre faveur auprès du Seigneur ! Ne vois-tu pas dans quel état nous sommes ? » Mais il répondra : « Aujourd’hui, le Seigneur éprouve une colère qu’Il n’a jamais connue auparavant et qu’Il ne connaîtra jamais plus à l’avenir. J’ai tué un homme sans en avoir reçu l’ordre. J’ai assez à faire avec moi-même [trois fois] ! Adressez-vous à un autre que moi ! Allez trouver Jésus ! » Ils iront trouver Jésus et lui diront : « Jésus, tu es l’envoyé d’Allah et Son Verbe qu’Il a déposé en Marie. Tu es l’esprit de d’Allah, et tu parlais aux hommes dès le berceau. Intercède en notre faveur auprès du Seigneur! Ne vois-tu pas dans quel état nous sommes ? » Mais il répondra : « Le Seigneur est aujourd’hui dans une colère qu’Il n’a jamais connue auparavant et qu’Il ne connaîtra plus jamais à l’avenir. » Il n’évoquera pas de faute commise et ajoutera : « J’ai assez à faire avec moi-même [trois fois] ! Adressez-vous à un autre que moi ! Allez trouver Mouhammad ! » Et ils iront trouver Mouhammad. [Boukhari et Mouslim]

    On trouve dans une autre version : « Ils iront trouver Mouhammad et lui diront : « Mouhammad, tu es l’Envoyé d’Allah et le sceau des prophètes. Allah t’a pardonné tes fautes passées et à venir. Intercède en notre faveur auprès du Seigneur ! Ne vois-tu pas dans quel état nous sommes ? » Alors, j’irai me placer sous le Trône de d’Allah et tomberai à genoux devant le Seigneur. Allah m’inspirera des formules d’adoration et de glorification qu’Il n’aura inspirées à personne avant moi. Ensuite, j’entendrai dire : « Ô Mouhammad, relève la tête! Demande et tu obtiendras ! Intercède et tu seras exaucé ! » Alors je relèverai la tête et dirai : « Ma communauté, Ô Seigneur! Ma communauté, Ô Seigneur! Ma communauté, Ô Seigneur ! » On me répondra : « Mouhammad ! Fais entrer ceux de ta communauté qui n’ont pas de comptes à rendre par la porte de droite, une des portes du Paradis ; ils seront aussi les associés de ceux qui seront passes par les autres portes. » Puis le Prophète ajouta : « Je jure par Celui qui tient mon âme dans Sa Main, la distance qui sépare les deux vantaux des portes du Paradis est égale à celle qui sépare La Mecque de Hajar (Bahrein), ou celle qui sépare La Mecque de Busra. (Syrie) »
    [Bukhari et Muslim]
    (Ryad As Salihine Hadith n°1867, Rapporté par Al Boukhari et Mouslim).

    وعن أبي هريرة رضي الله عنه قال‏:‏ كنا مع رسول الله صلى الله عليه وسلم في دعوة، فرفع إليه الذراع، وكانت تعجبه، فنهس منها نهسة وقال‏:‏ أنا سيد الناس يوم القيامة، هل تدرون مم ذاك‏؟‏ يجمع الله الأولين والآخرين في صعيد واحد، فيبصرهم الناظر، ويسمعهم الداعي، وتدنوا منهم الشمس، فيبلغ الناس من الغم والكرب ما لا يطيقون ولا يحتملون ، فيقول الناس‏:‏ ألا ترون إلى ما أنتم فيه إلى ما بلغكم، ألا تنظرون من يشفع لكم إلى ربكم‏؟‏ فيقول بعض الناس لبعض‏:‏ أبوكم آدم، ويأتونه فيقولون‏:‏ يا آدم أنت أبو البشر، خلقك الله بيده، ونفخ فيك من روحه، وأمر الملائكة، فسجدوا لك وأسكنك الجنة، ألا تشفع لنا إلى ربك‏؟‏ ألا ترى ما نحن فيه، وما بلغنا‏؟‏ فقال‏:‏ إن ربي غضب غضباً لم يغضب قبله مثله، ولا يغضب بعده مثله، وإنه نهاني عن الشجرة، فعصيت، نفسي نفسي نفسي، اذهبوا إلى غيري، إذهبوا إلى نوح، فيأتون نوحا فيقولون‏:‏ يا نوح ، أنت أول الرسل إلى أهل الأرض، وقد سماك الله عبداً شكوراً، ألا ترى ما نحن فيه، ألا ترى ما بلغنا ألا تشفع لنا إلى ربك‏؟‏ فيقول‏:‏ إن ربي غضب اليوم غضباً لم يغضب قبله مثله، ولن يغضب بعده مثله، وإنه قد كانت لي دعوة دعوت بها على قومي، نفسي نفسي نفسي، اذهبوا إلى غيري، اذهبوا إلى إبراهيم فيأتون إبراهيم فيقولون‏:‏ يا إبراهيم أنت نبي الله وخليله من أهل الأرض اشفع لنا إلى ربك، ألا ترى ما نحن فيه‏؟‏ فيقول لهم‏:‏ إن ربي غضب اليوم غضباً لم يغضب قبله مثله، ولن يغضب بعده مثله، وإني كنت كذبت ثلاث كذبات، نفسي نفسي نفسي، اذهبوا إلى غيري، اذهبوا إلى موسى، فيأتون موسى، فيقولون‏:‏ يا موسى أنت رسول الله فضلك الله برسالاته وبكلامه على الناس، اشفع لنا إلى ربك ألا ترى ما نحن فيه‏؟‏ فيقول‏:‏ إن ربي قد غضب اليوم غضباً لم يغضب قبله مثله، ولن يغضب بعده مثله، وإني قد قتلت نفساً لم أومر بقتلها، نفسي نفسي نفسي، اذهبوا إلى غيري، اذهبوا إلى عيسى، فيأتون عيسى، فيقولون‏:‏ يا عيسى أنت رسول الله وكلمته ألقاها إلى مريم وروح منه ، وكلمت الناس في المهد ‎، اشفع لنا إلى ربك، ألا ترى ما نحن فيه‏؟‏ فيقول عيسى‏:‏ إن ربي غضب اليوم غضباً لم يغضب قبله مثله، ولن يغضب بعده مثله ولم يذكر ذنباً، نفسي نفسي نفسي، اذهبوا إلى غيري، اذهبوا إلى محمد صلى الله عليه وسلم ‏ »‏‏.‏ وفي رواية‏:‏ ‏ »‏فيأتوني فيقولون‏:‏ يا محمد أنت رسول الله وخاتم الأنبياء، وقد غفر لك ما تقدم من ذنبك وما تأخر، اشفع لنا إلى ربك، ألا ترى ما نحن فيه‏؟‏ فأنطلق، فأتي تحت العرش، فأقع ساجداً لربي، ثم يفتح الله علي من محامده، وحسن الثناء عليه شيئاً لم يفتح على أحد قبلي ثم يقال‏:‏ يا محمد ارفع رأسك، سل تعطه، واشفع تشفع، فأرفع رأسي، فأقول أمتي يارب، أمتي يا رب، فيقال‏:‏ يا محمد أدخل من أمتك من لا حساب عليهم من الباب الأيمن من أبواب الجنة وهم شركاء الناس فيما سوى ذلك من الأبواب‏ »‏ ثم قال‏:‏‏ »‏ والذي نفسي بيده إن ما بين المصراعين من مصاريع الجنة كما بين مكة وهجر، أو كما بين مكة وبصرى‏ »‏ ‏(‏‏(‏متفق عليه‏)‏‏)‏‏.‏
    (رياض الصالحين رقم ۱۸۶۷)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée) : Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est rentré à la mosquée et a entendu la récitation d’un homme.
    Il a dit: « Qui est-ce ? ».
    Quelqu’un a dit: C’est ‘Abdallah Ibn Qays (qu’Allah l’agrée).
    Alors le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il lui a certes été donné une voix de la famille de Daoud (*) ».
    (Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°1341 et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Ibn Maja, Hadith Hasan Sahîh)

    (*) C’est à dire qu’il a été donné à ‘Abdallah Ibn Qays (qu’Allah l’agrée) une belle voix dans la récitation du Coran de la même manière qu’il avait été donné au Prophète d’Allah Daoud (que la prière d’Allah et Son salut soient lui) une belle voix dans la récitation du livre qui lui a été révélé Az Zabour ; sachant que la voix de Daoud (que la prière d’Allah et Son salut soient lui) était le summum de la beauté dans la récitation.
    (Hachiya As Sindi ‘Ala Sounan Ibn Maja)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه: قَالَ دَخَلَ رَسُولُ اللَّهِ ـ صلى الله عليه وسلم ـ الْمَسْجِدَ فَسَمِعَ قِرَاءَةَ رَجُلٍ فَقَالَ ‏‏ مَنْ هَذَا ‏ ‏.‏ فَقِيلَ هَذَا عَبْدُ اللَّهِ بْنُ قَيْسٍ ‏.‏ فَقَالَ ‏‏ لَقَدْ أُوتِيَ هَذَا مِنْ مَزَامِيرِ آلِ دَاوُدَ ‏ ‏.‏
    (رواه ابن ماجه في سننه رقم ١٣٤١ و صححه الشيخ الألباني في صحيح ابن ماجه)

    حكم:حسن صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui a les moyens mais ne pratique pas la odhiya, qu’il ne s’approche pas de notre lieu de prière ».(*)
    (Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°3123 et authentifié par Cheikh Albani dans sa Sahih Ibn Maja, Hadith Hasan)

    (*) C’est la bête que l’on sacrifie pour Allah à l’occasion du ‘id al adha.

    L’imam Ibn Daqiq Al ‘Id (mort en 702 du calendrier hégirien) a dit: « Il n’y a aucune divergence sur le fait que la odhiya fait partie des rites de l’Islam ».
    (Ihkam Al Ahkam Charh Omdatoul Ahkam p 944)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : من كان له سعة ولم يضح فلا يقربن مصلانا
    (رواه ابن ماجه في سننه رقم ٣١٢٣ و حسنه الشيخ الألباني في صحيح ابن ماجه)

    حكم:حسن

    .

    D’après Abû Hourayra رضي الله عنه , le Prophète ( ﷺ)a dit : « Tandis qu’un chien, sur le point de mourir de soif, tournait autour d’un puits, une prostituée parmis les prostituées des banî Israîl, qui l’avait vu, enleva sa chaussure et lui donna à boire. Cet acte lui valut d’etre pardonnée. »
    (Rapporté Par Al Boukhari dans son Sahih n°3467)

    Shaykh Al ‘Outheymine رحمه الله dit:

    Si le Prophète صلى الله عليه و سلم nous raconte des récits ayant trait aux enfants d’Israîl, c’est pour que nous tirions des leçons et des enseignements, et ce comme a dit Allah :

    لَقَدْ كَانَ فِى قَصَصِهِمْ عِبْرَةٌۭ لِّأُو۟لِى ٱلْأَلْبَٰبِ

    Traduction rapprochée:  » Dans leurs récits (aux messagers) il y a certes une leçon pour les gens doués d’intelligence  »
    [Sourate yûssouf ~ 2 / verset 111]

    Ce hadîth prouve que la bienfaisance envers les animaux sera récompensée, que tu leur donnes à manger, à boire, que tu les mettes à l’abri de la chaleur ou du froid, que ces animaux soient les tiens, appartiennent à autrui ou vivent en liberté.
    [Sharh de Ryad al Sâlihin de sheikh al ‘Utheimine]

    ، عَنْ أبي هريرة ـ رضى الله عنه ـ قَالَ قَالَ النَّبِيُّ صلى الله عليه وسلم ‏ « ‏ بَيْنَمَا كَلْبٌ يُطِيفُ بِرَكِيَّةٍ كَادَ يَقْتُلُهُ الْعَطَشُ، إِذْ رَأَتْهُ بَغِيٌّ مِنْ بَغَايَا بَنِي إِسْرَائِيلَ، فَنَزَعَتْ مُوقَهَا فَسَقَتْهُ، فَغُفِرَ لَهَا بِهِ ‏ »‏‏.‏
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ۳۴۶۷)
    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) passa près d’un homme qui était couché sur le ventre, il l’a secoué avec son pied et a dit: « Certes ceci est une position que Allah n’aime pas ».
    (Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3079, Hadith Hasan Sahîh)
    عن أبي هريرة رضي الله عنه : مر النبي صلى الله عليه وسلم برجل مضطجع على بطنه فغمزه برجله وقال : إن هذه ضجعة لا يحبها الله عز وجل
    (رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٠٧٩)

    حكم:حسن صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée),le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « L’usure est de soixante-treize degrés. La moins grave est semblable au fait que l’homme commette l’acte sexuel avec sa mère ».
    (Rapporté par Bayhaqi et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1853, Hadith Sahîh li Ghayrihi)

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال: قال رسول الله – صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ
    « الربا سبعونَ باباً؛ أدْناها كالذي يَقعُ على أُمِّهِ »
    رواه رواه البيهقي و صححه الشيخ الألباني في الترغيب والترهيب رقم ۱۸۵۳)

    حكم : صحيح لغيره

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (ﷺ) a dit: « Lorsqu’une femme prie ses 5 prières, jeune son mois de ramadhan, préserve ses parties et obéit à son mari alors il lui sera dit « entre au paradis par la porte que tu désiras »
    (Sahih Al Jami n°660, Hadith Sahîh)

    Et Rapporté également aussi dans Sahih Al Jami n°661 (Hadith Sahîh) mais sans la mention:
    alors il lui sera dit « entre au paradis par la porte que tu désiras »

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إذا صلَّتِ المرأةُ خَمْسَها ، و صامَت شهرَها ، و حصَّنَتْ فرجَها ، وأطاعَت زوجَها ، قيلَ لها : ادخُليالجنَّةَ مِن أيِّ أبوابِ الجنَّةِ شِئتِ
    (صحيح الجامع رقم ۶۶۰)

    حكم : صحيح

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Absolument personne n’a fait la talbiya (1) sans qu’il ne reçoive la bonne nouvelle et absolument personne n’a fait le tekbir (2) sans qu’il ne reçoive la bonne nouvelle ».
    Ils ont dit: du Paradis ?
    Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Oui ».
    (Rapporté par Tabarani et authentifié par cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°162, Hadith Hasan)

    (1) La talbiya est une parole de rappel d’Allah que les pèlerins doivent beaucoup prononcer lors de leur hajj et de leur ‘omra.

    (2) C’est à dire le fait de dire Allahou Akbar.

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ما أهل مهل قط إلا بشر و لا كبر مكبر قط إلا بشر
    قيل : بالجنة ؟
    قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : نعم
    (رواه الطبراني و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٦٢١)

    إسناده حسن رجاله ثقات رجال الشيخين

    .

    D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Le mois de la patience (*) et 3 jours de chaque mois sont l’équivalent du jeûne continue ».
    (Rapporté par Ahmed dans son Mousnad n°7577 et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°3803, Hadith Sahîh)

    (*) Les savants expliquent que le mois de la patience est évidemment le mois de ramadan

    عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم